Le ProTour se met en place

Pour le meilleur ou pour le pire, l’UCI ProTour se mettra en place au 1er janvier. Exit donc la Coupe du Monde, place à une nouvelle compétition plus étendue, élargie aux courses par étape d’une semaine comme aux grands tours. Le vainqueur du ProTour sera le coureur qui, durant la saison, aura amassé le plus de points sur les épreuves du label. Ce coureur portera un maillot distinctif, blanc et bleu.

C’est évidemment une victoire sur le Tour de France qui donnera le plus de points : 100. Le vainqueur du Giro et de la Vuelta en engrangeront 85, ce qui peut paraître injuste, voire une belle chance ratée d’enfin porter l’intérêt des coureurs sur autre chose que le seul Tour. Une victoire sur une Classique donnera 50 points, comme une victoire sur une épreuve par étape plus courte (Paris-Nice, le Dauphiné, etc.).

Le peloton du ProTour comportera 493 coureurs très précisément, répartis en 19 équipes. On comptera pas moins de 39 nationalités au sein du peloton ProTour, dont deux Canadiens (Barry et Hesjedal). C’est l’Italie, avec 93 coureurs, qui est le pays le mieux représenté, suivi de près par l’Espagne (92 coureurs) puis par la France (69), la Belgique (39), l’Allemagne (37), les Pays-Bas (29), l’Australie (17), les Etats-Unis (15), le Danemark (12) et la Suisse (11).

Fouillez nos archives!