Marc Kluszczynski: les questions du Giro

Je publie aujourd’hui cet excellent article que m’a fait parvenir mon ami Marc Kluszczynski à propos du récent Giro. À noter que j’ai écrit mon article d’hier sans avoir pris connaissance du sien, même s’il m’était parvenu avant-hier. Marc et moi nous posons les mêmes questions à propos de ce Giro, et Marc en pose quelques unes de plus qui sont très intéressantes, notamment à propos de la Bahrain et de Michelton-Scott.

Les questions du Giro, par Marc Kluszczynski

Chris Froome (Sky) a accumulé des milliers de kilomètres cet hiver en Afrique du Sud (on parle de 8000 km). L’anglais base sa saison sur le doublé Giro-TdF, alors que les juristes palabrent pour résoudre son cas positif au salbutamol lors de la 18èmeétape de la Vuelta 2017. Le salbutamol étant classé substance spécifiée, le code mondial antidopage ne lui impose pas une suspension immédiate : on ne remettra pas ce point en cause. David Lappartient, président de l’UCI, lui, l’a fait maladroitement et doutait fin mai que le cas Froome ne soit résolu avant le départ du TdF le 7 juillet. On voit mal Christian Prudhomme, directeur du TdF, interdire le départ à l’anglais, comme il l’avait fait pour Tom Boonen, positif à la cocaïne en 2008. Prudhomme s’exposerait à la lourde machine judiciaire de l’équipe Sky, qui actuellement n’hésite pas à remettre en cause le dosage du salbutamol et les procédures de l’AMA. Si l’AMA plie, c’est la honte pour elle. On se dirige vers l’intervention du TAS… à l’automne?

Froome a donc commencé sa saison mollement : trois compétitions de préparation aux résultats ternes : 10èmeà la Ruta del Sol ou Tour de l’Andalousie, 34èmeà Tirreno-Adriatico et 4èmeau Tour des Alpes remporté par Thibaut Pinot (en forme trop tôt). Au bout des deux premières semaines du Giro, nombreux sont ceux qui pensaient que Froome n’était plus en mesure de l’emporter. Il s’était fait distancer d’une 1 min 07 dans les deux derniers kilomètres de l’ascension du Grand Sasso (9èmeétape du 13 mai) par Simon Yates et Esteban Chaves (Mitchelton-Scott). Il ne sera que 5èmedu CLM du 22 mai (16èmeétape) à 35 sec de Rohann Dennis. Mais il avait remporté l’étape du Zoncolan (14èmeétape du 19 mai) où sa puissance avait été estimée à 6 W/kg (rien d’extraordinaire), avant de perdre 1 min 32 sur Yates le lendemain dans la 15èmeétape de la Sappada. Froome cumulait 3 min 50 de retard sur Yates avant la 3èmesemaine décisive avec ses trois étapes de montagne.

Suite à ses performances en dent de scie lors des deux premières semaines, et son explosivité perdue, on ne donnait pas cher de sa peau pour la victoire finale. A la question des journalistes s’il prenait encore du salbutamol, il expliquera que son dossier médical ne regardait que lui. Mais Eusebio Unzué, DS de la Movistar, avait pourtant prévenu : Froome sera présent en 3èmesemaine. Lors de la 19èmeétape de Bardonèche le 25 mai, Chris Froome démarre à 80 km de l’arrivée dans le 2èmetronçon non goudronné du Colle del Finestre, mais nettoyé et nivelé par les services de l’équipement italiens. Yates craquait et se prenait 38 min à Jafferau. Il endossera le maillot rose à Jafferau. Nombreux sont ceux qui comparait le démarrage de Froome à celui de Floyd Landis dans le TdF 2006.

Landis, dans l’étape de Morzine comportant 5 cols, s’était échappé dès le départ et avait effectué 150 km en tête. Il se replaçait au général, gagnant 6 minutes sur ses rivaux, alors qu’il en avait perdu 10 la veille. Mais il sera contrôlé positif à la testostérone, ayant peut-être bénéficié d’une transfusion de sang contaminé par un ancien dopage hivernal. On comparait encore Froome à Pantani dans le Galibier en 1998, ou à Michael Rasmussen dans l’étape de Tignes en 2007. L’échappée de Froome ne comptait que 34 km de montée. La montée de Sestrières s’est effectuée par vent arrière. Le tronçon Cesana-Oulx, par vent de face, mais c’est descendant. Un bon vent arrière souffle d’Oulx à Bardonèche. L’équipe Sky est équipée d’une voiture station météo (si, si, demandez à Dave Brailsford !) qui renseigne le coureur sur la faisabilité des échappées et la qualité du goudron. La performance de Froome, coureur le plus expérimenté sur ce Giro avec 9 podiums sur les grands Tours, paraît crédible, surtout qu’à l’arrière les poursuivants attendaient le suisse de la FdJ (Sébastien Reichenbach) qui descendait comme une vieille dans le Finestre, et les deux sud-américains Miguel Angel Lopez (Astana) et Richard Carapaz (Movistar) ne voulant pas collaborer. Froome a d’ailleurs pris des risques dans cette descente du Finestre. Durant ses 80 km d’échappée, il gagnera du temps en descente, et se fera rattraper en montée.

On notera plusieurs défaillances sur ce Giro ; en premier lieu celle de Simon Yates lors de cette 19èmeétape. Yates, qui ne compte qu’une 6èmeplace à la Vuelta 2016 et une 7èmeau TdF 2017 ; puis celle de Domenico Pozzovivo qui pointera à 8 min 27 à Jafferau. Thibaut Pinot abandonnera le lendemain, épuisé. Seul Tom Dumoulin, second au général, se bonifiera au cours du Giro, comme Froome. Dumoulin a calqué sa saison sur Froome, caractérisée par une absence des classements.

Froome, devenu la bête noire en France, focalise toutes les critiques, de plus en plus agressives.

On se posera d’autres questions sur d’autres équipes.

Chez Bahraïn-Merida, il se passe des choses curieuses. Pozzovivo, chez AG2R-La Mondiale de 2013 à 2017 où il n’avait pas connu de grande réussite, se remet à marcher. Lors du CLM inaugural à Jérusalem, le petit grimpeur se classe 10èmedans le même temps que Tony Martin ! Toujours bien placé dans les 15 premiers jours de compétition, il coincera dans la 19èmeétape. Le slovène de l’équipe, Matej Mohoric (CM junior à Valkenburg en 2012), gagne la 10èmeétape le 15 mai. Après Tadej Valjavec, suspendu 2 ans en 2011 pour anomalies de son PS, revoilà le cyclisme slovène ! Primoz Roglic (Lotto Soudal) a gagné les Tours de Romandie et du Pays Basque cette année.

La grande question, c’est à l’équipe Mitchelton-Scott qu’on la posera. Esteban Chaves (1erlors de l’ascension de l’Etna et 3èmeau Grand Sasso) se prendra 25 min lors de la 10èmeétape. Que s’est-il passé lors du 2èmejour de repos le 14 mai ? Son DS, Matt White, n’a pas d’explication à fournir. Chaves, bloqué, a roulé comme un boxeur qui accepte le KO d’entrée lors d’un combat truqué. Et les frères Yates carburent tous les deux en même temps. Simon était imbattable durant deux semaines sur ce Giro et Adam rivalisait avec Egan Bernal sur le Tour de Californie. Simon Yates avait été suspendu 4 mois en 2016 pour contrôle positif à la terbutaline, un bronchodilatateur interdit, mais on en parle plus. Matt White, ancien dopé de l’US Postal et suivi par le Dr Luis Garcia del Moral, ne nous a pas convaincu avec l’hypothèse de maux de gorge et d’allergie chez Chaves.

Et comme d’habitude, les chaudières de Giani Savio étaient bien présentes aux avant-postes lors de ce Giro.

On a jamais eu autant l’impression cette année que le Giro se jouait en coulisses.

52 Commentaires

  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 mai 2018 à 1:55 | Permalien

    Merci Laurent pour ton excellent blog, et pour le temps que tu consacres à maintenir ce lien entre passionnés, où l’on peut s’exprimer librement.
    Je traque les articles de Marc Kluszczynski sur le net. Il avait répondu à un de mes posts à l’automne qui traitait déjà de l’usage du salbutamol à haute dose avec des visées anabolitiques, tel qu’on peut l’imaginer dans le cas Froome.
    M Kluszszynski me rassure dans son analyse présente : je n’ai pas la berlue !
    On se croirait revenu au début des années 90, avec des hiérarchies bouleversées, hormis pour Froome, mais ce dernier a fourbi d’autres armes, des morts qui ressuscitent, et des étoiles filantes, des comètes…
    Pozzovivo qui plafonnait ses dernières années, explose aujourd’hui à près de 36 ans! Il lui arrive même de prendre des relais en course. Du jamais vu! Comme Riijs qui gagna son TdF à 32 ans.
    UAE : Aru planté, l’équipe malgré quelques coureurs de grande valeur, n’est pas à la hauteur de ses ambitions. Idem pour Dan Martin, hors Giro, qui est bien moyen pour l’instant.
    Michelton a aussi ressuscité Kreuziger, à la réputation sulfureuse. Nieve était impressionnant sur la dernière semaine.
    J’ai dit dans un post que SKY était une équipe très maline : la station météo embarquée en est la preuve. Malgré tous les détracteurs qui accablent Froome et son équipe, on ne peut nier que SKY a de l’avance sur ses rivaux, et que si les gains marginaux sont peut-être mis en avant pour masquer des choses malsaines, force est de constater qu’ils jouent pour la victoire, au final.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 10 votes)
  • Ukiyo
    Soumis le 30 mai 2018 à 3:11 | Permalien

    Affirmer que la performance de Froome dans la 19e étape est « crédiable » me semble bien osée, surtout qu’ils étaient 3 (2.5, Pinot s’étant mis en retrait sur la fin) à rouler derrière, dont Dumoulin, et que contrairement à ce qu’affirme l’auteur, Froome n’a cessé de prendre du temps sur tous les tronçons.
    Et rappelons l’historique: le salbutamol, les attaques invraisemblables dans le Ventoux à plus de 1000 W à rythme cardiaque constant, ses temps d’ascension proches de celles de dopés avérés (armtrong, pantani, etc…), sa progression toujours inexpliquée entre son début de carrière et ce qu’il réalise actuellement, son invraisemblable maigreur…Ca fait beaucoup trop selon moi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 20 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 30 mai 2018 à 3:13 | Permalien

    Oubli (et à l’approche du Tour de Suisse!): Simon Spilak.
    Qui me refait penser à Kreuziger, aux débuts si prometteurs et qui a certainement abusé de « bonnes » choses. A l’automne dernier, il avait fait 2 derrière le Slovène dans la grandiose course de Sölden.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • lbi
    Soumis le 30 mai 2018 à 3:38 | Permalien

    @ Ukiyo

    C’est un faisceau d’indices graves et concordants, comme disent les américains. Suffisant pour que j’aie des certitudes.
    Tout comme pour le réchauffement climatique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Marius
    Soumis le 30 mai 2018 à 3:38 | Permalien

    Je n’ai pas de certitudes, que des doutes, qui me font dire que le fossé entre les équipes du MPCC (qui vont au-delà du règlement anti-dopage, pas de coureurs bénéficiant d’AUT en compétition) et les autres. Je constate une égémonie des performances dans des équipes comme Quick Step, Astana, Mitchelton Scott, Sky. Lorsque vous avez 4 coureurs de la même équipe, la Sky, qui imprime un train d’enfer en montant le col des Finestre à 20 km/h dans du 9%, cela pose question, encore plus, lorsque Froome accélère à 25. Évidemment, plus personne ne suis. Alors oui, la Sky est maligne, mais il a été prouvé par le passé qu’elle avait utilisé des AUT dans un but de dopage. Et oui, quand on utilise des corticoïdes alors que le coureur n’est pas malade, cela s’appelle du dopage. Légal car autorisé si AUT, merci l’AMA pour ce foutoir. Mais je ne suis pas dupe, les autres non MPCC font pire. Alors 2018=1998 ? Grâce à de nouveaux protocoles ? Cela nous promet un tour de France orageux ou les médias vont s’en donner à cœur joie et cela ne me fait pas rire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • Marius
    Soumis le 30 mai 2018 à 3:59 | Permalien

    Je rajouterai une réplique du film Avatar qui s’applique parfaitement à certains du milieu du cyclisme pro.
    « Ils nous pissent dessus, sans même nous laisser croire qu’il pleut « 

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 30 mai 2018 à 4:46 | Permalien

    Marius: le col de Finiestre a été monté a 17 Km/h et non à 20 et 25 (voir le site Climbing record)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 12 votes)
  • Thierry
    Soumis le 30 mai 2018 à 4:49 | Permalien

    Froome a pris plus de temps dans l’ascension qu’en descente :
    https://twitter.com/oufeh/status/1001756043469352960 :

    Finestre facts :
    Reichenbach, « descending like a grandmother » 13:05 50.1kmh
    Froome with « breathtaking descending skill » 12:30 52.5 kmh

    Reichenbach lost 1:01 on Froome’s uphill attack, then 35 seconds on the descent. Not too bad for a grandmother 😂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 30 mai 2018 à 4:52 | Permalien

    On se focalise sur le dopage et ,c’ est vrai, c’ est un véritable probléme de ce sport, mais aussi du sport en général.
    N’ oublions pas cependant tout les autres problêmes bien spécifiques au cyclisme et que beaucoup voudraient nous faire oublier.
    Si l’ on voulait un cyclisme crédible, il y aurait beaucoup de chantiers à ouvrir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 11 votes)
  • Marius
    Soumis le 30 mai 2018 à 5:11 | Permalien

    Comme acheter des victoires entre coureurs. Un ex Pro Suisse dont je tairai le nom, avait reçu le conseil suivant avant de commencer sa carrière. « Achètes des victoires mais ne vends jamais si tu es en position de gagner « .
    La plus célèbre, une certaine médaille d’or Olympique dont l’affaire est en jugement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Marius
    Soumis le 30 mai 2018 à 5:49 | Permalien

    En 2014 Froome est soigné après Liège-Bastogne-Liège, pour une pneumonie. 8 jours plus tard, il prend le départ du Tour de Romandie, où il courre avec une AUT. Et il remporte l’épreuve.
    Thibaut Pinot avec la même maladie est forcé au repos complet pendant 2 à 3 semaines, avec 12 jours d’antibiotiques.
    Moi, pas comprendre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 mai 2018 à 6:52 | Permalien

    @Marius : de quelle médaille olympique parles-tu dans ton post 9 ? Celle de Cancellara, celle de Pascal Richard ? Je n’ai pas eu écho d’un quelconque procès.
    Par contre, dans la lignée de l’affaire Vinokourov/Kolobnev, la victoire du premier en 2012 aux J.O. de Londres m’avait beaucoup « fait rire ». Son attaque à quelques hectomètres de la ligne avec Uran qui tourne la tête de l’autre côté…A l’époque on parlait de 800.000 € de prime pour une médaille d’or au Kazakhstan, contre 40.000 € pour un colombien.
    A noter d’ailleurs que Vinokourov s’est fait attraper la main dans le sac pour l’affaire Kolobnev par hasard : les enquêteurs cherchaient des éléments d’une affaire de dopage.
    Uran…vous avez des nouvelles ? Va-t-il débarquer telle une tornade avec Bernal sur les routes en juillet ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Marius
    Soumis le 30 mai 2018 à 6:56 | Permalien

    @EAP, la médaille du Kasak. Pas de nouvelles du procès, je ne sais même pas si l’UCI ou le comité olympique sont partie civile.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Yvon
    Soumis le 30 mai 2018 à 9:33 | Permalien

    Pour l’équipe australienne Albasini gagné en Norvège et bat des jeunes Belges au sprint. Il a dépassé 35 ans

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 30 mai 2018 à 10:05 | Permalien

    Et pour ce Giro (printemps = pollen !) , Froome a-t-il utilisé des AUT ? plus personne n’en a parlé (au niveau médiatique du moins …)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 30 mai 2018 à 10:13 | Permalien

    Merci Laurent pour cette article de Marc Kluszczynski. Un pharmacien qui suit d’aussi près le vélo, c’est un regard précieux et objectif qui fait la part des choses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 30 mai 2018 à 11:47 | Permalien

    «Qu’il la ferme Johan Bruyneel ! Si quelqu’un a fait du mal au vélo et devrait bien se taire, c’est ce monsieur», Hinault réplique et ça fait mal

    https://www.20minutes.fr/sport/cyclisme/2280759-20180530-guerre-velo-ferme-johan-bruyneel-si-quelqu-fait-mal-velo-devrait-bien-taire-monsieur-hinault-replique-ca-fait-mal

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Clartman
    Soumis le 30 mai 2018 à 12:39 | Permalien

    EAP : pour l’affaire kolobnev/vinokourov ne t’emballe pas trop car l’affaire n’a pas encore été jugée (la procédure est en cours). Et a part des « pseudos vérités » et des « on dit » je ne vois pas trop ce que ton commentaire apporte à part de remettre sur le tapis des jugements visant à décrédibiliser notre sport.
    Je ne dis pas qu’il n’y a pas de problèmes (je serais aveugle sinon !), je dis simplement que parfois je me demande si certains ne prennent pas un malin plaisir à cracher sur le cyclisme pour tout et n’importe quoi (aspiration de Nibali dans le Poggio, Vino qui achète LBL et les J.O, et j’en passe et des meilleurs…)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  • Marius
    Soumis le 30 mai 2018 à 1:24 | Permalien

    Je me suis trompé, c’est au sujet de Liège Bastogne Liège que Vinokourov et Kolobnev sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Liège pour corruption . Au dernières nouvelles, les deux justiciables ont demandés un report du procès. Kolobnev a changé d’avocat et Vinokourov souhaite porter de nouveaux éléments au dossier.
    Prochaine audience le 19 juin pour établir le calendrier d’échange des conclusions, avant le procès quelques semaines plus tard.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • SEBLAM
    Soumis le 30 mai 2018 à 2:51 | Permalien

    Il n’y a pas à dire, Cadel Evans me manque.

    Je veux dire le genre de coureur: parcours longitudinal de haut niveau nous permettant de croire à sa polyvalence, aucun antécédent tenant de la pharmacopée de Merlin l’enchanteur; si ce n’est que de dormir en altitude? malchance, défaillance, mauvais entourage (Mapeï et Telekom) il aura tout traversé. Surtout les années riches en globules.

    Tout le contraire d’un néopro Barloword devenu demi-dieu ou d’un cowboy qui se croyait dieu tout entier. Ou autres miraculés espagnols, pistolero du braquet à tous vent tout azimut… Avec un historique chez l’équipe gérée par des aveugles (Once… t’as pognes-tu?)

    Pour ne pas remonter à Greg Lemond… Cadel Evans représente encore à ce jour le plus crédible des protagonistes de grands tours. On aurait pu dire « avec des si, on va à Paris, avenue des Champzé pour 10 ans. » mais, bon…

    Tenez: remontez à Lemond et trouvez m’en un crédible…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_tour_(cyclisme)#Vainqueurs_des_grands_tours

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 31 mai 2018 à 12:16 | Permalien

    Clartman: « notre sport » pourrait étre beau.. spectaculaire…admirable et souvent il l’ est.
    Le « grand public » ne s’ y trompe d’ ailleurs pas, qui accourt en masse.
    Cependant, ce n’ est pas en cachant les, multiples, problémes sous le tapis que l’ on progresse.
    Alors n’ occultons rien car ce même  » grand public » finira par se lasser. On nous a souvent pris pour des  » jambons » ces derniers temps. (Y compris et surtout Vino et Nibali malgrés ta grande indulgence….)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 31 mai 2018 à 1:16 | Permalien

    Tout ceci étant dit et redit la ventoline et autre ne circule pas que dans les pelotons cyclistes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 31 mai 2018 à 3:52 | Permalien

    Les Mrs propres du cyclisme (ASO) tentent de bloquer la participation de Fromme au TDF.
    Mais, ils sont tellement laxistes par ailleurs qu’ ils ne sont pas crédibles.
    Ils auront peut étre enfin leur vainqueur Français, cependant, c’ est loin d’ étre fait, et cela ne changera rien au probléme. (aux problémes).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)
  • Marius
    Soumis le 31 mai 2018 à 4:41 | Permalien

    ASO a déjà interdit à des coureurs de participer, mais selon moi cette mesure est inefficace. Empêcher Froome de participer decridibilisera le futur vainqueur, tellement il a l’habit de favori. Pourquoi lui et pas les autres cas douteux, d’autant que règlementairement parlant, Froome a le droit de courir. Sinon, autant qu’ASO désigne le vainqueur.
    La mesure réellement efficace mais elle conduirait à un bras de fer, serait qu’ASO n’autorise que les équipes du MPCC à participer, puisque le règlement anti-dopage de l’AMA est trop permissif.
    Mais ASO ne le fera jamais, car les autres équipes boycotteraient le Tour, au bénéfice des autres grand Tour qui n’attendent que cela.
    Donc, beaucoup de bruit, pour rien au final.
    Bizeness is bizeness.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 31 mai 2018 à 6:39 | Permalien

    @Seblam,

    faute de mieux, on peut toujours suivre des coureurs comme Tim Wellens qui me semble un des plus honnête et grand coureur qui plus est.
    Il ne faut pas tous les mettre dans le même sac même si le système cycliste (et pas que professionnel) est gangrené depuis fort longtemps.

    Pour le Tour nous aurons peut-être (et même en partie sûrement) de nouveaux acteurs : Quintana (Valverde?), Bardet, et puis Uran, Porte (un gros favori?) en attendant que Sky nous offre ses suppléants (Thomas, Bernal) si Froome venait à ne pas y être. Si d’aventure il y est je crains qu’il y ai des débordements autour de lui, pouvant aller jusqu’à une forme de violence, ce n’est pas du tout souhaitable mais à prendre en compte pour l’organisation.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 31 mai 2018 à 7:33 | Permalien

    Il va sans dire que nous sommes tous, du moins je l’ espère contre toute sorte justice populaire.
    La justice populaire pourrait comme souvent se tromper de cible et Fromme ou d’ autres sont certainement moins coupable que ce que j’ appellerais »le système » (UCI, organisateurs, médias).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • Christian
    Soumis le 31 mai 2018 à 7:46 | Permalien

    Ces histoires de défaillance dans le Giro indiquent qu’un nouveau produit circule dans le peloton. Encore mal maitrisé, il a bloqué plusieurs courreurs.

    C’est surprenant de faire des tests en pleine course, ce n’est pas très pro. Ca fait penser à l’affaire PDM.

    Concernant le spectacle, je lis souvent qu’il y a plus d’action dans le Giro que dans le Tour. Mais la vérité c’est que c’est tout aussi ennuyeux. Hormis l’étape de Froome, les favoris ne sont passé à l’action que dans les tous derniers kilomètres.

    Et je ne parle pas des étapes de plat, tout aussi ennuyeuses que sur le Tour de France.

    Combien de temps encore va-t-on devoir subir ca?
    J’ai 40 ans et j’adore le vélo depuis que je suis petit mais il faut reconnaitre que ce genre de « spectacle » n’a aucune chance d’intéresser les jeunes.

    Certes l’étape du Finestre peut nous réconcilier avec le cyclisme (je parle uniquement de spectacle)… mais c’est trop peu en 3 semaines.

    Il faut complètement repenser les courses cyclistes.
    Les Hammer series sont un pas dans la bonne direction. Mais on ne peut plus avoir en 2018 des étapes de plat insipides et des étapes de montagne avec des favoris qui commencent à accélérer à 2km du sommet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • Clartman
    Soumis le 31 mai 2018 à 11:50 | Permalien

    Mica : évidemment il ne faut pas qu’on « cache sous le tapis » les problèmes, mais l’un de ces problèmes (le plus important à mes yeux) concerne les SKY, pas une pseudos aspiration de Nibali dans le Poggio. Ceux qui mettent toute leur énergie et s’insurge à fond sur Nibali ou Vino feraient mieux de s’y mettre sur la SKY et Froome (de vrais problèmes quoi). Comme je l’ai dis la SKY = poison du cyclisme, sur tout les plans. Ce n’est que mon avis mais tu enlèves la SKY tu enlèves par la même occasion 75% des problèmes du peloton. Idem pour l’image du cyclisme actuelle. Même un non-spécialiste connait la SKY (Wiggins, Froome, son train façon US Postal ect…), plutôt que Fortunéo-Oscaro qui court au panache par exemple.
    Et ce n’est pas de « l’indulgence » que de dire ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 10 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 31 mai 2018 à 12:10 | Permalien

    Sois certain que si tu enlèves la Sky, tu n’enlèves pas 75% des problèmes du peloton.
    Quant aux « vrais problèmes » (du cyclisme), ils dépassent de loin le dopage qui, à regarder de près, n’est qu’une broutille. Ce n’est pas le cas de la sécurité des cyclistes sur la route, qui pour te reprendre encore ne mobilise que bien peu des énergies, notamment dans les commentaires de la Flamme Rouge.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • Christian
    Soumis le 31 mai 2018 à 12:50 | Permalien

    30 mètres de plus et Nibali ne gagnait pas Milan – San Remo. On n’a pas tout vu dans le Poggio, la réalisation cache beaucoup de choses. Mais on sait que les motos aident Nibali en Italie (cf. le Giro 2016). Donc le doute est là quant à sa victoire. Dommage.

    Encore plus dommage : cela nuit complètement du coup à la crédibilité du cyclisme.

    Je dis ça et pourtant j’aime beaucoup Nibali.
    Mais le cyclisme en voit trop pour qu’on puisse se permettre de regarder ailleurs quand cela ne fait pas notre affaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 31 mai 2018 à 1:31 | Permalien

    Clartman: je ne partage pas trop ton avis sur Fromme et par conséquent la Sky.
    On reproche souvent à Fromme de s’ étre révélé relativement tard. Il faut voir cependant d’ ou il arrive; de « son Afrique » pour laquelle il a gardé un attachement profond. « Le Finiesrte (lui) rappelant » les pistes Africaines ». (par exemple)
    La « culture vélo » est bien sur au niveau zéro au Kenya, et on peut au moins lui reconaitre un certain mérite vis à vis de cela.
    Aprés, Sky, c’ est autre chose, c’ est vrai, mais je crois aussi que cette équipe a été largement dénigrée par un systéme ou « l’ entre soi » est trop souvent de mise.
    De toute façon, Sky n’ a rien inventé, et toutes sortes de malversations, et non des moindres, existaient avant eux!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 31 mai 2018 à 1:50 | Permalien

    Christian: tu dis à peu prés, que le cyclisme est ennuyeux. Je partage assez ton avis. En dehors des courses d’ un jour, ne faudrait il pas, pour les courses à étapes (grands tours) réduire la distance et le nbre. des étapes.
    Faire des étapes de liaison entre une douzaine de spéciales(genre rallye automobile).
    Ces spéciales comprendraient au moins 3 CLM (voir le B. Ardéchois dans un sujet précédent).
    2 ou 3 « arrivées au sommet » (dont une scratch avec départ au pied du col avec départs selon les écarts réels au classement général, drafting interdit)
    3 étapes de montagne « musclées ».(genre 5000m de déniv.)
    3 étapes trés valonnées (genre ardennaises).
    Le tout en environ 18 j de course.
    Une idée comme une autre, mais je m’ attends au pire concernant les pouces!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -9 (from 11 votes)
  • Wolber
    Soumis le 31 mai 2018 à 2:57 | Permalien

    La Sky n a rien inventé …si , l élevage de vainqueurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 31 mai 2018 à 3:54 | Permalien

    @Clartman : dans mon commentaire, je n’ai fait que répondre à Marius en lui demandant des précisions sur son propos.
    En mars, le procès Vino/Kolobnev (en correctionnel) a été ajourné au 19 juin prochain. Pour mémoire, les enquêteurs ont saisi des mails et des preuves de transferts financiers du philanthrope Vino vers son ami dans le besoin Kolobnev, pour 100.000 € dès le lendemain de sa victoire à LBL 2010, et 50.000€ quelques mois plus tard suite au rappel par mail de Kolobnev à son généreux mécène.S’il te plaît de croire que cette affaire ne repose que sur des « on dit » et des « pseudo vérités », libre à toi de le faire. Et le rendu du jugement ne présagera même pas d’une quelconque innocence de Vino, tellement les appuis de cet homme semblent importants.

    La victoire de Vino au JO de 2012 ?
    Je le laisse visionner la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=rsHCLXvYRW0
    « Unbelievable » s’écrit le commentateur britannique!
    Pour m’être retrouvé, piètre sprinter, de nombreuses fois dans cette situation, je peux te dire que tous tes sens sont en éveil : on est attentif au vent, au moindre craquement de chaîne, au moindre souffle, on a des yeux derrière la tête dans ces moments là, et on ne lâche pas de vue l’adversaire une seconde. En 2012, Uran a 25 ans, et sa carrière devant. S’il te plait, là encore de croire que ce dernier s’est fait battre à la régulière par Vinokourov, après une courte discussion au km, libre à toi …
    D’ailleurs, entre une médaille d’or à 40.000€ pour un colombien, pays où on agresse les coureurs pour leur voler leur vélo, ou une deuxième place pour peut-être 400 ou 500 000 €, il n’y a pas de dilemme pour un jeune coureur qui ne l’oublions pas, est un pro : il gagne sa vie en faisant du vélo !

    Tu m’accuses de cracher sur le sport cycliste parce que j’exprime des doutes. Mais l’article de Marc Kluszczynski est du même acabit, tout comme celui de Laurent « Le Giro à n’y rien comprendre ».
    Et comme le dit Mica, si personne n’exprime jamais de doutes, tu auras rapidement un TdF qui se courra à 45 km/h de moyenne !

    Une grande chaine de TV publique française a diffusé une enquête sur les rapports entre usagers de la route (cyclistes vs voitures). Le document vidéo est éloquent…et pourtant, j’ai eu plusieurs réflexions de collègues de travail qui n’ont retenu que le fait que certains cyclistes grillent les feux rouges…ce qui constituerait bien la preuve évidente que les cyclistes se mettent d’eux-mêmes en danger et que les automobilistes n’y sont pour rien. Éloquent!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Soumis le 31 mai 2018 à 4:29 | Permalien

    Tour d’Italie – Velon a dévoilé les chiffres de Chris Froome :

    http://www.cyclismactu.net/news-tour-d-italie-velon-a-devoile-les-chiffres-de-chris-froome-74764.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 31 mai 2018 à 9:31 | Permalien

    Urs Zimmermann, qui se souvient de ce cycliste exceptionnel? Il avait percé sur le tard, pour après quelques années reculer dans les classements (au début des années 1990…). Il avait percé sur le tard, une preuve de son dopage?
    https://www.letemps.ch/sport/tour-france-creuset-nombreuses-histoires-histoires-public-aime

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Redge
    Soumis le 31 mai 2018 à 11:04 | Permalien

    Mdr !!! J’ai bien RIS quand j’ai lu « Froome Crédible »…. Du spectacle a peine digne des jeux du cirque du temps de l’empire romain. Désormais je ne suis plus le cyclisme, écœuré à vie…..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 1 juin 2018 à 12:58 | Permalien

    Moi, j aurai plutôt vu Uran, payer Vinokourov ds ce type de final…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 1 juin 2018 à 1:00 | Permalien

    Urs Zimmerman, LBA, un de mes héros de jeunesse. Il était raillé car il consommait beaucoup de muesli, produit qui n’était pas à la mode dans les cantines des équipes au TdF. Ironie du sort : Zimmerman, qui était un peu « ours » pour le coup, avait un homonyme, pilote de ligne, décédé dans un crash. Et le cycliste a failli être éliminé du Tdf 91 car il refusait de prendre l’avion lors des transferts.
    Zimmerman, qui déclare à propos des scandales à répétition : « Il n’y a plus de mirage. Le sport a besoin d’émotions pures, elles n’existent plus. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 1 juin 2018 à 1:00 | Permalien

    Zimmermann a du gagner le Tour de Suisse a 23 ou 24 ans…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • françois
    Soumis le 1 juin 2018 à 2:18 | Permalien

    Au sujet de l’article de Marc Kluszczynski:
    Toujours intéressant à lire, je partage l’avis de marc au sujet de cette equipe michleton scott, et les performances de ces 2 leaders.
    L’explosion soudaine de Chaves ( après une journée de repos) , et de yates ( qui paraissait si fort jusque là ) pose question.

    En revanche, je suis en radical désaccord avec certaines de ces affirmations:

    1: pinot, en forme trop tôt? Il n’a jamais aussi peu couru pour un début de saison et arrivait avec une grande fraîcheur: ces performances ont été tés élevées dans les cols( au niveau de ces records )jusqu’à l’avant dernier jour du giro, avec quelques jours sans, mais très relatifs et normaux sur une course de 3 semaines.
    C’est le niveau de la course qui l’a poussé dans ses retranchements qui l’a mis finalement dans les cordes, se souvenir de son arrivée au Zoncolan où il paraissait déjà exténué. Se souvenir aussi qu’on a assisté à un giro extrêmement rapide ( moyenne record )

    2: la montée du zoncolan effectivement estimée à 6 W/kg pour froome ( rien d’extraordinaire selon Marc):
    Un tel chiffre ne veut rien dire si on ne donne pas la durée de l’effort et le contenu de l’étape: en l »occurrence, pour 40 minutes d’effort, on est à la limite du physiologique voire au delà après une étape accidentée. Ne pas oublier non plus la capacité d’accélération et la cadence de pédalage de froome à cette intensité d’effort, qui semble indiquer que l’anglais ne toxine absolument pas, alors qu’il devrait théoriquement être à fond.
    Son temps d’ascension, 40 minutes: soit 40 secondes de moins seulement que pinot, mais seulement 55 sec de plus que le duo infernal piepoli/simoni en 2006 gavé d’epo.
    Soit également l’ascension la plus rapide depuis 2006 justement.

    3: le raid de froome: certes le parcours s’y prêtait, avec une très longue ascension du col de la finestre permettant de  » disperser  » les équipiers des leaders et d’exposer ces derniers.
    Reste que la démo de Froome après ses 15 premières journées chaotiques est encore totalement surprenante, avec toujours cette capacité d’accélération fulgurante. Comme l’ont souligné certains, il est faux de dire que froome n’a récupéré du temps que dans les parties descendantes.
    L’anglais qui aurait logiquement du s’écraser sur la dernière difficulté n’a finalement perdu que peu de temps face au grimpeurs sud américains qui ont fait de la patinette dans les roues. Dois je rappeler à marc l’économie d’énergie très importante que l’on a à rester dans les roues, ne serait ce que quelques minutes? L’incrédulité du monde cycliste en général face à une telle démonstration, et face à une telle résurrection?
    Quand aux propos sur reichenbach, inutile de reprendre les propos de Dumoulin , vexé à mon avis d’être battu sur ces capacités de rouleurs par froome, et dont la réaction à chaud manquait de clairvoyance.
    J’observe aussi qu’après un aussi long raid ( plus de 2 h ), le risque était très grand pour froome d’essuyer une défaillance le lendemain comme après le Zoncolan.
    ( je laisse à marc le choix d’entrer à fond dans la com sky sur les gains marginaux, cette previ de vent, quelle blague!!! si la brise de vallées tombe ou se renforce, il s’arrête froome??? ridicule ).
    Autre argument, Unzue ( inamovible directeur sportif d’indurain, de jimenez, de Valverde ) annonçait que froome serait là en 3ème semaine: évidemment, puisque ces gens là savent très bien reconnaitre les effets de la  » potion magique  » qu’ils ont déjà largement administrée aujourd’hui ou jadis à leur poulain.

    4: Enfin le plus beau, marc peste contre les coureurs de savio: si ce dernier n’est pas un enfant de coeur, sur ce giro, ces coureurs n’ont fait au mieux que montrer le maillot à tour de rôle: meilleur place au général 26 ème et aucune victoire d’étape.
    Plus facile de taper sur les voleurs de pommes que sur les escrocs de haute volés du cyclisme international!!!
    peut on rappeler à Marc que Bernal, la future star de sky qui affole déjà les chronos, n’est autre qu’une trouvaille de savio!!! mais peut être que le colombien a été désormais aux yeux de marc lavé à l’eau bénite sky.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 1 juin 2018 à 6:51 | Permalien

    24 ans, Wolber, et comme te le confirment tes souvenirs, grâce notamment à son appartenance à une échappée en début d’épreuves. Pour enfin confirmer deux ans plus tard. Ta mémoire te rappelle que Fignon et Guimard, qui n’ont eu de cesse de dénoncer les organisateurs du Giro pour l’édition de 1984, ont toujours omis de lui associer l’abusive annulation de la grande étape de montagne de celle de 1989, quand Fignon devenue vedette de l’autre côté des Alpes y avait tout à craindre du suisse. A ces époques, je suivais le vélo dit de haut niveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 1 juin 2018 à 6:54 | Permalien

    A propos du vent entre le bas de la descente du Finestre et Bardonèche, je vous l’aurais dit sans erreur et sans station météo. Juste par expérience (allez, Ibi, re-lâche toi!).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • lbi
    Soumis le 1 juin 2018 à 7:14 | Permalien

    Salut LBA, tu sais que tu es quelqu’un d’agréable, hyper intelligent, et extrêmement fort pour ton gabarit. Je suis content de te retrouver un peu plus « humble » dans tes propos.
    Concernant mon avis (et mes certitudes 😉 ) je l’ai assez donné sur ce forum ; on peut me retrouver facilement sur twitter 🙂
    Au plaisir de te retrouver sur les routes 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 1 juin 2018 à 7:29 | Permalien

    Zimmermann, en 86, lors de son grand TdF était chez Carrera. Au vu de ses principes, de ses choix de carrière et de vie, nul doute qu’au sein de cette équipe, la saison « merckxienne » de Roche en 87, puis l’arrivée de Chiappucci au plus haut niveau, comme la victoire de Visentini sur le Giro 86, n’ont pas du être de nature à lui faciliter la vie.
    Hinault dans la préface du livre de Zimmermann, dit que ce dernier était le plus fort sur le TdF 86. Le pense-t-il vraiment ou s’agit-il uniquement d’une pique envoyée à Lemond?
    La météo « instantanée » est une donnée très importante pour gérer une course. Et je préfère de loin entendre que les coureurs (Pozzo, ou Moncoutié selon l’E21) sont des spécialistes de la question plutôt que du Vidal !
    Quels que soient les subterfuges utilisés par tous les favoris, Froome l’a joué fine comme au Tdf 2017 : pas au top sur la 1ère semaine, une montée en puissance en 2ème semaine, pour finir en pleine forme. CQFD.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • Soumis le 1 juin 2018 à 8:17 | Permalien

    Super le lien sur Urs Zimmermann !!!

    Le raid de Froome et sa performance sur ce Giro est sujet à de multiples interprétations et soulève des questions…

    A til placé une accélération fulgurante ou s’est il contenté de tomber 2 dents (ou d’augmenter un peu sa fréquence de pédalage ?) car, de toute manière, tout le monde était à bloc et personne ne pouvait accélérer ?

    Dumoulin était il vexé d’être battu sur ces capacités de rouleurs par froome ou était il énervé par la non collaboration dans le groupe et le manque de pertinence de son choix tactique (au risque de se faire contrer par Pinot et les Sud-Américains dans la dernière ascension) ?

    Un cycliste peut il être plus à l’aise en haute montagne dans des grands cols avec forts pourcentages que dans des bosses plus courtes sans être suspect ?

    Comment peut on déduire d’une cadence de pédalage un éventuel dopage ? Celui qui tire gros est il moins suspect ?

    Est ce l’incrédulité du monde cycliste en général qui lui permet d’exister ou ne donnent on la parole qu’aux incrédules car les autres n’ont rien à dire ?

    Etre meilleur en dernière semaine signifie t il que l’on a progressé ou que les adversaires ont moins bien encaissé l’enchaînement des difficultés?

    Quel est l’éventuel part du dopage dans cet état de fait ?

    Il y a til besoin d’une station météo pour constater la force et la direction du vent et être en mesure d’aider un cycliste dans son choix tactique ? La station peut elle apporter une plus value ou est ce de la com ?

    Il y avait t il besoin d’être un expert en dopage pour penser que Froome serait là en 3ème semaine ?

    Si Dumoulin avait remporté le Giro (chute de Froome), ne faudrait il pas être tout aussi prudent et suspicieux ?

    Et pour finir : Est ce qu’un lecteur de ce site à réellement besoin de se voir rappeler l’économie d’énergie très importante que l’on a à rester dans les roues ?

    Au quel cas tous les écrits de Mica l’auraient été en pure perte…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 10 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 1 juin 2018 à 8:51 | Permalien

    Revenons au Tour 1986. Il n’y a pas eu que le duel « Hinault – Lemond »‘, dont les fourberies du français pour piéger l’Amerloque à qui il avait promis son aide quand ce dernier rongeait son frein 12 mois plus tôt: tiens, les attaques de Hinault loin des arrivées d’étapes, notamment celle oubliée dans la Vallée de l’Ubaye. Le même jour, l’accélération fulgurante du Suisse dans la montée de la Chaussée, son train jusqu’à Villard Laté et sa montée au Granon le Greg à l’agonie dans la roue (mais qui tint bon). Le lendemain dans la vallée de la Maurienne , vent-de-face-évidemment-par-beau-temps-l’été-station-météo-superflue, l’équipe de Tapie qui s’y connaissait question capitalisme acheta le surpuissant Pello Ruiz Cabestany pour se sacrifier avec Steve Bauer et creuser le trou sur l’hélvète isolé qui ne pouvait répondre aux attaques répétées en plaine (Outre Bauer, Hampsten, Ruttiman et Bernard épaulaient Lemond et Hinault!) mais réalisera un immense numéro solitaire jusqu’à L’Alpe.
    Tiens, untel écrivait dernièrement que le dernier protagoniste de grand Tour dont il était totalement sûr était Lemond. Pour ma part, je remonte à Zimmermann. Et qu’il s’agisse du Tour 86 ou du Giro 89, ils étaient autrement plus accidentés et longs que ceux de notre époque, sans pour autant qu’ils nécessitent de dopage, ou plus de dopage. Et il y avait aussi beaucoup plus de mouvements dans les classements!
    Nombreuses bonnes questions, Eric! Et Toutouille, je t’avais identifié avant Eric, na! (vraiment sans vantardise).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Christian
    Soumis le 1 juin 2018 à 1:39 | Permalien

    Si Zimmerman était le plus fort, il n’avait qu’à suivre l’attaque d’Hinault ou Lemond (au choix) dans l’étape de l’Alpe d’Huez.

    Mais il ne l’a pas fait.

    Il est clair que j’ai aimé le cyclisme en suivant les Tours 85-86 quand j’étais gamin, mes premiers tours.

    Je ne le savais pas, mais c’étaient les plus beaux qu’il allait m’être donné de voir, avec celui de 1989 évidemment.

    Dans les années 80 il y avait de l’action.
    Certes on n’avait pas de téléphones intelligents, mais quand même les Tours 83-84 (Fignon), 87 (Roche-Delgado) et 1990 (Lemond-Chiapucci), que de grands -moments. Seuls 81-82 (Hinault) et 88 (Delgado) étaient en dessous à cause de la domination d’un seul homme.

    Aujourd’hui, quel ennui…
    En effet, il reste les classiques et encore. On a été chanceux cette année.

    On a lancé ici beaucoup de pistes de réflexion, il faut maintenant que l’UCI et les organisateurs des courses se bougent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 1 juin 2018 à 9:14 | Permalien

    c’est juste hinault qui a écrit que Zimmermann était le plus fort. Peut-être par politesse, ce qui à mon sens serait le contraire de la politesse, mais tout est pardonné à un multiple vainqueur du Tour français.
    Maintenant, tu sais qu’être le plus fort quand on est seul dans la vallée face à Lemond épaulé par Bauer, Bernard, Ruttimann, Hampsten et, horreur, Hinault, quand de plus Tapie dans la voiture achète des équipiers supplémentaires de circonstance, et bien, ça ne garantit pas le succès. Bien sûr que tu le sais. Il n’y a qu’une vérité: 1 Lemond 2 Hinault 3 Zimmermann.
    Allez, on s’en fout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 2 juin 2018 à 3:19 | Permalien

    L’achat de concurrents est une des plaies du sport cycliste, même si Mica n’en parle pas. Parfois, une équipe entière peut être achetée, comme les Castorama l’avaient fait dans un tour de l’Avenir. Dommage, car la course cycliste est un jeu qui engendre des collaborations tactiques, des alliances de circonstances, à la différence de bien d’autres sports. Mais ça ne devrait pas aller au delà.
    Ouai…on s’en fout !
    Mes préoccupations immédiates vont à la sécurité sur la route, et à la diminution exponentielle des courses amateurs, avec une limitation du kilométrage (55 bornes sur certaines épreuves pour des pass senior ou juniors) et des difficultés. Je doute que l’on trouve un futur vainqueur du TdF avec ce système.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 3 juin 2018 à 10:01 | Permalien

    EAP
    Un argument contre la réduction du nombre de coureurs par équipe au départ des courses est qu’il augmente naturellement le risque de collusion plus ou moins licite des puissants au détriment des coureurs d’équipes moins aisées.
    Attention aux fausses bonnes idées.
    Les curieux connaissent « l’époque ténébreuse du Tour » (Pierre Chany) qui culmina en en 1929 par « la victoire d’un cadavre » (Henri Desgranges) soutenu au sens propre par la surpuissante Alcyon épaulée d’une grande partie du peloton rémunéré. Non, ce n’était pas Desgranges le vainqueur mais Maurice Dewaele.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • legafmm
    Soumis le 7 juin 2018 à 3:42 | Permalien

    et bien, ça pique de partout, il est chaud bouillant ce Marc Kluszczynski.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!