La Vuelta est partie

Pas très motivée ces jours-ci, La Flamme Rouge. Il me semble que l’actualité cycliste est un peu tristounette en ce début septembre. Couvrons toutefois quelques brèves à propos de la 64e édition de la Vuelta qui s’est élancée samedi dernier d’Assen, aux Pays-Bas.

Le parcours

Étape intéressante demain vers Liège et qui reprend certaines routes des Classiques d’avril. Sinon, la course sera réellement lancée que samedi prochain par un clm de 30 bornes qui précède deux étapes de montagne, l’une se terminant à Alta de Aitana (première arrivée en altitude), l’autre à Xorret de Cati. Il faudra toutefois attendre à la traversée de la Sierra Nevada, vers la fin de la deuxième semaine, pour réellement voir la course se décanter. Comique, les organisateurs de la Vuelta ont concentré cette année les étapes intéressantes durant… les week-ends, question très probablement de maximiser les cotes d’écoute. Le 3e week-end de course réserve en effet un beau programme, avec pas moins de 3 arrivées en altitude en 3 jours (!!!), soit à Alto de Velefique, à Alto de Sierra Nevada et à La Pandera. Le vainqueur de la Vuelta 2009 devrait émerger durant ces étapes et il n’aura plus qu’à négocier une 3e semaine sans grand danger pour triompher à Madrid le 20 septembre prochain, le dernier clm étant très court (28 bornes). Au total, cette Vuelta couvre 3292 kms dont 63 seulement en clm répartis sur 3 étapes contre 8 étapes de montagne dont 5 arrivées en altitude.

Le nouveau directeur de course

Il s’appelle Javier Guillen et succède à Victor Cordero. Sa première déclaration fut malheureuse je pense, déclarant que l’absence cette année d’Alberto Contador ne se ferait pas sentir !

Les favoris

Le podium 2008 (Contador, Leipheimer, Sastre) étant absent cette année, les yeux se tournent vers d’autres coureurs: Andy Schleck d’abord, 2e du récent Tour de France, est probablement le coureur le plus à surveiller sur cette Vuelta. L’opposition viendra de Roman Kreuziger, auteur d’un excellent prologue samedi, mais aussi d’Alejandro Valverde bien sûr, qui doit sauver sa saison et justifier son salaire à la Caisse d’Épargne, et de Cadel Evans, qui doit pour sa part sauver une saison plombée par un Tour de France catastrophique. Outre ces trois coureurs, d’autres cyclistes voudront tenter de monter sur le podium : Ivan Basso, qui pourrait surprendre, Damiano Cunego, lui-aussi en quête d’une grande performance cette saison, Robert Gesink, 7e l’an dernier, Samuel Sanchez, le champion olympique, Thomas Danielson, qui veut sauver une carrière, Frank Schleck, le frère de l’autre et qui n’est jamais à prendre à la légère, voire Alexandre Vinokourov, le repenti. 

L’outsider

Sans conteste, Ezequiel Mosquera, 5e en 2007 et 3e l’an dernier. Coureur méconnu évoluant au sein de la modeste équipe Xacobeo-Galicia, attention à lui.

La couverture télé

Merci à un lecteur attentif de La Flamme Rouge et qui nous informe que sur le site de Universal Sports, on peut suivre la Vuelta sans frais.

Les Canadiens

Ils sont quatre au départ, du jamais vu je pense sur un grand tour. Trois font partie de la formation américaine Garmin: Christian Meier, Svein Tuft et Ryder Hesjedal. Enfin, un Québécois est de la fête, Dominique Rollin chez Cervelo. Rollin s’acquitte jusqu’ici très bien de son rôle de poisson-pilote dans les derniers kms des étapes, ayant bien placé Roger Hammond hier en vue du sprint. Hesjedal, qui je pense a un bon coup à jouer dans la montagne, se réserve probablement pour la suite.

Les Liquigas à la fête

C’était sur le prologue samedi, 4 coureurs dans les 10 premiers !!! (Bennati 5e, Kreuziger 6e, Basso 8e et Bodnar 10e).

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!