Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Journaliste d’un jour sur le GP de Québec

J’ai la chance d’obtenir depuis quelques années une accréditation média lors des Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal, me permettant de bien couvrir ces deux événements.

Récit d’une journée dans la peau d’un journaliste à Québec…

La nuit a été courte pour moi qui vient de loin, debout de bonne heure, la journée va être longue… mais ô combien intéressante et différente de mes journées habituelles.

journaliste_-1

Sitôt levé, il faut prendre connaissance des communiqués aux médias émis par l’organisation des Grands Prix.

journaliste_-2

Je prends aussi le temps de lire ce que les autres journalistes ont écrit, ici Simon Drouin de La Presse. Question d’être bien informé.

journaliste_-3

Traversier à 8h, Québec était encore dans l’humidité tôt vendredi matin dernier.

journaliste_-4

Sur le circuit, en montant vers le site départ-arrivée où est également installée la salle de presse, les installations sont bien en place (ici la flamme rouge annonçant le dernier kilomètre du circuit). Nous avons réunion des journalistes et photographes à 9h15.

journaliste_-5

La ville de Québec s’affaire aux derniers ajustements, ici un autre type de voiture-balai…

journaliste_-6

En remontant la Grande Allée vers la salle de presse, on passe devant les stands des équipes. Tout est encore vide à cette heure. Tout? Non, pas tout: un seul stand est déjà occupé, celui de la Sky. Le soigneur a l’air bien seul à cette heure. Ca doit être ça, les « marginal gains« …

journaliste_-7

La salle de presse, tôt le matin. Ca sera beaucoup plus occupé que ça dans quelques minutes!

journaliste_-8

Ca y est, j’ai récupéré l’essentiel pour la journée: le badge d’accréditation, et la liste à jour des engagés sur la course, numéros de dossard y compris. J’ai aussi pris les plus récents dossiers (guide technique, document de présentation) donnant toutes les informations sur la course.

journaliste_-9

On vient de loin pour couvrir les Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal. Ici, la photographe de la radio française RTL.

journaliste_-10

9h10. La salle de presse s’anime, les journalistes et les photographes débarquent. Parmi les premières préoccupations, celle d’obtenir le mot de passe pour se brancher sur le réseau Internet du Grand Prix. Tout est en place, c’est efficace.

journaliste_-11

Juste à côté de la salle de presse, la salle-pipi…

journaliste_-12

Une fois la réunion des journalistes terminée, mon photographe (lourdement armé avec trois appareils photo, des lentilles supplémentaires, le trépied, etc.) et moi allons sur le site de départ, question d’essayer de poser quelques questions aux coureurs, ceci dans le but de savoir leurs plans pour la journée.

journaliste_-1-1

En entrevue avec un gars d’Ottawa-Gatineau, le sympathique Alex Cataford qui me confie la stratégie de l’équipe canadienne pour la journée, et son appréciation de sa condition actuelle. Alex vient de terminer 5e du général au Tour de l’Alberta.

journaliste_-13

Juste avant le départ, les Sky sont prêts (Geraint Thomas a son « race face » on). Au premier plan, Nicolas Portal leur directeur sportif. N’ayant jamais manqué un grand prix de Québec à ce jour (sept éditions), je demeure toujours estomaqué de l’état de maigreur du peloton WorldTour. C’est fou! Pour avancer à ce niveau, le poids est clé. L’affutage sans perte de puissance est une partie importante du travail d’Hugo Houle depuis quelques années, comme ce l’a été pour David Veilleux avant lui. Et c’est le conseil que je donnerais au jeune David Drouin, sans l’ombre d’un doute un gros moteur, s’il veut percer à ce niveau!

journaliste_-14

Attend Tom, je t’aide avec l’installation de ton capteur cardiaque… Tom a aussi confirmé ce que je dis depuis des années: le métier de coureur cycliste est incompatible avec la possibilité d’être beau en maillot de bain…

journaliste_-1-2

Les Grands Prix, c’est aussi voir et être vu. Je tombe à deux pas de la ligne départ-arrivée sur de la grande visite, qui tient plutôt le profil bas: Christian Prudhomme, directeur du Tour, venu pour la première fois sur les épreuves canadiennes du World Tour. Si un départ du Tour au Québec ne semble pas se concrétiser pour des raisons évidentes de logistique, il est plutôt question de l’organisation d’une troisième épreuve d’un jour du côté de la Côte Est américaine, dans la foulée des deux grands prix canadiens. Cette nouvelle épreuve WorldTour pourrait avoir lieu le mardi suivant le GP de Montréal.

journaliste_-15

Une fois l’arrivée, je laisse mon photographe faire les clichés d’usage des podiums.

journaliste_-16

Retour à la salle de presse pour la conférence d’après-course, une occasion de poser des questions aux trois premiers. Toujours intéressant!

journaliste_-17

La salle est pleine, les caméras tournent, c’est le moment fort de la journée des journalistes sur ce Grand Prix.

journaliste_-18

Peter Sagan en a terminé de sa conférence de presse, et visiblement une seule envie l’habite: fuir au plus vite! Contrairement à ce que plusieurs pensent, Peter Sagan n’est pas très habile avec les journalistes et plutôt peu loquace. Mais il demeure en tout temps vrai et sincère, c’est probablement la recette de son succès populaire.

journaliste_-19

Partager

Précédent

GP de Montréal: les favoris

Suivant

10 raisons de s’inscrire (maintenant) à la Classique des Appalaches

  1. Andy Lamarre Mtl.

    Bob reportage Laurent.
    Merci.
    Beaucoup mieux que TVA Sport. Quand allons nous avoir des journalistes qui connaissent le Vélo de compétition. Ceux de TVA Sport n’ont aucune connaissance en vélo.

    0
    0
  2. Merci Andy de ces bons mots. J’ai pris plaisir à couvrir cet événement et j’ai fait de mon mieux.

    Beaucoup de gens me parlent de la couverture télé sur TVA Sports, assurément lacunaire. Il faudrait qu’il me donne une chance et un micro, je pense que je pourrais être intéressant! Chose certaine, les gens percevraient rapidement toute ma passion communicative de la passion du cyclisme…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.