La méthode Bruyneel

Quel lien entre le come-back de Lance Armstrong et la Vuelta actuellement en cours ?

Le lien: la méthode Bruyneel.

Lance Armstrong est revenu au cyclisme, lors de son premier come-back en 1998-99, avec une arme fatale, la "moulinette", cette cadence de pédalage très élevée dans les contre-la-montre et les grands cols. À l’époque, la méthode contrastait avec celle de Jan Ullrich, dont le pédalage donnait plutôt dans la puissance extrème et les gros braquets.

La moulinette d’Armstrong rappelait un peu la technique Pantani, qui sprintait littéralement dans les cols. On n’a qu’à revoir son ascension sublime de l’Alpe d’Huez en 1997 pour s’en convaincre.

Une telle moulinette exige cependant des capacités pulmonaires et cardiaques hors normes, une telle technique entrainant une production très élevée de lactates qu’il convient d’éliminer rapidement pour garder les muscles opérationnels. Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui de la façon dont Pantani et Armstrong parvenait à conserver cette moulinette sur de longues ascensions sans "toxiner".

À voir évoluer Alberto Contador depuis 2 ans, nul doute qu’il a adopté lui-aussi ce qu’il convient désormais d’appeler la méthode (et non la technique…) Bruyneel, Lance Armstrong n’ayant plus l’exclusivité de cette dernière. Contador a repris cette méthode depuis qu’il est passé chez Bruyneel, en 2007, curieux hasard… Utilisant cette méthode (la comparaison avec Armstrong est frappante), on n’a qu’à se souvenir que c’est lui qui a multiplié les démarrages dans le col d’Aubisque dans le Tour 2007, essayant de larguer un Rasmussen qui a eu bien du mal à s’accrocher. La suite fut moins glorieuse… pour Rasmussen.

Contador aura gagné ses deux grands tours en 2008 de la même façon: on n’a qu’à voir son ascension du Plan de Corones contre-la-montre sur le dernier Giro ou celle de l’Angliru il y a quelques jours sur la Vuelta. Quand les autres asphyxient, Contador continue de tourner les jambes à une vitesse folle. Dans ce contexte, le dernier clm devrait être une formalité pour Contador qui a déjà gagné, selon moi, la Vuelta 2008.

Loin de moi l’idée d’insinuer quoi que ce soit: jusqu’ici, Contador n’a pas été embeté par les contrôles, bien que son implication dans l’affaire Puerto reste nébuleuse. Entre 2003 et 2005, Armstrong non plus n’a pas été embêté par les contrôles, bien que dans son cas,il y a des précédents.

Mais tout porte à croire que chez Bruyneel, on a trouvé la solution. Armstrong peut revenir tranquille dans ce contexte, à la condition de choisir la bonne équipe. Ils seront deux à être devant en 2009 et on peut d’ors et déjà prévoir un festival qui tuera tout suspense sur le Tour.

56 Commentaires

  • alain39
    Soumis le 16 septembre 2008 à 2:13 | Permalien

    Je partage totalement cette analyse qui bien que ne reposant sur aucune preuve matérielle probante et frappée au coing du bon sens.
    Toutefois, outre une appréciation visuelle elle repose également sur notre propre expérience qui nous a permis de constater chacun à des niveaux divers que le corps humain ne peut accepter de telles cadences de pédalages sur des efforts longs.
    En effet, rapidement le manque de souffle et les lactates nous imposent de mettre du braquet.
    D’ailleurs lors des compétitions les plus costauds etaient ceux qui savaient s’épargner en moulinant mais qui creusaient les écarts lorsqu’ils mettaient du braquet.
    Le point de rupture intervient après un effort prolongé anaérobie. Le fameux coup de frein qui fait qu’en quelques mètres on perd 2 à 4 km/h par rapport à nos adversaires. Ils n’ont pourtant pas accéléré c’est nous qui ralentissons.
    D’ailleurs après quelques minutes à ce rythme inférieur, le coureur bien entrainé et expérimenté récupère une partie de sa puissance antérieure et limite alors les dégats.
    Plus on mouline plus on reste en effort anaérobie et donc on arrive plus rapidement au point de rupture.
    Le paradoxe vient que depuis les années 90 nous assistons à des situations inverses où des coureurs enchainent des efforts à plus de 100 rpm et ce sans souffrir des conséquences physiologiques.
    Seule une oxygénation massive des muscles peut permettre de telles cadences et nous savons tous maintenant comment elle est obtenue.
    Si on prend Moncoutié il est bon de voir que sa fréquence de pédalage reste très loin des Contador et autres ce qui est quelque part rassurant. Il est bon aussi de voir que sa faculté d’accélération reste limitée et surtout sans commune mesure avec l’explosivité des Contadors et Valverde.
    cCtte vuelta confirme l’existence d’un cyclisme à 2 vitesses ce qui est corroboré par les retours des « repentis » et de Armstrong qui continuent à penser qu’ils ont leur place gràce au truchement du dopage encore très efficace.
    Voilà le vrai challenge qu’affronte la lutte contre le dopage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • didier
    Soumis le 16 septembre 2008 à 2:42 | Permalien

    juste une remarque:

    tout cela est bel et bon, mais comment se fait il qu’il n’y ait pas de repentis qui donneraient la recette ?

    meme pour une petite prime !!

    les americains, us, ont reussi à nettoyer l »athletisme de ses performances incroyables par ce moyen.

    d’accord, « ils » sont en jamaique…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 16 septembre 2008 à 3:21 | Permalien

    Bonne question sur le manque d’aveux.
    Je pense que l’orgueil, la vanité et l’inadéquation des sanctions font que les Basso et autres ne se résignent pas à avouer. Qui plus est, avec des suspensions de 2 ans ils conservent l’espoir de recourir car on constate simultanément que gràce au dopage la durée des carrières s’allonge substantiellement. Pensez donc Armstrong pense revenir à 37 ans. A ce rythme dans 2 ans on fêtera le retour de Coppi après clônage de son ADN.
    Les US sont allés plus loin en mettant en prison Marion Jones et en infligeant des sanctions financières.
    Les laboratoires pharmaceutiques se sont alors retirés du jeu ainsi que les praticiens douteux.
    L’arsenal de la lutte contre le dopage est incomplet tant à l’encontre des coureurs que des sponsors, directeur sportifs, médecins, laboratoires et autres acteurs majeurs.
    Quand on pense que Ferrari, ou encore Fuentes tiennent des tribunes ou des sites internet pour vanter leur apport au cyclisme celà fait froid dans le dos. Nous sommes dans un monde amoral et il est temps que l’UCI vienne y remettre de l’ordre car ce ne sont pas les organisateurs qui sont en mesure de le faire faute de disposer des pouvoirs nécessaires.
    Qui plus est, il serait dangereux de laisser aux organisateurs cette double compétence et ce en raison d’évident conflits d’intérêts.
    Il y a du pain sur la planche et bien peu de bonne volonté.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 16 septembre 2008 à 6:54 | Permalien

    La méthode « gros braquets » de Rasmussen le rendait plus fort que la méthode Bruyneel. Il était le seul à être au-dessus de Contador, et probablement auraient-ils dominé le Tour 2008. Lui est out, écarté du milieu sans avoir été en faute vis-à-vis des règlements anti-dopage (je pèse mes mots), Armstrong et Contador ont su rester in. Là est peut-être la méthode Bruyneel.

    J’invite quiconque à mesurer la fréquence de pédalage de Jan Ullrich; vous serez surpris du résultat en contradiction avec une réputation jamais vérifiée. Honnêtement bien entendu, pas en prenant un exemple non représentatif (ce qu’on pourrait aussi faire pour Armstrong).

    La méthode Musseuw lui a permis de faire le plein de très grosses victoires avec des fréquences de pédalage très basses, celle de Sosenka de battre le record de l’heure sans références et en en détrompant tous les canons de l’épreuve à 84 tours/mn.

    Plus généralement, tous les protagonistes des très grandes courses se jouant à la pédale se chargent au dopage sanguin, c’est nécessaire sans être suffisant, avec cependant des différences d’effets selon les organismes, il n’en reste pas moins que tous n’ont pas les mêmes fréquences de pédalage optimales. Et que c’est une erreur très largement répandue dans le milieu amateur et dans le grand public que le rendement est fonction croissante de la vélocité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 16 septembre 2008 à 6:54 | Permalien

    La méthode « gros braquets » de Rasmussen le rendait plus fort que la méthode Bruyneel. Il était le seul à être au-dessus de Contador, et probablement auraient-ils dominé le Tour 2008. Lui est out, écarté du milieu sans avoir été en faute vis-à-vis des règlements anti-dopage (je pèse mes mots), Armstrong et Contador ont su rester in. Là est peut-être la méthode Bruyneel.

    J’invite quiconque à mesurer la fréquence de pédalage de Jan Ullrich; vous serez surpris du résultat en contradiction avec une réputation jamais vérifiée. Honnêtement bien entendu, pas en prenant un exemple non représentatif (ce qu’on pourrait aussi faire pour Armstrong).

    La méthode Musseuw lui a permis de faire le plein de très grosses victoires avec des fréquences de pédalage très basses, celle de Sosenka de battre le record de l’heure sans références et en en détrompant tous les canons de l’épreuve à 84 tours/mn.

    Plus généralement, tous les protagonistes des très grandes courses se jouant à la pédale se chargent au dopage sanguin, c’est nécessaire sans être suffisant, avec cependant des différences d’effets selon les organismes, il n’en reste pas moins que tous n’ont pas les mêmes fréquences de pédalage optimales. Et que c’est une erreur très largement répandue dans le milieu amateur et dans le grand public que le rendement est fonction croissante de la vélocité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • legafmm
    Soumis le 16 septembre 2008 à 8:10 | Permalien

    que veux tu que l’uci fasse, on l’a bien vu ds l’affaire puerto, elle n’est pas au-dessus des lois en espagne, ni ds aucun pays du monde, c’est une petite fédération avec aucune légitimité, et presqu’aucun pouvoir.

    ASO, elle est la seule avec du pouvoir, puisque elle a le droit de vie ou de mort sur les équipes pros, c’est la seule institution cabable de faire quelque chose, mais elle préfère gagner de l’argent et est ravi du retour de Lance, ce qui va lui faire augmenter ses profits.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 16 septembre 2008 à 8:11 | Permalien

    D’accord avec Patrick B si ce n’est que Rasmussen répondait aux accélérations de contador en faisant grimper de façon drastique sa fréquence de pédalage ce qui est encore plus choquant (ces changements de rythmes ne peuvent être acceptés plusieurs fois car trop producteurs de lactates en plus d’un phénomène d’asphyxie).
    Ullrich aussi avait une fréquence plutôt fluide il suffit de se repasser les images de l’étape de Andorre du tdf 97 pour s’en convaincre. A côté de Ullrich Hinault a un coup de pédale e bûcheron
    Il est bon de rappeler que depuis Bugno les vainqueurs des grands tours ont tous eu des fréquences de pédalage très supérieures à celles de leurs aînés.
    Concernant le rendement il reste tout de même indirectement lié à la vélocité.
    A mon époque, les écarts se faisaient lorsque les meilleurs mettaient du braquet et je me rappelle d’un ancien pro qui nous avait sorti au sommet d’une bosse en passant le 54*12 en haut de la descente. Il était monté en moulinant pour s’économiser. Au sommet alors que nous étions tous proches de l’asphyxie il avait embrayé pour effectuer seul les 5 derniers km qui nous séparaient de la ligne d’arrivée. C’était la méthode des Hinault, Fignon, Lemond, Herrera, et autres champions de cette époque qui lachaient tout le monde lorsqu’ils embrayaient profitant de leur puissance supérieure.
    Mais jamais ils ne lachaient leurs adversaires sur la moulinette. La moulinette servait à s’économiser pour conserver de la souplesse et par là même de la puissance pour de la bagarre finale.
    Le travail en force intervient naturellement lorsque la capacité d’oxygénation ne permet plus de mouliner et donc lorsque l’on approche de son seuil de rupture. D’où d’ailleurs les contrôles de Vomax effectués tout au long des saisons pour connaitre les variations de forme.
    Avec Armstrong, Indurain, Pantani, Contador nous avons assisté à des chevauchées sur des braquets ridiculement faibles par rapport à l’effort fourni et donc la puissance dégagée. Un non sens du point de vue physiologique sauf à ce que leur coeur eut été capable de taper les 260 pulsations et leurs capacité thoracique dépasser les 10 litres. Et là on voit que l’on touche au domaine du rêve. Ce n’est plus du sport mais Disney.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Trudo
    Soumis le 16 septembre 2008 à 8:50 | Permalien

    Je ne crois pas que juger si un tel est dopé et l’autre pas en fonction de la cadence veule dire quoi que ce soit. Moi je suis confortable entre 100 et 110. Même à l’effort maximal. Si je roule à fond en bas de 100 bpm, je produis beaucoup d’acide lactique et je crampe beaucoup plus vite. À 110 bpm mes cuisses ne chauffent pas autant même si mes pulsations restent au même niveau. En haut de 110, j’ai l’impression de tourner dans le vide et je change de braquet. Mais j’imagine qu’on peut s’y habituer avec de la pratique. Pour moi, cadence lente = travail en force = acide lactique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 16 septembre 2008 à 11:14 | Permalien

    @trudo
    Est ce que dans les cols tu tournes toujours à 110 rtm lorsque tu es en effort quasi maximum et ce sur une durée de plus de 15 minutes????
    Le recours à un pédalage plus lent se fait sentir naturellement lorsque le souffle manque et que l’on est en effort anaérobie depuis trop longtemps.
    Le sueil anaérobie est intimement dépendant du rythme cardiaque.
    Il est bon de rappeler que le rythme cardiaque maximum varie selon l’état de fatigue et que normalement en fin d’étape les coureurs sont censés avoir un rythme inférieur, ce qui engendre une moins bonne oxygénation et par la même une réduction de la capacité à mouliner.
    Tout le contraire de ce que l’on assiste depuis des années où l’on voit des coureurs grimper le dernier col la bouche fermée tout en maintenant un niveau de rpm effarant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Trudo
    Soumis le 16 septembre 2008 à 12:14 | Permalien

    Non. Dans les cols je suis confortable à 80. Mais en danseuse. Souvent je suis en bas de 80 mais c’est en raison du manque de braquet. Dans les cols comme l’Alpe d’Huez, je crois bien que j’aurais été plus efficace avec un pédalier triple me permettant de mouliner à 90-100.

    Il y a deux semaines au Mont-Valin (VTT) j’ai commencé à avoir des crampes à 8 km de la fin. Ça se termine en montée. J’ai mouliné autour de 100 rpm et les crampes sont restées ben tranquilles même si je maintenais un effort équivalent (en terme de pulsation) à ce que j’aurais tenu en vélo de route. Par contre, en vélo de route mes crampes auraient certainement empirées en raison de la cadence plus faible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 16 septembre 2008 à 12:51 | Permalien

    J’affirme que ni Armstrong ni Contador ne grimpait 15′ à effort quasi maximum à une cadence de 115 p/mn, et même pas à une cadence supérieure à 100 p/mn.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tiphaine
    Soumis le 16 septembre 2008 à 1:06 | Permalien

    Bon, pas encore lu les commentaires des « potes » avant moi, mais juste là, à chaud, ma réaction : ce n’est même pas le suspense du Tour 2009 qui est tué dans l’oeuf, c’est le cyclisme tout entier.

    [Le site de la Flamme rouge est à mes yeux le parfait complément de Cyclismag ; tous deux indispensables chacun à leur manière pour une bonne compréhension du cyclisme actuel…]

    Moi je ne veux pas de ce cyclisme là, je boycotte d’avance toutes les « grandes » épreuves où le vampire-Armstrong, le Bruynel & son équipe à la noix s’aligneront. Du cyclisme téléguidé très peu pour moi ! Et j’irais même jusqu’à inciter les coureurs qui y auraient pris part à ne pas s’aligner au départ de l’épreuve. A la boycotter également en signe de protestation, pour manifester leur refus de voir Armstrong and Co de nouveau dans les pelotons. Une opération coup de poing d’envergure en réponse au retour fracassant de l’Américain, qui aurait -enfin !!! – une véritable portée. Par la même occasion, cela réduira à rien la valeur de la course remportée (bien évidemment) par Armstrong ou l’un de ses serviles vassaux…
    Franchement les autres coureurs – qui ne veulent pas marcher dans les combines & en ont marre comme nous -, j’ai envie de leur dire : MAIS BOUGEZ-VOUS NOM D’UN CHIEN !
    L’union fait la force dans ce domaine, plus ils seront nombreux moins ils risqueront (mécontentement des DS pas d’accord, sponsors, etc.), un peu de solidarité face à l’ennemi que diable ! Prenez-vous en main les gars !

    (…bon, je vais dîner & je reviens…)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 16 septembre 2008 à 1:21 | Permalien

    Etonnant.
    Etonnantes la facilité et la certitude avec lesquelles sont accordées aux uns la présomption de l’innoncence, aux autres la présomption de la culpapilité. Blanc ou noir. Lance Armstrong a bâti un empire financier sur une imposture, je le pense. C’est à vomir, je le pense. Le personnage me déplaît profondément. Non pas, à la différence de ses détracteurs, parce que je lui nie les qualités défendues par ses … défenseurs : ce type est intelligent, travailleur, courageux, dur au mal comme peu, et certainement « doué ». Non, il me déplaît parce que les défauts suffisent à ne plus avoir envie de considérer lesdites qualités : la triche (il a été confondu scientifiquement, lui), l’arrogance, l’amour du pouvoir sur son prochain, et d’autres traits encore.
    Etonnant. Greg Lemond est le dernier vainqueur propre. Greg Lemond est un type bien. Ah ?
    Etonnant. David Moncoutié au niveau ( les écarts sont si faibles, allez …) des meilleurs sur un grand tour. David Moncoutié (qui me fait l’impression d’un type bien, humainement parlant), constant sur bientôt les trois semaines d’un grand tour !? Je le savais capable de coups de classe, qu’il préparait dans l’autobus de la veille, et dont il récupérait dans celui du lendemain …
    Etonnant, je suis d’accord avec Alain, le niveau de certains au bon air de chez les Ibères. J’ai par exemple aperçu Chechu Rubiera faire mal aux cuisses des grimpeurs au pied de l’Angliru, comme au bon vieux temps de chez US Postal. Et puis aussi Leipheimer grimper presque aussi vite que son chef de file dans les pentes à 15-20 % ! Il ne suit pas en France quand elles atteignent les 10 % !?
    Etonnant. Pardon Alain, je ne veux pas recommencer les débats d’il y a quelques mois, et passer pour un défenseur du coureur Contador. Mais le garçon a été écarté du Tour, sans avoir jamais été confondu. J’avais juste pensé : et les autres ? Et voilà qu’à l’instar de Testocarbone qui a dit avoir failli en perdre ses bras, j’entends Christian Prudhomme ne pas voir d’inconvénient particulier à ce qu’Armstrong vienne courir la course d’ASO si les contrôles sont négatifs, s’il fait son suivi comme les autres ! Armstrong « comme les autres » !? Moi qui avait pensé le jour de l’annonce : « Encore faudra-t-il que tu puisses prendre le départ … », tout faux.
    Etonnant encore, et sur le même thème : j’ai entendu à la radio (faire la vaisselle d’une grosse famille a ceci de bon, les infos à la radio, bien plus complet qu’un 20 h) Jean-René Bernaudeau indiquer ne voir comme seul inconvénient au retour d’Armstrong que le fait qu’il annonce venir pour la gagne ! Et mieux, il trouve son retour intéressant en ceci qu’on allait reparler vélo auprès du grand public, que la preuve ça avait déjà commencé, et que l’intérêt pour le cyclisme s’en trouverait relancé !?
    Etonnant. Allez, ça fait longtemps que ça me gratte. Je suis pourtant Lorrain, comme le garçon : étonnante non, cette ultradomination de Julien Absalon, depuis des années ? Un coureur qui programme, qui prépare, qui annonce, qui vient, qui voit, qui gagne. Cela ne rappelle-t-il pas quelqu’un, Jules César mis à part ? … C’est vrai que lui a la tête et le discours du gendre idéal, c’est vrai. Et en plus il est français, monsieur. N’oublions pas que le diable, c’est toujours l’Autre. Et celui à qui on s’identifie ne peut plus être considéré comme l’Autre … Etonnante cette course à Pékin : même pas parti dans un bout en descente technique, non, trois ou quatre coups de pédale bien appuyés dans l’ascension difficile, et la course était bouclée après un quart d’heure tout rond. La victoire s’est faite sans avoir besoin de tellement respirer. C’est un fait.
    Tiens, à la radio le même soir, Fignon : « si on fait les tests EPO en 1998, pas un coureur négatif ». Pas étonnant …
    Et en 2008 ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 16 septembre 2008 à 1:27 | Permalien

    Etonnant que je ne sache plus écrire « innocence » et « culpabilité » ! Avec mes excuses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 16 septembre 2008 à 1:44 | Permalien

    Le même Jean René Bernaudeau qui promettait la prison ferme à Moses Duenas après son contrôle positif lors du dernier Tour. Peine qu’il encourt effectivement jusqu’à deux ans. Merci au parlement français qui masque ses impuissances par toujours plus de dureté dans les peines de certains, tout en votant la dépénalisation du droit des affaires pour d’autres. Leurs amis, leurs mécènes, leurs maquereaux? Chut!
    Selon que vous soyez riche au bras bien long ou bla bla bla…
    Salut à toi, Plasthmatic, et pas touche aux icônes: Absalon, Manaudou, Zidane…
    Rappel aux inattentafis! Qui a dit: « Armstrong a pris des produits? Qu’on me donne les mêmes. »?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tiphaine
    Soumis le 16 septembre 2008 à 2:03 | Permalien

    … Mais au fait, je ne m’y retrouve plus trop, ton article du jour n’est pas un peu en contradiction avec un élément – non négilgeable – du précédent ? :

    « Évidemment, vous voudrez savoir qui de ces vainqueurs n’ont jamais contrevenu aux règlements anti-dopage durant toute leur carrière de coureur ? Ils sont seulement 3: Lucien Van Impe, Greg LeMond et, récemment, Alberto Contador. Depuis le temps que je vous dis que Greg LeMond est le dernier des mohicans, le dernier vainqueur clean du Tour… »

    Contador ? Contador n’a jamais contrevenu aux règlements anti-dopage (sur le Tour) ? Comment peut-il être aussi affirmatif Ballester, il se base sur quoi ? (Faut acheter le bouquin Tiphaine…). Déjà ça m’avait fait tiquer, mais c’est bien ce qu’il faut lire ? J’ai pas de problèmes de compréhension, rassurez-moi ?
    Alors pourquoi on s’excite sur son cas ?

    Je vous jure que c’est à y perdre la boule…
    Pour ce qui est d’analyser les images de la Vuelta je vous fais confiance, parce-que je ne peux en voir aucune. Ca vaut peut-être mieux…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tiphaine
    Soumis le 16 septembre 2008 à 2:06 | Permalien

    @ Patrick B : C’est le namoureux de Carla !

    (« inattentafis » ?… c’est quoi ce nouveau mot ?! 😉 )

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 16 septembre 2008 à 2:13 | Permalien

    Gagné!
    Ce mot est une grosse coquille (pour ce dernier, j’ai était attentif à bien l’orthographier, parce que bonjour le piège que tous les concentrés, en… un mot, n’aurait pas manqué d’analyser).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 17 septembre 2008 à 12:17 | Permalien

    Salut Patrick, voilà qu’on a besoin de passer par la Flamme pour se saluer, le quotidien nous grignote …
    Je serais donc le seul (mauvais) Français à lever un sourcil quant à l’outrancière domination de J. Absalon sur son sport ? Je n’ai pas écrit outrageuse, aucune preuve de rien, les deux qualificatifs ne se confondant pas. C’est peut-être ça, « on ne touche pas aux icônes ». Rassure-toi, j’ai lu le second degré. Mécréant me voilà. Merde, sa sainteté Sarkozy a bien dit, il y a quelques temps, le ton plein d’emphase, que l’Homme a besoin de Croire …
    Alors, je suis le seul à être étonné d’un tel niveau de performance, « où on veut quand on veut », d’un athlète ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Testocarbone
    Soumis le 17 septembre 2008 à 2:32 | Permalien

    @ Plasthmatic,

    Tu n’es pas le seul. Je ne crois pas une seconde à cette domination outrancière, sans partage d’Absalon. Comme je ne crois pas une seconde à Bernard en natation ou Manaudou à son époque Lucas.
    Au risque de me répéter pour la énième fois sur ce forum, mais au delà du dopage sanguin il y a le façonnage de la musculature qui est à la source de tous ces résultats.
    Ce « façonnage » ne se fait pas sans l’aide de l’hormone de croissance, qui est toujours indécelable », surtout des mois et des mois après sa prise.
    Si Armstrong, ce dont je ne doute pas un seul instant, se fait son injection hebdomadaire de somatotropine, il n’aura besoin que d’une activité minimale pour ne pas prendre de la mauvaise graisse, car la molécule s’en charge, la nuit, quant il dort.

    Le muscle, c’est comme un moteur. Ou vous avez un V12 Ferrari, ou vous avez un moteur de 2cv. Le coeur, autre élément nécessaire à ce « moteur » se développe en parallèle avec le reste de la musculature. Tout celà se « construit », comme une machine, en insistant particulièrement sur les groupes musculaires déterminant. Regardez Bernard. Bientôt il va avoir la largeur et l’hydrodynamisme d’une raie manta. L’autre jour, naïvement, il avouait qu’il été encore méconnaissable il y a six ans, avant d’être pris en main par son entraîneur actuel. Six ans pour transformer un humain en raie manta.
    Je ne crois pas qu’il y ait un seul sport, même le Golf, qui ne soit pas touché par l’hormone de croissance. Les américains quadra et quinqua, riches bien entendu, en consomment quotidiennement comme du petit lait. (6000 $ la cure de somatotropine quelques mois – à renouveler).
    Allez sur Internet et rechercher une photo en maillot, de Johnny Weissmuler, champion olympique de natation et acteur hollywoodien incarnant Tarzan dans les années 50 et comparez le avec les robocops d’aujourd’hui. L’expliquation ? Les hormones, dont l’hormone de croissance. L’EPO n’étant que le « fuel » nécessaire pour faire fonctionner ces « dragsters ».

    Le sport professionnel n’est qu’un miroir de notre société. Une société en pleine déconfiture où les tricheurs et les escrocs dominent le monde et qui sont admirés par des millions de décérébrés, » déneuronisés » par la télévision, la presse people et la publicité.

    C’est çà la méthode Bruyneel. Une méthode qui met en oeuvres les grandes vertus de ce siècle pourri, siècle des nouveaux seigneurs de la guerre du fric, des crapules, des tueurs, mais une méthode qui fait des millionnaires en quelques mois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 17 septembre 2008 à 2:40 | Permalien

    Il y a bien eu le DTN de l’athlétisme français, un dénommé Franck Chevallier, pour accuser ouvertement l’outr…ageuse domination… jamaïquaine aux sprints olympiques. Et voilà que le lendemain, le journal L’Equipe pour une fois bien inspiré relève les propos et enchaine sur le questionnement suivant: si on accuse l’évidement non spontané Usain Bolt (avec ses miminques parfaitement répétées et très proches de celles de Maurice Greene) et ses compatriotes de dopage pour cause de performances exceptionnelles, alors on est aussi en droit de se poser des questions sur l’extraordinaire percée de Maheidine Mekhissi-Benabad au 3000 m steeple (avez-vous remarqué l’ignorance haineuse avec son compatriote Bouabdellah Tahri?). j’insiste pour que vous vous assuriez avoir bien lu ce qui précède: l’article de L’Equipe portait sur le lien « si…, alors… ». Le surlendemain, conseil de guerre mené par le mal inspiré Montel qui dirige un procès à charge contre L’Equipe, avec manipulations et occultations de faits. Pas touche à l’icône. Icône doublée d’un alibi parfait pour une méritocratie de façade en tant que « beur qui a réussi ».
    Le même Chevallier monte alors au créneau, dénonçant L’Equipe et défendant Benabad, « victime de désinformation » et du « délit de sale gueule ».
    Gare à celui qui osera publiquement se poser un début de question sur la répétition systématiques des miracles Absalon… Là, les tiroirs s’ouvriront jusqu’à Le Pen…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 17 septembre 2008 à 3:25 | Permalien

    Moi je me sens soulagé que vous mettez en doute les perf d’Absalon, n’ayant pas voulu le faire afin de ne pas heurter la sensibilité française de ce site. Mais ouf c’est fait et par des français tant mieux!
    Allez Absalon au rebus des doppés!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 17 septembre 2008 à 4:14 | Permalien

    Absalon.
    Excellente question à se poser sachant que ceux venus du VTT se sont avérés être des dopés et notamment Rasmussen.
    Ceci étant, Evans et Martinez n’ont jamais défrayés la chronique étant précisé que ce dernier a clairement accusé le dopage comme étant la cause de son départ du cyclisme sur route.
    A la décharge de Absalon, il n’a pas connu des gros changement physiologique (Alain Bernard) ni de grand bond dans ses performances (Ussain Bolt, Armstrong, Indurain).
    Depuis tout jeune il a fait montre d’une supériorité par rapport aux autres laquelle ne s’est jamais démentie au fil du temps.
    Sa morphologie milite aussi en faveur de son succès tant elle quasi idéale pour l’exercice de ce sport.
    Nous sommes loin des coureurs qui sont devenus des grimpeurs à plus de 27 ans et ce malgré leur 70 kg.
    Enfin il n’a que 28 ans et est donc au sommet de son art.
    Ceci étant le côté métronome et le manque de défaillances sont quelque peu inquiétant car cela milite en faveur d’une préparation médicalisée. nous savons maintenant que la frontière entre une préparation médicalisée et le recours au dopage est ténue.
    Si les autres s’avèrent se doper indéniablement on ne pourrait alors croire à la propreté de Absalon.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • marten
    Soumis le 17 septembre 2008 à 5:39 | Permalien

    Faut interdire les Espagnols de courir jusqu’à qu’ils refile le dossier(complet) Puerto à l’UCI.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 17 septembre 2008 à 7:59 | Permalien

    Il y a au moins une certitude : ce n’est pas des médias qu’il faut attendre l’objectivité de jugement, j’ose à peine dire l’équité de jugement.
    Comme pour la politique, trop de dépendances, trop d’intérêts en contradiction avec la transparence … Testocarbone le sait apparemment mieux que pas mal d’entre nous, il a indiqué il y a quelques mois la difficulté faite à ceux qui veulent faire un véritable travail d’investigation, sans se soucier de savoir au départ si le bilan sera à charge ou à décharge.
    Concernant les coureurs cyclistes, ce n’est pas non plus ASO qui détient la clef du tri entre les gentils et les méchants, autre certitude. Pas plus que la télévision allemande, ridicule, intellectuellement au moins, dans son jugement et son attitude.
    On ne peut attendre d’eux que partialité, consciente souvent, inconsciente parfois, mais le résultat est le même.
    Alain, les arguments que tu évoques, et que j’entends très bien pour les avoir « pesés » depuis longtemps, c’est très aléatoire non ? David Moncoutié, comment il fait tout à coup ?
    Un petit PS : j’ai volontairement choisi ces deux gars qui me paraissent plutôt sympathiques humainement parlant. J’ai aperçu Absalon sur deux courses lorraines : les gens lui fichent la paix, tout simplement parce que lui ne se conduit pas en star dominatrice.
    Je suis certain, j’ai peur, je suis même surpris qu’il semble ne pas l’avoir mesuré, que Lance Armstrong devra cet été essuyer, au propre comme au figuré, des crachats puants de tondeurs de l’après-Libération en puissance. Ou mieux que des crachats. Et alors ça sera terrible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 17 septembre 2008 à 8:44 | Permalien

    Parlons donc de Moncoutié.
    En effet, rien de très nouveau il est 9ème au général à plus de 9 minutes.
    il a déjà fait dans les 20 premiers d’un tdf.
    depuis le départ de cette vuelta il n’a fait aucune performance suspecte notamment lors du chrono.
    Il a rattrapé beaucoup de temps lors d’une échappée (en groupe) durant laquelle il a glané les points de la montagne après son exploit de la veille.
    Durant cette échappée il a manifesté de sain signes de faiblesses suite à ses efforts de la veille.
    d’ailleurs il est bon de noter que malgré sa grande forme il ne suit pas les accélérations des contador et autres mais au contraire monte au train avec une cadence de pédalage très normale. Il perd tout de même 3 à 4 minutes sur la dernière montée lors de l’étape de dimanche.
    Donc concrètement Moncoutié pour moi représente bien le coureur au cursus normal et je ne note aucune amélioration suspecte de ses performances.
    Ce serait faux d’insinuer que d’un seul coup Moncoutié connait une explosion de ses performances et manifesterait des qualités jusque là insoupçonnées.
    d’ailleurs je retourne le compliment en rappellant que même un Moncoutié au mieux de sa forme se prend des minutes sur les derniers cols et ce par des coureurs qui comme valverde ont une longue saison dans les pattes.
    Parlons plus de Valverde dont les performances ont elles pris beaucoup de hauteurs depuis juillet. Si il avait pu grimper comme cela de notre côté des pyrénées il aurait gagne le tdf. Sacré air du pays qui lui donne la « charlie » gaule.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 17 septembre 2008 à 8:57 | Permalien

    S’il vient, Plasthmatic, s’il vient, il essuiera des crachats.
    Nous devrions pour l’instant nous limiter à commenter l’annonce du retour du boss, et garder le conditionnel pour la suite.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 17 septembre 2008 à 9:03 | Permalien

    la « grande forme » de Montcoutié, comment en connaitre les causes? Il finirait l’Angliru avec Contador, je n’aurai aucun doute sur celles-ci. Il finit à quelques minutes, j’en ai. Je lui en laisse le bénéfice, mais en faire un exemple me semble faire preuve de légèreté.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 17 septembre 2008 à 10:12 | Permalien

    je n’en fait point une référence mais tout juste constate que ses performances ne sont pas extraordinaires.
    Comme tu le dis Patrick il ne suit pas Contador et ses qualités sont les mêmes.
    Leipheimer qui grimpe presque aussi bien que contador me semble être autrement plus suspect.
    j’attends les analyses de Portereau qui ne manqueront pas de nous donner plus d’élements et vont très certainement confirmer nos analyses visuelles surtout sur l’angliru.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • steph
    Soumis le 17 septembre 2008 à 10:34 | Permalien

    absalon sans défaillance ?
    celle là est méga:
    http://fr.youtube.com/watch?v=XeWSyJ7ZPlg

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 17 septembre 2008 à 12:18 | Permalien

    Oui, on a tous vu cela. Le dopage ne met en aucun cas à l’abri de ça, pour la bonne raison qu’il ne fabrique pas des surhommes, tout de même. Les coureurs chargés sont contraints d’ailleurs d’en passer par la souffrance pour gagner, accordons-leur au moins ça. Non non, Julien Absalon n’a jamais … failli, depuis quatre saisons au moins, et au plus haut niveau. Cela étant, qu’on comprenne bien qu’il ne s’agit aucunement d’une attaque en règle de ma part, ou d’une mise en accusation contre ce coureur qui me plaît plutôt. Simplement, je m’étonne souvent qu’on s’étonne si peu. S’étonner, soupçonner, ce ne sont pas les mêmes verbes hein.
    Alain, j’ai bien lu ton analyse des perfs de David Moncoutié : « ça se tient ». OK avec toi. Disons qu’il fait partie de ceux de qui on peut encore penser qu’il est possible qu’ils ne trichent pas. Et tu as raison, évidemment que concernant Leipheimer, il n’y a pas besoin de photo finish.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tiphaine
    Soumis le 17 septembre 2008 à 2:44 | Permalien

    …Et sans les tricheurs il(s) serai(en)t devant… Beau gâchis.

    Je l’ai croisé à Brest, David Montcoutié, au coin de la rue Algésiras avant le départ du Tour. Sans blague, on a failli se télescoper – purée, c’est le père Boyer qui aurait été content ! -; je marchais d’un bon pas, ne m’attendant pas à me trouver nez à nez avec lui. Il avait l’air tout tristounet, son petit sac & ses chaussures à l’épaule, de retour d’entraînement… A tel point que je n’ai pas cru bon de le mitrailler avec mon numérique ou de lui fourrer mon calepin (((une vraie gosse !))) dans la main pour un autographe, ç’aurait été malvenu…

    Voilà, c’est tout.
    Alors aujourd’hui je suis très heureuse pour lui, qu’il ait repris du poil de la bête. On sait que ça toujours été un coureur plein de ressources, ce n’est pas nouveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 18 septembre 2008 à 3:53 | Permalien

    Armstrong, ingénieur des Ponts et chaussées

    De passage au Québec le week-end passé pour récolter des fonds contre le cancer, Lance Armstrong a publiquement déploré l’état des routes : « Je pensais avoir tout vu, mais non. Maintenant, c’est fait ! » En présence du Premier ministre, il a même lancé : « Si j’étais un politicien au Québec, je ne m’occuperais pas de l’éducation, de la culture et de la santé durant la campagne. Ma seule plate- forme électorale serait les routes, et je crois que j’aurais des chances ! » Vendredi, Armstrong avait roulé 90km en compagnie de privilégiés qui lui ont permis de collecter un million de dollars.
    Vivement qu’il revienne en Europe pour faire des leçons du même genre, sur le cyclisme cette fois. Source : Le Journal de Montréal

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tiphaine
    Soumis le 18 septembre 2008 à 7:41 | Permalien

    Ouiii Bark ! J’ai vu ça, nous c’est Cyclismag qui a relayé l’info.
    Preuve qu’il est vraiment taré ce mec, effarant…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 19 septembre 2008 à 10:40 | Permalien

    apres avoir tant critiqué armstrong, j’ai finalement hate de le revoir
    vivement qu’il viennent mettre une branlee aux autres!!
    parce que la faut reconnaitre que le dopage n’a que peu reculé, et que c’est que des coureurs qui ont peu de talent et de charisme comparé à lui ou ullrich qui gagnent
    d’ou le peu de spectacle ou de suspense…
    en plus, il va faire de la pub pour la lutte contre le cancer, et c’est pas plus mal

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 19 septembre 2008 à 12:27 | Permalien

    Perso je suis d’accord avec toi toutouille 26. D’un point de vue spectacle le tour 2009 avec tous ces revenants s’annonce pas mal.
    Et puis il admet qu’il ne vas peut-être pas gagner mais que c’est la promo de sa fondation qui le pousse.
    Franchement Amstrong dans une équipe livestrong qui ne dominerai pas trop les autres ce serait cool.
    Et qui sait si il n’est pas à la recherche d’un peu d’humanité, de casser son image robocop. Je rêve peut-être mais ce serait exceptionel qu’il sorte du tour 2009 sans le gagner mais avec une image changée plus humaine, plus sympa, d’homme simple en fait.
    Mais bon je ne parierais pas non plus sur ça.

    a+

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 19 septembre 2008 à 12:54 | Permalien

    Hé, les gars, pendant que vous entrez dans le jeu de Barnum en bavardant de lui, de lui et de lui, Jens Voigt vient de réaliser une de ses monstrueuses perfs, 13 mois après la précédente au Tour d’Allemangne, précédente dont on pouvait se demander si elle n’allait pas être la dernière.
    Et il se réengage pour un an!
    On parlait de l’intouchable icône Absalon en France, lui a en Allemagne une image plus glorieuse encore avec la virulence de son discours anti-dopage, que dis-je, « anti-tricheurs »…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 19 septembre 2008 à 1:52 | Permalien

    Bien vrai çà! Le ridicule ne tue pas !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 19 septembre 2008 à 2:02 | Permalien

    Quelqu’un aurait un commentaire, une critique à soumettre sur un vélo comme le TREK 7.6FX?

    http://www.trekbikes.com/us/en/bikes/bike_path/fx/76fx/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 22 septembre 2008 à 7:46 | Permalien

    A la vue des résultats de la vuelta nul doute que la méthode Bruyneel fonctionne encore à merveille.
    Leipheimer le nouveau grimpeur de l’équipe Astana est là pour en témoigner.
    46 secondes entre lui et Contador autant dire que les 2 étaient au même niveau et ce sur une vuelta montagneuse avec peu de chronos. Le même Leipheimer qui se trainait sur la vuelta dès que la route s’élevait.
    mais on vous le dit on respire mieux de l’autre côté des Pyrénées comme en atteste l’ami Valverde qui n’en fini pas d’achever sa longue saison.
    Le cyclisme espagnol avec à sa tête le sieur Bruyneel a des beaux jours devant lui si les petits cochons de la lutte anti dopage ne les mangent pas.
    L’année prochaine sur le tdf on peut viser un podium 100% Astana avec le plus vieux vainqueur du tdf depuis Bartali.
    Vivement que Coppi revienne pour mettre de l’ordre à tout celà, une fois que l’on aura reconstitué son ADN.
    Tant qu’à faire du spectacle avouez qu’un duel Contador/Coppi arbitré par Armstrong celà aurait du sens. Ajoutez y une dose de Hinault et un zeste de Merckx et ma foi l’audimat devrait être dopé.
    Si nous n’y prenons pas garde voilà peut être ce qui nous guette.
    vamos à la playa.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tiphaine
    Soumis le 22 septembre 2008 à 1:55 | Permalien

    Moi j’irai à la pêche si c’est comme ça… je te laisse le parasol. 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry lemaire
    Soumis le 22 septembre 2008 à 1:59 | Permalien

    armstrong veut acheter le tour de france avec verbruggen

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • rolan
    Soumis le 23 septembre 2008 à 1:39 | Permalien

    Leipheimer ? il était déjà 3e de la Vuelta 2001, donc sa 2e place n’est absolument pas « stupéfiante ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 23 septembre 2008 à 6:58 | Permalien

    Quel prix le le TREK 7.6FX ?

    S’il n’est pas cher, il peut être un bon vélo pour débuter, mais quand la passion te gagnera tu auras vite fait de vouloir en changer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 23 septembre 2008 à 7:04 | Permalien

    Merci Roger13. Le prix est de 1016 eur.
    Ton poste m’inquiètes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 23 septembre 2008 à 7:04 | Permalien

    Je me dit que pour faire 3000 ou 4000 km par an ça devrait le faire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 23 septembre 2008 à 8:23 | Permalien

    @rolan,
    Si ce n’est que 7 ans sont passées et que maintenant l’intéressé à 35 ans.
    Pire encore en temps réel il est à égalité de temps avec Contador sur une vuelta montagneuse avec très peu de chronos.
    Autre élément entre 2001 et 2007 il avait montré des carences en montagne, lesquelles semblent disparaitre lorsqu’il roule pour Bruyneel.
    La méthode Bruyneel existe bel et bien.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 23 septembre 2008 à 11:29 | Permalien

    Non, non, la perf de Leipheimer n’est pas une surprise. Il y a deux ans, il finit le Tour dans les mêmes temps que Contador et Evans, après les avoir lâché dans le final de l’étape reine, arrivant à l’Aubisque, lorsqu’ils étaient tous à la seconde près avant le dernier chrono.
    Non, on ne peut dire untel se dope et untel non parmi les tous premiers. Si on croit que le dopage apporte beaucoup à la performance, alors il y en a forcément qui ne résistent pas à la tentation d’en prendre, ne serait-ce que parce qu’ils sont convaincus que d’autres le font, et alors les autres aussi parce que sinon ils ne pourraient les suivre. Rappelons que Ricco a été battu par Contador au Giro.
    Enfin, la sale tête n’est pas un indice de dopage, pas plus pour Leipheimer que pour Rasmussen.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 23 septembre 2008 à 12:16 | Permalien

    Reprenez les années 2002 et suivantes lorsqu’il ne roulait pas pour US postal ou Astana et vous verrez que les étapes de montagne lui étaient fatales.
    Certes, il finissait bien dans les 10 premiers du tedf mais à plus de 15 mn et surtout avec toujours au moins un jour sans en montagne. On ne l’a jamais vu durant cette période accompagner les meilleurs sur la dernière montée.
    Définitivement la montagne barrait ses illusions de victoire.
    Depuis son retour dans le giron de Bruyneel il s’est découvert des facultés aiguisées de montagnard.
    Que dire si on ajoute l’handicap de l’àge qui devrait le rendre moins tranchant en montagne.
    Mais non l’effet Bruyneel le fait renaître de ses cendres, d’ailleurs le beau Lance redemande aussi une cure de jouvence.
    Désolé mais ses résultats depuis 2007 m’étonnent au vu de son àge, c’est comme ci je voyais du jour au lendemain Moncoutié lacher tout le monde en montagne et faire jeu égal avec les meilleurs rouleurs.
    c’est bizarre mais depuis presque 20 ans (exception de Jalabert et Virenque) on n’assiste pas à de telles métamorphoses chez les coureurs français, belges etc..
    Par contre aux US, en Espagne celà est monnaie courante. Alors une inégalité génétique ou autre chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 23 septembre 2008 à 12:24 | Permalien

    J’aurai misé sur Leipheimer pour le podium de la Vuelta, à son âge.
    Je ne miserai pas gros sur le fait qu’il ne prend rien. tout comme je ne miserai pas gros sur chacun des 10 premiers. Un petit peu plus sur Moncoutié que sur Leipheimer ou Contador, parce qu’il est allé moins vite. Un tout petit peu plus aussi sur Gesink, qui me semble particulièrement doué (Contador aussi, mais il gagne).
    Tout cela semble bien désabusé, mais ce sont des positions de raisons.
    Et, par séparation cérébrale, cela ne m’empêche de suivre les rares étapes de ce Vuelta avec intérêt, même si les organisateurs ont suivis le mauvais exemple de ceux du Tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 24 septembre 2008 à 3:35 | Permalien

    A bertrand:
    Je pense que le le TREK 7.6FX présente un bon rapport qualité/prix et doit être un bon vélo pour débuter. Mais pourquoi un guidon droit comme celà ?

    A comparer avec le Bitwin de chez Decathlon
    http://fr.decathlon.com/sport-3_121_1101669.htm

    qui est lui à Moins de 700 euros mais ne porte pas de noms prestigieux.

    Le poids du vélo ne doit pas être le critère essentiel mais plutôt la fiabilité.

    De toutes façons après 2 ans de pratique tu auras ta propre opinion et tu éprouveras probablement le désir de changer de monture donc il ne faut pas se ruiner dans un premier achat.

    Il faut aussi regarder du coté de l’occasion où on peut trouver des 9 vitesses (périmé pour les coursiers) d’assez haute gamme pour pas cher.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 24 septembre 2008 à 3:54 | Permalien

    @Roger 13,

    Un guidon droit parce qu’après avoir essayer une vélo de course classique, je n’ai pas fort aimer les changements de vitesses et la position (mal au dos). Par contre la position type moutain bike ma plaît plus.
    Par rapport à la marque je ne suis pas excité à l’idée d’acheter un Trek mais après plusieurs visite chez des vendeurs, c’est toujours la même « rangaine » avec un dollar si bas le rapport qualité prix est difficile à battre. Et ils me disent aussi que ce vélo pourra tenir 10 ans. On verra.
    Quant au vélo d’occasion, il y a effectivement de bonnes opportunitées mais souvent ils sont trop grand pour moi et puis il y a parfois le problème de la livraison. Je vais pas faire 500 bornes en bagnol pour en acheter un.
    En tout cas merci à toi pour ces remarques pertinentes.
    On verra ce que l’avenir me réserve sur ce vélo, et je n’hésiterai pas à reconnaître sur ce site mon erreur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 24 septembre 2008 à 5:15 | Permalien

    Bertrand, va faire un tour sur le site de Dutouron.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 24 septembre 2008 à 6:24 | Permalien

    Patrcik,

    J’ai été c’est effectivement autre chose. Mais le problème c’est que je ne suis pas connaisseur. J’adorerais me confectionner un vélo sur mesure, mais aujourd’hui je n’ai aucune référence personnel. Càd que je ne sais pas ce qui me convient ou pas.
    D’où ce choix d’un vélo tout fait.
    J’ai été chez ce genre de fabricant mais ils posent des questions auxquelles je n’ai pas de réponses.
    Alors ils me dirigent vers des vélos plus classiques.
    Efin j’ai bien noté toutes vos remarques, je vais rester sur ce choix et puis verra qui vivra.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 24 septembre 2008 à 10:02 | Permalien

    A Bertrand Pivert,
    Patrick et Norbert, oh pardon, et Roger13, t’ont aidé dans ton choix.
    A la fin, fais celui que « tu sens », et leur apport n’aura pas été inutile.
    Ta nouvelle machine, et première si j’ai bien compris, il faut avant tout « qu’elle te donne envie et confiance ». Et tout ira bien.
    Si tu es assidu (et pour ça on n’a aucunement besoin d’être mordu, passionné, ou pire névrosé), avant l’éventuel futur vélo, c’est ton corps que tu vas sentir évoluer, ses capacités. Et putain ce que c’est agréable et gratifiant quand ça vient. Par paliers le plus souvent, pas linéairement, à des moments où on doute le plus parfois. Il faut donc être patient, … et confiant …
    Tu sembles sentir le Trek. Et bien go, et bonne route.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bertrand Pivert
    Soumis le 24 septembre 2008 à 10:57 | Permalien

    De toute façon le but de mon poste était de voir si j’allais avoir des gens qui me disaient tout mais pas ça!
    Ici je vois que les commentaires sont ceux auxquels je m’attandais. Càd de réflexions que j’aurais avec plus d’expèrience.
    Mais comme tu le dis Plasthmatic il y a une question d’envie et de confiance.
    Quand j aurais passer un certain cap je me dirai ok il faut passer à autre chose.

    Merci à vous pour ces remarques, elles me conforte dans mon choix. Ce sera donc ce Trek. Je vais donc enrichir un peu plus cette compagnie!
    Et puis je vous direz ce qu’il en est!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!