Tous les jours, la passion du cyclisme

 

GP de Québec et Montréal: des suggestions aux organisateurs

Les récents GP de Québec et Montréal ont connu cette année encore un franc succès et il faut s’en réjouir puisque le cyclisme canadien continue d’afficher une belle santé. Je dirais même que le succès a été plus grand encore à Québec qu’à Montréal puisque malgré une météo parfaite, il semble qu’il y ait eu un peu moins de monde sur le circuit de Montréal cette année comparativement aux deux dernières années.

J’ai beaucoup discuté avec de nombreuses personnes qui sont allées soit à Québec, soit à Montréal, voire aux deux endroits. Quelques suggestions se dégagent de mes discussions et il peut être intéressant pour les organisateurs de les entendre.

En gros, c’est simple: mettre à disposition des spectateurs sur le bord de la route un moyen de suivre toute la course.

Certains proposent de créer, sur le circuit, un mini réseau internet accessible permettant de suivre, sur les appareils électroniques portables (IPad, IPhone, etc.) la course. Tous m’ont signifié qu’un accès payant à ce réseau (5, 10$ pour la journée) ne serait absolument pas un problème puisque la course, elle, est gratuite.

Les gens veulent suivre toute la course, et pas seulement voir les coureurs 15 secondes passer devant eux. Qui plus est, ils veulent comprendre ce qui s’est passé avant et après avoir vu tel ou tel coureur en échappée passer devant eux.

Un autre moyen serait de multiplier les écrans géants, que tous trouvent actuellement nettement insuffisants. Pourquoi ne pas fonctionner avec 3 ou 4 écrans géants? À Québec, outre la ligne départ/arrivée, il serait judicieux d’en placer sur le haut de la côte de la Montagne, au Carré d’Youville ainsi qu’en bas de la rue St-Jean, voire près de la traverse de Lévis. À Montréal, le belvédère Camilien Houde, le sommet de Camilien Houde et l’avenue Édouard Montpetit seraient également des endroits stratégiques.

Chose certaine, de nombreuses personnes m’ont dit qu’il était nettement plus agréable d’être sur le parcours de Québec que de Montréal. À Québec, la course passe dans le Vieux-Québec, où cafés, restaurants, magasins, galeries d’art et commerces en tout genre foisonnent. Voilà qui donne aux spectateurs de quoi meubler l’attente entre les passages des coureurs!

À Montréal, beaucoup souligne qu’on est prisonnier du parcours: une fois dans Camilien Houde, il n’y a strictement rien à faire entre les passages des coureurs. Le circuit traversant de nombreuses zones résidentielles, et non commerciales, le temps est long sur le bord des routes une fois la course passée, conduisant très probablement à un essoufflement, d’une année à l’autre, de l’enthousiasme des spectateurs venus sur le bord de la route.

Je trouve personnellement l’idée de déployer un réseau sans fil couvrant le circuit et permettant aux spectateurs de suivre, sur leurs portables, la course moyennant un forfait de 5 ou 10$ pour la journée, particulièrement intéressante et susceptible de ramener certains amateurs de cyclisme sur le circuit l’an prochain. Ils auraient ainsi le meilleur des deux mondes: voir en direct les coureurs, sentir l’ambiance de la course, sans perdre un seul instant du déroulement de la course sur les autres portions du circuit.

Partager

Précédent

The Secret Race

Suivant

The Secret Race: dur, mais nécessaire

14 Commentaires

  1. Dan Simard

    Voici un autre gadget très interessant, et non seulement pour Montréal et Québec mais pour toute course sur le circuit http://www.fanvision.com/nascar

    En plus, ils ont des bureaux à Montréal (Boisbriand)

    0
    0
  2. Nelson

    J’ai assisté au GP d Montréal la première année et les deux autres années je l’ai regardé à la télévision justement parce lorsque tu es sur le site, entre les passages il n’y a rien à faire. La suggestion d’une application pour téléphone intelligent serait effectivement idéale, cela permettrait de savoir ce qui se passe sur le circuit une fois que les coureurs ont disparus de notre champs de vision.

    0
    0
  3. Louis M.

    Et pourquoi pas simplement diffuser la course sur la radio comme au Tour de France?

    0
    0
  4. Levesque

    Pour ma part, je ne vois pas de problème avec la facture actuelle des deux courses, bien effectivement à Montréal, il faut être mieux organisé côté ravitaillement… Par contre, à la différence des grands tours où la foule se masse en nombre pour assister à un seul 15 secondes de passage des coureurs, non avons le privilège de les voir 17 fois et on peut justement profiter du délai entre les passages pour se déplacer et ainsi voir passer les coureurs dans différents secteurs du parcours et les voir grimper, en descente et à fond sur le plat…

    0
    0
  5. bonaventure

    D’après moi, autant les écrans géants sont une bonne idée, autant une application pour mobiles est pas terrible : sans doutes en as-tu parler à des gens assez connaisseurs en cyclisme ?

    Mais pour un grand nombre la tactique de course et le nom-même des coureurs ne dit pas grand chose,alors avoir un gadget ne leur servirait à rien !

    On en revient au même problème, tant que le cyclisme ne sera pas implanté culturellement dans les habitudes des gens, rien ne changera : c’est plus un trait sociologique de la population qui reçoit la course (et on sait qu’à Montréal, le grand public est très attaché au spectacle en lui-même).

    Et l’idée même d’avoir recourt à ce genre de gadget en dit long sur la situation culturelle du cyclisme ici : on donne un tylénol à quelqu’un qui a besoin d’une cure de repos.

    Il semble que nous ayons perdu la patience d’attendre, de discuter avec le monde, de marcher, d’observer, bref de VIVRE la course. Il nous faut tout savoir tout de suite et maintenant !
    Alors, autant garder ses yeux d’enfants et redécouvrir la course et les coureurs à chaque tour, c’est un peu la magie qui donne envie de revenir l’année suivante ?

    La course de vélo ce n’est pas seulement LA course en elle-même.

    0
    0
  6. erick

    J’étais dans la côte de la montagne sur le circuit de Québec. Effectivement, ce serait très intéressant d’avoir un écran à cet endroit. La meilleure façon de suivre le reste de la course pour cet année était de suivre la course sur tweeter afin d’avoir quelques détails mais c’est vraiment un minimum.
    http://twitter.com/GPCQM

    0
    0
  7. Seb

    D’accord avec l’affirmation qu’il est plus agréable de suive la course à Québec qu’à Montréal. Ok pour le réseau wi-fi, mais la plupart des gens ont accès au réseau 3G… Ce qui manque vraiment à mon avis est un écran et des haut-parleurs supplémentaires au belvédère et p.e. aussi en haut de la polytechnique. Il faudrait aussi permettre à certains « food-truck » de fournir la nourriture sur Parc et au belvédère.

    0
    0
  8. Louis-Philippe

    J’ai utilisé Twitter à Montréal et c’était bien comme application.

    0
    0
  9. thierry mtl

    Des écrans géants dans le deux montées seraient vraiment un avantage.

    Mais… comme je l’ai dit l’année dernière, donnez-nous accès à de la nourriture et du ravitaillement que diable. Impossible d’acheter la moindre parcelle de bouffe ou un brevage sur 97 % (approx.) du circuit. Ca dure 5 heures !

    0
    0
  10. Christian

    Et si on modifiait le parcours pour qu’il passe par Parc plutôt que de redescendre Cote-Sainte-Catherine en totalité?
    Il y a des restos, des bars et des cafés sur Parc. Ca pourrait être très sympa.

    Maintenant cela ferait une avenue de Montréal bloquée pendant 5 heures un dimanche. Les montréalais seront-ils prêts à l’accepter?

    0
    0
  11. delirium89

    ?

    0
    0
  12. Steve

    Pour avoir assisté au tdf il faudrait des hauts parleurs pour diffuser des commentaires, ça permet d’avoir le fil de la course, et lorsque le commentateur est bon c’est captivant. De plus 60% des gens qui vont au tdf y viennent pour la caravane, alors il y a peut être moyen de faire quelque chose avant la course ce qui attire des gens qui ont moins d’intérêt pour la course. Il faut en faire une fête.

    0
    0
  13. Dan Simard

    Bonne façon d’attirer le peuple Québecois, c’est quand y a du sang.

    Alors pourquoi ne pas attacher un commentateur au bout d’une corde bungy sous l’hélico et faire VIVRE la course à tous en temps réel. Serais-tu volontaire « bonaventure »? 🙂

    0
    0
  14. Guy Bergeron

    Pour avoir marché les deux circuits cette année encore, je crois qu’il faut repenser le circuit de Montréal. À Québec même la partie pour le ravitaillement devient un spectacle pour les jeunes avec leur sac à dos pour transporter les bouteilles qu’ils attrapent, tandis qu’à Montréal cette même partie est mal situé et peu de gens si intéresse.

    À Québec, une des forces du parcours est sa concentration dans les rues du Vieux-Québec. Si on avait décidé de faire la course sur le boulevard Charest , Québec n’aurait pas le même succès.

    Pourquoi ne pas tourner à gauche en arrivant au sommet du Mont -Royal et aller se balader dans le Vieux-Montréal pour revenir sur l’avenue du Parc ( avec même un petit passage sur la Main ). Oui beaucoup plus de gestion de circulation mais beaucoup plus de possibilité pour animer le spectacle, car les coureurs s’endorment sur le chemin de la Côte Ste-Catherine.

    Cali…. , dirait le maire Labeaume. Il faut trouver une façon d’animer cette course à Montréal, car le seul succès de Québec ne sera pas suffisant pour garder à long terme ces deux courses

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.