Tous les jours, la passion du cyclisme

Giro: un fin en apothéose!

15 secondes. C’est tout ce qui sépare les trois premiers du classement général du Giro après la 18e étape sur le Stelvio. On a une course!

Je vous rappelle que la dernière étape dimanche prochain, c’est un chrono tout plat de 17 bornes vers Milan. Ça pourrait fort bien se jouer là.

Sur le papier, Kelderman est le meilleur rouleur des trois prétendants à la victoire finale, Geoghegan et Hindley n’ayant pas les mêmes références en carrière dans cet exercice.

Mais il faudra avant cela affronter l’étape de samedi sur Sestrières, certes moins difficile qu’originalement prévue depuis que la France a interdit au Giro de passer à Briançon, Covid-19 oblige. L’étape a été redessinée, on fera trois boucles autour de Sestrières, avec chaque fois une ascension de 6 bornes à 7,5% de moyenne. Probablement pas assez sélective pour faire une réelle différence, les coureurs joueront sans doute les bonifications à l’arrivée.

Ca pourrait donc être une question de quelques secondes au final. Pour la petite histoire, onze secondes séparaient le vainqueur du Giro 1948 Fiorenzo Magni de son poursuivant, Ezio Cecchi, le plus petit écart à ce jour dans l’histoire de la course italienne.

Comme prévu, l’étape d’hier a coulé les ambitions de Joao Almeida, qui a finalement cédé sa tunique rose sur les pentes impitoyables du Stelvio enneigé; il s’est bien battu.

Je n’ai pas trop compris la relation que le portugais entretient avec son coéquipier italien Fausto Masnada chez Deceuninck. Depuis quelques étapes, ça parle fort, ça s’énerve, ça ne s’aide pas toujours comme ça devrait bref, l’ambiance ne semble pas être au beau fixe entre ces deux-là.

La SunWeb et Ineos ont bien joué leurs cartes sur le Stelvio, Geoghegan pouvant dire merci à un excellent Rohan Dennis qui a tout fait péter après avoir pris le relais de ses équipiers. Fort Geoghegan, plus que 15 malheureuses secondes de retard, gageons qu’Ineos tentera quand même un coup samedi pour surprendre la SunWeb.

LA question est de savoir si la SunWeb devait permettre hier à Hindley de rester avec le coureur anglais devant, plutôt que d’attendre et de rouler avec Kelderman pour minimiser son retard? Kelderman s’est fait lâcher dans le Stelvio, très loin de l’arrivée et un équipier avec lui aurait probablement permis de limiter les écarts sur Dennis et Geoghegan, notamment dans la longue plongée vers Bormio.

Je pense que la SunWeb a bien fait: elle manquait visiblement de confiance en Kelderman, et si ce dernier sombrait (il paraissait perdre un paquet de temps sur le Stelvio avant de retrouver un rythme inespéré dans l’ascension vers le lac de Cancano), elle restait dans la course au maillot rose avec Hindley.

N’empêche, Hindley 24 ans, Geoghegan 25 ans, encore des jeunes au plus haut niveau cette saison, certains inattendus. Les « vieux » que sont Nibali, Fuglsang, Pozzovivo ou encore Majka, tous âgés de plus de 30 ans, ont sombré sur les pentes du Stelvio hier.

Restons enthousiastes mais lucides dans les performances offertes par tous ces jeunes en 2020, comme nous le rappelle encore cette semaine Antoine Vayer et Frédéric Portoleau.

Vuelta: Roglic et Carapaz le duel

Primoz Roglic et Richard Carapaz sont très certainement les deux coureurs les plus forts de cette Vuelta, aucun doute là-dessus. Carapaz en veut dans chaque final, et Roglic ne s’affole pas, bien épaulé par son lieutenant Sepp Kuss.

La Movistar roule beaucoup également, elle a visiblement confiance en Enric Mas pour la suite.

Je suis surpris de la prestation de Hugh Carthy, sans grande référence chez les pros jusqu’ici.

Il reste encore beaucoup, beaucoup d’étapes très compliquées, rien n’est encore joué et nous avons aussi une course en Espagne. On va continuer de se régaler!

Tibopino, je comprends pas

Abandon de Thibault Pinot sur cette Vuelta, avant la 3e étape hier. Celle-là, je ne la comprends pas du tout.

Il a chuté sur le Tour le 29 août dernier, il y a presque deux mois. Pour une blessure qui ne l’avait pas totalement arrêté, ca fait long pour guérir, surtout considérant que les pros ont accès à toute sorte de soins très spécialisés incluant massothérapie, cryothérapie, ultrasons, etc.

Surtout, s’il y avait encore des doutes, pourquoi avoir pris le risque de partir en Espagne? Pinot n’a fait que deux misérables étapes, solde sa campagne 2020 sur un nouvel échec, tout cela ne doit pas être très bon pour son moral en vue de la prochaine saison. J’ai du mal à suivre la logique et je vous avoue que le comportement d’Egan Bernal, lui aussi blessé depuis un bon moment comme Pinot, me parait plus sain puisqu’il a rapidement décidé de mettre un terme à sa saison 2020, et de se reconcentrer sur 2021.

Partager

Précédent

Cyclosport: le calendrier 2021

Suivant

PEAK: l’ascension de NTT Cycling

46 Commentaires

  1. jmax

    Belle ascension du Stelvio.
    En 1h 11 min 6 sec, Rohan Dennis établit un nouveau record sur l’ascension !
    http://www.climbing-records.com/2020/10/dennis-explodes-watts-and-giro-on.html
    j’avoue que ses talents de grimpeur m’avaient un peu échappé jusqu’à maintenant.

    4
    0
    • mica

      Pareil pour moi, quoi que, au Tour de Suisse, il t a 2 ans il avait aussi fait trés forte impression en suivant quasiment Bernal dans la haute montagne…..
      Dennis est un coureur difficile à « décrypter » pourtant ce sont certainement, encore une fois, les bonnes vieilles « recettes » et à un moment, j’ ai cru que Ganna allait en faire de même.
      Etonnant cyclisme 2020, Pinnot qui tombe de Charybde en Scylla , et qui ne s’ en sort pas, en Espagne comme ailleurs.
      En Espagne, précisément ou, Roglic semble « freiner » pour laisser gagner D. Martin…….ça peut tjrs faire un allié de plus!

      8
      1
  2. Wolber

    Fillion Ganna , 23 éme d une étape passant par le Stelvio durant laquelle, il aura effectué un travail d équipier, nous indique l étendue de ses capacites .

    4
    0
    • mica

      Je vois que les » perfs » de Ganna ne t’ on pas échappées , mais il y a peut être  » un truc »…….. Ce coureur me fait irrésistiblement penser à Indurain……mais, il n’ aura pas comme Indurain l’ EPO à disposition, quoi qu’ il en soit, il aura d’ autres produits à sa disposition, tout aussi efficaces…… (alors, plusieurs grands tours? Ce n’ est pas impossible!
      Dans le cyclisme actuel il y a 5 ou 6 « gros moteurs » : Ganna, Evenepoel, Pogaçar,
      M VDP, WVA………tous des jeunes ou très jeunes…….je n’ ai pas retenu de Français…..cyclisme à 2 vitesses? Peut être aurais je du penser à Alaf. mais il court « à l’ étranger »!
      Dans ma courte liste, j’ ai déja évincé Bernal, vainqueur de son dernier TDF à 21 ou 22 ans (j’ espère me tromper)

      4
      2
  3. Patrice

    Quel douillet ce Pinot! J’ai jamais vu ça. Faut lui faire un stage commando pour l’endurcir un peu, sinon il n’y arrivera jamais. Blague à part, c’est définitivement un problème mental.

    4
    6
    • jmax

      on peut aussi prendre en compte ce que dit Nibali : »Les autres sont plus forts que moi. On a beau dire que le niveau n’est pas élevé sur le Giro, je peux vous garantir que ce n’est pas le cas. On vit (…) un vrai changement de génération qui ne laisse plus de place aux anciens comme moi »

      Et Pinot fait désormais partie de l’ancienne génération.

      9
      0
    • noirvélo

      Tout à fait d’accord avec toi , Patrice ,
      j’irais plus loin , et je me répète !! , Pinot mais aussi Bardet , je trouve que , vu leur manque de résultats , la présence d’une équipe entièrement dévouée à leur cause ( coutant très très cher !) et dépendante de leur forme , de leurs désirs , de leurs caprices aussi , vu leurs énormes émoluments , devraient faire preuve d’un peu plus de caractère , de courage , d’abnégation et de générosité … Attendre trois salaires conséquents jusqu’à la fin de l’année sans avoir rien gagné , (même pas vraiment montré!) , je trouve ça honteux … Je sais bien qu’ils ont leurs fans fidèles , aveugles et inconditionnels , (naifs aussi ) mais un peu d’objectivité , de lucidité , de correction et de discipline leur feraient beaucoup de bien … Ce sont tout simplement des enfants  » pourris gâtés » , sans cesse mis en valeur par les médias , mais toujours en  » loosers magnifiques » , victimes du « pas de chances » , vainqueurs possibles et potentiels , mais vaincus par une adversité étrangère mieux « préparée » (avec tout ce que ce terme peut évoquer en soupçons divers …)
      Et puis quelle perte de temps pour tous ces équipiers dont des jeunes de talent qui se font griller avec les années , qui disparaissent du jour au lendemain sans qu’on leur ait laissés prouver leurs capacités ( ok , étaient -ils aussi capables d’endosser ce rôle ?) … Malheureux à avouer mais je préfère les étrangers , les Classiques , les Flahutes et les Bataves dans les Flandriennes et les « Ritals » dans les semi classiques de fin de saison … (en période normale , on est bien d’accord!)

      5
      6
  4. noirvélo

    Enlevez moi ces PUTAIN d’ OREILLETTES !!! c’est tout ce que je demande , laissez aux coureurs le soin de faire la course , de prendre des décisions de « guerriers intelligents » , d’avoir envie , d’avoir du culot , de s’épanouir , de se chercher et de se trouver …. je veux être surpris et ne plus subir ce « sportivement correct  » semblable au « politiquement correct » , d’avoir des « machines téléguidées » par des DS , plus prétentieux qu’ambitieux , frustrés par leur propre carrière ratée , manipulateurs de médias et du public , à la solde de sponsors qui ne jurent que par l’image , le retour sur investissement , et non pas par le geste pur , vrai , réel et non artificiel … Je veux de « L’AUTHENTIQUE » , c’est si difficile ???
    Et lorsqu’une rare course se déroule sans oreillettes comme un CM, qu’on ne me parle pas non plus , (journalistes , consultants) , de courses « décousues » mais plutôt de courses naturelles et normales , merci !

    15
    2
  5. nick

    oui, tt à fait, nibali est plus tt jeune mais il me rappelle ce que disait bardet récemment, je bats tous mes records de puissance et ça roule encore plus vite devant,

    ou, ça date, fignon à sestrières en 1992,

    bon, guimard ironise sur les hindley et dennis : « ben si les équipiers sont plus forts que les leaders, c’est que ce sont eux les leaders »,

    9
    0
  6. marius

    En parlant de préparation, il y a un cas de dopage sur le Giro.

    « Matteo Spreafico (ViniZabú-KTM) è risultato positivo all’Enobosarm (ostarine), sostanza proibita della classe S1.2 (anabolici) nella lista WADA delle sostanze proibite durante due controlli, il 15 e 16 Ottobre, durante il Giro d’Italia . Il corridore è stato sospeso provvisoriamente dall’UCI, in attesa di controanalisi ».

    Matteo Spreafico (ViniZabú-KTM) a été contrôlé positif à l’Enobosarm (ostarine) dans la liste WADA des substances interdites, durant deux contrôles, les 15 et 17 octobre pendant le Giro. Le coureur a été suspendu provisoirement par l’UCI dans l’attente d’une contre analyse.

    Et à quoi ça sert l’ostarine?
    La réponse.

    https://www.tvanouvelles.ca/2016/05/27/quest-ce-que-lostarine-la-drogue-quaurait-utilisee-bute

    2
    0
  7. thierry mtl

    Dennis a toujours été un bon grimpeur, mais il s’est consacré au CLM , où il est meilleur $. Il a tenté de se transformer en coureur de Grands tours en suivant l’exemple de Wiggins, mais en vain. Il a été incapable de supporter les régimes. Il dit avoir frôlé la dépression. Il n’arrivait pas non plus à soutenir les montées successives. Comme sur le Stelvio, il peut faire une montée à fond, pas trois.

    Geoghan Hart est le plus à risque de finir Rose à Milan. Avec Hinley, il est le meilleur depuis une semaine. Mais Hinley ne CLM pas terrible sur plat.

    Aujourd’hui, les coureurs ont fait comprendre à la direction du Giro que 4: 30 h de transferts et 6 h de courses plates sous un temps de merdre, ça sert à rien, surtout avec les nombreuses contraintes qu’entraine la Covid. Difficile de dire le contraire.

    5
    1
    • mica

      Oui, les coureurs ont eue raison de « boycotter » la premiére partie de l’étape du jour.
      De toute façon, il faut bien que les organisateurs aient l’ esprit tordu pour insérer une étape de 250 bornes entre 2 ou 3 étapes de très très haute montagne!
      On ne peut pas étre d’ accord avec ce genre d’ organisation, tout comme on peut émettre les plus grandes réserves sur les 8 arrivées au sommet de la Vuelta…….idem pour le TDF ou l’ on va chercher aussi les multiples arrivées en côte avec les fameux « poucentages à plus de 20% »
      Tiens, un illustre inconnu à été pris pour dopage au Giro, ce doit bien être le seul.
      De toute façon Guimard nous a dit que dans les années 60 , on trichait plus que de raison au Giro, (avec la complicité des organisateurs),tant et si bien que les étrangers ne faisaient plus le déplacement. Ces derniers sont revenus avec la promesse de plus d’ équité…….ce qui prévalut quelques années………..puis, les organisateurs « replongérent » dans leurs vicissitudes . Bref, le Giro et la triche :
      une longue histoire ! (à méditer, mais c’ est un peu ce qu’ a dit « le Druide » que je préfére désormais à Jalabert, roublard au possible!)
      Guimard, qui remonte dans mon estime (oui, il n’ attend pas ça, je sais….) m’ a fait plaisir en disant que dans un CLM les coureurs devraient tourner à 100 t/ minute…….je me permettrais même de dire 105 ou 110….. et donc, selon moi 130 , voire plus dans les sprints (ils en sont loin, attention, j’ ai dit sur du plat et sans vent favorable ou léger faux plat descendant)

      9
      3
      • noirvélo

        Oui mica ,
        250 bornes (en plus sous la pluie!) entre deux étapes de haute montagne , faut oser ! c’est 6 heures de vélo , (s’ils décidaient de rouler à 30 km/h en « cyclo » ce serait 8 heures …
        Maintenant , tout le monde était au courant de cette étape « marathon » ! tu ne poses pas ton « mot d’ordre de grève » 10 mn avant le départ ! l’organisateur a des responsabilités , envers les sponsors , les villes traversées et organiser un Giro en 2020 avec la crise que nous traversons , fallait y croire , mettre un Grand Tour en place !!! Ne peut-on pas discuter des problèmes en amont ? mais bon , comme toujours en tant que « suiveurs de l’actualité cycliste » , nous ne pouvons qu’émettre des hypothèses et non juger ! perso , eh bien je ne sais pas ! Par contre P .Chanteur , je ne connais pas trop son niveau de compétence et de crédibilité , il m’a l’air un peu « planqué » … pour faire beau et parce qu’il y a une obligation règlementaire et protocolaire …

        7
        0
      • noirvélo

        Et puis encore une chose importante et oubliée … On veut des courses dures , longues , courues à de grosses moyennes avec beaucoup d’attaques , du suspens , des coups d’éclat … mais surtout ne pas entendre parler de dopage …

        4
        0
  8. Tchmil

    Enric Mas connaît bien les recettes espagnoles, c’est un gros outsider en effet. Quant à Hugh Carthy (dsl de ce qui est arrivé à Woods), il n’est pas le premier venu puisqu’il avait disputé le GC du Giro l’an dernier, bien que loin des meneurs (11è finalement). Il peut tenir un second rôle.
    Au Giro justement les slovènes nous placent 2 nouveaux venus, Tratnik (1 étape) et Novak près du top 10 hier (tous les 2 chez Bahrein évidemment). Comme quoi la Slovénie a beaucoup plus de profondeur que la Colombie sur une saison, mais avec beaucoup moins de coureurs…

    5
    0
  9. Pour Dennis, il faut avoir suivi le Tour de Suisse 2019 pour évaluer son niveau en montagne.

    3
    0
    • mica

      Tu as raison Eric sur le tour de Suisse 2019…….mais c’ était vraiment son véritable niveau en haute montagne ? J’ en doute un peu et même beaucoup…….je pense plutôt à un cocktel de produits « qui vont bien »; mais je peux me tromper!

      3
      1
    • mica

      Belle faute d’ orthographe : cocktail …

      1
      1
      • noirvélo

        C’est parce que tu en as abusé , mica …

        2
        0
  10. Wolber

    Le raccourcissement de l étape , c est la lutte entre Velon et les organisateurs de grands Tours. Sur le plateau de l équipe 21 , Guimard et Pineau le disaient sans le dire.

    3
    1
  11. marius

    Oui Wolber, même que certaines grandes équipes riches, ne voulaient pas que la saison redémarre. Souhaitant en coulisse une fragilisation voir disparition d’organisations de courses, qu’ils auraient rachetés à vil prix pour ensuite récupérer le juteux gâteau des droits télé. Qu’ils se seraient empressés de faire fructifier, ce qui au final, n’aurait pas changé la situation des petites et moyennes équipes, très fragiles. aujourd’hui, ce sont les organisateurs des courses qui les empochent ces droits, les équipes et coureurs, rien du tout. Si on enlève les équipes « États » UAE, Bahreïn, Astana et les équipes détenus par des milliardaires, Ineos, Jumbo-Visma, la grande majorité restante est précaire et les coureurs avec.
    Concernant la fronde des coureurs, sur le fond elle est légitime mais la forme est détestable.
    C’est soit du foutage de gueule vis à vis de l’organisateur, soit un manque de communication.
    Il faut dire les choses, des coureurs, pas tous, se sont mis en grève. Comme dans ce milieu, on ferme sa gueule, même si on est contre, résultat, le public et les médias font l’amalgame, comme dans le dopage. L’organisateur du Giro est aussi très remonté contre la Jumbo. Un abandon général sans raison et sans explications, cela ne se fait pas.
    Monsieur Jumbo Visma et sans doute très riche, mais très impoli. Et bien non, vous avez perdu, même sans vous, le Giro s’est disputé, fort bien et il y aura un beau vainqueur.
    Tient à propos, l’Ostarine, cette substance dopante est à la mode. Rien qu’en Italie, deux autres positifs. Le jeune coureur (bientôt ex) Luca Colnaghi de la Zalf Fior et le nageur Alex Di Giorgio.
    Série en cours…
    Demain, la bataille continue.
    Vous pouvez compter sur Ineos pour déménager le terrain…à la Froome col de Finestre 2018.

    7
    0
  12. Yvon

    Les lanceurs d’alerte ne serons pas prêts d’êtres au chômage. Un produit est détecté qu’il est déjà quasiment remplacé. Je pense que la corruption est à tous les étages, en mouillant tout le monde tout le monde s’autoprotege. Pour beaucoup de choses c’est le consommateur qui a le pouvoir mais il ne le sait pas où ne sait pas comment faire . Continuons à protester pour entraîner une majorité avec nous. Bon courage

    4
    1
  13. Wolber

    Seul, le résultat compte , bien sûr, évidemment , et après 3 semaines de course on économise ses forces comme on peut, mais la defense du maillot cyclamen , je ne l ai pas trouvé très  » chevaleresque » ( ça mot , a t il encore un sens ). La FDJ aurait pu mettre deux coureurs avec les Bora qui roulaient après les échappés …ça aurait eu de la gueule..et on se serait expliquer au sprint. Ça aurait eu de la gueule depuis mon canapé…sur la route , peut être beaucoup moins.

    4
    0
    • mica

      c’ est vrai Wolber que Démarre et Madiot, aprés  » l’ avoir ouvert » auraient pu avoir une conduite plus chevaleresque…..eux qui voulaient l’ étape pure et dure de 260 Km sous la pluie, en sandwiches entre les 2 étapes que l’ on sait.
      A. Démarre aprés un Giro exemplaire a sans doute voulu « suivre » son DS, il devrait, pourtant, se souvenir d’ un épisode Italien ou il ne se montra pas sous son meilleur jour.
      Mais tu as certainement raison, wolber c’ est un nouvel épisode de la lutte
      Vèlon -UCI. voire Vélon ASO.

      2
      2
    • ob1w4n

      Rien de noble, ça aurait été complètement con tactiquement pour la FDJ de rouler avec les bora (les échappés assurant le maillot cyclamène a Démarre et même repris fatiguant les Boras).

      Encore plus si on prend en compte les déclarations de la Bora et de Sagan pendant ce Giro. Quand on déclare la guerre, il ne faut pas s’attendre à des cadeaux.

      0
      0
  14. Edgar Allan Poe

    Chanteur… aïe aïe aïe… Il suffit de l’écouter s’exprimer et on a déjà une idée du personnage. Ses tweets à l’égard de Vayer volent assez bas. Ses positions sur le dopage ambiguës, pour ne pas dire orientées, et sa réputation entre tant que coureur chez Casino du même acabit. Nocif pour le sport cycliste. Mais issu du sérail, donc quasi indéboulonnable.
    C’est un avis perso, toutefois.
    Tratnik n’est pas totalement inconnu, mais après un passage chez Qsteps en 2011, il a longtemps vegété dans des équipes continentales, avant de passer un cap – il a sauté plusieurs marches d’un coup- à 29 ans ans dernier. Pur produit de Borut Bozic qui l’a découvert dans une course de VTT scolaire à 17 ans.
    Les courses en Italie, c’est grandiose ! Lors de la première étape d’une course internationale junior, un ami avait pris seul près de 2 minutes. À mi course, les 3 motos ouvreuses se sont « trompées » de route, et une fois mon ami mal orienté, elles ont fait demi tour plein gaz et l’ont laissé totalement largué dans la nature. Lui qui ne parlait pas un mot d’italien, a terminé hors délai avec refus de repêchage de la part de l’organisation! De quoi eliminer la concurrence. Le descriptif des étapes, le road book était tellement erroné, que ça ne pouvait qu’être volontaire. L’organisateur se débrouillait pour nous perdre au moment de rejoindre le départ en nous refilant de fausses indications géographiques. On arrivait 10 minutes avant le départ.. Etc… etc… Par contre, les pâtes étaient divines, les supporters, des fous du vélo, très intéressés par le matériel au départ des courses et surtout… les commentatrices de la RAI nous faisaient rouler des yeux ,du haut de nos 18 ans😛😝😍🥰😘
    Il devient très difficile d’apprécier la performance d’un coureur de nos jours, Mica. Depuis que le gros Indurain s’est mis à passer les cols devant des gars de 60 kgs, il n’y a plus de repères.
    On ne peut pas rouler à 130 tours/minutes sur la route. Je te parle d’expérience, et de physiologie.
    Oui Marius, la précarité prévaut encore dans les pelotons, du word tour aux équipes de DN françaises. Les coureurs ont au maximum 2 ans de contrat. Beaucoup se voient obligés de jouer les mercenaires, ou mettent en veilleuse leurs aptitudes pour courir le cachet. Une des conséquences de cette situation peut être le dopage. Ou le dégout : ça semble être le cas pour Chevrier et Domont qui jettent l’éponge à 28 ans, alors qu’ils laissaient entrevoir de belles qualités il y a 2 ou 3 ans encore.
    Les Jumbo ont fait leur valise ?
    C’est une spécialité des équipes en jaune ? Comme la Once qui « avait mis un doit au cul du TdF en 98 » parole de Manolo Sainz avec la complicité véhémente de Jalabert, qui a refusé de courir en France l’année suivante. Il fait quoi Jalabert ? Ah oui… il commente le TdF et les courses d’ASO!!?

    7
    0
    • mica

      J’ aime bien tes révélations sur un cyclisme ou tu semble avoir approché le haut niveau, voire plus; et tu es visiblement tjrs. passionné par l’ action que tu prolonge par delà les années. Tes remarques sur le cyclisme Italien ne me surprennent pas du tout ; on les pressent, avec un peu d’ intuition, et l’ observation depuis disons ….50 ans; j’ avais tenté de dire ce ressenti , il y a quelques années, dans ces colonnes mais je m’ étais vite fait traiter de « raciste » par un intervenant.
      Le cyclisme  » latino » est farci de coutumes souvent douteuses (du dopage aux aspirations…..en passant par tout le reste….).
      Un coin du voile est de temps en temps levé sur le dopage…… surtout si les douanes ou la police s’ en mêlent , tout le reste est mis sous couvert et fait partie du « package » que tout passionné, lecteur, auditeur ou téléspectateur doit ingurgiter ; bref, bien des couleuvres à avaler!
      Le « gros Indurain » ( je dirais plutôt « l’ athlétique Indurain ») passait bien la montagne car il était sous perfusion d’ EPO à hautes doses , c’est bien connu. Encore que, et je vais me faire l’ avocat du diable, son frére Prudencio ne mettait pas un pied devant l’ autre et devait pouvoir bénéficier du même « traitement  » que l’ illustre frangin ………comme quoi, quand même, on ne fait pas d’ un Percheron un cheval de course!
      Tu me dis que l’ on ne peut pas « tourner à 130 » sur route, selon moi cela ne s’ appliquerait que pour les sprints, sur une dizaine de secondes (je te rappelles que l’ Américain Arthur Augustus Zimmerman « tournait  » à 180T/mn il y a 120 ans et dépassait les 66 Km / h.
      Tu m’ excusera de te « tacler » un peu, mais tu prends ton exemple…..peut être, seulement, n’ est tu pas du genre sprinter à fibres rapides. Ce n’ est pas un défaut, et encore moins une critique de ma part.
      Pour la « précarité » des coureurs de DN Français, cela ne me surprend pas du tout, les 2 coureurs que tu cites sont, au mieux, aux alentours de la 40 ième ou 50 iéme place Française le cinquantième Français en marathon, par exemple, est un illustre inconnu, idem dans la plupart des sports….
      J’ ai bien aimé ton allusion à M. Sainz et Jalabert et je vois que tu n’ as pas la mémoire courte…….une qualité inestimable quand on veut suivre le cyclisme…….Et, comme tu le dis , « le Panda » sévit encore sur les ondes, ou il est salarié à temps plein…..
      J ‘ oubliais Pascal Chanteur……je ne le savais pas encore fréquentant le milieu cycliste…..je croyais qu’ il faisait de la politique dans une ville du Sud Ouest (de la France).
      Bon j’ ai été un peu long, mais j’ ai essayé de répondre , à peu prés point par point…….IL te faut un certain courage pour dénoncer, de l’intérieur , les vicissitudes d’ un milieu que tu continues à fréquenter et que tu aimes infiniment, cela se sent!

      6
      3
  15. lbi

    Noirvélo, je te trouve bien dur avec les français. Déja ils ont un beau palmarès; ensuite, ils ne courent pas avec les mêmes armes. Et la fatigue te détruit sur un grand tour si tu n’as pas ce que les autres ont pour récupérer. Tu peux te blesser…
    Après, « un peu plus de caractère , de courage , d’abnégation et de générosité  » , j’attends que tu nous donne tes victoires d’étapes sur le tour pour qu’on puisse comparer 😉
    N’oublie pas que tout le monde donne son avis sur l’étape de 250km tronquée sous la pluie, mais c’est pas nous sur le vélo le 19ème jour du giro.

    4
    4
    • noirvélo

      Oui , je suis dur avec les Français , parce qu’il en faut un , parce que tout le monde est gentil avec eux et ça en devient sérieusement inconfortable et lassant avec le temps ! j’en reviens souvent au salaire (parce que le mensonge et la cupidité sont les deux mamelles porteuses de venin de notre société !!)
      Pinot , c’est tout de même 2 millions d’euros par an … avec toute une organisation d’équipe qui oeuvre pour lui depuis des années … Ca t’arrive de penser au budget des équipes de temps en temps ? Non ! Tu gagnes probablement bien ta vie alors tu passes outre (là n’est pas la question et ça ne me regarde pas ) … mais faudrait aussi penser à une obligation de résultats pour justifier de tels salaires de temps en temps , non ? . Oui il a gagné 3 étapes du Tour ,le Tour de Lombardie et Milan Turin en 2018 et quelques courses « franco françaises » comme le Tour de l’Ain … Mais il a surtout le salaire d’un vainqueur potentiel du Tour depuis des années et en 4 ans , il y a 3 abandons et une 29e place cette année ! … Alors laisse moi un peu l’égratigner , à 30 ans , il peut encore , comme moi sur un vélo , « prendre du plaisir « ( une expression qui m’énerve de la part de coursiers qui sont si bien payés pour gagner !) et prendre sa retraite , tranquille ! Je suis un peu fatigué par les « béni oui oui  » qui s’attaquent plus facilement à des patrons ,(oui , riches) , mais qui font vivre des milliers de salariés plutôt qu’à des sportifs gâtés et à qui on pardonne tout parce qu’ils ont le mot avenant et le sourire gentil … devant les caméras parce qu’on le leur demande et que c’est vendeur pour le sponsor …
      Si je comprends bien aussi ton raisonnement , s’il est « détruit » sur un Grand Tour , c’est parce qu’il n’a pas les produits (des autres !) pour récupérer ? Les « autres  » apprécieront … N’est-ce pas diffamatoire ? Devrait-il changer d’équipe pour une étrangère ? Mais non bien sûr , on est au chaud à la GFDJ avec « papa Marc » , équipe « quasi service public » … tellement à l’opposé du « Wolf pack de la Quick » où tous les loups bleus ont droit à leur part de « barbaque » … au mérite !!!
      Quant à mon palmarès (que je ne vais pas inventer pour une « fausse gloriole » !) , c’est le néant mais c’est aussi le « prix à ne pas être payé » … Du reste , comme nous tous , nous payons tous nos vélos , nos équipements , nos assurances , nos voitures , nos ordinateurs , nos banques au prix fort ….. Le vélo est de plus en plus cher , et çà , ça ne te choque pas non plus ?
      ps: aucuns des deux pouces rouges n’est de moi …

      10
      2
      • ob1w4n

        Les sportifs ont déjà une obligation de résultat… sérieusement il faut réfléchir avant d’écrire des conneries pareilles, on dirait de plus en plus @mica .

        Que la FDJ et Madiot fasse (trop?) confiance à Pinot est moins de la faute du coureur que de l’équipe. Quand on t’embauche tu demandes à la RH au bout de combien de temps c’est rentable pour la boite? Sinon les sportifs remboursent déjà une partie de leur « dette » en merchandising et droits télés.

        Si la FDJ ne fait pas parti du MPCC, Pinot n’abandonne (surement) pas le TDF sur blessure, gagne (peut-être) le Tour, une première depuis 29 ans… Et justifie alors ses 2M d’euros de salaire depuis 4 ans.

        Un pari, quoi (petit ou gros) comme pour tous les salaires (petit ou gros).

        2
        1
    • ob1w4n

      « N’oublie pas que tout le monde donne son avis sur l’étape de 250km tronquée sous la pluie, mais c’est pas nous sur le vélo le 19ème jour du giro. » Arrêtons avec cette rhétorique qui ne même nulle part. Si nous ne pouvons pas juger car nous ne sommes pas pro, on ne dit plus rien et on ferme LFR.

      N.B. : Il faut juste éviter de leur dire comment gagner, par contre, par exemple en leur donnant le bon braquet.

      0
      1
  16. Edgar Allan Poe

    Apologize : les Jumbo ont quitté le Giro à l’étape 10, Coronavirus.
    Ibid, oui… et en même temps, AG2R réduite de moitié au bout de 3 étapes de la Vuelta, Geniez et un autre qui bachent à 25 bornes de la ligne de la 1ere etape. Idem pour Pinot…
    En espérant qu’il s’en remette…

    2
    1
    • Lbi

      Dans la mesure ou il est payé ce prix, c est qu il le vaut bien.
      Qui est tu pour parler du courage de pinot? Combien de grand tours as tu fait?
      On a longtemps critiqué armstrong, froome etc à juste titre, mais critiquer un français en disant qu il n est pas courageux parce qu il abandonne avec un mal de dos, c est digne des rageux qui critiquent bardet qu il n attaque pas, ce qui est d ailleurs complètement faux.
      Je me passerai de te juger mais c est comparable à d autres messages de cons.
      Tu vaux mieux que ça.

      5
      6
      • Lbi

        Le vélo coute cher pour les licences et pour le peu de courses qu il reste, par contre acheter à 1200 euros un btwin qui est mizux que le velo d armstrong il y a 20 ans, carbone et 11 vitesses, c est bcp moins cher. Personne n oblige à mettre 5000 euros dans un velo.

        3
        0
  17. marius

    Quoi qu’on en dise, la course est faussée. Même si le classement aurait été inchangé avec une étape complète, tout ces kilomètres, d’une manière ou d’une autre, aurait pesé dans l’étape de Sestrières.
    C’est le propre d’un Tour de 3 semaines, une course d’usure.
    Mais voilà, d’un côté il y a les coureurs qui pour eux, ce n’est qu’un travail et s’ils peuvent améliorer leurs conditions, ils le font, même si le sport y perd, et de l’autre, le public, passionné ou non, qui ne voit qu’un spectacle entre deux écrans publicitaires. Pourtant, le cyclisme est un sport populaire car c’est un reflet de la vie. D’ailleurs ne dit-on pas que le vélo c’est l’école de la vie, pédaler, faire des efforts pour avancer, tomber, se relever, être récompensé. Hors, l’époque a changée, la vie d’aujourd’hui n’est plus aussi dure que celle du premier Giro. Plus de confort, moins de contraintes, plus de loisirs. Pourquoi serait ce différent dans l’esprit des coureurs qui ont choisis d’en faire un métier? Pourquoi devraient-ils supporter et répéter ce qu’ont subit leurs aînés? Certains disent que cet événement n’est qu’un épisode, un épiphénomène où il ne faut pas y attacher d’importance. J’y vois autre chose, un changement de génération et j’aimerais croire qu’elle continuera à perpétuer cet héritage, ces valeurs. Sinon, le vélo professionnel devra se réformer en espérant que le sport soit le gagnant.

    7
    0
    • noirvélo

      Bien écrit Marius , je rajouterais que le sport est devenu « spectacle , médias, argent » et ne véhicule plus les mêmes valeurs (ou dans une forme subjective et totalement différente ) comme à l’époque « héros , courage , austérité  » …

      2
      0
    • Lbi

      Si on veut moins de dopage, il faut accepter de faire un peu moins dur, et pas avec des transferts de deux heures chaque jour.
      On est pas au tennis ou ils mettent la bache pour 3 gouttes. On parle de 7h sous la pluie entre deux enormes etapes de montagne au bout de 19 jours difficiles et avec des transferts de plus de deux heures. Pour la sunweb et les meilleurs qui font des temps digne d’armstrong , point de soucis. Mais pour les autres je ne pense pas. Qui d entre vous a déjà fait une course comme ça ?

      1
      0
  18. Wolber

    Oui , Marius, un changement de génération et de mentalités . On revient , et pour cause à Liege Bastogne Liege de 80, à l étape des pavés de Lille , sur le Tour, toujours en 80 On pourrait citer l étape finissant au col d Rousset sur le Dauphiné 84 sans oublier bien sûr le Gavia de 88. Notre admiration pour les géants de la routes, s y créerait , ces jours là
    Les temps changent et nous, nous ne sommes pas sur le velo.

    Les coureurs cyclistes , travailleurs de fait, luttant pour leurs conditions de travail… rien de plus normal . Hier , Manifestement Nibali, Sagan et d autres n étaient pas ds le coup. Qui tirait les ficelles? Sur le plateau de l équipe 21 , Guimard avait l air de savoir.

    Chanteur? …, retrouvez le sur YouTube , confronté à De Mondenard. Une perle.

    J ai l impression que depuis le Dauphiné , Thibault Pinot a pris un grand coup d massue sur la tête. Le rythme des Jumbo ds la montée des Menuires?

    J ai le souvenir des coureurs cyclistes qui abandonnaient en larmes, après avoir coûté que coûte de reprendre la course. L abandon , fait désormais partie intégrante du  » fonctionnement » d un coureur et des équipes.

    Mica, les magouilles romantiques des latino seront probablement remplacées par la froide et impitoyable logique libérale du monde anglo-saxon. 😊

    4
    0
    • mica

      Je suis d’ accord avec toi sur les courses de légende qui se sont courues sous la neige et dans le froid et la pluie; c’ est en effet dans les exemples que tu cites que l’ histoire du cyclisme s’ est écrite.
      Dans le cas qui nous a occupé hier (depuis nos canapés et devant la télé….), c’ est plutôt les organisateurs que j’ aurais tendance à mettre en cause; il faut être bien pervers pour « glisser » une étape de 260 Km entre 2 étapes de 200 Km d’ ultra haute montagne (même si l’ étape d’ aujourdhui a été édulcorée par la force de la pandémie. et même si les organisateurs ne pouvaient prévoir des trombes d’ eau plusieurs mois à l’ avance.)
      D’ une maniére générale les organisateurs, en voulant trop prouver, ne prouvent plus rien du tout (multiplication des arrivées aux sommets, trés petites routes, pourcentages de dingues ne favorisant qu’ un type de coureur…etc…etc…)
      A la veille de l’ arrivée du Giro, on peut avoir une pensée pour G. Thomas; sans ces bidons « voyageurs » , c’ est certainement lui qui serait en rose….mais, avec des si….
      Au fait, ces bidons qui venaient d’ on ne sais ou, ils n’ étaient peut être pas sous les roues de l’ Anglais par hasard…….mais, je m’ égare…

      3
      3
      • noirvélo

        Non mica , tu ne t’égares pas forcément … Les coureurs jettent-ils des bidons pleins en début d’étape ? On peut se poser la question sans « comploter  » …

        2
        0
  19. Edgar Allan Poe

    C’est parfois compliqué les ravitos. Et il y a toujours des coureurs qui n’ont aucun égard pour leurs semblables question sécurité.
    Je fais partie des rares spectateurs qui pensent que G. Thomas avait sa carte à jouer sur le TdF 2019, sans l’arrêt de l’étape de St-Jean de Maurienne au sommet du Galibier, et sans la limitation à la seule montée finale lors de l’étape suivante. Quand on sait que c’est Bernal son équipier qui a récupéré le maillot, il était bel et bien piégé, coincé le Gallois. Comme l’a dit récemment Hinault, on ne gagne pas sans un peu de chance, du moins avec de la malchance. Il faut un alignement des étoiles.
    Tu peux me tacler Mica, bien entendu. Je ne me gène pas pour le faire à ton sujet, même si sur le fond, je partage tes idées de passionnés, notamment concernant les motos qui faussent nombre de courses… Et c’est du débats que naît l’intelligence collective, non ?
    130 tours minutes sur un sprint ? Oui, je dirais presque… facile. Et pourtant, je suis un pietre sprinter. D’ailleurs, MDVP bat VA au TdFlandres parce qu’il a le braquet qui lui convient, le plus petit des 2!
    Je pense qu’il n’est pas facile d’être un coureur français aujourd’hui. Entre un manque de professionalisme béant des équipes françaises, des structures amateurs destructurées… alors qu’elles devraient être là pour assurer le futur des jeunes prodiges… un retard flagrant dans la course à l’armement, il faut bien l’avouer, et peut être aussi cet omniprésence du Tour de France qui pèse sur les jeunes espoirs…
    Je mets Alaphilippe à part.
    Force est aussi de constater, comme le dit Wolber, que les mentalités changent. Hinault, Fignon, Mottet… une autre époque.
    Wolber, cette étape du Rousset au Dauphiné 84…grandiose pour les intempéries de fin d’étape, mais surtout parce qu’Hinault, maillot jaune, course quasiment gagnée, avait décidé d’enterrer les Colombiens dans une bagarre de grande envergure
    très loin de l’arrivée… Je paierai cher pour revoir un cyclisme offensif essentiellement guidé par le panaché et l’envie de se faire plaisir.

    5
    0
    • Lbi

      Arrêt à l iseran?
      Vdp etait plus frais, ça se voyait dans les derniers km, il moulinait plus. Peu importe la cadence au bout de 250km, la fraicheur et la force prime!

      1
      1
  20. marius

    J’ai chopé cet extrait d’une course en Italie, dans les catégories jeunes.
    Le contexte, une course sous la flotte, un échange entre un jeune coureur qui se plaint du froid et son directeur sportif.
    J’ai traduit comme j’ai pu, mais allez voir l’extrait, c’est drôle et tellement vrai. Si tous les DS étaient comme lui, la mutinerie n’aurait pas eu lieu.

    https://m.facebook.com/DarioPuppoOfficial/videos/368796454318463/?refsrc=https%3A%2F%2Fm.facebook.com%2F112509767063625%2Fposts%2F192761865705081%2F&_rdr

    Le coureur: -Froid
    Le DS: je sais que tu as froid, moi je ne peux rien te donner, tu veux rentrer dans la voiture ?
    Le coureur, non, mais c’est un truc de fou.
    Le DS: allez, faut avoir envie, si tu veux on s’arrête et on se fait un thé.
    VA EN TÊTE ET PEDALES, NE RESTE PAS DANS LES ROUES. JE SAIS QUE TU AS FROID MATEO. VOLONTÉ, IL FAUT DE LA VOLONTÉ. C’EST UN SPORT DE MERDE.

    3
    0
  21. Edgar Allan Poe

    Géniale cette vidéo Marius!
    Jeune senior, j’étais échappé avec 3 autres coureurs dans un colis. 2 minutes sur le peloton après 50 bornes. Grosse pluie de printemps, je suis gelé et appelle ma voiture… pour bacher ! Mon entraîneur m’explique alors qu’il prend sur son temps pour m’entraîner et me suivre, et qu’au final, je suis un petit coureur. 🥺😤. Je repars avec une minute de retard sur le peloton. Et la course se termine de la meilleure façon qu’il soit pour moi.
    Il avait tiré sur une ficelle : celle de l’orgueil ou de la fierté du jeune adulte.
    J’ai l’impression que cette ficelle n’existe plus. Ou a-t-elle été remplacée par celle du salaire.
    Et dans le cas de l’étape de vendredi, je ne vois pas comment une équipe pourrait sanctionner un coureur d’un point de vue juridique.
    Il faudrait entendre Valverde, Van Avermaet, Van Aert ou MVDP sur cette question

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.