Tous les jours, la passion du cyclisme

LBL: Alaphilippe-Hirschi, le clash!

La 106e édition de Liège-Bastogne-Liège, surnommée « La Doyenne » car c’est la plus ancienne classique d’un jour parmi les monuments, aura lieu ce dimanche en Belgique.

La pluie et la fraicheur devraient accompagner le peloton, ce qui durcira un peu la course.

Au menu de Messieurs les coureurs, 257 kms à travers la Wallonie, entre Liège et Bastogne, et retour. Le retour est plus musclé, avec de nombreuses cotes dans les 100 derniers kilomètres: Mont-le-Soie, Wanne, Stockeu, Haute-Levée, Rosier, Maquisard, Redoute, Forges, Roche-aux-Faucons. Plus de 4000m de dénivelé!

La trilogie Redoute-Forges-Roche-aux-Faucons est désormais mythique, avec la Redoute comme le haut-lieu de la course. J’aime à rappeler que selon la légende, seul Franck Vandenbroucke aurait réussi l’exploit de la grimper sur la plaque, c’était en 1999 et il avait été intouchable, déposant Michele Bartoli comme une vieille chaussette, à mi-pente, mains en bas du guidon.

Habituellement, c’est dans la Redoute, à quelques 35 kms de l’arrivée, que les favoris se dévoilent. On verra dimanche!

Les favoris

Aucun doute, deux épouvantails: Julian Alaphilippe et Marc Hirschi. Le premier est le nouveau champion du monde, le deuxième vient de s’imposer mercredi dernier sur la Flèche Wallonne.

Entre les deux, choisissez Alaphilippe, pour la maturité physique que requiert le final de la Doyenne.

Derrière, il y a de nombreux outsiders.

D’abord le Canadien Mike Woods, troisième en haut du Mur de Huy mercredi dernier et qui évolue au sein d’une puissante formation, avec Uran, Bettiol, Martinez, Howes et Powless.

Warren Barguil ensuite, comme l’ont fait remarqué certains lecteurs avisés de ce site, il a été le coureur ayant gravi les 300 derniers mètres du Mur de Huy le plus vite. La Doyenne convient encore mieux aux dispositions physiques de Barguil.

Tadej Pogacar est au départ, même si on a l’impression qu’il est en baisse de forme, il demeure un sacré client. Il roule, il grimpe, et il peut sprinter! Son coéquipier Rui Costa est également en forme en ce moment.

Attention à Michal Kwiatkowski, surtout si la météo n’est pas bonne. Très en forme, il tourne autour d’une victoire depuis un moment. On note parmi ses coéquipiers chez Ineos un certain Chris Froome.

Richie Porte est également un client. Il devrait être dans le final. Tout comme Benoit Cosnefroy, excellent 2e sur la Flèche Wallonne et dont la confiance en lui est boostée en ce moment.

L’invité surprise c’est Mathieu Van Der Poel qui vient tout juste hier de remporter le BinckBank Tour en renversant l’épreuve lors de la 5e et dernière étape après une échappée solo de 50 bornes, excusez du peu. Bel exploit pour le néerlandais qui sera donc un favori aujourd’hui… s’il a bien récupéré de son effort de la veille.

Tim Wellens, Guillaume Martin, Mikel Landa, Simon Geschke, Greg Van Avermaet, Primoz Roglic, Adam Yates, Lennard Kamna sont d’autres coureurs à surveiller dimanche.

À noter que le quadruple vainqueur Alejandro Valverde a décidé de faire l’impasse, voulant se concentrer sur sa préparation en vue de la prochaine Vuelta.

Trois Canadiens au départ: outre Woods, on compte Hugo Houle et James Piccoli. Ce dernier évoluera sur un parcours qui devrait en principe lui convenir. Et Houle est en excellente condition, une belle place à l’arrivée (top-10?) serait une belle satisfaction pour lui cette saison.

À la télé

En France, ca sera sur France3.

Ailleurs en Europe, surtout Eurosport.

Au Canada, FloBikes.

Sinon, Tiz-Cycling en free streaming.

Le Giro

Sans surprise, c’est Filippo Ganna sur son Pinarello Bolide monté d’un… 60×11 qui a remporté cette première étape particulière, un chrono comportant une grosse descente.

Presque 60 km/h de moyenne!

La surprise vient du jeune Tobias Foss, 5e hier à 31 secondes du vainqueur. Ça sera intéressant de suivre la progression de Foss sur ce Giro, lui qui a remporté l’an dernier le Tour de l’Avenir. Il sait donc grimper!

La surprise vient aussi des écarts entre les favoris, et certains lecteurs avisés de ce site l’avaient prédit, bravo! Cela témoigne de la connaissance des lecteurs de ce site, et de la qualité des commentaires qu’on y retrouve.

Geraint Thomas a fait une grosse perf, terminant seulement 23sec derrière Ganna. Du coup, il met une grosse valise aux autres clients pour le général: Simon Yates pointe désormais à 26sec de l’Anglais, Vicenzo Nibali à un peu plus d’une minute, Steven Kruijswijk et Jakob Fuglsang à près de 1min30, Majka un peu plus loin encore.

Prochain rdv l’Etna dans deux jours, un premier vrai test.

Partager

Précédent

Un Giro (très) compliqué

Suivant

Alaphilippe, l’erreur de cadet

16 Commentaires

  1. Bernard

    Dommage que Valverde ne soit pas là. Il est étrange que Movistar mise tout sur une vuelta dont le déroulement et la météo sont incertains. Un faible pour les français Conesfroy, Martin et Barguil, même si ce sera dur pour la victoire.

    0
    0
  2. plasthmatic

    Fort vent de sud annoncé pour l’après-midi sur la Belgique. Le même qui souffle depuis hier soir sur la Lorraine.
    De Bastogne à Liège, c’est quasi plein nord. Un coureur, ou un petit groupe, pourraient n’en pas être dissuadés de partir à quelques dizaines de kilomètres de la ligne.

    0
    0
  3. Quelqu'un

    Woods ne sait pas rouler…. le voilà en chasse-patate tout seul.

    0
    0
  4. Quelqu'un

    Ben voyons, Alaphilippe roule comme un cadet à Liège!

    0
    0
  5. missbecaneenfolie

    A moins de 30 cm de la ligne, il leva les bras au ciel vêtu de son maillot arc-en-ciel où tout va bien aller, mais voilà que le ciel lui tomba sur la tête! Dure réalité.
    Donné faussement comme battu, Roglic tend les bras comme une corde à son arc et jette courageusement son vélo sur la ligne! La flèche atteint la cible: le gain!
    Nullement une malédiction ou pas de chance, juste une très grosse erreur digne d’un débutant pour Alaphilippe, vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer dit-on?
    Dommage mais victoire méritée de Primoz Roglic, qui trouve une forme de consolation après le Tour perdu à 24 heures de la fin(et devant au sprint de Pogacar, 4è).

    Il y aura d’autres classiques pour d’autres duels épiques plein de drames et de passion…

    0
    0
  6. Dany

    Erreur de débutant que pourtant même Merckx a faite…( contre Guimard) Je crois plutôt que Julian n’y croyait qu’à moitié. Sinon il n’aurait pas refusé de partir avec Hirschi. Il a préféré finir à quatre pour s’épargner car Hirschi est à présent l’homme à battre.

    0
    0
  7. Les gestes malheureux du champion reconnu qui pète un câble quand il sent qu il est entrain de perdre le contrôle.

    La version vélocipedique du coup de tête de Zidane à Materazzi.

    0
    0
  8. Thierry mtl

    Le coût de la prétention.
    En plus, il empêche Hirshi de gagner

    Alaphilippe ne la méritait vraiment pas.

    0
    0
  9. Le coût de la prétention ou du désespoir car s il lève les bras aussi tôt, c est aussi parce qu il sait qu’il vient de faire le vilain geste par dépit.

    Vraiment dommage pour Hirschi.

    0
    0
  10. noirvélo

    Pas bien Julian , geste de « riche » … Il ne faut pas que ça se reproduise , les « animosités » de certains « fans vite recyclés » peuvent fleurir sur les sites à la vitesse d’un sprint de Sam Bernett … L’erreur reste humaine et pardonnable mais à ce niveau faut faire attention au « capital sympathie » . Beaucoup ferment les yeux sur la DQST justement par sympathie pour toi en se défoulant sur les Jumbo , Inéos (un peu moins en ce moment!) ou Astana … sans que ce soit tellement fondé …

    0
    0
  11. Thierry mtl

    Eric
    Les images sont claires sous tous les angles.
    Il lève clairement les bras en signe de victoire et il ne pense ni à Hirshi ni à Roglic.
    Faut pas inventer du mélodrame quand il y en a pas.

    0
    0
  12. « AlaphilippeHIrschi, le clash »

    Le titre est prémonitoire. Les images sont effectivement très claires. Ce qui se passe dans sa tête l est beaucoup moins et laisse place à de nombreuses interprétations.

    Il a également fait un gros écart, où il ne passe pas loin de la chute, à l entame de la dernière descente.

    Après chacun est libre d interpréter les trois erreurs d Alaphilippe de manière isolées ou comme un tout.

    Ce n est pas une question de savoir qui à raison ou qui à tort mais une question de sensibilité. Surtout que même lui en sait probablement fichtrement rien.

    0
    0
  13. mica

    Oui, « le clasch »….c’ était bien vu, 24 h avant, aurais tu, Laurent, des dons de voyance?
    Bon, ces arrivées de course  » en petit comité » sont parfois surprenantes… et parfois aussi « irréguliéres  » que des arrivées de gros groupes (voir par exemple MSR 2017 ou 3 coureurs viennent s’ entasser les uns contre les autres, sans que l’ on puisse dire que l’ un est plus fautif que l’ autre, et Alap. était dèja de la partie, avec Sagan et Kiato.)
    Bon, « clasch » il n’ y aura pas, ces Mrs se connaissent fort bien, et l’ on pardonne facilement, d’ autant plus que celui qui est lésé un jour peut devenir une autre fois coupable.
    Lever les bras bien trop tôt est une sorte d’ acte manqué ou la volonté d’ affirmer: « voyez, j’ ai bien gagné »…..une façon de dire qu’ il n’ y avait pas de discussion possible; ou alors une sorte d’ auto punition.
    Ceci dit, belle course…..dans les 20 derniers Km, ce qui prècèdait était particulièrement insipide.
    Mais, quelle sélection aux abords de Liège; exactement ceux que l’ on attendait….mais sur les 5, il y a 3 Slovènes…..étonnant non?
    M. Van Der Poel…quel abattage extraordinaire, mais tout juste à la limite dés que ça dépasse 10%? ou est ce son échappée de la veille? N’ est il pas à la limite de poids au dela de laquelle il est difficile de réussir complètement dans le cyclisme « moderne »……l’ avenir le dira!

    0
    0
  14. lbi

    Oui mica, avec qq kilos de moins, il n’en faisait qu’une bouchée de ce groupe de tête!

    0
    0
  15. lbi

    Un coup de cétones s’il va à la jumbo et il battra les temps d’armstrong 🙂

    0
    0
  16. nick

    ouais, difficile à dire, c’était arrivé à zabel sur msr il y a qqs années,

    d’ailleurs, sur le tour, quand il gagne et prend le jaune, idem, hirschi revenait comme une balle, et il s’en était fallu de qqs mètres,

    bon, pour le prochain lbl, il aura eu le tps de digérer le maillot,

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.