Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

1 – Critérium du Dauphiné: décidément, c’est une course bien bizarre je trouve cette année avec, au terme du chrono par équipe, une incertitude encore grande sur qui, dans le peloton, terminera sur le podium dimanche prochain.

Il faut croire que tout se jouera jeudi vers Pra-Loup et samedi vers le Mont Blanc dans les deux grandes étapes de montagne.

Sur le papier actuellement et au terme du chrono par équipe, deux coureurs sont bien positionnés pour la suite: Tejay Van Garderen, dont l’équipe BMC a gagné hier, et Vicenzo Nibali, à seulement 4 petites secondes du maillot jaune porté par Rohan Dennis.

À 5 secondes de la tête de course, Alejandro Valverde semble aussi en bonne position avant d’attaquer la montagne. Ces trois coureurs sont logiquement les favoris maintenant.

Les autres sont plus loin: Alaphilippe à 18 secondes, Froome à 35, Martin à 43, Costa à 48, Kelderman à 54, Bardet-Peraud à 1min, Rodriguez à 1min05, Rolland à 1min08.

2 – Bizarre chrono par équipe! J’ai été surpris de la « contre-performance » des Sky que j’attendais mieux sur l’étape, et également de constater que plusieurs équipes ont perdu des coureurs très tôt dans la course, soit souvent dans les 5 premiers kilomètres! Erreur d’échauffement? Départ trop rapide? Difficulté du parcours? Quoi qu’il en soit, il semble que ce chrono par équipe en ait surpris plus d’un hier.

3 – Bradley Wiggins. Le fantasque coureur britannique a donc battu sans trop de surprise le record de l’heure, portant la marque à 54,526 kms.

Je sais pas vous, mais j’attendais un peu plus d’un des meilleurs coureurs contre le chronomètre et pensais bien qu’il pourrait parcourir au moins 55 kms. Apparemment, la pression atmosphérique à l’intérieur du vélodrome était trop élevée pour lui permettre d’atteindre cette marque.

Le record suscite maintenant de drôles de controverses: d’une part, le guidon « personnalisé » de Wiggins contreviendrait au règlement de l’UCI qui veut que le record soit établi sur un vélo pouvant être commercialisé. D’autre part, Johan Bruyneel a assisté à l’événement, une situation qui n’a pas plu à certains.

Je trouve ces controverses assez insignifiantes pour ma part!

4 – Tour de Beauce. La désormais mythique course par étapes québécoises s’élance aujourd’hui de Saint-Georges pour 6 étapes jusque dimanche prochain.

Toujours à surveiller, l’étape de jeudi qui se termine au sommet du Mont Mégantic – l’Alpe d’Huez de la Beauce! – sera déterminante pour le général, tout comme le chrono de 21 kms le lendemain matin.

La liste des coureurs engagés est disponible ici. Pour ma part, je vois trois formations qui devraient jouer devant dans les prochains jours, soit Hincapie Racing Team, Optum Kelly Benefit et Silber, avec deux autres formations capables de se distinguer, soit SmartStop et Garneau-Quebecor.

Tom Skujins, vainqueur de l’épreuve l’an dernier avec deux victoires d’étape à la clef, est de retour cette année avec Hincapie Racing Team, et vient de terminer 3e à Philadelphie le week-end dernier, en plus d’avoir terminé 3e du Tour de Californie plus tôt cette saison. Attention à lui, c’est sans conteste le favori de la course.

Optum me semble très puissante également, avec Mike Woods, Philip Gaimon, Guillaume Boivin et Eric Young.

Silber a également un bon coup à jouer avec Dal-Cin récent vainqueur du Tour de Saguenay, St-John et surtout l’excellent grimpeur Le Rossignol pour l’étape de jeudi sur le Mont Mégantic.

Parmi les autres coureurs intéressants à surveiller cette semaine, le guerrier Bruno Langlois bien sûr, son équipier Rémi Pelletier-Roy, mais aussi Rob Britton et le vétéran Mauricio Ardila au sein de l’équipe colombienne.

5 – Cancellara. C’est la merde pour le champion suisse, encore retardé cette saison, cette fois-ci par une infection à la gorge. Sa participation au prochain Tour de Suisse est compromise.

6 – Trek. Le fabriquant américain de cycles vient de lancer le nouveau Madone 9, un vélo assez aéro qui fait quelque peu penser au Venge de Specialized. L’intégration des freins, notamment à l’avant, est particulièrement réussie sur ce vélo aux lignes très nettes, très pures. Ca a de la gueule et ça me plait!

7 – Tinkoff-Saxo pour le Tour. L’équipe de Contador vient de dévoiler l’ensemble que les coureurs porteront sur le prochain Tour de France. Un mot: ouache! Très laid.

8 – Col Collective: le col de la Madeleine. Ne manquez pas ce vidéo très réussi – magnifiques images! – du col de la Madeleine, un des plus beaux cols des Alpes côté Isère. Je l’avais escaladé sur la 3e étape de la Haute Route 2012 en compagnie de Yves Lefebvre, un des beaux souvenirs de cette semaine mythique.

9 – Polar M450. Un nouveau compteur vélo intégrant GPS bientôt disponible chez Polar. L’appareil intègre une lampe frontale pour le soir et la nuit, une idée intéressante.

Partager

Précédent

Les Rouleurs atomisent!

Suivant

Deux vidéos à ne pas manquer

  1. Bernard ives

    Bonjour Laurent, J’ai regardé avec un petit regret les commenatires de White Face ; Je suis maintenat et pour 2 ans dans la region Rhoe Alpes à Lyon; mais du coup
    j’ai participé ce WE à la Time Megeve MonT Blanc.
    c’est une épreuve que je recommande ; super organisation amicale, sans pretention avec un parcours fabuleux une bonne ambiance et en plus une météo super ou l on pouvait voir le Mont Blanc(pour ceux qui avait l’énergie de tourner la tete , c’était pas vraiment mon cas.)
    dans mes soirées ou je m’ennui du Québec (déja)j’ai pu lire les commentaires sur le regroupement de catégories à Charlevoix; j’aime vraiment cette course’ une belle organisation et je pense que les gens devraient y penser à deux fois avant de se plaindre de l’organisation.quand l’on sait la difficulté que c’est devenu d’organiser une épreuve de ce genre;
    C’est normal surtout dans les catégories commes les filles ou elles ne sont q’une vingtaines de les regrouper ; je vois pas en quoi ca change le résultat compte tenu de la difficulté? ca passe ou ca passe pas ;Si on veut continuer de voir ce genre d’epreuve sur le calendrier il faut accepter les regroupements; je pense pas que l’organisateur a les moyens de payer un suplément pour voiture de police , dépannage commissaires etc
    sinon il n’y aura plus que des petits crit de 35 MM.
    de plus je rappelle que c est plus securitaire de se retrouver avec un maitre C ou D à deux que de rouler seul dans la  »pampa »et surtout compte tenu des écarts à l’ arrivée.
    en attendant j’envoi des nouvelles dans un mois sur l etape du tour ca va pas etre une facile celle là.

    bernard

    0
    0
  2. Tchmil

    pour le Tour de Beauce, difficile de ne pas parler de l’équipe Caja Rural qui risque d’en faire souffrir plus d’un. D’autant plus qu’ils viennent de gagner à Philadelphie.
    Une pièce sur Txurruka, voir Bilbao.

    0
    0
  3. françois

    Un entraîneur français, Quentin Leplat ( velo2max)a posté un texte très intéressant sur ce record de l’heure.
    Le moins que l’on puisse dire, c’est que les calculs que l’on peut faire à partir de cette performance sont assez stupéfiants. Entre autre, pour passer de 53 à 54.5 de moyenne, il y aurait entre 30 ou 40 watts d’écarts!!!
    A ce niveau de performance, un gouffre!
    Pour info, le record de France c’est autour de 49!!
    Je trouve un peu surprenant de balancer ce chiffre de 55 km/h sans évaluer ce que ça sous entend en terme de puissance à soutenir.
    je vous fait grâce de toutes les comparaisons et déductions passionnantes contenues dans ce post.
    Pour conclure, cette perf n’a pas l’air d’être beaucoup plus crédible que le record de Rominger en son temps.

    0
    0
  4. Sur le chrono on voit que la plupart des équipes finissent à 5 coureurs.
    C’est un exercice périlleux et sur les images on voit:
    Froome fait des gros relais. Il règle le rythme et certains de ses équipiers passent très peu.
    Nibali a une équipe plus soudée et n’est pas toujours celui qui imprime le rythme. idem pour Valverde.
    Les équipes françaises sont assez loin.
    Attention ce ne sont que quelques images mais on comprend que les équipes ont opté pour une tactique avec 5 coureurs et que les autres n’ont souvent pas les moyens de suivre et préfèrent lever le pied.
    Le chrono est court sur des routes assez peu roulantes donc il est préférable d’être en petit groupe.
    Ca ne donne pas d’info claire sur la suite car les écarts sont petits et pas assez significatifs avant les étapes de montagne.
    Par contre on voit que les cadors se testent et aujourd’hui et demain nous en saurons plus sur les états de forme.
    A 1 mois des grands rendez-vous on va avoir une idée sur ceux qui devraient être là au tdf mais aucune assurance. rappelez vous l’année dernière Nibali était dominé et on a vu son mois de juillet.
    Par contre tous les cadors reviennent des Canaries et il est intéressant de lire l’article sur Froome qui lui même trouve ça un peu étonnant. Ils s’épient et au contraire de ce que nous avons toujours connus par le passé ils ne peuvent plus cacher leur préparation physique. C’est contraire à la logique car normalement on évite de donner des infos sur les états de forme et modes de préparation. c’est une grande partie du savoir-faire et aujourd’hui ils sont plus dans le faire savoir. J’ai le sentiment que les équipes vont aux Canaries pour se montrer et ainsi commencer la guerre des nerfs.
    Autre temps autres moeurs et certainement pour des raisons que la plupart partagent et qui sont assez récentes. On peut imaginer qu’avec le recours à des espions ils savent exactement les charges de travail de chaque équipe et le programme d’entraînement dans les moindre détails. ils mesurent ainsi les niveaux de performance.
    On est loin des entraînements secrets de Hinault, Anquetil ou Fignon. Ils gardaient précieusement leurs modes de préparation et si on se remémore les années Guimard il s’agissait d’une secret bien gardé. Là on est en mode open book.
    C’est que c’est peut être plus les entraînements qui font la différence mais autre chose que l’on test durant les entraînements.
    Aussi, il semble que ce soit par la suite trop tard pour changer son fusil d’épaule. Les choix pris sont sans retour.
    La place à l’incertitude est réduite à son plus strict minimum tout est sous contrôle et on se moque que les autres puissent assister aux entraînements.

    0
    0
  5. Michel M

    d’accord avec Tchmil, Caja Rural risque d’être une coche au-dessus de tout le monde au Tour de Beauce …. un peu comme certaines équipes au Giro, malheureusement

    D’ailleurs sur le sujet des performances de certains à ce Giro : http://cyclingtips.com.au/2015/06/the-secret-pro-on-the-giro-there-were-days-when-youd-just-despair/

    0
    0
  6. thierry mtl

    Cet article sur cycling tips est frappant.
    Qui est ce pro qui se cache derrière ça.

    0
    0
  7. Michel M

    La théorie qui tient le mieux la route en ce moment c’est qu’il s’agirait d’un mélange des commentaires de plusieurs pro réunis à l’intérieur d’un texte et sous une « signature ».

    Sinon je crois qu’on a parlé de H. Haussler et de Henderson … d’australiens quoi

    0
    0
  8. pijiu

    A propos de Haussler, c’est frappant de voir la différence de niveau par rapport à 2009, avec son printemps fracassant sur les classiques. C’était l’équipe de Hushovd qui volait aussi à l’époque.

    0
    0
  9. L’étape de Bardet est magnifique. Allos est un col compliqué et il a fait une super descente. Ensuite il résiste bien dans la montée de Pra-loup et gagne à la pédale.
    Entre les cadors on a vu que Froome est le mieux en ce moment mais les autres ne se sont pas dévoilés.
    Comme d’habitude on a assisté à une course de côte se jouant sur les 2 derniers km donc un combat de puissance pure.
    Dès que Nibali a tapé dans le rouge tout comme Valverde ils ont préféré lever le pied car ils ont compris qu’ils manquaient de puissance pure.
    Nibali emprunte la même montée en puissance que l’année dernière et il attend beaucoup des semaines à venir pour gagner les 10-15 watts qui lui manquent.
    L’autre fait important est que Froome qui a attaqué n’a pas réussi à lâcher Van Garderen. Il a même fléchi sur le dernier km. Il a mené une attaque très courte et on est loin de Froome de 2013 qui a même époque creusait les écarts.
    C’est un signe de faiblesse lancé à ses concurrents. Il a certes la puissance mais elle ne dure pas longtemps.
    Chaque fois que je vois Froome sur un vélo j’ai mal aux yeux et à mes fondamentaux. Il donne des écarts (alors qu’il mouline et est donc plus stable), des coups d’épaule désordonnés (un convulsifs par moments), les bras écartés et statufiés, une raideur du buste effarante (on dirait que son bas du dos est bloqué et que son buste est désolidarisé de ses jambes). C’est simple il est l’antithèse de ce que doit développer un coureur et même au plan aérodynamique. Il donne une image irréelle et ce d’autant plus avec sa moulinette.
    Ceci dit je retiens qu’il est moins dominateur et que ce premier test a certes été passé avec succès mais avec aussi un sentiment de faiblesse faute de tenir le rythme sur moins de 2 km. On est loin du Ventoux.
    Bravo encore à Bardet qui a joué intelligemment et qui est aussi très en forme car il fallait tenir dans la dernière montée alors que Froome a tout donné. C’est aussi un point important car il vient de prendre date avant le tdf.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.