Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

1 – Tour du Pays Basque. C’est le coureur américain de 23 ans Brandon McNulty qui a pris la tête du général hier, 23 secondes devant Primoz Roglic.

C’est une surprise, bien que sa 2e place dans le chrono du premier jour nous permettait de croire qu’il est en grande condition.

Ce fut surtout une 4e étape où les erreurs tactiques ont été monstrueuses, à peine croyable pour des pros.

L’accélération de McNulty pour rejoindre Landa et Chaves au sommet de la dernière bosse était certainement bien joué par UAE Team Emirates qui plaçait ainsi Tadej Pogacar en position de force dans le final. McNulty est allé au bout avec l’échappée, a pris plus de temps que prévu, du coup UAE se retrouve avec de belles options pour les deux prochaines étapes.

Chez Jumbo-Visma, ça ne s’améliore pas. Après avoir bien contrôlé les attaques de Landa et Chaves dans la dernière ascension, Jonas Vingegaard a laissé son leader qui défendait le maillot jaune rappelons-le pour se glisser dans l’échappée devant, avec une vingtaine de kilomètres de descente et de plat à faire.

Faut qu’on m’explique là! Qu’espérait-il au juste?

Vingegaard aurait bien sûr dû rester avec Roglic pour continuer à assurer la chasse derrière l’échappée. Il y avait un maillot à défendre!

Pire, deux équipiers de Roglic, soit Antwan Tolhoek et Sam Oomen, étaient encore avec lui dans le final; on ne les a pas vu assurer la chasse pour défendre le maillot! L’un d’eux a commencé à travailler à 5km de la ligne environ, pour ensuite porter des accélérations inutiles qui foutaient le bordel dans le groupe de chasse.

Faudra aussi qu’on m’explique celle-là.

Je pense que Roglic aurait pu facilement garder le maillot, si Vingegaard, Tolhoek et Oomen s’étaient coordonnés et mis au service de la chasse derrière l’échappée sur ces 20 derniers kms.

Est-ce un calcul des Jumbo-Visma à l’approche des deux prochaines étapes? Faut voir, mais ca ne sera pas simple pour Roglic de se débarrasser de Pogacar qui a désormais bien des atouts dans son jeu. Pogacar voudra certainement aider McNulty à remporter la course, mais si ce dernier flanche sur une accélération de Roglic, Pogacar pourra en profiter et le contrer à la fin.

Bref, le Tour du Pays Basque est loin d’être fini, avec deux étapes compliquées aujourd’hui et surtout demain. Ca monte, ca descend, il faut être vigilant tout le temps, et la dernière ascension samedi sera l’occasion pour plusieurs de jouer leur va-tout. Ils sont encore cinq à moins d’une minute du maillot jaune!

Rappelons également que McNulty, sans grand résultat chez les pros jusqu’ici, a remporté le… Tour de l’Abitibi chez nous au Québec en 2016, soit il n’y a pas si longtemps que ca.

Mike Woods a dû abandonner la course espagnole, étant victime d’une chute avant-hier durant la 3e étape et au pied d’une montée spectaculaire que je ne connaissais pas, Ermualde et ses rampes à 22%. Payez-vous les images, très intéressant.

Pour Mike, c’est un nouveau coup dur après une bronchite plus tôt cette saison. Mais il nous assure qu’il sera de retour à temps pour la campagne des Ardennaises, ouf.

2 – Bidons. L’interdiction nouvelle de l’UCI de jeter les bidons à d’autres endroits que des endroits désignés fait couler beaucoup d’encre, et avec raison selon moi.

À quelque part, cette mesure va à l’encontre de l’histoire populaire du cyclisme: qui n’a jamais rêvé d’obtenir un bidon d’un coureur, alors que nous sommes sur le bord de la route à les encourager? Les yeux des enfants brillent à cette simple perspective. Ca fait également un souvenir de qualité pour les adultes, et un objet de culte pour les passionnés!

Il y a des mesures plus importantes à prendre selon moi pour la sécurité des coureurs et le respect de l’environnement, et espérons que l’UCI pourra ajuster un peu les nouveaux règlements.

3 – Cofidis. La société de crédit française, présente dans le cyclisme professionnel depuis… 1996 (rappelez-vous la victoire de Frank Vandenbroucke sur Liège-Bastogne-Liège en 1999 sous les couleurs Cofidis de l’époque!), annonce qu’elle poursuit son engagement jusqu’en 2025, avec une révision à la hausse du budget, question de se donner des moyens de plus.

La dernière victoire d’étape sur le Tour de France de l’équipe Cofidis remonte à… 2008. Présente de nouveau au sein du World Tour depuis deux ans, elle a obtenu de bonnes places ces 24 derniers mois, mais pas de grandes victoires. Elle compte notamment en ses rangs Guillaume Martin, Nicolas Edet, Christophe Laporte et Elia Viviani pour monter sur les podiums.

L’excellente nouvelle, c’est la création d’une équipe féminine de DN2 dans un premier temps, avec un bon budget de départ (on parle d’un million d’euros). C’est très, très bien et Cofidis rejoint ainsi certaines autres équipes qui ont une présence à la fois dans le cyclisme masculin et féminin. Je pense à Movistar, à Jumbo-Visma, à DSM, à Trek-Segafredo, à la FDJ, ainsi qu’à BikeExchange.

4 – Le retour du pneu? Intéressant, les coureurs de Elegant-Quick Step ont fait le récent Tour des Flandres sur des roues montées de pneus, avec chambres à air à l’intérieur.

Les pneus étaient évidemment de marque Specialized, et en cotton. On avait monté à l’intérieur des chambres à air en latex, plus souples et plus légères. Ca fait effectivement une différence, mais mon expérience avec les chambres latex est qu’elles percent beaucoup plus facilement. Le pneu doit donc d’être irréprochable à ce niveau.

Le boyau, si populaire chez les pros en course, serait-il en perte de vitesse? À voir! Mais le tubuless gruge un peu, malgré des expériences moins positives sur la scène des Classiques ces 24 derniers mois.

Dans l’histoire, les avancées majeures des dernières années, ce sont surtout sur les sections, étant passé d’un standard 23mm à du 25 voire du 28mm en courses professionnelles. Le monde du boyau s’est-il ajusté rapidement? Pas sûr.

Côté aérodynamique, les études récentes tentent à montrer qu’il ne faut surtout pas négliger l’interface jante-pneu. On a aussi beaucoup gagné à ce niveau au sein des nouvelles générations de roues.

5 – Peter Sagan. Les dirigeants de son équipe Bora-Hansgrohe semblent perdre patience devant les insuccès de la star au cours des deux dernières années. On a même vu un Sagan quelque peu nonchalant sur les routes du Tour en septembre dernier face au défi du maillot vert.

Du coup, y’a du sable dans l’engrenage, Sagan n’ayant pas apprécié les derniers propos de ses managers, rendus publics.

On lie actuellement Sagan à la Deceuninck-Quick Step pour 2022.

Une bonne nouvelle? Pour Sagan, peut-être!

Mais pas pour le vélo selon moi.

La Deceuninck présente déjà dans ses rangs Alaphilippe, Evenepoel (qui vient de re-signer chez eux jusqu’en 2026), Bennett, Almeida, Asgreen, Ballerini, Cavagna, Lampaerts, Sénéchal, Stybar… ouf! Peter Sagan en plus? D’une part, on comprend mieux les ambitions budgétaires de Patrick Lefevere qui est actuellement à la recherche de nouveaux partenaires pour rallonger son budget, et on s’inquiète de voir cette « super-puissance » du cyclisme émerger.

À un moment donné, si Deceuninck gagne 60% des courses d’un jour, et on en est pas si loin, ca sera forcément moins intéressant.

Jusqu’ici le cyclisme était quelque peu protégé de ces super-équipes, par la nature même du travail d’équipe nécessaire à la victoire au niveau professionnel. Tu ne peux pas avoir 8 leaders différents au sein de la même équipe, sous peine de conflits internes.

Cette dimension a changé avec le cyclisme d’aujourd’hui, les enjeux sont tels que les managers ne veulent plus miser sur un seul leader pour gagner des courses. On a bien sûr des exceptions (Fenix-Alpecin de Mathieu Van Der Poel par exemple, quoique d’autres peuvent gagner de temps en temps aussi, comme Merlier, Philipsen, Dillier ou encore Vakoc), mais la majorité des équipes présentent aujourd’hui deux ou trois coureurs de premier plan oeuvrant sur la même scène.

Mais y’a une limite à se packter une équipe selon moi!!!

6 – Mathieu Van Der Poel. C’est le running gag en ce moment: apparemment, lorsqu’il roule avec son cuissard blanc, il gagne. Avec le cuissard noir, il perd… La Strade Bianche étant bien évidemment l’exception qui confirme la règle!

Partager

Précédent

Fallait-il bannir la position « supertuck »?

Suivant

Christiane Ayotte – Podium

33 Commentaires

  1. Serge

    Les bidons: Au secours !!! les coureurs vont nous faire croire qu’ils donnent tous les bidons à des enfants au bord de la route ? Menteurs, trop d’images prouvent le contraire. Vous n’avez pas voulu faire la police par vous même et bien voilà ce qu’il arrive, tous punis. Et Messieurs ! il y a quelques années, nous pouvions venir vous voir après l’arrivée pour avoir un autographe, maintenant (je ne parle pas de la pandémie) vous foncer vous cacher dans vos bus. La mesure est juste car ces bouts de plastique jetés dans la campagne c’est dégueulasse. Nous les cyclos nous ramenons toujours nos bidons à la maison, même s’ils ne coutent pas très chers.

    29
    1
    • noirvélo

      2) Bidons … Tout à fait d’accord avec toi !
      Je rajoute que si un gamin va se passionner pour le vélo parce qu’il aura eu plaisir à ramasser des bidons sur le bord de la route , il y a un gros problème , déjà … pas crédible !
      Lorsque je vois des bidons (nombreux!) mal jetés par les pros , rebondir sur le bord du trottoir revenir dans les roues du peloton et constituer un réel danger il y a aussi un problème , on ne parle jamais de ces chutes qui en découlent … Surtout en fin de course avant le sprint final où les gars se débarrassent de leurs bidons vides (pour s’alléger ???) , là , vraiment , ils se tirent une balle dans le pied à faire les cons …
      Le problème , c’est le « GESTE » …. Voir autant de déchets qui s’accumulent sur les bords de belles routes de campagne ( canettes , bouteilles de verre ,magnum d’eau , emballages de hamburgers et de cigarettes , papiers gras , sachets nylon , m’exaspère ! Tu roules et tu te rends compte que les salauds qui font le geste , font le même geste que les pros et ça ne responsabilise pas les jeunes , loin de là , ça devient un automatisme … ! ON JETTE , point , facile , un con ramassera !! Moi je dis non , c’est le premier geste élémentaire d’une écologie simple et abordable à chacun , que de ne pas jeter! j’ai déjà « engueulé » des copains de vélo pour ce geste ou suis revenu en arrière pour ramasser ma « merde »…

      21
      0
      • Edgar Allan Poe

        Mouai… je suis mitigé. Je n’ai pas acheté un seul bidon depuis 30 ans. On en trouve d’ailleurs sur le marché à 10…voire 12€ pièce ! De qui se moque-t-on?
        La chasse aux bidons fait partie du folklore pour moi et mon fiston sur le bord des routes, même s’il nous arrive souvent d’en laisser à des gamins.
        Disons que les cyclistes, qui pourtant pratiquent un sport en phase avec la nature, dans un espace quasi naturel en dehors de la langue de bitume, devraient être sensibles à la question et ne pas jeter leurs bidons n’importe où. C’est pourtant simple de le lancer aux pieds de spectateurs et non pas de le faire voler à 3 mètres de haut dans un ravin inatteignable.
        Je n’ai jamais compris non plus qu’elle était la plus-value du délestage des emballages vides des barres/gels à quelques encablures de l’arrivée. Abrutis !
        Les routes autour de chez moi, côté agglomérations, ont leurs fossés encombrés de déchets en tous genres. Je doute que la majorité de ces pollueurs aient jamais vu une course de vélo!
        On parle d’un problème sociétal.

        6
        0
  2. Vincent

    Si Sagan rejoint la deceuninck, Alaphilippe devra changer d’équipe. C’est l’un ou l’autre sinon c’est difficile de faire un programme de course vu les deux profils similaire. Mais Alaphilippe n’a peut être pas dit son dernier mot sur un classement général de grand Tour, remember 2019! pourquoi pas prendre la place d’un leader dans une équipe dédié au classement général.

    4
    1
    • Steph

      Sagan est totalement déprimé car il a eu vent de l’application très prochaine d’un nouveau règlement de l’UCI qui dans l’article 153.69 alinéa 4 interdit strictement sous peine de disqualification et de 135 euros d’amende le franchissement de la ligne d’arrivée sur une seule roue (l’amende est doublée si en plus le guidon est tenu d’une seule main).

      https://pbs.twimg.com/media/CfJG4pPWwAE51Uw.jpg

      L’UCI met en avant la pédagogie mais cède en fait au lobby des industriels qui constatent que le marché de la roue avant est en forte contraction du fait d’un taux de renouvellement anormalement faible chez les jeunes cyclos.

      19
      0
      • Edgar Allan Poe

        Excellent !
        Qui plus est, se promener avec un masque de ski sur le visage alors que les remontées de pistes sont fermées en métropole, , , c’est de la provocation !
        Qu’il se rassure : l’UCI ne sanctionne pas encore les pouet/pouet sur les fesses des hôtesses de podium.

        3
        0
  3. Thierry mtl

    Je pense que certains coureurs surchargent leur saison.
    Carapaz est le seul leader pour les grands tours qui « prend son temps » en ce début de saison. Il a été très occupé et performant sur le Tour et la Vuelta l’an dernier, alors qu’il devait se concentrer sur le Giro initialement.
    Ce printemps, il reste en retrait, il socialise avec le peloton, il mange un beignet fourré à la crème en montant. Il a vraiment une approche différente des anglais et de slovènes. Il n’a pas l’intention d’arriver brûlé cet été. Ca pourrait payer.

    6
    0
  4. noirvélo

    5) Sagan , sujet « polémique » déjà plus ou moins abordé ,
    5 millions d’euros annuels alors qu’il ne gagne plus !!!… Reste l’image , forte , oui , un palmarès , oui , un style oui , mais si je dois sortir autant d’argent de ma poche ( sans parler d’une équipe presqu’exclusivement construite autour de lui et qui compte sur lui ) , j’ai le droit de me poser des questions et de l’avoir un peu mauvaise … Si Peter trouve normal de gagner autant (et ses supporters également ) ok … et si « SPE » entre autres y trouve son compte en vendant du matos « badgé Sagan » , ok ! Moi je dis non ! j’ai passé l’âge de dépenser pour une « marque ou une griffe » , par contre pour du matos de qualité et sans marketing « bling bling » autour et ce gars ne me fait pas rêver plus que ça . Mais je respecte les avis de ses supporters .

    8
    1
    • Edgar Allan Poe

      Sagan, c’est un peu comme Cavendish (en moins cramé) : chaque apparition, chaque sortie dans les médias ou sur les réseaux sociaux, génèrent déjà un chiffre d’affaires en soi!
      N’oublions pas que « ‘nos » pros n’ont de tangibilité que parce qu’ils sont des hommes sandwich.
      La joint-venture avec Qsteps se fera avec Specialized. C’est leur marque de vélo/fringues, et c’est aussi celle de Sagan. Tout va bien se passer… et je doute que Sagan y perde tant que ça, et en plus, il n’est pas dit qu’il ne redore son blason d’ici la fin de saison.

      6
      0
  5. noirvélo

    4) Pneus …
    Le retour du pneu , eh bien , je trouve ça très sympathique , ça nous donne une certaine crédibilité et une légitimité … Je suis très satisfait du « pneu & chambre » et depuis de longues années … Là , je n’ai pas à râler , surtout qu’on trouve du très bon matos à très petit prix sans les (petits )problèmes des boyaux et des tubless …

    4
    0
  6. Pierre Lacoste

    Deceuninck en tant que «Sky des classiques», dominant tout, c’est pas ça qui va rendre le cyclisme plus intéressant.

    2
    1
    • noirvélo

      Stuyven à MSR , Van Baarke A Travers la Flandre , Philipsen GP de l’Escaut , Deceuninck ne gagne pas toujours … Aux autres d’élaborer les bonnes stratégies et ne pas se laisser piéger …

      0
      0
  7. mica

    Laurent: tu trouves étrange le déroulement de l’ étape de Mercredi du tour du Pays Basque, aprés avoir trouvé « bizarre » le déroulement de je ne sais plus quelle semi classique ; au fond, il est toujours difficile de vouloir rationaliser un sport professionnel, et peut être existe t’ il des « paramètres » qui nous échappent, à nous les béotiens!……..nous ne savons pas tout et peut être est ce bien ainsi……..
    Au fait, les paris cyclistes existent ils dans notre sport préféré , si oui, sous quelle forme, pour ma part, je n’ en sais fichtre rien (si l’ un d’ entre vous sait, ce serait intèressant.
    Tu souligne la continuité du sponsoring Cofidis depuis de longues années, on pourrait aussi noter qu’ elle ne fut pas la dernière pour le dopage…….certains de ses ressortissants en sont morts de manière directe ou induite, paix à leurs âmes !
    Comme un serpent de mer, l’ utilisation possible de moteurs par Armstrong revient en sourdine. Pourquoi celui qui doute 15 ou 20 ans aprés n’ a t’ il pas parlé plus tôt ? Allez savoir.
    La position de recherche de vitesse assis sur le cadre peut faire gagner quelques secondes en descente (par diminution du coef de pénétration dans l’ air, S cx, ou Cd A selon la littèrature Latine ou anglo Saxone ) , on est bien d’ accord.
    cependant, en certaines circonstances, les coureurs sont moins attentifs à la diminution de leur S cx…….voila, c’ est tout…..

    7
    4
    • Edgar Allan Poe

      Les paris existent, officiels ou officieux. J’avais paradoxalement gagné une belle petite somme avec Voeckler, quelques années en arrière. Paradoxalement, car je ne suis pas fan.
      Par contre, parier dans le cyclisme présente un risque factuel : une crevaison à 2 bornes de l’arrivée, une chute et tu manges ta mise. Parce que bien sûr, les paris sont verrouillés bien avant le terme d’une course.
      Les paris officieux : la thèse de la mise à l’écart de Pantani sur le Giro, résiste au temps.
      Et il est facile pour des DS *dans le coup  » de gérer une course de la voiture… au coup par coup, justement !
      Le vélo électrique d’Armstrong, il y a un moment que ça lui tourne autour. Idem Cancellara.
      Apparemment, beaucoup se plaisent à dire que le sport cycliste est un sport basé sur la souffrance. On souffre, et il faut savoir souffrir pour gagner. No pain, no gain… le fameux slogan popularisé par le Yankee!
      Tricher en faisant abstraction totale de cette souffrance par le biais d’une aide motorisée, reviendrait à transgresser l’essence même de ce sport. Déchéance populaire assurée ? Peut être. Fortune encore bien gérée en parallèle !
      Par contre, moi qui m’abreuve des infos de Cyclingnews, je trouve stupide la publication d’un article incriminant un fils d’Armstrong, Luke, contre lequel des charges pour abus sexuels sur une fille plus jeune que lui reposeraient. De quoi parle-t-on, merde !
      Des putes à clic, ces sites, comme disent mes enfants…

      9
      0
      • mica

        EAP: Tu dis que, en cyclisme , pour gagner,  » on souffre et on doit savoir souffrir », tu as mille fois raison, cependant, la quintessence serait, peut être de souffrir tout en gardant un style « onctueux ».
        Quelques exemples de champions stylés et onctueux ?……Anquetil certainement…..Ulrich sans doute…..Van den Broucke sans doute (certes pas tous des modèles à suivre……)
        En France, nous avons, actuellement, un champion grimaçant, zigzagant, louvoyant pourtant efficace puisqu’ il gagne……enfin, pas toujours quand même!

        5
        1
  8. marius

    Pour la suspicion de dopage mécanique de LA, le plus drôle, c’est qu’à l’époque, ce n’était pas inscrit dans le règlement. Comme disent les Anglais, tout ce qui n’est pas écrit est autorisé. C’est en 2014 que l’UCI a inscrit dans son règlement l’interdiction de propulsion autre qu’humaine.

    6
    0
    • mica

      Excellent, Marius ! Comme il ne doit tjrs. pas être interdit , explicitement de prendre le sillage d’ une moto…….disons à moins de 15 m.
      Pour ces Mrs de l’ uci, vivent le flou, l’ approximatif, l’ enfumage…..

      3
      2
      • marius

        Effectivement Mica, la seule interdiction des coureurs, c’est de s’accrocher à une voiture, y compris le dépannage mécanique (mise hors course du coureur et de la voiture). Seule tolérance, l’assistance médicale.
        Le problème, c’est qu’il y a trop de motos presse en mouvement entre les pelotons, donc, autant d’abris.
        Je crois que sur les CLM, il y a une distance minimale que la voiture devant le coureur doit respecter.

        3
        0
      • mica

        Il est vrai , Marius, que dans les clm une distance minimale doit étre respectée entre le vèhicule qui précéde et le coureur, mais ce véhicule « précédant » n’ est pas une voiture comme tu semble le dire mais,généralement, une moto; et il semble que là les distances soient respectées à peu prés……encore qu’ il y ait quelques fluctuations ne mettant pas tout le monde à égalité stricte…..sans parler du « point d’ appui visuel » qui peut avoir son importance.
        Pour le véhicule suiveur, il s ‘ agit bien d’ une voiture, le plus souvent celle du directeur sportif et même une voiture suiveuse peut induire une protection aéro non négligeable (selon Bert Bloken)…….bon, on peut dire que le diable se cache dans les détails, mais une demi seconde au Km, cela peut faire 30 secondes sur un clm long.

        0
        0
  9. missbecaneenfolie

    Les boyaux?
    Pas ceux d’arrosage les jeunots?
    Ceux qui avaient nom BARUM de Tchécoslovaquie dans les années 70’s (25 $ chez Centre B Ste-Foy à Québec et Duplain sur Mgr G*** à Beauport.
    On pouvait les réparer avec lame, coupe de couture, rustines et recoudre avec fil de nylon solide.
    Bon, ça crevait souvent. Mets-en! On parlait de pneu increvable en boutique? Foutaise pensions-nous!
    Et bien des années plus tard le fameux Continental Gatorskin 25 mm (clin d’oeil à M.T de Bicycle Record) pour cette découverte!
    Ben oui, 4000km sans aucune crevaison, parfois plus. Souvent beaucoup plus car après 13 000km en 2019, si tu constates 2 crevaisons (voire 3 à cause d’une broche en travers), va revoir tes stats! Modestie. Humilité. Secret bien caché même?
    L’autre avec ces pneus qui changent des pneus et réparer les tubes ou sinon à la casse (surtout)!
    Ajoute le scellant (comme les tubeless?) et te voilà en galère vers Vénus ou Mars.
    Bref, en mode on dit  »fashion victim » 2021 et +!
    En vélo, on dit: gaspillage! Arnaque commerciale $$$!
    Vive les boyaux!
    Freins à disques et tubeless? Vélo de montagne!
    Vous aurez compris le reste!

    4
    1
  10. mica

    A propos des bidons, qui se souvient encore de l’ avalanche de ces derniers envers G. Thomas en début de Giro 2020 ?
    Que s’ était il passé réellement ce jour là…….ce qui est certain c’ est que le Giro se termina illico pour le Britannique suite à la chute induite.

    2
    3
  11. Wolber

    EAP, pour Pantani sur le Giro 1999 , j ai ma théorie. Armstrong arrive et avec ses amis de l Uci, il faut faire place nette. L italien est le seul à pouvoir faire de l ombre au texan qui a prévu de commencer son récital. ( désolé pour les fans d Ulrich…) On le mets donc sur la touche avec un taux d hématocrite elevé. Ç.te blague, ils l avaient tous élevé , le taux…à cette époque.
    Pantani sur la touche, comme Vino plus tard et Mayo , balancé à l Uci par le ricain…

    Les abus sexuels ( sur LFR…???)… un lycéen boutonneux de 2021 qui tient sa copine de classe par la main, mort de trouille à l idée de l embrasser dans le cou, a désormais cette épée au dessus de sa tête, de commettre l irréparable…

    3
    2
    • Bigmouse

      Moui moui malheureusement l’affaire du fils amstront ne rassemble pas à ça! Plus à une histoire ou une fille boit bcp trop, appelle un ami pour rentrer et se retrouve à coucher avec lui de façon consentie ou non! (Pour ma part je pense qu’on ne couche pas avec une personne defoncee et qui n’à plus tte sa tête)

      2
      0
  12. Wolber

    Specialized en pneus sur le Tour des Flandres, peut être ou peut être pas. Si certains dans l équipe préfèrent les boyaux , on ne nous le dira . Ce qui compte ç est l objectif commercial défini par la marque qui simplement vendre des pneus et des roues.
    Cependant si Spé communique sur ce type de montage , ç est que ce système à encore de belles années devant lui. Et pour cause.

    J avait essayé ( et pas testé, tout le monde teste , maintenant) des chambres à air latex vertes, il y a longtemps … un vrai bordel à mettre dans les pneus .
    J étais vite revenu au chambres à air classiques.

    Le système pneus est chambre est le système le plus adapté par son cout, son rendement, sa facilité d entretien, de réparation,, de changement. Et pis ç est tout.
    Je comprends l utilisation des boyaux selon la pratique, les moyens financiers ( parce que monter des patates, ça ne sert à rien), le style, la beauté du montage, l efficacité et la capacité de rouler même crevé ( cas rare, je l admets) …et le sifflement sur la route.
    Le Tubeless au montage et démontage hasardeux ( j ai encore le souvenir d un commercial incapable de démonter un tubeless…sur une paire de roues prévues pour l Étape du Tour…), à l utilisation de préventif degueulasse me l effet encore d un coup marketing au coût financier certain, pour un confort sommes toutes relatif par rapport à un montage traditionnel.
    Il est évident que produire trois types de jantes , pour un fabriquant , n est plus forcément un bon modèle économique.

    5
    0
  13. noirvélo

    Tout les sites ne sont pas de qualité égales ou disons n’ont pas la même clientèle ! … Sur un site « concurrent mais cycliste !!!  » où je passe de temps en temps « pour voir ! » , j’ai osé « critiquer » et m’attaquer au « lancement de bidon » , que ce n’était pas bien , même de la part des pros … Eh bien , je me suis fait « laminer , dégommer , dézinguer  » en long , en large , en travers avec une vulgarité et une bêtise certaines … A contrario , sur LFR , nous avons assez argumenté , poliment entre nous , je n’en rajouterai pas sur ce sujet mais me permets d’apprécier avec moult raisons LFR , Laurent son « tôlier » , et mes « coéquipiers » . Tolérance , ouverture , précision , expérience , bonne compréhension , droit à la rétractation et à l’erreur , à l’humour , aussi ! Oui , on peut l’affirmer , « La flamme Rouge » , ça a une autre « gueule » , et une autre classe , c’est évident !

    11
    0
    • Edgar Allan Poe

      C’est une évidence, Noirvélo, LFR est un réel espace de débat, au sens où l’on peut confronter nos idées sans invectives. Il y a bien eu le cas d’un contributeur, en 2019/2020, qui avait tendance à être virulent, voire insultant avec tous les gens qui ne pensaient pas comme lui, c’est à dire l’ensemble des lecteurs/contributeurs, mais il a disparu !
      Et puis c’est aussi l’essence du velo, ça. Les discussions sur la route entre 2 relais sur les pneus/boyaux, et bien d’autres sujets!
      C’est du grand niveau LFR, encore merci au sieur Laurent🙏🙏🙏🙏
      Car au final, ce n’est que du sport. S’insulter sur l’affaire Scharr/UCI, ce serait un peu bidon…
      OK, j’en suis pas fier de celle là !
      Perso, j’ai connu les boyaux, puis les pneus, chambre caoutchouc, puis latex, puis à nouveau les boyaux, puis aujourd’hui, un mix entre pneus classiques et tubeless.
      Si je donne mon avis, ce sera 200 lignes. Preservons nous, soyons prudents !

      5
      1
      • noirvélo

        Se « préserver » avec une chambre en latex , fallait oser … Ok , je sors et disparais , j’vais rouler , refroidir la cafetière … 🤣

        5
        0
      • Lbi

        Les serveurs de lfr ont même résisté aux posts
        sur les braquets de mica, sans jamais les classer en attaque informatique « déni de service ». C’est dire!

        0
        0
      • Lbi

        La qualité première de lfr, en plus de celle de son chef et de ses contributeurs, est son absence de censure. Il n y a qu à faire un tour sur l equipe ou sur le twitter des bien pensants moralisateurs du vélo pour voir que ce n est pas le cas partout.

        0
        0
  14. nick

    pour mcnulty, me rappelle d’un sacré numéro sur un tour de sicile, riblon avait dit un truc comme « il sera à suivre celui-là »,

    1
    0
  15. rouelibre

    Bonjour, n’aurions-nous pas assisté à un grand Paris/Roubais ce dimanche.
    Dans le Nord de la France ce dimanche la météo est fraiche et humide avec un bon petit vent du Nord. Je ne me souviens pas de condition aussi dur depuis que Tom Boonen avait fait deuxième pour son 1er P/R. D’ailleurs qui avait gagné cette année, je ne me souviens pas ?
    Pas sur que les éléments se déchaine en octobre, nous avons des automnes assez cléments depuis quelques années…
    Une certaine nostalgie me gagne ce matin, je vais néanmoins sortir mon beau vélo pour affronter les éléments.
    Bonne journée à tous.

    1
    0
    • Maxime R

      si c’est bien le Roubaix auquel je pense, Boonen alors chez US Postal en équipier de Hincapie avait fait 3e derrière Wesemann et Museeuw qui s’offrait ce jour là son 3e et dernier Paris Roubaix et qui ce jour là avait officiellement adoubé Boonen en le présentant comme son successeur

      celui de l’année précédente avec la victoire de Knaven était pas mal en son genre aussi

      1
      0
  16. Wolber

    Le retour de Jackobsen sur la route , en Turquie, une très bonne nouvelle, un beau message d espoir alors que ses proches devaient craindre le pire …quand les choses peuvent s arranger.

    Plus terre à terre, Vingegaard, déboule dans le grand bain . Au vu de l élévation de ses performances , on se demande jusqu où il pourra aller.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.