Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Marinoni… autrement

Partager

Précédent

GP Cycliste de Gatineau: sans Simone Boilard

Suivant

Dauphiné Libéré: les enseignements

11 Commentaires

  1. Marc

    Belle histoire à travers les photos et très bonne utilisation du noir et blanc. Inspirant. Merci

    0
    0
  2. nikko

    Quel est le but de cette galerie de photos ? Qui est l’auteur des photos ?

    0
    0
  3. Le Cavalier

    Bonjour nikko, tu demeures sur quelle continent???

    0
    0
  4. Vincent C

    La caverne d’Alibaba!

    0
    0
  5. Yvon

    Hors sujet, on peut se demander si ce ne serait pas G. Thomas qui bénéficierait pas de la gelée royale cette année pour le Tour de France. Mais il ne tient habituellement pas plus de 8 jours, ou c’est pour masquer la présence de Fromme.

    0
    0
  6. noirvélo

    @ nikko ,

    tu dois être un jeune écervelé sans âme pour faire une telle réflexion ! Quand on aime le vélo on respecte les anciens et les fondements de ce sport et l’industrie qui s’y rapporte ! quand on a pas plus à dire on se tait ! ta vie c’est peut-être « portable & cadre carbone » mais avant il y a eu des Maîtres du métal et de la « belle ouvrage » qui se sont salis les mains pour construire du matos avec de l’acier et de l’alu ; respect à eux et toi apprends, en toute humilité , s’il te plait …

    0
    0
  7. MATHIEU

    Quelqu’un a t il vu l’equipe Fortunéo ? Ont ils commencés leurs saison ?

    Pardon pour ce sarcasme mais il semble que les 2 équipes françaises Fortunéo et VITAL Concept ne marquent pas de leurs présences les classements et les courses depuis le début de la saison.
    Je pense qu’il s’agit d’un énorme gachis pour tous le monde.
    Il semble pas très judicieux de batir 2 équipes dans 2 régions proches (Bretagne et Pays de la Loire) avec 2 leaders pas encore matures ( Coquard et Barguil).
    S’agit il d’une question d’ego?

    Il semble évident que ces 2 équipes auraient dû fusionner. Elles auraient eu 2 leaders complémentaires et plus de moyens.

    0
    0
  8. noirvélo

    @ MATHIEU ,

    Perso , je préfère deux équipes qu’une fusion qui peut mettre des coureurs sur le carreau ! ensuite les deux leaders , ou effectivement ça leur est monté dans le « bourrichon » et ils n’assurent pas , ou on leur met trop de pression parce que qui dit salaire et organisation à leur botte , dit résultats ! parce que
    lorsqu’on parle de « pression » dans la presse ça a toujours un rapport avec les émoluments … et aussi l’image des « stars » que l’on donne à la « populasse » avide de polémiques en tous genres …

    0
    0
  9. nikko

    Le cavalier et Noirvélo, je suis surpris de me prendre un scud alors que je ne pose que deux petites questions.

    Mon intervention était juste basée sur le fait qu’aucun texte n’accompagne ces photos, alors qui en est l’auteur, c’est Laurent ? Et quel est le but recherché ? Un hommage, de la pub ?

    Sinon, je ne suis ni jeune, ni écervelé, ni carbone et je suis désolé de dire que je ne connais pas Marinoni, je ne suis pas canadien….

    0
    0
  10. noirvélo

    @ nikko ,
    ok , je ne t’ai pas ménagé, je m’en excuse (je t’ai trouvé  » un poil léger » mais faut-il toujours expliquer , prouver , polémiquer , admirer ou dénigrer chaque article , personne , dessin ou photo ?
    Perso ces belles photos en noir et blanc (merci Laurent!) sont un témoignage tout simple d’une époque où l’acier dans le vélo régnait en maître ; il soulignait la rudesse du façonnage des métaux , les conditions du travail en usine (j’ai travaillé chez Nancia à Nancy dans l’est de la France pendant quatre mois dans l’humidité , le froid et le bruit ). Et paradoxalement , jamais les vélos n’ont été aussi beaux, bien finis ! demande aux anciens de parler des cadres Colnago , De Rosa, Pinarello, Masi , Fagin ,Tomaselli en acier de l’époque (années 70) avec raccords ajourés , souvent chromés (et peints dans l’ajourage )en tout Campa à jantes fines qu’avec des boyaux et les manettes au guidon ! (vintage & cie) ; oui , ces images se regardent et se passent (normalement ) de commentaires . Et moi je ne défends que la mémoire d’une époque révolue qu’il ne faut pas oublier …. et je défends « âprement » le travail manuel qu’il nous faut plus que jamais respecter !

    0
    0
  11. missbecaneenfolie

    Marinoni et son équipe en 1975 (ou 1976?), gilet de laine rose pâle. Les vélos que tout le monde voulait avoir plutôt que le CCM Tour du Canada aussi en Reynolds 531.
    Ainsi en 1977, j’ai acquis ce beau vélo sur mesure prise dans l’ancien atelier par Guiseppe lui-même, dans un fond de garage en bordure de la rivière des Mille-Isles. C’était bien avant la manufacture à Terrebonne! Et suite à un vol à Montréal, un second vélo en 1979 tout Campa.
    Oui j’ai encore une casquette Marinoni jaune foncé et même celle aussi de Panasonic (comme celle sur une photo).
    Que de beaux souvenirs impérissables!
    Une marque qui me permit de rouler 50 000 km entre 1977 et 1985 avant que je ne possède un cadre TVT Look  »quasi expérimental » en 1987 avec les décollements de tubes…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.