Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Hesjedal: tabarnak!

Pas de chance hier pour de nombreux coureurs dont le Canadien Ryder Hesjedal qui sont lourdement tombés dans une chute collective survenue sur une route large avec environ 25 kms à faire dans l’étape. Le peloton descendait une côte et la vitesse était estimée autour de 70 km/h.

Cinq coureurs ont été contraints à l’abandon: Tom Danielson (Garmin), Wouter Poels (Vacansoleil), Davide Vigano (Lampre), Mikel Astarloza (Euskaltel) et Maarten Wynants (Rabobank).

D’autres ont terminé au courage, notamment Johan Van Summeren. La photo est éloquente et nous rappelle la dure condition des coureurs cyclistes professionnels.

Plusieurs leaders ou outsiders ont perdu le Tour hier, en premier lieu Ryder Hesjedal. Le premier mot qui me vient à l’esprit est « tabarnak », il fallait que ça tombe sur lui. Que voulez-vous, nous les Canadiens n’avons qu’un seul coureur dans le peloton du Tour cette année… Ryder n’est pas sûr de repartir demain matin.

Son équipe Garmin a été décimée et le bus des coureurs ressemble davantage à un hôpital qu’autre chose. Pas moins de 5 coureurs sont tombés ou ont été retardés, soit Hesjedal, Danielson, VanDe Velde, Millar et Van Summeren. La photo suivante de Tom Danielson résume l’état de l’équipe Garmin. Impressionnant!

Franck Schleck, Alejandro Valverde, Robert Gesink, Pierre Rolland, Stephen Kruijwijk, Michele Scarponi et Janez Brajkovic ont tous également perdu pas mal de temps. Leur Tour est probablement terminé pour une place parmi les 5 premiers au général.

Les Cadel Evans, Bradley Wiggins, Vicenzo Nibali, Samuel Sanchez, Jurgen Van Den Broeck, Chris Froome, Tejay Van Garderen, Denis Menchov et Ivan Basso ont cependant pu terminer dans le temps du vainqueur. Ils demeurent donc en course pour le général.

Sagan trop fort

C’est Peter Sagan qui a gagné l’étape au sprint, battant à la régulière Goss et Greipel sur le plat, une nouveauté. Il faut dire que Greipel a été gêné par le bris de chaine (un truc qui aurait pu être très dangereux!) de Kris Boeckmans aux 400 mètres. Quoi qu’il en soit, Sagan gagne en puissance et son sprint s’améliore, c’est évident. À 22 ans, il faudra je pense s’habituer à voir ce garçon sur les podiums!

Pourquoi les chutes?

C’est devenu un classique ces dernières années sur le Tour, plus que jamais auparavant: festival de chutes. Pour Thomas Voeckler, c’est clair, c’est dû aux oreillettes car les directeurs sportifs ordonnent tous à peu près au même moment à leurs coureurs de remonter en avant. Comme 198 coureurs ne peuvent pas être tous devant, certains prennent des risques et il arrive ce qu’il doit arriver, des chutes.

Pour d’autres, ce sont les dangers de la route, les ronds-points, les lignes de peinture, les ilots directionnels, etc.

Pour moi, c’est le sport cycliste: les chutes sont intrinsèquement liées à ce sport, il faut composer avec. Elles ont toujours existé, et existeront toujours. Le peloton roule plus vite aujourd’hui, les dangers de la route sont plus nombreux, les conditions physiques plus uniformes signifiant que tout le monde croit en ses chances d’être devant, ce sont des facteurs aggravants. Mais il demeure futile de s’indigner de trop contre ces chutes selon moi. La chute d’hier est survenue sur une route large, sans raison apparente.

Aujourd’hui, la Planche des Belles Filles. D’autres coureurs pourraient y perdre le Tour. Ceux qui ont été touchés hier auront peut-être du mal à suivre lors de cette étape.

Partager

Précédent

Armstrong éclipse Greipel

Suivant

Hesjedal out

  1. max

    Hesjedal a plié ce matin. Il n’y a plus de canadiens sur le tour.

    C’est un problème de mettre comme ça trois étapes plates dans la première semaine. Trop de prétendants au général en plus de ceux à la victoire d’étape, du coup tout le monde veut être devant. Rendre ces étapes un peu plus sélectives (quand c’est possible), au moins dans leur première moitié, pourrait être une solution. Sinon, le plus radical serait de commencer par un CLM ou une étape de montagne (même moyenne), ce qui forcerait à déterminer une hiérarchie assez vite, et régler leur compte à ceux qui ne sont pas prêts et qui exploseront à un moment… c’est à débattre: d’un côté on sécurise un peu, d’un autre on rend encore plus insipide des étapes qui ne sont déjà pas franchement des gages de suspens.

    0
    0
  2. Vincent C

    Pourquoi ne pas mettre ces étapes la 2eme semaine, les sprinters seraient obliger de passer les cols et de ne pas mettre pied à terre comme Cipo!

    0
    0
  3. Parce qu’il faut respecter le sacro-saint suspens de la troisième semaine, « vital » pour ASO… TV a évidemment raison, mais pas que : que ce soit via l’oreillette ou autrement (descente aux voitures, à l’ancienne) les DS voudront toujours avoir leurs coureurs devant, avec la pression constante du résultat et des enjeux financiers de plus en plus élevés pour leurs sponsors.
    Tout ça rend l’ensemble des coureurs de plus en plus nerveux, et avec la multiplication des ilots, rond-points et aménagements routiers (bons pour les autos, mauvais pour les vélos) c’est le carnage 🙁
    Même si hier la chute s’est produite sur route large, sans danger apparent (à part une flaque d’huile)… Dommage en tout cas d’éliminer des prétendants au général sur ce genre d’incident, bien que ça fasse partie de la course (comme les coups de bordure, etc).

    0
    0
  4. schwartz patrick

    En ce qui concerne les chutes, la faute aux oreillettes, à la signalisation horizontale, les ilots,
    les ronds points,le profil des arrivées créé pour faire du spectacle donc de l’audimat mais aussi à cause des vélos trop rigides,trop tendus, des roues
    bien trop dures, faute à la géométrie, au carbone à outrance, pas de suspension et les routes du tour ce ne sont pas aussi lisses qu’un circuit automobile! de toutes façons, c’est lassant la première semaine toujours consacrée aux sprinters,forcément nerveuse;les deux premiers jours, des étapes de moyenne montagne çà changerait probablement la donne ..

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.