Le Tour de l’actualité

Plusieurs nouvelles à couvrir aujourd’hui, certaines résolument déprimantes, d’autres bien meilleures…

1 – Dopage. Si c’est encore un peu le foutoir du côté de la fermeté de l’UCI dans la lutte contre le dopage, force est d’admettre que d’autres ne mégotent pas et, en ce sens, oeuvrent pour redonner une certaine crédibilité au sport cycliste. Ainsi, l’USADA, responsable rappelons-le d’avoir fait éclater la vérité au grand jour quant à  Lance Armstrong, vient de bannir à vie le médecin Geert Leinders, reconnu coupable de multiples violations aux règlements anti-dopage, et notamment d’avoir recommandé, possédé et administré des substances dopantes à des coureurs.

Qui est Geert Leinders? L’ancien médecin de l’équipe néerlandaise Rabobank. C’est notamment grâce au témoignage de Michael Rasmussen – rappelez-vous de lui – qu’on a ainsi pu coincer Leinders.

2 – Sky et dopage. Le pire dans l’histoire, c’est qu’après l’époque Rabobank, Leinders est devenu médecin de l’équipe… Sky en 2012, année du succès de Bradley Wiggins sur le Tour de France.

On nous prend encore une fois vraiment pour des cons lorsqu’on lit le communiqué de presse de l’équipe Sky en réaction à la nouvelle de la suspension de Leinders. En gros, on y lit que l’équipe Sky se réjouit d’une telle suspension pour cet individu et qu’elle continuera à gagner des courses proprement.

Rappelons que durant le Tour de France 2012, Sky a défendu bec et ongle Leinders et la probité de l’équipe face aux soupçons générés par la domination de l’équipe.

Sky affirme qu’elle ignorait le passé de Leinders avant de l’engager. Ben voyons! Dans un si petit monde fermé qu’est celui du cyclisme professionnel européen!

C’est clair pour moi, cette histoire jette une nouvelle fois un doute raisonnable sur les résultats de l’équipe Sky en 2012. Comme Lance Armstrong à une certaine époque, on nous a servi de belles histoires comme celle de « marginal gains » pour nous convaincre du comment Sky parvenait ainsi à dominer son sport. Aujourd’hui, cette domination – comme celle d’Armstrong à une autre époque pas si lointaine d’ailleurs – reposait peut-être – et toujours – sur les mêmes bases, et c’est désespérant.

3 – UCI. Mais il y a pire, croyez le ou non. Le même rapport USADA (décidément, ils en font du dégât ces gens-là, preuve qu’ils travaillent sérieusement, avec célérité et dans l’intérêt des athlètes propres) fait état d’agissements louches de… Mario Zorzoli, qui occupe un poste de médecin en chef à l’UCI depuis plusieurs années, ainsi que de conseiller en matière d’antidopage. Leinders aurait agi auprès de l’équipe Rabobank suite à des discussions avec Zorzoli qui lui aurait recommandé certains produits dopants, tout en l’assurant que ses coureurs seraient tranquilles du coté des risques de se faire prendre.

Aie aie aie.

Devant la gravité des allégations contenues dans le rapport USADA, l’UCI a suspendu Zorzoli, le temps de faire la lumière sur ces allégations.

Évidemment, il est déjà à prévoir que Zorzoli niera tout en bloc.

Je trouve le tout hallucinant, mais aussi peu surprenant. Nous savons depuis fort longtemps que le milieu du cyclisme professionnel européen est un tout petit monde au sein duquel règne l’omerta. Ces gens vivent 250 jours par an ensemble, se côtoient chaque semaine – parfois chaque jour – sur les courses, dans les hôtels, dans les bagnoles, sur les sites départ-arrivées. Ce milieu a ses règles, connaît aussi la musique. Dans ce contexte, il est très difficile d’éviter des situations tels que révélées dans le rapport USADA qui, manifestement, pointe vers une seule solution: un grand ménage au niveau des acteurs clef. Je l’ai souvent répété sur ces colonnes: que font encore Bjarne Riis ou Alexandre Vinokourov dans le vélo professionnel ?

Tout cela est désespérant.

4 – Greg LeMond. Le champion américain ne décolère toujours pas à l’endroit de Lance Armstrong et il a raison, comme ici Lyne Bessette a toujours raison de dénoncer avoir été victime du dopage de ses rivales. J’approuve.

Il est grand temps que l’on véhicule davantage l’idée que le dopage, c’est tout simplement un vol à l’endroit des athlètes propres et des amateurs du sport. Vol de revenus potentiels d’abord, vol d’une carrière et d’un palmarès ensuite pour les athlètes. Vol de la jouissance des amateurs, de leur envie d’y croire, de leur capacité à s’enthousiasmer pour ces « merveilleux fous pédalants ».

5 – Les vélos Canyon m’impressionnent ces temps-ci. On peut découvrir ici ceux des équipes Movistar et Katyusha. On y voit apparaitre, sur le modèle aéro, des pièces de carénage près de la roue arrière. Même sur les photos, à l’arrêt, ces vélos dégagent une impression de rapidité, d’efficacité!

6 – Tour de San Luis. La course est arrivée sur des parcours accidentés et pour l’heure, c’est un coureur argentin, Daniel Diaz, qui occupe la première place au général, fort de sa victoire d’étape lors de la 4e étape, une arrivée en altitude. Nairo Quintana, la pointure de l’épreuve, occupe actuellement en 4e place à 1min23 du leader, avec encore 3 étapes à faire.

Les Québécois Hugo Houle  (77e du général) et Antoine Duchesne (106e) font pour leur part une rentrée tout à fait correcte considérant les autres pointures qui ne font pas mieux, comme Pozzato, Betancur, Cavendish ou encore Paolini.

7 – Les coureurs colombiens. À ne surtout pas manquer, cet article du journal L’Équipe sur le cyclisme colombien et les jeunes coureurs qui débarqueront prochainement en Europe. Les Uran, Betancur, Quintana et autres ne sont peut-être que les précurseurs d’une nouvelle génération très prometteuse. Le cyclisme de demain, ça sera peut-être un cyclisme davantage colombien!

8 – Tour Down Under. Doublé BMC sur la 3e étape, avec Rohan Dennis et Cadel Evans qui, à quelques jours de sa retraite, livre toute une performance, question de sortir par la grande porte. Les deux coureurs BMC occupent désormais les deux premières places du général et la suite sera très intéressante: voudra-t-on, chez BMC, favoriser la victoire de Cadel Evans, question de l’honorer et de lui permettre de sortir sur une belle victoire? Le solide Tom Dumoulin pointe en 3e place à 9 secondes, Richie Porte est 4e à 15 secondes, les jeux sont loin d’être faits!

9 – Outaouais. Excellente nouvelle pour les cyclistes de la région d’Ottawa-Gatineau, la municipalité de Chelsea investira dès cette année dans la réfection de la route 105 qui mène à Wakefield et qui en a bien besoin. Des travaux d’asphaltage ainsi que d’élargissement pour permettre des bas-côtés plus larges seront réalisés au printemps et durant l’été. Yes!

6 Commentaires

  • Nelson
    Soumis le 23 janvier 2015 à 9:58 | Permalien

    Encore quelques années et nous nous aurions pu penser présenter la petite sœur de la grande classique printanière qu’est Paris-Roubaix sur cette route 105, il va falloir penser à autre chose  ………….. par contre ce n’est pas mes roues qui vont s’en plaindre

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Alain 55
    Soumis le 23 janvier 2015 à 10:00 | Permalien

    Pourquoi ne pas remplacer l’UCI par l’USADA rien de moins! A ce jour, je n’ai pas été épaté par les décisions prisent par monsieur le président Cooke, notamment envers l’équipe Astana. Je sais, je suis un rêveur!

    Alain

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Vincent
    Soumis le 23 janvier 2015 à 10:40 | Permalien

    J’écris mon commentaire de Belgique et je peux affirmer sans me tromper que Leinders avait, a et aura encore une patientèle énorme dans son cabinet!
    Ca fait des années qu’il soigne des cyclistes et lorsqu’il fallait « marcher », on entendait inlassablement les préparateurs, même chez les jeunes, « il faut aller chez Leinders »…
    Ce milieu est pourri jusqu’à l’os. En Flandres, c’est la mafia des hormones dans les bovins et chez les cyclistes, c’est « culturel ». Même si les Flamands sont de grands pratiquants et amateurs de cyclisme, il est anormal qu’ils fournissent un tel vivier… et ce vivier marche fort, très fort! A Waregem, il y a aussi un médecin qui préparait Les US Postal lors de leurs courses en Belgique. Un maillot de Lance dédicacé est même affiché dans son cabinet! La roue tourne 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • alain39
    Soumis le 23 janvier 2015 à 12:48 | Permalien

    Pour se faire une idée sur le dopage consultez le classement du tour de San Luis.Les 10 premières places sont trustées par des sud américains.Je veux b ien que ce soit le début de saison mais quand même la différence de niveau entre les pros européens est patente.
    Depuis 2 ans nous voyons les colombiens revenir aux avants postes et comme par hasard nous savons que dans ce pays il n’y a pas de lutte antidopage.
    Parallèlement au Santos tour down on retrouve aux avants postes les coureurs européens et des têtes d’affiche. Bien souvent la lecture des résultats est plus édifiante que de longs discours et études pseudo scientifiques.
    Nous savons que l’Amérique du sud est devenue un nouvel eldorado et je m’attends à ce que nombre de cadors ne vont pas tarder d’aller s’y entraîner.
    On entendra alors de nouveau parler des bienfaits des entraînements en altitude.
    la roue tourne mais dans le mauvais sens.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • thierry Mtl
    Soumis le 23 janvier 2015 à 1:14 | Permalien

    Francs et amusants propos de Floyd Landis aujourd’hui:

    “In light of all of this, the comments from Greg, Armstrong, Leinders and Zorzoli, it’s not surprising that virtually all legitimate sponsors have fled the sport. It is now financed primarily by bored wealthy men who need a reason to give their wives about why they spend so much time with young leg-shaving men in tight pants.”

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Stef
    Soumis le 24 janvier 2015 à 7:10 | Permalien

    LFR est revenu à son habitude, commentaires virulents sur le dopage. Ce qui me chicote c’est pourquoi lors de son article sur le cycliste Ontarien qui s’est fait prendre au Tour de l’Abitibi, les commentaires étaient si nuancés? LFR affirme qu’on nous prend pour des CONS de croire que Sky fonctionnait à l’eau claire. Pourtant, LFR n’a pas plus de preuves ici que pour le cycliste Ontarien pour dénoncer de la sorte l’équipe SKY.

    Alors, est-ce que LFR avait des raisons personnelles de ne pas dénoncer le cycliste Ontarien de la même façon qu’elle le fait pour l’équipe SKY?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 11 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!