Le Tour de l’actualité

Beaucoup de nouvelles à couvrir sur ce Tour de l’actualité, autant sur la scène européenne que canadienne.

1 – Dauphiné. Victoire de Chris Froome, un peu surprenante dans la mesure où durant les premières étapes, il a semblé dans un premier temps être un peu à la peine, pour ensuite dominer son sujet.

Les enseignements sont toutefois ailleurs.

Alberto Contador d’abord, qui ne m’a pas vraiment rassuré. Quand ça embraye vraiment devant, il semble plafonner depuis deux ans, coincé à quelques mètres derrière.

Romain Bardet ensuite, un beau 2e du général, mais dont je n’ai pas compris la stratégie lors de l’étape remportée par Thibault Pinot. Il me semble que c’était clair: il devait rouler pour le général! Au lieu de ça, il a voulu jouer les deux cartes, a attaqué Pinot à 3 kms de la ligne, du coup celui-ci n’a plus collaboré, et Bardet a perdu un paquet de temps qui lui aurait peut-être permis d’aller chercher le maillot jaune. À ce niveau de professionnalisme, j’ai trouvé ça pas très fort.

Belle perf par ailleurs de Julian Alaphilippe, qui passe vraiment un cap, de Daniel Martin, finalement 3e du général, et de Louis Meintjes, le sud-africain de l’équipe Lampre qui n’a pas fini de nous surprendre selon moi en haute montagne.

Souvent décroché dans le final, je suis curieux: que pensez-vous de la performance de Pierre Rolland sur ce Dauphiné qu’il termine à la 10e place du général, dans le contexte des déclarations de Jonathan Vaughters il y a quelques mois?

2 – Dopage mécanique. C’est évidemment l’Affaire qui secoue le monde du cyclisme, à trois semaines du début du Tour de France: Stade2 a publié la suite de son reportage sur les moteurs dans les vélos, et les faits sont troublants. C’est ainsi qu’on apprend que l’UCI (le directeur technique en charge du contrôle des vélos) aurait prévenu par courriel un dirigeant des vélos Typhoon, spécialisés notamment dans l’intégration de moteur, d’une enquête policière en cours durant le Tour de France 2015 visant notamment Stefano Vargas, celui qui a mis au point plusieurs moteurs pour les vélos et qui travaillait pour Typhoon. Prévenu, ce dernier a pu fuir rapidement et ainsi échapper aux enquêteurs.

Quels étaient les intérêts de l’UCI à prévenir ainsi ces possibles acteurs de la triche? Quels sont les liens entre l’UCI et cette business? Comme à la belle époque Armstrong, l’UCI a-t-elle intérêt à lutter contre les tricheurs – donc à nuire à l’image du cyclisme – qui utilisent des moteurs, surtout considérant l’immense marché potentiel que représente cette technologie? Quels sont les rôles des dirigeants, de Brian Cookson?

Chose certaine, tout cela sent décidément très, très mauvais.

3 – Le Tour de Beauce s’élance mercredi, et on connait désormais la liste des engagés. Y’a du beau monde, notamment du côté de l’équipe du Canada, avec Ryan Anderson et Hugo Houle, mais la pointure Chris Horner, ou encore les Silber avec Matteo Dal-Cin, Alex Cataford ou encore Ryan Roth. Le champion canadien Guillaume Boivin se remet quant à lui d’une mauvaise chute à l’entrainement la semaine dernière. Cette chute est dommage, car le parcours des Championnats canadiens d’Ottawa qui se profile d’ici peu lui convient bien cette année.

Pour les étapes, la formule demeure la même que ces dernières années, avec comme premier juge de paix l’arrivée au sommet du Mont Mégantic puis, dès le lendemain, le chrono de 19kms. Une fois ces deux étapes, on connaît souvent assez bien la composition du podium, même si la course n’est pas forcément gagnée en dépit de l’abandon du difficile circuit à Québec passant par la côte Gilmour.

4 – Tour de Suisse. Peter Sagan, bis repetitas: il remporte la première et la deuxième étape, et se fait donc plaisir sur cette épreuve. Cancellara a remporté le prologue, c’est bien, et on entre désormais dans le vif du sujet avec la montagne. À surveiller, les Tejay Van Garderen, Peter Stetina, Geraint Thomas, Wilco Kelderman, Rui Costa, Warren Barguil, Andrew Talansky voire Michele Scarponi, qui est sorti d’un bon Giro et qui marche bien en ce moment.

5 – Rudi Altig. Le puissant cycliste allemand est décédé récemment des suites d’un cancer, et c’est une perte pour le cyclisme. Champion du monde sur route en 1966, il a surtout brillé sur la piste durant toute sa carrière, remportant notamment le championnat du monde de poursuite en 1960 et 1961, ainsi que de nombreux Six-Jours.

Sur la route, il est même parvenu à décrocher une victoire sur un grand tour, la Vuelta 1962! Ajoutez à cela deux grandes Classiques (le Tour des Flandres 1964 et Milan San Remo 1968) ainsi que huit étapes du Tour et vous comprenez la carrure de ce type hors du commun, d’une puissance phénoménale.

Il reste aussi connu pour son épisode du Trophée Baracchi 1962 avec Jacques Anquetil, pourtant réputé roi du chronomètre à l’époque. Supérieur durant l’épreuve, Altig avait poussé Anquetil pendant une bonne partie de la course!

6 – Vu sur Matos Vélo, le nouveau BMC RoadMachine 2017, peut-être un des premiers vélos, avec le Canyon Endurace CF SLX, à marier à la fois côté aéro et côté légèreté pour grimper. Gageons que les fabricants seront nombreux dans les prochains mois à proposer des produits de ce type, plus polyvalents.

7 – Alberto Contador. Le champion espagnol serait en discussion avec l’équipe Trek-Segafredo pour l’an prochain, son équipe Tinkoff arrêtant. Rappelons que Contador a déjà couru sur du matériel Trek, c’était lorsqu’il était chez Discovery puis Astana durant les années Armstrong. Trek-Segafredo a évidemment du budget de disponible la saison prochaine avec la fin de carrière de Fabian Cancellara, et n’a pas vraiment personne pour les grands tours, Bauke Mollema semblant montrer ses limites. Avec Contador, ils combleraient un vide dans l’immédiat, en attendant la perle rare.

8 – Antoine Duchesne. La grande question au Québec, c’est de savoir si oui ou non, Duchesne sera sélectionné sur l’équipe Direct Énergie qui fera le Tour. S’il a terminé le Dauphiné dans une forme ascendante, ce qui est très positif pour lui, j’ai un doute sérieux personnellement, les autres coureurs Direct Énergie identifiés pour le Tour ayant bien marché aussi sur cette course. Et côté marketing, un coureur français sur le Tour, c’est le gage de davantage de couverture médiatique qu’un coureur du Québec, aussi sympathique soit-il.

Je souhaite toutefois de tout coeur à Antoine cette sélection. Il le mérite!

9 – Championnats canadiens Maîtres. Un grand coup de chapeau à tous ceux qui ont pris le départ dimanche de la course sur route des Championnats canadiens, les conditions climatiques n’étant pas très bonnes: 10 degrés à peine, très nuageux, et un vent violent!

Pour la petite histoire, la moyenne horaire des coureurs Maitres B (40-49 ans) s’est avérée supérieure à celle des Maitres A (30-39 ans), soit 37,7 km/h versus 37,2 km/h. Ces derniers avaient cependant un tour de plus à parcourir (9 tours – 143km – versus 8 tours – 127 kms – pour les Maitres B).

Dans les Maîtres B, c’est parti à fond les manettes malgré une attente de plus de 20 minutes sur la ligne, vraiment inacceptable selon moi compte tenu du froid qui régnait dimanche matin à 9h. Nous grelottions tous sur la ligne! La sélection s’est opérée d’entrée, de nombreux coureurs étant lâchés dès les premiers kilomètres, assez indigestes il est vrai.

Le reste de la course a été une lente sélection par l’arrière, le premier groupe perdant des unités au fur et à mesure que les deux grosses bosses revenaient au programme. Le reste du tour n’était pas de tout repos, et on a eu droit à quelques phases très intenses de relances.

Toujours avec les meilleurs à l’entrée du 8e et dernier tour, des débuts de crampes que j’ai dû gérer m’ont empêché (de très peu!) d’accrocher ce qui restait du peloton de 87 coureurs au départ (environ 25 coureurs à ce moment). Je termine 22e, après une longue chasse de 13 kms pour tenter de recoller, avec mon compagnon Mike Reeves que je félicite. Nous n’avons rien lâché, nous avons roulé full gaz jusqu’à la ligne, et je me suis bien battu!

Félicitations surtout à Michel Jean, nouveau champion canadien des 40-49 ans, et qui prouve qu’à cet âge, on peut encore rouler très, très vite sur un vélo!!!

Vous êtes des bêtes les mecs!!!

37 Commentaires

  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 14 juin 2016 à 2:26 | Permalien

    Il est clair et unanime que bardet a fait une belle connerie en attaquant Pinot à 3 km. Cela étant dit, on est dans un col, et l’aspiration à 20 km/h est surtout psychologique. Il n’aurait de toute façon pas eu le général, mais aurait pu avoir l’étape vu qu’il est meilleur puncher que pinot, en sprintant au 200m.

    Contador est sur la voie descendante et vieillit. Cela fait 2 ans qu’il en a moins sous la pédale, même si il a toujours du panache et la classe. D’un autre côté, je pensais la même chose de nibali et il a gagné le giro. Je pensais aussi que Voeckler faisait sa saison de trop et il a gagné en Angleterre…

    P Rolland a eu un coup d’éclat en gagnant l’alpe d’huez devant contador. Puis, a part se re-placer au général du TDF en faisant de longues échappées avec 5-10 min de bonus, il n’a JAMAIS démontrer qu’il était un grand coureur. C’est le coureur français le +surcôté. Jamais il n’a été présent en costaud, à la pédale sur un final contre les meilleurs. Donc, il est à sa place : invisible 10° d’un CG.

    Sagan la classe, progresse encore. IL fait moins souvent 2°, même si le début de saison m’effrayait dans se sens. Il a la classe, c’est un grand et chacune de ses victoires est une démonstration. IL lui manque de la retenue, du discernement pour bien cibler ses objectifs et avoir plus de victoire de prestige.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alain39
    Soumis le 14 juin 2016 à 3:01 | Permalien

    Ce Dauphiné a été instructif sur bien des points.
    froome a gagné sans écraser. La victoire se joue pour une poignée de secondes. Son équipe a pour sa part été très forte mais légèrement en deçà de ce qu’elle faisait par le passé. Fini les doublés.
    Contador manque de punch mais reste un client. Il peut encore gagner en vélocité et se rapprocher de Froome. Ce dernier est très affûté et proche de son pic de forme si ce n’est pas déjà le cas.
    Les français ont fait une belle course. Bardet avait la victoire à porté de main et Alaphilippe a passé un cap. Bardet a pris de la caisse car il suit les meilleurs et se permet même d’attaquer de loin. Un client pour juillet si il tient la même forme.
    Je me fais du souci pour Pinot que n’est pas en forme et à 1 mois du TDF ça risque d’être rédhibitoire. Il me semble un peu émoussé ce qui n’est pas bon.
    Alaphilippe a un talent fou et confirme sa saison 2015. Il faut voir si il progresse encore mais si tel est le cas il devient un client pour les courses par étapes en plus d’être un puncheur chasseur de classiques. Il a les qualités de Kelly.
    AG2R a dynamité la course et devient une équipe dangereuse sur le tdf.
    Le reportage de France 2 intervient à point nommé et il est clair qu’il s’inscrit dans une guerre entre les organisateurs et l’UCI/sponsors. ASO entame une politique de déstabilisation contre l’UCI afin de rester en position de force sur les droits TV. Je suis pro ASO car le camp adverse ne peut pas toucher à tous les échelons du sport. Des sponsors qui gagnent sur ses ventes et en plus sur les droits TV se trouve en position de quasi monopole. Ca nous amène tout droit vers un cyclisme incestueux qui sera dirigé par la seule industrie du cycle (quelques uns d’ailleurs) et qui s’éloignera donc du sport pour une gestion de business. Les parcours, le calendrier, la constitution des équipes, les retransmissions, la lutte contre le dopage et tout le cyclisme s’articuleront uniquement autour des intérêts financiers de cette caste dirigeante. Qui plus est, cette OPA revient à faire un investissement sans risques à forte rémunération puisque aujourd’hui le cyclisme gagne de l’argent et donc la rentabilité est assurée. La redistribution des gains ne se fera plus au profit des fédérations et clubs amateurs mais à leur seul profit.
    Ceci est un grand risque pour le cyclisme qui sur le modèle de la NBA va s’orienter vers un système de franchise et donc ne plus avoir le même ADN. Il faut lutter contre cette financiarisation à outrance de notre sport au risque de le perdre à tout jamais.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • Fore
    Soumis le 14 juin 2016 à 3:18 | Permalien

    L’histoire de collusion entre UCI et Typhoon, à mon avis ça n’est pas de la déstabilisation ASO contre l’UCI, Alain, plutôt Lappartient contre Cookson.

    Lappartient veut être président de l’UCI (ses mandats de maire, de conseiller général et de président de la FFC – impossible de faire les 3 correctement – ne lui suffisent pas déjà ?), la lettre fuitée (volontairement ?) à Cookson fait la liste des reproches : http://www.cyclingpro.net/velopro/road/brian-cookson-fait-face-a-un-etat-des-lieux-catastrophique

    Tuyauter France2 pour qu’ils fassent un reportage à charge fait probablement partie de la stratégie des anti-Cookson, dont Lappartient.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 14 juin 2016 à 3:33 | Permalien

    Ne pensez-vous pas que si ASO prend le contrôle de tout le cyclisme (il ne leur reste guére que l’ Italie a « conquérir »), ils seront en situation de monopole et feront ce qu’ ils voudront. Je pense que leur but ultime est de déstabiliser l’ UCI.
    Le reportage de France 2 était quand même un peu flou, et je n’ ai pas tout compris. En particulier, que vient faire la police dans des démarches commerciales de vente de matériel. (on n’ est pas ici dans des problèmes sanitaires liés aux trafics de médicaments drogues ou stupéfiants).
    Les échanges de mails ou SMS, peuvent ils servir de preuve? Bref, je n’ ai pas tout compris!
    Mais outre le dopage mécanique ou physiologique, le cyclisme a beaucoup d’ autres problèmes.
    A propos de « progrès », je vous rapélerai,et ce n’ est qu’ un exemple, que Bahamontés gagnait en 1964 (il y a 52 ans) l’ étape Luchon Pau du TDF à 32 Km/h de moyenne

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 14 juin 2016 à 3:39 | Permalien

    Ne pensez-vous pas que si ASO prend le contrôle de tout le cyclisme (il ne leur reste guére que l’ Italie a « conquérir »), ils seront en situation de monopole et feront ce qu’ ils voudront. Je pense que leur but ultime est de déstabiliser l’ UCI.
    Le reportage de France 2 était quand même un peu flou, et je n’ ai pas tout compris. En particulier, que vient faire la police dans des démarches commerciales de vente de matériel. (on n’ est pas ici dans des problèmes sanitaires liés aux trafics de médicaments drogues ou stupéfiants).
    Les échanges de mails ou SMS, peuvent ils servir de preuve? Bref, je n’ ai pas tout compris!
    Mais outre le dopage mécanique ou physiologique, le cyclisme a beaucoup d’ autres problèmes.
    A propos de « progrès », je vous rapélerai,et ce n’ est qu’ un exemple, que Bahamontés gagnait en 1964 (il y a 52 ans) l’ étape Luchon Pau du TDF à 32 Km/h de moyenne (197 km) . Sur 150 km , Pinot n’ a pas fait mieux lors de sa victoire à Méribel!
    Ceci malgrés la « préparation » autrement plus pointue, malgrés le matériel et les routes tellement meilleurs…. Bref, ou est le « progrès », là non plus, je ne comprends pas tout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 14 juin 2016 à 4:03 | Permalien

    Nous avons le choix entre la peste et le choléra.
    Ceci dit si les fabricants ont la main mise sur tout le système ils vont le dévoyer pour le transformer en cash machine à leur seul profit. Celui-ci sera d’utiliser le world tour pour doper leurs ventes et se partager les droits TV. Certains médias seront de la partie et SKY me semble en très bonne position. Si on n’y prend pas garde dans quelques années le tdf sera retransmis sur des chaines payantes internationales comme l’est devenue la F1. Ce sport populaire deviendra un sport de riches alors que le tennis suit le chemin inverse.
    Pour survivre ASO n’a d’autre choix que de déstabiliser l’UCI pour empêcher cette prise de pouvoir. Si le cyclisme est aussi rentable c’est grâce à des sociétés comme ASO que l’on souhaite maintenant évincer. ASO a pris les risques d’acheter des épreuves et de les faire vivre. Et ce serait les nouveaux investisseurs qui récolteraient les fruits de cette politique. C’est tout bonnement amoral.
    Le dopage n’est qu’un prétexte trouvé par ASO pour démonter les insuffisances de l’UCI voire sa corruption.
    L’intervention de la police s’explique car nous sommes sur des actes de tricherie qui sont assimilables à du dol (vol des primes de course) et donc peuvent être poursuivis. C’est tout aussi répréhensible que truquer les matchs.
    Intéressant de voir que Varjas était en compagnie de Lemond au moment des faits. C’est fou cette propension chez les Lemond a toujours être directement ou indirectement impliqué dans les mauvais coups. Et son épouse est brillante puisqu’elle note sur sa main les noms des destinataires du mail (un vrai réflexe de juriste que j’apprécie). On sent que chez les Lemond on est habitué à toutes ces manœuvres et malversations et que l’on est assez paranoïaque ou manipulateurs pour conserver les preuves.
    Lemond est parfaitement au fait de ce système et lui aussi vend des vélos. D’ailleurs c’est certainement pourquoi il était en relation avec Varjas. Homme d’affaires avisé Lemond est toujours dans l’anticipation et d’ailleurs c’est comme ça qu’il a gagné le tdf 89 avec un guidon interdit mais négocié avec les commissaires de course.
    Mais quand même je retiens que son nom est dans presque tous les scandales et ça m’interpelle de voir et ancien champion grenouiller dans ce marigot.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 14 juin 2016 à 4:25 | Permalien

    Alain 39: merci pour ton éclairage. Mais je pense qu’ il est illusoire de confier tout le cyclisme au seul ASO société émanant d’ un groupe de presse et machine, là aussi, a faire du pognon. Il faut voir, de plus, ce qu’ ils font du cyclisme ( un spectacle médiatico-touristique), s’ assayant sur son passé, et insultant les fondamentaux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Soumis le 14 juin 2016 à 5:53 | Permalien

    Peut on croire ancore à l’UCI ou à Velon?
    je ne sais pas…

    http://cyclingimpressions.blogspot.it

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Igor
    Soumis le 14 juin 2016 à 8:25 | Permalien

    Il est clair que l’UCI cherche à protéger le dopage mécanique voir à l’autoriser. On croit rêver, présentation d’une tablette pour détecter la présence d’un champs magnétiques?? La seule chose que l’on peut prouver avec celui ci c’est qu’un vélo est fabriqué en partie avec de l’acier!! Une caméra thermique descelle la présence d’une anomalie de température donc d’un moteur pas un smartphone. Dans un cadre en acier,en aluminium ou un composite armé d’une fine grille métallique, la détection magnétique ne fonctionne pas. L’explication donné dans le reportage est déjà un aveu.
    Pour ma part je suis certain que Froome l’utilisait durant les dernier tour de france. J’attends avec impatience ses accélérations foudroyantes, ses écarts énormes, d’ailleurs on ne les a pas vu dans le dauphiné, en deux jours de courses il rend plus d’une minutes à Bardet qui n’est quand même pas exceptionnel. Il gagne avec 12 secondes d’avances, Bardet en rend 25 sur sa chute, Porte est incapable de sauver sa deuxième place!! alors qu’avant… Par contre et c’est peut être ce qu’anticipe ASo, n’importe quel spectateur s’il possède une caméra thermique peut vérifier la présence d’un moteur, puis diffuser l’information sur les réseaux sociaux avec témoignage à l’appui….
    On est toujours étonné des carrières éphémères et des résultats ponctuels et stupéfiants comme Roland, Schleck..également de la baisse de régime des anciens équipiers de la Sky, leurs puissances diminueraient?
    La progression d’un athlète, si l’entrainement est bien conduit et naturel est d’environ 0.8% par an et à peu près constante d’une année sur l’autre, en théorie un coureur ne peut pas régresser ni diminuer de puissance…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 14 juin 2016 à 9:34 | Permalien

    Bien d’accord avec toi sur la performance de Bardet. La finalité de ses choix est dommage étant donné l’audace dont son équipe et lui ont fait preuve ce jour là. Une belle échappée en équipe. Le Dauphiné est le moment de faire ce genre de test. Attaqué Froome bien avant la dernière montée est la seule façon de le battre. Cette étape l’a d’ailleurs démontré malgré le résultat final. Imaginé s’il y avait eu qqs étapes de montagnes supplémentaires.

    Et si Pinot avait aidé Bardet à gagner le maillot jaune en échange de la victoire d’étape. S’ils avaient collaboré sur les derniers KM, Bardet aurait gagné le Dauphiné et Pinot l’étape. Deux français incapables de s’entendre sur un enjeu qui me paraissait pourtant évident à régler. Deux italiens auraient réglé ça vite fait. Ils devraient se parler avant le Tour.

    De son côté, la Sky a encore exposée une force incroyable avec Henao et Landa en équipiers. On ajoutera Thomas en juillet. Froome a encore joué sur son accélération habituelle. Il prend 15 -20 secondes et ensuite il gère.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 9 votes)
  • JW
    Soumis le 14 juin 2016 à 9:37 | Permalien

    Fuentes aquitté, peut reprendre la « pratique »

    http://www.cyclingweekly.co.uk/news/racing/judge-rules-athletes-implicated-operacion-puerto-can-identified-233265?utm_source=Facebook&utm_medium=Social

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 14 juin 2016 à 10:01 | Permalien

    Pauvre cyclisme et pauvres de nous, après 6 ans et l’affaire Cancellara, on ne sait toujours pas sur les moteurs. Promener négligeament une « tablette » sur une bicyclette me parait bien dérisoire et en touts cas improductif.
    Les caméras thermiques, idem, un moteur électrique d’ une ou deux centaines de Watts ne chauffe pas beaucoup, d’autant moins qu’ il est utilisé comme appoint, et pas à sa puissance maximum. De plus comptons sur les tricheurs pou savoir « l’ isoler thermiquement » du moins en partie.
    Dés lors nous voila condamnés à ne pas savoir, il faudrait qu’ au moins les gens honnêtes au sein du peloton (ou son entourage immédiat) parlent enfin! On
    peut réver, mais enfin parlez, on ne peut pas prendre les gens pour des cons plus longtemps!
    A moins que, comme pour les autres moyens de tricher, (et ils sont nombreux en cyclisme) un nouveau consensus, une nouvelle conspiration du silence, ait déjà réussi a s’ imposer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 14 juin 2016 à 10:24 | Permalien

    Laurent,
    L’étape 4 à Québec pour samedi le 18 juin au Tour de Beauce 2016 est autour de la Colline parlementaire. Donc, pas le circuit habituel nettement plus long et grandiose tout en étant sélectif. En 2016, un simple critérium pour sprinteur, sur une boucle de 2 km à parcourir 35 fois, autour du quadrilatère de Grande-Allée-Claire-Fontaine-René-Lévesque et Honoré-Mercier contournant la Fontaine de Tournay et devant le parlement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • T-Bull
    Soumis le 14 juin 2016 à 10:24 | Permalien

    @Laurent: Guillaume Boivin a chuté au Grand Prix de Saguenay au critérium sur un sprint de bonification !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 14 juin 2016 à 10:27 | Permalien

    Cet inspecteur UCI du reportage est soit idiot, soit corrompu. S’il est corrompu, c’est probablement à titre individuel et non institutionnel (UCI). Il semble bien isolé dans son travail.

    Pour le dopage et pour les fraudes mécaniques, il faut des inspecteurs indépendants. C’est toujours ça la conclusion.
    Prudhomme devrait créé un service « policier » spécial pour le Tour. Leur rôle : trouver les tricheurs en utilisant tous les moyens possibles. Point final. Les équipes qui ne sont pas d’accord ne pourraient pas participer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • armel
    Soumis le 14 juin 2016 à 10:36 | Permalien

    Depuis que je vois des reportages et des communiqués sur les contrôles des vélos par l’uci grâce à ces tablettes, j’ai toujours estimé que ce n’était que de la poudre aux yeux pour éteindre l’incendie naissant sur ce scandale..

    Maintenant, au moins, ce reportage confirme que le manque de probité de l’UCI est clairement au centre des problèmes du cyclisme.
    Ceux qui croyaient que le départ Mac Quaid allait marquer une rupture positive en seront pour leurs frais.

    La guerre larvée entre organisateurs, UCI et sponsors va s’accroitre et je crains un climat de plus en plus détestable au niveau professionnel.

    Il y a pourtant de bonnes nouvelles, telles les victoires de Sagan qui fait honneur au maillot de champion du monde, la montée en puissance d’un Romain Bardet et la confirmation du talent de Julian Alaphilippe, côté français.

    J’apprécie beaucoup Antoine Duchesne, coureur souriant et frais qui mérite de faire le tour. Antoine pourrait viser quelques échappées bien senties et montrerait avantageusement le maillot tout en gardant une escorte pour Bryan Coquart qui est l’atout maitre de cette équipe encadrée par les deux capitaines de route Voeckler et Chavanel.
    Je suis sceptique sur la condition de Sicard et Jeandesboz qui auront du mal à intégrer un top 20. Romain a montré sur le dauphiné un manque flagrant de puissance. Je crains que les problèmes physiques qu’il a subi en 2011 ne l’handicapent tout au long de sa carrière. C’est dommage, il était pourtant prometteur à ses débuts.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Noirvélo
    Soumis le 14 juin 2016 à 12:53 | Permalien

    L’UCI et ASO sont tout simplement des institutions tellement puissantes (je ne parle pas de leurs responsables qui sont interchangeables) qu’on peut les apparenter à des « mafias légales » ! l’une n’est pas meilleure que l’autre, Cookson est niais (ou joue au niais) et Prudhommes fait toujours « gendre idéal » ou « premier de la classe » … On ne peut pas faire confiance en des personnes qui avant tout sont payées pour faire et défendre un incroyable business,avec pouvoir et égo s’y rapportant! On en a parlé, on en parle et on en parlera encore longtemps, tant qu’on interessera, qu’on déplacera des millions de gens et qu’il y aura un énorme marché avec des tonnes de matos à fourguer, le pouvoir politique aura toute autorité et en toute impunité (de toutes façons!)… Il nous reste les « rêves » et les kleenex à chaque fois que tout se transforme en cauchemar … Heureusement mon bike est fidèle pour ma prochaine échappée . Le sport pro n’est qu’une farce et Peter Sagan (dont le talent et le charisme sont bien réels) est le meilleur représentant actuel …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Roger Filion
    Soumis le 14 juin 2016 à 9:26 | Permalien

    Laurent, ce n’est lors d’un entrainement que Guillaume Boivin s’est blessé, mais lorsqu’il a chuté lors du critérium du Grand Prix cycliste de Saguenay samedi passé en heurtant une barrière. Seulement une petite rectification.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Roger Filion
    Soumis le 14 juin 2016 à 9:28 | Permalien

    « ce n’est pas lors »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Soumis le 15 juin 2016 à 4:10 | Permalien

    @ LaVoitureCaPue : à 20 km/h tu économises 10-15 % d’énergie dans la roue d’un gars, je le vérifie chaque week-end en cyclo dès que ça grimpe (le capteur de puissance est implacable).
    Vu que ça se joue à une poignée de secondes sur le Dauphiné, c’est loin d’être négligeable… Bardet a couru après une première victoire en 2016, choix difficile à faire avec un hypothétique maillot jaune. Et Pinot a parfaitement joué le coup (déjà quatre ou cinq belles victoires cette saison).
    L’Auvergnat se pose en tout cas en grand favori pour le Championnat de France (parcours très exigeant), j’espère qu’il n’est pas en forme trop tôt. Car le premier massif sur le Tour est dans un mois…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 15 juin 2016 à 5:05 | Permalien

    Et pour que les meilleurs pros ne grimpent « qu’à » à 20 km/h, il faut déjà une sacré pente, plutôt rare surtout dans les épreuves françaises.
    Le genre de critique « Bardet n’aurait pas du » n’a pas grande valeur. On devrait réserver les a posteriori à de très rares occasions, et éliminer le conditionnel passé rendrait un grand service psychologique à nombre d’entre nous (j’en suis).
    Bardet fait 2 de l’étape (derrière Pinot, au terme d’un sprint très disputé), 2 du général (derrière Froome!, de peu, et après de beaux numéros et de la malchance à Chalmazel), c’est du genre excellente performance. A la course suivante!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Patrick
    Soumis le 15 juin 2016 à 5:26 | Permalien

    Je me trompe ou j’ai perçu à juste titre comme rarissime la perf de Sagan lors de la difficile étape de Rheinfelden, notamment la dernière bosse? Je me trompe ou le gaillard s’est fortement épaissi?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 15 juin 2016 à 9:13 | Permalien

    Il me semble aussi qu’il est plus « cuissu » qu’en 2015… en tout cas il marche sur l’eau en ce moment.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Noirvélo
    Soumis le 15 juin 2016 à 11:52 | Permalien

    C’est vrai les gars, ses cannes sont impressionnantes,du filet de steack de premier choix !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 16 juin 2016 à 1:32 | Permalien

    A propos du décès de R. Altig, on me remémore qu’il avait gagné un tour d’Espagne, je pense qu’ un coureur de son gabarit n’ arriverait pas depuis quelques années à finir dans les 10 premiers d’ un grand tour; depuis quelques temps le cyclisme est complétement déséquilibré au profit des  » rachitiques ».
    Altig, de plus était spécialiste de la piste, comme l’ étaient Anquetil, Riviére, Coppi, Baldini, Brakque…., Tous cela ,et j’ en passe, pratiquaient principalement la poursuite, une spécialité infiniment formatrice. Hélas les instances fédérales ont supprimé cette épreuve du programme des J.O. ,la poursuite avait aussi la vertu de servir de passerelle entre la piste et la route. malheureusement, et ce n’ est pas que de la nostalgie, en cyclisme on nous supprime toujours le meilleur et les fondamentaux.
    (la poursuite individuelle existe encore au programme des championnats du monde, mais, supprimée des J O elle est, en quelque sorte ringardisée).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Patrick
    Soumis le 16 juin 2016 à 2:47 | Permalien

    Triste aussi fut la disparition du kilomètre aux JO, et auparavant et même aux Mondiaux du 100 km.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 16 juin 2016 à 2:59 | Permalien

    Patrick: tout à fait d’ accord!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 16 juin 2016 à 7:06 | Permalien

    « Victoire de Chris Froome, un peu surprenante dans la mesure où durant les premières étapes, il a semblé dans un premier temps être un peu à la peine, pour ensuite dominer son sujet. » la raison est mécanique, mais chut!!!!!
    un complice à l’uci que se balade avec la tablette de ses enfants, un peu de laine de verre ( 😉 ) pour isoler le moteur, et le tour est joué!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 16 juin 2016 à 10:59 | Permalien

    j’avais retour la 2 partie de ce reportage sur les moteurs!

    ca commence a faire bcp quand même pour ne pas avoir de sérieux doute

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 17 juin 2016 à 2:47 | Permalien

    J’ ai visionné hier l’ arrivée de l’ étape du Tour de Suisse: Je puis vous assurer qu’ ils n’ avaient pas de moteur pour « escalader » le dernier col, certes pas très long, mais apparemment très pentu ( de l’ ordre de 10% de moyenne, si j’ ai bien compris les maigres renseignements fournis par les commentateurs,( en fait ils ne pouvaient dire que ce qu’ ils savaient). Avant hier, c’ était pareil et au jour d’ hui, on remet ça avec une arrivée à 2700m! J’ en ai un peu assez de ces arrivées « au sommet », multiples et interminables.
    Les coureurs finissent souvent à 18 Km/h, quand ce n’ est pas 15 Km/h! le « spectacle » est loin d’ètre esthétique, on voit des coureurs complétement déhanchés, exténués, certains roulant si peu vite que même des piétons courant, ou marchant prés d’ eux semblent les attendre!
    Je pense que le cyclisme en montagne atteint, ici, un peu ses limites. Il faut certes de la montagne, mais l’ excès dans tout est un défaut, rendez nous des courses plus courtes, ne multipliez pas trop les arrivées en altitude, rendez nous de vrais chronos.
    Ces derniers (sur le plat) donnent à voir la belle image du sport aérodynamique qu’ est le cyclisme.
    Le cyclisme a la chance de posséder 2 « faces »: l’une aérodynamique, l’ autre de sport de dénivellation, il ne faudrait pas que les organisateurs continuent de privilégier l’ une (dénivellation) au détriment de l’ autre (aérodynamique).
    Trop de coureurs presque décharnés envahissent le peloton, faudra t’ il peser moins de 60 Kg pour gagner le TDF ? On se souvient à l’ occasion de sa disparition de la victoire de R. Altig dans la Vuelta, la victoire d’ athlète de même gabarit serait désormais impossible. Allez, des courses moins longues, un peu plus de mesure dans la difficulté montagneuse, de vrai chronos et le cyclisme retrouverait un peu plus de crédibilité et, il en a bien besoin!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • Patrick
    Soumis le 17 juin 2016 à 7:45 | Permalien

    Etonnante performance du sprinter Max Richèze hier dans les montagnes suisses!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 17 juin 2016 à 10:30 | Permalien

    Patrick
    Oui mais chez Etixx cette année, tout le monde est bon et tout le monde se développe rapidement. On a qu’à voir les performances récentes de Dan Martin, Allaphilippe, Bob Jungels, Richeze et quelques autres. Quand tu signes dans cette équipe, ton amélioration paraît garantie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 18 juin 2016 à 1:19 | Permalien

    Pour les Français: je trouve les commentaires de P.Chassé, E. Boyer et F. Pineau plus pertinents que ceux qui sévissent sur le service public,+ précis et – franchouillards. Bien sur tjs. de la langue de bois, mais c’ est la loi du genre dans ce sport ou l’on dissimule tant et plus et ou la « tolérance » ou l’ « approximation » tiennent lieu de règlement.(Chassé, Boyer et Pineau sont sur l’  » Equipe 21″.
    Tjs. pour les Français, mais sur un plan sportif, il existe désormais une très belle « brochette » de grimpeurs, homogéne en àge et talent: Bardet, Pinot, Barguil, Latour, et certainement d’ autres qui ne me viennent pas à l’ esprit instantanément.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • touille
    Soumis le 18 juin 2016 à 5:45 | Permalien

    ils sont droles quand ils se chambrent sur leurs ages.
    (vitesses au cadre etc)
    jalabert aussi est drole, et adam moins imbuvable qu’au début.
    évidemment ça ment toujopurs autant, et on rit quand ils disent: il était en difficulté il y a 10 min, et la il attaque (dans solden hier, ou froome à vaujany)
    evidemment forte suspicion de dopage mecanique

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 3 votes)
  • alain39
    Soumis le 20 juin 2016 à 6:35 | Permalien

    La semaine colombienne. Quintana domine sans forcer la route du sud après 2 mois sans courir et un stage en altitude en Colombie. C’est bien simple dès qu’il court il gagne et ce sans aucune course de préparation.
    Mieux que les meilleurs des meilleurs et il s’offre même de sortir un chrono de dingue en battant Chavanel sur la partie plane du chrono. je ne rigole pas Quintana avec ses 54 kg tout mouillé et plus fort que les rouleurs. Pas belle la vie.
    Au tour de Suisse Lopez gagne et la dernière étape revient à Pantano qui fait 4 au général.
    Une génération colombienne n’a pas fini d’éclore que déjà une seconde pointe son nez et gagne des courses majeures.
    La Colombie, cet autre pays du dopage qui en plus allie l’altitude pour expliquer les performances déroutantes de ses coureurs. On sait pourtant que les laboratoires perdent leur certification mais personne ne s’étonne de cette éclosion spontanée de champions dans cette partie du monde.
    Il y a certainement un gros marché et puis il faut bien lutter contre l’hégémonie anglo-saxonne.
    On assiste également à une véritable résurrection des français. Qu’en penser? Je suis partagé car les coureurs concernés courent pour des équipes de différentes nationalités et même les équipes françaises soumises à des contrôles à priori efficaces ont des résultats.
    Mais le coup de la génération spontanée de champions ne me convainc pas. Certes depuis des années les résultats de nos pros ne reflètent pas la valeur de notre cyclisme. Nous avions des champions au niveau amateur qui ne pouvaient concrétiser chez les pros.
    Mais là c’est un peu l’opulence avec Barguil, Latour, Alaphilippe, Pinot, Bardet etc…
    Tous bons grimpeurs et assez complets. Je ne sais que penser et je suppose que cet état de fait n’a pas uniquement des raisons en France. Le niveau global a t’il baissé? Oui, non? quid des gains effectués au niveau des entraînements? Quid des apports techniques qui nous expliquent les meilleurs chronos des FDJ? Je ne sais pas faire le distinguo mais je reste dubitatif. Ceci dit aucun d’eux ne peut encore viser la victoire sur le tdf.
    Le tdf va se limiter à un duel entre Quintana et Froome. Ils sont les meilleurs et en plus avec les meilleures équipes. On peut espérer quelques surprises mais je ne vois pas Aru ou Nibali jouer la victoire. Côté espagnol c’est la fin de règne.
    Un tdf fermé et on risque de s’emmerder ferme du point de vue suspens car très vite le coureur le mieux préparé va se démarquer. Le meilleur protocole porte ses fruits très rapidement et ensuite il faut gérer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 20 juin 2016 à 9:34 | Permalien

    Alain 39, tu as certainement raison sur bien des points, mais que Quintana batte Chavanel contre la montre n’ a rien d’ exeptionnel, celui ci a à peu prés 37ans. De plus dans l’ étape reine de la route du sud, on à vu Vockler aux avants postes, lui aussi vétéran. Je pense que Quintana a pris la route du sud pour un bon entrainement, il a même « distribué » des victoire! L’ avenement de Lopez (Astana) me laisse plus circonspect, quand aux jeunes Français, ils sont super maigres, donc grimpeurs, je veux encore y croire! Je rapellerai pour mémoire que l’ on allait pas infiniment moins vite en montagne il y a 50 ans (tout au moins pour certaines moyennes générales), pourtant depuis que d’ améliorations dans le matèriel, l’ entrainement, les routes, la « préparation »….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 20 juin 2016 à 2:02 | Permalien

    Quintana, Lopez, Pantano, Atapuma appartiennent à 4 très grosses écuries différentes. Je doute d’un dopage d’état au-dessus de ces équipes. Je ne doute pas d’un dopage d’état en d’autres circonstances…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!