Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

1 – 55.089km.

C’est le nouveau record de l’heure, établi hier par le belge Victor Campenaerts sur la piste de Mexico, réputée comme l’une des plus rapides au monde surtout parce qu’elle est en altitude, donc la résistance de l’air est moindre (c’est de la physique).

Victor!!!!!! Avec les couvre-chaussures, tu faisais 55.200km!!!!!!

Chapeau bien bas tout de même, c’est énorme.

2 – Jarlinson Pantano. Le grimpeur colombien chez Trek-Segafredo s’est trompé de posologie et s’est retrouvé positif à l’EPO. Il a évidemment été immédiatement suspendu par son équipe, qui crie à la brebis galeuse, un classique.

Je sais pas vous, mais je ne suis pas surpris que cela touche un coureur colombien… ca fait plusieurs d’ailleurs ces 36 derniers mois… Sûr que le cyclisme colombien présente actuellement une belle génération de coureurs, mais y’a peut-être un truc pour certains.

Et je demeure convaincu que l’EPO ou ses évolutions plus récentes sont en usage dans le peloton, simplement on maitrise maintenant les micro-doses et on déjoue aisément les contrôles ainsi que le passeport biologique. Surtout chez les coureurs qui se spécialisent dans les courses par étapes.

3 – SKY. La surpuissante équipe anglaise a fait choux blanc sur la scène des Flandriennes ces dernières semaines, totalement inexistante ou à peu près. Seul Luc Rowe a semblé en mesure d’être dans le coup, avec Kwiatlowski sur SanRemo. Je trouve ca bizarre, car regardez-bien à l’approche des courses par étapes et du Tour: ils vont se mettre à atomiser tout azimut. Chez Sky, on sait se faire discret lorsqu’on se prépare…

4 – GP de Ste-Martine. L’hiver n’est pas encore terminé, du moins en Outaouais, que la première course sur route de la saison de cyclisme au Québec se profile déjà samedi prochain, le désormais classique Grand Prix de Ste-Martine. Un beau parcours, exposé au vent donc propice aux bordures sur certains secteurs, un parcours assez plat aussi. C’est donc le vent qui complique toujours les choses sur cette course.

Tous les détails sont ici. On s’inscrit en cliquant ici. Messieurs les coureurs…

5 – CrossRoad Tremblant. La première belle cyclosportive de la saison pointe aussi son bout du nez, soit les 24, 25 et 26 mai prochain. Je vous en ai souvent parlé sur ce site, estimant que les épreuves sur route organisées dans le cadre de cet événement incarnent le mieux « l’esprit cyclosportif » en proposant à la fois un réel défi (tapez-vous le SuperFondo de 160 bornes, on en reparlera après!) et des « non-courses » sécuritaires et bien encadrées.

C’est donc trois jours de pur vélo qu’on vous propose, que ce soit de la route, du mountain bike, et – nouveauté cette année – du gravel bike. Y’en a pour tous: les coureurs, avec le critérium ou la Coupe Québec de Mtb, les cyclosportifs, de l’animation, des party, des démonstrations, bref, c’est assez complet comme programmation.

On s’inscrit ici aux diverses cyclosportives, selon votre niveau et votre envie!

6 – Selles. On ne voit pas assez d’articles consacrés au matos exclusif pour les femmes cyclistes. Dans ce contexte, cet article sur les meilleures selles pour les femmes est intéressant. La SDG Allure est un excellent choix, je confirme même si j’ai pas personnellement essayé…

7 – Muscu en saison. Si je suis un adepte du travail en salle de muscu, notamment pour préserver la force et développer le « core » si important pour la posture et la stabilité dans les sports, j’ai toujours eu du mal à intégrer de telles séances en pleine saison cycliste, de peur de me « défaire » les muscles et ne plus pouvoir m’entrainer qualitativement sur le vélo par la suite.

Cet article est très intéressant puisqu’il nous apprend que les deux sont en fait compatibles, à condition de respecter certains principes: des entrainements en force (peu de répétitions, des charges lourdes) et surtout, surtout de grosses plages de recup entre les quelques séries.

Je vais m’en inspirer derechef!

8 – Notre-Dame. Petite pensée pour mes amis(es) parisiens qui ont souffert de voir la cathédrale bruler avant-hier. Durant mes deux ans de vie à Paris, mes sorties de vélo en récup dans la ville m’amenaient systématiquement à passer sur le parvis de Notre-Dame, et j’y suis allé à chacun de mes passages subséquents depuis 20 ans.

Notre-Dame! Ché pas pourquoi, mais je croyais ce bâtiment indestructible, et à ce titre la cathédrale était devenue un repère réconfortant dans ma vie, un lieu significatif qui me rappelait mes origines, et mon passage dans la ville. Aller à Paris sans aller à Notre-Dame, c’était comme ne pas aller à Paris.

Cet incendie nous rappelle en tout cas que rien en ce monde n’est indestructible. La vie est définitivement trop courte pour se prendre trop au sérieux et se disputer.

Partager

Précédent

À battre: 54.526m

Suivant

Le Club Espresso Bar de Montréal

13 Commentaires

  1. mica

    Bravo à Campenaerts, mais l’ on peut noter la quasi confidentialité de sa perf dans les médias, comme quoi les temps ont bien changé. Certes il y avait d’ autres actualités bien dramatiques sur Paris, comme l’ évoque Laurent en soulignant son attachement pour la France.
    Pantano pris, ça ne surprendra personne; ce qui est plus surprenant c’ est que quand il virevoltait sur le TDF il était « blanc comme neige » maintenant, bien plus en retrait il se fait prendre, d’ ou la trés grande « relativité » des contrôles; donc, rien de nouveau!
    On apprend que Van Aert à écoppé de 2 amendes sur PR dont une pour étre rentré dans les voitures aprés chute ou crevaison (ce qu’ ils font tous…). Dés lors, si les commissaires sanctionnent cela, l’ UCI va devenir trés riche.
    Certains (tous peut étre) ont fait bien pire, certains ont même remonté des côtes accrochés sans que les commissaires ne lévent le petit doigt…
    Des fins de courses se courent quasiment dans les roues des motos.
    L’ UCI voudrait elle se « racheter une conduite »……bref, le ridicule ne tue pas sinon ce sport serait déja mort…quoi que..

    0
    0
  2. LBA

    https://www.facebook.com/danVbl/videos/2304596356228100/
    D’après Alain Bondue, qui en son temps est passé tout près de la victoire à Roubaix (maudite crevaison), Philippe Gilbert a été le seul a utiliser les fameuses douches du vélodrome. Mais alors quel cirque autour de lui : photographes, caméramen.
    Jusque là s’insinue le commerce. Rideau!

    0
    0
  3. LANDRY Bernard

    Merci pour ton texte concernant Notre-Dame de Paris.
    Très touchant.
    Merci pour tout
    Sportivement
    BLa.

    0
    0
  4. Edgar Allan Poe

    LBA, j’ai aussi vu une photo de Lampaert dans les douches.
    Gilbert, enfin Lefévère, a bien géré la com avec cet « épi-évènement » en investissant la douche sur laquelle figure la plaque métallique au nom de Tom Boonen. C’est bien quand même.
    Rien ne vaut le confort du bus de l’équipe.
    Peut-on parler de gentrification du monde cycliste pro ?
    Par contre, pour les courses amateurs en France, toujours pas de douche. C’est bouteille d’eau, gant toilette et serviette entre les portières avant et arrière de la voiture!
    L’inscription pour une course de base est pourtant aux alentours des 10 euros, sans transpondeur, sans ravito à l’arrivée…

    0
    0
  5. Edgar Allan Poe

    Je partage ton avis, Laurent, concernant les armadas spécialistes des courses par étapes. Si les Roglic, Dan Martin, Lopez sont déjà là, parfois en pointillé, Les Froome, Thomas, Porte, Roglic, Nibali, Dumoulin vont sortir du bois.
    La saison n’est ouverte que depuis 2 mois et il en reste 6…les plus beaux !
    Idem pour les amateurs, où même à tout petit niveau, certains sont arrivés mi-mars avec 4000 bornes en raison d’un hiver clément. Vivement la chaleur, 1 mois de canicule jusqu’à mi-mai pour qu’ils se couchent et laissent la place à ceux qui ne roulent…que lorsque leur profession et leur vie sociale leur en laissent le temps !

    0
    0
  6. thierry mtl

    Laurent, les couvres-chaussures étaient interdit pour cet exercice de l’heure.

    Rappelez-vous les succès de Pantano en 2015-16. Pantano était moins bon avec la Trek, qu’avant de la joindre. Ca c’est encore plus inquiétant.

    L’équipe Bora continue de faire des ravages de victoires cette semaine. D’après moi, tous les coureurs de l’Équipe ont dévalisé le frigidaire de Sagan cet hiver. Le gars crève de faim.

    0
    0
  7. slam99

    Mathieu VDP qui gagne la Flèche Brabançonne, 34 ans après le paternel, pas mal.

    0
    0
  8. noirvélo

    Je trouve que la montée en puissance des Colombiens a été ultra rapide ces dernières années (les Anglais aussi !) comme si cette nation , toute seule avait d’emblée la classe , les capacités et les techniques infuses … J’espère , une fois de plus , que les instances n’ont pas fermé les yeux sur les us et coutumes d’une nouvelle nation exotique et originale , capable d’attirer de nouveaux fans et clients dans un vélo devenu assez souvent trop académique et sclérosé …

    0
    0
  9. François

    la flèche Brabançonne VDP devant au kilo et devant aux 500m ce gars la avec un train et une grosse équipe va nous rendre fou

    0
    0
  10. garolou

    MVDP wow, j’ai jamais été du genre à avoir d’idoles ou à encenser quelqu’un mais là je dois avouer que le kid fait très fort. Non mais regardez la composition de l’échapée, Il devance Matthews qui n’est pas un manchon en sprint, Alaphilipe aussi.

    Le summum, il continu de s’amuser dans les 3 disciplines, du jamais vu à ce niveau selon moi

    0
    0
  11. mica

    Oui, c’ est vrai MVDP est un « gagneur » assez extraordinaire et souvent au sprint s’ il vous plait..
    Quelle polyvalence et une certaine fraicheur qui fait plaisir à voir…sa seule vraie limite sera peut étre la haute montagne.
    Comme son grand père, il ne commence vraiment sa carriére sur route que vers l’ age de 24 ans.
    En effet, pour cause de guerre d’ Algerie, R. Poulidor avait été « mobilisé » 18 mois je crois (plutot immobilisé) et sa carriére en avait été repoussée d’ au moins autant. De plus, à cette époque, pas de détection chez les cadets ou juniors…bref, cet immense champion était pratiquement ignoré avant ses 24 ans.
    Dans l’ actu, il semble qu’ il y ait une véritable passation de pouvoir entre 2 générations de sprinters;
    place aux Bennet, Gaviria, Ewan, Groenewegen….au détriment de Cavendisch, Kittel, Kristoff, Greipel
    tous ces derniers peut étre (j’ ai bien dit « peut étre ») un peu « rapés » par l’ usage du 12, voire du 11dents. Pour Sagan, on ne sait pas trop pour le moment, mais peut étre, comme le Phénix renaitrat il de ses cendres.
    Pour les Français, quel gachis…surtout pour Bouhanni et même pour Démarre ou Coquard…

    0
    0
  12. slam99

    Je ne suis pas friand des accusations de dopage sans aucun début de trace de preuve. Appelez ça de la naïveté, mais je parlerais plutôt de donner la chance au coureur. Jusqu’à preuve du contraire… Maintenant, chez ceux qui ont la gâchette rapide mais néanmoins sélective en la matière, comment désignez-vous vos coupables? Bettiol, dopé car une victoire inattendue? Alaphilippe, dopé car il gagne trop? Que dire alors de MVDP qui finit à la fois devant Bettiol (6e) et Alaphilippe (2e) à la Flèche Brabançonne? Dopé par transitivité?

    0
    0
  13. Lbi

    Incroyable vdp quand même
    Il lance le sprint et éclate tout le monde!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.