On apprennait récemment que l’Ecossais Graeme Obree, 38 ans, fera une tentative le 4 avril prochain contre le record absolu de l’heure présentement détenu par l’Anglais Chris Boardman depuis le 27 octobre 2000.

Rappelons que depuis la fin des années 1990, l’UCI distingue deux types de record de l’heure :

– le record absolu de l’heure, qui doit être établi sur un vélo traditionnel, sans avantages aérodynamiques (roues pleines, cadres carénés, guidon de triathlète, etc.).
– la « meilleure performance dans l’heure » qui elle peut être établie en utilisant tous les avantages de la technologie moderne, pourvu de respecter les règlements de l’UCI.

Chris Boardman détient actuellement les deux records, soit 49,442 kilomètres pour le record absolu et 56,375 kilomètres pour la meilleure performance dans l’heure. Le réel exploit se situe bien évidemment au niveau du record absolu puisque ce dernier est alors comparable dans le temps. C’est d’ailleurs le grand Eddy Merckx qui détenait le précédent record absolu, qu’il avait établi à Mexico en 1972 sur un vélo DeRosa concu spécialement pour l’occasion. Il avait alors parcouru 49,431 kilomètres en une heure.

Boardman, en octobre 2000, a donc battu Merckx de… 11 petits mètres, ce qui donne une excellente idée de l’ampleur de la performance d’Eddy Merckx à l’époque… Boardman a cependant établi son record absolu à Manchester, soit au niveau de la mer ; à Mexico, Merckx avait bénéficié des avantages de l’altitude au niveau de la pénétration dans l’air.

Pour en revenir à Obree, nous pensons qu’il a bien peu de chances de battre Boardman car la marque a été placée très haut. D’autres, notamment Jean Nttli, Thomas Liese et Michael Hutchinson, s’y sont récemment cassés les dents.

Rappelons que Obree est cet original qui avait battu, à la surprise générale le 17 juillet 1993, la meilleure performance dans l’heure de l’Italien Francesco Moser établi en… 1984. Obree avait alors parcouru 51,596 kilomètre dans l’heure. Il récidivait quelques mois plus tard, le 27 avril 1994, portant le record à 52,719 kms. Ses deux marques avaient été établies à l’aide d’un vélo nouveau genre dont certaines pièces étaient issues de sa… machine à laver ! Sa position, très atypique, avait ensuite été bannie par l’UCI. Cette fois-ci, Obree ne pourra pas compter sur un quelconque avantage aérodynamique, mais bien seulement sur ses capacités physiques, surtout sa VO2max. On demande à voir…

Le palmarès du record de l’heure est disponible ici, sur le site de l’UCI.

Vous trouverez enfin ici un court récit de l’exploit de Boardman en octobre 2000. C’est très intéressant de prendre connaissance des commentaires de Boardman, notamment à propos de la perf de Merckx, 28 ans plus tôt. Et d’apprendre que le cadre de Boardman était fait d’acier standard Columbus UltraFoco…

Partager