Le Tour de l’actualité

1 – Radio Bidon. Le sympathique podcast québécois en est déjà à sa troisième diffusion, et ont eu la bonne (ou la mauvaise?!) idée de me poser quelques questions sur le blog La Flamme Rouge, sur les origines de ma passion du cyclisme ou encore sur mes prédictions pour les prochaines courses professionnelles en Europe. C’est par ici.

2 – Tiesj Benoot. On annonçait une Strade Bianche “épique”, ca n’a pas loupé compte tenu des conditions météo, dantesques samedi dernier sur l‘épreuve toscane. Et comme c’est habituellement le cas dans ces conditions, un costaud s’impose. Qui d’autre qu’un coureur belge?

Tiesj Benoot a fait tout un numéro dans le final de la course, s’imposant de la plus belle façon qui soit en cyclisme: en solo. D’abord suffisamment fort pour revenir seul sur le duo de tête composé de deux clients, Bardet et Van Aert, il les a déposé dans une belle bosse à 12 kilomètres de l’arrivée, manifestement au courage. Payez-vous les images de Van Aert à l’arrivée, elles témoignent de la difficulté de la course. Impresionnant!

À 23 ans, Benoot gagne en maturité et entre logiquement, avec cette victoire, dans le cercle des grands leaders pour les Classiques. Rappelons qu’il a déjà terminé 5e des Flandres et 3e de la Flèche Brabançonne, il sera assurément à surveiller de près au cours du prochain mois.

Chose certaine, je me suis régalé devant les images de la Strade Bianche samedi matin dernier. Quel sport de guerriers!

On trouvera par ailleurs un beau reportage photo ici sur le matos utilisé sur la Strade Bianche.

3 – Sky. La situation de l‘équipe britannique se dégrade rapidement, sa crédibilité étant mis à mal par toutes les révélations quant à la livraison de colis contenant des patchs de testostérone. L‘équipe dément évidemment, assurant qu’il s’agissait d’une erreur… C’est louche!

Le Gouvernement britannique a lui-même émis un rapport sur l‘équipe, estimant ses agissements “inexcusables” et “non-professionnels”. Aie. Sir Bradley Wiggins vous dites?

J’y vois en tout cas la preuve que sur les grands tours, les équipes qui dominent le font rarement en étant exemptes de tout soupçon. La Sky des années 2010, c’est l’US Postal des années 2000, et l‘édifice se lézarde de tout bord, exactement comme ce qui est arrivé à l‘équipe américaine. Et le cyclisme continue de trinquer.

Je ne sais tout simplement pas comment Chris Froome et Dave Brailsford peuvent encore se regarder dans un miroir chaque matin…

4 – Andermatt. C’est en Suisse, près du St-Gothard, un coin que je découvrirai (et vous ferai découvrir) cet été. En attendant, on peut toujours visionner ce magnifique vidéo de la région qui a beaucoup à offrir aux cyclistes, notamment nombre de petites routes tranquilles.

5 – Paris-Nice. On entre dans le vif du sujet aujourd’hui avec le chrono de 18 bornes. Jusqu’ici, les principaux favoris ne se sont pas dévoilés.

6 – Tirreno-Adriatico. Superbe plateau pour “La course des deux mers”: Froome (qui ne devrait pas être là!), Aru, Bardet, Dumoulin (ennuyé par un refroidissement), Uran, Nibali, Landa, Yates… Ca sera intéressant en prévision de Milan SanRemo la semaine prochaine.

7 – Tour de l’Alberta. L‘épreuve canadienne créée en 2013 a déposé un bilan de faillite la semaine dernière, avec un “trou” au budget de 1,6 millions de dollars canadiens. Une grosse perte, qui devra être épongée par les sponsors impliqués. L’heure est aux leçons de cet échec, et on peut se féliciter, au Québec, de voir les Grands Prix de Québec et Montréal perdurer dans le temps.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!