Les brèves du début de semaine

Quelques nouvelles ayant retenu notre attention ces derniers jours:

1 – La Flamme Rouge éprouve actuellement quelques problèmes avec son interface d’édition, nous empêchant notamment de publier la mise à jour du pool de cyclisme suite à Liège-Bastogne-Liège. On espère un retour à la normale d’ici demain.

2 – Belle victoire d’Alejandro Valverde dans la Doyenne dimanche, la 2e de sa carrière après 2006. Valverde s’est imposé au sprint devant Rebellin et Franck Schleck, très actif dans le final avec son frère Andy.

Nous n’avons pas vu les images mais il nous semble que Rebellin et Schleck auraient dû essayer de se débarasser de Valverde, rapide au sprint, avant le dernier km. Plus facile à dire qu’à faire cependant, surtout si Valverde était dans un grand jour.

La grosse surprise de cette saison des Classiques sera assurément ce Christian Pfannberger de l’équipe Barloworld. On avoue franchement ne pas bien connaître ce coureur qui aura terminé 6e de l’Amstel, 9e de la Flèche Wallonne et 5e de la Doyenne, excusez un peu. Cet Autrichien âgé de 28 ans est passé pro en 2001 et est l’actuel champion d’Autriche en titre. 

3 – Barloworld toujours, pour faire un lien avec le vainqueur hier du Tour de Georgie, le Bélarusse Kanstantin Sivtsov (Team High Road). Ce jeune coureur de 25 ans évoluait en effet dans l’équipe Barloworld l’an dernier avant d’être repêché par Ekimov cette année chez High Road. Champion du monde sur route 2004 chez les moins de 23 ans, Sivtsov semble avoir franchi un pas cette année et ce sera assurément un coureur à surveiller dans les prochains mois.

4 – Tour du Trentin : le classement final est assez intéressant puisqu’il donne une bonne idée des hommes en forme qui préparent leur Giro dans 2 semaines. Outre le vainqueur Nibali, du reste 10e de Liège-Bastogne-Liège dimanche, on remarquera la présence dans le top-25 de coureurs comme Garzelli, Baliani, Sella, Petrov, Simoni (tiens tiens…), Pelizzotti, Savoldelli ou DiLuca.

5 – Le Tour de Romandie (première édition en 1947!) s’élance demain de Genève, marquant le début de la saison des Grands Tours. Cette magnifique épreuve suisse présente le cyclisme à son meilleur: superbes paysages, excellente qualité des routes et de l’hébergement, reportages télé top avec notamment un Bertrand Duboux unique, étapes diversifiées. Il y en a pour tout le monde!

Au menu des coureurs cette semaine, 660 kms répartis en 6 étapes dont un court prologue (1,9 kms!), quatre courses sur route et un contre-la-montre de 19 kms.

Le favori de l’épreuve est le champion défendant, Thomas Dekker, vu à son avantage sur les récentes Ardennaises, même s’il n’a pas pu concrétiser. Il pourra notamment compter sur un Denis Menchov dans son équipe.

Outre Dekker, les autres coureurs à surveiller sont tous des outsiders : Andreas Klöden, dont on ignore tout de la condition actuelle, tout comme Jens Voigt, très discret durant les Classiques, Vladimir Karpets, Davis Moncoutié ou encore Sandy Casar. McEwen sera également de la partie, peut-être pour peaufiner ses sprints en vue du Giro.

Les grands absents sont Contador, qui aurait pu participer à l’épreuve romande, de même que Cadel Evans et le Suisse Fabian Cancellara, en récupération en vue d’objectifs futurs.

6 – Suite à la signature d’Ivan Basso chez Liquigas, voilà que cette équipe n’est plus la bienvenue sur certaines épreuves du calendrier, notamment le GP de Francfort. Cet engagement de Basso a également créé des remous au sein de l’association internationale des équipes (AIGCP) dont Liguigas vient de se retirer, peu satisfaite du traitement qu’il lui était réservé. C’est que l’engagement de Basso violait en principe le code d’éthique mis en place pour les équipes.

La Flamme Rouge se désole un peu de cette situation, estimant qu’un coureur ayant purgé sa peine devrait pouvoir ré-intégrer le peloton professionnel, surtout s’il a joué franc jeu en avouant, ce qui est le cas de Basso comme c’était aussi le cas de Millar. Tout le monde a droit à une deuxième chance nous semble-t-il.

Il y a des situations qui sont un comble: d’un côté vous avez des coureurs comme DiLuca, fortement soupçonnés de s’être dopés, qui peuvent courir en toute impunité, de l’autre vous avez des coureurs comme Basso qui ont avoué leurs torts, purgé leur peine et qui ont du mal à ré-intégrer le peloton sans y subir des conséquences négatives. C’est dommage. Quel milieu !

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!