Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les pros à l’entrainement…

Et oui, c’est bien Bjarne Riis que l’on voit entrainer les coureurs NTT du côté de Lucca!

Partager

Précédent

L’offensive BMC

Suivant

Au taquet

  1. noirvélo

    Riis … c’est aussi pour des mecs comme lui que je commence à me désintéresser du cyclisme pro . On a l’impression que l’histoire (surtout mauvaise!) est un éternel recommencement … Et l’UCI laisse faire , complice , donc …

    0
    0
  2. Eric

    Sale type… les coureurs devraient de leur plein chef le mettre à distance…

    0
    0
  3. noirvélo

    @ Eric,

    l’argent règne en maître absolu (surtout en ce moment mais depuis toujours et pour la nuit des temps !) . Lorsqu’un jeune coureur (pas vraiment touché par le passé de Riis!) se fait courtiser , intégrer dans une équipe et payer par un tel « maquereau » , il ne peut pas prétendre « ne pas savoir », ne pas être informé … Le gamin est forcément entouré par ses parents , ses connaissances, ses premiers entraineurs … Il SAIT, il fait un CHOIX !
    C’est l’erreur de sa lâcheté (sûrement pas de son inexpérience !) et de l’incompétence corrompue d’un système ( l’UCI ) qui autorise , (qui favorise ?) de telles décisions … C’est quand même grave ,n’y-a-t-il que le Danois capable de diriger une équipe ? Sont-ils tous (les managers ) plus ou moins tricheurs , magouilleurs , complices pour laisser faire ? Est-il le seul à s’y connaitre en vélo ?
    Les employeurs y voient-ils une bonne raison pour « l’image & la rédemption » d’employer un personnage au passé aussi sulfureux ?
    Il est réapparu dans le milieu du vélo sur la pointe des pieds , modeste et souriant … il en « impose » déjà , comme avant …

    0
    0
  4. Yvon

    Riis quand il était le Gregorio de Fignon était plus discret
    .Quand je l’ai vu au tour 1995 j’ai du mal a le reconnaître, ses rondeurs étaient disparues il s’echauffait en tirant un braquet gigantesque. Vivant avec une Bretonne elle a apprécié la nomination d’un breton je lui ai dit c’est et sera un politicien. Le vélo ne va pas changer, Si ‘on au revoir Jalabert Riis Chanteur et autres que nous connaissons trop bien.Le problème on ne pas balancer qui le mérite par respect pour Laurent . Et ces gens connaissent aussi bien la justice qu’un repris de justice

    0
    0
  5. ob1w4n

    @noirvelo: facile a dire, plus difficile a faire pour les jeunes coureurs. Surtout que si tu t’engages avant l’arrivée de Riis, et que tout est légal dans son contrat, le risque de quitter l’équipe n’est pas que sportif. Et soyons honnête, chaque équipe est plus ou moins concernée, donc tu renonces à devenir pro.

    Rappelons que Riis n’a jamais été condamnée ni par l’UCI (qui a essayé mais n’a rien pu faire par prescription), ni par la justice, que son palmarès est intact, et qu’il ne s’est donc officiellement jamais dopé (hors aveux). Il ne serait donc pas concerné par une règle de l’UCI sur l’interdiction aux anciens dopés d’encadrer des équipes.

    Concernant les choix de l’équipe d’engager Riis (le vrai problème), je pense qu’il arrive avec des relations (sportives et financières), plus que son expérience.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.