MSR: la controverse Demare

La controverse s’est emparé de Milan San Remo et de son vainqueur, Arnaud Demare.

Selon certains coureurs italiens, notamment Matteo Tosatto et Eros Capecchi, Arnaud Demare se serait accroché à sa bagnole d’équipe dans le Cipressa, ceci afin évidemment de recoller au peloton de tête après sa chute survenue très peu de temps avant le début de l’ascension.

La controverse a pris de l’ampleur après que le fichier Strava de Demare ait été retiré du site, après y avoir été placé. Il a depuis refait son apparition.

Évidemment, Demare et un de ses directeurs sportifs, Frédéric Guesdon, qui conduisait la bagnole à laquelle se serait accrochée le coureur, démentent avec vigueur.

Que penser de tout ça, objectivement?

Il faut d’abord considérer la culture cycliste: il est en effet acceptable, et ce depuis fort longtemps, qu’un coureur attardé sur chute ou incident mécanique prenne l’aspiration des bagnoles pour « rentrer » sur le peloton devant. On voit cela depuis fort longtemps dans le cyclisme professionnel.

D’autre part, il est toléré, depuis également fort longtemps, que le coureur profite de ce moment pour « demander » un bidon à sa voiture, bidon qui sera remis au coureur avec un peu d’insistance, permettant à ce même coureur de se relancer grâce à la voiture. Cette insistance peut durer plusieurs secondes, le temps d’une bonne accélération…

Pas de quoi crier au loup si Demare a profité de ce genre de chose samedi sur Milan SanRemo selon moi, compte tenu que n’importe quel coureur dans sa situation aurait fait pareil.

Eros Capecchi a toutefois affirmé que Demare l’aurait dépassé à 80km/h dans le Cipressa, accroché à la bagnole de son équipe. Je trouve cette affirmation difficile à croire étant donné que d’autres motos et voitures entouraient la voiture FDJ à ce moment. Qui plus est, à une telle vitesse, Demare aurait explosé le KOM du Cipressa sur Strava; or, s’il va le chercher, ce n’est que par 3 petites secondes sur Giovanni Visconti qui avait attaqué sur la montée. Pas de quoi crier à l’impossible, ni à l’injustice.

De plus, le fichier Strava de Demare ne montre rien d’anormal ou d’impossible, laissant croire que si Demare a profité des voitures pour rentrer, il n’a rien fait de plus que ce que d’autres auraient aussi fait en pareilles circonstances.

En l’absence d’autres preuves, notamment visuelles, je trouve difficile de sanctionner Demare sur la base des faits.

Le Tour de Catalogne

J’adore cette course difficile qui nous informe souvent sur les protagonistes des Ardennaises bientôt: ceux qui sont devant en Catalogne sont souvent aussi devant à la Flèche, l’Amstel ou la Doyenne.

Ca commence aujourd’hui.

Le plateau cette année est exceptionnel: Contador, Froome, Thomas, Quintana, Aru, Porte, Rodriguez, Uran, Van Garderen, Zakarin, Chaves, Martin, Dumoulin, Barguil, Bardet, Kelderman, Gesink, ou encore Hesjedal. Aie!

Et c’est aussi la course de rentrée en Europe d’un certain Mike Woods, qui pourrait une fois de plus surprendre après le Tour Down Under.

32 Commentaires

  • Patrick
    Soumis le 21 mars 2016 à 1:00 | Permalien

    « Selon certains coureurs italiens, notamment Tossato et Capecchi ». Il semble Laurent qu’il n’y ait pas d’autres coureurs italiens qui accusent. Ta phrase mérite correction, non?
    Le coup du fichier qui disparait puis réapparait est une vraie bonne info! Tu considères la dernière version comme identique à la première. Peut-être… ou pas…
    Pas d’accord avec toi. Si le gars qui a perdu du temps sur incident (fait de course) au pied de la bosse rentre dans la montée en doublant et rapidement de nombreux coureurs et à moindre effort, il n’est pas bon à mon sens que ce soit « acceptable ».
    D’accord pour qu’il n’y ait pas de sanction là-dessus, pas d’accord pour qu’il n’y ait pas au moins un début d’enquête.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 15 votes)
  • Regis
    Soumis le 21 mars 2016 à 1:56 | Permalien

    Salut,
    Que demaré ait obtenu le kom c est déjà énorme alors qu il ne est pas grimpeur. Ça montre bien que il aurait rouler à bloc pour y arriver et on sait tous qu il aurait du etre émoussé pour le sprint. Il ne faut pas prendre les autres pour des cyclotouristes !
    Un fichier GPS ça n a aucune valeur, il y a moyen de le modifier facilement…
    Bref suis content pour Démare mais ça pose question. ..
    Bonne journee

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 21 mars 2016 à 2:20 | Permalien

    C’ est ça le cyclisme: magouilles à touts les étages…. voitures, motos, arrangements entre amis, triche généralisée, moteurs… et bien sur on ne nous dit pas tout !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 15 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 21 mars 2016 à 2:59 | Permalien

    Faut arrêter avec « demarre est pas un grimpeur ».
    Une bosse de 4 km à 4% éparpillé ça et là sur un parcours, monté à + de 30 km/h dans l’aspiration : c’est des bosses pour rouleur, sprinter, puncher. Certainement pas pour grimpeur.
    D’ailleurs, y’en a des grimpeurs à MSR ??!?

    C’est bien pour ça que personne n’attaque. A 30 – 35 km/h t’as déjà pas mal d’aspiration. Alors attaquer seul contre un peloton…

    D’ailleurs un petit CLM individuel juste sur cette bosse, les grimpeurs seront loin derrière les rouleurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 13 votes)
  • alain39
    Soumis le 21 mars 2016 à 3:30 | Permalien

    Cette polémique n’est pas si anodine que ça. Elle atteste du climat délétère au sein du peloton. On sent que la tricherie occupe les attentions et force est de constater qu’entre le dopage, les vélos électriques, les alliances rémunérées et les poussettes l’actualité est riche. Tout le monde épie tout le monde.
    Ce que je retiens c’est que Demare était assez fort pour passer le Poggio avec les meilleurs et que sur les 2 derniers km il a réussi à se replacer devant et à lancer un sprint de 400 m pour gagner. Je ne sais pas si un équipier l’a aidé ou s’il l’a fait seul mais il fallait être frais pour le faire. Et quel sprint, lancé de loin sans abri (il se met sur la gauche et ne se soucie aucunement du placement des autres pour mener son propre sprint preuve d’une confiance en lui) et tout en puissance. Il en avait sous la pédale car en plus il avait fait un effort et stressé pour revenir après sa chute au pire moment de la course. 25 secondes de perdues dans une chute font que le coureur se retrouve dans le flot des voitures et passe de voitures en voitures pour remonter. C’est un exercice périlleux car il faut se faufiler dans des trous de souris et anticiper les coups de volants en évitant les coureurs largués. Qui l’a fait dans sa vie sait que dans ces conditions un bidon collé est un bien faible soutien. On passe son temps à gueuler après les voitures et même à taper sur les coffres et toits pour passer. Je l’ai fait il y a longtemps et je peux vous dire que c’est stressant et usant. Sa montée de la Cipressa est belle mais pas anormale car il a pu profiter de l’aspiration des voitures sur ces faibles pourcentages.
    La conclusion: Demare était costaud et chanceux. La polémique est close et il doit se concentrer sur les prochaines courses pour profiter de sa forme.
    Une pensée pour Bouhani qui était aussi en position de jouer la gagne. Au pire il faisait 2 ou 3. C’est dommage car on avait un podium avec 2 français. C’est un couronnement pour cette génération française qui est très complète avec des grimpeurs, des sprinteurs et quelques beaux baroudeurs. Gallopin et Vichot sont aussi présents sur la fin de ce MSR. Allez les petits vous êtes presque arrivés au niveau des tous meilleurs à vous de concrétiser.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +21 (from 27 votes)
  • Patrick
    Soumis le 21 mars 2016 à 4:55 | Permalien

    La précision dans les détails, ça compte.
    Le graphique de la côte de la Cipressa: http://www.salite.ch/cipressa.asp?Mappa=
    6 km, pas 4, pente moyenne 3.9%, irrégulière.
    Les temps Strava:
    https://www.strava.com/segments/2004543
    Les temps Strava de ce Milan San Remo 2016:
    https://www.strava.com/segments/2004543
    Restons sur ceux-là, question d’unicité des conditions.
    Seul, Démare est monté beaucoup plus vite que son niveau.
    Il y a des sprinters qui tiennent la durée d’un prologue et font de bons classements. Ce n’est pas le cas de Démare. Il y a des sprinters qui passent pas mal les bosses, ce n’est pas le cas de Démare. Sur 10′ dans une telle bosse, ce gars est évidemment beaucoup moins fort que ça, il est beaucoup moins fort que Visconti, il ne monte pas en 10’10 et l’italien en 10’17. Il tient comme d’autres sprinters dans le groupe à 10’32, mais dans les roues!
    Il s’est fait aidé, et les italiens disent la vérité.
    Je suis certain que tout le peloton le sait.
    Quant à accepter qu’un coureur à bloc se fasse dépasser par un coureur accroché à une voiture, c’est juste pas possible. Mettez-vous à la place du coureur dépassé. Accepter ça, c’est donner à tous la licence d’en faire autant la fois suivante!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 21 mars 2016 à 6:14 | Permalien

    En cyclisme on ne pourra jamais affirmer q’ une victoire est propre car il y a généralement un consensus entre les différents protagonistes pour se
    « couvrir » mutuellement, tous trichant régulièrement et a haute dose des diverses manières que l’ on sait.
    La seule lueur d’ espoir est dans la chasse aux moteurs électriques, car tous n’ y ayant pas trempé , on peut espérer un réflexe salutaire de la part des quelques,rares, coureurs « honnêtes ». A ce propos, certains directeurs sportifs ont osé pour une fois briser l’ omerta ( Madiot, Bernaudeau..) ainsi que d’ anciens coureurs ( Guimar, Lemond, …)
    Pour toutes les autres formes de triche, c’ est motus et bouche cousue, le seul soucis est que cela ne se voit pas trop a la télévision; pour cela on peut faire confiance aux journalistes, consultants, réalisateurs, ils savent nous montrer et commenter des images « propres ». L’ autre jour il y a même un consultant( l’ ineffable Jalabert ) qui soutenait presque que le sprint de Bouhanni était régulier lors de la 2eme étape de Paris Nice… j’ ai cru rèver..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • nicoD
    Soumis le 21 mars 2016 à 6:52 | Permalien

    Tres content de voir qu’Alain, Laurent partagons la meme appreciation.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Bernard
    Soumis le 21 mars 2016 à 8:01 | Permalien

    Controverse finie: embrouille à l’italienne pour un « relais-bidon » peut-être un peu appuyé, dans une situation bien décrite par Alain. Péché véniel et amnistie: la vie continue

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 8 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 21 mars 2016 à 9:37 | Permalien

    Un français qui gagne San Remo, c’est aussi louche qu’un canadien qui gagne le Giro.
    Pour certains, ça ne s’explique que par la tricherie. Et pourtant…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 21 mars 2016 à 11:17 | Permalien

    Je sais que je vais étre hors sujet mais j’ apprends dans un sujet précédent que lors du sprint de MSR, Bhouhammi a voulu passer le pignon de 11 dents, avec certainement en plus un « plateau »énorme quelle est donc cette mode(depuis longtemps maintenant)
    de sprinter avec des développements démesurés. Les sprinteurs sur piste se contentent du 14 dents, peut étre parfois du 13 dents, mais avec pourtant une musculature souvent énorme comparativement a nos relativement frèles routiers. Bref cette aberration, qui date bien de plus de 30 ans maintenant, nous produit de sprint a l’ arraché. les sprinteurs s’ arqueboutent sur leurs machines, totalement déhanchés, en danseuse , donc donnant une prise au vent très supérieure a ce qu’ elle serait avec une position assise. Il est aussi certain que sprinter dans ces condition produit des problèmes de trajectoire évidents.
    Alors je sais on me dira que les routiers privilégient la puissance face a la vélocité, et  » mois je dit » que c’ est n’ importe quoi et que les pistards sont infiniment plus puissants que les routiers, mais comprenne qui pourra!
    J’ ajouterai que le 13 dents a été introduit par J. Anquetil dans les années 60 , avant il n’ était pas fabriqué pour les vélos de route ( sauf peut étre pour les courses derriére dernys et encore je n’ en suis pas sur). Que dire alors des 12 et 11 dents tout aussi inutiles dans les autres circonstances de course?
    Longtemps le 50×14 a été le  » braquet magique », (historiens du cyclisme, venez a mon secours) je ne dis certes p

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 13 votes)
  • Patrick
    Soumis le 21 mars 2016 à 11:17 | Permalien

    « Vous me dites qu’Anquetil prend des produits. Et alors, ne fait-il pas jouer la Marseillaise? ». Charles de Gaulle.
    « Armstrong prend des produits?. Qu’on me donne les mêmes! ». Nicolas Sarkozy.
    Le vainqueur a toujours raison. Gaaardàvous!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 21 mars 2016 à 11:35 | Permalien

    incident technique: je ne dis certes pas qu’ il fallait s’ en tenir a ces braquets réduits mais de là a tomber dans les exagérations actuelles, il y a des pas que l’ on aurait jamais du franchir.
    Je rapellerai que G. Karstens avait gagné Paris Tours, sans dérailleur dans les années 60 à 45Km/h de moyenne; ( sans dérailleur veut dire avec un braquet très réduit, il fallait bien tout de même franchir les quelques bosses du parcours. Notez par ailleurs que les organisateurs de l’ époque avaient un peu plus d’ imagination que nos gens d’ASO actuels, certes cette formule n’ a pas été perennisée, elle a eu le mérite d’étre tentée! ( a l’ époque il y avait aussi, Bodeaux Paris, le grand prix des nations….on a aujour d’hui des courses sur chemin de pierre certainement pour favoriser chutes et crevaisons) Encore une fois, comprenne quipourra. Mais je suis un peu long et peut étre lourd!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • Guy Bergeron
    Soumis le 21 mars 2016 à 12:55 | Permalien

    Il y a des jours comme ça où tout fonctionne bien. On chute, on rechute et après on sprint et on met Cancelara, Sagan, Avermaet et tous les autres amis au tapis pour aller chercher cette belle victoire que les Français attendent depuis 21 ans.

    Si j’étais caricaturiste, j’aurais fait l’image de Laurent Jalabert avec un grand sourire dans son salon écoutant la course avec accrocher au mur un cadre qui inclut une seringue datée de 1995.

    Mais je ne suis pas caricaturiste et il faut croire qu’il était dans une bonne journée.

    Allons enfants de la Patrie, le jour de gloire est arrivé!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • Charles
    Soumis le 21 mars 2016 à 1:05 | Permalien

    Petit commentaire sur la Cipressa. Le vrai KOM du jour, c’est pas Visconti, mais bien Ian Stannard et ses 80 kgs..Seulement, Stannard n’est pas sur Strava, donc on l’a oublié.

    De la, est-ce que c’est vraiment surhumain de voir un sprinter de 70kg monter au même rythme qu’un flahute qui bourrine habituellement sur paris-roubaix?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • Maxime R
    Soumis le 21 mars 2016 à 1:07 | Permalien

    J’en ai déjà vu de plus vindicatif sur de simple allégation de tricherie.

    Perso je pense que oui Demare a triché à MSR ce samedi, je n’en ai pas la preuve, tout le monde vient avec des pseudo avis d’expert ce qui tronque les arguments.

    Aurons nous un jour la preuve finale et lèverons nous tout les soupçons ? je pense que non.

    Après oui Demare a été le plus fort au sprint, il a été assez fort pour passer le Poggio, et a réalisé un sprint parfait.
    Mais et si ce petit plus qu’il a eu au sprint il l’a eu car il n’a pas pédalé pendant quelques km.

    Belle journée à tous

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 21 votes)
  • Laco
    Soumis le 21 mars 2016 à 5:21 | Permalien

    @Maxime R : « Perso je pense que oui Demare a triché à MSR ce samedi », sur quelle base, quels faits ???

    Les 2 italiens affirment qu’il roulait à 80 Km/h et toi tu en rajoutes en disant que la voiture de son DS l’a traîné pendant plusieurs Kilomètres (je te cite).

    Énorme !!!

    🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 12 votes)
  • Serge
    Soumis le 21 mars 2016 à 6:01 | Permalien

    Trop cool, des italiens qui nous donnent des leçons d’éthique. Ils ne participent pas au Giro ces deux gars ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 21 mars 2016 à 9:13 | Permalien

    Ca demarre bien la saison des classiques

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Chouchou
    Soumis le 21 mars 2016 à 11:24 | Permalien

    Comment expliquer que Gianni Meersman ait été pénalisé par les commissaires et incendié par les médias et internautes sur Paris-Nice 2014 en ayant suivi derrière la voiture de son DS après sa chute si c’est une pratique courante tolérée dans le cyclisme ?
    Ce n’était même pas un bidon collé ou être tracté accroché à la voiture dans son cas.
    Comment expliquer que Geraint Thomas et Michael Matthew (excellent sur le dernier Paris-Nice et donc en forme), qui ont aussi fait partie de la chute massive avec Arnaud Démare, et qui auraient donc aussi pu profiter de la file des voitures avec cette tolérance, n’aient pas réussi un meilleur classement ?
    N’ayant eu que très peu d’images télévisées de cette poursuite sur ce MSR, je n’ai pas les réponses à mes questions. Images dont les commissaires n’ont pu bénéficier pour avoir des preuves.
    Pour rappel, c’est grâce à ces images que Nibali avait été mis hors course sur la Vuelta l’an dernier, sinon les commissaires n’avaient rien vu sur le terrain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Maxime R
    Soumis le 22 mars 2016 à 1:58 | Permalien

    @laco

    Je dis juste ce que je pense, comme je le dis aussi je n’ai aucune preuve. C’est plus des présomptions.
    Il y a des choses que je trouve bizarre (le fichier strava qui « disparait », la remontée ultra rapide sur le peloton pourtant en chasse, le fait que malgré ça il fasse le sprint de sa vie) oui p-e qu’il était justement dans la forme de sa vie, mais je pense que non.
    Après si on a pas de preuve on ne pourra jamais l’affirmer.
    Perso j’ai vu sur les deux dernier jours des photos de Demare dans une cote, sur une photo on le voit être poussé par sa voiture et sur l’autre on le voir dans la roue des Orica. sur aucune des deux photo on ne peut prouver que c’était à MSR et que c’était samedi. Donc pour l’instant j’en reste à mon sentiment, je me trompe p-e, si c’est le cas je le reconnaitrais.

    Je n’ai jamais dit qu’il avait été tiré sur plusieurs km, j’ai juste dis que « SI le fait qu’il fasse un sprint génial et qu’il ai la force de résister comme ça était du au fait qu’il avait pu se « reposer » quelque minute en étant tracté par sa voiture ».

    @chouchou
    bien d’accord avec toi pour Meersman

    Pour Matthew je pense qu’il a été plus touché que Demare dans la chute, ce qui pourrai expliqué qu’il était aussi moins en forme pour rentrer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 22 mars 2016 à 2:10 | Permalien

    Le cyclisme est décidemment et définitivement un sport sans règlement et surtout sans fois ni lois.
    La télé nous montre que ce quelle veut bien nous montrer.
    Les images délictueuses sont « filtrées » par le réalisateur TV. Je comprends,certes,que l’ on ne nous montre pas un coureur en train de « faire pipi », mais le réalisateur occultera souvent, par exemple, un cycliste « aspiré » par une moto. De plus ce même réalisateur choisira sur les conseils du consultant technique (Ronan Pensec, pour le tdf) de ne montrer que des images « édulcorées ». Notez au passage l’ étonnant concept de consultant technique ( encore un qui est payé a rien faire, et passe 1 mois de vacances aux frais du contribuable français!)
    Pour ce qui est de cette sorte  » d’ arbitrage video », des faits délictueux, je suis sur que les « commisaires » ( drole de dénomination d’ ailleurs), ne disposent bien sur que des images servies au grand public. c’ est dire que, même s’ ils voulaient exercer leur travail sérieusement, ils ne le pourraient qu’ en de très rares occasions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Régis
    Soumis le 22 mars 2016 à 6:56 | Permalien

    @la voiture…

    Demarre n’est pas un grimpeur, ne l’a jamais été, je rejoins à 100% le commentaire 6.
    Visconti était brulé après son attaque… Demarre aurait dû l’être, même derrière les voitures, il faut arrêter de croire que c’est mieux derrière la voiture que dans le peloton. Ok l’aspiration est meilleure mais ça reste une montée!!!
    Au tour des Flandres ancien parcours : les sprinteurs étaient toujours lachés dans des bosses courtes de moins d’un km… avec des pentes parfois peu raides…

    Concernant Strava: il est malheureux qu’il y ait une telle pléthore de segment sur une seule côte…

    Voilà ce que je viens de lire dans un journal DHNET:

    Comme suggéré par les sceptiques, Arnaud Démare a publié les données GPS de sa course. Il n’a jamais atteint les 80 km/h comme l’avaient laissé entendre deux concurrents italiens. Mais il a toutefois gravi la Cipressa (5,6km à 4% de pente moyenne) plus vite que n’importe quel autre coureur ayant publié les données GPS (35 l’ont fait) et que Giovanni Visconti, qui a attaqué dans cette côte, en tête de la course. Avec une moyenne de 37,7 km/h dans cette Cipressa, Démare bat notamment la performance de Kwiatkowski qui avait été le plus rapide à l’escalader en 2015 (32,9 km/h). Une différence de 4,8 km/h qui est d’autant plus grande que Kwiatkowski est réputé bien meilleur puncheur que Démare. Notons enfin que le Français a signé une pointe à 52,2 km/h dans cette ascension selon ces données GPS !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Noirvélo
    Soumis le 22 mars 2016 à 1:07 | Permalien

    Perso, je suis assez mal, parce que,inconditionnellement et simplement fervent supporter d’Arnaud, je ne peux me résoudre à croire qu’il n’a pas triché, au moins un peu ! gros cas de conscience… je serai simple; comment produire un tel effort dans une bosse (même pas très pentue) après 290 bornes,dans un gros stress et gagner aussi facilement quand-même en lançant le sprint de loin (env.400m)?
    D’un autre côté, juste deux coureurs (italiens!!!) ont vu la « chose », malgré les commissaires,les motos (toujours nombreuses),les spectateurs … Pour le reste j’ai lu vos posts, plus qu’intéressant les uns que les autres et rarement fantaisistes, alors, faut-il attendre longtemps pour avoir un scoop bien journalistique sortant la « vraie-fausse-vraie » vérité de derrière les fagots ? ou l’omerta du « sport bizzznesss » restera la valeur sûre et inaltérable d’un sport gangréné de partout ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 22 mars 2016 à 1:56 | Permalien

    Tu dis « seuls 2 courerus italiens » et tu poses la question de l’omerta. L’un explique peut-être l’autre…
    Bon, oui, il est monté trop vite. Bof, allons donc pédaler…
    Par ailleurs, la vidéo de Van Aert, vous vous souvenez encore, elle passe aux oubliettes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Serge
    Soumis le 22 mars 2016 à 4:17 | Permalien

    Dans l’absolu, si Demare c’est fait aider par sa voiture, avant il était tombé et sa voiture ne l’a pas aidé sur toute la montée de la Cipressa en doublant tout le peloton.
    Il a bien dû monter le Poggio, doubler à la pédale certains coureurs et gagner son sprint. J’ai du mal croire que sur une course de 300 km, il suffit d’être poussé pendant 1 km pour gagner à coup sur. quand vous êtes victime « d’une injustice « , il est de bonne guerre de régulariser la situation. Ils le font tous. Une tempête dans un verre d’eau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Noirvélo
    Soumis le 22 mars 2016 à 4:36 | Permalien

    @ Patrick et Serge
    OK, vous relativisez avec bon sens et philosophie, moi ça me convient … Pourquoi cherchez la petite bête ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Chouchou
    Soumis le 22 mars 2016 à 7:33 | Permalien

    « Il n’y a que 6 membres du jury en course. Ils ne peuvent pas tout voir. Le monde du cyclisme doit se moderniser. »
    Déclaration extraite de l’article du 22 mars 2016 suivant :
    http://www.rtbf.be/sport/cyclisme/detail_affaire-demare-bientot-une-review-commission-dans-le-cyclisme?id=9248845
    Pas étonnant que les 6 commissaires ne puissent pas tout voir lorsque les coureurs sont éparpillés un peu partout suite à une chute massive dans ces conditions.

    @Maxime R, ma première idée était la même que la tienne concernant Matthew. mais plus tard j’ai vu son interview d’après course où il disait que ses blessures étaient superficielles et qu’il était + touché moralement que physiquement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 23 mars 2016 à 1:39 | Permalien

    Ce qui est proposé dans cet intervention, Chouchou, c’est la possibilité d’utiliser les images télé pour sanctionner.
    Comme ce fut le cas avec Nibali!
    Rien de nouveau, donc.
    Il y a un paradoxe. Les images sont privées, elles peuvent être sélectionnées par ses possesseurs. Un gros pouvoir pour eux. Avec de nombreux aspects pervers. Mais ne pas les utiliser, quand c’est flagrant, ce serait scandaleux.
    Ce paradoxe existe bien sûr en justice. Il entre dans le cadre de la légalité des pièces. Souvent, il arrive que la justice ordonne de détruire des preuves accablantes car non légales. Comme peut-être les enregistrements du comptable de Bettencourt, terrible pour un ancien et peut-être futur président.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 23 mars 2016 à 5:38 | Permalien

    Suite à la chute Mattehews aussi est rentré dans le peloton. Il explose dans le Poggio.
    J’ai revisionné la course et les données sur Strava.
    Demare fait une montée exceptionnelle de la Cipressa mais avec 35 secondes de retard au pied il est dans le flot des voitures. Donc il ne peut être tracté car les voitures sont les unes derrières les autres. Je pense qu’il s’est accroché à quelques voitures, pris un bidon collé et ainsi sauté de groupe en groupe et voitures. C’est ce qui se fait et c’est une circonstance de course car simultanément le coureur est gêné et doit slalomer entre voitures, attardés et motos. C’est un peu la jungle et c’est du chacun pour soi.
    Sur le Poggio Demare est dans les premières places au pied pour ensuite glisser à la toute fin du premier groupe. Il fait donc une belle montée du Poggio au plan physique mais aussi tactique. Il a ainsi évité de faire l’élastique à la sortie des épingles situées au bas du Poggio. Cette montée du Poggio à la pédale atteste qu’il était costaud et quelque part confirme qu’il était en mesure de faire jeu égal avec mes meilleurs sur ce MSR.
    Enfin depuis que Demare a publié sur Strava nous n’entendons plus ses accusateurs. C’est pas neutre comme élément et j’analyse leur silence comme un aveux de mensonge. Ils ont bien vu Demare se faire tracter sur quelques centaines de mètres mais sans plus où alors eux aussi étaient tractés pour suivre un mec lancé à 80 km/h selon leurs dires. Or sur Strava il n’atteint jamais une telle vitesse ni même ne s’en approche. C’est pas dans les descentes que les voitures aident bien au contraire.
    Affaire classée

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2016 à 9:32 | Permalien

    Non Alain 39, on ne doit pas classer les « affaires » comme cela, car c’ est la porte ouverte à encore plus d’ abus, et dieu sait qu’ il y en a des abus dans ce sport en déliquescence.
    C’ est à force d’ accepter, encore et encore, des petites tricheries que l’ on a un sport ou plus rien n’ est controlable, depuis les pousettes, abris derriére les véhicules,jusqu’ aux …moteurs électriques.
    On nous prends vraiment pour des idiots!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • alain39
    Soumis le 23 mars 2016 à 11:16 | Permalien

    Je veux bien tout entendre mais il faut simplement me dire ce que doit faire un coureur pris dans une chute et qui se trouve rejeté à 25 secondes du peloton et donc noyé au milieu du flot de voitures, motos et autres coureurs.
    Sur MSR on parle d’un cortège de près de 100 voitures et autant de motos qui s’étire sur plus de 500m de long.
    N’oublions pas le bruit assourdissant des moteurs, hélicos, klaxons et spectateurs qui rendent le coureur invisible à tous ces conducteurs. C’est un milieu hostile où un coureur n’a pas sa place.
    Il fait quoi concrètement si il n’a pas le droit de profiter du sillage des voitures, des motos et ne peut même pas demander l’aide de son DS pour avoir un bidon ou par moment essayer de lui ouvrir la route en klaxonnant pour que des voitures s’écartent. N’oubliez pas qu’elle occupent toute la largeur de la route et que donc c’est un vrai slalome.
    J’ai le sentiment que beaucoup de participants n’ont jamais connu cette situation et prennent des positions tranchées déconnectées de cette réalité.
    Il faut garder en tête que dans cette situation un coureur est en zone de danger car il circule au milieu de motos, voitures qui ne se soucient pas de lui mais de la course. Les motos remontent à vive allure en le frôlant pendant que certaines voitures font des écarts voir s’arrêtent pour venir en aide à des coureurs. C’est une véritable fourmilière et un jeu d’obstacles. Il suffit de voir comment des voitures/motos percutent des coureurs même à l’avant de la course pour se faire une idée du bordel ambiant dont on parle.
    L’avantage et c’est le seul c’est que le coureur bénéficie de l’abri des voitures et motos et ainsi il va sauter de voitures en voitures. Qui n’a jamais été dans cette position ne peut comprendre ce qui se passe et ce qu’un coureur doit faire pour remonter.
    Sur une montée les voitures sont plus proches les unes des autres et si les pourcentages sont faibles on peut alors disposer d’un abri. Avec un vent de côté c’est flagrant.
    Entouré de 2 équipiers on peut ainsi sans fournir un effort énorme réintégrer le peloton. Par contre on a perdu en influe et puis si la course s’est décantée alors c’est foutu. La chance de Demare c’est que la course ne s’était pas décantée. En plus il était costaud car il monte le Poggio devant lui qui n’est pas grimpeur pour ensuite sortir un sprint tout en puissance.
    Nibali était dans une autre situation puisque faute de voiture entre lui et le peloton il s’est accroché à sa voiture qui a bouché le trou. Là on met le pied dans la tricherie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!