Même plus confiance dans l’AMA…

Seul, comme je me sens seul aujourd’hui. Je me pose même la question: est-ce que ca vaut la peine de continuer La Flamme Rouge dans ces conditions?

Depuis 15 ans sur ce site, je dénonce sans relâche le dopage dans le cyclisme, cette gangrène de notre sport qui lui fait perdre sa crédibilité, et qui vole les athlètes sains. Je continue de croire que plus on parle de dopage, plus il sera dénoncé, et plus d’athlètes le rejetteront.

Jusqu’ici, je me disais surtout que l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) travaillait aussi dans ce sens, pour la juste cause.

Et bien ce n’est même plus le cas…

Hier, l’AMA a réhabilité en son giron l’Agence russe antidopage (Rusada), reconnaissant par le fait même que cette dernière est de nouveau conforme à l’égard du code mondial antidopage.

Bref, la Russie est de retour!

Je suis écoeuré par cette décision. É-c-o-e-u-r-é.

La Russie n’a même pas reconnu les conclusions du rapport McLaren qui établissait clairement un dopage étatisé dans ce pays! La Russie ne s’est pas conformé non plus aux autres critères établis par l’AMA elle-même en 2015 lors de sa suspension, critères établissant les conditions de son retour. Et notamment l’accès, pour les autres labos, aux échantillons prélevés sur les athlètes russes entre 2011 et 2015.

En quoi croire aujourd’hui?

Fier du CCES

Partout toutefois, des voix s’élèvent pour dénoncer cette décision de l’AMA, que seule la corruption au sein des douze membres du jury ayant pris la décision peut expliquer.

Parmi ces voix, celle de Travis Tygart, directeur de l’Agence antidopage américaine (Usada) et grand pourfendeur de Lance Armstrong. Cette voix est forte, très forte, même à l’international.

Parmi ces voix également, celle de la Norvégienne Linda Helleland, vice-présidente de l’AMA, qui a donc fait preuve d’un grand courage pour aller contre la décision de sa propre organisation.  Elle a déclaré « Aujourd’hui, nous avons échoué à l’égard des sportifs honnêtes dans le monde. » Helleland était jusqu’ici perçue comme une candidate à la succession du britannique (tiens donc…) Craig Reedie, actuel président de l’agence. Faudra voir ce qui restera de sa candidature après ça…

Parmi ces voix, celle de Dominique Laurent, présidente de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), une agence qui a fait beaucoup contre le dopage dans le passé, avant de voir ses budgets – et donc son champ d’action – amputés.

Parmi ces voix, celle de Beckie Scott, l’ex-fondeuse canadienne, qui a eu l’immense courage de ses convictions en claquant la porte du Comité de révision de la conformité de l’AMA il y a cinq jours, ne pouvant pas supporter cette éventualité devenue aujourd’hui réalité. Beckie Scott sait de quoi elle parle, elle est devenue championne olympique en 2002 à Salt Lake City par… la poste, après la disqualification pour dopage de deux athlètes russes qui avaient terminé aux 1ere et 2e places de l’épreuve…

Enfin parmi ces voix, celle du Centre Canadien d’Éthique dans le Sport (CCES) dont je suis aujourd’hui très fier. Dans un premier temps, le CCES avait imploré l’AMA, il y a quelques jours, de reporter la prise d’une décision à l’égard de la Russie à plus tard cet automne.

Hier, le CCES a émis un autre communiqué courageux dénonçant cette décision. Le CCES écrit: « Il est temps pour tous ceux et celles qui croient aux valeurs du sport et qui les placent avant les intérêts politiques et économiques d’exiger publiquement une réforme du sport international. »

J’exige une réforme du sport international!

L’indépendance de l’AMA

Le premier item de cette réforme doit être une revue de l’indépendance de l’AMA. Financée en bonne partie par le CIO, le président de l’AMA étant lui-même membre du CIO, il est très clair que les problèmes partent de là. Je suis convaincu que la décision inexplicable d’hier découle en grande partie des liens existants entre CIO et AMA…

Il faut absolument et rapidement que l’AMA devienne un organisme totalement indépendant du CIO et des fédérations nationales.

Il faut également s’attaquer au financement de la lutte contre le dopage, les budgets ayant été réduits au cours des dernières années, malgré l’ampleur des crises, et notamment du scandale Lance Armstrong.

Il faudra enfin continuer de moderniser le code mondial antidopage, ceci afin de l’ajuster aux nouveaux produits d’une part, mais aussi aux nouvelles techniques d’autre part, notamment à l’égard des Autorisations pour Usage Thérapeutique (AUT). Pourquoi ne pas viser des percées, notamment à l’égard du passeport biologique étendu aux autres sports?

Je rejoins totalement Travis Tygart dans son communiqué hier: « The road to the new, stronger WADA must start now. And let’s be clear: absolutely nothing will be off the table for how we, the anti-doping community, begin the work of reforming WADA.”

15 Commentaires

  • greaux thierry
    Soumis le 21 septembre 2018 à 4:35 | Permalien

    triste jour pour les vrais sportif, malheureusement est ce une utopie de croire que les dirigeants trop bien dans leurs fauteuils auront un jour cette vrai volontee d aller au bout de leurs belles paroles,je penses que oui malheureusement, l argent ,la soit disant notoriete et la politiques continueront a donner ce genre de situation inadmiscible, mais je suis convaincus que la flamme rouge doit justement exister car il faut continuer a combattre ses personnes et comme vous le faite si bien mettre en avant les noms des personnes qui ont cette vrai volontee de changement

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Brunet Julien
    Soumis le 21 septembre 2018 à 5:07 | Permalien

    Moi ce que je trouve inquiétant, c’est de croire encore que la Russie serait l’emblème du dopage actuel. C’est purement et simplement politique, même un gars comme Philippe Lucas aujourd’hui en a ras le bol d’entendre toujours ces mêmes discours comme quoi la Russie, la Chine, ceux sont les méchants. Tiens, tiens, exactement comme sur la scène internationale… Attention donc de ne pas trop se faire avoir avec l’orientation idéologique de la « masse ». Moi aussi j’y ai cru. Pendant un temps… Pendant ce temps, je rappelle que la SKY coure toujours. Et que le dopage est généralisé. Jean Pierre de Mondenard le rabâche tout le temps. Croire que seuls des pays comme la Russie se dopent serait un moindre mal ! Hélas…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +17 (from 19 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 21 septembre 2018 à 11:22 | Permalien

    Rahhh on ne pouvait pas non plus les exclure a vie les russes! Un gros ménage a quand été fait! Ils ont perdus un paquet de medaille mine de rien et une partie de leur athlete n’ont pu conccourir pdt presque 2 ans! Le tt est de savoir si maintenant le systeme existe tjrs ou si on est revenu a une certaine normalité! Et a quand la meme chose au usa grande bretagne keyna and co? Et que dire de la france avec nos ambitions deraisonnable sur les prochains jo de paris

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Moc
    Soumis le 21 septembre 2018 à 11:49 | Permalien

    Laurent, c’est justement parceque s’élèvent des voix comme la tienne, même perçues par des lecteurs avertis, que cela vaut la peine de continuer la flamme rouge dans ces conditions…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • Luc Levesque
    Soumis le 21 septembre 2018 à 12:05 | Permalien

    Merci Laurent. Je comprends la déception. Ceci dit, personne ne pouvait concevoir une suspension à vie des Russes de la communauté intenationale. Aussi, le point qui n’est pas clair sont les conditions de réadmission auprès de la communauté internationale. Effectivement, le CIO est trop mou vis à vis les Russes, mais aussi, faut maintenir certaines relations diplomatiques et ne pas couper les ponts.

    Il y a trop d’information qui manque pour prendre une décision éclairée vis à vis la situation à notre niveau. Faut éviter les réactions émotives impestives et regarder le tout rationellement. Le sport est trop souvent un tremplin à l’émotivité sans borne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Alain
    Soumis le 21 septembre 2018 à 12:44 | Permalien

    «Les Russes n’ont jamais reconnu leur culpabilité et n’ont jamais affiché le moindre remords. Aussi, malgré l’ampleur du scandale, la moitié des athlètes ayant échoué à des tests antidopage à Pyeongchang étaient… Russes». (Texte de Martin Leclerc)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Ukiyo
    Soumis le 21 septembre 2018 à 1:01 | Permalien

    La Russie est un pays pourri jusqu’à la moelle niveau dopage et / ou corruption, idem pour certaines instances comme le CIO, la FIFA, l’IAAF. Mais ca bouge quand même, les athlètes dopés ne restent plus impunis. Il y a encore des motifs d’espoir, merci Travis.
    Quant à l’UCI, je ne me prononce pas car je ne sais absolument pas où en est cette entité à l’heure actuelle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Glotz Marc
    Soumis le 21 septembre 2018 à 3:35 | Permalien

    Je rejoins tout à fait l’avis de Julien Brunet! Quand arrêterez-vous de vous faire laver le cerveau par tous les media mainstream qui dénoncent quotidiennement la Russie comme l’ennemi nr1 à abattre dans tous les domaines! l’exclusion des Russes dans le sport fait partie d’une politique globale de sanctions contre la Russie. il est frappant de voir que les pays qui s’élèvent au sein de l’AMA contre cette décision, sont les mêmes ( Usa, Canada, GB, France,…) qui demandent toujours plus de sanctions internationales contre la Russie! Parce que les Anglais sont clean, peut-être?? Froome est clean, sans doute? Rappelez-moi de quel pays vient le plus grand scandale de dopage dans l’histoire du Tour de France…ah oui, Armstrong! La politique sportive anti-russe fait partie d’une politique globale de guerre économique contre un rival russe qui ne se laisse pas faire et au leader adulé (du moins par les Russes). Alors svp, revenez un peu sur terre, le monde n’est pas blanc et noir, avec les bons clean d’un côté et le méchant pourri de l’autre!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Yvon
    Soumis le 21 septembre 2018 à 11:02 | Permalien

    Laurent, certains avaient l’impression de prêcher dans le désert,mais ce n’est pas tout-à-fait dans ton cas, lorsque tu abordes ces sujets qui nous préoccupent comme toi
    Tu fais exploser la limite des 50 commentaires et même si nous n’avons pas tous la même solution pour avancer nous sommes tous d’accords sur les causes.le vizir ASO veut prendre la place du calife,il possède l’argent et surtout il ne veut pas partager avec les acteurs coureurs et équipes l’UCI règne mais ne gouverne pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 22 septembre 2018 à 3:48 | Permalien

    1)@ Ukyio , as-tu la naiveté de croire que les Russes sont les grands pourris ? Tu crois vraiment que les USA veulent le « bien » dans le monde ? et les Chinois , les Espagnols , les Anglais , les Italiens et les Français (dans un grand désordre !…)???
    2) je regarde à présent le sport comme un spectacle , plus du tout comme du sport … Le sport ,donc le vélo, je le pratique seul ou avec les potes , sans objectif de « battre l’autre »… Je suis « fringué » comme un pro de la tête aux pied comme le vélo , je soigne mon allure et je roule pour moi, pour prendre de l’air , du plaisir , du paysage , pas de l’argent et de l’orgueil , pour remplir une caisse ???, de quoi ??? … Même les cyclosportves me lassent avec tous ces visages fermés , tendus au départ (voir les photos dans les magazines !), ces « égos boostés » de testostérone et au final d’énormément de frustrations . J’essaye de rouler vite (si je peux) , longtemps ,mettre un peu de braquet , soigner mes courbes , mes trajectoires dans les descentes , monter « à ma main  » ,assurer , boire et manger quand je veux , prendre le temps de pisser ou de m’arrêter pour contempler un magnifique panorama quand c’est mon heure !
    Et je te garantis sur facture que je termine à chaque fois premier de ma sortie , échappé et heureux de passer ma ligne imaginaire , la mienne , que j’imagine où je la veux !Et je gagne à chaque fois le droit d’être heureux parce que libre de tout problème extérieur de fric , de dopage ou d’égo , parce que la philosophie nécessaire au bonheur est entrée dans mon mental de « guerrier assuré » pour simplement partager là où d’autres se battent contre de (petits! ) démons intérieurs …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +20 (from 24 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 22 septembre 2018 à 3:54 | Permalien

    Et pour ce qui est du professionnalisme , qu’ils prennent se qu’ils veulent , qu’ils s’empiffrent de pillules et d’injections , c’est leur problème , pas le mien mais après , au final, qu’ils ne se plaignent pas , parce que je serai le dernier à les plaindre … Ils ont le choix , à eux de ne pas se perdre …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 13 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 22 septembre 2018 à 5:00 | Permalien

    Et je suis tout à fait conscient que les différences d’âge propres aux « multiples » générations de ce site accentuent, dans un même flux , les opinions et les réponses … Les objectifs des trentenaires ne sont pas les mêmes que les objectifs des cinquantenaires , on est bien d’accord , je comprends , je l’admets , je le respecte .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 22 septembre 2018 à 5:34 | Permalien

    @noirvélo : bien sur que les Russes ne sont les seuls, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne font pas pire que les autres.

    Pour revenir sur un domaine que je connais, l’informatique, les Russes et la Corée du Nord aujourd’hui balancent des requetes DDos monstrueuses (plusieurs tera) dans le but de paralyser des systemes entiers, qui coutent énormement d’argent (y compris en France), peut etre un jour l’économie mondial. Ils sont les seuls pays a faire cela. Les Etats-Unis ne sont pas innocent: ils ont la NSA et l’espionnage de masse.

    C’est un secret de polichinelle que la Russie ne suit aucune règle.

    C’est pareil dans tous les domaines, notamment le sport et le dopage. Pour la Russie, on parle de dopage organisé au niveau d’un pays.

    Arretons les raccourcis qui ne servent que ceux qui trichent, tous les pays ne sont évidemment pas au meme niveau, et c’est exactement ce que dénonce (avec justesse) Laurent.

    La Rusada n’a pas donnée les garanties de probité suffisante pour réintegrer l’AMA, arretons de trouver de leurs trouver des excuses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  • Jean michel
    Soumis le 22 septembre 2018 à 9:00 | Permalien

    Merci a noirvelo pour les 8 et 10 en particulier. J’ai l’impression que tout est dit. Le reste, on s’interesse a un sport « vintage » qui fait chier les jeunes a regarder a la TV, sauf les fils d’anciens coureurs qui voudraient faire comme papa. Oui , on se bat , seuls, sur nos belles machines , on joue au coureur , meme a 60 ans et ca ne regarde que nous.
    Le genre de cyclisme, dont on ecrit parfois un peu trop a LFR , c’ est un objet de conversation au cafe du commerce.
    Dopage, pas dopage, gros sous, que ce show eveille un peu d’envie, au moins aupres des jeunes generations. Il a l’avantage de pouvoir etre filme dans ses details, alors que l’on filme plusieurs Paris Roubaix, strada blanche, ou que l’on etonne un public blase en faisant revivre des trucs un peu dingues comme Bordeaux Paris new look …Mais tout cela reste un divertissement, c’ est tout, l’AMA ASO ne m’empechent pas du tout de dormir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Soumis le 22 septembre 2018 à 9:00 | Permalien

    Non, la « flamme rouge » n’est pas seule..d’autres sites, avec leurs petits braquets, roulent dans le même sens :

    http://www.cyclisme-dopage.com/

    https://dopagedemondenard.com/

    Face aux fracas médiatiques, la vérité a du mal à passer..et comme disait Monsieur De La Fontaine
    (1621 – 1695): « L’homme est de glace aux vérités ; Il est de feu pour les mensonges. »..Rien de nouveau sous le soleil et ses rayons (de bicyclette)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!