GP de Québec: du beau monde à l’arrivée mais une course (très) décevante

Le scénario classique s’est encore répété cette année au GP de Québec… et ca pourrait bien tuer l’intérêt pour cette course.

Une échappée matinale, 6-7min d’avance à mi-course, puis on fait la jonction avec trois tours à faire environ. Bene, on va enfin voir du mouvement en tête de course.

Ben non, comme d’hab. Seul le jeune et inconnu coureur Lotto-Soudal Stefan Dewulf a essayé de sortir dans l’avant dernier tour, sinon rien à signaler. Gruppo compacto. Très décevant. Mike Woods, Hugo Houle ou encore Tim Wellens pensaient-ils vraiment pouvoir battre au sprint les Sagan, Matthews ou encore Colbrelli?! Pourquoi diable n’ont-ils pas essayé de sortir dans la côte de la Montagne ou de la Potasse dans l’avant-dernier tour? Avec quelques coureurs, il me semble que ce serait jouable!

Mention bien toutefois à Julian Alaphilippe, le seul leader à avoir vraiment pris ses responsabilités dans le final, soit à trois kilomètres de l’arrivée en attaquant dans la côte de la Potasse. Alaphilippe voulait manifestement se tester et il a fait du dégât… et le spectacle, merci Julian. Et respect à Peter Sagan qui a répondu, en tant que sprinter il n’avait pas forcément à le faire à ce moment de la course.

Derrière, Matthews avait fait l’erreur d’un mauvais placement à l’approche de la côte de la Montagne. Si ca avait roulé devant, il n’aurait jamais gagné cette course.

Aux 800m, plusieurs pourront dire merci à Benoît Cosnefroy qui bouche un petit trou sur la tête de course. À ce stade-là de la course, je croyais bien que Colbrelli… car on avait vu les Bahrain-Merida actifs régulièrement.

Et à l’arrivée, que du beau monde certes dans les 40 premières positions, mais une course archi-décevante.

Changement de parcours?

Je crois que les organisateurs vont devoir réfléchir à un renouvellement du parcours afin de relancer l’intérêt pour la course. Pourquoi ne pas songer faire une première grande boucle sélective d’une 100aine de kilomètres du côté du nord de la capitale, Ste-Brigitte de Laval, les bosses du secteur, pour terminer sur 7-8 tours d’un circuit renouvelé dans le Vieux-Québec?

Pourquoi ne pas revoir le final de l’épreuve et tourner directement à gauche en haut de la côte de la Montagne, pour rejoindre immédiatement la flamme rouge dans le dernier tour? On éviterait la côte de la Potasse, mais aussi les transitions entre ces difficultés qui regroupent les coureurs. Ca temporise toujours sur la rue St-Jean…

D’autres bosses du secteur sont peut-être à explorer également: la côte Salaberry qui arrive à l’embouchure du chemin Ste-Foy et qui pourrait conduire plus rapidement les coureurs vers la côte Gilmour? Ajouter au circuit la côte de Sillery? Il s’agirait de durcir un peu le parcours.

Espérons que ca sera plus intéressant dimanche à Montréal, ils seront nombreux à vouloir se montrer un peu plus après avoir passé la semaine à causer dans les médias…

Radio Bidon

Le dernier opus de mes amis de Radio Bidon est ici, et porte notamment sur les GP de Québec et Montréal. À ne pas manquer pour vous mettre dans l’ambiance!

Le live!stream

Quelle frustration de voir le live!stream coupé d’un coup à l’approche du final sur le site Facebook des Grands Prix, alors que jusque là ca fonctionnait bien!

Vos meilleures options si cela se reproduit dimanche: tiz.cycling avec les excellents commentateurs anglais, ou GNC live!cycling sur YouTube.

15 Commentaires

  • greaux thierry
    Soumis le 14 septembre 2019 à 4:24 | Permalien

    bravo pour les commentaires ,tres tres juste, une course tres decevante, trop previsible, quand j ai vu l echappee a la fin du premier tour , 6 coureurs j ai donner le scenario de laa course a mon epouse , 7 mn d avance max et un retour dans les 3 derniers tours scenario trop souvent vu en 10 ans sur la course de quebec , un changement de circuit devient evident car a part le soleil et la ballade dans les rue de quebec, pas grand chose a voir sur la course , si peut etre le cafouillage au passage des musettes car les stages des equipes sont rendus au milieu de la route juste avaant un retrecissement de celle ci vers l arrivee , course a revoir si on veut garder le pro tour chez nous

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • jocleb
    Soumis le 14 septembre 2019 à 6:11 | Permalien

    De mon côté, le GP de Québec est comme une étape de sprinter. Tout se passe dans les 10 derniers km. Donc je n’ai regardé que les 2 derniers tours et je n’ai rien raté. On pourrait aussi faire un départ entre Québec et La Malbaie où il y a aussi quelques casse-pattes,

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 14 septembre 2019 à 7:16 | Permalien

    Entièrement d’accord. Quebec est entouré de montées.
    Il faut changer le parcours.

    Comme je l’ai déjà écris, je regarde seulement les 20 derniers km de cette course,
    Sagan a compris que si on laisse partir Ala, on ne le revoit pas.

    P.s. Tiz cycling m’a refilé 3 fois des virus et des pop up…. terminé pour moi
    Sur illico videotron on peut streamer les 2 gp.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Robert harmegnies
    Soumis le 14 septembre 2019 à 7:27 | Permalien

    Je vis les memes frustrations moi aussi par rapport a l’intérêt sur le déroulement. J’aurais cru avec alaphilippe, houle, Thomas, Woods et quelques autres, des pretendants a la victoire que la course se serait durci et quil y aurait eu des tentatives. Et bien non comme tu dis.

    Par contre changer le parcours n’y ferait rien meme si on les envoyait dans charlevoix avant. Avec les oreillettes et la facon que les directeurs sportifs gerent leurs coureurs, le même phenomene se passerait. Et je ne suis pas certain que les courses sur le circuit peuvent changer de traces tant que cela.

    Mais oui cela commence a être plate

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 14 septembre 2019 à 8:47 | Permalien

    Bravo Alaphilippe qui amené par un coéquipier dans la côte de la Montagne prend ensuite ses responsabilités dans la montée La Potassse et Glacis. Faisant un trou appréciable sur la rue St-Jean descendante. Un trio avec Sagan et Van Avermaet mais ce dernier est un wagon mort.
    Pense-t-il gagner cette année de cette façon?
    Flamme rouge devant Château-Frontenac, Sagan jette son bidon qui rebondit au trottoir pour rouler dans le peloton. Cette fois, il n’y aura pas de chute (dommage pour Guillaume Boivin qui sur chute à cause d’un bidon au sol, fait DNF). Le peloton revient et devant, ça temporise, quelle déception. Alaphilippe lance le sprint en désespoir de cause à 300 en faux-plat montant mais léger vent de dos (provenance du fleuve, ce ne sera pas suffisant comme avantage). Et le peloton qui arrive comme un coup de vent, Matthews qui reconnaissance sa terrible erreur de positionnement au bas de la côte de la Montagne, sauve sa mise et l’emporte facilement. Sagan n’ayant pas vu venir le gagnant de l’autre côté. Est-ce de la ruse? Ou juste 3 champions qui s’observant se sont tous condamnés?
    Améliorations souhaitables (format actuel de 2 courses en 3 jours, contraignant sur organisation et logistique des déplacements des résidents et travalleurs):
    1-Parcours à évaluer? Certainement! La côte de Salaberry serait un bel ajout. Fort compliqué!
    2-Installation d’écrans géants à différents endroits de la course (Grande-Allée visible des restos et cafés, Place D’Youville)
    3-Animation ininterrompue et pas juste sporadiquement;
    4- Pointage au GP de la Montagne reconnaissant les efforts des attaquants à répétition alors que Alaphilippe n’a fait que la dernière montée devant, il gagne ce grand-Prix aux points!
    5- Ajouter à l’événement, de la promotion du sport (courses amateurs, retour cyclosportive, kiosques)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • GUYLAINE
    Soumis le 14 septembre 2019 à 8:51 | Permalien

    J’étais sur le parcours dans la côte de la Potasse hier… On voit les coureurs de près et c’est super!!! Pour ce qui est de la course, j’ai bien aimé, mais ça c’est trop regardé à la fin et ça permis à Matthews qui était dans le peloton à l’arrière de remonter… À mon avis, c’était la dernière fois qu’on voyait le Pro Tour à Québec… le maire Labeaume l’a dit: ça coûte très cher ce genre d’évènement… et surtout, n’oubliez pas que c’est payé par les fonds publics… Je suis assez d’accord avec vos commentaires les gars, renouveller le parcours serait bénéfique…En espérant qu’on ne mette pas fin au Grand Prix… Je me croise les doigts, mais je suis un peu pessimiste face à l’avenir du Grand Prix cycliste de Québec… À suivre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Christian
    Soumis le 14 septembre 2019 à 11:00 | Permalien

    Je suis assez d’accord avec Robert harmegnies : changer le parcours ne changera sans doute rien. Les stratégies sont trop frileuses.

    Plus de radio et moins d’équipiers, comme aux JO, là il y aurait du spectacle…

    Il me semble en outre que le parcours est déjà très dur : je me rappelle de Voeckler, l’année ou il avait gagné, qui avait dit que c’était ultra-dur.

    Je ne sais pas si en rajouter favorisera les attaquants, ca risque au contraire de les dissuader.

    Bon Grand-prix de Montréal!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Andy Lamarre
    Soumis le 14 septembre 2019 à 12:37 | Permalien

    La description de la course sur YOUTUBE est vraiment intéressante. C’est tellement plaisant d’entre deux commentateurs qui décrivent la course et qu’ils connaissent de quoi ils parlent. BRAVO. J’en veux encore.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Dan Simard
    Soumis le 14 septembre 2019 à 1:52 | Permalien

    Rien de trop excitant avant les derniers 3km en effet

    Bonne suggestion de rendre le parcour plus sélectif et pourquoi pas traverser à Lévis, se taper la côte Rochette quelques fois (avec barricades!) en dedans des derniers 20 km avant le finish coté Québec. Le vieux pont de Québec ferait des images splendides.

    Sagan a déjà eu du succès à Montréal alors la côte Camélien Houde n’est peut-être pas assez selective non plus. Il faudrait la boucler plusieurs fois rapprochées

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Nikko
    Soumis le 16 septembre 2019 à 12:58 | Permalien

    L’Équipe.fr: Greg Van Avermaet remporte le Grand Prix de Montréal – Cyclisme – GP de Montréal.
    https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Greg-van-avermaet-remporte-le-grand-prix-de-montreal/1059398

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2019 à 4:42 | Permalien

    Laurent: Je retiens une phrase de ton commentaire:
    « Derriére, Matthews avait fait l’ erreur d’ un mauvais placement à l’ approche de la côte de la Montagne. Si ça avait roulé devant, il n’ aurait jamais gagné cette course »
    Mais, enfin, tu semble découvrir un fait qui se déroule souvent et dans toutes les courses du monde….ce n’ est pas toujours le meilleur qui gagne.
    C’ est un fait qu’ il ne faut jamais oublier en cyclisme!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • alano39
    Soumis le 16 septembre 2019 à 5:00 | Permalien

    Sur ces 2 courses je retiens que Sagan monte en pression. van Avermaet est en forme.
    Alaphilippe me semble émoussé et ses attaques ne sont plus aussi tranchantes qu’en début de saison.
    Je ne pense pas qu’il sera au top pour les mondiaux et qu’il ne va pas pouvoir ressortir un grand numéro comme en juillet.
    Il va être avec les meilleurs mais ne pourra pas s’isoler pour éviter un sprint.
    Je peux
    Cosnefroy a gagné sa sélection pour les mondiaux. Et il le mérite.
    Evenpoel a été transparent ce qui est étonnant sauf à ce qu’il joue à cache cache pour surprendre son monde aux mondiaux.
    Van der Poel est le grand favori mais il n’est pas seul. Il faudra se méfier de quelques coureurs dont Valverde, Fuglsang, Trentin, Pogacar, Roglic qui sont en forme.
    Ce mondial va être ouvert et se jouer aussi tactiquement aussi n’oublions pas Sagan qui à ce jeu est un stratège.
    Enfin la mascarade vuelta est terminée et franchement ça ne va pas me manquer. Pogacar avec 3 victoires d’étapes à la pédale en montagne a tout simplement effectué des exploits inédits. Du jamais vu et samedi il était tellement plus fort que les autres qu’il est parti seul à 45 bornes de l’arrivée. J’ai jamais vu ça de toute ma vie et jusqu’à cette semaine je le pensais impossible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Jean michel
    Soumis le 16 septembre 2019 à 6:03 | Permalien

    interessant..

    https://www.lemonde.fr/sport/article/2019/09/14/cyclisme-un-premier-grand-tour-pour-primoz-roglic_5510501_3242.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • thierry mtl
    Soumis le 16 septembre 2019 à 8:07 | Permalien

    @ jean Michel.
    Rien de nouveau dans cet article sur Roglic.
    Mais bon, certains soupçonnent G. Thomas pcq’il est un ancien rouleur qui a pu se convertir en coureur de grands tours, dans un processus de plus de 10 ans et après 22 ans de compétitions cyclistes.
    Ces même personnes ne sont pas nécessairement surpris par Roglic, qui fait de même après 7 ans de conversion d’une carrière de sauteur à Ski (pas de la course de fond ou du ski nordique)… et il a commencé à faire des courses de vélo à 21 ans. L’apprentissage des pelotons serrés (que les nord américains ont de la difficultés à assimiler), la position en CLM et la lecture de la course, la gestion des ressources en GT… aucun problème pour Roglic qui apprend et se développe à une vitesse incroyable.

    Quand je vois Roglic, qui sourit peu et qui semble rarement ressentir une grande satisfaction, je pense un peu à Tyler Hamilton. Mais bon, j’espère me tromper.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 18 septembre 2019 à 3:50 | Permalien

    Je serai bref , pour le Mondial , mon favori est Lutsenko
    je suis un peu las d’entendre toujours les mêmes noms …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!