Ils nous pensent cons…

Il y a un lien entre l’Affaire Fancy Bears et le vidéo Rapha dont je parlais dans mon texte hier.

Ce lien est simple: ils nous pensent cons.

Et je l’ai écris souvent sur ce site depuis 13 ans: je déteste être pris pour un con. Beaucoup continuent d’essayer, même parfois parmi mes amis(es)!

Bradley Wiggins, Dave Brailsford, la Sky et l’UCI nous pensent cons lorsqu’ils fournissent des explications suite à l’Affaire Fancy Bears. Pourtant, les faits sont là: injections (Wiggins affirmait ne jamais en avoir eu…) de triamcinolone acetonide, un puissant corticoide qu’on utilise habituellement en dernier recours, en juin 2011, 2012 et 2013, comme par hasard juste avant le Tour! Parmi les effets avérés du produit, perte de poids, atténuation de la douleur, moins de fatigue mentale… vous voyez le topo. Et on veut nous faire croire que c‘était uniquement pour “régler un problème de santé”. Drôle de timing!!!

Tom Dumoulin a déclaré que cette histoire sentait décidément très mauvais, je suis bien d’accord avec lui. L‘édifice Sky se lézarde comme prévu avec le temps, dans cinq ans on comprendra à quoi Froome carburait sur le Tour…

On nous prend aussi pour des cons à l’UCI: on ne s’attaquait pas au problème des AUT jusqu’ici. Il faudra remercier les hackers, voire les encourager à davantage de coups fumants de la sorte, car manifestement, les autorités ne bougent qu‘à grand coup de révélations embarrassantes suite à des hacks ou des enquêtes journalistiques… Comment se fait-il qu’on ne se soit pas vigoureusement attaqué avant au problème des AUT, fort d’avis de médecins indépendants qui sonnaient l’alarme? Comment se fait-il qu’on tolère que la vaste majorité du peloton, ces gens naturellement sélectionnés pour leurs capacités physiques hors normes déterminées en grande partie à la naissance, soit asthmatique sur papier?

Chez Rapha, c’est un peu la même chose: on créé une ambiance pour vendre. Rien dans le vidéo sur les caractéristiques du matos, sur la durabilité, la garantie, le service après-vente, voire l‘éthique de la compagnie à l‘égard des conditions de production. Non, juste l’image, ha! l’image…, juste un vidéo tellement pratique pour les médias sociaux, et basta, ils savent qu’ils seront nombreux à se ruer au portillon pour acheter la collection “hiver 2016”. Surtout que si c’est cher, c’est forcément bon.

Je préfère des revues critiques sérieuses, comme celle que je vous proposais il y a quelques temps à propos de la veste Castelli Gabba 2 Convertible que j’utilise (je sais donc de quoi je parle).

Oui, ils nous pensent cons. Mon réconfort? Vous. Ce site. Nous, notre communauté. Vous êtes nombreux à avoir réagi à mes textes des derniers jours, et il est réconfortant de voir (de lire!) que vous êtes plusieurs à vous aussi vous poser les bonnes questions. À réfléchir.

Pour tout vous dire, c’est l’une des principales raisons pour laquelle La Flamme Rouge existe encore après 13 ans d’existence: parce que c’est à mes yeux un lieu de lucidité, de conscience. Les débats sont civilisés, informés, basés sur un échange d’idées, d’arguments. Les débats sont de qualité. Bien modestement, ce site contribue à quelque chose. Il n’y a pas des tonnes de sites Internet qui peuvent en dire autant. La valeur ajoutée de La Flamme Rouge est tangible à mes yeux.

Aussi, je tiens aujourd’hui à remercier une fois de plus les lecteurs de La Flamme Rouge, où que vous soyez, au Québec (40% du lectorat), en France (45% du lectorat) ou ailleurs (15% du lectorat) pour votre contribution importante à la vie, à la crédibilité et à la qualité de ce site. Je m’efforcerai de continuer selon un des principes que je me suis donné: faire des lecteurs de La Flamme Rouge des observateurs éclairés du cyclisme.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!