Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du milieu de semaine

Plusieurs nouvelles intéressantes dans le monde du cyclisme :

1 – Alberto Contador: son avenir demeure incertain. Les récentes nouvelles laissent croire qu’il serait sur le point de signer une entente d’un an seulement avec son équipe actuelle, Astana. Des rumeurs ont circulé quant à son éventuel salaire annuel, 8 millions d’euros! Son manager, qui est son frère, a démenti l’information.

Contador aurait également exprimé le souhait que son contrat mentionne explicitement qu’Alexandre Vinokourov ne ferait pas partie de l’équipe du Tour 2010 comme condition à sa signature. Si c’est le cas, ca risque d’être un gros problème pour Astana. Visiblement, Contador ne veut pas prendre le risque de se retrouver privé de Tour comme en 2008…

Je crois personnellement que Contador attendra de savoir si Astana obtient une licence ProTour avant de signer quoi que ce soit. Réponse le 20 novembre prochain !

2 – Lance Armstrong, la manne pour le cyclisme: son retour dans le peloton en 2009 aurait dopé le membership de la Fédération américaine de cyclisme qui, avec près de 66 600 adhérents, n’aurait jamais eu autant de membres.

Alors, de quoi se plaint-on ? Son retour en 2009 aura remis le cyclisme à la une des médias, les courses UCI en Amérique du Nord augmentent, les compagnies américaines de vélo multiplient les profits, on parle moins de dopage et davantage de l’extraordinaire Lance ainsi que de ses moindres faits et gestes, les levées de fonds pour sa fondation LiveStrong explosent, bref, c’est le pur bonheur. Pourquoi tenir l’image avec des sujets qui fâchent ? Restons positifs…

3 – Alexandre Vinokourov lâche son pote Andrey Kashechkin, ayant déclaré que si ce dernier souhaitait réintégrer le peloton professionnel au terme de sa suspension pour dopage, ce ne pourrait être au sein de la formation Astana. Apparemment, Pat McQuaid, président de l’UCI, aurait fait savoir qu’un dopé repenti dans l’équipe, c’était suffisant.

Un dopé de retour c’est bien, deux dopés de retour c’est moins bien.

4 – Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, envisage de porter le nombre de "wild cards" permettant à la direction de la course d’admettre des équipes cyclistes selon leur choix de quatre à six. Si six wild cards étaient disponibles, cela porterait le nombre total d’équipes au départ du Tour 2010 à 22, contrairement à 20 ces dernières années.

Personnellement, je pense effectivement que le Tour de France a la place pour admettre 22 équipes au départ. Six wild cards donnera plus de marge de manoeuvre à la direction de la course pour sélectionner des équipes qui le méritent sur critères ethiques et sportifs.

5 – Gilberto Simoni: sa fin de carrière semble compliquée. Je n’ai personnellement jamais trop apprécié ce coureur de peu de jugement et très imbu de lui-même. M. Simoni n’a jamais hésité à dénigrer les autres coureurs voire à les insulter publiquement lors de sa carrière, notamment à l’endroit de Lance Armstrong, Marco Pantani ou encore Damiano Cunego.

6 – Greg LeMond, le meilleur coureur de grands tours des temps modernes ? Certains relancent le débat. Vous savez ce que j’en pense: Greg LeMond disposait d’une VO2max énorme, parmi les toutes meilleures jamais évaluées chez l’être humain. Il a été l’auteur de quelques unes des plus belles performances athlétiques du vélo, notamment ce clm à Paris en 1989, couvert à plus de 54 km/h de moyenne sur 25 kms, excusez un peu. LeMond a également tout fait à l’eau claire, n’ayant jamais fait l’objet ni de contrôles positifs, ni du moindre soupçon de dopage. On ne peut en dire autant des cyclistes qui auront été ses principaux adversaires au cours de sa carrière. Est-il le meilleur coureur de grands tours de l’époque moderne ? Difficile à dire. Mais il était certainement parmi les tous, tous meilleurs et probablement le cycliste le plus doué des années 1980.

7 – Olaf Ludwig: excellent petit reportage de nos collègues de Cyclismag sur ce coureur qui a presque incarné l’ouverture du cyclisme des pays de l’Est au cyclisme de l’Ouest. Une autre époque dont j’ai été le témoin et qui fut passionnante, les coureurs de l’Est ayant intégré le peloton professionnel avec une certaine réputation. À l’époque, on parlait beaucoup de cela et les Dimitri Konyshev, Olaf Ludwig et surtout Viatcheslav Ekimov ont pavé la voie à de nombreux jeunes coureurs de l’Est qui ont aujourd’hui du succès dans le peloton pro. 

Partager

Précédent

La visite chrono de Gatineau (course UCI)

Suivant

L’Étape du Tour en vidéo

35 Commentaires

  1. plasthmatic

    Laurent : « LeMond a également tout fait à l’eau claire, n’ayant jamais fait l’objet ni de contrôles positifs, ni du moindre soupçon de dopage ».
    Cette formulation est celle d’une démonstration par la preuve !!?? Par deux preuves, précisément : jamais détecté …, et jamais soupçonné … J’ai un souci d’adhésion, là. Non pas que je pense que Lemond ait un jour pris quelque chose, aucune idée, pas le moindre soupçon, je ne me pose même pas la question. C’est l’affirmation définitive qui m’étonne.
    Mais peut-être n’est-ce qu’une question de … formulation. Il y a des termes comme présomption par exemple.

    0
    0
  2. Batrick P

    Dans l’actualité française, on apprend que l’équipe dirigée par Marc Madiot va une nouvelle fois effectuer son stage de décembre dans le nord de la France (en Seine et Marne cette année). C’est d’ailleurs souvent une tradition pour les équipes françaises que de fuir le sud de la France, bien que cette année la Cofidis ira à Gréoux-les-Bains près de Manosque et la AG2R dans le Lot.
    Là, je ne comprends pas. Qui peut m’expliquer l’intérêt de la Française des Jeux d’aller rouler se préparer par un temps probablement froid et humide, sur des routes toutes très plates?
    A Gréoux, décembre connait souvent des journées dépassant les 10 degrés, parfois assez nettement, avec un ciel souvent clair, et s’il y a des routes très plates on y trouve de quoi varier les entrainements avec des côtes plus ou moins longues et plus ou moins sévères.
    Par ailleurs, j’ai souvenir d’avoir entendu de la bouche d’un ex-coureur de La Française des Jeux que le système de lutte anti-dopage interdisait les stages à l’étranger aux équipes françaises. Ce ne serait pas une atteinte aux libertés fondamentales, ça?

    « Contador aurait également exprimé le souhait que son contrat mentionne explicitement qu’Alexandre Vinokourov ne ferait pas partie de l’équipe du Tour 2010 comme condition à sa signature. » Lequel Vino bordure son ex-ami (?) Kasheshkin! (la haine suivant l' »amitié », voire l' »amour », ne prouve-t-elle pas qu’il n’y avait d’amitié que fausse comme celle que décrit Alain39?).
    Vrai ou faux, bonjour l’ambiance! Contador a cette année réussi l’exploit majeur de remporter le Tour malgré une forte animosité au sein-même de son équipe. Aura-t-il les reins assez solides pour remettre ça contre l’état kazakh? En voilà un qui va s’ajouter de fortes tensions internes et externes.

    0
    0
  3. Batrick P

    T’as relevé une belle boulette, Plasthmatic. Sagace,le gars.
    Boulette à mettre sur le compte de… l’enthousiasme. Retour aux fondamentaux, l’enthousiasme, la passion, la distorsion, thèmes chers au Lorrain qui s’ennuie de vélo dans son hiver quasi-québécois!
    J’ai moi aussi un faible pour le Greg, j’espère sans CET enthousiasme. Peut-être parce qu’il courrait à une époque de ma vie où j’avais envie d’un enthousiasme (à la même période, il y avait Ben Johnson, je n’ai jamais pu le honnir comme ce fut et ça reste la règle, de même que je ne peux adorer Usain Bolt comme il se doit aujourd’hui; on vieillit). De Lemond, je retiens surtout que sa carrière a été très nettement amoindrie par un malheureux coup de fusil d’un beauf. Qui sait ce qu’elle aurait été? Comme tout cycliste supérieurement doué, il a marché très jeune (3ème d’un Dauphiné à 19 ans, et 11 mois!) et il passait partout (rappelons-nous son extraordinaire travail de concierge derrière l’échappée de son équipier Duclos-Lasalle à Paris-Roubaix 1992).
    Vingt ans après, son courage face au « premier requin du cyclisme » peut renforcer cet… enthousiasme.

    0
    0
  4. Batrick P

    « Six wild cards donnera plus de marge de manoeuvre à la direction de la course pour sélectionner des équipes qui le méritent sur critères ethiques et sportifs. »

    « qui le méritent sur critères ethiques et sportifs. »

    Moralité du capitalisme! Enthousiasme, enthousiasme, Laurent. Attention, la passion te guète! N’oublie pas tout ce qui a été écrit sur les perversités du système du cyclisme au Canada.

    0
    0
  5. Batrick P

    Stefan Weseman: « j’ai eu une enfance heureuse » (en RDA).
    http://www.cyclismag.com/article.php?sid=5423
    Un de plus!

    0
    0
  6. regis

    Le grand et « propre » lemond !!!
    il a couru avec d’autres qui eux ont soient avoués soient se sont fait prendre au controle positif, et lui comme par hasard il ne prennait rien !!!
    Quelle hérésie car dans ce cas il n’aurait jamais effectuer de tels performances ou n’aurait pas réussi tout simplement à les suivre.
    Après 20 ans de vélo dont certaines années ou je pouvais faire des moyennes de 36 km/h seul,je n’ai jamais eu le fameux « déclic » qui permet de passer le palier superieur, mais le refus de prendre des stimulants ou autres cochonneries y-est certainement pour quelque chose.
    Quand on connait bien le milieu du vélo et celui des courses on voit bien se qui sont « aidés ».
    Maintenant tous ces coureurs (comme les amateurs du dimanche d’ailleurs) ont et surtout meritent mon respect car le vélo est un sport exigeant et la prise de produits ne peut rien contre l’absence d’entrainement et la volonté de se faire mal sur le bicycle.
    Mais je doute fortement du chevalier blanc du vélo.

    0
    0
  7. Batrick P

    Hérésie!!! Pas l’argument que tu as dénoncé comme fallacieux, Plasthmatic, mais la conclusion! Passion…

    Bonne nouvelle en tout cas, Régis qui roule seul à 36 km/h (ce qui m’apparait comme tout à fait plausible, il était alors très fort, mais à ce point ça existe) nous démontre que celui qui roulait à 30,2 km/h, sur le parcours du Tour donc pas très dur (plus long peut-être, mais 5,8 km/h de différence c’est énorme), ne réalisait pas l’exploit que Maxime Montfort évoquait non pas sérieusement mais pour faire un bon mot dans un souci très honorable de convivialité.

    Le refus d’en croquer est certainement un frein à la promotion, probablement plus il y a une quinzaine d’années que maintenant, mais on ne peut jamais être certain de ne pas tout simplement être insuffisamment doué.

    « Quand on connait bien le milieu du vélo et celui des courses on voit bien se qui sont “aidés”. » Soit tu te leurres, Régis, soit je connais mal le milieu du vélo. Certains sur ce site se sont déjà prononcés pour l’option 2 (et même en remplaçant « mal » par « rien »). Parce que je persiste à penser que ça ne se voit pas bien, y compris à l’intérieur du peloton. Tiens, un peu au hasard, parmi les gagnants: Philippe Gilbert, il en prend? un peu, beaucoup, pas du tout?
    Enfin, qui sont les chevaliers blancs du vélo? On a bien eu un « soldat de l’antidopage », sinon je ne vois pas. Eric Boyer, peut-être?

    Cordialement, Régis.

    0
    0
  8. alain39

    Lemond meilleur coureur contemporain.
    Seuls des américains peuvent se poser la question.
    Tant son palmarès que sa façon de courir ne militent pas en faveur de cette assertion.
    Le livre de Fignon est très clair sur ce point et retranscrit parfaitement ce que nous pouvions voir à l’écran.
    Lemond était un suiveur qui passait rarement à l’attaque. Qui plus est, il s’est quasi uniquement concentré sur les courses à étapes.
    Ceci étant, il était l’un des plus doués de sa génération et peut être le plus complet. Il ne manquait pas de sens tactique et était très symptahique.
    Si on le compare aux meilleurs avant l’avènement de l’EPO (Hinault, Fignon, Roche, Merckx, Kelly, Sarroni etc…) il manquait d’explosivité.
    Reste toujours son chrono de 89 avec cette moyenne hallucinante qui a seulement été battue en 2005.
    Ensuite les années 90 et 91 où il a fait preuve d’une inconstance jusque là jamais vue dans le peloton.
    Ce n’est qu’avec l’avènement de l’EPO que nous avons assisté à des pics de forme comparables de par leur apparition soudaine.
    C’est d’autant plus étonnant que Lemond avait été jusque là un coureur assez linéaire dans sa montée en forme.
    Présent tout au long de la saison avec in pic de forme à l’été. Ses places dans MSM, Paris roubaix et les ardennaises sont là pour en témoigner.
    En résumé il y a eu 2 Lemond celui du début et celui d’après 89 qui finissait à plus d’une heure sur le giro pour ensuite gagner le tdf.
    Oui Lemond n’a jamais été pris mais de là à dire qu’il est le seul coureur propre il ne faudrait pas exagérer.
    Pour mémoire Armstrong n’a été pris qu’en 2005 après 7 victoires au tdf et plus de 13 années de professionnalisme.
    Ceci étant, un vrai gentleman du cyclisme et un pionnier.
    Si un américain a marqué positivement le cyclisme mondial il est indéniablement celui là.

    0
    0
  9. Thierry Lemaire

    Armstrong a été pris en 1999, avant de gagner son premier Tour

    0
    0
  10. plasthmatic

    Je tiens à (re)préciser que je n’ai jamais nourri l’ombre d’un commencement de doute, et même de question, pour ne me l’être jamais posée, concernant la probité de Greg Lemond. Simplement, j’ai voulu signifier que quand les preuves ne prouvent pas, ce qui est prouvé ne l’est pas !
    Bon, Patrick me connait, il a bien lu ce que j’ai lu, et pas dit : l’enthousiasme.

    Alors Rolan, tu comptes peut-être (peut-être ne signifie pas que je remets en cause un seul instant la moyenne annoncée) parmi ceux qui sont les premières victimes de la triche par le dopage : les gars doués pour les manivelles, mais moins doués pour la tromperie … de soi-même. Toujours de soi-même.

    0
    0
  11. colt seevers

    J’ai rien contre les performances de lemond. Dans tous les sens. Pas de casseroles, pas de soupçons, pas d’anti américanisme primaire. Ou pas de mémoire?

    Mais c’est surtout son retour au front après le fameux accident de chasse qui l’honore.

    Quand on fait de son mieux à l’entraînement et même encore mieux qu’on a jamais fait malgré une curieuse myopathie rarissime chez l’adulte…

    Qu’on parvient, à l’eau claire, à une époque où c’est encore possible si l’on est favorisé par ses qualités intrinsèques et pas par le dopage, à gagner deux tours de france et un maillot arc en ciel…

    Et qu’on apprend qu’il faut prendre de l’epo, de l’hormone de croissance et de la testostérone pour rester compétitif mais qu’on reste sage…

    On mérite un certain respect. Alors tout comme LFR, je ne perds pas le nord et je souligne à mon tour la probité de cet athlète inoubliable (même si je pardonne toujours pas les huit secondes).

    0
    0
  12. plasthmatic

    Il ne s’agit pas de douter de Greg Lemond. Il s’agit d’admettre une évidence : seul Greg Lemond sait, pour lui-même, si Greg Lemond a été intègre. Répétition : il ne s’agit pas de douter de Greg Lemond, mais de la possibilité de détenir cette vérité par autre que lui-même.
    A défaut, on fait la preuve que la vérité, ça n’existe pas, ça s’instaure …
    La foi (contre quoi je n’ai rien) ne peut installer une vérité que pour soi-même …
    Alain l’a bien souligné : des deux vainqueurs américains du Tour, il y en a un qui a réellement fait honneur au cyclisme américain. L’autre profite à plein des honneurs.
    Pour résumer, sur le sentiment, je ne me sens, ni ne me pose, en contradiction avec aucun commentaire. Sur cette assertion particulière, oui.

    0
    0
  13. plasthmatic

    Ah oui, pareil, pour les huit secondes : c’était limite réglement, le guidon, si j’ai bien compris.

    0
    0
  14. Batrick P

    Alain39, tu évoques le Lemond d’avant et d’après en termes peu élogieux pour le bonhomme. Je te rappelle qu’entre les deux il y a eu ce grave accident de chasse.

    0
    0
  15. Batrick P

    Aujourd’hui, j’ai roulé plutôt fort (sur mon échelle d’effort), sur quelques 80 bornes avec 1050 m de dénivelée (donc quelques montées peu pentues, sans plus): 33,5 km/h de moyenne. On trouve toujours plus fort que soi, sans aller jusqu’à Christophe Bassons: Régis, Régis, Plasthmatic, avant que Rolan ne déterre la hache de guerre.
    Je peux toujours dit que je l’ai fait à l’eau claire, la valeur serait du même niveau que celle d’un ministre de l’intérieur dressant lui-même son bilan.
    Ou montrer ma poire…
    … Car rappellez-vous, gars, la Vérité, la Vérité du dopage se lit sur le visage. Science… infuse, au diable ta « logique ».

    0
    0
  16. bikelarue

    Lemond il était dopé et ont s’en fou. Ont s’en fou ou il était dopé! Avant ou après. Après ou avant. Le soleil ou la plage. La plage ou le soleil. He! de quoi je parle

    0
    0
  17. Vincent

    Une petite statistique ce matin:

    927 mots de commentaires pour la même personne pour un article originairement de 723 mots… on est proche de la disserte.

    De la concision svp!

    0
    0
  18. Batrick P

    Te voilà comptable, Vincent; tu as du passer un moment sympa à compter 1650 mots, mais au vu du résultat t’aurais mieux fait d’aller rouler.
    Je viens à mon tour de prendre le temps d’en compter… 37: ceux de Bikelarue (tu vois, j’affronte nominativement) pour partager un vide sidérant qui plus en croyant s’élever d’un « on » qui n’est qu’un « nous » non assumé.

    Je te répète deux trucs, au cas où tu lis aussi les contenus:
    1) Si tu ne veux pas me lire, tu ne me lis pas. Par exemple, moi, je ne lis plus colt seevers.
    2) Il y a sur ce site quelqu’un qui peut censurer, ce n’est pas toi. J’en devine comme une frustration. Je me permet d’ajouter qu’un seul mot de sa part et je n’en rajoute plus aucun.

    0
    0
  19. Vincent

    Word est un très bon comptable mon cher Patrick: celà m’as pris moins de temps que de te lire!

    0
    0
  20. bikelarue

    Ce n’est pas Patrick mais Batrick, Batrick ou Patrick, je ne sais plus.

    0
    0
  21. Vincent

    De plus ce n’est pas si simple de ne pas lire les commentaires comme ça; il y en a qui sont très pertinent – même les tiens (si tu me permet de te tutoyer puisque tu le fais déjà!) – sauf quand c’est la déroute ou bien trop long on perd le sens de l’article lui-même. On commente l’article et non pas tout ce qui se passe sur cette belle planète sinon ça ne finira jamais!

    P.S : J’peux pas rouler même si je le voudrais bien, je sors d’une chirurgie.

    0
    0
  22. Batrick P

    Bon rétablissement à toi, Vincent.

    « On commente l’article et non pas tout ce qui se passe sur cette belle planète sinon ça ne finira jamais! »
    Effectivement, ça ne finira jamais. Quand à l’injonction, inutile de rajouter encore des mots, tu connais mon avis!

    0
    0
  23. Batrick P

    Pour bien franchir les 1000 (on compte les citations?).

    Dans l’article sur Ludwig vers lequel nous oriente l’article (personnellement-j-y-suis-allé), on lit: « Dans son autobiographie parue en 1997, Olaf Ludwig a d’ailleurs écrit qu’il ne regrette rien de son passé en RDA et qu’il voue une grande reconnaissance envers sa formation. »
    Encore un!

    0
    0
  24. plasthmatic

    Oups, pardon à Régis, merci Patrick d’avoir relevé mon erreur de pseudo du commentaire 10. « Alors Régis, bla bla … », et non Rolan.
    Du coup, le commentaire 15 laisse une ambiguité éventuelle : celle que je compterais parmi « les plus costauds que lui », et ça n’est pas le cas. Tout le monde s’en fout, mais je n’aime pas le faux. Je roule beaucoup moins vite que ces moyennes-là.
    Et à Vincent : alors on a un point commun, mais j’ai droit aux rouleaux maintenant, même si je m’amuse pas tellement.

    0
    0
  25. colt seevers

    Comparé aux cochonneries qu’on fait les suivants, Greg Lemond pourrait être considéré comme le dernier vainqueur du tour non dopé.

    Piqûre de rappel, un article déjà cité dans les commentaires de lfr http://www.lexpress.fr/actualite/sport/les-coureurs-dopes-sont-comme-des-toxicomanes_476155.html

    Mais je lui pardonne pas d’avoir éclipsé hinault et fignon quand même.

    0
    0
  26. plasthmatic

    Alors tu es contradictoire : « Lemond a gagné proprement », mais « tu ne pardonnes pas à Lemond d’avoir battu Fignon et Hinault ». pourtant, selon ta prémisse, il les as sortis à la régulière. Dans ce cas, ni on pardonne ni on ne pardonne pas. On prend acte. Et même on peut dire bravo. Non ? La victoire n’est pas chasse-gardée, elle revient au plus costaud des costauds.

    0
    0
  27. plasthmatic

    il les a
    sans s

    0
    0
  28. colt seevers

    D’avoir battu Hinault sur un tour qu’il ne dominait pas ça m’est resté en travers et les huit secondes d’écart favorable dues à deux points d’appui supplémentaires les coudes et… la selle, je revois souvent Laurent qui sprinte pour rien et j’entends Patrick Chène qui hurle le décompte… Le plus grand tour de france que j’aie jamais vu.

    Mais c’était la belle époque des directs à la fiabilité aléatoire où le maillot jaune s’effondrait dans l’alpe et gagnait sur les champs sans qu’on rumine des arrière-pensées rapport au dopage…

    P.S. Mets la plaque Laurent!

    0
    0
  29. plasthmatic

    Je comprends mieux.

    0
    0
  30. plasthmatic

    Colt seevers, tu as noté, forcément : on a causé, contradictoirement même, sans vilains entendus ou sous-entendus. Puisque c’est dimanche, et que le week-end c’est calme plat sur LFR, plutôt que d’en profiter pour publier des âneries (la tentation est grande de retomber dans les plaisirs enfantins !), je te soumets une question personnelle : je reviens au vélo couché, que je t’avais servi fort peu agréablement. C’est une vrai question : je m’étais servi de la référence à cet engin parce qu’il me semble que tu avais laissé entendre que tu pratiquais l’activité. Tu pratiques le vélo couché ? Le cas échéant, on en transfère qq chose de spécifique quand on repasse en vélo classique ? et la dernière : ça se pratique en comptétition cet appareil, « tu » le pratiques en compétition ? Chez moi en Lorraine, jamais entendu parler, mais je ne sors pas beaucoup, hum, pas du tout, pas même « via la lecture de la presse ». Eh ! des vraies questions hein.

    0
    0
  31. colt seevers

    on en transfère qq chose de spécifique quand on repasse en vélo classique ?

    Rien du tout. Les bras deviennent inutiles à l’effort de pédalage et au maintien de la posture. La rondeur du pédalage est toute différente. L’aération du dos est inexistante. Le pédalage « plié en deux » du vélo classique n’a rien de commun avec le pédalage « debout » du vélo couché. Pour tout dire, trop nombreux sont ceux qui ayant goûté à cette sorte d’ataraxie(1) du vélo couché n’acceptent plus d’avoir mal partout sur un vélo classique.

    ça se pratique en comptétition cet appareil, “tu” le pratiques en compétition ?

    C’est une discipline de la FFC ya une case vélo couché sur la demande de licence. Mais les vélos couchés ne sont autorisés à se mélanger avec les vélos classiques que dans les épreuves cyclosportives ou dans des contre la montre genre gentleman. Interdits dans l’étape du tour mondovélo et… dans les courses uci. En France la seule « compétition » de l’année c’est une course en ligne qui se transforme en contre la montre individuel entre cyclistes de niveau très hétérogène: le championnat de France. Ayant de bons restes d’un passé de coursier en vélo classique, ça me démange de participer à des cyclos pour évangéliser le peloton.

    (1) Ataraxie: Le principe du bonheur dans la philosophie d’Epicure, elle provient d’un état de profonde quiétude, découlant de l’absence de toute douleur.

    0
    0
  32. Marmotte

    Très intéressant commentaire Colt. Merci.

    J’en profite pour poser une autre question sur le sujet: est-ce que les pratiquants du vélo « couché » roulent dans les cols ?

    Comment c’est, monter un grand col ? Plus ou moins difficile (vu le poids supplémentaire) ? Et la descente, l’équilibre et le contrôle sont-ils aussi bons ?

    0
    0
  33. colt seevers

    En cols, le poids ennemi du cycliste, c’est bien connu. Mais on ne sent plus le vent de face comme une gêne. On ne tire pas sur les bras. La sueur s’accumule dans le dos. On peut prendre des virages en côte très serrés. Le talon touche la roue avant si on manque de technique. En descente, On peut relâcher complètement tous les muscles du corps (appuie tête pour la nuque). L’absence de repères de pilotage en période d’apprentissage rappelera les sensations de l’enfance, il faut réapprendre une autre sorte de vélo. Avec ce centre de gravité plus bas, la bonne prise d’angle fait peur, il est permis de pédaler dans les virages et on peut retarder les freinages car ils sont plus puissants.

    0
    0
  34. plasthmatic

    Merci d’avoir répondu. Et très précisément. Mes questions étaient de « pure curiosité ». Alors tu ne me compteras pas dans les évangélisés, je ne suis tenté que de comprendre !
    Pour Epicure, ses évangélisés à lui (l’avait-il souhaité, oui un peu, c’était une époque d’écoles et de guerres d’écoles, même si j’ai le sentiment qu’ils s’aiguillonaient plus les uns les autres pour préciser encore leurs réflexions parallèles, ouah la parenthèse), ses évangélisés donc, lesdits épicuriens, ont un peu galvaudé le truc en transformant ça par une recherche effrénée du plaisir, physique le plus souvent, c’est plus commode et immédiat, et insatisfait toujours, c’est le principe du plaisir, la satiété n’étant qu’un état transitoire … Lui, si j’ai bien compris, était tout compte fait plutôt un ascète, voire carrément.
    C’est un site de vélo ici ou quoi ?

    0
    0
  35. Marmotte

    Merci Colt.

    Je pense bien que je n’aurais pas les nerfs assez solides pour me risquer dans des cols techniques avec ce genre de vélo. Peut-être du plat et des descentes pas trop sinueuses. C’est probablement très bien pour le cyclotourisme aussi.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.