Tous les jours, la passion du cyclisme

 

GP de Québec: Matthews, en respectant la logique

Après avoir déjà terminé deux fois sur le podium du GP de Québec (2e en 2015, 3e l’an dernier), l’Australien Michael Matthews a finalement réussi à remporter l’épreuve hier, au sprint.

Greg Van Avermaet a une fois de plus terminé 2e, sa quatrième place de 2e sur cette épreuve, dont les trois dernières années! Ca doit devenir vraiment frustrant…

Jasper Stuyven complète le podium, il était également dans ma liste des coureurs à surveiller.

La logique a donc été respectée, les deux grands favoris ont livré la marchandise.

Cette victoire tombe à pic pour Matthews, après une saison compliquée sans grands résultats.

On a su assez tôt dans la course que Van Avermaet et Matthews allaient jouer la victoire, les BMC puis les SunWeb embrayant derrière l’échappée de cinq coureurs, dont trois Canadiens.

Pour le reste, ce fut le scénario classique: une échappée au large, le peloton qui contrôle (merci les oreillettes…), regroupement général dans le final et une arrivée au sprint. C’est devenu la routine à Québec.

Le premier Canadien est Guillaume Boivin, 21e. Ca fait plaisir car ce coureur a eu une saison difficile, ponctuée de blessures sérieuses. Ca fait plaisir de le revoir à ce niveau.

Encore une fois, je persiste à croire que ces oreillettes tuent le spectacle en faisant des coureurs des robots. L’échappée y a-t-elle cru ne serait-ce qu’un instant? Le guerrier Bruno Langlois voulait quant à lui se faire plaisir, et il a eu bien raison!

Le GP de Montréal

Attention à Matthews, qui est capable de passer le Mont Royal (il a terminé 4e de l’épreuve en 2016).

Greg Van Avermaet est logiquement le favori, l’ayant remporté en 2016.

Certains se sont probablement mis en jambes hier en prévision de dimanche. Je pense à plusieurs coureurs chez Astana, à Wellens, à Mohoric, Spilak, Kreuziger qu’on a vu dans le dernier kilomètre hier…

Des Canadiens comme James Piccoli, Ryan Anderson ou Bruno Langlois (pourquoi pas?) pourraient aussi se distinguer sur le difficile circuit Camilien Houde.

Une variante est proposée cette année dans le parcours, avec l’ascension de la côte Claude Champagne, 800m à 4% de moyenne. Je n’en ai pas parlé car j’estime que cette bosse ne changera pas la physionomie de la course, étant trop roulante. Ca usera certainement un peu plus les coureurs, et au plus favorisera une échappée composée d’hommes forts dans le final.

On rêve qu’une échappée partie tôt dans la course puisse rallier l’arrivée!

Partager

Précédent

Vuelta: les échappées vont au bout!?

Suivant

Le Tour de l’actualité

  1. greaux thierry

    une course incipide pas de vie, les leaders sortes le nez au dernier km ,heureusement que les canadiens etait la pour nous donner un semblant d interet , le malheur des courses pro tour,les oreillettes, heureusement que la ville vu du ciel est magnifique, bonne pub pour le tourisme a quebec

    0
    0
  2. greaux thierry

    je reviens ,je n ai oas ete voir la course sur place et j habite quebec ,donc je l ai regarde a tva,pour une pro tour, deux presentateur dans un local ( sans doute a montreal ) des commentaires pas bon des termes employes bizarre ( expl valseuse, domestique ala place du mot equipier ,et surtout personne sur une moto pour nous donner le nom des coureurs qui montrent le nez a la fenetre , randy fergusson connait son job ,mais l autre repete souvent ce que vient de lui dire randy dommage que les haines de sport tva et aussi rds au niveau du cyclismes sont encore dans les annees 70 on s ennuit a les regarder car les equipes de coureur sont des robbots accroches a une oreillettes et en plus les presentateurs tele manque un peu de materiel pour faire un job interessante

    0
    0
  3. Robert del favero

    La liste des courses et étapes de tour que je ne regardent plus est de plus en plus longue.

    0
    0
  4. Francois

    Je l’ai écouté sur Facebook Live avec les Anglais de GCN comme commentateurs, et c’était excellent.

    0
    0
  5. Olmo

    Domestique fait parti du vocabulaire cycliste depuis toujours…

    0
    0
  6. greaux thierry

    oui le mot domestique etait utilise bien avant meme le mot equipier ,mais cela fait unbout de temps que on ne lentends plus , il fait pejoratif et je trouve peut respectueux des personnes qui courent dans la meme equipe ,pour moi, les antoine duchesne ,hugo houle sont des equipiers et non des domestiques car si aujourdhui il roulent pour leur leaders,demain ce meme leaders rouleras pour eux si l occasion l impose,et on le voit de plus en plus ces moments ou un leaders ( sagan ,alaphippe et d autres ) devient le porteur d eau de l equipe, equipier pour un cycliste reste pour moi plus approprie.

    0
    0
  7. Martin C

    Ça ne s’améliore pas à TVA Sports. Dommage que l’on doive écouter les retransmissions venant de l’etranger alors que les courses se déroulent dans nos rues. On aurait avantage à laisser plus de place à Yvan Martineau et Louis Bertrand.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.