Le Tour de l’actualité

1 – « Quand je roule, j’ai encore 12 ans« . Extrait d’une entrevue rafraichissante avec David Maltais, publiée sur Vélo Cartel.

C’est exactement ça David. Moi aussi, quand je roule, quand je skie, j’ai encore 12 ans. J’peux pas mieux résumer. Animé par mon enthousiasme premier, celui qui m’a frappé à cet âge et qui ne m’a jamais quitté.

30 ans plus tard, je roule toujours animé par la même passion du premier jour. Et quand je serai au pied du Galibier encore cet été, ce seront les images de cette première ascension dans la voiture de mon oncle, lorsque j’avais 12 ans, qui m’habiteront. Et qui me feront avancer. On ne voit bien qu’avec le coeur…

Et je suis indifférent à tous ceux qui ne comprennent pas, ils sont nombreux. Par exemple, certains me reprochent ici dans l’Outaouais de ne pas savoir m’entrainer. Je ne fais pas du vélo ou du ski pour démontrer que je sais m’entrainer. Je fais du vélo ou du ski pour les mêmes raisons que toi David, parce que j’aime ça profondément, parce que chaque fois, c’est la liberté, le plaisir, le goût de l’effort et du dépassement qui reviennent. Point final. Je suis fondamentalement, foncièrement heureux sur mon vélo et sur mes skis. Quant on aime, on ne compte pas. Fuck the rest.

Preuve supplémentaire, la constance et la fidélité. Fidélité dans les sports que j’aime, constance dans les saisons qui s’enchainent avec toujours la même énergie et une amélioration à la clé jusqu’ici.

C’est pareil pour La Flamme Rouge. J’suis là pour les bonnes raisons.

Salut l’ami! Toujours un plaisir de te lire.

2 – Sram Red eTap AXS 12 vitesses. C’est le gros buzz du moment et je vous en parlais hier. Depuis, de nombreux articles et analyses sortent. Je vous conseille tout particulièrement l’analyse proposée par Matos Vélo, qui m’a apparu excellente, comme la qualité de ce site depuis des années. À ne pas manquer si vous songez investir.

On peut également voir ici les 20 vélos montés avec ce groupe et actuellement disponibles parmi les grandes marques. Évidemment, les prix sont conséquents.

Ici, le vélo Trek de Richie Porte avec le groupe.

Ici, une analyse « first ride » avec le groupe. Ca semble très bien fonctionner.

3 – Radio Bidon. Un nouvel opus est disponible ici, avec le point sur les premiers championnats du monde de Mtb électriques. Why not? C’est en tout cas toujours un plaisir que d’écouter Charles et ses acolytes parler vélo. Rafraichissant.

4 – Alex Stieda. Premier maillot jaune nord-américain, c’était sur le Tour 1986 et le coureur était canadien! Excellente entrevue avec M. Stieda disponible ici, on peut ainsi savoir ce qu’il devient. J’ai toujours aimé ce coureur volontaire.

5 – DMT KR1. Je vous parlais godasses récemment. En voilà une intéressante aussi, la DMT KR1. Du très beau matos de pointe, porté par nul autre qu’Elia Viviani. Merci à mon ami Serge pour le tuyau, que je salue au passage. Un sacré coursier celui-là! Ca envoie toujours du très lourd.

6 – Pensée positive. C’est devenu presque cliché de parler « pensée positive » tant on en parle justement, à grands renforts de « 10 trucs pour » qui foisonnent sur les médias sociaux. Et puis, c’est justement humain d’exprimer parfois des pensées moins positives, d’être critique, d’être en colère.

Anyway, j’ai toutefois trouvé cet article sur la pensée positive particulièrement intéressant parce que plus complet, et très axé cyclisme sur route.

7 – Thibault Pinot. Actuellement sur le volcan à Tenerife (ils y passent désormais tous…), le leader de Groupama-FDJ axe toute sa première partie de saison sur le Tour 2019, avec l’intention d’y arriver avec fraicheur physique. Alors, l’année Thibault Pinot? Personnellement, ca me ferait plaisir, ca fait un bail depuis Bernard Hinault…

8 – Les courses en cours. Il s’agit de l’Étoile de Bessèges et du Tour de Valence. Le Tour de Colombie commence bientôt notamment avec la présence de l’équipe Sky et Chris Froome, puis ce sera le Tour d’Oman, le Tour d’Algarve et la Ruta del Sol. La saison est lancée!

9 – Mathieu Van Der Poel. Le légitime nouveau champion du monde de cyclo-cross devrait s’aligner sur quelques classiques cyclistes ce printemps, notamment Gand-Wevelgem, À travers la Flandre, le Tour des Flandres, la Flèche brabançonne et l’Amstel. Ca sera intéressant! Il aurait comme projet de s’aligner sur les JO de 2020 à Tokyo en VTT (Mtb) avant de se consacrer plus assidument au cyclisme sur route.

10 – Gatineau Loppet. 10 jours avant la 41e édition de l’épreuve canadienne de la WorldLoppet, avec les courses de ski de fond classique le samedi, et celles de style libre le dimanche. De tout, pour tous les goûts. On s’inscrit ici. Vive le ski! (et aussi le vélo, et c’est complémentaire!)

50 Commentaires

  • serge
    Soumis le 8 février 2019 à 2:29 | Permalien

    Laurent, il serait intéressant de retrouver des articles ou des post qui étaient publiés quand on soupçonnait la SKY d’aller faire des choses interdites en se cachant aux CANARIES…Pourquoi ils vont si loin, sur une île…? Et maintenant toutes les équipes se précipitent sur ce cailloux et même les cyclos. Comme quoi…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 8 février 2019 à 3:36 | Permalien

    Officiellement, un climat tropical, clément en période hivernale. Une longue ascension possible jusqu’à 2000 mètres, au moins. Un sommet au delà des 3700 mètres. Routes excellentes, hôtel accueillant, et rien qui ne puisse troubler la quiétude d’un cycliste nécessaire à sa progression : Rouler, Manger, Dormir, (c’était déjà le leitmotiv de Sean Kelly).
    J’avais lu dans « sports et Vie », que l’émir propriétaire des l’équipe Barhein avait loué l’hôtel à l’année…!
    Officieusement, aussi, du moins du temps d’Armstrong : un lieu situé près des côtes marocaines où le coût important du déplacement empêcherait l’agence de lutte contre le dopage de se déplacer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Yvon
    Soumis le 8 février 2019 à 12:39 | Permalien

    Hors sujet l’envol du prix du matériel va poser des problèmes aux parents dont les gamins veulent le même vélo que les pros Il va se produire une baisse du nombre de licenciés. Pour la différence de diamètre des 2 plateaux nous revenons au temps de Bobet et Robic.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 8 février 2019 à 2:02 | Permalien

    5) La DMT KR1 … OK , elle est technique (enfin apparemment et sûrement même ) , jolie , mais qu’en est-il de l’entretien du tissu ? Au bout de six mois (ou une bonne sortie sous le « déluge », tu as des chaussures « aspect vieilles godasses » … Je préfère nettement les tiges classiques , les nouvelles SIDI , aspect mat , sobres sont magnifiques (ERGO 5 ou WIRE) !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Pierre Lacoste
    Soumis le 8 février 2019 à 2:22 | Permalien

    @Yvon: Effectivement, c’est un aspect que j’ai soulevé assez régulièrement en discussion, mais ça ne semble pas préoccuper grand’ monde. Les vélos sont de plus en plus «techniques», mais plus coûteux, aussi. Les fabricants savent que l’essentiel de la clientèle pour ces vélos est agée de 30 à 60 ans et ceux-ci peuvent se permettre une telle dépense, donc pas de problème. Prochaine étape, le moteur électrique intégré: c’est dans la logique des choses et de l’époque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Wolber
    Soumis le 8 février 2019 à 2:58 | Permalien

    j ajouterais que depuis une île , il est plus facile de savoir qui sort d un aéroport. Peu ds risque de voir des membres de l AMA débarquer sur une plage,de nuit, les visages noircis au bouchon brûlé.
    Accessoirement le bon docteur Fuentes est natif des Canaries. Je ne. Sais plus s il ne possédait pas une clinique , la bas

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Chouchou
    Soumis le 8 février 2019 à 3:23 | Permalien

    C’est la première fois que Pinot fait un stage en altitude alors que tous ses concurrents et leurs gardes rapprochées sont des habitués depuis plusieurs années.
    Mêmes les féminines et autres disciplines du vélo s’y sont mis avant lui.
    Jusqu’à présent il y avait toujours été réfractaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Wolber
    Soumis le 8 février 2019 à 11:49 | Permalien

    Un stage en altitude en février …mais il ne va plus lui en rester beaucoup de globules au départ du Tour ! A moins que…

    Les champions cyclistes sont plus que jamais des rats de laboratoires.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 9 février 2019 à 4:53 | Permalien

    Voila: ils ont enfin « sorti » le 10 dents…du n’ importe quoi une fois de plus. Je sais parfaitement que 48 : 10 c’ est du même ordre que 54 :11…mais je me refuse à faire le calcul, pourtant tellement simple!
    Mais certains, croyant que c’ est le progrés tenteront de sprinter avec plus de cinquante à l’ avant et le 10 dents à l’ arriére, quelle aberration, mais ça en fait une de plus. Pauvre vélo, tant au niveau cyclo qu’ au niveau pros…..bon sur le plan financier les constructeurs s’ en mettent plein les poches et au delà de toute imagination, car qu’ elle inflation des prix, toute raison!
    Ce monde nous prend vraiment pour des zozos…
    Vive le 50 : 14 le braquet magique….pourtant encore « un peu gros » pour faire un vrai sprint et idéal pour un CLM plat.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 25 votes)
  • Yvon
    Soumis le 9 février 2019 à 2:51 | Permalien

    Merci Laurent d’avoir sorti Mica de son hibernation. Car le sprint n’est qu’une partie du vélo quel est ton avis sur les braquets des grimpeurs. Il y a quelques années un vélociste rusé avait vendu un vélo avec un plateau de 46 avec petit pignon de 11. Lui affirmant que c’était mieux que le 52×13 à la mode à l’époque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 9 février 2019 à 4:19 | Permalien

    48 X 10 ? Ce n’est pas bon , trop de friction , trop « d’angle » d’attaque , pas d’onctuosité , de souplesse … A force d’innover juste pour innover et pour … vendre , on finit par faire tout faux ! mais les jeunes n’ont pas de recul , pas d’expérience ou d’éléments de comparaison ! on leur vend du faux rêve parce que Sagan roule ou va rouler avec !
    Et @ Pierre Lacoste , on peut manquer de « moyens » à 30 comme à 60 ans , il n’y a pas d’âge pour manquer… Le vélo tel que nous le rêvons est de plus en plus cher ! A 1000 balles , tu pourras toujours rouler , mais descendre d’une belle Merco pour s’assoir dans la Clio de base après des années de confort …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 10 février 2019 à 12:32 | Permalien

    Dauphiné 1985. J’y étais. Une belle bagarre dans de magnifiques étapes dans la Chartreuse puis le grand Gapençais. La victoire s’était joué dans le dernier clm, entre Phil Anderson, Steven Rooks et Pierre Bazzo alors porteur du maillot or et bleu. Battu de 27″, le gaillard avait dit avoir plafonné dans un long faux plat descendant vent dans le dos par braquet insuffisant. Les énormes braquets servent à ces situations. Elles existent. Il ne s’agit pas de bourriner à une faible cadence (ce qui n’est pas interdit!), mais de d’aller très très vite sans devoir atteindre une survélocité qui pénalise la puissance. Dans certains lieux avec un certain vent (comme des grandes vallées alpines), même un 55/10 serait utile (je n’ai pas d’idée sur la fluidité du 10 dents). Pourquoi s’en priver si le nombre de pignons derrière permet un bon étagement?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 10 votes)
  • mica
    Soumis le 10 février 2019 à 2:48 | Permalien

    LBA: je ne suis absolument pas d’ accord avec toi sur ton dernier post,le 10, le 11, même le 12 dents ne servent à rien, mais alors à rien du tout!
    Les 11 et 12 dents ont rendu le cyclisme bien malade et le 10 dents va l’ achever!
    Je rapellerai pour mémoire que il y a prés de 60 ans des classiques (Paris Tours ou Paris Roubaix) s’ étaient gagnées à plus de 45 Km/h dont Paris Tours sur braquet unique, donc forcément trés réduit (de l’ ordre de 50 :15 trés certainement, voire moins…); dés lors ou est le progrés, je le cherche encore 60 ans aprés.
    Pauvre vélo qui croit que le progrés est dans les braquets, surtout pour sprinter et qui se plante de plus en plus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -18 (from 18 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 10 février 2019 à 8:15 | Permalien

    Bien sûr, LBA, dans ce genre de débat, il faut distinguer les chiffres sur le papier (les tableaux de développement ), de la réalité : seul l’empirisme nous rapproche de la vérité.
    Dans une course par étapes junior en Italie, nous avons fait une portion d’autoroute d’environ 30 bornes vent dans le dos, en peloton massif. J’avais 52*14, le braquet réglementaire (c’est le même aujourd’hui). Pour rouler à 60 km/h avec un 52*14 (développement de 7,79 mètres), il faut pédaler à 130 tours/minute. Arrives-tu à pédaler à ce rythme là, Mica, et si oui, combien de temps tiens-tu ?
    Idem où une fois, pour avoir discuté avec des commissaires de course en queue de peloton, j’avais perdu 200 mètres sur un peloton lancé à plus de 60 km/h. Il m’a fallu 20 kms (Grospierres/Les Vans…LBA!) pour rentrer avec mon 52*14, au bord de la rupture d’anévrisme !
    Pour rouler à 4 5km/h avec un 50*15, il faut pédaler aux environs de 107 tours/minutes. Irréalisable sur un parcours long comme Paris-Tours.
    Une des angoisses des coureurs pro, c’est de sauter sur le plat et de ne jamais pouvoir réintégrer le peloton tellement les vitesses moyennes en peloton sont élevées. Un 53*11 à 105 tr/min permet de rouler à 63 km/h. Un pro qui pourra soutenir cet effort pendant 5 à 10 minutes ne se posera même pas la question du braquet quand il s’agit de revenir sur un peloton ou un groupe d’échappés…
    Je rajouterai que chaque individu a une zone relativement courte de fréquences de pédalage pendant laquelle il va tirer le maximum de sa puissance. Cette zone diffère selon la déclivité du parcours : personnellement, je peux facilement pédaler à 105 tours/min au plat, mais je suis bien entre 85 et 90 tours/min dans un col. Au delà, les jambes me passent autour du cou, et en deçà de 70 tours, j’ai l’impression de faire de la musculation.
    Les pros connaissent très bien ces données qui leur sont propres. En terme d’efficacité et au regard des connaissances et des outils disponibles, on peut leur faire confiance. Les fabricants s’adaptent à ce niveau à la demande…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +13 (from 17 votes)
  • mica
    Soumis le 10 février 2019 à 9:32 | Permalien

    EAP: merci déja pour apporter des arguments cela peut permettre de se comprendre et merci pour ton expérience.
    Pour ma part, je ne peux « m’ appuyer » que sur l’ observation du passé et du présent.
    Pour ton expérience en junior en Italie, je dirais qu’ un homme isolé qui pour une raison ou une autre perd 200m sur un peloton motivé peut en effet se faire du soucis pour « rentrer » dans ce peloton. Il ne fera que perdre du temps si le peloton roule vraiment. (1 mn aux 10 Km) ; ce n’ est pas là une affaire de braquet.
    Je t’ accorde bien sur qu’ il n’ est guére concevable de tourner à 130 T/Mn pendant des temps trés longs, mais le record de l’ heure se réalise toujours aux environ de 110 T/Mn, on me dira que ce n’ est pas le même effort que sur la route…c’ est pourtant (sur le plat) le même aérodynamisme qui est en jeu.
    Actuellement, même en sprint (10 secondes environ), les routiers sont loin de ces cadences.
    Pour ce qui est de Paris Tours ils l’ avaient fait et tourner à environ 100 ou 110 T/Mn est loin d’ étre impossible sur de longues distances.
    De nos jours on privilégie trop la force avec des routiers qui deviennent trop musculeux, alors que le vélo demanderait de la souplesse et de la vitesse de jambe.
    Le 52×14 est le braquet limite en junior et c’ est bien, mais, même en sénior on ne devrait pas aller bien au dela….allez, 52×13 peut étre. Je me demande s’ il est possible même pour un pro de rouler à 63 Km/h avec un 53×11 pendant 5 ou 10 Mn pour ma part je n’ y crois pas.(a moins d’ étre dans le flot des voitures des directeurs sportifs et de sauter de l’une à l’ autre pour « renter », ce qui est classique
    En tout état de cause, le 10 dents ne sert à rien, ce n’ est que du marketting.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -9 (from 13 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 10 février 2019 à 12:19 | Permalien

    Mica, si ce n’est déjà fait, paye-toi le chrono de Yoann Paillot cet après-midi à Alès. Le plat comme la bosse. Il n’y en a que pour 16 minutes (7° place tout de même), mais prévois peut-être du collyre pour tes yeux !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 10 février 2019 à 2:21 | Permalien

    Plasthmatic: si tu ne mets pas de lien, je ne sais ou trouver des images et en tout cas pas celles de Yoann Paillot.
    Mais je suis curieux de nature et aimerais savoir.
    Peux tu expliquer en quelques mots ce que tu as ressenti, ce doit étre en tous cas interressant, pourrais tu analyser…il en ressort tjs quelque chose, Merci!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 13 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 10 février 2019 à 3:05 | Permalien

    Mica.
    De deux choses l’une.
    Tu as écrit une idiotie (cela arrive à tous), avec le recul et les aides tu t’en rends compte.
    Tu refuses d’ouvrir les yeux, et tu es un idiot. Dans ce cas et ce cas seulement, le terme idiot sera un qualificatif justifié et pas une insulte.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • LBA
    Soumis le 10 février 2019 à 3:10 | Permalien

    Je viens de voir les résultats de Bessèges (j’avais oublié que la saison allait commencer!). Vu les spécificités du gars, ma surprise est très grande de voir Christophe Laporte l’emporter sur un chrono de 16′ avec la dure bosse sur la moitié.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 11 février 2019 à 2:14 | Permalien

    C’était retransmis par la chaîne lequipe21, je suppose qu’on trouve des rediffusions. Je ne suis pas sûr que ça mérite une recherche et du temps passé devant : ce jeune garçon (qui ne doit pas manquer de talent) semblait user d’un braquet encore au-delà de ceux qui semblent te piquer les yeux. Bon, « à l’évidence » il a manqué de motricité, peut-être moins de toxines, pour des relances dans la bosse courte.
    Ils sont quand même impressionnants ces gars capables de supporter de pareils braquets (je rappelle qu’il finit septième, ce n’était « que » Bessèges, mais enfin, les meilleurs là-haut avaient des pattes, comme dans toute course).
    Mica, la fréquentation du terrain, bref, l’usage, met, a minima, de la perplexité dans les certitudes. Il m’est arrivé de souffrir de mon 50/13. Par exemple. Il m’est arrivé de choisir de monter les cols un pignon plus dur, et de m’en trouver mieux (sensation et vitesse). Par exemple.

    La bosse sur 1,9 km je crois, Patrick. Et une durée d’ascension un peu au-delà de 4’30 », sauf erreur. Peut-être ce Christophe Laporte est-il devenu un coureur accompli ?
    Dis Patrick, samedi sur l’etape 3, « je t’ai vu » dans la course : Bruno Armirail. Il est passé devant, tout le monde en ligne … et ça a duré … Je ne connaissais pas ce coureur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 11 février 2019 à 3:24 | Permalien

    Plasmahic: merci de ta réponse. Pour Yoann Paillot, n’ est il pas un des 2 français qui avec Benjamin Thomas avaient perdu plus de 5 minutes sur le vainqueur lors des derniers championnats du monde de CLM (gagné par R. Dennis sur à peine 50 Km…
    Alors Paillot n’ est pas, pour moi, une référence mondiale….peut étre le deviendrat il, et je le lui souhaite; en tout cas pas en tirant les braquets démesurés que tu semble décrire.
    Je t’ accorde bien volontier que moins « mouliner » en cote peut étre plus « productif » car dans ce cas le coup de pédale est différent et l’ on peut tirer sur tout le corps jusque à la position « danseuse », d’ ailleurs, peut étre pas assez employée.
    Sur le plat, pour aller vite, il faut tourner les jambes trés vite; c’ est ,bien sur, encore plus vrai pour le sprint.
    LBA: tu me traites d’ idiot, ce n’ est pas tés fair play, peu importe, mais je ne m’ en offusque pas.
    Simplement mes affirmations font référence à un passé vieux de 60 ans , ou avec seulement le 14 dents à l’ arriére et des plateaux comparables à ceux de maintenant, ils allaient aussi vite.(voir les classiques que j’ ai cité dans certains post, ou les Gp des Nations de Anquetil ou Gimondi sur 75 kM ou la plupart les 10 premiéres étapes du TDF 1962 disputées à bien plus de 40 à l’ heure. et ce ne sont que des exemples….encore une fois, soixante ans plus tard, ou est le progrés?…Mais, c’ est vrai, je suis un idiot.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 11 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 11 février 2019 à 3:27 | Permalien

    La réputation du bourrin…récemment, un coursier me disait avoir couru un CLM par équipe avec lui. Ça l’a visiblement marqué !
    @Mica : tu es intelligent, il faut savoir raison garder !
    Quand tu parles de 110 tr/min au record de l’heure, ça n’a rien à voir avec une course en ligne. Je peux te faire une heure à 110 tours facilement sur HT, 110 tours sur route, c’est bon dans un faux plat descendant, et c’est tout.
    Bref, montes sur un vélo et va tester tes affirmations.
    On en reparle après.
    @Wolber: https://mobile.twitter.com/cyclismedopage/status/1090663201543471105?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Wolber
    Soumis le 11 février 2019 à 7:33 | Permalien

    EAP, quand on lit ce qu on lit…n a t on pas raison de penser ce qu on pense ..Et de croire ce que l on croit …😄

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 11 février 2019 à 7:59 | Permalien

    Plasmathic: je n’ ai absolument rien à l’ encontre de Joann Paillot, mais, aprés vérification, je constate, qu’ effectivement il a perdu 6 minutes sur le vainqueur lors des C D Monde de clm en 2018, exactement 5 minutes 57 et des poussiéres ,ce n’ est pas une paille si j’ ose dire.
    Je vois aussi qu’ il mesure prés de 190 cm et pése plus de 72 Kg, c’ est peut étre le prix a payer pour espérer « tirer gros », mais, même à ce prix, il n’ y arrive visiblement pas et comme tout un chacun, il ferait bien de réduire drastiquement ses braquets; il n’ aurait que du bénéfice a en tirer!
    Maintenant, je ne voudrais pas trop « personnaliser » le commentaire sur un coureur en activité; ce garçon doit étre charmant par ailleurs, mais c’ est ton commentaire Plasmathic qui m’ a poussé à aller voir un peu plus loin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 10 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 11 février 2019 à 9:05 | Permalien

    Non, Wolber, la devise, c’est « pas vu, pas pris ».
    Laurent nous avait – presque- habitués à un peu de léthargie, mais il est reparti de plus belle.
    L’article 1 me parle beaucoup : depuis que je suis réellement remonté sur un vélo, j’ai l’impression d’être motivé comme un cadet ! Un réel plaisir à chaque fois que je pose mon séant sur la selle, même dans le froid, cet hiver, chose inédite pour moi. Seule la flotte ne m’attire pas…
    On pourrait presque parler de philosophie du vélo (Blondin ? LBA ? ) : un art de vivre, la santé et le plaisir mélangés, avec quelques écarts autorisés et conseillés, qui plus est !
    Quand je vois qu’en France, les toubibs commencent à prescrire des ordonnances à leurs patients pour faire du sport…je me dis que la Sécu va nous devoir du pognon, à nous, cyclistes bien portants, qui savons entretenir nos organismes rodés à bien des contraintes physiques et psychologiques…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 11 février 2019 à 11:38 | Permalien

    EAP: ne tombant, décidément pas d’ accord, sur le plan technique (avec personne ici d’ ailleurs), peut étre nous accorderons nous un peu sur un plan que l’ on pourrait qualifier de philosophique! ( n’ ayons pas peur des mots)
    Dans la vie le vélo m’ a toujours accompagné, du presque berceau au quasi grand âge.
    La famille d’ abord, mes parents, pas trés riches, ne disposaient que d’ un vélo pour 2 qu’ ils ne pouvaient utiliser qu’ alternativement, vous savez le fameux « vélo mixte » des années 50. Il n’ était pas question d’ automobile!
    Mon adolescence s’ est faite au vélo…quel plaisir de lutter contre le vent que l’ on crée soi même, pour moi, maintenant à a peine plus de 30Km/h dans les plaines, les pros eux peuvent évoluer, touts seuls à 50Km/h dans ces mêmes plaines….et sans doute pourraient ils aller plus vite s’ ils étaient plus prudents dans leurs choix de …braquets! je suis incorrigible…
    Quel plaisir de monter quelque cote ou quelque col même si la douleur est souvent au rendez vous…quelle chance d’ accumuler de l’ énergie potentielle en gagnant de l’ altitude au rythme de quelques dizaines de cm par seconde. Les meilleurs pros, eux, réussissent à gravir un demi métre par seconde….stupéfiant (sans allusion)
    Quel plaisir de se laisser porter de virages en virages dans la douce descente suivante se délectant la quantité d’ énergie potentielle que l’ on a acquise, dans la longue côte précédente à la sueur de son front. Les pros, eux, continuent de pédaler entre les virages et prennent des risques insencès à donner le frisson!
    Oui, le vélo est un art de vivre et peut étre une philosophie. Il peut accompagner toute une vie…
    Avons nous tutoyé le Graal?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 12 votes)
  • LBA
    Soumis le 11 février 2019 à 1:37 | Permalien

    Sans douter de son talent, je ne suis pas amateur (des écrits) de Blondin, EAP. J’aime juste que les mots soient au service du fond, par exemple la course cycliste, et pas l’inverse.
    Et, bien que vous écrivez certainement très vite, j’aime te lire dans ici, tout comme Plasthmatic et d’autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Soumis le 11 février 2019 à 5:24 | Permalien

    Pour les  »tireux de roches par-dessus la falaise », voilà votre championnat officieux au Canada, le 1er juin, ceci: Championnats de gravel bike!
    Perth en Ontario.
    Le maillot?
    Feuille d’érable verte, oui mais avec du tartan rouge et noir!
    Encore un autre vélo en sus du DH, XCO, route, CLM? cyclocross et gravel? J’ai oublié le BMX!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Nikko
    Soumis le 12 février 2019 à 2:26 | Permalien

    @ mica, »ne tombant, décidément pas d’ accord, sur le plan technique (avec personne ici d’ ailleurs) », aucune remise en question en vue ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 12 février 2019 à 2:35 | Permalien

    Nikko: non, non, pour les braquets, je suis sur d’ avoir raison et ceci pour des raisons mécaniques évidentes, mais je ne peux pas faire un cours magistral dans ces colonnes.
    (bon, plutôt qu’ étre sur, je nuancerai en disant: je suis persuadé d’ avoir raison)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 9 votes)
  • Lbi
    Soumis le 12 février 2019 à 3:06 | Permalien

    Bon dieu je pars un mois et je reviens
    Mica parle encore de ses braquets sur la moitié des posts…
    En plus il parle d observation, teste les tes braquets!
    Et yvon pourquoi tu le relance???

    Tiens, il m est arrivé de sauter vent dans le dos, car contrairement a ce qu on pourrait penser, tenir a l abris dans le peloton est bcp plus difficile vent dans le dos, a 60kmh
    Et la je te defie de mettre ton braquet ridixulement petit

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Lbi
    Soumis le 12 février 2019 à 3:07 | Permalien

    Bon dieu je pars un mois et je reviens
    Mica parle encore de ses braquets sur la moitié des posts…
    En plus il parle d observation, teste les tes braquets!
    Et yvon pourquoi tu le relance???

    Tiens, il m est arrivé de sauter vent dans le dos, car contrairement a ce qu on pourrait penser, tenir a l abris dans le peloton est bcp plus difficile vent dans le dos, a 60kmh
    Et la je te defie de mettre ton braquet ridiculement petit

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Wolber
    Soumis le 12 février 2019 à 3:28 | Permalien

    Et chez Ag2r , ce n’est pas de mouliner ou de tirer gros qui pose problème , mais simplement de passer les vitesses. Du coup plus de Campa, on repasse en Shimano.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • nikko
    Soumis le 12 février 2019 à 7:12 | Permalien

    Tiens Mica, rien que pour la nuance, je t’ai mis un pouce levé là :
    Soumis le 12 février 2019 à 2:35
    http://laflammerouge.com/le-tour-de-lactualite-151/comment-page-1/#comment-566585

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • JW
    Soumis le 12 février 2019 à 1:51 | Permalien

    Video de l’ Etoile de Besseges avec le AD National bien en vue…ils sont bien braves les mecs!

    https://www.facebook.com/1505414109752121/posts/2051353211824872?sfns=1

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Dany
    Soumis le 13 février 2019 à 2:03 | Permalien

    Merci pour cette vidéo où je lis en gros 100t/mn à 60km/h et 110t pendant le sprint à 66,8 km/h;
    Ce qui correspond aux chiffres du site :http://sportech.online.fr/sptc_idx.php?pge=spfr_esb.html
    Il y a 30 ans, je constatais déjà ces chiffres sur mon vélo.
    En estimant la vitesse du vainqueur à 72,9km/h, nous sommes à 120t/mn ; ( 53×11) c’est peu…il est fort possible que ce soit une limite physiologique pour cette position particulière qui permet avant tout de démarrer et de se reprendre en bosse.
    Sur ce sujet particulier du sprint, je ne comprends pas qu’on puisse avoir des certitudes sans avoir eu la curiosité d’en parler avec des pros.
    Comment comprendre certaines choses sans avoir couru au moins en National ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 10 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 février 2019 à 11:26 | Permalien

    Exactement, Dany. C’est le sens de mon propos: l’empirisme,le terrain. Nous sommes quelques uns, sur ce blog, à avoir poussé du braquet dans des pelotons. Idem pour les discussions avec les pros.
    Sur le papier, un cycliste peut pédaler à 150 tr/min. Sur le terrain,on ne tient plus sur la selle à ce rythme là.
    CLM du tour de Provence aux Saintes maries de la mer ce jour : les meilleurs ont roulé à près de 51 km/h sur 8,9 kms. Guimard parlait d’un des 3 premiers qui a tourné les jambes entre 98 et 101 tours/minute. Les résultats efficients parlent d’eux-mêmes.
    A près, on peut continuer de polémiquer, de contredire les faits à l’infini. Mais il ne faut pas confondre vérité et réalité 🤔😁

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • françois
    Soumis le 14 février 2019 à 2:31 | Permalien

    ceux qui contredisent ont 80 piges

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 14 février 2019 à 3:06 | Permalien

    80 ans ou 20 quand ça fait vraiment , mais vraiment mal , personne n a jamais eu envie d enlever des dents. Surtout quand la fréquence cardiaque est à son max.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Selsien
    Soumis le 14 février 2019 à 10:34 | Permalien

    Qu’est-ce que je m’amuse ici!!!! Continuez, il en restera toujours quelque chose….=]

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 15 février 2019 à 1:59 | Permalien

    Certains de ces derniers post semblent accréditer la thése selon laquelle il ne serait pas légitime de donner son point de vue si l’ on n’ appartient pas plus ou moins au « peloton »
    Si c’ est la condition pour parler de vélo, je dois immédiatement me taire; Mais est il, par exemple, indispensable d’ avoir été cosmonaute pour s’ interesser à l’ espace, je crois que non!
    Acceptons des points de vue différents, car je crois que le nombrilisme corporatiste n’ apporte jamais rien de bon.
    Je ne reléverait qu’ a peine la remarque de celui qui évoque le grand age de certains intervenants, ne plus étre trés jeune ne signifie pas obligatoirement être atteint de gâtisme!
    EAP: ce n’ est pas à prés de 51 Km/h qu’ a roulé P. Ganna hier, mais, a prés de 53 (52, 958 Km/h), j’ ai refait le calcul, ce qui me parait plus conforme à l’ évolution du matériel, préparation…etc …etc.
    à propos de grand âge, Aquetil ou Gimondi roulaient à 47 ou 48 Km/h sur les 75 Km du G P des nations il y a 60 ans (sur un parcours trés valonné et sans tout le matériel moderne), donc, l’ évolution sur moins de 10 Km ne me parait pas extraordinaire.
    Tourner les jambes à 100 t/mn me semble presque un minimum sur un prologue, 110 ou 115 me paraitrait plus conforme …ce sont des pros et non pas Mr tout le monde!
    J’ aimerai enfin, mais c’ est un voeux pieux que dans les écoles de cyclisme on apprenne enfin aux jeunes à « tourner les jambes » plutôt qu’ a « mettre du braquet »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 9 votes)
  • nikko
    Soumis le 15 février 2019 à 7:21 | Permalien

    Mica, la comparaison cosmonaute et cycliste me semble outrancière.
    Comme seules 500 personnes sont allées dans l’espace il est évident que ce n’est pas un prérequis pour s’y intéresser.
    Je suis plus enclin à écouter l’expérience de cyclistes ayant connu les courses cyclistes de l’intérieur plutôt que les affirmations péremptoires (et nuancées depuis peu) de commentateurs au bagage scientifique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 15 février 2019 à 11:20 | Permalien

    Nikko: tu m’ as bien un peu « coincé » sur les astronautes, mais je voulais un peu forcer le trait. Il est vrai que pour parler pêche à la ligne il vaut mieux étre pêcheur!
    Tu me reconnais un certain esprit scientifique, que je revendique en effet un peu ,sans atteindre des sommets.
    Tiens, par exemple, pendant la tréve hivernale beaucoup de pros effectuent des essais en soufflerie pour améliorer leur coeff. de pénétration dans l’ air,pour les CLM. je leur conseillerais de faire de même pour les sprints qu’ ils pratiquent debout et donc toute surface déployée face au vent. Je suis sur, (non, je nuance, je pense…) que leur Scx est alors trés grandement augmenté leur faisant dépenser de la puissance en pure perte.
    Certes les capteurs de puissance, à ce moment là des sprints doivent afficher des puissances record, mais cette puissance ne les fait pas aller plus vite, mais sert à seulement contrer le trop grand coeff. de pénétration dans l’ air. (Scx)
    Il ne viendrait jamais à l’ idée d’ un coureur de keirin de se relever dans les derniers 200m, pas plus qu’ a un sprinter de piste (c’ est pourtant le même aérodynamisme qui est en jeu.
    Tout celà serait à prendre en compte et ferait revenir à des fondamentaux oubliés depuis trop longtemps, et il faudrait ajouter les braquets trés modérés qui devraient aller avec.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 10 votes)
  • wolber
    Soumis le 15 février 2019 à 2:54 | Permalien

    les sprints de Theo Bos , sur la piste, n avait rien a voir avec ceux qu il réalisait sur la route. ce n est peu etre pas le bon exemple.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 16 février 2019 à 2:13 | Permalien

    Tiens, Théo,Bos, YouTube Poland Tour 2014…en danseuse le pistard passé à la route.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 16 février 2019 à 2:18 | Permalien

    Wolber: ta remarque sur Théo Bos est judicieuse, et elle m’ avait d’ ailleurs effleuré l’ esprit; mais peut être Théo Bos avait il très vite , trop vite, adopté la manière des sprinteurs routiers actuels.. (il avai
    Le contre exemple serait peut étre Patrick Sercu qui dans les années 70 avait très bien fait la transition entre sprinteur de piste et sprinteur de route. (mais c’ était une autre époque, ou les braquets surmultipliés n’ avaient pas fait leur apparition, mais je fais là une remarque de’ ancétre)
    Une autre transition super réussie fut celle de André Darrigade ( dont on va fêter les 90 printemps au mois d’ Avril). Celui ci avait commencé sa carrière sur piste. Il avait battu l’ Italien Antonio Maspés lors de la finale de la médaille sur piste. (L’ Italien allait par la suite devenir plusieurs fois champion du monde de vitesse).
    Darrigade se consacra ensuite à la route et devint l’ un des trés grands routiers sprinters il remporta, entre autre 22 étapes du TDF, toutes au sprint!
    Comme le faisait remarquer le « vélo Magazine » d’ Octobre 2016, Darrigade sprintait « assis », comme tous les vrais sprinteurs de l’ époque, et ils étaient nombreux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 5 votes)
  • françois
    Soumis le 16 février 2019 à 4:27 | Permalien

    rengaine, rengaine,rengaine

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Wolber
    Soumis le 17 février 2019 à 2:46 | Permalien

    Forcément …le mec aura adopté le mauvais comportement….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 17 février 2019 à 3:39 | Permalien

    François: Essaye de trouver des sujets qui ne soient pas rengaine: le dopage généralisé, surtout dans certaines équipe…? Les moteurs….? les abris…?
    Les petits sacrifiés pour l’ exemple par l’ uci…?
    j’ en passe, mais essaye surtout d’ argumenter, de construire quelque chose de cohérent!
    Wolber: Je suis sur que tu connais bien le cyclisme, mais tu interviens trop souvent pour détruire et pas assez pour dialoguer, c’ est dommage, car ton point de vue est souvent pertinent.
    Mon seul but ici serait de dénoncer certaines dérives qui font mal au vélo.
    De plus, quand vous vous adressez à quelqun, vous pouvez le citer en début d’ intervention, ceci dit je me suis reconnu dans vos parole sibyllines.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 17 février 2019 à 4:35 | Permalien

    Mica, ton omniprésence est en train de pourrir ce site. Lâche prise, laisse passer des sujets sans intervenir, ne réponds pas systématiquement, regarde ailleurs.
    En bref, fais preuve d’humilité et tu seras très bien ici.
    Il y a du beau vélo sur la Chaine l’équipe, qui nous fournit une couverture inespérée. Profite et laisse-nous profiter.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!