Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

Début de semaine riche en actualités diverses.

1 – Tour de Lombardie. C’est Dan Martin qui est venu voler in extremis la victoire, et ainsi sauver sa saison marquée par la malchance avec de nombreuses chutes à des moments clef. Tous les favoris, ou presque, terminent juste derrière, avec Valverde à la 2e place et Costa à la 3e.

Le final aura été excitant à regarder, avec une course ouverte emprunte de mouvements. L’attaque de Tim Wellens au pied de la dernière bosse était impressionnante et a mis le feu aux poudres. Gilbert a lui aussi bien tenté sa chance, contrant Wellans sur le haut et insistant un moment. Enfin, son équipier Samuel Sanchez a bien relancé dans la descente, c’était bien joué.

Mais au final, c’est Martin qui, au profit d’un démarrage à environ 450m de la ligne, a surpris tout le monde. Et comme d’hab chez les pros, tout le monde s’est regardé à savoir qui devait faire l’effort. Je crois personnellement que l’équipe BMC devait assumer, étant deux dans le groupe, mais voilà Sanchez venait juste de se relever et il était très probablement cramé.

2 – Gros carton rouge. À toute l’équipe Astana, qui nous a fait un sacré coup au cours des 72 dernières heures.

Acte 1: on annonce que Maxim Iglinskiy, frère de Valentin piqué positif un mois plus tôt, est positif à l’EPO. Comme c’est le 2e coureur de l’équipe à se faire prendre en peu de temps, l’équipe, qui adhère au Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), est menacée de ne pas disputer le Tour de Lombardie.

Acte 2: on annonce que Maxim demandera la contre-expertise de l’échantillon B. Du coup, il n’est plus « officiellement » positif, et l’équipe peut donc disputer la Lombardie avec son leader Fabio Aru.

Acte 3: on annonce hier, après la Lombardie, que Maxim ne demandera finalement pas la contre-expertise et accepte le verdict.

Acte 4: l’équipe Astana annonce qu’elle respectera le protocole du MPCC et s’auto-suspend donc sur le champ. Elle ne participera  donc pas au Tour de Pékin la semaine prochaine.

Évidemment, chez les pros, tout le monde s’en fout du Tour de Pékin qui est plutôt vu comme une punition pour les coureurs qui n’aspirent plus qu’à une chose en ce moment, prendre des vacances, à la nuance près que les sprinters pensent encore à la dernière course, Paris-Tours dimanche prochain.

Voilà un beau montage de l’équipe Astana qui fait parfaitement leur affaire: ils ont pu disputer la Lombardie, ayant une chance avec Aru, et ils se dispensent d’un voyage peu intéressant en Chine, l’essentiel de l’équipe, Vicenzo Nibali en premier lieu, étant de toute façon retenu pour des obligations de sponsors au Kazakstan.

C’est magnifique! Alexandr Vinokourov nous prend vraiment pour des cons.

3 – Tour de Pékin. Purgatoire pour la plupart des coureurs, c’est sans surprise que Valverde et Contador ont annoncé leur forfait pour l’épreuve. Valverde a chipé la place de leader au classement World Tour sur le Tour de Lombardie, terminant 2e et Contador chutant dans le dernier virage, non sans n’avoir pu suivre le groupe Valverde dans la dernière bosse.

Du coup, le classement est plié. Valverde n’a pas besoin d’aller en Chine, et Contador non plus.

4 – Giro 2015. Ca débutera du côté de San Remo par un chrono par équipe. La course descendra ensuite vers le sud le long du Golfe de Gênes, avec une première étape clef (la 5e) vers Abetone et son arrivée en altitude (pas difficile cependant, 17km à 5%), la première de six sur ce Giro.

Le 2e grand rendez-vous de ce Giro sera lors de la 8e étape et son arrivée en altitude à Campitello Matese, au bout d’une étape longue de 188 kms.

La 9e étape sera également très accidentée et casse-pattes, qui plus est considérant sa longueur (212 kms).

Le rendez-vous suivant sera celui du chrono individuel long de 59 kms, le plus long des dernières années, lors de la 14e étape. De quoi créer quelques écarts tout de même.

L’essentiel des difficultés restantes se concentrera ensuite en dernière semaine, un classique sur le Giro.

D’entrée de jeu, ce sera l’arrivée mythique à la Madonna Di Campiglio, tristement célèbre dans l’histoire du Giro pour être l’endroit où l’affaire Pantani a éclaté en 1999. Le Pirate ne s’en remettra jamais…

Après la 2e journée de repos, le Giro repartira de plus belle vers Aprica avec, dans le final, le redoutable Mortirolo. 175 bornes difficiles, de quoi décanter la course.

Après une 17e étape de transition, le parcours de la 18e étape est intéressant, avec un profil plat jusqu’à une grosse difficulté située dans le final, le Monte Ologno. Ca sera une course de côte, et surtout une intéressante descente pour rallier l’arrivée!

Restera deux arrivées en altitude sur les 19e et 20e étapes, la première au sommet du Cervinia après… 236 bornes excusez un peu, la deuxième vers Sestrières après le passage dans le final du Colle de Finestre, un sacré col dont la dernière portion est en terre battue et qui culmine à presque 2 200 mètres d’altitude. Aie!

L’arrivée aura lieu à Milan le lendemain, soit le 31 mai 2015.

Le vidéo de présentation du parcours est ici.

En bref, un Giro somme toute sans grande surprise, assez bien équilibré et fidèle à la formule habituelle. Nairo Quintana, le champion du Giro 2014, a déjà annoncé son impasse sur l’épreuve en 2015, préférant se consacrer à une préparation spécifique pour le Tour. Le duel devrait tourner entre Alberto Contador et Vicenzo Nibali qui ont tous deux annoncé leur présence sur l’épreuve italienne.

5 – Oleg Tinkoff. L’homme ne manque pas d’audace et de culot. Il a proposé le partage d’un million de dollars entre Contador, Froome, Nibali et Quintana s’ils acceptaient tous les quatre de disputer en 2015 les trois grands tours.

Je pense que cette proposition a laissé Quintana, Nibali et Froome assez froids…

Oleg, faut proposer un million de dollars chacun pour qu’ils le fassent!

6 – Cyclocross. Peu adepte de cette discipline du cyclisme, j’en demeure pas moins admiratif devant l’agilité et la condition des cyclocrossmen, des machines d’intensité. Payez-vous les images du premier cyclocross « SuperPrestige » de la saison, disputé ce week-end du côté de Gieten: c’est impressionnant! Et c’est encore plus impressionnant de savoir que c’est le jeune Mathieu Van Der Poel qui s’est imposé, battant les ténors de la discipline incluant Sven Nys (3e). Van Der Poel a 19 ans!

Partager

Précédent

Wow!

Suivant

Louis Garneau 2015

  1. mica

    Le tour de Lombardie est conforme au cyclisme « moderne » : un coureur saisit une opportunité d’ échapée (sillage d’une moto peut etre….?) et 10 autres coureurs s épient le coureur échappé gagne….est-ce une belle victoire? pour ma part je ne crois pas. Encore que la victoire de Martin ne me déplaise pas plus que celle des indécrotables vétérans espagnols.(je continues à les croire toujours à la limite de la légalité.
    Astana c’ est Tjs. pareil jouer avec un règlement, par ailleurs très flou, cela ne les dérange pas.
    Concernant le dopage il me semble qu’ une remarque s’impose: on ne peut tout de méme pas faire gagner le prix de l’ Arc de triomphe à un baudet du Poitou! prenez l ‘exemple de quelques fréres de champions: Prudencio Indurain, Jean Bobet, Serce Coppi, André Poulidor , Yvon Madiot, Jalabert frére (j’ai méme oublié son prénon) tous cela n’ont pas laissé un souvenir impérissable malgrés tout le respect qu’ on leur doit! Ils disposaient pourtant de la méme pharmacopée que leurs illustres frangins et on imagine leur désir de réaliser des exploits à la hauteur de la fratrie. En fait rien de tout cela ! Que des résultats infiniment modestes? Ils étaient pourtant en premiére ligne pour se « préparer ».
    Concernant le tour d Italie 8 arrivées au sommet, c’est l’ imflation dans ce que l on veut nous faire croire spectaculaire. Des cotes à 18 ou 20 pour cent, c’ est pour quand le grimper a la corde à l’ arrivée?
    Tréve de plaisanterie mais il faudra bientôt peser moins de 60 Kg pour gagner une course cycliste!

    0
    0
  2. pijiu

    Pas tout à fait d’accord sur l’analyse du Tour de Lombardie. Martin les a surpris de manière magistrale, dans un fond plat descendant à 600 mètres de la ligne. Même si un coureur s’était sacrifié (qui, Gilbert?), le temps de relancer l’allure, ça aurait tout de même été très difficile de revenir. Martin pas le plus fort, mais le plus malin.
    Et concernant les montées à 18% du Giro, c’est peut-être de la surenchère, mais je préfère ça aux montées à 6-7%, derrière 3 équipiers qui montent à 30 km/h, impossible donc de mettre le bout du nez en tête à cause de la prise au vent, et ça se termine en sprint dans les 500 derniers mètres. Le problème n’est pas le parcours, mais le nivellement des valeurs, qu’on l’attribue à la meilleure préparation, au dopage, aux capteurs de puissance qui permettent de mieux se gérer ou à la plus grande densité en talents (car plus gros bassin de coureurs, mondialisation, etc.).

    0
    0
  3. thierry mtl

    Le comportement hébété et stoïque des coureurs qui se regardent en voyant partir Dan Martin est quand même décevant. La peur d’amener qq’un les a tous neutralisé ! Ils ont tous perdu ensemble. Cette image frôlait le ridicule. Quand on est à ce point sur la défensive, mieux vaut aller rouler seul autour du lac de Côme. Certains coéquipiers qui avaient soutenu leur leader pendant 228 Km devaient être déçus.

    0
    0
  4. Vincent C

    #6

    Le grand-père Van Der Pout Pout du côté de sa mère était rien de moins que Raymond Poulidor. Son père a été Champion du Monde de CX en 1996.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Adrie_van_der_Poel

    De la graine de champion comme on dit… ou une très bonne pharmacie.

    0
    0
  5. alain39

    Andy Schleck arrête. C’est l’information de l’année. Un pb de genoux qui fait suite à une descente aux enfers entamée il y a 2 ans.
    C’en est fini du prodige qui avait connu un début de carrière fracassant et ce à seulement 29 ans.
    Que retenir de Schleck?
    Un gâchis car ce mec avait la grande classe. Certes une lacune en chrono qui l’handicapait pour viser la victoire sur un grand tour. Une faiblesse de caractère et puis une certaine naïveté dans sa façon de courir.
    Il ne s’est que trop rarement comporté en patron ou grand leader d’une équipe.
    Mais un grimpeur de grande classe capable de long raides.
    Guimard l’avait placé parmi son quartet magique de coureurs qu’il avait dirigé: Hinault, lemond, Fignon et schleck. Ca vous place tout de même le bonhomme.
    Si on compare son palmarès avec celui de ses glorieux prédécesseurs on constate qu’il est bien plus léger.
    Il lui reste maintenant à réussir sa reconversion et ça va être difficile car il sait très bien au fond de lui même qu’il avait encore des choses à faire et à prouver.
    Un sentiment d’inachevé qui va lui rester en travers de la gorge pour le reste de sa vie malgré un compte en banque bien rempli.
    Bon courage car commence pour lui une période bien compliquée et il va lui falloir beaucoup de caractère pour passer cette épreuve.
    Or c’est pas son point fort.
    La vie n’est pas un long fleuve tranquille et celle de champion cycliste est pleine d’embûches.
    Bon courage Andy et merci pour ces bons moments notamment cette étape du Galibier en 2011.
    Asta la vista babe.

    0
    0
  6. Maxime R

    @alain 39: Et oui départ de Schleck, même si je ne l’ai jamais supporté je trouve ça dommage, c’était un courreur énorme, son plus gros problème était son mental et p-e un manque de motivation. Il me fait penser à Ullrich sur ce point, énorme potentiel, explosion très jeune, puis par manque de mentalet à cause d’une certaine nonchalance est passé à coté de ses principaux objectifs, GAGNER le tour.

    Comme je l’ai lu dans un magazine « Andy le coureur est mort à Grenoble », son mental friable n’a pas survecu à ce jour là.

    Je garderai comme souvenir de lui ce jour de juillet 2011 lors de sa victoire dans le Galibier, ce jour là deux personnes ont merites de gagner le tour, Evans et Schleck, le hasard aura voulu qu’ils prennent leur retraite au même moment.

    @Lombardie: Je te trouve dur avec Martin sur ce coup là Laurent, il était encore présent, il a éssayé, il a été le plus malin et à profité des favoris qui se nautralisaient derrière, il a failli réussir le même coup à Liège-Bastogne-Liège si il n’était pas tombé, moi je dis bien joué.

    @Astana: j’avais parié qu’il demanderai l’analyse de l’échantillon B après la Lombardei, je me suis trompé, voyons le bon coté des choses, au moins ils ont avoué et n’ont pas tenté de nous sortir des explications à la con. Quand à la stratégie de l’équipe je dirais qu’ils se sont juste faufilé dans une brêche du reglement, c’est dommage il faudrait p-e tenter de modifier la règle. Même si elle me paraît logique dans sa version actuelle, p-e imposer un délai de réflexion pour décider si on avoue ou non.

    @ Giro: Pas fait vraiment attention au parcours, mais on dirait qu’ils arrêtent leur course à la haute montagne. Si j’ai bien compris moins de haute montagne, plus de moyenne, on dirait le Tour de France de ces dernières années, non ?

    @L’idée de Tinkoff, même si le type me fait gerber, je dois avouer que je serais curieux de voir les 4 (+p-e Valverde, Pinot, Aru) faire les 3 grands tour en une année.

    @Cyclocross: En Belgique (essentiellement en Flandre) c’est une religion, et Nys est un demi dieu, il suffit de voir l’acclamation qui le suit lui et pas un autre tout le long d’une course, j’adore regarder ça en hiver. Je ne peux que vous inviter à aller en voir un au moins une fois (si possible un ou Nys est présent, rien que ça vaut le coup).

    sportivement

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.