Tous les jours, la passion du cyclisme

 

GP Le Nordet: la meilleure course de la saison?

Putain, ça m’a fait du bien!!!

Je retrouvais le peloton des coureurs du Québec samedi, à l’occasion du GP Le Nordet.

Probablement la meilleure course de la saison si vous voulez mon avis!

Un parcours magnifique, difficile, sur un revêtement d’excellente qualité et sans bagnoles. Le rêve!

Une organisation bien rodée, et de l’ambiance. Merci aux organisateurs, sincèrement.

J’me pointe au contrôle de signature à midi, j’suis accueilli par une sympathique dame avec l’accent français. Ca me mets direct dans le mood…

J’arrive 30min plus tard dans le peloton, Alain Cadorette me lance « hey Laurent, t’es venu me faire souffrir dans les bosses? »: merci Alain! Juste ton accueil m’a fait un bien fou. Comme si je retrouvais une certaine famille…

J’ai pu également échanger avec plusieurs d’entre vous, merci de votre accueil, de votre gentillesse, des discussions que nous avons eues. Ce fut un réel plaisir que d’échanger avec vous, et ces 120 kms de course…

La course justement: les bosses étaient escaladées rapidement, mais la récupération était également très bonne entre les bosses. En clair, j’ai trouvé le premier tour pas très difficile, même la longue bosse après le U-turn qui s’est montée sans trop de problème.

Arrivé sur la ligne départ-arrivée après 60 bornes, ravito: justement, y’a quelques malins qui nous ont fait le coup du ravito! Une longue file indienne pendant deux ou trois kilomètres, la première alerte sérieuse du jour.

Ca a donné le ton au second tour: des accélérations fréquentes, suivies de phases de récup.

Au U-turn km 90, j’me sens bien, les crampes de l’an dernier ne sont pas de retour. Le juge de paix se monte vite, je suis dans le coup au sommet, parmi les 15 meilleurs. Seul de mon équipe, alors que certaines autres équipes sont bien représentées, je n’ai pas à assumer le poids de la course. Ca ne roule pas, et un groupe important rentre sur nous. Nous voilà à une trentaine pour la gagne, ça va compliquer les affaires!

Avec le vent de face, les quelques coureurs échappés ne m’inquiètent pas: en effet, on rentre sur eux à l’approche de la flamme rouge, merci aux efforts remarquables des coureurs Trek qui ont assumé leurs responsabilités. Je vous admire les gars!

À 500m de la ligne, je me place 3e du paquet, les choses se présentent bien et je vais tenter de faire une place, après deux essais non transformés en 2015 et 2016.

Aux 300m, 10 coureurs me débordent d’un coup: c’est de bonne guerre. Toutefois, l’un d’eux me pousse assez violemment en débarquant sur ma gauche, pour se tailler une place assez cavalièrement. Je me retrouve coincé entre deux coureurs, épaule contre le coureur de droite qui gueule, avec raison. Le vélo part en résonance, j’évite la chute de très peu, alors que j’étais lancé à plus de 50 à l’heure. Ca aurait pu faire très mal, y’avais au moins 10 gars derrière… Je me ressaisis, lance mon sprint pour me voir couper par un autre coureur aux 100m. Je termine entre la 10e et la 15e place, dans le même temps que le vainqueur du jour, le sympathique Daniel Therer (Trek) qui, durant la course, n’a pas hésité à venir me trouver pour me demander des nouvelles de mon équipier Erwan, qui est tombé lourdement sur le GP de Ste-Martine.

Bref, une magnifique épreuve que ce GP du Nordet, un vrai plaisir pour moi samedi, vraiment. J’adore les mecs du peloton M2, pour beaucoup une vraie confrérie ou règne le respect et la sécurité en course.

Gros carton rouge cependant au coureur qui m’a donné un coup de coude, il termine parmi les cinq premiers et j’espère qu’il se reconnaitra. Il doit sa place à ma capacité de rester debout sur un vélo sans paniquer lorsque je suis tassé à plus de 50 à l’heure, coincé dans le cuissard de deux coureurs, l’un sur ma droite, l’autre sur ma gauche. J’ai évidemment retenu son numéro de dossard, je pourrais le publier… et vais me garder une petite gêne, en espérant qu’il prendra conscience que la sécurité en course, ben c’est l’affaire de tous. Franchement certains mecs, vous prenez beaucoup trop de risques dans les derniers mètres simplement pour faire la photo, alors que vous aviez 120 bornes pour faire la différence…

Ma plus belle victoire samedi? Celle d’être rentré auprès des miens – notamment deux jeunes enfants qui ont besoin de leur papa – en un seul morceau, épanoui d’avoir retrouvé la course cycliste et les coureurs que j’aime tant, après 120 kms de pur bonheur. Le podium? Non mais qu’est ce qu’on s’en fout…

La Goéliche

Si vous passez par Québec, ne manquez pas d’aller diner à l’auberge La Goéliche, sur l’île d’Orléans, face à Québec (vue imprenable sur le fleuve et la ville). J’y étais de passage hier, et j’ai eu plaisir à y retrouver Pascal Bussières, « Babus », coureur bien connu au Québec et qui a couru chez les M1 au Nordet samedi. Pascal est l’un des proprio de l’endroit, un gage que les cyclistes y sont toujours accueilli avec enthousiasme. Merci Pascal pour nos quelques échanges! Et que dire de la sélection de vins disponibles, plutôt très bien, notamment ces petits blancs de Loire qui ont fait mon régal hier!

Pour ajouter au plaisir, mon équipier Ludo et sa conjointe séjournaient à l’auberge ce week-end, et j’ai pu les saluer. Bon, maintenant, va falloir penser à décaisser la bonne bouffe!

Partager

Précédent

Programme antidopage de la FQSC

Suivant

Le Stelvio aujourd’hui!

  1. Le Bourrin Ardéchois

    Et tu as repris des risques une semaine après!

    0
    0
  2. Maxime Maltais

    Effectivement, ils y a qui prennent de plus gros risques pour pas grand chose au final…

    Changement de sujet :

    Cette performance de MVDP es-t-elle un présage pour la route ? !

    http://www.vojomag.com/nove-mesto-lincroyable-performance-de-mathieu-van-der-poel/

    Beecyyyk !

    0
    0
  3. Le Bourrin Ardéchois

    Un joli jeu réédité chez Lautapelit mériterait un article: « La Flamme Rouge ».

    0
    0
  4. PYG

    J’ai adoré cette course. A refaire! Certainement une des plus intéressantes avec, ben sur, la classique des appalaches.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.