La déconfiture Sky

Annus Horribilis dirait The Queen Elizabeth II !

Le dernier espoir Sky pour un bon Tour de France est tombé hier puisque Richie Porte, 2e du général, a sombré, perdant près de 9 minutes durant l’étape vers Chamrousse remportée par un Vicenzo Nibali intouchable et qui nous dessine tranquillement un Tour à la Merckx.

Anyway, ce matin, Dave Brailsford a l’air d’un clown grotesque.

Voilà ce qui arrive lorsqu’on met tous ses oeufs dans le même panier, sans écouter les autres.

Après l’abandon de Froome, leur unique leader, voilà que Porte est out. Les Anglais ce matin n’en reviennent pas de savoir qu’un Bradley Wiggins, vainqueur du Tour en 2012 et auteur d’un grand Paris-Roubaix cette année avant sa victoire au Tour de Californie, roule actuellement sur une piste pour préparer les Mondiaux de la discipline.

Voilà aussi qui confirme que cette année, quelque chose ne tourne pas rond chez Sky. La saison fut une suite de déconvenue, d’échecs ou de demi-échecs. La domination de 2012 et 2013 s’est abruptement terminée, et l’équipe semble à la dérive. Comment ce matin motiver les troupes présentes sur le Tour? Ma seule hypothèse: « les gars, on y va pour des victoires d’étape, vous avez tous carte blanche pour prendre des initiatives quand vous voulez« . Pour une équipe qui visait un troisième maillot jaune à Paris, c’est maigre.

La question se pose: Brailsford peut-il encore avoir la confiance des dirigeants Sky? À leur place, je le convoquerais en urgence pour un petit meeting bien senti, question qu’il nous explique son concept de rentabilité lorsqu’on investit des millions d’euros dans une équipe cycliste…

D’autres nouvelles ou commentaires

1 – Grande nouvelle: Lance Armstrong a témoigné en mai dernier durant 7 heures devant la Commission indépendante de l’UCI sur le dopage. Voilà une réunion qui pourrait changer la face du cyclisme au cours des prochaines années.

2 – Thibault Pinot et Romain Bardet vont se disputer vraisemblablement une place sur le podium à Paris pour le reste du Tour. Ca risque d’être intéressant aussi au niveau de la dynamique des équipes FDJ.com et AG2R – La Mondiale…

3 – Jusqu’ou ira Tejay Van Garderen? On n’en a pas beaucoup parlé jusqu’ici mais le coureur américain pointe désormais  à la 5e place du général, à moins d’une minute du podium…

4 – Alejandro Valverde aurait-il montré ses limites hier dans la montée vers Chamrousse? Si oui, sa 2e place au général pourrait être difficile à défendre dans les Pyrénées.

44 Commentaires

  • Zenou
    Soumis le 19 juillet 2014 à 3:21 | Permalien

    Honnêtement, je ne pense pas que Wiggins aurait pu gagner le tour cette année ni même monter sur le podium. Depuis qu’il l’a gagné il y a deux ans, il n’a pas fait une seule bonne performance lors d’une course par étape (hormis le tour de Grande Bretagne).

    4. Je ne sais pas si Valverde a montré ses limites physiques face à Pinot, mais il a montré ses limites tactiques. Il a couru comme s’il avait peur de Pinot. Résultat au lieu de profiter pour éliminer des adversaires, il a laissé revenir Van Garderen et Bardet sur lui. Je serai très content que l’un des deux (ou les deux si Pinot faiblit) le sorte du podium pour une dizaine de seconde à Paris.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Zardoz
    Soumis le 19 juillet 2014 à 5:31 | Permalien

    @Zenou

    N’oublions pas la belle performance de Wiggins sur le terrifiant chrono du Giro 2013. Sans tout le temps qu’il perd dans les descentes où il est pétrifié comme ça ne s’est jamais vu à ce niveau-là, il balaie sans problème les 10 secondes qui le séparent de la victoire d’étape. Pour moi, il y a fait preuve qu’il gardait le même niveau intrinsèque qu’à la saison 2012, même si un moral plus faible et de nombreux pépins ont fortement altéré ses performances. J’aurais vraiment été curieux de voir ce que ça aurait donné sur ce Tour.

    Nibali sans problème en jaune jusque Paris. Le fameux principe (très cher notamment à John Lelangue) comme quoi il faut prendre le maillot le plus tard possible est pour moi plus un phantasme qu’autre chose. Avec une marge de niveau comme celle de Vincenzo sur ses concurrents, il peut difficilement lui arriver quelque chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Michel M
    Soumis le 19 juillet 2014 à 12:31 | Permalien

    Et Tiernan-Locke suspendu deux ans pour données irrégulières, en bonus

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • X
    Soumis le 19 juillet 2014 à 1:19 | Permalien

    Tour à la Merckx!
    Eh oh, Laurent, tu avais habitué à plus de discernement. Disons un tour à la Delgado, voire à la Nencini (de très beaux coureurs, comme Nibali qui il y a quelques années juré sur la tête de sa grand-mère qu’il n’avait et ne toucherait jamais au dopage. Donc, pas de dopage chez Astana (la famille est sacrée en Sicile). Et n’oublions pas que, très probablement, Froome et Contador étaient un ton au-dessus de Nibali.
    Bon, le tour n’est pas fini, nous diraient les deux éliminés, même si les difficultés des Alpes étaient ridicules, celle des Pyrénées le seront à peine moins. Une vraie étape dans les Vosges certes, la première depuis 1967, et le grand et beau Massif Central toujours évité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 3 votes)
  • X
    Soumis le 19 juillet 2014 à 1:21 | Permalien

    A Zénou, Wiggins a gagné le Tour de Californie.
    Sur que la Sky a été ridicule de ne pas l’avoir sélectionné, et cela s’était écrit ici avant le départ.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Zenou
    Soumis le 19 juillet 2014 à 1:27 | Permalien

    Exact, au temps pour moi.

    Cela n’empêche que je ne pense pas qu’il puisse à nouveau gagner un Tour, y compris avec l’absence de Quintana, Contador et Froome.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Régis
    Soumis le 19 juillet 2014 à 1:59 | Permalien

    Salut à tous,

    Est-ce que vous avez un tuyau pour trouver des chouettes vidéos de caméra embarquées?
    J’ai trouvé celui-ci pas trop mal http://www.dailymotion.com/video/x210htq_en-on-board-camera-team-orica-green-edge-team-lampre-merida-stage-2-york-sheffield_sport
    mais c’est un peu la jungle.
    J’aimerais voir les arrivées, les moments cruciaux…
    Merci

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • dany
    Soumis le 19 juillet 2014 à 3:57 | Permalien

    4 X « Et n’oublions pas que, très probablement, Froome et Contador étaient un ton au-dessus de Nibali. »
    Fort probable mais voilà la réponse de Nibali:
    « L’année dernière j’ai gagné le Giro, je suis arrivé 2ème de la Vuelta, et j’ai battu Contador et Froome sur presque toutes les courses où j’étais avec eux.»

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 20 juillet 2014 à 1:55 | Permalien

    Laurent, arrête avec wiggins, c’est un dopé et tant mieux qu’il ne soit pas la.
    Allez, encore une chute pour nib et un français gagne le tour, cocorico!!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • alain39
    Soumis le 21 juillet 2014 à 3:20 | Permalien

    Avec la disparition de l’hégémonie Sky et l’abandon de Contador nous retrouvons un autre cyclisme.
    Nibali émerge avec une belle assurance sans pour autant faire preuve de suprématie. Il n’écrase pas ses adversaires. Sur Risoul certes il les lâche mais il ne leur prend que 24 secondes et n’arrive pas à revenir sur Majka.
    Son coup de pédale n’a rien de comparable avec les moulinettes Arsmtrong, Contador et Froome.
    Nibali est fort mais ne fait aucunement une démonstration pleine d’insolence. Il faudra étudier les relevés de performances pour voir si nous sommes revenus à des seuils autour de 410-420 watts.
    Quelque part c’est peut être ce tdf qui mériterait l’appellation « de tour du renouveau ».
    Un tdf plus tactique avec des français devant. Mieux encore une jeune génération s’affirme ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps.
    Côté Sky c’est la remise en cause d’un système mais également d’une gestion d’équipe. D’un système car depuis le début de saison les pépins se multiplient et c’est également due à leur préparation. Froome n’a pas les qualités d’un grand champion avec sa position à 2 balles (il est bmloqué du dos et des bras ce qui lui ôte de l’agilité et surtout lui fatigue le haut du corps) et son manque de jours de course. Il est certes le champions des watts et de l’entrainement mais c’est pas tout pour être un grand champion. Il faut être complet et ça ne s’acquiert qu’en courant. Le système Sky est en rupture avec ces principes fondamentaux et cette année ça se paye.
    Idem pour Porte qui malgré tous les protocoles reste un coureur fragile qui a toujours un jour sans. C’est un lieutenant mais pas un leader.
    La gestion d’équipe est aussi remise en question. Il y a Wiggo, mais aussi les recrutements hasardeux. Tiernan-Locke suspendu pour dopage.Idem pour Henao. 2 ca t puis tous ces coureurs un peu étoile filante comme Boasson Hagen, Kennaugh qui n’arrivent pas à enchaîner 2 saisons. Depuis 3 ans la Sky fait beaucoup tourner les coureurs. Comparez à AG2R quio depuis des années a la même architecture.
    Clairement l’abandon de Froome ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt à savoir que cette année l’équipe Sky était faible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 21 juillet 2014 à 3:20 | Permalien

    Avec la disparition de l’hégémonie Sky et l’abandon de Contador nous retrouvons un autre cyclisme.
    Nibali émerge avec une belle assurance sans pour autant faire preuve de suprématie. Il n’écrase pas ses adversaires. Sur Risoul certes il les lâche mais il ne leur prend que 24 secondes et n’arrive pas à revenir sur Majka.
    Son coup de pédale n’a rien de comparable avec les moulinettes Arsmtrong, Contador et Froome.
    Nibali est fort mais ne fait aucunement une démonstration pleine d’insolence. Il faudra étudier les relevés de performances pour voir si nous sommes revenus à des seuils autour de 410-420 watts.
    Quelque part c’est peut être ce tdf qui mériterait l’appellation « de tour du renouveau ».
    Un tdf plus tactique avec des français devant. Mieux encore une jeune génération s’affirme ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps.
    Côté Sky c’est la remise en cause d’un système mais également d’une gestion d’équipe. D’un système car depuis le début de saison les pépins se multiplient et c’est également due à leur préparation. Froome n’a pas les qualités d’un grand champion avec sa position à 2 balles (il est bmloqué du dos et des bras ce qui lui ôte de l’agilité et surtout lui fatigue le haut du corps) et son manque de jours de course. Il est certes le champions des watts et de l’entrainement mais c’est pas tout pour être un grand champion. Il faut être complet et ça ne s’acquiert qu’en courant. Le système Sky est en rupture avec ces principes fondamentaux et cette année ça se paye.
    Idem pour Porte qui malgré tous les protocoles reste un coureur fragile qui a toujours un jour sans. C’est un lieutenant mais pas un leader.
    La gestion d’équipe est aussi remise en question. Il y a Wiggo, mais aussi les recrutements hasardeux. Tiernan-Locke suspendu pour dopage.Idem pour Henao. 2 ca t puis tous ces coureurs un peu étoile filante comme Boasson Hagen, Kennaugh qui n’arrivent pas à enchaîner 2 saisons. Depuis 3 ans la Sky fait beaucoup tourner les coureurs. Comparez à AG2R quio depuis des années a la même architecture.
    Clairement l’abandon de Froome ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt à savoir que cette année l’équipe Sky était faible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • alain39
    Soumis le 21 juillet 2014 à 3:59 | Permalien

    Avec la disparition de l’hégémonie Sky et l’abandon de Contador nous retrouvons un autre cyclisme.
    Nibali émerge avec une belle assurance sans pour autant faire preuve de suprématie. Sur Risoul certes il les lâche mais il ne leur prend que 24 secondes et n’arrive pas à revenir sur Majka.
    Son coup de pédale n’a rien de comparable avec les moulinettes Arsmtrong, Contador et Froome.
    Nibali est fort mais ne fait aucunement preuve d’insolence. Il faudra étudier les relevés de performances pour voir si nous sommes revenus à des seuils autour de 410-420 watts.
    Quelque part c’est peut être ce tdf qui mériterait l’appellation « de tour du renouveau ».
    Un tdf plus tactique avec des français devant. Mieux encore une jeune génération s’affirme ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps.
    Côté Sky c’est la remise en cause d’un système mais également d’une gestion d’équipe.
    D’un système car depuis le début de saison les pépins se multiplient et c’est certainement le fruit de préparations surhumaines.Ecoutez Froome expliquer ses victoires: le fruit d’un travail
    Froome n’a pas les qualités d’un grand champion avec sa position à 2 balles (il est bloqué du dos et des bras ce qui lui ôte de l’agilité et surtout lui fatigue le haut du corps) et son manque de jours de course. Il est certes le champions des watts et de l’entrainement mais c’est pas tout pour être un grand champion. Il faut être complet et ça ne s’acquiert qu’en courant. Le système Sky est en rupture avec ces principes fondamentaux et cette année ça se paye.
    Idem pour Porte qui malgré tous les protocoles reste un coureur fragile qui a toujours un jour sans. C’est un lieutenant mais pas un leader.
    La gestion d’équipe est aussi remise en question. Il y a Wiggo, mais aussi les recrutements hasardeux. Tiernan-Locke suspendu pour dopage.Idem pour Henao. 2 cas de dopage avérés en 6 mois c’est énorme et il n’y a que la complaisance des médias et instances pour expliquer que ce ne soit pas devenu un scandale.
    Et puis tous ces coureurs un peu étoile filante comme Boasson Hagen, Kennaugh qui n’arrivent pas à enchaîner 2 saisons. Depuis 3 ans la Sky fait beaucoup tourner son effectif. Comparez à AG2R, FDJ, qui depuis des années ont la même ossature ça fait réfléchir.
    Clairement l’abandon de Froome ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt à savoir que cette année l’équipe Sky était faible. Brailsford pensait pouvoir créer des champions comme des champignons et ce par le truchement de savants programmes de dopage. Cette année ça n’a pas marché. Un point c’est tout mais la vérité d’un jour n’est pas la vérité de toujours et il ne faut pas mésestimer les forces de la Sky tant au plan financier, médical et médiatique pour lui permettre de rebondir.
    mais cette année nous avons de la chance les rois de la seringue sont out et c’est aux rois de la pédale d’en profiter.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 21 juillet 2014 à 7:11 | Permalien

    alain 39>

    selon portoleau nibali a developpé 405 watts ds la montée vers chamrousse et vayer pense qu’il a volontairement freiné son effprt

    http://www.chronoswatts.com/news/1

    a chacun de se faire son idée

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • dany
    Soumis le 21 juillet 2014 à 8:33 | Permalien

    Voilà que Veyer tient les mêmes propos ridicules que moi sur ce blog…

    Il dit également: « Ce qui inquiète, c’est Vincenzo Nibali et son équipe. Il(s) se promène(nt). Son club, c’est celui des « plus de 410 watts ». Il a fini premier du Tour d’Espagne en 2010 et du Tour d’Italie en 2013, avec 414 watts chaque fois, au-delà du seuil suspicieux.
    Après sa démonstration en Angleterre (premier à Sheffield) et sur les pavés où il « volait » (deuxième à Arenberg), « avec plus de puissance que dans les cols » (sic), il s’est illustré dans la planche des Belles-Filles : 5,9 km à 8,5 % en n’accélérant qu’à mi-pente. En remportant l’étape, il s’est approché du record de l’ascension du miraculeux Froome (16 min 23 s), à 19 secondes et 13 petits watts étalons des 467 watts de l’Anglais. »

    Là, j’hésite à suivre…Les efforts de moins de 20 mn
    ne sont pas pris en compte et je suppose que c’est pour cela que nous trouvons Evans 2eme meilleur temps à 2 secondes et 4 watts de Froome.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • alain39
    Soumis le 21 juillet 2014 à 8:54 | Permalien

    Intéressant de voir que les watts sont en baisse. Armstrong met plus de 2mn20 à Nibali. Certes on compare un chrono d’une étape en ligne mais ce qui est frappant c’est de voir que Nibali aurait fait 8eme du chrono de Chamrousse en 2001. Loin des meilleurs et donc loin d’un possible podium. Le vainqueur 2014 ne serait peut être même pas dans le top 10 du tdf 2001 alors qu’il fait preuve d’une forme extraordinaire et d’une réelle constance.Donc c’est pas Nibali qui serait un champion au rabais mais tout le peloton actuel. Un défi aux statistiques et qui donc ne peut trouver aucune explication naturelle autre que le dopage.
    Cette régression des performances est marquante et elle signifie clairement que les mecs ne tournent plus avec les mêmes protocoles.
    Ajoutez à cela qu’en 13 ans le matériel a évolué ainsi que les modes d’entrainement et on se dit que le gap est supérieur aux chiffres annoncés.
    Et d’un seul coup les coureurs qui développaient 400 watts comme Peraud se retrouvent devant. Non les coureurs français ne sont pas meilleurs c’est le niveau qui a baissé. Le fameux cyclisme à 2 vitesses tant décriés par les prédécesseurs des Bardet et Pinot est clairement démasqué.
    Quand j’écrivais que Indurain a volé le palmarès des Mottet, Philippot, Delion, Jef Bernard, Fignon (en fin de carrière) et autres grands champions français qui étaient censés marquer les années 90. Les chiffres viennent maintenant mettre une réalité à ces allégations.
    Idem pour Armstrong qui a ensuite poussé encore plus loin le bouchon.
    Seule une catégorie de coureurs avaient accès à ce dopage, des coureurs qui par la suite réussissaient à avoir des carrières à rallonge.
    Car il est a penser que l’autre effet de ces changement se fera ressentir sur la longueur des carrières. Sans le truchement du dopage on retombe aux sources de ce sport et on va constater qu’à partir de 30 ans les coureurs régressent.
    Mais ne nous emballons pas car gardons à l’esprit que sans un concours de circonstance extraordinaire nous aurions assisté au duel des 2 titans Contador et Froome et que nos français seraient à peine dans le top 10 car usés par des montées successives au delà de leurs limites physiologiques. En effet, la baisse d’efficacité du dopage emporte une autre façon de courir et ceux qui sont là maintenant ne le seraient pas avec le dopage. Ou alors comment expliquer la victoire de Riis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 21 juillet 2014 à 10:51 | Permalien

    dany > 414 tu es dans le stade suspect (donc pas coupable, juste des doutes qui peuvent etre positif comme négatif) à partir de 410 et il existe une marge d’erreur de 2% soit entre 406 et 420! et ca c’était avant!

    sur ce tour il a pas grillé les radars et l’argument il se freine volontairement me parait un peu de mauvaise foi!

    alain> tt d’accord avec toi !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • dany
    Soumis le 21 juillet 2014 à 4:02 | Permalien

    Mauvaise foi ? Au lieu de porter un jugement de valeur sur ma personne,opposez moi des arguments…Vous êtes tous d’accord que Froome et Contador sont d’une autre catégorie…Et je vous rappelle la phrase de Nibali: « « L’année dernière j’ai gagné le Giro, je suis arrivé 2ème de la Vuelta, et j’ai battu Contador et Froome sur presque toutes les courses où j’étais avec eux.»
    Froome plus fort qu’Amstrong aux dernières nouvelles et
    Nibali encore plus fort à l’eau…
    A l’époque des chevauchées surréalistes de Vockler, j’ai réagi de la même façon et mes potes cyclistes étaient agacés…2 saisons de spectacle…Puis retour à son rôle de bon second couteau…Personne ne s’étonne…j’ai eu l’explication plus tard…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Régis
    Soumis le 21 juillet 2014 à 4:17 | Permalien

    Laurent, a quand un nouvel article sur les caméras embarquées?
    on parle bcp de Peraud, bon vttiste mais toujours battu par Absalon par exemple. Quelles sont les qualités de celui ci?
    de plus, même en vtt il y a eu pas mal de cas de dopage ds les premiers… Est il raisonnable de pense r qu un non dopé peut battre un dopé a l epo? A mon sens , se poser la question c est déjà y répondre…

    a plus

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • bigmouse
    Soumis le 21 juillet 2014 à 4:29 | Permalien

    dany> toutes mes excuses si vous l’avez pris pour vous mais cette pique concernait Mr VAYER (tt en appréciant bcp son analyse)

    mais je maintiens de tps en tps Mr VAYER semble s’enfermer ds un rôle de père foutard et son argumentation  » si nabali ne se fait pas flasher au radar c’est qu’il en fait express d’etre lent » laisse penser que nibali est coupable par définition et quoi qu’il fasse il sera dopé!

    Voir pire, le premier du tour sera automatiquement dopé par définition

    quand a la probité de nibali (chose incertaine) je prefère lui laisse le bénéfice du doute sur ce tour (il peut s’etre dopé et ne pas l’etre la) plutôt que de l’accuser par définition

    « A l’époque des chevauchées surréalistes de Vockler, j’ai réagi de la même façon et mes potes cyclistes étaient agacés…2 saisons de spectacle…Puis retour à son rôle de bon second couteau…Personne ne s’étonne…j’ai eu l’explication plus tard… » peux tu développer (phrase sans animositée) car ton pt de vue m’intéresse la dessus

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 21 juillet 2014 à 4:55 | Permalien

    Regis.

    Tous les concurrents de VTT ont frappé un mur face à l’Absalon des années 2000. C’est le vieillissement qui le rend parfois battable aujourd’hui. Je l’ai déjà écris, Absalon est surement le meilleur cycliste français de sa génération. Il n’a jamais voulu aller sur la route. Je crois que le principe d’équipe et le dopage en sont les principales raisons. Je suis convaincu qu’il est propre. Sa carrière est sans tache à ce niveau, tant par les faits que par les rumeurs. Péraud en Vtt n’était nettement pas aussi régulier qu’Absalon. Top 20, top 10 et des podiums pour Peraud.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 22 juillet 2014 à 2:38 | Permalien

    Commentaire qui n’a rien a voir avec tout ce qui précède.Je trouves que d une manière générale les cyclistes « modernes » utilisent des braquets beaucoup trop importants.Cela est particulièrement vrai lors des sprints.Le53 ou 55x11est une aberration. Pour « tirer » ce dèvellopement ils sont obligés de se mettre en danseuse zigzagant et se déhanchant a qui mieux mieux. Outre l’aspect dangereux cela est une grossière erreur d un point de vue aérodynamique le SCX étant augmenté de manière très conséquante.Je reste persuadé que les sprints qui se déroulaient assis, jadis,étaient tout aussi rapides. Dans cet ordre d’ idées je rappellerai q’ un certain Paris Tours avait été gagné par G. Karstens dans les années soixante a environ 45 KmH et ceci en pignon fixe donc avec un braquet nécessairement très réduit. Le pignon de 13 dents n était à l époque utilisé que de manière exeptionelle pour les contre la montre (J. Anquetil).En espérant que ces quelques réflexions nourrissent un débat et fassent revenir à plus de mesure.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 22 juillet 2014 à 2:47 | Permalien

    Vayer et Porteleau font beaucoup dans la lutte contre le dopage.
    Il faut reconnaître que leurs prédictions basées sur des études de puissance se sont toujours révélés justes.
    Ils ont réussi à imposer une matrice de calcul de puissance qui permet d’étalonner les performances et sur la base d’études physiologiques de les qualifier par rapport au dopage.
    C’est un super outil qui donne des valeurs étalons et qui fait peser une nouvelle contrainte sur les dopés. Ils doivent échapper aux contrôles antidopage mais aussi aux flashs de puissance de Vayer/Porteleau.
    Nibali sur ce tdf sort des performances de haut niveau toutefois situées dans les seuils de tolérance. est-ce calculé de sa part?
    Possible mais franchement ce qui est plus marquant c’est que tout le peloton est dans ces seuils de tolérance. Sa façon de courir est plus normale avec une course d’attente et une attaque qui creuse un petit écart qu’il fait ensuite lentement grandir.
    Rien de comparable avec les attaques de missile de Armstrong, Contador et Froome.
    En conclusion: les relevés de puissance sont favorables à Nibali tout comme sa façon de courir.
    Reste un certain mimétisme par rapport à Froome: il est allé se préparer au MT Teide où il n’a pas été contrôlé. Il a perdu pas mal de poids avant ce tdf. Il parle de lourdes séances d’entraînement et de privations. Il court pour Astana et Vino.
    Il serait présomptueux de le juger coupable à ce stade mais il est évident que l’UCI et a

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Fore
    Soumis le 22 juillet 2014 à 3:00 | Permalien

    @Thierry mtl : sorry, Absalon n’était pas propre, il a profité que le VTT est (était ?) moins contrôlé que la route pour écraser des gars comme Péraud dont on voit maintenant qu’ils ont un moteur exceptionnel (pourtant, après 30 ans, les performances décroissent inexorablement…). Absalon n’était pas une chaudière comme Moreau, ok, mais a bricolé comme d’autres vététistes français avant lui (et d’autres routiers, Dessel, Gadret, Voeckler, Rolland), mais bénéficie d’une auréole de saint pour le public français, comme Martin Fourcade qui a pourtant bizarrement disparu de la scène du biathlon pendant une semaine 1 mois avant les jeux de Sotchi (le parfait timing pour mettre de coté 1/2 litre de sang, si on en croit les cyclistes repentis…)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • alain39
    Soumis le 22 juillet 2014 à 3:00 | Permalien

    oups:
    et autres instances doivent être vigilantes.
    Pour ma part je préfère assister à une victoire de Nibali que de Contador ou Froome.
    Au risque de me faire critiquer et de passer pour un sans cœur, je dois avouer que l’abandon de ces 2 coureurs est la meilleure chose qui pouvait arriver au tdf et au cyclisme.
    C’est pour moi le principal constat.
    C’est pas très charitable mais c’est la réalité car il est indéniable que ça donne un nouveau souffle et que ça permet l’émergence d’une nouvelle génération.
    Si la même chose pouvait arriver au niveau des DS ce serait parfait. Le jour ou les Vino, Riis, Lefévère ne seront plus dans le peloton nous aurons alors tourné une page. Riis à la tête d’une équipe c’est comme mettre Dutrou à la tête d’une colonie de vacances pour jeunes filles. Ce mec n’a aucune morale, probité et vit grassement du système qu’il n’a jamais combattu. Certes il est fin stratège mais il en existe plein d’autres et puis sur ce tdf sans Contador on voit bien qu’il ne fait pas de miracles.
    Ce tdf démontre que même sans les stars de la dope le tdf reste passionnant et toujours autant populaire.
    Ca milite en faveur d’un nettoyage plus intense et Cookson devrait en prendre acte.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 13 votes)
  • dany
    Soumis le 22 juillet 2014 à 5:27 | Permalien

    http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Une-enquete-sur-europcar/294533

    Pour passer l’éponge, il faut promettre de ne pas recommencer…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 22 juillet 2014 à 12:20 | Permalien

    Matez un peu ça!!!
    http://www.strava.com/activities/142598862/segments/3253979921

    Ca promet pour demain…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 23 juillet 2014 à 8:12 | Permalien

    @ mice, je te renvoie à un article du sport et vie n°80 sur armstrong et la polémique de la moulinette, c’est exactement ce que tu dis…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Régis
    Soumis le 23 juillet 2014 à 11:32 | Permalien

    @ Mica
    Effectivement,les sprints assis sont,efficaces aussi, a mes yeux le meilleur exemple est Cancellara qui parvient a s immiscer parmi les meilleurs en restant assis.
    mais il faut reconnaître que c est moins « vendeur » pour la tele
    autre chose: quelle dommage de voir les europcar tirer sans cesse la langue, je trouve ca affligeant. Une fois pour montrer qu ils sont dans le dur : ok. Mais tout le temps, quel gaspillaige d énergie, manque de classe…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • dany
    Soumis le 25 juillet 2014 à 5:10 | Permalien

    http://www.lemonde.fr/tour-de-france/article/2014/07/21/les-enfants-de-poulidor_4460596_1616918.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 25 juillet 2014 à 5:14 | Permalien

    Nibali a monté hautacam en 37:23 mn alors que le record de Riis est est de 34:38 mn.
    Je viens de découvrir le site climbing records et c’est édifiant. Ce site relève les temps de montée de quelques grands cols escaladés dans les grands tours.
    pour revenir à Nibali il a établi la 26eme meilleure performance. Loin des temps des années 90. L’époque où l’EPO et hormones de croissance coulaient à flot dans les veines de nos champions de la seringue.
    Il est aussi intéressant de voir que les images correspondent à la réalité des chiffres. Certes Nibali est supérieur mais pas écrasant et on perçoit bien à l’écran que ses accélératiions sont moins longues et puissantes que celles des Riis, Indurain, Virenque et Arsmtrong.
    Donc en 20 ans les coureurs ont régressé. Il faut dire que le bon de performances des années 90 a été plus que stupéfiant. Pensez donc que sur l’alpe d’huez Fignon, Delgado et Herrera pour ne citer qu’eux ne figurent pas dans les 100 meilleurs temps. Vous lisez bien et avouez que c’est énooooorme.
    Pensez qu’entre 89 (41:50 pour Fignon) et 91 (40:27 pour Bugno) il y avait eu une amélioration notoire par des coureurs jusque là toujours battus par les premiers cités. Mais c’est rien par rapport à la suite des années 90 avec un Indurain qui en 95 montait en 38:04 alors que Pantani explosait les compteurs de la dope avec son fameux record à 36:40. Vous lisez bien Pantani mettait 5 mn10 à Delgado Fignon et ce 6 ans après leur exploit de 89.
    En 2013 Quintana et Rodriguez ont monté en 39:48 mn.
    Autre fait étonnant l’année de la victoire de Pierre Rolland aucun coureur n’est entré dans ce top 100.
    Ces variations de performance sont à mettre en corrélation avec les avancées de la lutte contre le dopage. Le plafond tu taux d’hématocrite a engendré une baisse de performances notable.
    Le suivi longitudinal a emporté la création d’un cyclisme à 2 vitesses. Les contrôles actuels emportent des performances situées entre les années 80 et 90.
    Les années Armstrong confirment que lui seul avait réussi à être encore continuellement proche des performances des années 90. Par exemple en 2001 il établit le 6eme meilleur temps alors qu’Ullrich 2eme établit le 50eme. Lui qui détient pourtant en 97 le 5eme meilleur temps.
    Donc il est évident que dès que les performances s’envolent on retrouve les mêmes devant à savoir, espagnols, américains, colombiens et autres nations à forte culture de dopage.
    Cette année les performances sont mois élevées et on retrouve les français devant. Mais attention il manque les 2 chaudières. La meilleure chose qui pouvait arriver au tdf est bien leur abandon.
    Ce tdf mérite plus l’appellation de tour du renouveau que celui de 99

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +14 (from 18 votes)
  • Sébastien
    Soumis le 25 juillet 2014 à 6:29 | Permalien

    Merci Alain39 pour tes commentaires. C’est toujours un régal.
    Merci également à ceux qui participent positivement à ce blog.
    Et Laurent bien sûr 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Kramble
    Soumis le 25 juillet 2014 à 8:35 | Permalien

    Merci Alain pour tes commentaires, j’ajouterai que Nibali est pour moi la troisième grosse chaudière, je pense effectivement qu’il se cache un peu pour ne pas éveiller les soupçons. Pour preuve, il met quand même 20 secondes dans la montée d’Hautacam à Piepoli et Cobos sous epo cera en 2008 après la mascarade de Saunier Duval – Rico. Les 25 devant Nibali c’était les années 90 en mode Epo no limit. Il fait plus fort que les chargés des années 2000… Par contre il est à noter que Valverde semble s’être ranger des bécanes, je ne suis pas fan, mais c’est tout à son honneur. Puisse Perraud être le vrai vainqueur de ce tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • alain39
    Soumis le 25 juillet 2014 à 10:06 | Permalien

    Le problème avec Hautacam c’est que nous n’avons pas de référence des années 80.
    Les années 94-97 semblent avoir été les pires au niveau dopage si on se réfère à l’alpe d’huez. Et puis comparer Cobo et Piepoli à Nibali démontre que nous avons déjà une distorsion des valeurs. Piepoli était âgé et Cobo un coureur bien moins complet et au palmarès bien moins étoffé. Plus des seconds couteaux que des cadors qui n’ont jamais visé le maillot jaune ni même un podium.
    Donc voir un Nibali monter dans les mêmes temps que ces 2 chaudières ne m’étonne pas. C’est le temps de ces 2 chaudières qui est étonnant.
    2008 est une année un peu à part avec des variations de performances assez fortes. D’ailleurs nous avions eu un vainqueur inattendu qui fait le 85eme meilleur temps dans Hautacam et le 25eme dans l’alpe d’huez. C’est sur cette dernière étape qu’il fournit son exploit et scelle sa victoire. Aucun autre participant à l’édition 2008 entre dans le top 100 de l’Alpe d’Huez et donc son exploit en devient encore plus suspect. ce jour là comme Amrstrong en 2000 il était dans un monde à part.
    Armstrong fait un réel exploit en 2000 puisque ses adversaires de cette année là sont bien plus loin et tous à plus de 2 mn. On comprend encore mieux cette domination de Armstrong qui en 2000 sort le 15eme meilleur temps sur Hautacam alors que ses principaux adversaires sont bien plus loin aux alentours des 80eme places. Cette année là big lance avait une marge de manoeuvre énorme. Il était le seul à grimper presque comme dans les années 90. Le système Armstrong à savoir avoir été capable de tourner dans les années 2000 a un niveau proche des années 90 explique ses 7 victoires successives. Il avait un truc que les autres n’avaient pas qui le maintenait au même niveau. Ses adversaires eux faisait face à une baisse drastique de leurs performances.
    Virenque qui a le 4eme meilleur temps obtenu en 96 fait le 80eme temps en 2000. Entre temps il a perdu 4mn14. Ni des conditions de course spéciales ni météorologiques peuvent expliquer de tels écarts. Parce qu’en 2000 Virenque tournait très bien puisqu’il finit 6eme du tour et 3eme en 96. Idem pour Ullrich qui déteint le 10eme temps en 96 à comparer avec le 79eme en 2000.
    Si le coeur vous en dit faites les mêmes comparaisons sur les montées de la vuelta. C’est édifiant et on comprend que l’Espagne reste bien l’autre pays du dopage. On comprend mieux les victoires espagnoles. Là bas c’est open bar et ce même dans les années 2000.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 11 votes)
  • Zenou
    Soumis le 26 juillet 2014 à 12:45 | Permalien

    Moi j’ai envie de comparer juste les éditions 2000, 2008, 2014 de Hautacam pour toutes les raisons énoncés précedemment.
    À chaque édition 11 coureurs ont passé la barre des 40 min.
    Sur les 22 coureurs de 2000 et 2008, 14 ont été suspendus ou ont avoués s’être dopé :
    Armstrong, Virenque, Ullrich, Zülle, Heras, Moreau, Piepoli, Ricco, Kohl, Menchov, VandeVelde, Beltran et Moises Duenas
    Et ce sont ces illustres dopés, hormis Armstrong que Pinot, Péraud, Majka et Van Garderen ont battus.

    Alors oui, ces coureurs sont en dessous de la limite des 410 W, ce qui veut dire que leur performances sont humaines et oui les conditions de courses sont différentes, mais cela ne veut pas dire qu’ils sont tous propres.

    Alors je vais profiter du moment, fêter ce podium avec deux français mais je m’attends à une gueule de bois, car sur ces 11 coureurs, la probabilité que se soient tous des champions exceptionnels qui sont propres est très faible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Fabien
    Soumis le 26 juillet 2014 à 4:01 | Permalien

    Je suis assez d’accord avec le sentiment de Kramble au 32.
    J’ai aussi l’impression que Nibali fait le minimum pour ne pas paraître trop « hors concours » (même si c’est dur !!!).
    Honnêtement, je pense que si on lui avait donné un déficit de 15 minutes sur Perraud et Pinot par exemple au départ du Tour, il aurait été capable de les reprendre et de gagner quand même.
    Autre chose : Nibali était un (très) bon coureur jusque fin 2012…mais il a vraiment franchi un gros palier dans les grands Tours depuis début 2013 (Giro 2013 écrasé, Tour 2014 écrasé)…et son recrutement par AV !!!

    Pour Zenou (§34), tu as raison sur les temps de montée d’Hautacam.
    Mon espoir quand tu compares 2008 et 2014 (exactement le même parcours) est qu’en 2008, la course s’était beaucoup plus décantée dans le Tourmalet (monté 5 minutes plus vite que cette année pour les meilleurs). On peut donc penser qu’en 2014, les leaders avaient moins tapé dans leurs réserves dans le Tourmalet et étaient donc plus « frais » pour aborder Hautacam. Comme je l’ai déjà dit, c’est mon espoir !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 27 juillet 2014 à 12:52 | Permalien

    @Alain…

    Bien beau le site, mais certain coureur revienne plus d’une fois. C’est un faux Top 100.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • josef Koba
    Soumis le 27 juillet 2014 à 1:21 | Permalien

    Encore une fois les suspicions de dopage reviennent. Cette fois si toutefois, c’est plus nos commentaires que la course qui les font naître. Il semble bien qu’on ait assisté à un tour de désarmement. Il est vrai que la courbe de performance de Nibali cette année est un peu particulière. En retard tout le début de saison puis subitement largement en avance. Ces propos d’avant tour dans lesquels il laissait entendre qu’il pouvait supporter les accélérations de Froome, qu’il s’était entrainé en fonction ne sont guère rassurantes. Pour autant, il y a du mieux au sens où on a vu qu’un tour moins « artificiel » est plus intéressant qu’un tour avec un ou deux robocop.
    Intéressant également de noter que Vincent Lavenue revient avec son équipe au niveau qu’il avait atteint au milieu des années 1990 avec Rodolfo Massi, Alberto Elli puis Alexandre Vinokourov, et d’autres encore de mauvaise réputation. Et si l’on se rappelle que le décollage de l’équipe correspond à l’avènement « stupéfiant » de Betancur, on comprend bien qu’AG2R a bien préparé son tour. Si on y ajoute la crise de certaines « grosses écuries » telles que Sky on voit que la mondiale est à sa place.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 27 juillet 2014 à 2:03 | Permalien

    Bonne nouvelle. Dominique Rollin redevient cycliste professionnel en continental pro Europe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • alain39
    Soumis le 28 juillet 2014 à 4:13 | Permalien

    Le tdf est fini avec tout le faste habituel et ces magnifiques images de Paris et des champs-Elysées.
    Un tour qui nous a réservé son lot de surprises dont le podium des français. Un tdf un peu à l’ancienne avec un coureur qui a dominé en faisant montre d’une supériorité sur tous les terrains et en creusant à chaque fois des écarts assez réduites mais qui additionnés finissent pas lui accorder près de 8mn d’avance.
    Un tdf marqué par des mauvais conditions climatiques et ça a influencé la course avec notamment les chutes mais aussi des organismes fatigués qui ont mal résisté à la 3eme semaine. Valverde a fini à l’agonie.
    Ici en France la presse s’est lancée dans une campagne euphorique sur notre cyclisme et sur le dopage. Tout va bien et on s’interroge sur la date de la prochaine victoire française au tdf.
    On compare ce podium au podium de 1985 dernier podium avec 2 français.
    Ca permet de vendre du papier mais il faut savoir raison garder. Comparer Pinot et Peraud à Fignon et Hinault il ne faut pas s’emballer.
    Certes cette nouvelle génération est prometteuse mais elle n’a encore rien gagné. Pas une grande classique ni un grand tour à son actif. Et puis il y a le dopage qui reste bien présent. Nibali gagne un peu à l’ancienne mais n’oublions pas qu’il revient du Mt Teide. Et puis il monte sans aucun mouvement du buste, posture qui depuis des années va de paire avec le dopage. D’au autre côté c’est un coureur qui a connu une carrière normale et qui a doucement monté en puissance. Pas un Froome, un Wiggo, Armstrong venus de nulle part et soudainement ultra dominants.
    On ne peut pas prédire l’avenir et comme nos médias font un parallèle entre 85 et 2014 je vais me hasarder à faire la même chose. En 89 je faisais parti de ceux qui prédisaient un avenir radieux pour notre cyclisme avec Fignon qui pouvait encore faire 2 ans au top, Caritoux, Boyer, Mottet qui arrivait au sommet, Jeff Bernard, Philippot, Delion, Claveyrolat, Leblanc, Rué, Marie etc…Un peloton français très complet qui pouvait tant briller sur les grands tours que les classiques
    Le cyclisme italien et Espagnol étaient moins bien lotis avec un Bugno qui tardait à confirmer, un Fondriest fragile et limité en montagne, un Indurain qui semblait trop limité en montagne et manquer d’ambition.
    Nous savons tous ce qui est advenu de cette génération qui n’a jamais gagné un grand tour. Qui en 90 avait prédit les futures victoires dans les grands tour de Indurain, Riis, Rominger, Bugno, Giovaneti.
    Ce tdf n’est pas totalement représentatif du cyclisme actuel car il manque Froome et Contador et sans aucun doute leur absence a changé la physionomie de ce tdf. Les Tinkof étaient très forts et pouvaient cadenasser la course ( en montant les premiers cols bien plus vite) et donc maintenir le cyclisme à la mode Arsmtrong avec une explication dans la dernière montée avec des accélérations successives des 2 robotcops Froome et Contador. Un peu comme sur le Béal où nos 2 piquousés nous ont abreuvé de ce spectacle affligeant de les voir sprinter en plein col puis fortement ralentir et remettre ça. Et ce à 4 reprises au moins sans que personne d’autre ne puisse même encaisser la première accélération. Un spectacle surréaliste qui devient d’ailleurs lassant car trop stéréotypé. C’est d’ailleurs tout le sel de ce sport que de ne pas avoir un scénario de course stéréotypé et ce qui a plu cette année au public.
    On y a échappé mais la menace demeure.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 28 juillet 2014 à 1:47 | Permalien

    Le dopage est certainement plus limité cette année, surtout par le développement progressif et rigoureux du passeport bio.

    Mais, si monter pendant une trentaine de minutes à moins de 407 watts de moyenne est jugé « humain », on peut se questionner sur le fait d’enligner deux ou trois cols par jour pendant trois jours consécutifs et ce après deux ou trois semaines de course, en continuant de maintenir autour de 400 watts de moyenne à chaque fois. C’est comme si le fait d’être engager dans une course par étapes n’avait aucun effet sur la performance des certains coureurs qui devraient normalement et humainement faiblir par l’accumulation des jours de courses. Cette régularité des performances cache encore des irrégularités scientifiques.

    Les trois coureurs sur le podium n’ont jamais vraiment faiblis malgré l’accumulation des étapes et des cols. Ce genre de performance uniforme jour après jour est aussi douteux que ces coureurs qui maintiennent le même taux d’hématocrite tout au long des trois semaines de course. En fait, ce sont généralement les mêmes coureurs…

    C’est aussi une limite des mesures du système de Vayer et Porteleau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 28 juillet 2014 à 3:33 | Permalien

    Un peu comme sur le Béal où nos 2 piquousés nous ont abreuvé de ce spectacle affligeant de les voir sprinter en plein col puis fortement ralentir et remettre ça. Et ce à 4 reprises au moins sans que personne d’autre ne puisse même encaisser la première accélération

    => tiens ca me rappelle les 200 pulsations de contador^^ bon ok je sors lol

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Dauphin54
    Soumis le 28 juillet 2014 à 5:14 | Permalien

    Je reste septique pour la victoire de Nibali en raison de ses bonnes relations avec Vinokourov, désolé. Oui la puisanse utilisé semble plus humaine mais faudrait faire suivre des cours d’art dramatique au maillot jaune , histoire de faire simuler une certaine souffrance dans le haut des cols…
    Faudrait rendre public le taux d’ématocrite avant, pendant et à la fin du tour. Normalement les coureurs devraient avoir un taux très à la baisse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 29 juillet 2014 à 3:22 | Permalien

    J’attendais avec impatience les résultats des flashs radar de Vayer et Porteleau. C’est chose faite sur le site chronoswatts.
    On peut contester leur méthode ceci dit elle existe depuis des années et a le mérite de permettre la comparaison des performances d’une année sur l’autre.
    Il ressort que Nibali sur les 5 montées chronométrées a sorti une moyenne de 417 watts. Sur Hautacam il a développé 427 watts sur un effort de 37:23 mn. C’est au delà du seuil de suspicion de dopage.
    Cette montée s’est faite à la pédale avec peu de tactique et un Nibali qui est parti tôt, aussi elle est assez représentative du niveau de performance du peloton 2014 et de Nibali.
    Si on compare avec le jeu de cache cache de Riis en 96 on constate que la différence de performance est énorme ce dernier ayant développé près de 480 watts avec une multiplication d’accélérations.
    Il ressort de ces analyses les points suivants:
    – avec leur moyenne à 406 watts les français ont pu sortir leur épingle du jeu. Leurs performances sont excellentes mais reste toutefois dans des seuils raisonnables qui prouvent que si il y a dopage il est limité dans ses effets. Par le passé ils n’auraient pas fini dans le top 10.
    – Nibali est le seul qui peut répéter des efforts au delà de 410 watts. C’est à mettre en perspective avec son allure aérienne (pas le moindre déhanchement) qui témoigne qu’il n’a jamais été à la limite. Donc il en avait encore sous la pédale et pouvait très certainement développer quelques watts supplémentaires. Or nous sommes déjà au delà des seuils suspects. Par contre Nibali n’a jamais multiplié les attaques comme le font Contador et Froome. Il a été moins spectaculaire mais bougrement efficace et question watts il avait les moyens de rivaliser avec Froome et Contador. C’est en adéquation avec ses propos.
    – On constate qu’au milieu des années 2000 les performances avaient méchamment baissées avec Landis qui sortait en moyenne 395 watts en 2006. On comprend mieux comment Armstrong a pris la décision de revenir lui qui sortait des moyennes bien au delà de 410 watts avec sa plus faible moyenne en 99 avec 406 watts.
    – Enfin le cas Tinkoff et donc de Majka qui gagne 2 étapes mais surtout sort une extraordinaire montée de Risoul au terme de sa longue échappée. Force est de constater qu’au terme de ses échappées il a toujours bien passé la dernière difficulté. Et pouvait rééditer tous les jours ses exploits. Les Tinkoff avaient donc des équipiers à même de durcir la course pour accompagner Contador jusqu’à la dernière difficulté avec également Rogers qui était très bien. Tinkoff était mieux préparé que les autres à mettre en parallèle avec la subite et forte amélioration des performances de Contador cette année. C’est toute son équipe qui a monté en performances. Le changement d’entrainement et de docteur a porté ses fruits.
    En conclusion: si nous avions eu Contador et Froome ce tour aurait été très différent car la bataille se serait limité à un truel. Les puissances développées auraient été encore supérieures avec une équipe Tinkoff qui aurait essoré le peloton sur les 2 dernières difficultés. Nous aurions alors assisté au concours d’accélérations déjà entrevues sur le col du Béal lors du Dauphiné et nos français auraient à chaque fois pris plus de 1mn30-2mn. Il faut donc rester lucide le dopage rôde encore et ce n’est pas tous les ans que les cadors seront out. Un français futur vainqueur du tour: pas certain et surtout pas certain que ça puisse être déduit des performances actuelles. Mais ce qui est pris n’est plus à prendre et ne pas bouder notre bonheur avec ce joli et inattendu podium.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 29 juillet 2014 à 9:44 | Permalien

    Sur Hautacam il a développé 427 watts sur un effort de 37:23 mn. C’est au delà du seuil de suspicion de dopage.

    => oui mais il n’a été identifié par les auteurs du site comme suspect.je surveille le site depuis 1.5 semaine en attendant qu’il se prononce

    les tinkof=> bien préparé à la mode sky je suis d’accord avec toi et les perf de majka sont super suspect! les mec deux fois s’échappe le matin fait ttes les montées dvte t fait le derniers col soit plus vite soit ds les meme tps que nibali ! tt en ayant fini 6 eme du giro! Rolland 4 eme de ce giro pas un peintre (avec ou sans corti?) lui a explosé ds le denrier col à chaque fois qu’il a attaqué! et a explosé tt le temps ds la dernière montée d’ailleurs

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!