Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Marco Pantani, 1970-2004

Demain seront célébrés en Cesenatico les obsèques de Marco Pantani. La Flamme Rouge observera une journée de silence à sa mémoire, tout le reste nous apparaissant, en ces moments, complètement dérisoire.

Grazie, grande campione, per tutte le emozioni. Ciao Pirata. Ciao soldati. Ciao pui grande scalatore.

Nous publions en guise d’hommage son palmarès :

2003 (Mercatone Uno – Scanavino)

2e de la 5e étape de la Settimana Ciclistica Coppi-Bartali
14e du Giro d’Italia

2000 (Mercatone Uno)

1er de la 12e (Mt Ventoux) et de la 15e (Courchevel) étape du Tour de France
3e de la 14e étape du Tour de France
2e de la 19e étape du Giro d’Italia

1999 (Mercatone Uno – Bianchi)

1er de la 8e, 15e, 19e et 20e étape du Giro d’Italia
1er de la 2e étape de la Setmana Catalana
Vainqueur de la Vuelta a Murcia (1er de la 4e étape)
2e de la 14e et de la 16e étape du Giro d’Italia

1998 (Mercatone Uno)

Vainqueur du Tour de France (1er de la 11e (Plateau de Beille) et de la 15e étape (Les Deux Alpes))
Vainqueur du Giro d’Italia (1er de la 14e et de la 19e étape)
1er de la 4e étape de la Vuelta a Murcia
2e de la 10e et de la 16e étape du Tour de France
2e de la 11e, de la 17e et de la 18e étape du Giro d’Italia
3e de la 20e étape du Tour de France
3e de la 21e étape du Giro d’Italia
3e du général de la Vuelta a Murcia

1997 (Mercatone Uno)

3e du Tour de France (1er de la 13e (Pau) et de la 15e étape (L’Alpe d’Huez), 3e de la 9e étape)
2e de la 10e étape du Tour de France
2e, A travers Lausanne
2e de la 5e étape de la Vuelta al Pais Vasco
2e de la 2e étape de la Vuelta a Murcia
3e, général de la Vuelta al Pais Vasco
3e de la 5e étape du Giro d’Italia

1995 (Carrera)

Meilleur jeune du Tour de France (1er de la 10e et de la 14e étape (L’Alpe d’Huez), 13e au général)
1er de la 9e étape du Tour de Suisse
3e des Championnats du Monde à Duitama (Colombie)

1994 (Carrera)

Meilleur jeune du Giro d’Italia (2e au général)
1er de la 14e et de la 15e étape du Giro d’Italia
Meilleur jeune du Tour de France (2e de la 12e et de la 19e étape, 3e au général)
3e de la 18e étape du Giro d’Italia
3e de la 11e et de la 17e étape du Tour de France

1993 (Carrera)

5e du Giro del Trentino

1992 (amateur)

Vainqueur du Baby-Giro

Partager

Précédent

Maxime Caron

Suivant

Épilogue

6 Commentaires

  1. Marc

    À vouloir protéger lêimage dêun sport malade, on laisse mourir les cyclistes! Une triste constatation qui ne cesse de me laisser songeur et qui me met en colère. Je suis désabusé, jêai laissé tombé la serviette. Le cyclisme propre, je nêy crois plus. Tristement, jêen vient même à douter les performances de mes idoles comme LeMond et Bauer. Ces derniers mêayant tant inspiré dans lêeffort.

    Il y a quelques années, un cycliste très talentueux de la région sêest fait pincé pour des produits dopants bas de gamme et on lui a enlevé sa licence de coureur pour 4 ans carrière terminée! Les médias et lêentourage cycliste lêont traité comme un tricheur et on affirmait quêil nêavait pas ce quêil fallait pour aller plus loin. Naïf, je lêai cru. En fait, sêest plutôt ce quêil affirmait : il nêétait pas capable de se piquer dans les veines après une sortie de 6 heures. On ne pouvait vraiment pas comprendre quand il disait que se faire pogner, cêétait la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Aujourdêhui je comprend mieux. On lui doit toutes nos excuses. Avec de meilleurs produits, tout ça aurait passer inaperçu…il est maintenant dans la trentaine, le même ge que tous ces malheureux cyclistes décédés durant la dernière année…ouf! celui-ci va sêen tirer.

    À part Ulrich qui nous a habitué à terminé second, qui de nous est capable dêénumérer la deuxième ou troisième place des podiums de la saison dernière? Qui a terminé 11e du Tour de France lêan dernier? Je ne le sait pas. Il faudrait que je demande à la Flamme rouge! Notre société valorise uniquement la victoire et ceci amène à un système qui favorise le dopage. T-Mobile a repris Ulrich. On sêattend à ce quêil gagne et non quêil termine deuxième une autre fois. Cêest probablement votre souhait également si vous lêavez choisi dans votre pool!

    Un ami me mentionnait quêon acceptait sans aucune critique lêartiste Rock dopé qui performe pour nous sur la scène alors quêon sait très bien quêun jour il risque de pêter dêune overdose. Le cyclisme est un spectacle non?!? Quelle est la différence? Je cherche encore la réponse à cette question…

    Il faut arrêter le fleau du dopage non pas pour punir lesdits tricheurs, mais pour sauver des vies. Cêest là où on est rendu. Ces hommes et ces femmes qui pratiquent le cyclisme professionnellement, avec toute la gloire, la douleur et les sacrifices que cela demande, méritent de pouvoir évoluer dans un mileu sain et propre. Leur famille ne doit pas craindre pour leur vie. Ils ne sont pas des tricheurs mais des victimes dêun système marqué par des médecins et trafiquants assassins dont jêespère auront sérieusement à répondre à la justice très bientôt. Je souhaite aussi que les journalistes, Liggett, Sherwen et compagnies arrêtent de nous mentir et quêils mettent à profit leur influence auprès de lêUCI, des organisateurs de courses, des équipes sportives et des cyclistes eux-mêmes. Les choses doivent sérieusement bouger. La situation a assez duré.

    Laurent, notre cher rédacteur à la Flamme Rouge, cêest un très grand ami, mon partenaire dêentraînement et un excellent coéquipier dans les courses. De plus, cêest le plus passionné du cyclisme que jêai jamais connu. Sa passion pour notre sport, cêest comme un vent de dos pour toute notre équipe et elle ne doit pas mourir en même temps que son idole à qui il a rendu un hommage très touchant. Monsieurs du cyclisme, SVP réveillez-vous, cêest à ne rien faire que vous allez tuer notre sport.

    Laurent, mes pensées sont avec toi. Ton maillot Mercatone Uno (que je nêai jamais trouvé trop beau! Mais bon, les goôts ne se discutent pas!) jêespère que tu vas le porter avec fierté lors de notre première sortie de la saison dans quelques semaines où tu en profiteras encore pour me faire souffrir dans les bosses. Cêest de bonne guerre! Marco va bien rire car je suis convaincu quêil ferait la même chose…

  2. Marc

    À vouloir protéger lêimage dêun sport malade, on laisse mourir les cyclistes! Une triste constatation qui ne cesse de me laisser songeur et qui me met en colère. Je suis désabusé, jêai laissé tombé la serviette. Le cyclisme propre, je nêy crois plus. Tristement, jêen vient même à douter les performances de mes idoles comme LeMond et Bauer. Ces derniers mêayant tant inspiré dans lêeffort.

    Il y a quelques années, un cycliste très talentueux de la région sêest fait pincé pour des produits dopants bas de gamme et on lui a enlevé sa licence de coureur pour 4 ans carrière terminée! Les médias et lêentourage cycliste lêont traité comme un tricheur et on affirmait quêil nêavait pas ce quêil fallait pour aller plus loin. Naïf, je lêai cru. En fait, sêest plutôt ce quêil affirmait : il nêétait pas capable de se piquer dans les veines après une sortie de 6 heures. On ne pouvait vraiment pas comprendre quand il disait que se faire pogner, cêétait la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Aujourdêhui je comprend mieux. On lui doit toutes nos excuses. Avec de meilleurs produits, tout ça aurait passer inaperçu…il est maintenant dans la trentaine, le même ge que tous ces malheureux cyclistes décédés durant la dernière année…ouf! celui-ci va sêen tirer.

    À part Ulrich qui nous a habitué à terminé second, qui de nous est capable dêénumérer la deuxième ou troisième place des podiums de la saison dernière? Qui a terminé 11e du Tour de France lêan dernier? Je ne le sait pas. Il faudrait que je demande à la Flamme rouge! Notre société valorise uniquement la victoire et ceci amène à un système qui favorise le dopage. T-Mobile a repris Ulrich. On sêattend à ce quêil gagne et non quêil termine deuxième une autre fois. Cêest probablement votre souhait également si vous lêavez choisi dans votre pool!

    Un ami me mentionnait quêon acceptait sans aucune critique lêartiste Rock dopé qui performe pour nous sur la scène alors quêon sait très bien quêun jour il risque de pêter dêune overdose. Le cyclisme est un spectacle non?!? Quelle est la différence? Je cherche encore la réponse à cette question…

    Il faut arrêter le fleau du dopage non pas pour punir lesdits tricheurs, mais pour sauver des vies. Cêest là où on est rendu. Ces hommes et ces femmes qui pratiquent le cyclisme professionnellement, avec toute la gloire, la douleur et les sacrifices que cela demande, méritent de pouvoir évoluer dans un mileu sain et propre. Leur famille ne doit pas craindre pour leur vie. Ils ne sont pas des tricheurs mais des victimes dêun système marqué par des médecins et trafiquants assassins dont jêespère auront sérieusement à répondre à la justice très bientôt. Je souhaite aussi que les journalistes, Liggett, Sherwen et compagnies arrêtent de nous mentir et quêils mettent à profit leur influence auprès de lêUCI, des organisateurs de courses, des équipes sportives et des cyclistes eux-mêmes. Les choses doivent sérieusement bouger. La situation a assez duré.

    Laurent, notre cher rédacteur à la Flamme Rouge, cêest un très grand ami, mon partenaire dêentraînement et un excellent coéquipier dans les courses. De plus, cêest le plus passionné du cyclisme que jêai jamais connu. Sa passion pour notre sport, cêest comme un vent de dos pour toute notre équipe et elle ne doit pas mourir en même temps que son idole à qui il a rendu un hommage très touchant. Monsieurs du cyclisme, SVP réveillez-vous, cêest à ne rien faire que vous allez tuer notre sport.

    Laurent, mes pensées sont avec toi. Ton maillot Mercatone Uno (que je nêai jamais trouvé trop beau! Mais bon, les goôts ne se discutent pas!) jêespère que tu vas le porter avec fierté lors de notre première sortie de la saison dans quelques semaines où tu en profiteras encore pour me faire souffrir dans les bosses. Cêest de bonne guerre! Marco va bien rire car je suis convaincu quêil ferait la même chose…

  3. Marc

    À vouloir protéger lêimage dêun sport malade, on laisse mourir les cyclistes! Une triste constatation qui ne cesse de me laisser songeur et qui me met en colère. Je suis désabusé, jêai laissé tombé la serviette. Le cyclisme propre, je nêy crois plus. Tristement, jêen vient même à douter les performances de mes idoles comme LeMond et Bauer. Ces derniers mêayant tant inspiré dans lêeffort.

    Il y a quelques années, un cycliste très talentueux de la région sêest fait pincé pour des produits dopants bas de gamme et on lui a enlevé sa licence de coureur pour 4 ans carrière terminée! Les médias et lêentourage cycliste lêont traité comme un tricheur et on affirmait quêil nêavait pas ce quêil fallait pour aller plus loin. Naïf, je lêai cru. En fait, sêest plutôt ce quêil affirmait : il nêétait pas capable de se piquer dans les veines après une sortie de 6 heures. On ne pouvait vraiment pas comprendre quand il disait que se faire pogner, cêétait la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Aujourdêhui je comprend mieux. On lui doit toutes nos excuses. Avec de meilleurs produits, tout ça aurait passer inaperçu…il est maintenant dans la trentaine, le même ge que tous ces malheureux cyclistes décédés durant la dernière année…ouf! celui-ci va sêen tirer.

    À part Ulrich qui nous a habitué à terminé second, qui de nous est capable dêénumérer la deuxième ou troisième place des podiums de la saison dernière? Qui a terminé 11e du Tour de France lêan dernier? Je ne le sait pas. Il faudrait que je demande à la Flamme rouge! Notre société valorise uniquement la victoire et ceci amène à un système qui favorise le dopage. T-Mobile a repris Ulrich. On sêattend à ce quêil gagne et non quêil termine deuxième une autre fois. Cêest probablement votre souhait également si vous lêavez choisi dans votre pool!

    Un ami me mentionnait quêon acceptait sans aucune critique lêartiste Rock dopé qui performe pour nous sur la scène alors quêon sait très bien quêun jour il risque de pêter dêune overdose. Le cyclisme est un spectacle non?!? Quelle est la différence? Je cherche encore la réponse à cette question…

    Il faut arrêter le fleau du dopage non pas pour punir lesdits tricheurs, mais pour sauver des vies. Cêest là où on est rendu. Ces hommes et ces femmes qui pratiquent le cyclisme professionnellement, avec toute la gloire, la douleur et les sacrifices que cela demande, méritent de pouvoir évoluer dans un mileu sain et propre. Leur famille ne doit pas craindre pour leur vie. Ils ne sont pas des tricheurs mais des victimes dêun système marqué par des médecins et trafiquants assassins dont jêespère auront sérieusement à répondre à la justice très bientôt. Je souhaite aussi que les journalistes, Liggett, Sherwen et compagnies arrêtent de nous mentir et quêils mettent à profit leur influence auprès de lêUCI, des organisateurs de courses, des équipes sportives et des cyclistes eux-mêmes. Les choses doivent sérieusement bouger. La situation a assez duré.

    Laurent, notre cher rédacteur à la Flamme Rouge, cêest un très grand ami, mon partenaire dêentraînement et un excellent coéquipier dans les courses. De plus, cêest le plus passionné du cyclisme que jêai jamais connu. Sa passion pour notre sport, cêest comme un vent de dos pour toute notre équipe et elle ne doit pas mourir en même temps que son idole à qui il a rendu un hommage très touchant. Monsieurs du cyclisme, SVP réveillez-vous, cêest à ne rien faire que vous allez tuer notre sport.

    Laurent, mes pensées sont avec toi. Ton maillot Mercatone Uno (que je nêai jamais trouvé trop beau! Mais bon, les goôts ne se discutent pas!) jêespère que tu vas le porter avec fierté lors de notre première sortie de la saison dans quelques semaines où tu en profiteras encore pour me faire souffrir dans les bosses. Cêest de bonne guerre! Marco va bien rire car je suis convaincu quêil ferait la même chose…

  4. eric

    2 choses :

    – il n’est pas prouvé que le dopage est plus risqué pour la santé qu’un entrainement à haute dose (voire le surentrainement tout simplement). Je dirais qu’il y a autant de chances pour un athlète dopé d’y laisser sa peau à cause des produits dopants qu’il y en a de se faire renverser par une voiture folle… Simplement, les médias mettent plus l’accent sur le dopage plus que sur la sécurité des pelotons a l’entrainement…

    – Moi je sais faire la différence entre le sport et le spectacle. Gravir les plus grands cols ou la petite côte en bas de chez vous, c’est du sport. La vie des grands noms du vélo, c’est le spectacle… Le vélo est un sport particulier, un sport d’équipes (sans équipe difficile de gagner) avec de grands leaders et des équipiers et c’est une configuration propice au spectacle. Mais j’ai appris à idolatrer personne d’autres que mes petites gambettes.

    eric

    PS : quand meme, en tant que coach, je me permets de réagir indirectement à cette disparition un peu obscure et trouble. Je trouve que le rôle d’un coach est moins d’assurer les meilleures performances chez un athlète que de s’assurer de sa bonne santé physique et mentale afin de lui permettre une reconversion efficace. A ce titre, je trouve que la vision de bien des coachs est vraiment du court terme : performe et tais toi…

  5. eric

    2 choses :

    – il n’est pas prouvé que le dopage est plus risqué pour la santé qu’un entrainement à haute dose (voire le surentrainement tout simplement). Je dirais qu’il y a autant de chances pour un athlète dopé d’y laisser sa peau à cause des produits dopants qu’il y en a de se faire renverser par une voiture folle… Simplement, les médias mettent plus l’accent sur le dopage plus que sur la sécurité des pelotons a l’entrainement…

    – Moi je sais faire la différence entre le sport et le spectacle. Gravir les plus grands cols ou la petite côte en bas de chez vous, c’est du sport. La vie des grands noms du vélo, c’est le spectacle… Le vélo est un sport particulier, un sport d’équipes (sans équipe difficile de gagner) avec de grands leaders et des équipiers et c’est une configuration propice au spectacle. Mais j’ai appris à idolatrer personne d’autres que mes petites gambettes.

    eric

    PS : quand meme, en tant que coach, je me permets de réagir indirectement à cette disparition un peu obscure et trouble. Je trouve que le rôle d’un coach est moins d’assurer les meilleures performances chez un athlète que de s’assurer de sa bonne santé physique et mentale afin de lui permettre une reconversion efficace. A ce titre, je trouve que la vision de bien des coachs est vraiment du court terme : performe et tais toi…

  6. eric

    2 choses :

    – il n’est pas prouvé que le dopage est plus risqué pour la santé qu’un entrainement à haute dose (voire le surentrainement tout simplement). Je dirais qu’il y a autant de chances pour un athlète dopé d’y laisser sa peau à cause des produits dopants qu’il y en a de se faire renverser par une voiture folle… Simplement, les médias mettent plus l’accent sur le dopage plus que sur la sécurité des pelotons a l’entrainement…

    – Moi je sais faire la différence entre le sport et le spectacle. Gravir les plus grands cols ou la petite côte en bas de chez vous, c’est du sport. La vie des grands noms du vélo, c’est le spectacle… Le vélo est un sport particulier, un sport d’équipes (sans équipe difficile de gagner) avec de grands leaders et des équipiers et c’est une configuration propice au spectacle. Mais j’ai appris à idolatrer personne d’autres que mes petites gambettes.

    eric

    PS : quand meme, en tant que coach, je me permets de réagir indirectement à cette disparition un peu obscure et trouble. Je trouve que le rôle d’un coach est moins d’assurer les meilleures performances chez un athlète que de s’assurer de sa bonne santé physique et mentale afin de lui permettre une reconversion efficace. A ce titre, je trouve que la vision de bien des coachs est vraiment du court terme : performe et tais toi…

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.