Le point sur les capteurs de puissance

Pas de doute, et je l’ai déjà écrit, le monde des capteurs de puissance pour vélo se démocratise (ce site ici en a dénombré plus de 150 modèles disponibles!). L’offre a en effet beaucoup augmenté ces dernières années, et les prix sont globalement à la baisse.

C’est ainsi qu’aujourd’hui au sein du peloton pro, on retrouve plusieurs marques de capteurs de puissance. Le site Matos Vélo a récemment proposé cet excellent survol de la situation actuelle. SRM demeure partenaire de six équipes, et quatre supplémentaires utilisent aussi ce capteur parmi les premiers à voir le jour à la fin des années 1980 et restant en quelque sorte la référence absolue dans le domaine.

Deux équipes utiliseront cette année le capteur Pioneer, comme deux équipes utiliseront les Power2Max. Enfin, les capteurs Quarq et Stages Cycling seront utilisés par une seule équipe, respectivement.

Il existe aussi d’autres systèmes utilisés sur une base plus “ad hoc”: Garmin Vector, Look Keo Power et PowerTap notamment.

Avant d’investir, il convient toutefois de bien évaluer la précision de l’appareil désiré, car il semble qu’il existe de grandes variabilités. Pousser 340 watts, ou 370 watts, ce n’est pas la même chose.

À ce titre, il s’agit de ne pas manquer l’excellent article là encore produit par Matos Vélo quant au capteur Stages Cycling. La conclusion? Cet appareil ne tiendrait pas ses promesses au niveau de la fiabilité et de la précision de la mesure.

D’autres analyses très détaillées sur certains capteurs de puissance ont été publiées sur le site DCRainMaker, notamment pour les Garmin Vector et Power2Max.

Mon avis? Le système SRM demeure probablement le plus précis à ce stade-ci, mais comporte également plusieurs irritants. Le premier, son prix, le deuxième, sa complexité au niveau de l’installation, l’appareil ne pouvant pas être permuté facilement d’un vélo à un autre. Enfin, sa calibration, ainsi que le changement de piles au niveau des gauges de contrainte, sont aussi des limites importantes.

La meilleure alternative à mon sens est le système Power2Max, avec une offre de manivelles impressionnante et une fiabilité au rendez-vous. Compatible ANT+, calibration aisée comme le changement de pile, c’est le SRM, en (presque) mieux!

16 Commentaires

  1. Nic R.
    Soumis le 31 janvier 2015 à 8:21 | Permalien

    Je possède un (des powertaps), un Quarq et je viens tout juste de faire l’acquisition d’un Stage usagé. Je n’ai par contre pas encore eu la chance de tester le Stage. Mon observation personnelle est que ce sont souvent les entreprises qui essaient de mousser leur relativement nouveau produit qui se retrouve en plus grand nombre sur les vélos des équipes WorldTour. Pioneer et Power2max étant relativement nouveau sur ce marché en explosion, je peux comprendre leur budget de marketing qui leur permet de commanditer plus d’une equipe. Bien que Power2Max sont présents depuis quelques années déjà, je les considère comme nouveau concurrent sérieux à des marques plus établies ayant résolu leur problème de variation due à la température dans leur plus récent modèle et logiciel embarqué. Je sais par ailleurs que Pioneer possède un système intéressant mais plus difficile à linstallation requérant deux aimants à coller sur le cadre.

    Quant à la précision de ces engins de mesure de puissance, je dois avouer que je suis quelque peu surpris des grandes variations rapportées sur le Stage. Le site DCRainMaker semble indiquer une meilleure expérience et j’ai aussi quelques amis qui le possèdent et n’ont jamais remarqué ce genre de variation. J’avoue que je suis maintenant impatient de tester et comparer.

    Finalement, on dit souvent que la constance de la mesure est ce qui importe le plus et je suis partiellement en accord avec ce constat. A l’entraînement ce que l’on recherche est une certaine répètabilité (cest un mot français?) . Mais c’est aussi utile de pouvoir se comparer à d’autres coureurs et ainsi jauger les watts qui nous manquent pour pouvoir les suivre (tout en considérant nos poids respectifs bien entendu). Jusqu’à maintenant j’ai été en mesure de constater que mon Quarq, mon Powertap et mon Computrainer me donnent des valeurs très très similaire ce qui me rassure sur leur précision. Comme je disais plus haut, jai très hate maintenant de comparer le Stage à tous ces engins et confirmer ou infirmer les différentes analyses des sites nommés dans mon commentaire et dans ton blog.

    Nic

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  2. Vincent C
    Soumis le 31 janvier 2015 à 9:16 | Permalien

    Power2max, pour la simplicité et la compatibilité de leurs modèles.

    Pionner et Stages n’ont pas de modèle pour Campy… moi des compagnies qui vont juste dans le Shimano et SRAM c’est non. Pourquoi pas d’entente avec Campagnolo au juste?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  3. Soumis le 31 janvier 2015 à 10:24 | Permalien

    Ce n’est pas un problème d’entente, mais un souci avec les manivelles carbone. J’avais interrogé Stages à ce sujet.
    Sur ces capteurs, il existe une sonde de température permettant de corriger les données en fonction de la température (compensation active en fonction de la température). Or, ces sondes fonctionnent très mal avec le carbone.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. Soumis le 31 janvier 2015 à 1:33 | Permalien

    @Nic,
    Merci de ce commentaire, et n’hésite pas à nous faire part de tes conclusions.
    Tu as raison, pour un individu, le manque de précision importe peu pourvu qu’on utilise toujours le même appareil. Par contre, pour comparer un cycliste avec un autre, là, c’est un gros problème! On entend tout et n’importe quoi parfois: « je tire 400 watts de PAM »…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Soumis le 31 janvier 2015 à 3:31 | Permalien

    @Laurent,

    Les SRM ont beaucoup évolués depuis les dernières années. D’abord le sans fil, et maintenant la batterie dure maintenant 5ans ou 3000heures. Cette année, j’ai utlisé le capteur sur 3-4 vélos différents et le changement ne prend que quelques minutes.

    Avec un aimant supplémentaire, je peux ainsi changer le capteur en moins de 2 min d’un vélo à un autre. Je me suis buté une seule fois à un problème lorsque j’ai essayé de mettre le pédalier (j’utilise le modèle Shimano DA 11v) sur un vélo doté du BB30. Il a fallu mettre un adaptateur pour convertir le BB30 aux spécification de Shimano.

    La calibration, quand à elle, se fait en moins de 30sec et la précision est très constante avec le temps.

    Bref, je ne recommande aucun autre système. Pour ceux que ça peut intéresser, je suis d’ailleurs détaillant coach autorisé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  6. Soumis le 31 janvier 2015 à 3:51 | Permalien

    @Jean-Michel,
    Merci de ces précisions sur les capteurs SRM qui demeurent LA référence de l’industrie, c’est certain. Vrai que le sans-fil améliore grandement la permutabilité du système SRM d’un vélo à un autre. On attend toujours l’unité SRM PowerControl 8, qui doit intégrer un GPS. Sa sortie a été reportée plusieurs fois déjà. Des nouvelles pour nos lecteurs à ce sujet?
    Il faudra qu’on se parle en privé sur le système SRM 8 lorsque disponible, ça m’intéresse! (mais la concurrence augmente avec notamment le système Power2max!).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. Soumis le 31 janvier 2015 à 5:33 | Permalien

    Une descente urbaine en VTT..

    http://lebuzz.eurosport.fr/best-of-web/une-descente-urbaine-en-vtt-completement-dingue-12202/?_ga=1.129601420.108940134.1420553643

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. Vincent C
    Soumis le 31 janvier 2015 à 8:39 | Permalien

    @Guillaume

    Y’a des pédalier en alu chez Campy tu sais.

    Et Pioneer, c’est une question d’alu aussi?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Guillaume Lafleur
    Soumis le 31 janvier 2015 à 9:07 | Permalien

    C’est entendu que le Stages a ses limites ! On lui pardonne par son prix, sa portabilité et son faible poids. Comme Nic R. mentionnait, l’analyse et les protocoles utilisés par DCRainMaker sont plus complets. Le Stages répond à mes exigences s’il est constant. J’ai hâte que tu essais ton Stages Nic !

    Aussi, selon moi, MatosVélo commet une erreur en utilisant un PowerTap calibré sur une autre combinaison pédale-pédalier-chaine-cassette. C’est connu qu’il y a une perte de puissance le long de cette transmission. Cette perte est variable d’un vélo à l’autre. Plusieurs sources mentionnent une variation jusqu’à environ 5%. (Une source parmi plusieurs: http://www.cyclingpowerlab.com/DrivetrainEfficiency.aspx).

    Toi Laurent quel capteur de puissance utilises-tu ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Soumis le 1 février 2015 à 1:30 | Permalien

    Fred Grappe, spécialiste de la puissance à la FDJ a récemment réalisé une étudié sur les capteurs qui sera prochainement publiée. Il arrive aux mêmes résultats que moi apparemment.
    Quant à la roue, elle a été calibrée sur un banc spécifique et non sur une autre combinaison pédalier chaine.
    Ce qui n’expliquerait pas que j’ai plus de puissance au Powertap qu’au Stages. Normalement, il doit y avoir des pertes côté transmission, pas des gains de watts.
    Ce qui n’explique pas non plus les variations au cours d’une même sortie.
    Je n’explique non plus toujours pas comment DC Rainmaker valide son test alors qu’il a des résultats différents entre son test home trainer et son test route. Un coup le Stages affiche plus de watts que le Powertap, sur l’autre test, moins de watts.

    @Vincent, c’est la réponse de Stages. Après, de nombreux fabricants de capteurs ne proposent leurs solutions que sur du haut de gamme. Chez Campagnols, ça veut dire alu automatiquement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Guillaume Lafleur
    Soumis le 1 février 2015 à 9:02 | Permalien

    @Guillaume : « Ce qui n’expliquerait pas que j’ai plus de puissance au Powertap qu’au Stages. Normalement, il doit y avoir des pertes côté transmission, pas des gains de watts. » C’est possible dépendant de la calibration de la pente du capteur de puissance, mais je suis satisfait si tu me confirmes que le PowerTap a réussi le test statique de calibration sur ton vélo sur un banc spécifiique MatSport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Soumis le 1 février 2015 à 9:24 | Permalien

    Non, calibration roue seule chez Matsport, pas avec mon vélo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Guillaume Lafleur
    Soumis le 1 février 2015 à 2:02 | Permalien

    Donc il est faux de dire que ta roue PowerTap donne des résultats identiques au capteur SRM.

    Maintenant, disons que ton PowerTap donnait 2% plus haut que le SRM et que le Stages à cause des ses capacités limités est 4% plus bas que le SRM. Selon moi, ce serait deux capteurs de puissance bien acceptables mais avec un écart de 7% entre les deux.

    J’ai bien hâte de voir l’étude de Fred Grappe !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. Guillaume Lafleur
    Soumis le 1 février 2015 à 2:13 | Permalien

    Je serais vraiment curieux de voir la différence entre le SRM, le PowerTap et le Stages sur plusieurs efforts entre 1 minute et 20 minutes !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. G Lambert
    Soumis le 2 février 2015 à 2:41 | Permalien

    J’ai fait le test avec les Vector de Garmin et Stage.
    1 heure sur les rouleaux avec des intervalles de 1 à 3 min.
    Une vingtaine d’intervalles en tout.

    La cadence a été exactement la même pour chaque intervalle
    Et la moyenne de watts etait de 5% plus élevé pour les Vectors.

    Lequel dit vrai ?
    Ça vaut ce que ça vaut sur les rouleaux, on refera le test à l’extérieur sur un parcours vallonné.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  16. Fore
    Soumis le 2 février 2015 à 5:16 | Permalien

    Power2max est tentant, moins fantaisiste que Vector ou Stages mais dérive au dessus de 300 watts, voir l’étude d’alban lorenzini http://cyclesetforme.blogspot.fr/2014/03/test-power2max-type-s.html

    Stages/Pionner/Rotor/Vector n’ont pas la répétabilité souhaitable, pas de miracle, les plus sérieux sont les plus anciens, SRM et Powertap. Même Quarq est sujet à discussion, et l’adoption par une équipe pro n’est pas un critère, vu les enjeux de sponsoring.

    Pour ma part, je n’ai pas les moyens pour un SRM et quand bien même, le renvoyer tous les ans en SAV m’ennuierait, mais j’ai 2 powertap d’occasion (un SL et un G3, 1200€ les 2), un roue alu à pneu, l’autre carbone à boyau. Ils disent la même chose à 2 watts près et sur des montées abritées/pentues/régulières, ils recoupent la théorie à 2-4 watts près. Avec ça, je suis content et je n’ai pas besoin d’aller voir ailleurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!