Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le pipeau de Pat McQuaid

L’individu me donne des boutons. Je vais bientôt devoir aller en thérapie pour être capable de gérer ca!

Pat McQuaid sévit une nouvelle fois, il vient de publier une lettre en réaction à l’annonce récente de Brian Cookson, président de la fédé britannique de cyclisme, de briguer contre lui le poste de président de l’UCI lors des élections de septembre prochain.

Il s’agit sans l’ombre d’un doute une preuve additionnelle d’à quel point McQuaid tente de s’accrocher désespérément à son poste. Je n’y vois qu’une raison possible: ses ambitions personnelles, point final, et nullement les intérêts supérieurs du sport cycliste.

En effet, pourquoi McQuaid cherche-t-il autant une ré-élection? Critiqué de toutes parts, non désiré par beaucoup, constamment baignant dans les scandales, pourquoi insister?

Anyway, la lettre de McQuaid dénonce surtout des tractations en cours visant à nuire à sa ré-élection. Si McQuaid a probablement raison de s’inquiéter de la légalité ou la moralité de certaines actions, j’estime qu’il est bien mal placé pour se poser ainsi en un « défenseur de la démocratie ».

En conclusion, McQuaid ré-itère son intention de servir le cyclisme, tout le cyclisme, au cours des prochaines années. Surtout, il écrit « (…) as well as ensuring that the UCI has remained at the forefront of the fight against the scourge of doping in sport. »

Pure désinformation!

M. McQuaid, quelques questions pour vous, pour aller au delà des communiqués léchés vide de sens:

1 – tout le monde reconnaît que l’UCI est en conflit d’intérêt permanent entre la promotion du cyclisme, qui exige une image de marque, et la lutte contre le dopage, qui ternit l’image du cyclisme. Pourquoi l’UCI se traine-t-elle les pieds dans ce dossier? Pourquoi l’UCI ne prend-t-elle pas le leadership d’une réforme de la gouvernance de ce sport pour clairement donner le dossier de la lutte contre le dopage à des instances internationales indépendantes? Pourquoi autant de temps?

2 – Pourquoi l’UCI se réfugie-t-elle derrière des statistiques vides de sens portant sur le nombre de contrôles antidopage pour justifier ses actions, en réalité très modestes? La majorité des grands scandales de dopage des 20 dernières années sont survenus à la suite d’enquêtes journalistiques ou policières… Qu’attend l’UCI pour collaborer avec les autorités nationales en partageant de l’information, quitte à ouvrir le dossier de la confidentialité des informations, notamment celles recueillies au moyen du passeport biologique?

3 – La mise en place d’un passeport biologique est probablement le meilleur coup de l’UCI dans la lutte contre le dopage ces dernières années. Pourquoi sous-utiliser cet outil? Pourquoi ne pas le complémenter par un profil de puissance des athlètes, permettant d’identifier les coureurs à surveiller de près?

4 – Pourquoi tant tarder dans la mise en place d’une commission « Vérité et Réconciliation » tant demandée par le milieu cycliste – Lance Armstrong lui-même – pour faire débloquer les choses? Craindriez-vous des révélations dont le timing serait mal choisi à quelques semaines de l’élection pour la présidence de l’UCI? Pourquoi vous contentez-vous d’un « rapport interne » à venir sur le dossier, pour l’instant? Démocratie, transparence vous dites?

5 – Quel rôle à l’UCI joue encore Hein Verbruggen à l’UCI, et quelles ont été les gestes posés par ce dernier et par l’UCI à l’endroit de Lance Armstrong et de son équipe entre 2000 et 2010? Le rapport USADA a soulevé de nombreuses questions, notamment quant au rôle de l’UCI durant le Tour 2009 envers l’équipe Astana d’Armstrong et du vainqueur Contador, questions toujours sans réponse aujourd’hui….

6 – Pourquoi désinformer le public quant à la supposée « démocratie » régnant à l’UCI? Votre « commission indépendante » proposée à l’automne 2012 à la suite du scandale Armstrong n’était pas indépendante: vous avez vous-même nommé la personne responsable de choisir les trois personnes responsables de mener cette commission!!! Pourquoi affirmer sur toutes les tribunes que l’AMA et l’USADA ont refusé cette commission, sans ajouter qu’elles l’ont refusé car cette commission n’était pas indépendante de l’UCI, donc pas crédible?

7 – Pourquoi affirmez-vous d’une part ne pas avoir pu connaître les agissements des coureurs pro durant les années 2000, et d’autre part que le peloton pro d’aujourd’hui est plus propre que jamais? En vérité, de deux choses l’une: où vous n’en savez strictement rien, car les coureurs vous cachent ce qu’ils font, où vous le savez très bien, mais protégez l’image du cyclisme… J’opte personnellement pour la 2e option, à mes yeux la plus probable.

8 – Pourquoi tarder à durcir les peines contre les coureurs dopés? Pourquoi Alexandre Vinokourov est-il l’actuel manager général de l’équipe Astana? Pourquoi Bjarne Riis de Saxo Bank? Et Jonathan Vaughters? Comment espérer se sortir du dopage si des ex-dopés sont aujourd’hui managers des plus grandes équipes? Quelle crédibilité pour le cyclisme pro?

Et je pourrais continuer ainsi longtemps, notamment sur d’autres réformes à mettre en place, notamment du côté des médecins d’équipe…

Bref, je suis convaincu que Pat McQuaid traine suffisamment de casseroles derrière lui pour justifier qu’il n’est pas raisonnable de lui accorder notre confiance pour présider aux destinées du cyclisme au cours des prochaines années. Ces communiqués de presse léchés ne doivent pas nous voiler la triste réalité de son bilan au cours des dernières années, et qui a conduit le cyclisme là où il est actuellement.

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

Dauphiné: le point

  1. schwartz patrick

    Pourquoi Mc Quaid est-il le seul candidat possible à
    être à la tête de l’UCI ? Parce qu’apparemment ,il
    n’y a pas beaucoup de remue ménage…

    0
    0
  2. thierry mtl

    Un peu hors sujet, mais 4 SKY dans le top 10 du CLM du Dauphiné aujourd’hui.
    La réincarnation des USPS est complétée.

    « not normal » comme dirait Lance.

    0
    0
  3. Michel M

    pour continuer dans l’hors sujet de Thierry … Boasson-Hagen, Porte, et dans une moindre mesure me semble, Geraint Thomas, étaient déjà forts en clm avant de se joindre à Sky, non?

    0
    0
  4. Lodewijk

    D’accord avec (presque) tout, comme d’habitude. Je suis juste un peu gêné par la mention à Vaughters, qui possède tout de même la réputation d’avoir été plutôt mesuré dans sa consommation de produits dopants et qui a aujourd’hui un discours construit sur la lutte anti-dopage. À mon sens, il n’entre pas dans la même catégorie qu’un Riis ou un Vinokourov. Si l’on souhaite que les équipes pro tour soient managées par des hommes n’ayant jamais eu affaire au dopage, on exclue de fait tous les anciens coureurs et managers…ou alors on fait comme sky, en jouant la carte de l’hypocrisie et en privilégiant ceux qui n’ont pas avoué.

    0
    0
  5. Pierre Lacoste

    Content de voir que je ne suis pas seul à voir Vaughters d’un autre oeil que les Riis, Vino, etc. Merci de la souligner, Lodewijk.

    0
    0
  6. Fore

    Misère, comment Froome a atomisé Contador et les autres à Valmorel… comme s’il en avait encore des tonnes sous la pédale alors que Contador était « lactique » depuis un moment. Je sais pas à quoi il marche mais c’est efficace…

    0
    0
  7. zboy

    Contador, après son histoire de steak, n’a plus de défaite, il peut juste plus se faire prendre. Je pense qu’il roule moins chargé.

    Par contre Froom, aye ! Mais on ne l’a pas pris, alors il est clean….MMmmmmmmm.

    0
    0
  8. PILOTTE

    Très bon texte Laurent, Tu devient très fort dans tes propos, tu connais ton sujet plus que bien et on voit que tu tiens a cœur se sujet très sensible de l’heure qu’est la réélection de notre très chère Pat…. Bref je suis avec toi à 100% dans tes analyses et je pense que si tu continue dans cette direction tu aura contribué à ta façon a le sortir de la !! Continue ton excellent travail pour au moin aider à renseigner et eclairer les gens sur se sombre personnage !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.