Hinault vs LeMond and USA news

Slaying the badger“, un petit reportage d’un peu plus d’une heure diffusé récemment par le réseau ESPN aux États-Unis sur la rivalité Hinault-LeMond dans les années 1980, avec évidemment un focus sur le Tour 1986. On y voit notamment Andy Hampsten, un autre coureur que j’admire pour son intégrité et son intelligence, ainsi que Paul Koechli, le directeur sportif de La Vie Claire à l‘époque, un homme largement sur-évalué à l‘époque et encore aujourd’hui.

Je respecte Bernard Hinault, mais Greg LeMond est d’un autre niveau selon moi, à la fois physiquement et intellectuellement!

Une longue et intéressante entrevue avec Greg LeMond, réalisée par Paul Kimmage, est également disponible ici. Merci à Étienne pour le tuyau!

Six ascensions difficiles aux États-Unis

Intéressante comparaison entre certaines ascensions mythiques en Europe et aux États-Unis. La comparaison confirme ce que je pensais: l’ascension de Whiteface est plus difficile que celle de l’Alpe d’Huez!

Robin Williams

Le populaire acteur américain est mort hier. C‘était un amoureux du vélo et du Tour.

10556302_664247663664637_5878853073874398648_n

11 Commentaires

  1. Andy Lamarre
    Soumis le 12 août 2014 à 11:17 | Permalien

    LAURENT,
    Merci pour cette journée exceptionnelle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. thierry mtl
    Soumis le 12 août 2014 à 11:58 | Permalien

    Et c’est bien plus calme en haut de Whiteface. Pas de condo et d’hotel, Juste une forteresse et un cul de sac. Ils calculent la montée à partir de l’intersection du village. C’est bien là que ça commence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. pijiu
    Soumis le 12 août 2014 à 3:26 | Permalien

    Par curiosité, Köchli, sur-évalué pourquoi? Il a plutôt une réputation de bon tacticien.
    Son retrait au début des années 90, suite à l’avènement des médecins au détriment des entraîneurs – tout le monde connaît la suite… – plaide aussi en sa faveur…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  4. Zenou
    Soumis le 12 août 2014 à 4:46 | Permalien

    L’Alpe d’Huez n’est pas mythique par sa difficulté, il est devenu mythique car c’est un rendez-vous du Tour, qui est la grande course du cyclisme.

    Après la question que je me pose c’est pourquoi il y a autant d’arrivée à L’alpe d’Huez (27 sur les 38 dernières éditions). Je me demandais s’il n’y avait pas une histoire d’organisation, par exemple un nombre suffisants d’hôtels, des cols mythiques assez proche : Galibier, croix de fer, télégraphe…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  5. Marc
    Soumis le 13 août 2014 à 3:30 | Permalien

    « Je respecte Bernard Hinault, mais Greg LeMond est d’un autre niveau selon moi, à la fois physiquement et intellectuellement! »

    C’est quoi les critères de niveau intellectuel pour un cycliste? Le QI? Le niveau d’études? Le niveau d’orthographe? La tactique de course? La manière de gérer sa carrière? L’habileté à répondre aux médias?

    Et les critères « physiques »? Celui qui appui le plus fort sur les pédales? Celui qui a le mollet le mieux galbé?

    Car, si Greg Lemond que j’apprécie beaucoup est d’un autre niveau, ce n’est pas par le palmarès.

    L’on peut préférer Lemond sans pour autant dénigrer Hinault…

    D’accord avec Zenou, C’est le tour qui a rendu la montée de l’Alpe mythique (Les hollandais et les italiens se déplacent pour l’Alpe car leurs champions y ont brillé) et non pas sa difficulté…

    Juste à coté, les montées du Galibier coté nord, de la croix de fer et du Glandon mais aussi le Luitel par Séchilienne, le Parquetout coté Valbonais ou le col de Sarenne coté Mizoen me semblent plus difficiles… Et je ne parle là que des montées proche de Bourg d’Oisans.

    La difficulté de la pente, le réseaux d’hôtels et la proximité de grands cols plaident en la faveur de l’Alpe mais pas seulement.

    Il faut aussi considérer la possibilité de garer de nombreux véhicules au sommet, les deux itinéraires de délestage (par Villard Reculas et par le col de Sarenne), la largeur de la route, la possibilité pour les spectateur de s’agglutiner sur les pentes, le nombres d’aires pour les camping-cars, la proximité avec l’une des plus grandes ville des Alpes (Grenoble).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  6. Sébastien
    Soumis le 13 août 2014 à 9:07 | Permalien

    Concernant le niveau physique d’Hinault et même si son palmarès milite en sa faveur.
    Extrait de l’Equipe Magazine du 12 Juillet 2014:
    « Pour étalonner leurs patients les plus doués, les mécaniciens du corps disposent de la VO2 max). Sebastian Coe, double champion olympique du 1500m, affichait un score de 77, contre 90 pour Bjorn Daehlie, octuple champion olympique de ski de fond, et 91 pour le marathonien Haile Gebreselassie. Au sommet de sa carrière, Bernard Hinault campait, lui, sur un Everest qui oscillait entre 92 et 94. »
    Lemond est lui donné à 92.5.
    Juste pour souligner qu’il est difficile de les départager physiquement.
    Sur le palmarès en revanche …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  7. Marc
    Soumis le 13 août 2014 à 3:22 | Permalien

    Deux immenses champions et surtout deux personnalités très fortes aux antipodes l’une de l’autre avec une lutte fratricide sur le Tour 86…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. Soumis le 14 août 2014 à 9:18 | Permalien

    @Marc,
    Par niveau intellectuel, je veux dire que Bernard Hinault ne nous a jamais impressionné par ses déclarations. Je respecte énormément le champion qu’il était, un coureur hargneux, battant, ne s’avouant jamais vaincu, et allant au bout de lui-même. Mais Hinault avait aussi des réactions et des déclarations peu mesurées, incohérentes, confuses. Je ne l’ai jamais entendu être clair sur le Tour 1986 et ses réelles intentions, laissant croire à la fourberie. Il a servi à LeMond dans la première étape des Pyrénées ce qu’il avait interdit à LeMond sur le Tour 1985 alors qu’il était échappé avec Roche. Bref, Hinault, côté intellectuel, c’est pas Greg LeMond, un homme toujours cohérent et sensible, qui a fait l’effort d’apprendre le français, un homme respectueux de ses adversaires, qui a dit publiquement à Fignon « qu’on a gagné tous les deux le Tour 1989 », un homme engagé dans la bonne direction côté dopage dans le vélo, bref, d’un autre niveau selon moi qu’Hinault.

    Il faudrait davantage de personnes comme Greg LeMond dans le vélo, et ca irait beaucoup mieux!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  9. Marc
    Soumis le 14 août 2014 à 5:00 | Permalien

    Argumenté ainsi je comprends mieux… Car j’ai moi aussi un faible pour la personnalité de Greg Lemond. C’est juste que je suis sensible sur la stigmatisation par le niveau intellectuel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  10. p'tit lucien
    Soumis le 26 août 2014 à 10:43 | Permalien

    Quelqu’un sait-il pourquoi ce corset ? est-il arrivé quelque chose de fâcheux à Greg Lemond récemment ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Josef Koba
    Soumis le 31 août 2014 à 2:08 | Permalien

    Documentaire un peu à charge. Opposer la candeur et la naïveté américaines à la fourberie européenne, on dirait H.W. Wilson opposant la jeune Amérique devant régénérer le monde à la vieille Europe de la guerre ou bien encore G.W. Bush séparant la vieille Europe de la jeune et bonne… Lemond, Hampsten : des coureurs qui pédalaient en Europe depuis suffisamment longtemps, formés par des directeurs sportifs français ou belges… Lemond, tellement candide qu’il introduisit à la limite du règlement son fameux guidon de triathlète…
    Certes, Hinault est roublard, appuyé par le peloton, mais c’est bien un extra-européen, Phil Anderson qui le balance à Saint Etienne, …. mais doit il sa carrière à cette seule roublardise?
    quant à savoir qui est le plus fort, je vous laisse vous reporter au livre de Guimard (dans les secrets du tour de France) : Lemond l’homme qui n’aurait jamais du gagner le tour de France : il n’attaque jamais et sans les erreurs ou les faiblesses des autres, il aurait fait encore 3 fois deuxième : en 1986, si Hinault ne fait pas sa bêtise au lendemain de son raid, en 1989 si Delgado ne l’aide pas et si Fignon n’est pas blessé, en 1990 si Chiappucci court normalement avec un vrai directeur sportif compétent.
    Lemond, la seule fois qu’il a vraiment attaqué, c’est lorsqu’il contre Jonathan Boyer (son équipier) lors d’un championnat du monde, offrant ainsi le titre à un italien.
    Grand champion Lemond? assurément. Un saint ou un martyr? Non.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!