Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La buse Hervé

Le week-end dernier à Montréal se déroulait le Conseil de Fondation de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), qui est son instance décisionnelle suprême.

Durant cette réunion, l’AMA a ré-affirmé sa volonté de secouer les puces – il en a beaucoup – de Pat McQuaid et de l’UCI quant aux suites à donner à l’Affaire Armstrong. Rappelons que l’UCI a insisté pour reprendre une certaine partie des opérations à l’automne dernier, on comprends mieux pourquoi maintenant: il ne se passe plus rien! La commission « Vérité et Reconciliation » n’est toujours pas opérante, et le ménage dans le cyclisme tarde. Pat Mc Quaid est davantage concerné par sa propre ré-élection à la tête de l’UCI en septembre prochain que par les intérêts du cyclisme!

Quelques ex-coureurs pro sont également venus à Montréal dans le cadre de cette réunion. C’est notamment le cas de Tyler Hamilton, qui en a profité pour donner davantage d’information encore sur ses pratiques dopantes, espérant ainsi aider à améliorer la détection. Hamilton en a également profité pour visiter une école et parler aux plus jeunes de ses dérives, et de l’importance de l’éthique dans le sport. Bravo!

Pascal Hervé (ex coureur Festina) était également de passage à Montréal, et là on est à un autre niveau. Je n’ai jamais caché mes critiques de certains ex-coureurs Festina, Richard Virenque et lui en particulier, de vraies buses. Hervé a déclaré tout de go la semaine dernier « Tu triches quand tu es le seul à le faire » ; on croit rêver! En gros, on revient à « ne te fait pas prendre, et c’est correct »…

Hervé a également déclaré que comme tout le monde se dopait à son époque, le classement serait le même si on en enlevait les coureurs dopés.

Évidemment, rien de plus faux. Tous les coureurs ne se dopaient pas. C’est un manque de respect éhonté pour les coureurs qui, à ses côtés, exerçaient leur métier avec éthique. C’est même du mépris.

Enfin, Hervé est revenu sur l’Affaire Armstrong, dénonçant un « acharnement » selon lui. Rien de plus faux évidemment, puisque la lutte contre le dopage vise absolument tout le monde. L’Affaire Armstrong a simplement été plus longue, notamment en absence d’un contrôle antidopage positif, et surtout plus médiatisée.

Bref, Pascal Hervé nous prouve sans l’ombre d’un doute que quant on manque de jugement à 20 ans, on continue de le faire à 40…

Partager

Précédent

Hesjedal a perdu le Giro

Suivant

Hesjedal devrait abandonner le Giro

10 Commentaires

  1. zboy

    Enlevez les grosses valises, c’est à dire bien des coureurs, et le cyclisme fera encore plus de place à des athlètes provenant de régions différentes. Je pense entre autres aux québécois évidemment mais à d’autres pays nordiques.

    C’est faux de dire que les mêmes coureurs seraient présents aux avant-postes sans dopage.

    Lance n’était qu’un exemple, il y en a pleinsssss d’autres.

    Pour ma part, je persiste, les épreuves de grands tours sont trop éprouvantes pour être effectuées en compétition.

    0
    0
  2. Zenou

    En même temps, Pascal Hervé, c’est l’un des rares Festina a ne pas avoir avoué de suite et nié l’évidence avec Virenque.

    0
    0
  3. bonaventure

    zboy, tu es cousin avec Pascal Hervé toi, non ?

    Les québécois moins dopés que les autres, on aura tout entendu !

    Sinon j’ai pensé la même chose en écoutant ce cher Mr Hervé à Culture Physique (Radio Canada), pas du tout la même intelligence que Tyler Hamilton ou Christophe Bassons. C’est peut-être ça aussi (entre autres..) la source du dopage, un problème d’éducation d’une majorité de coureurs.

    Enfin une pensée à Philippe Gaumont, lui aussi qui a été prisonnier du dopage et qui a eu le courage de le témoigner dans un ouvrage du même nom.

    0
    0
  4. schwartz patrick

    Philippe Gaumont, prisonnier du dopage !non mais je rêve; la, on part pour donner un maximum de circons-
    tances atténuantes! arrêtez d’en faire des victimes,çà
    suffit; ceux qui se dopent aujourd’hui, sont les victimes de demain, et la valse continue !!! pas de pitié, STOP!!!

    0
    0
  5. Fore

    Dommage que personne n’ait demandé à Pascal Hervé pourquoi son restaurant a servi de salle de transfusion pour Fuentes lors de la journée de repos à Limoges du tour 2004 : http://elpais.com/diario/2007/05/23/deportes/1179871206_850215.html

    Des liens entre Fuentes et Hervé, entre Hervé et Virenque, pourquoi pas entre Virenque et Fuentes ? Il a bien dû recourir aux transfusions Richard, pour marcher comme il marchait de 2000 à 2004…

    0
    0
  6. Il est au même niveau que Foglia qui déclare que comme tout le monde se dope ca revient au même!

    Comme si nous réagissions tous de la même manière aux médicaments!
    Comme si les courreurs avaient tous accès aux mêmes médecins, aux mêmes protocoles…

    Hervé est ridicule mais malheureusement dans le milieu tout le monde ou presque pense comme lui.

    Il faut que l’AMA remonte ses culottes et prenne en main la lutte anti-dopage et les contrôles dans TOUS les sports.

    0
    0
  7. Hervé, je me souviens, un gars venu chez les pros à près de 30 ans pour casser la baraque chez festina.
    Et son pote Virenque, le seul grimpeur (à ce que j’ai pu voir) à gagner Paris-Tours avec un final en faux-plat descendant et un peloton de sprinteurs au cul. Faudra qu’on m’explique !
    Non, les ex-festina, je les aurais tous radiés du milieu du vélo à vie.

    0
    0
  8. alain39

    Je ne suis pas étonné par les propos de Hervé. Il est la preuve vivante que toute cette génération n’a plus rien à faire dans le cyclisme. Ils sont des voleurs et en plus n’ayant jamais été sanctionnés ils ne pourront jamais revenir dans le droit chemin.
    C’est mort pour eux.
    Le dopage sanguin a totalement désorganisé la hiérarchie et les fondamentaux de ce sport. Il est devenu impossible d’identifier un champions chez les jeunes car ensuite au niveau pro la tolérance au dopage et les avantages de certaines équipes (et pays) en la matière ont créé une nouvelle hiérarchie. Pendant des décennies ont pouvait identifier les futurs champions dès leur début pro. C’était d’ailleurs la force d’un Guimard avec ensuite sa science pour les amener à maturité dans les meilleures conditions. Depuis les années 90 nous avons eu une succession soit de champions éphémères (notamment en Espagne sur la vuelta) ou de champions avec une longévité exceptionnelle. Le nombre de coureurs qui ont commencé à gagner les grands tours à plus de 30 ans est devenu majoritaire (Indurain, Armstrong, Sastre, Landis, Wiggo, Riis etc…).
    Un autre cyclisme avec des équipes ultra dominatrices et des coureurs qui ne connaissaient jamais la moindre défaillance. D’une année à l’autre un coureur du top 10 devenait imbattable et ce dans tous les domaines comme le fut le Bugno 90 sur le giro ou encore Berzin en 94). Ces mêmes coureurs qui sur une année faisaient montre de la même suprématie qu’un Merckx ou un Hinault rentraient ensuite dans le rang.
    Le Wiggo 2012 est le dernier exemple en date et puis pschitt. En 2012 il a gagné toutes les courses à étapes auxquelles il a participé (comme Merckx à son apogée) et avait fait montre de qualités en montagne jusque là inconnues. Il lâchait les meilleurs grimpeurs sauf Froome son équipier qui jusque là avait un palmarès aussi fin qu’une feuille de papier à cigarette.
    Cette année Wiggo n’arrive même plus à suivre les meilleurs en montagne. Froome lui a encore passé un cap et à voir son physique squelettique on se demande comment il arrive a fournir autant de puissance avec une musculation aussi frêle, sans parler de son style qui à lui seul est un defi aux règles élémentaires de ce sport. Il est d’une raideur incroyable et du point de vue de la bio mécanique il a une perdition de rendement hors normes. Nous sommes loin d’un Roche qui était très fin semble gras et dont le style est tombé aux oubliettes. Car avec Sky nous avons vu débarquer une génération d’anoréxiques preuve que le dopage a évolué et que les produits ne sont plus les mêmes.
    C’est pas Hervé qui doit tout au dopage qui va cracher dans la soupe et au moins il fait preuve d’une certaine constance certes blâmable. Il ferait mieux de garder le silence et sombrer dans l’oubli.

    0
    0
  9. zboy

    @Bonaventure

    Le cyclisme est malade à l’os au niveau pro.

    Est-ce que j’ai dis que les québécois sont moins dopés ? On a genre 3-4 coureurs super-pros seulement ! Des gars qui buchent comme des malades pour garder leur place, même s’ils prennent un peu d’aide, on s’entend qu’ils n’ont pas 60% d’hématocrite…

    Ce que je dis, c’est que si tous les coureurs étaient cleans, les coureurs de milieu « moins cyclistes » auraient de meilleurs chances de percer.

    0
    0
  10. A.Gagnon

    Hervé? c’est pas le gars dont on disait qu’il prenait les doses les plus massives chez Festina?
    c’est pas comme il avait déjà eu de la crédibilité, nier l’évidence à se point c’est vraiment une insulte à notre intelligence.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.