Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

1 – Gand-Wevelgem. Très belle course une fois de plus, une course de mouvement dans les 70 derniers kilomètres. Comme anticipé, la course est rapidement devenue une affaire personnelle entre Wout Van Aert et Mathieu Van Der Poel, qui se sont marqués jusque dans les tous derniers mètres de la course, quitte à perdre tout espoir de victoire. Assez contreproductif selon moi, mais ni un ni l’autre n’était capable de se débarrasser de l’adversaire.

C’est Mads Pedersen qui en a profité, ce robuste coureur se distinguant toujours lorsque les conditions de course sont dures, humides et froides comme dimanche dernier.

2 – Van Aert – VDP, le match. Je vous l’annonçais en prélude de Gand-Wevelgem, ca n’a pas loupé: ces deux-là sont des ennemis jurés, leur rivalité en cyclo-cross se transposant facilement sur la route. Une chance que Van Aert ne fait pas de Mtb (VTT)!

Je pense surtout que VDP est très remonté actuellement des succès du coureur belge cette saison. Il est clair pour moi que VDP véhicule une certaine frustration en ce moment, sa saison 2020 n’ayant pour le moment pas été à la hauteur de ses ambitions. Il n’a gagné « que » le Championnat des Pays-Bas, une étape sur Tirreno et le BinckBank Bank Tour. Il lui manque une belle grande victoire cette saison et je pense qu’il jettera toutes ses forces le week-end prochain sur le Tour des Flandres. Le hic, c’est que Van Aert y sera aussi, peut-être davantage pour faire perdre VDP que pour gagner lui-même…

3 – Paris-Tours. Belle victoire d’un autre Pedersen, Casper celui-là, chez SunWeb. Il devance au sprint un excellent Benoit Cosnefroy qui était bien déçu à l’arrivée de manquer pareille occasion.

À noter en 6e place un certain Petr Vakoc chez Alpecin-Fenix, de quoi donner du renfort à VDP le week-end prochain.

À noter également, la 19e place à un peu plus de 2 minutes du coureur québécois Pier-André Côté chez Rally Cycling, une performance selon moi tout à fait remarquable à ce niveau. Son coéquipier Nickolas Zukowsky a pour sa part terminé nettement plus loin, 106e à plus de 12 minutes, et le Canadien d’Ottawa Matteo Dal-Cin a été classé hors délai.

4 – Un Giro à l’économie? Je sais pas vous, mais je trouve ce Giro un peu triste, le plateau en présence n’étant pas très relevé.

Le Giro repart demain après la première journée de repos avec, comme grands favoris, plus que deux coureurs selon moi, Fuglsang et Nibali. Kelderman et Pozzovivo sont les deux autres coureurs qui devront être surveillés car une place sur le podium leur est possible, Majka et Kruijswijk ayant déjà montré quelques signes de faiblesse.

Pour Nibali, c’est une grande aubaine: imaginez, à 35 ans, un troisième Tour d’Italie pourrait s’ajouter à son palmarès, lui qui est un des rares coureurs de l’histoire à s’être imposé sur les trois grands tours (les autres étant Anquetil, Merckx, Gimondi, Hinault, Contador et Froome). Je suis sûr que le Requin de Messine en est conscient et qu’il mettra tout en oeuvre pour profiter de cette occasion unique, sachant que l’an prochain, il pourrait retrouver sur sa route les Pogacar, Bernal, Roglic, etc.

Cette semaine, on surveille essentiellement deux étapes, les 14e et 15e.

La 14e étape est un chrono de 34 kms, ca créera des écarts c’est certain. Pour l’étape, misez Ganna bien sûr.

Le lendemain sur la 15e étape, arrivée en altitude à Piancavallo.

Avec LA question: combien de temps Joao Almeida tiendra-t-il?

5 – Les vélos du Giro, c’est ici et c’est toujours très intéressant.

6 – Cocorico! Décidément, le cyclisme français fait fort ces jours-ci. Alaphilippe champion du monde sur route. Et le week-end dernier du côté de Leogang en Autriche pour les Mondiaux de Mtb (VTT), la France s’est ajoutée plusieurs autres titres: Pauline Ferrand-Prévost chez les femmes élite, Jordan Sarrou chez les hommes élite et Loana Lecomte chez les femmes U23. Il faut ajouter à ce beau tableau la 2e place de Myriam Nicole et la 3e place Remi Thirion en descente.

Les images de l’épreuve de descente sont dantesques, les conditions météo et de pistes étant apocalyptiques.

7 – Record de l’heure canadien. Le triathlète canadien Lionel Sanders s’est donné l’objectif de battre prochainement le record de l’heure canadien sur piste, qui appartient actuellement à Ed Veal en 48,587 (établi le 23 septembre 2017 sur le vélodrome de Milton en Ontario).

On peut suivre la préparation de Lionel au moyen de ses petits vidéos et se rendre compte à quel point le coureur est précis dans sa préparation.

8 – Récup. Après les chaussettes de récupération, voici les… lunettes de récupération. L’idée, c’est de bloquer la lumière bleue émise par les appareils électroniques, et apparemment si dommageable pour la qualité du sommeil. Pourquoi pas?

Partager

Précédent

Gand Wevelgem: VDP vs Van Aert, le match!

Suivant

La Flamme Rouge fait peau neuve

12 Commentaires

  1. noirvélo

    Gand -Wevelgem ? Victoire de Pedersen , bravo avant tout !!! et superbe course de guerriers sous un ciel-plafond bas des Flandres et non pas ….. ces polémiques nées de cette confrontation entre Wout et Mathieu qui font les choux gras des médias belges et néerlandais !!! Priorité à Mads Pedersen qui s’est joué de tous les pièges tendus sur une vraie Classique , longue , piègeuse , boueuse , venteuse , bien flamande (que j’aurais bien voulu aussi gagner) … Arriver à 9 et battre 8 pointures dont des « très rapides au sprint » et des malins , des opportunistes et des mecs couillus , en TOP forme … fallait , et il l’a fait ! il devait trouver le temps bien long depuis sa magnifique victoire aux CM 2019 … !!! Dommage pour Sénéchal qui en claquera peut-être une bonne (dimanche prochain ?) sinon en 2021 … Et superbe photo du final en préambule sur le site , merci Laurent ( on voit qu’il ne se sont pas mis d’accord pour passer leurs vacances ensemble !!!) …

    5
    0
    • noirvélo

      Quoique je trouve Sénéchal « souriant » et Degenkolb carrément « rieur » , sur cette photo vraiment « top » !

      0
      0
  2. alano39

    Sur Gent Wevelgem ce fut une bataille entre les plus forts. Et elle a commencé à 65 bornes de l’arrivée. Un choc des titans. Pedersen a joué à la perfection et il était l’un des plus forts car il a bouché le trou de 4 secondes tout seul et fait un sprint magnifique sur 2 bornes. Il en avait dans le tank. Les 2 battus sont Van Aert et MVDP qui à la fin se sont sabordés. La faute à Van Aert qui n’a pas assumé son rôle de super favori. Il lui incombait de boucher les trous et ensuite de gagner au sprint. C’est bon signe pour dimanche car entre les 2 la pression est montée d’un cran. Van Aert semble le plus fort mais il a la pancarte. Alaf vient pour apprendre et foutre le bordel. Il n’a rien à perdre et je pense qu’il n’est pas le leader désigné de l’équipe. Il va pouvoir donner libre court à son esprit offensif et faire exploser quelques coureurs.
    Pour le giro c’est pire que tout ce que l’on pouvait craindre. Aujourd’hui l’équipe Michelton se retire ainsi que Kruijswijk . ET ce n’est pas fini. Ce Giro risque de se terminer en eau de boudin. Le niveau va decrescendo et comme le virus est dans le peloton le risque de contagion est énorme.
    Je crains que le Ronde soit annulé car la crise en Belgique est préoccupante. Anvers est une ville qui a bcp de cas. Ce serait dommage car il y a un nombre impressionnant de coureurs en grande forme et la victoire sera difficile à conquérir. Je mise un jeton sur les Deceuninck qui ont plusieurs coureurs qui peuvent faire mal: Alaf, Sénéchal, Asgreen, Lampaert et Stybar. S’il y a une course de mouvement si un de ces mecs part dans une échappée il ne faudra pas leur laisser bcp de temps. Bettiol sera à surveiller car il court juste et n’ayant pas le statut de super favori il peut jouer de la rivalité en Van Aert et MVDP. .
    Le cyclisme français a écrasé les mondiaux de VTT comme rarement. C’est une razzia. Pauline est revenue à son meilleur niveau après ses 2 opérations et elle devrait faire une super saison sur route si elle décide de revenir. Elle a perdu au moins 3 ans avec ses soucis d’artère iliaque.
    A 28 ans elle peut encore faire des malheurs et contester l’hégémonie hollandaise. Elle est à son sommet physiquement et les hollandaises commencent de vieillir. Il y a un coup à jouer.
    Cette saison risque de s’achever prématurément car j’ai de grosses craintes pour la Vuelta.

    8
    1
  3. Edgar Allan Poe

    Depuis que les coureurs étrangers ne se dopent plus, les français sont les plus forts! 🤣😁
    Cavagna ne fait pas le tour des Flandres ? Il n’a que 25 ans, le TGV de Clermont-Ferrand ! Belle marge de progression… enfin si l’on considère les repères physiologiques classiques du cyclisme de compétition. MVDP doit ronger son frein entre courses annulées, refus d’ASO d’intégrer son équipe au TdF, accessits. En tous cas, ses victoires en 2020 ont encore été quasi légendaires. Pas du style à ratonner, malgré de sacrées prédispositions pour le sprint. Van Aert a manqué de hauteur et de fair play dans ses déclarations post-courses. Pas terrible. MVDP a la tête sur les épaules.
    Les classiques de printemps courues en automne affichent des conditions météo dignes… d’un printemps froid et pluvieux. Je n’aurais pas misé un centime sur cette éventualité sachant qu’il y a longtemps que TdFlandres et Paris Roubaix n’ont pas été couru sous la flotte et dans le froid.
    Décidemment, 2020 est une drôle d’année… qui voit d’ailleurs les quelques courses et chrono de fin d’année destinés aux amateurs s’annuler en masse, en région AuRA du moins!

    6
    0
  4. marius

    Il faut ajouter au Giro, l’incertitude grandissante sur les étapes de montagne. Neige déjà à Piancavallo, Stelvio, Agnel, Izoard. Doit alors s’appliquer le protocole UCI Extrem Weather protocole, en cas de conditions climatiques extrêmes, neige, pluie glaciale, vent fort, chaleur extrême. Cela conduira les organisateurs à des parcours bis, voir annulation. Quand bien même les routes seraient déneigées, cela n’empêchera pas le gel nocturne au-dessus de 2000m. C’est le Giro, pas le rallye Monte-Carlo. C’est bien dommage, le calendrier était alléchant mais force est de constater, qu’il a démarré trop tard. Commencé 2 semaines plus tôt, le Giro aurait eu un vainqueur…même sans étapes alpines.

    6
    0
  5. marius

    Toujours au Giro, une vidéo d’un changement de roue arrière à disque.
    J’ai compté 13s d’intervention du mécano.

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2670750203147652&id=588204948220930&sfnsn=scwspwa

    5
    0
  6. thierry mtl

    Sur le Giro, les équipes se retrouvent à partager des hôtels, non seulement avec d’autres équipes et des employés de soutien… mais aussi et surtout avec « des touristes ». Ils partagent les salles à manger et des lieux communs. C’est ce que révélait en entrevue hier JosVan Emdem (Jumbo). Il s’inquiétait de cette situation et il interpellait l’UCI qui laisse RCS faire preuve d’autant de négligence. On voit le résultat ce matin.

    Ah oui, Il fait 4 degré ce midi, à Bormio, au pied du Stelvio.

    6
    0
    • noirvélo

      Eh bien , il va falloir envoyer Pedersen … c’est pour lui , enfin presque !

      3
      0
  7. Edgar Allan Poe

    Bien vu Marius. Il est évident que l’équipe a du travailler les gestes et interventions de ce type parce que le changement de roue est ultra-rapide, digne de la F1. Je n’avais jamais pensé que dévisser l’axe traversant, avec un (très) bon mécano et une visseuse pouvait être plus rapide que dévisser, écarter, puis revisser un serrage rapide classique. Pour moi, le bénéfice reste aux freins traditionnels. On l’a vu avec Fulgsang qui a perdu 2 minutes aujourd’hui, faute de n’avoir pu prendre la roue d’un équipier. Quand à l’efficacité des disques, aucune course télévisée n’a prouvé la supériorité des disques dans les descentes. Au contraire, d’ailleurs si on se base sur le Tdf (les SunWeb en freins tradi sur l’étape dangereuses de Lyon par exemple). idem pour les courses auxquelles je participe. Plus poids, plus entretien, plus prix exhorbitant…et pression importante et décentrée sur la fourche…
    L’organisation du TdF (Paris Nice et Dauphiné compris) a semble-t-il été exemplaire quant à la bulle entourant les coureurs et les équipes. Il n’en est pas de même en Italie, d’après Thierry mtl, alors qu’il semblerait que les italiens soient plus raisonnables que les français et l’état italien plus dissuasif. (jusqu’à 1000 € d’amende pour refus du port du masque dans les lieux clots !!!)
    Quant à la Vuelta, entre météo et pandémie, et ben, c’est pas gagné. En plus, entre les très nombreux blessés sur chute et les cas positifs (oh Covid …hein….!!!) il ne restera plus grand monde.

    5
    1
  8. Les Mondiaux à Leogang en Autriche pour la descente?
    So what? Pas de couverture médiatique aux USA et Canada.
    Une des meilleures, Rachel Atherton toujours en convalescence suite à une rupture du talon d’Achille sur un gap jump de fou en août 2019 en coupe du monde. Et à ces Mondiaux DH, Valli Holl (Autrichienne), meilleure classée en qualification et en première année élites-pro qui se blesse dans la pratique le matin même. Bien oui, un canyon à franchir en saut qui a été manqué faute de vitesse dans la boue. Ce genre d’obstacle qui n’a rien à voir avec la descente mais plus freeride et Red Bull oblige pour le spectacle mais anti sportif quant à moi, trop de blessures tue le sport. Plusieurs riders s’en plaignent.
    Enfin le jour de la course, gros avantage aux premiers partants qui bénéficiaient d’un état de piste nettement plus avantageux que les meilleurs partant en dernier dont les Loic Bruni, Greg Minaar, Danny Hart, etc. D’où ce classement final bidon dans une grande majorité. Aucune canadienne présente en plus.
    Et cette fois-ci, il n’y a pas eu de Sam Hill (Australie) pour faire un miracle au classement en partant quasi dernier dans des conditions similaires à Champéry (Suisse) en coupe du monde jadis ni de Danny Hart (GBR) gagnant les Mondiaux dans le même état détérioré de piste il y a quelques années (ce qui fait parti des exploits des grands champions) de la discipline.

    4
    0
  9. slam99

    @missbecaneenfolie
    J’ai suivi les mondiaux de XC et DH sur FloBikes, qui possède les droits de diffusion au Canada. Tout y est (sauf peut-être U23). Dispo en rediffusion.

    0
    0
  10. garolou

    Hors sujet: La vuelta viens d’annoncer le line-up, de prime abord Jumbo fait office d’épouvantail Roglic/Dumoulin/Kuss/G.Bennett ainsi que Gesink. Mon petit doigt me dit qu’ils visent la gagne.
    Movistar semble respectable aussi mais pas au niveau des Jumbo.
    La FDJ aussi à de bon partant mais je soupçonne qu’ils y seront plus pour les victoires d’étapes, du moins c,est ce que je ferais en temps que directeur sportif.
    Ceci dit le méchant virus pointe de plus en plus à l’horizon alors n’allez pas au bookie maintenant pour vos paris

    2
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.