Le Tour de l’actualité

Ca fait un moment qu’on s’est pas fait plaisir avec un petit tour de l’actualité!

1 – GranFondo Mont Tremblant. C’est dans ma ligne de mire samedi prochain, et ils annoncent beau temps! Je m’aligne sur le grand parcours, 160 kms, question de faire durer le plaisir, et vous encourage à m’y rejoindre. Il reste de la place, et ça sera une excellente préparation pour la suite de la saison cycliste.

D’autres distances sont évidemment disponibles, 125, 80 et 45 kilomètres, selon votre condition physique ou simplement votre envie. Chaque peloton est encadré, assurant la sécurité de tous. Vraiment une belle épreuve, rudement bien organisée, sur des parcours intéressant dans la région des Laurentides. Et que dire de l’ambiance au village Mont Tremblant!!! Assurément LE spot le week-end prochain…

On s’inscrit ici.

2 – GP Le Nordet. De nombreuses erreurs s’étaient glissées dans le classement diffusé le week-end dernier par la FQSC. Ce classement a fait l’objet d’une révision rapide et est de nouveau disponible ici.

3 – David Polveroni. Le formidable grimpeur grenoblois qui écume les cyclosportives montagneuses en France a violemment percuté une voiture alors qu’il descendait rapidement le Mont Noir en tête de course le week-end dernier, sur le Challenge du Vercors. David se retrouve à l’hosto de Grenoble avec de multiples fractures ouvertes. Et merde! C’était pas son tour, il a déjà eu quelques chutes importantes ces dernières années… je pense à lui et lui souhaite un prompt et complet rétablissement. Derrière une douceur apparente, se cache un guerrier, un vrai, Marco Pantani version 2017. Tu vas revenir plus fort David en 2018!

4 – Giro. On se souviendra longtemps de Tom Dumoulin sur cette grande étape de montagne autour de Bormio hier… le pauvre a eu des ennuis gastriques et a dû s’arrêter au pied de l’Umbrail Pass pour satisfaire un besoin naturel autre qu’un pipi… donnant lieu à des images peu communes.

On m’a toujours dit que ce qui est le plus important pour un coureur de grand tour, ce n’est pas les jambes mais bien l’estomac. Sans lui, point de récupération, point de force, c’est souvent le mur, voire l’abandon.

La question est évidemment de savoir comment l’estomac de Dumoulin pourra récupérer pour la suite, copieuse dans les prochains jours.

Pour la petite histoire, ce n’est pas la première fois que pareille aventure arrive à un coureur de premier plan sur un grand tour. Les fins connaisseurs se rappelleront l’épisode de Greg LeMond sur le Tour 1986… Coeurs sensibles s’abstenir!!!

Anyway, Quintana et Nibali se replacent au général sur ce Giro, le premier pointe désormais à 31 petites secondes du maillot rose, le second à 1min12. Pinot est celui qui a de nouveau raté l’occasion de faire un rapproché au général hier, et pointe en 4e place avec 2min38 de retard.

Sur ce que j’ai vu hier, Nibali me parait le plus menaçant pour Dumoulin à partir de maintenant. Il va finir fort, est plus costaud que Quintana sur le chrono et il dispose notamment d’un Pellizotti fort efficace en haute montagne pour l’assister. Quintana dispose également de bons équipiers, Amador et Izagirre en premier lieu, mais me semble un ton en dessous.

Le manque d’équipiers au sein de son équipe Giant s’est cruellement fait sentir hier pour Dumoulin. S’il avait eu ne serait-ce que 2 équipiers à ses côtés pour l’aider après sa pause forcée, il aurait été en bien meilleure posture. À un certain moment, Giant va devoir se poser de sérieuses questions sur la composition de l’équipe, car on ne peut laisser un coureur du talent de Dumoulin sans assistance sur les grands tours.

Quoi qu’il en soit, payez-vous les images de l’étape hier: superbes! Et que de bons souvenirs pour moi, deux ans déjà. Ca me manque tellement de retourner à Bormio et dans ce secteur!

5 – Col du Galibier. Les images de l’opération de déneigement actuellement en cours pour permettre aux voitures et aux cyclistes d’emprunter prochainement le col sont vraiment spectaculaires, comme chaque année. Cela donne une bonne idée de ce qu’est la haute montagne où les conditions n’ont rien à voir avec celles qu’on retrouve à des altitudes plus faibles.

16 Commentaires

  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 24 mai 2017 à 1:40 | Permalien

    J’avais noté qu’il était reparti avec 50sec de retard après sa pose caca (rapide tt de même). A l’arrivée, 2m18s de retard. En considérant qu’il a fait la montée et la descente seul, il n’a perdu que 1m28s à la pédale, seul contre peloton puis 4 puis 2.
    Je pense que sans l’incident, il serait arrivé dans la roue de Nibali.

    Ca vous fixe le bonhomme.

    Je ne croyais pas un instant en ses chances de victoire finale. Je suis plus réservé. Sa puissance et son poids qui me paraissaient rédhibitoire sur l’accumulation de fatigue et de dénivelé, ne le serraient peut être pas…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 24 mai 2017 à 2:01 | Permalien

    Très très fort Tom Dumoulin, mais peut être à t il aussi bénéficier de l abri de son ds pour limiter la perte de temps? Les autres en sont tous soupçonnés , et lui serait une blanche colombe?
    Ses  » progrès  » en montagne sont dignes de ceux atteints chez Sky .
    Tous ses adversaires l on bien compris alors tous les coups sont permis .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 24 mai 2017 à 3:58 | Permalien

    Et Ghislain Lambert et ses tartelettes !

    Il avait autant abusé de piqures que de tartelettes pour se retrouver cuissard à terre dans les fourrés.
    Espérons que ce n’est juste pas un nouveau Ghislain Dumoulin et qu’il marche à l’eau … Dumoulin 🙂

    Après tout aujourd’hui rouleur, grimpeur, sprinteur on peut tout faire en 2 ans (come back années 70-80)… et dire qu’on a descendu Cancellara pour bien moins que ça 🙁

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • alain39
    Soumis le 24 mai 2017 à 4:39 | Permalien

    On oublie trop souvent que les courses par étapes sont un exercice particulier qui met à rude épreuve la récupération mais aussi une résistance physique à des conditions climatiques changeantes voire extrêmes.
    Hier les coureurs ont connu des différences de températures importantes. Il gelait presque en haut du Stelvio alors que les températures dans les vallées étaient clémentes.
    En plus cette débauche d’efforts met à mal l’estomac qui assimile des litres d’eau avec peu d’aliments. Le gel ne tient pas à l’estomac.
    Ca use les organismes encore plus sur des coureurs affûtés disposant d’une faible masse graisseuse en ce qui concerne le froid. Personnellement je détestais le début de descentes sur les grands cols car j’avais froid.
    Donc a t’il été victime d’un coup de froid, d’une bactérie, d’avoir trop bu d’eau, de déshydratation? Nous ne savons pas.
    Comme je le prédisais la faiblesse de son équipe lui a joué un gros tour car bien entouré il aurait perdu moins de temps voire serait revenu sur le groupe Pinot ou Nibali. Il y a un vrai problème avec son équipe et il va devoir prendre des décisions.
    Le constat:
    Dumoulin est très fort et rien n’ait perdu. Il va devoir récupérer et risque d’être en difficulté dans les 48 prochaines heures. Il nous a sorti une grosse descente preuve qu’il était encore lucide en fin d’étape.
    Quintana n’est pas super et il a fini l’étape bien entamé. Pas capable d’accélérer. C’est une information importante qui doit se confirmer. Coup de mou ou grosse fatigue?
    Nibali finit fort ce giro. Il est le coureur à suivre avec un super Pelizzoti qui l’aide en montagne. Il va encore attaquer et éliminer des adversaires.
    Pinot est fidèle à lui même. Il lui manque le petit truc pour être avec les tous meilleurs. Coup de mou ou grosse fatigue? Selon la réponse sa fin de giro risque d’être totalement différente. Il dit ne plus être à 100% depuis quelques jours et j’ai donc peur que ce soit le chant du cygne.
    Zakarin est l’autre coureur à surveiller car il était costaud et Nibali à fond ne lui prenait rien en montée. Une alliance Zakarin Nibali n’est pas à exclure.
    Les autres sont à leur niveau et restent dangereux (Pozzovivo) si ils arrivent à accompagner dans une échappée un des protagonistes pour le podium. Idem pour Landa qui veut son étape dans une Sky qui veut encore se faire respecter et qui ne serait pas contre influencer sur la victoire.
    Les 2 étapes à venir vont être cruciales et dures pour Dumoulin livré à lui même contre des adversaires coriaces qui disposent d’une équipe et de soutiens potentiels au sein du peloton. Qui aidera Nibali à gagner le giro du centenaire est assuré d’avoir un super contrat l’année prochaine chez Barhein. Le jeu des alliances va jouer à plein et pas certain que Dumoulin soit le mieux armé comme Fignon en 84.
    Pas certain que ça va se jouer uniquement à la pédale et ça me peine.
    Ceci dit, le vainqueur ne sera pas un manche et il aura fourni beaucoup d’efforts.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • Wolber
    Soumis le 24 mai 2017 à 6:06 | Permalien

    JE me pose la question . Il s agissait d un besoin naturel ou de vrais problèmes gastriques pour Dumoulin? . Au quel cas , il aurait été obligé de s arrêter de nouveau…vous voyez ce que je veux dire.
    D’ailleurs son état de forme n a pas paru altéré par sa pause, ce qui infirme la thèse d une gastro entérite ou de vrais problèmes digestifs

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 24 mai 2017 à 8:00 | Permalien

    Le jour de repos est toujours un peu inquiétant quand on regarde l’histoire récente du cyclisme. Pour la seconde année consécutive au Giro, Nibali en ressort plus frais que ses concurrents au CG. C’est le seul leader qui a démontré une amélioration du rendement vis à vis les autres hier. A la fin de la dernière descente, il a même sauté par dessus une flaque d’eau. Après 6h20 de course, avoir cette petite énergie pour sauter (presque qu’inutilement) une flaque d’eau, faut le faire. Clairement, Quintana ne pouvait pas en faire autant. Je n’ai vu aucun autre coureur la sauter. C’est instructif pour la suite. Pourtant, même dans a victoire, Nibali n’a jamais l’air vraiment content.

    Son coéquipier (de longue date, sauf chez Astana) Pellizotti lui, à 39 ans, est un inusable guerrier, malgré ses antécédents de congés forcés.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 24 mai 2017 à 8:05 | Permalien

    Hier,le plus fort était Dumoulin. Pas de drafting ni de pacing pendant les 30 derniers Km, et il ne perd que le temps qu’il lui a fallu pour « jeter Du mou » lors de son arrêt aux W.C.
    Incroyable. Sa capacité à tenir un tel rythme, seul. Il n’a pas craqué. Pas de découragement. C’est le plus fort sur ce Giro.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • L-P
    Soumis le 24 mai 2017 à 9:08 | Permalien

    Rob Britton, WOW!!!

    Pas certain pourquoi il n’y a pas eu de couverture du Tour de la Californie à la Flamme rouge, mais c’était une moyenne performance du Canadien Rob Britton.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • slam99
    Soumis le 24 mai 2017 à 10:44 | Permalien

    Eh bien! Belle remontée de McLay mais insuffisante pour la victoire… Et s’il était demeuré bien assis sur sa selle? Du matériel pour notre ami mica.

    Première étape du Tour de Belgique remportée par Coquard :

    Final de la première étape du Tour de Belgique

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Ludovic
    Soumis le 24 mai 2017 à 12:52 | Permalien

    Déneigement du Galibier, ça me rappelle une anecdote.

    Congés de Noël sur la route entre Grenoble et Briançon, au sommet du Lautaret. Un touriste parisien l’air un peu perdu avec une carte routière dans la main demande :  »je cherche la route pour Saint-Michel-de-Maurienne ».

     »Ben vous voyez le tas de neige, là, ben elle est dessous. Patience. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Soumis le 24 mai 2017 à 4:31 | Permalien

    Si tu croises un lourdeau, qui roule 9-10 en grimpignant dans le Nordet.. donne lui une pousse, ça risque d’être moi :-p

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 25 mai 2017 à 12:23 | Permalien

    Slam 99: attention, je ne suis pas un fan absolu de Mc Lay, mais je dis qu’ au Gp de Denain 1016, il avait gagné presque par hasard, remontant une douzaine d’ adversaires ,assis sur sa selle et bénéficiant d’ un braquet visiblement mesuré et loin des sprints totalement brouillés auquels nous avons droit. (hier encore, chute importante en Belgique.
    Derniére remarque: c’ est encore un « petit gabarit » qui gagne :Coquard, comme bouhanni, Caleb Ewwan, Cavendisch, et mème Sam Dumoulin et d’ autres ne sont pas des monstres physiques. Sans doute, se dressant,comme les autres, sur les pédales, ils présentent un « métre couple » de résistance à l’ air moins élevé. C’ est mon explication, de toute façon, grands ou petits il serait plus profitable pour tous de rester assis et aéro et en tirant moins gros…refrain connu…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 25 mai 2017 à 3:47 | Permalien

    Je ne pense pas; pinot mouline comme un dératé en montée et… Il coince quand même, car au bout d’un moment, si les jambes ne suivent pas quand on force, le coeur aussi ne suit pas quand on mouline. A la limite, armstrong moulinait le dernier quart d’heure, ou les 30 der minutes, mais pas plus; et encore, c’était une autre époque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 25 mai 2017 à 3:57 | Permalien

    le bourrin iserois=> et amstrong il ne se faisait pas péter le coeur grâce a ses cures d’epo

    sinon mis un pouce levé a mica pour sa persévérance lol

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 25 mai 2017 à 4:58 | Permalien

    Le bourrin Isérois: je n’ ai jamais dit qu’ il fallait pédaler comme un dératé et surtout pas en montée, d’ autant plus qu’ en montée on peut se mettre en danseuse. En montée(autour de 20Km/h ou moins) l’ aspect aérodynamique du cyclisme n’ est pas prépondérant.
    En montagne, tourner les jambes à 70ou 80 t/ mn ne me semble pas irréaliste.
    Il est un autre endroit ou les pros pourraient emmener plus gros, c’ est lorsqu’ ils sont dans l’ aspiration, au coeur du peloton, ou d’ un groupe.dans ces conditions ils « économisent » 30 ou 40 pour cent de leur puissance et pourraient donc tourner les jambes moins vite tout en restant en souplesse!
    Bigmousse: enfin un peu d’ humour merci pour ton « soutien » un peu ironique, mais gentil!
    C’ est vrai, on peut me reprocher beaucoup de choses, mais pas de manquer de suite dans les idées et de…..temps! Il est vrai que je suis…retraité
    Certains aimeraient me voir sortir du forum,…rassurez vous, plus trés jeune, le temps fera son oeuvre…. et nul ne connait sa sortie!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 25 mai 2017 à 4:43 | Permalien

    mica=> pas si ironique que ca j’avais bien aimé ton auto dérision!
    « C’ est mon explication, de toute façon, grands ou petits il serait plus profitable pour tous de rester assis et aéro et en tirant moins gros…refrain connu… »

    bon comme un vieux que tu es, tu rabâches un chouia 😉 mais ca a le mérite d’être cohérent la plus part du tps et pas forcement stupide.. en tt cas que je vois les motos de façon différentes maintenant^^

    Pour la question des braquets c pas encore gagné mais pourquoi pas! après tout la façon de pédaler en montagne a bien changé en 20 ans… vive l’hyper moulinette^^

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!