Paris-Nice: Contador met (encore) le feu!!!

Magnifique Paris-Nice ce week-end, avec deux très belles étapes qui nous ont tenu pendu aux images jusqu‘à la toute fin.

Samedi sur les pentes difficiles du col de la Couillole (un très mauvais souvenir pour moi lors de la dernière étape de la Haute Route 2012, où j‘étais fiévreux), c’est Richie Porte qui a fait la différence et qui s’est imposé au sommet, avec une poignée de secondes sur… Alberto Contador, qui avait parvenu à se détacher d’Henao avec environ 500m à faire. Belle prestation donc des grands favoris de l‘épreuve, et enterrement de Julian Alaphilippe, trop court dans cette Couillole trop longue et trop pentue pour lui.

Samedi soir, on croyait bien l’affaire pliée puisque Henao disposait d’une trentaine de secondes sur ses deux plus proches poursuivants, Dan Martin et Alberto Contador, avec seulement une “courte” étape de 115 bornes prévue hier, et une bonne équipe pour l’assister.

C‘était sans compter sur Alberto une fois de plus!

Formidable Contador, quel attaquant, quel panache, quel énergie! Il m’aura tenu sur le bout de ma chaise pendant les 50 derniers kilomètres hier. Magnifique! Ca, c’est du vélo!

Déjà, attaquer si loin de l’arrivée était osé (50 bornes de l’arrivée) car il aurait pu attendre la dernière ascension sur le col d‘Èze. Contador a pourtant réussi son pari, décrochant Henao après avoir eu le terrain bien préparé par un excellent Pantano (le duo refera des étincelles cette saison, c’est certain).

C‘était parti pour un raid de 50 bornes, et Contador a réussi à isoler derrière Henao, ce qui n’est pas peu dire. Remuant, ce Contador!

Après, dans le final, je n’ai pas trop compris la stratégie des Movistar et des Bahrain.

Marc Soler n’a pas contribué efficacement à l‘échappée, surtout pas dans les tous derniers kilomètres. Il avait pourtant intérêt à rouler, à collaborer, pour jouer la victoire d‘étape. Total, il la laisse échapper…

On aurait également pu croire à une alliance espagnole (l‘étape à De La Cruz ou Soler, le général à Contador), les trois coureurs échappés étant espagnols. On dirait que ça ne s’est pas passé ainsi, Soler attaquant bien avant l’arrivée, désunissant le groupe. Et De La Cruz étant aussi assez avare dans ses relais. Dommage. Il y a des comptes qui ont dû se régler plus tard à l’hôtel!

Je n’ai pas compris non plus pourquoi Colbrelli s’est mis à rouler avec Henao dans les derniers kilomètres de l‘étape. Pensait-il vraiment que le groupe allait rentrer et qu’il avait une chance pour la victoire d‘étape? C’est pour moi la seule explication.

Quoi qu’il en soit, la victoire d’Henao me fait penser au dicton suivant: “à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire”. Pas de victoire d‘étape, pas de coup d‘éclat. Une victoire à l‘économie, sans grand relief.

Pour moi, ce Paris-Nice a été l’histoire de deux hommes, Julian Alaphilippe et Alberto Contador. Deux coureurs volontaires, deux attaquants avec beaucoup de panache.

Vivement la suite avec ces deux là!

16 Commentaires

  1. LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 mars 2017 à 1:34 | Permalien

     » Pensait-il vraiment que le groupe allait rentrer et qu’il avait une chance pour la victoire d‘étape? C’est pour moi la seule explication.  »

    Binh non.

    Les dirigeants se sont appelés et ont trouvé un arrangement. Tu roules et je te la revaudrai ou je te file un peu de pognon.

    Parfois votre candeur m’émeut.

    Tirrieno n’a pas l’air de faire mieux. Victoire sans panache de la couille molle Quintana.

    Encore une fois merci à Contador et Sagan pour le panache de la saison !!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 13 votes)
  2. Wolber
    Soumis le 13 mars 2017 à 2:18 | Permalien

    Oui bravo et merci monsieur Contador , une attaque à 50 km de l arrivée…impensable de nos jours. Si l étape de la veille avait servi à autre chose qu une course de côte , il aurait peut être meme gagné Paris Nice. Nous avons vu hier la différence en 2 étapes entre 2 types de cyclisme .Maintenant et encore une fois , à la poubelle ces putains d oreillettes et laissons les coureurs être maitres de leurs courses et de décider de leur comportement .
    Pour preuve , les 2,avec Contador , pas de honte, pas un coup de pedale et on va chercher la victoire.
    Contraire aux règles d un peloton cycliste.
    Finalement un joli Paris Nice , ou les français auront gagnés 2 étapes . On a connu pire…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  3. alain 39
    Soumis le 13 mars 2017 à 5:12 | Permalien

    On prend les mêmes et on recommence.
    Les années passent et nous assistons au mêmes dominations. D’un côté les colombiens (et les SKY et ex SKY) et de l’autre les vieilles chaudières espagnoles.
    Tout va pour le mieux dans le monde des pros.
    Rien ne bouge et à 34 ans Contador nous sort des numéros fantastiques.
    En résumé le monde se divise en 2: d’un côté une poignée de coureurs semble dotée d’une super récupération de l’autre côté des coureurs qui accusent les efforts.
    Les premiers ont pris le dessus en fin de semaine et Contador a réussi à nous sortir 2 grandes étapes sur les derniers jours.
    Clairement la sélection s’est faite sur la récupération. Hénao, Contador (avec Pantano), Porte ont semblé disposer d’un extra power sur la fin.
    Pour preuve Contador s’est même permis dimanche de sortir tout le monde à la pédale en multipliant les accélérations, aidé par un Pantano de feu.
    A ce jeu, comme je le prédisais Hénao tout frais revenu de Colombie a gagné profitant de son séjour au pays du café et autres substances. D’où la chanson de Antoine: mais qu’est ce que tu as mis dans le café!
    Porte: a été inconstant mais a gagné la grande étape de montagne comme il l’envisageait. Sans l’échappée de Yates il faisait un doublé. Lui aussi fini en sur-injection.
    Contador nous a fait du Contador à savoir toujours à l’attaque sur les 2 dernières étapes où franchement il a connu un bond de performances. La veille il ne suivait pas les meilleurs à Fayence et les 2 jours suivants personne ne peut le tenir. Mouais.
    Hénao: l’homme qui a déjà été 2 fois suspendu par son équipe (dont la réputation bat de l’aile) pour des relevés anormaux et comme d’habitude revenu en pleine forme de Colombie. Il me fait penser à Betancur qui revenant de Colombie nous claquait des perfs formidables.
    Depuis 5 ans, nous assistons au même spectacle: une poignée de coureurs au dessus du lot (Vieux espagnols, Colombiens et SKY) qui dominent le reste du peloton lorsqu’ils le désirent. Les frenchies ont fait une belle course mais clairement sur la fin de ce Paris Nice on a bien vu qu’ils ne peuvent pas tenir la distance et qu’il leur manque ce petit truc qui fait qu’au bout d’une semaine de course ils puissent encore sortir les mêmes performances. Ils subissent cette domination qui franchement ne s’explique ni au plan physique ni si on prend en considération l’âge et le passé des protagonistes.
    On a compris que les protocoles sont dorénavant principalement orientés sur la récupération.
    Seules les classiques semblent encore donner un terrain de jeu où tout le monde peut encore s’expliquer à la loyale. Je rêve peut être.
    Les courses par étapes sont clairement réservées aux meilleurs protocoles et ce n’est pas Tirreno qui va nous faire changer d’avis avec Quintana qui se promène. Il va sortir un super chrono (aidé par une bonne récupération) et gagner.
    Je prévois la victoire de Gaviria sur MSR. Il est Colombien, bonne équipe et personne ne pourra faire la sélection tant les meilleurs sont proches.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 14 votes)
  4. Thierry mtl
    Soumis le 13 mars 2017 à 6:12 | Permalien

    Laurent et Alain… c’est exactement mon avis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  5. Wolber
    Soumis le 13 mars 2017 à 11:21 | Permalien

    Les colombiens , les sky et ex sky , les espagnols et …les australiens

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  6. lNoirvélo
    Soumis le 13 mars 2017 à 1:46 | Permalien

    ok avec alain 39
    On a le sentiment que les protocoles « revitalisants » ne
    concernent qu’une poignée de stars,de leaders,les têtes
    d’affiche, « bancables » pour le spectacle, avec la bénédiction sournoise des instances et des patrons des équipes (je me répète,encore!)…J’aimerais juste me pencher sur le « cas Sagan », le champion, »l’idole des jeunes »,charismatique et absolument intouchable !je veux bien,et le souhaite, mais lorsque je le vois dans la rampe de Fermo faire la nique aux « grimpeurs-puncheurs »avec cette facilité déconcertante, je me pose des questions; le lendemain il fait « 2 » derrière Gravira,lui aussi (Peter)récupère bien …Peter fait « pan » à chaque fois, qu’il fasse d’ailleurs premier ou troisième,il est là …A un moment où on n’arrête pas de taper sur Valverde et sur sa forme « miraculeuse » du 1er janvier au 31 décembre, perso,je me penche également sur Sagan qui parti comme il est va gagner
    MSR, Roubaix et les Ardennaises …Il est là …partout!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  7. Vincent L
    Soumis le 13 mars 2017 à 2:29 | Permalien

    Moi ce qui m’impressionne chez Sagan, c’est sa musculature, ou plutôt l’évolution de sa musculature.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  8. Christian
    Soumis le 13 mars 2017 à 3:07 | Permalien

    On ne propose pas 5000 balles a Pantani pour rouler!

    Il a du s en passer des belles dans les oreillettes dans les 50 derniers km!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  9. Alain G.
    Soumis le 13 mars 2017 à 9:13 | Permalien

    Je suis d’accord avec plusieurs des commentaires mais se pourrait-il aussi, que certains se sont mis à rouler parce qu’interressés par les points UCI?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  10. Jacquouille
    Soumis le 13 mars 2017 à 9:57 | Permalien

    Encore le final télécommandé par les directeurs avec les maudites oreillettes et l’ajustement aux secondes près bien caluler. Contador devais finir premier pour les 10 secondes de bonification. Belles journées sur Paris-Nice. Trirrano est bien inférieur depuis quelques années.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  11. alain 39
    Soumis le 14 mars 2017 à 5:15 | Permalien

    Les commentaires confirment que nous sommes quelques-uns à nous étonner de voir toujours les mêmes coureurs devant et ce quelle que soit la période de l’année.
    Contador, Pinot, Quintana, Porte, Uran, etc en forme à cette période de l’année est une chose assez anormale.
    Ils n’ont pas d’objectifs à court terme car pour les plus pressés le giro est en mai.
    Il va falloir pourtant garder ce niveau de forme et nous savons tous que c’est compliqué.
    Comment expliquer qu’un Contador qui vise le tdf soit déjà aussi affûté.
    On comprend que les cadors sont astreints à des protocoles permanents (traitements, entraînements etc…) et que les variations de forme sont très limitées. Les contrôles longitudinaux interdisent les pics de forme en raison de leur traçabilité.
    Froome ne court plus mais astreint à ce régime il immédiatement en forme.
    Si on fait un bond en arrière à une époque ou les prises d’EPO massives étaient possibles ont voit que les habitudes ont largement changé.
    Indurain, Armstrong, Pantani, Heras, Riis, Ullrich, Tonkov n’étaient pas en forme en mars, comme la plupart des protagonistes des grands tours.
    Certes des coureurs comme Rominger, Bugno, Zulle avaient plusieurs pics de forme mais ils ne représentaient pas la majorité du genre.
    Je diviserais le peloton en 2 catégories:
    Le cyclisme des nouveaux continents: équipes du Commonwealth composées de coureurs anglo-saxons/australiens/colombiens et vieux espagnols qui sont devant à chaque courses auxquelles ils participent. Cette première catégorie rassemble le plus grand nombre de dossiers de dopage (Henao, la SKY, anciens dopés sanctionnés)
    Le cyclisme du vieux continent: italiens/belges/Français etc…. qui à l’image de Nibali/Aru/Barguil/Bardet/ semblent encore assujettis aux pics de forme et perpétuent un cyclisme à l’ancienne avec des courses de préparation et des objectifs concentrés sur une période de quelques semaines.
    Il est important de voir que les pays qui ont connu les gros scandales de dopage ne sortent plus de jeunes prodiges: USA, Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Russie, Kazakhstan etc…
    Au contraire les « nouveaux pays » (Australie, Angleterre, Colombie) sortent du champion au kilomètre.
    Reste la France qui nous sort une super génération mais on voit qu’ils n’arrivent pas à franchir cette dernière marche qui mène à la victoire sur les courses à étape du World tour.
    Sur les classiques l’écart est moins flagrant mais Alaphilippe a fait 3 places de 2 derrière un vieux Valverde.
    Ceci dit, Demare, Gallopin ont réussi à en claquer une belle.
    Concrètement cette domination a fait que les 6 derniers Paris-Nice ont connu 5 victoires de la Sky avec 4 coureurs différents (1 australien, 2 anglais, 1 colombien). Du jamais vu.
    AG2R a réussi à interférer dans cette domination avec un coureur….. Colombien.
    Comme dans les années 90 il existe un cyclisme à 2 vitesses mais personne n’en parle. Comme dans les années 90 il faudra un gros scandale pour que les langues se délient. Comme quoi on apprend pas toujours du passé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  12. Wolber
    Soumis le 14 mars 2017 à 6:19 | Permalien

    Merci Alain 39 , moi qui croit sombrer dans la paranoïa en regardant certaines courses de velo…merci
    Pour les classiques à venir , et Paris Roubaix en particulier, un Rowe, un Stannard, un Haymans pourrait s élever a un niveau anormal
    Dans ces courses ce serait plutôt le one short. qui prévaut .
    La victoire de M Haymans l année passée illustre ce type de comportement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  13. lNoirvélo
    Soumis le 14 mars 2017 à 11:48 | Permalien

    @ Jacquouille ,

    Tout à fait OK avec toi, sans les oreillettes, les poursuivants ,même à fond sont dans le doute et peuvent à un moment ou un autre hésiter … c’est quoi 2 secondes ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  14. le bourrin iserois
    Soumis le 14 mars 2017 à 12:42 | Permalien

    Christian
    de mémoire c’était 10 000 francs 😉
    au lieu de 100 000 si il avait été un peu « intelligent » (comprendre malin)
    Quand on voit ce que virenque a dit en commentaire l’an dernier (l’avez vous entendu? il mettait des trucs sous ses chaussures pour faire un bruit métallique en frottant la chaussure par terre; quand les autres lui ont dit: tu faisais pas ca en course quand meme? lui a répondu si si! Ca provoquait des chutes!!!!!!!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  15. Christian
    Soumis le 15 mars 2017 à 5:16 | Permalien

    @ le bourrin iserois

    En effet, c’était 10 000 balles! 🙂

    C’était juste une petite « interjection » pour montrer qu’on n’est pas dupe de ce qui s’est tramé en coulisses.

    Et que Contador n’a probablement pas aligné assez de biftons pour faire rouler davantage les courreurs avec lui et empêcher ceux autour de Henao de le faire.

    Ils ont du budget à la Sky!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  16. Christian
    Soumis le 15 mars 2017 à 5:35 | Permalien

    @ le bourrin iserois

    Si tu me retrouvais la source sur Virenque, ca m’intéresse, car je n’ai jamais entendu parler de ca.

    En même temps, au Québec on est loin!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!