Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La réponse…

Réponse à mon petit jeu vendredi dernier, de gauche à droite: David Phinney (papa de Taylor), Eric Vanderarden (notamment vainqueur de Paris-Roubaix 1987), Donald Trump, le sympathique Dag-Otto Lauritzen (le Norvégien chez 7-Eleven, vainqueur sur le Tour 1987 à Luz Ardiden, superbe étape) et… Henk Lubberding, un sacré rouleur néerlandais, une pièce maitresse de la TI-Raleigh puis Panasonic dans leur domination des chronos par équipe à la fin des années 1980.

Vous êtes plusieurs à être tombés sur la bonne réponse, preuve de la profondeur des connaissances des lecteurs de ce site. Je renouvellerai ce genre de petit quiz, mais en augmentant considérablement le niveau de difficulté la prochaine fois! Merci à tous de votre participation!

Partager

Précédent

Changement d’heure au Québec

Suivant

Cyclisme sur route et déminéralisation osseuse

  1. lNoirvélo

    C’est bien Laurent, tu n’as pas fait d’erreur de ponctuation ! tu as mis la virgule après « Trump » et non
    pas après sympathique … Sinon ça aurait fait « Donald Trump le sympathique ,  » … comme quoi la ponctuation
    peut faire changer le sens des propos ! de plus, c’est le moins souriant sur la photo, même pas souriant du tout ,
    alors que Lauritzen , si !…

    0
    0
  2. Muddler

    L’époque ( et un peu avant) ou j’achetais Miroir du cyclisme qu’on recevait 3 mois après la parution en France. Je prenais l’autobus juste pour aller les chercher, il n y avait qu’une place à Trois-Rivières pour se les procurer et je pense que j’étais le seul acheteur, je savais quand elle (s) arrivait (ent) je prenais toujours la dernières, je les aies encore, de beaux souvenirs.
    Muddler

    0
    0
  3. mica

    Photos de quelques belles « chaudières », comme quoi le passé du cyclisme n’ était pas plus glorieux que son présent!
    Ceci dit, et hors sujet, on a apperçu en France des images de la premiére manche de la coupe du monde sur piste, et là aussi, il y aurait beaucoup à redire; en particulier sur la multiplication des épreuves « en peloton » au détriment des vrais épreuves « athlétiques »( courses au point, courses scratch, course éliminatoires, tempo, queyrin, madisson..). Bref de quoi s’ y perdre, avec un peloton qui » se mord la queue sur ces pistes de 250m bref, une foutaise aléatoire, sans compter les chutes quasi impossibles à éviter. Il faudrait arréter cette dérive soit disant « spectaculaire » et nous rendre un vrai cyclisme sur piste athlétique et chronométré. Si le cyclisme sur piste tombe dans les mèmes dérives que la route, ou allons nous?

    0
    0
  4. Yvon

    Quel dommage que Chavanel n’ait pas de la poursuite plus tôt . Il aurait peut être ete meilleur en contre la montre et emmène quelques jeunes avec lui.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.