Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du milieu de semaine

L’actualité cycliste des derniers jours commentée:

1 – Davide Rebellin a perdu sa médaille d’argent acquise lors de l’épreuve sur route des derniers Jeux Olympiques de Beijing en raison d’un contrôle positif à la CERA. Encore une fois, les instances dirigeantes se voient forcés de ré-écrire l’histoire: Fabian Cancellara hérite de cette médaille d’argent et le bronze va au russe Alexander Kolobnev.

Évidemment, Rebellin nie s’être dopé. Plus troublant encore, les médias italiens auraient publié, au printemps dernier, des images de Rebellin et de sa femme en train de commander des produits dopants auprès d’un docteur italien en… 2001.

Je vous laisse à vos propres conclusions concernant le palmarès de cet individu peu recommandable.

2 – Décidemment, on parle de plus en plus de cet éventuel départ du Giro 2012 depuis les… États-Unis, un événement qui pourrait ouvrir la porte à la venue du Tour de France au Québec, qui sait ?

3 – Fabian Cancellara pourrait s’attaquer au record de l’heure au cours des prochains mois. Rappelons que le record de l’heure est détenu depuis le 19 juillet 2005 par le Tchèque Ondrej Sosenka avec 49,700 km couvert, soit 250m de plus que Boardman et 260m de plus qu’Eddy Merckx en… 1972 !

Cancellara a-t-il des chances de dépasser la marque des 50 km pour la première fois de l’histoire? Ce n’est pas impossible selon moi, Cancellara disposant d’une telle puissance! Son expérience de la piste apparaît cependant limitée, il devra donc consentir à une certaine adaptation, d’autant plus que la position "classique" n’est pas celle qu’il utilise sur son vélo chrono lors des épreuves sur route.

4 – ProTour au Québec en 2010: Montréal et Québec ont annoncé un investissement de près de 20 millions au projet. Les journalistes n’ont pas hésité à titrer "pour Lance Armstrong et cie". Il convient de rappeler que la présence de Lance Armstrong – comme de nombreux autres coureurs de premier plan – n’est pas assurée, les équipes ProTour n’ayant pour seule obligation que d’aligner un certain nombre de coureurs à toutes les épreuves ProTour. Les équipes peuvent choisir à leur guise quels seront les coureurs sélectionnés pour une épreuve parmi l’alignement complet.

La présence de coureurs de premier plan est évidemment souhaitable et espérons que des démarches en ce sens seront entreprises par les organisateurs dans les prochains mois, avec à la clef une certaine réussite, la présence de stars étant la garantie d’un succès populaire important à la première édition de ces courses.

5 – Le CIO et l’UCI seraient en discussion pour abolir les épreuves de poursuite individuelle aux JO de Londres en 2012 (!!!). Le contexte de ces discussions serait une refonte des épreuves de cyclisme sur piste avec, comme but ultime, d’avoir le même nombre d’épreuves masculines et féminines.

Certains ont déjà préparé une réponse à l’UCI et au CIO. Je suis d’accord avec eux, éliminer les épreuves de poursuite individuelle du programme de la piste serait abolir une des épreuves phare de la discipline, la poursuite individuelle se rapprochant probablement le plus de ce qu’on pourrait appeler "l’effort cycliste ultime". Pas possible en effet de se cacher sur ce genre d’épreuve, c’est la valeur athlétique du coureur qui dicte le résultat final.

6 – Selon la Gazzetta Dello Sport, Alberto Contador resterait en 2010 chez Astana et aurait conclu une entente avec la compagnie Specialized pour les vélos. Logique, Trek est évidemment parti chez RadioShack avec Armstrong ! Cela veut par ailleurs probablement dire qu’Astana recevra une licence ProTour en 2010 et la décision devrait être imminente.

7 –  Intéressant article sur ce qui distingue un coureur cycliste professionnel d’un coureur amateur. Il règne souvent une confusion à ce niveau, certains coureurs, notamment ici au Québec, n’hésitant pas à se qualifier gratuitement de "professionnel" sans nécessairement en avoir les attributs fondamentaux. 

8 – Ivan Basso, Vicenzo Nibali, Roman Kreuziger et Franco Pellizotti devraient être, en 2010 comme en 2009, les fers de lance de l’équipe italienne Liquigas que j’aime bien. Une équipe résolument tournée vers les courses par étape.

9 –  Lu sur CyclisMag :

Apostrophes

Lionel Chamoulaud, présentateur de Stade 2 : "C’est Bernard Laporte l’écrivain que je reçois". Après l’ancien secrétaire d’Etat aux sports, l’émission recevra Richard Virenque, le grand hématologue.

Excellent !

Partager

Précédent

L’art du light

Suivant

Matos 2010, la suite

15 Commentaires

  1. alain39

    Egalement ajouter le feuilleton Astana qui n’ a toujours pas sa licence.
    Incroyable et l’UCI se ridiculise une fois de plus.
    Traitement à double vitesse entre Astana et les équipes françaises qui ont été rétrogradées alors qu’elles ont fourni toutes les garanties.
    Astana aurait dû être suspendu depuis mai 2009 et nous sommes en novembre et rien n’est tranché.
    Dans ces conditions qu’attendre de l’UCI en matière de dopage puisqu’elle n’est même pas capable d’appliquer ses propres réglements.
    A mon sens c’est une information de la 1er importance et qui n’est pas rassurante sur l’avenir de ce sport qui depuis des années doit faire avec une instance dirigeante incapable et cupide.
    L’avenir du cyclisme passe par une refonte de l’UCI et de ses statuts.
    Mais qui peut faire avancer les choses?????
    Je vous le deamnde.

    0
    0
  2. Alain

    Chamoulaud se surpasse chaque semaine dans l’art du cirage de pompes !
    Il marche glorieusement sur les traces de notre indéboulonnable Drucker national.

    0
    0
  3. Dan Simard

    Pro tour Québec 2010: Bien content d’avoir un tel évènement au Québec. La date overlap avec la dernière semaine de la Vuelta durant laquelle un nombre de coureurs vedette se dirigeront plutot vers l’Australie (que le Qc) en vue des championnats du monde (29 sep au 3 oct). Souhaitons que certains feront un détour par ici, du moins plus accessible pour les coureurs du Canada & U.S.

    L’investissement est étalé sur 5 ans, c-à-d $4M/année, je serais curieux de savoir à quelles fins sont dépensés le $2M/course d’un jour?

    0
    0
  4. Batrick P

    D’accord pour trouver que le traitement par l’UCI des affaires Astana devient franchement loufoque.

    http://www.velo101.com/actualite/default.asp?id=17653&Section=Cyclosport
    30 000 km, son tour du monde, pas tout à fait fini; tiens, je vivrais à Paris que j’irai participer à son accueil. Tu nous présenteras son livre, Laurent?

    0
    0
  5. Marmotte

    Dan,

    Cet article pourrait t’intéresser. Ce n’est pas une réponse directe à la question, mais c’est sur le même sujet, pour une course similaire.

    http://www.cyclingnews.com/news/philly-close-to-three-year-deal-with-td-bank

    J’espère juste que les corporations vont embarquer… D’autant plus que le commanditaire principal du championnat national américain est… canadien ! Auront-ils la même générosité pour une course ici ?

    0
    0
  6. colt seevers

    Chelala, je m’intéresse à ce mythomane depuis le début, et j’ai démonté l’arnaque au début de l’année après deux clics sur son site officiel.

    Ce type a toute une équipe pour l’aider dans son aventure, y compris pour faire la route lorsqu’il gèle trop.

    C’est surtout les photos bizarres de son vélo tout propre et inadapté à ce qui est prétendu dont les sacoches disparaissent subitement du porte bagage d’un cliché à l’autre qui sont ahurissantes.

    Se targue de tout faire à la force des jambes, mais après avoir traversé l’atlantique en pédalo, il accomplit un aller retour héroïque entre le canada et la france en avion pour participer au salon nautique de paris…

    Le chiffre qui tue l’exploit: il a parlé à la presse d’un budget de 400 000 euros. C’est cher du kilomètre!

    0
    0
  7. plasthmatic

    Patrick, c’est quoi cet engouement gratuit ??!!
    C’est pas Gandhi qu’arrive à Paris tout de même …

    Laurent, un peu de foot, pardonne-moi : la France est qualifiée, « ça y est », en démontrant (si besoin était encore) que si on veut GAGNER, vaut mieux pas avoir développé des idées ridicules et inopérantes comme le sens de l’honneur.
    Au moins un point commun avec le cyclisme …

    0
    0
  8. alain39

    Concernant Cancellara je m’interroge sur la valeur du record de l’heure.
    Si pendant longtemps cette « discipline » avait une valeur athlétique indéniable elle a quelque peu été baffouée avec l’arrivée de techniques qui l’ont révolutionné.
    Le détenteur est un illustre inconnu. Même si les vélos utilisés sont identiques l’évolution des matériels lisse la valeur athlétique.
    Car entre un vélo même traditionnel de 72 et un valo d’aujoud’hui le rendement est bien meilleur.
    Dans les anénes 60 à 80 le fait que les records étaient tentés de façon assez rapprochés permettait de mieux juger de la valeur athlétique.
    Entre le Colnago de Merckx et le vélo qui sera employé par Cancellara il est raisonnable de penser que le rendement aura été amélioré de plus de 10%.
    Ca peut être un bon coup de pub pour Cancellara mais franchement du point de vue athlétique ça ne voudra pas dire grand chose.
    Cancellara pourra dire qu’il a roulé plus vite que Sosenka. Pas de quoi casser 3 pattes à un canard et à en faire le meilleur rouleurd e tous les temps comme le clâment certains journaux

    0
    0
  9. Batrick P

    Plasthmatic, mon intérêt pour le foot est tel que c’est sur LFR que j’apprends les résultats qui font le « bonheur » forcé de mon pays (et de ses cafetiers qui se frottent les mains pour les recettes de juin prochain).
    Merci d’ironiser sur ma capacité d’engouement gratuit. Qui se limite, je persiste, à ce que j’irai accueillir le gars si j’étais sur place.

    0
    0
  10. Batrick P

    Et voilà que l’équipe de France de football s’est qualifiée pour le prochain mondial SUR UNE FAUTE D’ARBITRAGE!
    Les pubs irlandais vont-ils attaquer l’arbitre en justice, la FIFA? La cour internationale de La Haye sera-t-elle saisie? Heureusement que sarkozy n’est pas irlandais, parce qu’il serait foutu d’intervenir. D’ailleurs, ne l’a-t-il pas fait préventivement?
    Monde dérisoire.

    0
    0
  11. Roger13

    Avant de démonter quoi que se soit, coolt seever, peux-tu nous expliquer encore un peu cette histoire (compliquée pour moi) de W/h avec laquelle tu donnais une leçon à un certain Patrick B l’autre fois. Excuse moi mais, j’ai pas encore bien compris et je trouve vraiment enrichissant sur la FR de pouvoir profiter de l’avis éclairé d’un expert de ton calibre.

    0
    0
  12. plasthmatic

    Patrick, foot : sur une faute de main, double faute, volontaire ! Très bien jouée, d’ailleurs. C’est terrible, ça dit tout. Sur tout.

    0
    0
  13. Roger13

    Patrick, foot , baskett..:
    C’est la main invisible du marché que tous les joueurs de baskett connaissent si bien, eux qui ont tant de mal à remplir leur panier.

    0
    0
  14. colt seevers

    Pour les W/h on parlait de la capacité de guillaume prébois à maintenir sur une sortie de la longueur d’une étape du tour de france un wattage aux limites de ce que l’être humain peut endurer. J’avais parlé de W/h en disant W/h ou un truc comme ça et il fallait comprendre Watt par heure et par kilomètre.

    Et effectivement, 205 watts pendant 7 heures 32 soit 9 w.h/km pour seulement 128 bpm, chapeau bas, même s’il a pu rouler à deux sur tout le parcours et souvent à trois… parfois même en peloton ça n’enlève rien à la beauté de l’épreuve http://www.youtube.com/watch?v=4ozVwwtzidc

    Je revenais originellement pour relever l’absence de commentaires sur l’annonce de l’abandon de la prochaine tentative de l’heure par graeme obree avec un nouveau vélo spécial http://cdn.mos.bikeradar.com/images/news/2009/11/13/1258133065519-1vtg3zjdzfb0t-500-90-500-70.jpg Il a certainement du apprendre la nouvelle de la tentative de Cancellara avec désarroi lui qui n’a depuis toujours que son courage et son inventivité, seul contre tous, ayant su rester clean par on ne sait quel miracle et aux prises avec la dépression. http://www.youtube.com/watch?v=lQ8B-K6wyOI

    L’autre poulet aux hormones va les exploser, les 50 à l’heure, sans émotion « pour ma part » comme dirait virenque, sinon de la tristesse et une infinie compassion pour Obree. http://www.dailypeloton.com/displayarticle.asp?pk=16013

    0
    0
  15. Roger13

    REPONSE A COLT et pour ceux que cela intéresse:

    Il n’y a pas de honte à avouer ne pas être compétent dans un domaine ou à dire que l’on ne sait pas. C’est évidemment plus difficile à faire quand on s’est présenté en donneur de leçon et tu es manifestement en train d’agraver ton cas. Si c’est pour soutenir Mr Prébois, alors avec toi comme ami, comme on dit, il n’a pas besoin d’ennemis et l’adage est confirmé. Tu lui portes les coups les plus redoutables et je doute qu’il ne te soutienne dans tes élucubrations énergétiques car il est sûrement moins bête que prétentieux (je suis généralement optimiste sur les capacités du cerveau humain). Cela étant dit, si tu es prêt à reconnaître ton erreur, je n’en profiterai pas pour pavoiser et je serais content d’avoir des échanges plus constructifs. Il y a d’autres domaines où je n’ai pas toujours été en désaccord avec toi et on peut bien avoir des avis contraires sur des sujets ou des personnes à condition d’être sérieux.

    Bon je vais essayer d’être constructif: Que peut on déduire d’une puissance de 205 W maintenue en moyenne pendant 7 heures 32 minutes ?
    Une puissance moyenne de 205 W sur 7, 533 heures donc une énergie dépensée de :
    205 X 7.533= 1544,33 W.h ou encore 1544,33 J (joules)

    Donc il ne s’agit pas de « W/h ou un truc comme ça » qu’il fallait en plus comprendre par autre chose !!! (Watt par heure et par km).

    Si le kilométrage de l’étape est donné, alors on peut définir l’énergie dépensée par kilomètre en J /km ou en W.h/km. Pour obtenir les 9 W.h/km que tu mentionnes, j’en déduis que l’étape devait faire : 1544,33/ 9=171,59 Km.

    Donc ta phrase « 205 W pendant 7 h 32 soit 9 W.h/km » sans donner la longueur de l’étape est la preuve que tu ne comprends pas ce que tu dis.

    Qu’est-ce que ça mesure 9 J/ km ? (Je l’appellerai R pour simplifier).
    1) Dans les cols :
    Disons que si deux cyclistes de même poids (avec vélo) escaladent un col abrupt de 10 Km et de pente assez constante, alors on peut en conclure, pour peu que ces deux cyclistes arrivent en haut, quel que soit le temps d’escalade pour chacun d’eux: R1=R2.
    Car en première approximation et en négligeant les accélérations, toute l’énergie est dépensée pour s’élever. On a E= P.h et R1=R2=P.h/d
    P : Poids total
    h : dénivelé
    d : Distance = 10 km

    Avec ces conditions, dans les cols, Armstrong ne peut pas avoir un meilleur R que n’importe quel cyclotouriste de même poids.

    2) Sur le plat :
    Ici, en première approximation, l’énergie dépensée sert seulement à vaincre les frottements dont les plus importants sont dus à la pénétration dans l’air. Grosso modo, ces frottements sont proportionnels au carré de la vitesse. Contrairement au cas précédent, ici le cycliste (on suppose qu’il roule seul) le plus rapide aura le R le plus élevé.
    Dans un peloton, pour le cycliste bien protégé, même roulant assez vite, cette valeur peut être faible et une grande partie des kilomètres parcourus lors des étapes professionnelles se fait avec un R modéré confirmant que la difficulté ne se trouve pas dans la longueur de l’étape. Sur le plat un cyclotouriste seul, peut avoir un R égal ou supérieur aux professionnelles si l’on exclu les fins d’étapes et les attaques.

    CONCLUSION :
    A) Le paramètre R peut effectivement être adéquat pour mesurer l’effort accompli par le cycliste lors d’une sortie et s’accorde assez bien avec l’impression subjective de cet effort. On « en bave » plus dans les cols que sur le plat dans un peloton qui roule tranquille et on « en bave » plus tout seul sur le plat avec vent de face.

    B) Ce paramètre, par constitution même, aura tendance à effacer les différences entre un cyclotouriste seul et un professionnel en compétition. Car dans les cols il sera identique et sur le plat aura tendance à être supérieur ou égal.
    Si on voulait trouver une mesure de la performance susceptible, de rapprocher les cyclotouristes des professionnels, ce paramètre par l’effet « d’écrasement » qu’il donne, est idéal.
    R est donc totalement inadapté pour décrire les efforts inhérents à la compétition. Son emploi pour comparer professionnels en course et cyclotouristes risque grandement d’aboutir à des conclusions erronées.
    Par contre ce paramètre montre bien que la difficulté ne se situe pas dans le parcours en tant que tel, puisque qu’en privilégiant cet aspect on retrouve bien Pro = Mrtoulemonde.
    Je ne sais pas si Mr Prébois utilise ce paramètre pour quantifier sa performance, mais dans l’affirmative,
    sans insultes stériles et en ne considérant ici que l’aspect scientifique, on en revient à ce qui au fond nous séparait, dès le départ, de ses conceptions.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.