Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Mondiaux 2015: le point

Le point sur la situation entourant les Mondiaux 2015 de cyclisme.

1 – L’UCI permet l’organisation des Championnats du monde de cyclisme sur route en dehors de l’Europe une fois tous les cinq ans. Comme les Mondiaux 2010 ont eu lieu à Geelong (Australie) en 2010, ils seront hors d’Europe en 2015 la prochaine fois. 

2 – L’UCI rendra sa décision quant au lieu des Mondiaux 2015 à Copenhague fin septembre prochain, lors des prochains Mondiaux de cyclisme sur route.

3 – Jusqu’ici, deux candidats étaient sur les rangs: les villes de Québec (Canada) et de Richmond (Virginie, États-Unis). Depuis peu, un nouveau candidat sérieux s’est pointé : Oman, dans la péninsule arabique.

4 – Les pour et contre de la candidature de la ville de Québec:

  • Pour: Serge Arsenault et son équipe. L’homme est bien réseauté à l’UCI, ayant organisé entre 1988 et 1992 le GP des Amériques et ayant obtenu, en 2010 et jusqu’en 2015, l’organisation des deux seules épreuves canadiennes World Tour, les GP de Québec et Montréal. Il jouit également d’une excellente réputation dans l’organisation d’événements cyclistes de grande envergure.
  • Pour: le succès des GP de Québec et Montréal en 2010, lors de la première édition.
  • Pour: l’appui populaire de Québec et l’appui des autorités de la ville. La Mairie de Québec apporte son soutien à Arsenault dans ses démarches et c’est un point important. 
  • Pour: la montée du cyclisme canadien, en plein essor. Il n’y a jamais eu autant de coureurs canadiens et québécois évoluant dans le peloton professionnel européen. Hesjedal fait partie des tous meilleurs coureurs mondiaux. L’équipe SpiderTech de Steve Bauer est aussi en pleine ascension.
  • Contre: Hamilton 2003. Les derniers Mondiaux tenus au Canada ne sont pas si lointains. 
  • Contre: l’étroitesse du marché canadien (34 millions de consommateurs) de même que le faible nombre de compagnies canadiennes importantes dans l’industrie du cycle (ca se résume à Cervélo, Argon18 et Louis Garneau, en gros)
  • Contre: les GP de Québec et de Montréal, justement. Pourquoi donner les Mondiaux 2015 à Québec si les coureurs pros y viendront de toute façon dans le cadre du calendrier régulier World Tour ? Un beau programme pourrait être les GP de Québec et Montréal mi-septembre suivis, une semaine plus tard, de Mondiaux aux États-Unis…

 5 – Les pour et contre de la candidature de la ville de Richmond:

  • Pour: les derniers Mondiaux de cyclisme tenus aux États-Unis remontent à… 1986 (Colorado Springs). Ca fait longtemps pour le cyclisme américain, par ailleurs aujourd’hui très important dans le peloton pro européen.
  • Pour: le marché américain, immense (310 millions de consommateurs). De nombreux sponsors investissent des millions de dollars dans le cyclisme professionnel : Garmin, Trek, High Road, Oakley, Nike, etc.
  • Pour: la retraite de Lance Armstrong. Il faut trouver un successeur, et le public américain s’intéresse à un sport que si on y trouve une figure dominante. Quoi de mieux qu’un Mondial pour faire parler des Van Garderen, Phinney ou King, qui représentent la génération montante ? Et si l’enquête de la Fed condamnait Armstrong, le cyclisme américain aura probablement bien besoin d’une bonne relance…
  • Pour: Shadetree Sports, société à qui la promotion de la candidature de la ville a été confiée. Cette compagnie est notamment dirigée par… Darach McQuaid, frère de l’actuel président de l’UCI, Pat McQuaid.
  • Contre: Richmond elle-même, une petite ville de 200 000 habitants (Québec en comporte 800 000). Des vols limités. Une capacité d’accueil limitée. De quoi compromettre les objectifs mêmes d’un Mondial aux États-Unis. Des villes comme San Francisco, New York ou encore Boulder seraient tellement plus intéressantes!
  • Contre: l’échec récent du Tour de Georgie.
  • Inconnu: le soutien populaire dans cette région ? 

6 – Les pour et contre de la candidature d’Oman: 

  • Pour: l’argent ! Il n’en manque pas dans une région pétro-dollars !
  • Pour: l’appui d’Eddy Merckx
  • Pour: la crédibilité de l’organisation: le Tour d’Oman est un succès depuis deux ans, bénéficiant notamment de l’apport organisationnel de la toute puissante… ASO, société organisatrice de nombreuses épreuves cyclistes dont le Tour de France. Le Tour du Qatar est également un beau succès depuis quelques années dans la région.
  • Pour: l’exotisme. Quoi de mieux qu’Oman pour faire la promotion de la mondialisation du cyclisme, si chère à l’UCI? La photo d’un champion du monde sur fond de palmiers serait pour le moins nouvelle ! Et la prochaine étape pourrait être la Chine, voire l’Inde !
  • Pour: la relative proximité, seulement 3 ou 4h de vol d’Europe, pour un décalage horaire plus facile à encaisser que celui de l’Amérique du Nord. Peut-être appréciable en fin de saison.
  • Contre: le parcours, probablement plat. Pourrait-on trouver un circuit assez sélectif pour un Championnat du monde intéressant ?
  • Contre: l’instabilité politique croissante dans la région de la péninsule arabique.
  • Contre: les retombées pour le cyclisme, qui demeure marginal dans cette région du monde (peu de courses, peu de pratiquants). Une présence aux États-Unis voire au Canada serait probablement plus "rentable" au niveau de l’image du cyclisme et à son développement dans de réels marchés émergents.

Partager

Précédent

Pool de cyclisme 2011: déjà du changement!

Suivant

Flashback vers l’équipe 7-Eleven des années 1980

  1. on doit vraiment pas voir Serge Arsenault de la meme facon… faudrait demander l’avis de Jaja

    0
    0
  2. dans le 1000

    Très bonne analyse Laurent. Ce qui m’inquiète pour la sélection de Québec est justement le fait que les coureurs feront une course sur un circuit qui sera a tout point de vue similaire à celui qui sera déja emprunté pour le GP Québec. En 2015, le peloton yaura déja courru 5 fois. Le circuit y sera alors très connu, même si quelques changements mineurs y seront effectués au cours des années.

    Donc je crois que pour cette raison, Québec perd un peu son statue de nouvelle destination pour le cyclisme.

    Pour Oman, j’ai l’impression que le problème est que cette destination est justement encore un peu trop proche de l’Europe. Quand l’UCI nous dis qu’ils veulent organiser les mondiaux hors d’Europe, je pense tout de suite à des destinations beaucoup plus séparées de l’Europe, comme l’Amérique du nord, l’Amérique du Sud, l’Asie orientale,ou même l’Afrique du Sud. Je crois qu’il est également important d’Aller dans des endroits où il y a une certaine culture cycliste. L’UCI cherche à mondialiser le cyclisme mais je crois pas qu’elle peut s’inspirer de la F1 et commencer à organiser des championnats en plein milieux du désert comme au Bahrein.

    Je crois qu’une candidature aux États-Unis reste la plus plausible. Comme dit plus haut, la ville de Richmond ne m’enthousiasme pas particulièrement. Ce serait un peu comme organiser des mondiaux à Sherbrooke. Je crois cependant que les États-Unis représentent un marché très important, une proximité avec un public ayant déja été conquis dans le passé par plusieurs champions. Autre point, cela pourrait aider à convaincre les investisseurs à mettre de l’argent au seins de l’organisation de courses sur le circuit américain et commanditer de nouvelles équipes émergeantes.

    0
    0
  3. pierre Lacoste

    Merci Laurent pour cette analyse en capsule fouillée et complète, ça résume bien la situation.

    0
    0
  4. J suis pas certain que les pays Arabes soient un si bon endroit pour organiser un championat du monde de Cyclisme…
    Voir le lien;

    0
    0
  5. valoteau christophe

    quebec c est plus petit que richmond c est montreal 800000 habitants j y suis alle en 2003 apres hamilton . plus de monde qu a lisbonne. geelong super

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.