Mes favoris pour Milan SanRemo

On y est, le premier Monument de la saison cycliste 2019, Milan SanRemo. Toujours spectaculaire, toujours surprenante, toujours dramatique, Milan SanRemo est une course bien imprévisible.

Cette 110e édition devrait se disputer sous un temps clément, le soleil et des températures dans les 16 degrés, parfait pour Messieurs les coureurs qui affrontent tout de même 290 kilomètres. La course devrait être peu sélective.

Dans ce contexte, ça se jouera très probablement dans les derniers Capos, surtout le Poggio à quelques kilomètres de l’arrivée. Un Poggio qu’il faut savoir non seulement grimper, mais aussi descendre…

D’ordinaire réservée, dans le cyclisme moderne, aux sprinters, les deux dernières éditions de cette course se sont conclues sur un scénario différent: Nibali a niqué tout le monde dans le haut du Poggio en 2018, pour résister solo jusqu’à l’arrivée merci à ses talents de descendeur, et Kwiatkowski avait aussi anticipé le sprint en 2017 au sein d’une échappée de trois coureurs avec Sagan et Alaphilippe.

Mes favoris

Julian Alaphilippe est selon moi le favori samedi, de part ses qualités de puncheur et de descendeur. Il peut surgir dans le haut du Poggio façon Nibali l’an dernier et résister dans la descente, tout comme il peut surgir dans la descente voire sur le plat en jouant le coup du kilomètre. Seul bémol à ses possibilités, si son sprinter Viviani était encore présent au kilomètre, Alaphilippe pourrait avoir à se mettre à son service.

Je vois également Groenewegen si ça arrive au sprint. C’est probablement le meilleur sprinter du peloton en ce moment. Viviani sera son plus féroce adversaire, avec Colbrelli, Gaviria et Demare également. Voilà pour les sprinters capables de s’imposer samedi.

Kwiatlowski sera évidemment à surveiller, il a déjà gagné cette classique.

Sagan? Je n’y crois pas trop, mais avec la classe qu’il a, tout est possible. Sa seule chance selon moi est une arrivée au sprint avec aucune équipe capable de contrôler le dernier kilomètre.

Attention à Philippe Gilbert également, en vue ces derniers temps. Cette course le motive et il a l’expérience pour lui.

Attention aussi à Greg Van Avermaet, qui est capable d’un joli coup dans le Poggio voire dans les deux derniers kilomètres.

Alessandro Valverde sera au départ, toujours un coureur intéressant à suivre. Idem pour Gianni Moscon. Nacer Bouhanni sera également de la course, jusqu’où ira-t-il?!

À priori, pas de Canadiens au départ cette année.

Bon Milan SanRemo! Pour suivre la course sur Internet, je vous réfère à Cyclingfans ou Steephill, souvent les meilleurs tuyaux.

53 Commentaires

  • LBA
    Soumis le 22 mars 2019 à 2:41 | Permalien

    Langage fleuri inhabituel, Laurent.
    En cherchant un gars que tu n’as pas évoqué, j’ai trouvé Lutsenko et Fuglsang, s’ils sont au départ.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 mars 2019 à 4:11 | Permalien

    IL faut que Groenewegen passe avec les favoris au sommet du Poggio, et vu sa corpulence, c’est pas gagné.
    Bouhanni ne sera plus là à ce moment de la course.
    Cataldo et Cort…puisque de toute façon, Astana sera là !
    Michelton aligne une belle équipe avec Trentin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alano39
    Soumis le 22 mars 2019 à 5:02 | Permalien

    Je viens de parcourir la liste et force est de constater que bcp de coureurs qui ont marqué le début de saison ne sont pas inscrits. Les princpaux absents étant, le frère Yates, Fuglsang, Lutsenko, Kwiatkowski, Bernal etc…
    Il y a donc d’un côté les sprinteurs et de l’autre les coursiers.
    La physionomie de la course va en dépendre largement. Avec les équipes de sprinteurs qui vont essayer de cadenasser et les baroudeurs qui vont attendre la zone des capis pour dynamiter.
    Dans ce contexte il ne faut pas surestimer les chances de Alaphilippe qui va avoir tout le monde dans sa roue et va devoir trouver la bonne stratégie de course. Soit il est largement au dessus du lot et peut s’isoler dans le poggio soit il nous tente une Fignon 89 en s’isolant avec d’autres coureurs avant le poggio. Il dispose de peu de marge de manoeuvre car en plus ses qualités de sprinteurs font que peu de coureurs auront envie de collaborer. Van Avermaet, Matthews, Kristoff, Bennett, Valverde, Degenkolb, Dumoulin qui ne peuvent gagner dans le cadre d’un sprint massif ont intérêt à s’allier à Alaphilippe.
    Si ce n’est pas le cas et si ça se joue au sprint on peut compter sur Demarre, Ewan, Sagan, Gaviria pour occuper les premières places.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 22 mars 2019 à 5:08 | Permalien

    On a pensé à installer des remonte-pente sur les derniers capi ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 22 mars 2019 à 7:07 | Permalien

    Plasthmatic: bien vu! moi je pense aussi aux motos qui sont toujours à surveiller en Italie, une d’ entre elle peut certainement faire la, petite, différence!
    Pour ma part je regarderai pour tenter de débusquer ça (mais bien sur, tout ne nous est pas montré. (comme pour les remontes pentes!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 14 votes)
  • mica
    Soumis le 22 mars 2019 à 7:31 | Permalien

    Mr Lappartient vient de donner une interview , il semble vouloir privilégier le coté spectacle et indécis du vélo, au dépends du vrai sport. Dans cette veine je peux lui suggérer quelques idées (nauséeuses):
    – Supprimer définitivement tous les CLM.
    – Par contre instituer des descentes de cols chronométrés.
    – Au terme d’ une arrivée en altitude (genre Alpe d’ Huez) faire prendre aux coureurs, dans la foulée,un VTT ou Gravel et faire escalader 4 ou 5 kM supplémentaires sur piste caillouteuse, ou chemin….
    Libéraliser, encore plus, l’ usage des « motos aspirantes »…
    Imposer le 56: 10 pour sprinter.
    Passer sur routes ou chemins les plus « pourris » possibles….
    – Imposer 15 « arrivées au sommet » dans les grands tours( avec, si possible des passages à 15, 20 ou 25%…voire 30 ou plus sur les pistes terminales..
    Et un peu de gravillon dans les descentes…
    Bien sur, c’ est du délire, mais la réalité n’ est pas toujours si éloignée de ma fiction, que l’ on croit.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 21 votes)
  • Christian
    Soumis le 22 mars 2019 à 7:58 | Permalien

    Comme d’habitude, Milan San Remo se jouera dans le Poggio (ou au sprint), la course durera 10 minutes (s’il y en a une).

    Pourquoi infliger aux coureurs (et aux plus courageux d’entre nous) 285km qui ne servent à rien et ou il ne se passe rien? Je plains Sagan qui dit qu’il s’ennuie de plus en plus.

    Espérons que les motos n’influeront pas sur le résultat final comme l’an passé (même si j’apprécie Nibali).

    Alapĥilippe a la pancarte mais pourra-t-il sortir dans le Poggio?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 11 votes)
  • thierry Mtl
    Soumis le 22 mars 2019 à 8:04 | Permalien

    Étonnante absence de Lutsenko et Kwiatkowski.

    Cette année, je crois en Sam Bennet et Caleb Ewan, sinon un DQS, comme d’habitude dans une classique. Sagan a été malade et n’est pas au top. Quoi qu’avec lui…

    Pas de commentaires ici sur le fait que INEOS pourrait augmenter le budget de l’équipe. Pourtant, c’est une nouvelle un peu angoissante. Difficile pour eux d’améliorer leur potentiel grands tours.

    Mon impression est qu’ils vont laisser Kwiatkowski aller chez CCC avec ses ambitions de grands tours. Ils vont engager Sagan (à 6 millions d’euro par an) pour les classiques. Cela réglera le problème pour (un peu) contrer DQS et enfin s’illustrer dans les courses d’un jour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 mars 2019 à 8:21 | Permalien

    Thierry, j’ai le sentiment que cette année, tout est bizarre dans le microcosme des pros. Les Astana volent, plus forts que les Quickstep. Paris-Nice et Tirreno ont vu la mise en route de certaines équipes, au détriment d’autres qui ne peuvent pas passer à la vitesse supérieure, comme il y a une dizaine d’années.
    Enfin, les préparations des coursiers sont toutes chamboulées. On privilégie l’entraînement, certainement pour « faire du jus » -chacun l’interprête comme il veut-, avec peu de jours de course pour certains, des objectifs pas dévoilés pour d’autres.
    J’ai toujours trouvé que Kwiato courait trop, tant chez QS que chez Sky, sachant qu’il ne fait pas les courses dans les roues.
    Sagan est peut-être à saturation, et doit digérer son divorce. La réussite à ce niveau, implique un minimum de soubresauts dans sa vie et sa psychologie personnelle.
    Mais je le soupçonne d’avoir peut-être d’autres objectifs. Pourquoi pas une mutation du sprint vers les CG de grands tours, façon Jalabert, par exemple.
    Sa physionomie – les cannes démesurément musclées qu’il a pris dans ses premières années pro – ne joue pas en sa faveur. Mais on a déjà eu des surprises…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Christian
    Soumis le 22 mars 2019 à 8:21 | Permalien

    @ Mica

    Je suis très favorable à diversifier les épreuves dans le vélo.

    Il y a bien des étapes sur pavé, des courses sur chemin de terre, pourquoi ne pas aller plus loin? Pourquoi s’interdire d’explorer, tant que la sécurité des courreurs est assurée? Les épreuves cyclistes devraient consacrer les meilleurs cyclistes dans tous les domaines.

    Donc oui pourquoi pas dans une même épreuve, en plus des étapes traditionnelles, des contre-la-montre en vélo de montagne, des descentes, du cross-country, du cyclo-cross, un critérium, des chemins de terre, des pavés, que sais-je encore?

    J’irai même plus loin avec des épreuves d’agileté ou il faut réussir des parcours sans mettre pied à terre, etc.

    Vu l’ennui ahurissant que génère maintenant le cyclisme traditionnel sur route, je pense que celui qui lancerait une telle épreuve aussi diversifiée tiendrait quelque-chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 mars 2019 à 9:09 | Permalien

    EAP. Dans l’étape du Causse de Mende du dernier TDF, avec ses cuisses énormes, Sagan a réussi une perf qui a crevé l’écran de ceux qui le regardaient. Ce serait amusant de le voir envisager une reconversion physiologique…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 mars 2019 à 9:36 | Permalien

    Je l’ai aussi vu monter le col des Glières, avant la parodie des 2 kms de chemin au sommet. Le col ne fait que 8 bornes, mais il est très raide, et il se baladait, même s’il a stratégiquement laissé partir ses compagnons d’échappée. D’autres coureurs, « catégorisés » grimpeurs étaient beaucoup plus mal que lui.
    Au regard des propositions du jour, je propose que le classement de la plus belle gamelle soit le plus richement doté. Pourquoi pas une épreuve sur autoroute, à contresens bien sûr. Ou une traversée à vélo de cette même autoroute aux heures de pointe ?
    On trouverait facilement un commentateur TV.
    Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup pédalé dans sa vie pour comprendre que tout n’est pas possible pour rendre la course dynamique, ou télévisuelle !
    Il faut aussi respecter les coureurs, leur intégrité physique et leur santé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Clartman
    Soumis le 22 mars 2019 à 10:17 | Permalien

    Non mais les gars est-ce qu’on demande aux basketteurs de jouer les mains attachées ou aux nageurs de 100m de terminer leur épreuve et de sauter direct du plongeoir de 10m derrière ? On a qu’à faire une course de lenteur aussi, le dernier aux Champs-Elysées à gagné !
    Arrêtez le délire, il ne faut pas changer intégralement la nature de ce sport, les arrivées en haut des cols oui, les pavés oui, ca fait parti du cyclisme.
    Je suis d’accord sur le fait que le Tour de France avec la Sky est ennuyant mais quand je regarde les Strade Bianche, les étapes de Paris-Nice (bordures en début de semaine, belle bagarre en fin de semaine dans la montagne etc…) ou Tirreno je me régale. A mon sens je trouve ça plaisant de voir une arrivée massive en faux-plat (très montant) sur Tirreno où Sagan, Gaviria, Viviani, Venturini, Alaphilippe etc… se jouent la victoire. Des exemples comme ceux là il y en a pleins.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • slam99
    Soumis le 22 mars 2019 à 10:20 | Permalien

    Kwiatkowski sera de la partie sur MSR: Startlist

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 22 mars 2019 à 11:03 | Permalien

    Clartman, EAP, christian….Je délirais volontairement bien sur et je suis pour un cyclisme classique avec des épreuves perrennes qui respectent les fondamentaux de ce sport déja multiple par nature (exemple: aspect aéro. et aspect dénivellation)
    Le seul bémol concernerait, pour moi, à aller vers une certaine diminution des kilométrages (tu as raison Christian, concernant le kilométrage de MSR avec seulement, peut étre, 10 minutes « utiles ») et du nombre d’ étapes dans les grands tours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 mars 2019 à 11:12 | Permalien

    D’accord avec toi, Clartman. Je trouve que la cuvée 2019 des courses est intéressante.
    Attention aux kilomètres inutiles, ou aux bosses qu’il faudrait raboter. Ces kms sont peut-être insipides d’un point de vue télévisuel, mais ils comptent et pèsent dans les jambes des coursiers et servent les sélections de fin de course. Jalabert, par exemple, a toujours dit qu’il passait moins bien les courses au delà de 200 bornes.
    C’est un peu comme certains caps dans les marathons.
    MSR a toujours eu ce kilométrage. La seule différence est peut-être que les hivers et début de printemps étaient plus rudes auparavant, et que la sélection se faisait dans le vent et la pluie.
    Depuis combien d’années Paris-ROubaix ne s’est-il pas couru sous la pluie ?
    Vivement demain aprem !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • LBA
    Soumis le 22 mars 2019 à 1:34 | Permalien

    Reprendre le tracé du Tour 1987, et même 1948, et la course sera probablement enlevée du début à la fin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 22 mars 2019 à 7:32 | Permalien

    @Christian : on devrait les faire jongler aussi, le meilleur cycliste doit savoir jongler (sur une roue, comme les chiens de cirque). Et jouer aux échecs avec des gants de boxe.

    Sérieusement, a vouloir le meilleur dans toutes les disciplines on obtient simplement le plus polyvalent, tout est nivelé par la moyenne, c’est ridicule.

    Il ne faut vraiment avoir rien compris au cyclisme pour penser qu’une course comme MSR se joue en 10min dans le Poggio et que le reste ne sert à rien.

    @mica : dans tous les cas, tu trouveras bien une moto ou un changement d’angle maladroit pour alimenter tes théories du complot.

    L’objectif dans les « innovations » actuels, c’est contrer l’augmentation du niveau des cyclistes (donc on augmente la pente, on roule sur des pavés ou de la terre, on multiplie les arrivées au somment, etc…). Si on veut revenir au fondamentaux, il faut augmenter les km et diminuer les équipiers.

    Après dans un sport d’endurance, il faut attendre que les sportifs se fatiguent pour voir une différence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 12 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 22 mars 2019 à 8:30 | Permalien

    La meilleure de San Remo

    https://twitter.com/faustocoppi60/status/1109200822150356995?s=09

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2019 à 2:47 | Permalien

    Vincent C: Merci, Un cas d’ école du peloton des motos aspirantes, car en plus de la dope, le pirate possédait aussi l’ art du sillage !Et là, personne ne pourra dire le contraire. Bon, je ne sais de quel Capi il sagissait et Pantani n’ a certes pas gagné, idem pour Bartoli un peu derrière, mais quel scandale!
    Tylerkay: tu ne pourras pas dire que j’ alimente une théorie du complot, et là il n’ est pas question d’ angle, ou de prise de vue, ou d’ effet de télé objectif…Et « l’ enthousiasme » délirant des commentateurs Italiens…à vomir. ( on aurait les mêmes en France! Journalistes ou consultants)
    Je remarque bien que les vrais fautifs ne sont pas les coureurs mais bien les organisateurs, commissaires,commentateurs de tout poil.
    Quel cirque, quelle « entourloupe »! Et combien de courses et même de monuments ont été gagnées de cette manière et je comprends mieux maintenant comment certaines courses peuvent être « gagnées » à 45 Km/h.
    L’ an passé dans MSR, certains coureurs roulaient sur l’ ombre portée de la moto image…c’ est dire combien ils étaient proche de celle ci….
    Mr Lappartient, mettez un peu d’ ordre…mais je crois qu’ il est trop tard.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 11 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2019 à 2:55 | Permalien

    Ah , oui, c’ était la Cipressa aprés une seconde lecture, il y avait en plus l’ hélico il me semble, dont les pâles ne devaient pas désavantager « el pirate » Pantaaaaaani.
    Si les circonstances s’ y étaient prétées il en aurait, bien sur, était de même dans le Poggio, et cela à du se produire des dizaines de fois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 5 votes)
  • Wolber
    Soumis le 23 mars 2019 à 5:10 | Permalien

    N est ce pas d ailleurs le sport d endurance télévisé qui pose problème? A l heure du spectacle sportif , du sport spectacle et non plus du sport cher au ménager de plus de 50 ans qui ne veut que sa dernière bosse, sa dernière ascension , son sprint, voir sa chuuute..

    Les classiques arrivent encore à faire admettre grâce à leur passé ces distances supérieures à 250 km , éradiquées sur les grands tours.
    Tous les kilomètres avant les  » capi » ont leurs importance , tout comme les 150 km jusqu à Troisvilles sur Paris Roubaix. Les coureurs le savent bien …eux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Nikko
    Soumis le 23 mars 2019 à 5:14 | Permalien

    Mica, il ne suffit pas de mettre un article espagnol devant un mot français pour en faire de l’italien.
    Le pirate Pantani était surnommé « il pirata » dans sa péninsule natale que tu sembles execrer au plus haut point.
    D’ailleurs tu ne parais pas être amateur d’opéra, sans quoi tu aurais pensé à « Il pirata » de Vincenzo Bellini 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 10 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 23 mars 2019 à 5:24 | Permalien

    Quand je vois ces images, je me dis que Pantani était vraiment fou : aller se mêler à une course de moto, en vélo, c’est de l’inconscience !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2019 à 6:30 | Permalien

    Nikko: que va tu chercher là…pour faire diversion à propos de l’ orthographe.
    Les fautes de Français ou d’ orth. sont légion dans les forums mais dans celui ci, certainement moins qu’ ailleurs, alors tu « chipottes ».
    Il serait par contre intéressant que tu répondes sur le fond au images qu’ a postées Vincent C.
    Et, que vient faire une soit disant détestation de l’ Italie….et l’ Opéra…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2019 à 6:30 | Permalien

    Nikko: que vas tu chercher là…pour faire diversion à propos de l’ orthographe.
    Les fautes de Français ou d’ orth. sont légion dans les forums mais dans celui ci, certainement moins qu’ ailleurs, alors tu « chipottes ».
    Il serait par contre intéressant que tu répondes sur le fond au images qu’ a postées Vincent C.
    Et, que vient faire une soit disant détestation de l’ Italie….et l’ Opéra…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2019 à 6:44 | Permalien

    Au vu des images proposées par Vincent C, j’ aurais du écrire: « sans commentaire »
    LBA: tu sais trés bien que ça ne concerne pas que Pantani.
    Le problème c’ est que ça continue et de plus belle, même s’ ils savent bien le cacher…
    Wolber; si j’ ai bien compris, tu souhaite maintenant des siestes de 5 heures, au lieu de 3 heures pour les chaudes après midi de Juillet!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 4 votes)
  • nick
    Soumis le 23 mars 2019 à 6:51 | Permalien

    au moins, l’équipe coupera la retransmission pour cause de biathlon en direct, on s’ennuiera moins,

    mais on ne devrait pas rater la cipressa,

    tiens, oui, sagan, pourquoi pas,

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 23 mars 2019 à 8:39 | Permalien

    La Rai due retransmet de 14:00 à 18:00.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 23 mars 2019 à 10:04 | Permalien

    Les connards avec les fumigènes qui ont mis le feu ….bravo

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Nikko
    Soumis le 23 mars 2019 à 10:47 | Permalien

    Mica, ne joue pas à être plus bête que tu n’es…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 23 mars 2019 à 1:29 | Permalien

    Nikko: ne sois pas de mauvaise foie plus que de raison.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 23 mars 2019 à 2:35 | Permalien

    Alors, Mica, obnubilé par les motos – c’était la fête cet après-midi -, tu n’as pas remarqué la petite erreur de braquet de Sagan ?
    Enfin…erreur, ça se discute. Après une telle distance, on n’est pas toujours capable d’emmener le braquet que l’on voudrait, ou qu’il faudrait.
    La lutte tactique entre les échappés, principalement entre Alaphilippe, Sagan, Kwiato et Mohorovic était excellente.
    Très belle fin de course.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • françois
    Soumis le 23 mars 2019 à 4:06 | Permalien

    Mica. Dis moi y’a t il quelques chose de positif dans ta vie

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 11 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 23 mars 2019 à 4:22 | Permalien

    Record du Poggio battus aujourd’hui. Celui du temps de l’EPO, jaja 1995

    Ça doit être les gains marginales ou le nouveau 12 vitesses, les bearings céramiques?; zoom zoom.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Yann
    Soumis le 24 mars 2019 à 2:21 | Permalien

    Hier sur Eurosport germanophone, alors que Trentin avait pris quelques mètres d’avance dans le final: « il profite du sillage de la moto, c’est le point-bonus des Italiens sur Milan-San Remo ».
    À regarder et écouter régulièrement, ils ont un point de vue assez … décomplexé sur la question. En gros, le fait de course est reconnu comme tel mais pas identifié comme problème.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 24 mars 2019 à 4:08 | Permalien

    EAP: et bien, les motos, c’ est à peu prés comme d’habitude, yann qui nous fait part du point de vue Germanophone et semble vouloir dire que ces derniers acceptent ces faits là, comme du bon pain. Je ne pense pas que ce soit le cas, le problème est permanent et crucial….jusque à l’ ordinaire de la course ou un flot motorisé précède les coureurs de quelque dizaine de métre et crée un flux aéro qui a pour but de faire monter la moyenne générale. On voit mal, désormais, les organisateurs « admettre » des retransmissions télévisées, de plusieurs heures, avec une procession à 35 ou 38 Km/h. ( D’ ou ce flux, mis en place sciemment)
    Vincent C : d’ aprés le site que je consulte, le record du Poggio a seulement été « approché » : 5 mn 50 s
    hier, contre 5 mn 46 s des années EPO (Jalabert Frondriest)
    Sur la Cipressa ils étaient hier bien loin du record.
    EAP: oui, erreur de braquet de Sagan, mais, ils commettent tous la même erreur; cela réequilibre les chances; Il me semble que le sprint sur la « via Roma » n’ a pas été, hier, le plus rapide de l’ histoire…mais, voir juste ci dessus :on sait pourquoi!
    François: rassure toi, il y a plein de choses positives dans ma vie, mais, passionné comme la plupart des contributeurs de ce site, je ne peux plus supporter l’ enfumage dont nous sommes victimes (organisateurs, commissaires, DS , commentateurs…accessoirement coureurs…)
    A propos des commentateurs sur « l’ équipe » Pineau, semble sympathique et même un peu « candide » entre le vieux renard argenté multi…multi cartes et le trés approximatif P. Chassé qui ne peut prononcer 2 phrases sans en dire une plus grosse que lui! ( c’ est peut être l’ émotion).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 24 mars 2019 à 6:23 | Permalien

    La course cycliste ne relève pas de ces activités dont le but est d’approcher au plus près un schéma idéal préconçu, préconstruit. En dehors des fautes dont on sait par avance qu’elles produiront leur effet (l’échec), c’est toujours de l’autre côté de la ligne d’arrivée qu’on peut juger de l’opportunité des actions menées. C’est d’ailleurs là que se met en oeuvre la propension de certains à réécrire l’histoire. Hier, c’est sur un gros braquet qu’Alaphilippe a gagné. C’était le bon braquet. Tout comme le braquet hypervéloce sur l’arrivée en faux plat descendant de la Tirreno, étape remportée par Viviani.
    Ils sont plutôt bons les trois de L’Equipe 21, non ? S’il arrive à Chassé de monter un poil trop les décibels dans les derniers hectomètres des courses, je trouve qu’il sait, et a toujours su, mettre en avant les compétences des consultants. Cédric Pineau : très attentif, à ce qu’on voit comme à ce qu’on dit ; un regard simple, de coureur ; candide, pourquoi pas, mais alors comme un bonus … Et puis Guimard, si on met à part son côté Guimard, pas désagréable au demeurant, il propose quand même un regard unique. Des tas de petites réflexions de mec qui sait des choses (pas qui dit ou veut donner à penser qu’il en sait). Tiens, un moment hier, quand les trois Quick étaient devant, course tendue à bloc, Alaphilippe au milieu : « ça serait pas le moment de faire la cassure derrière lui ? ». Un basique me dira-t-on. Peut-être, mais où sont les coureurs ou directeurs sportifs sachant mobiliser les basiques au moment opportun, dans l’ambiance moderne des schémas convenus ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 24 mars 2019 à 7:24 | Permalien

    Plastmathic: ton raisonnement n’ est pas faux, mais on peut demander à une course cycliste qu’ elle soit réguliére,sinon on accepte tout.
    Alors, faut il admettre le dopage généralisé (on en est pas loin), les moteurs ( on n’ est pas passé loin, et qui sait s’ ils ne sont pas encore là), les « aspirations…(elles sont omniprésentes).
    Si l’ on banalise tout ça le sport que nous DEFENDONS devient du cirque, ou pire du catch et je pense que personne ici ne le souhaite..
    Les commentateurs de la chaine l’ équipe ne sont pas pire que ceux du service public, mais P. Chassé s’ emmèle vite dans ses papiers et est le roi du lapsus…
    Guimard, on le voit depuis prés de 60 ans…il aime bien faire « un bon mot », mais ça devient un système, c’ est vrai qu’ il est passé par touts les postes donc sous couvert de « franc parler » il élude ce qui peut faire tâche.
    Un bon point pour Cédric Pineau, compétant, discret et qui croit à ce qu’ il dit.
    Pour les braquets de clm , de sprint et de plat….ils  » auront la peau » du cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • nick
    Soumis le 24 mars 2019 à 8:26 | Permalien

    bon, guimard a reconnu que le poggio s’était monté très vite,

    et c’est vrai que sur le giro, l’an passé, portal avait pas trop aimé les sarcasmes du même guimard, assénés sans arrêt à l’antenne (je sais plus si yates y a eu droit aussi),

    sinon, j’aime bien notre « consultant technique » nicolas perthuis, il avait un petit côté « je sais tout » vaguement agaçant au début, et qui amusait claire bricogne, mais là, il me plaît de plus en plus,

    d’ailleurs, y prennent tous le tic, surtt chassé : « on le sait »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Lbi
    Soumis le 24 mars 2019 à 11:09 | Permalien

    J ai pas regardé msr car cette course est une des moins intéressante.
    Et que dire de la quickstep dont les medecins ont toujours fait des miracles comme gilbert passant en tete le portet d aspet, col qu il n a surement pàs reconnu bcp au vu de sa descente, puis finissant sans trop de douleur 50 km de montagne avec un genou explosé.
    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, candide.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 24 mars 2019 à 11:58 | Permalien

    nick: Nicolas Perthui ? n’ est il pas celui qui, l’ an passé, lors d’ une course féminine affirmait qu’ une infime variation de l’ angle entre le bras et l’ avant bras, pouvait induire de grandes variations du coeficient de pénétration dans l’ air?
    Toujours, sans rire, il disait que cela pouvait jouer sur le rendement.
    Aprés cela, il faisait fi des sprints, bras écartés, buste droit, allure chaloupée….
    Bref, à vouloir faire une analyse technique, il faudrait aller jusque au bout et ne pas confondre un effet infiniment marginal avec un effet majeur (debout sur les pédales à 65 Km/h)
    Un essai en soufflerie serait édifiant….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 4 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 24 mars 2019 à 2:41 | Permalien

    à Mica : mon commentaire ne se mettait pas particulièrment en face des tiens. Il ne visait donc pas à justifier tout ce que tu contestais.
    Pour les motos, tu as mille fois raison, j’ai déjà eu l’occasion de te l’écrire : je trouvais alors juste que tu étais prêt à l’écrire mille fois, donc un peu trop ! Les motos, comme la triche, la mécanique et la biologique, tout cela rend le combat déloyal, je pense vraiment comme toi. Voilà, c’est dit.
    Une différence cependant : ne dis pas « nous défendons », parce que les autres je ne sais pas, mais moi, je ne défends pas le cyclisme. Je le regarde, parfois l’observe, avec tous les degrés possibles entre l’intérêt et la nausée.
    Pour les motos, tu as vraiment raison.
    Allez, stop.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • LBA
    Soumis le 24 mars 2019 à 3:10 | Permalien

    Chassé a sa spontanéité pour lui (et pour nous), Guimard nous tient réveillé (ce n’est pas rien). Cédric Pineau, je n’ai rien contre le gars, mais ses commentaires m’apparaissent pauvres. Tiens, Stephen Roche, les rares fois où on l’a eu aux commentaires, je me suis régalé (le Giro de Dumoulin, notamment la grande étape Stelvio – Umbrail avec l’épisode du baisser de cuissard).
    Bravo à Alaphilippe, vraiment. Juste un rappel : la tactique est plus facile quand on a les jambes, surtout collectives.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 25 mars 2019 à 12:41 | Permalien

    Oui, c’est l

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 25 mars 2019 à 12:52 | Permalien

    suite (pardon) :

    C’est la base : on a la tactique de ses jambes.

    Par exemple, comme une preuve en négatif :

    Le principe idéel : moins tu es bien, plus tu gagnes à profiter des abris. Bref, tâche de rester un maximum au chaud. Evidence cycliste.
    La réalité : moins tu as les cannes, plus tu passes de temps dans la ficelle des éventails, le pire endroit. Et si tu la quittes, tu as sauté !

    Oui Patrick LBA, notamment cette farouche volonté de Gilbert de ne laisser partir personne, ce coup de vis (assis Mica), quand il a senti le mec en rouge remontant sur la droite.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • lbi
    Soumis le 25 mars 2019 à 3:35 | Permalien

    pineau a rectifié pas mal d’approximations de ses compères sur MSR.
    Bon, voila, j’ai vu la victoire d’alaphilippe; il pue la dope celui la.
    Quand on pense que l’équipier de pinot, inconnu de tous, voulait s’essayer aux transfusions; ça laisse rêveur devant la quickstep.
    Gilbert maillot à pois cet été, alaphilippe maillot jaune, viviani maillot vert, et museuw vainqueur de 5 étapes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • alano39
    Soumis le 25 mars 2019 à 7:57 | Permalien

    Belle victoire d’Alaphilippe à la pédale et avec la tête. Il a su jouer de ses qualités et parfaitement maîtriser la fin de course avec le soutien impressionnant de son équipe. le véritable tour de force réside dans le collectif de la DQS avec Stybar et Gilbert qui se sont sacrifiés pour Alaphilippe. La tactique était simple: durcir la course sur le Poggio et ainsi permettre aux meilleurs de s’isoler pour que la victoire se joue sur un sprint en petit comité. Avec sa forme Alaphilippe avait alors des chances de gagner.
    Ils ont réussi et nous avons pu constater combien Alaphilippe a gagné en maturité. Il a fourni 3 gros efforts sur les 10 derniers km et à ce jeu il était le plus fort. Beau retour en forme de Sagan qui va chercher Alaphilippe et se comporte en vrai leader.
    Ce MSR a comme un gout de revanche de celui de 2017 et ce n’est pas pour me déplaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 25 mars 2019 à 12:52 | Permalien

    Splendide victoire de Julian , moi aussi j’ai vibré , maintenant avec la complicité indirecte de Mohoric et Van Aert qui ont fait des efforts « à la Julian 2017 » …
    Mais il a bien gagné , du « cousu main » , plus je regarde ce final , plus je le trouve bien organisé de la part des
    « loups bleus » , une stratégie incroyable de force et de bon sens à tous les niveaux …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 25 mars 2019 à 2:17 | Permalien

    Pourquoi Mathieu Van der Poel n’est-il pas aligné à Milan San Remo?
    Sera-t-il enfin au Ronde?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Thierry mtl
    Soumis le 25 mars 2019 à 9:37 | Permalien

    Même G Hincapie nomme le phénomène « moto » qui lui a fait parfois perdre et parfois gagner des podiums. Il indique que les coureurs locaux sont souvent les plus favorisés. Et Gorges il s’y connaît en « tricherie sans se faire prendre ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 26 mars 2019 à 5:16 | Permalien

    Normalement, Van der Poel avait prévu la classique de
    mercredi dernier où il est tombé, le grand prix de Denain, Gand-Wevelgem, le tour des Flandres et l’Amstel.
    Si aucun coureur – ou si peu seulement- ne dénonce l’impact énorme des motos sur les résultats, c’est soit qu’ils sont complètement verrouillés dans leur communication personnelle, notamment sur les réseaux sociaux, soit qu’ils bénéficient, ou espèrent bénéficier a leur tour de ce drafting. Ou les 2? 🤔

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 26 mars 2019 à 7:39 | Permalien

    EAP: en certaines circonstances certains ont pu en parler ou plutot l’ évoquer: D. Martin, Greipel, Gilbert…même Lefevere dans une « crise » avait dit que c’ était la moto caméra qui « choisissait » souvent le vainqueur, c’ est dire s’ il avait du étre exaspéré!
    Je crois que dans le milieu cycliste, globalement, on ne parle pas à part dire des banalités, ces derniéres, au fond, relayées par les consultants ou journalistes.

    ordinairement les abris plus ou moins rapprochés sont favorables à tous les coureurs. Je pense à la horde de motos (ou voitures) qui à longeur de journée « ouvrent » la voie au peloton (ou échappés), plus ou moins rapprochée mais créant un flux indéniable. ce « trafic » est quasi permanent…on essaye de pas trop le montrer.
    Tout cela plait aux organisateurs car, pour le spectacle, il faut tenir une moyenne raisonable (impératif TV entre autre.)
    Pour le reste, il existe des draftings plus serrés et disons plus ciblé…..ils peuvent favoriser « un gars du pays »….mais pas que!
    On pourrait croire à une exagération, mais quand on voit les images de Pantani…définitivement non!
    Ne soyons pas étonnés que les langues ne se délient pas car tous en ont usé, en usent ou en useront…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!