Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du début de semaine

Beaucoup de nouvelles à couvrir aujourd’hui, ce que nous faisons en vrac:

1 – L’association internationale des coureurs (CPA) a rencontré comme convenu la semaine dernière l’Union cycliste internationale (UCI) pour s’expliquer dans l’affaire Paris-Nice. Il n’est rien sorti d’autre de cette réunion qu’une déclaration floue: "Le CPA et l’UCI ont décidé d’intensifier leur dialogue pour sauvegarder le cadre fédératif gravement mis en danger actuellement". C’est clair, non ?

2 – L’UCI attaque en justice l’ex-président de l’AMA, le Canadien Dick Pound, pour ses propos jugés diffamants par l’UCI à propos de la lutte qu’elle mène face au dopage dans le cyclisme. Rappelons que Pound n’a jamais pratiqué la langue de bois, osant dire la vérité aux médias. Quelle vérité ? On donnera un exemple: Pound répète depuis des années déjà que le dopage dans le cyclisme est très répandu, ce qu’a toujours réfuté l’UCI, préférant parler de "cas isolés". Or, depuis 5 ans, les affaires se multiplient, parfois impliquant non pas un seul coureur, mais plusieurs (Affaire Puerto, une affaire pas terminée rappelons-le…).

Le plus comique dans l’histoire? C’est que l’UCI a récemment refusé d’aider financièrement l’Agence anti-dopage américaine (USADA) impliquée – selon les régles mêmes de l’UCI – dans le procès contre Floyd Landis. C’est l’AMA qui a volé au secours de l’USADA pour l’aider à couvrir les frais du procès actuellement en cours.

Et on doit croire, dans tout ça, que l’UCI est engagée dans la lutte contre le dopage ? Si elle l’était vraiment, ne chercherait-elle pas à s’impliquer dans le procès Landis ? Ne chercherait-elle pas à maintenir des relations harmonieuses avec l’AMA, engagée dans la même lutte ?

3 – Dopage encore. Certains lecteurs ont réagi à notre commentaire sur Cancellara. Rappelons que La Flamme Rouge demeure critique de l’équipe CSC et de ce coureur suisse, estimant qu’il faut garder notre esprit critique en particulier dans ce cas. Mais nous avons salué le sens tactique et le courage de Cancellara samedi. Notre commentaire portait donc davantage sur la tactique de course que sur la performance physique elle-même.

4 – Ceci étant, il convient de ne pas tout mélanger. Que Cancellara soit capable de rouler brièvement très vite dans le final de la Primavera n’est pas un indice qu’il est forcément dopé. Qu’il aie été capable de passer le Poggio non plus. Le Poggio demeure une montée courte et sèche qu’on peut passer en force. Pour preuve, très peu de purs grimpeurs du sport ont réussi, dans l’histoire de cette course et particulièrement récemment, à y faire la différence. Des coureurs comme Cipollini, Petacchi ou Hushovd passent aussi le Poggio.

Cancellara n’a cependant jamais passé le Galibier avec les meilleurs grimpeurs.

Et la performance de Contador au Tour de Castille-Leon elle ? Doit-on s’en surprendre ? Là encore, on ne peut rien affirmer sur une seule étape. Mais n’en demeure pas moins que dans ce premier chrono de 9 kms, Contador, un grimpeur, a repoussé d’excellents rouleurs (Leipheimer, Kloden pour ne nommer qu’eux) à plusieurs secondes. Mauricio Soler, meilleur grimpeur du Tour 2007, termine 10e, à 28 secondes, laissant croire que le chrono pouvait toutefois convenir à certains grimpeurs. Sastre, quant à lui, est repoussé à la 21e place, ce qui n’est pas une valise non plus.

Bref, il faudra observer Contador un peu plus longtemps avant de formuler un avis sur son cas cette saison. D’autant qu’il a déjà prouvé, à commencer par l’an dernier puisqu’il est le vainqueur sortant de l’épreuve espagnole, être capable d’être en bonne condition à ce stade-ci de la saison.

5 – Ce genre de nouvelles est toujours louche et a, dans tous les cas, le mérite de nous faire rigoler.

6 – Oreillettes. Christian Prudhomme a déjà annoncé qu’ils réfléchissaient, chez ASO, d’interdire les oreillettes lors de certaines étapes de montagne du prochain Tour de France. La mesure serait intéressante pour dynamiser la course tout en n’affectant pas la sécurité des coureurs, les oreillettes étant utiles lors des étapes rapides sur le plat pour signaler les dangers aux coureurs.

Il semble que l’UCI veuille aussi revoir cette pratique et elle discutera des oreillettes en juin prochain lors d’un congrès à Copenhague.

7 – Pour les cyclistes du Québec, le magasin Vélo 2000 de Longueuil propose un concept particulier, celui d’être une boutique-concept Louis Garneau unique dans la province. Dans cette boutique, on ne vend donc que des produits Louis Garneau, mais beaucoup de produits différents: vélos, casques, chaussures, vêtements été, hiver, accessoires, maillots de bain, vêtements de plein air, etc.

Nous avons récemment eu la chance de visiter cette boutique et d’y faire quelques achats. Nous avons été agréablement surpris par un accueil courtois et chaleureux, par la compétence du service et par la variété des produits qu’on y retrouve, tout ceci à des prix très compétitifs (certains articles étaient à 50% de réduction). Assurément une boutique à connaître pour tous les amateurs de cyclisme et de plein air au Québec.

Partager

Précédent

Deux concurrents se détachent

Suivant

Dossard 51…

  1. toutouille

    « Notre commentaire portait donc davantage sur la tactique de course que sur la performance physique elle-même. »
    c’est vrai qu’il est difficile d’écrire un article sur une belle performance et ensuite d’emettre des doutes dans ce meme article, car il est difficile de s’emballer pour des coureurs comme ça, c’est le vélo qui veut ça; dommage mais bon;
    chavanel m’a fait plaisir à cannes…
    mais c’est pas pareil (course plus facile?)

    0
    0
  2. Testocarbone

    La guerre bat son plein entre l’AMA et l’UCI.
    A lire ici: http://www.liberation.fr/actualite/sports/318037.FR.php
    un article interéressant sur une fin programmé de l’UCI.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.