Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Giro: quel final!

Quels rebondissements hier sur le Giro!

Je vous avoue bien franchement: je croyais fermement que Kruijswijk avait course gagnée, fort de ses trois minutes d’avance au général.

Il n’en fut rien et nous avons un nouvel homme en rose ce matin, le sympathique Esteban Chaves chez Orica – Green Edge.

Et nous avons aussi le retour en 2e place du général d’un coureur que je croyais mort, Vicenzo Nibali, auteur hier d’une magnifique étape avec la victoire au bout. Surprenant Nibali! Il semble avoir retrouvé de la force soudainement.

Kruijswijk a perdu son maillot rose en raison d’une chute au début de la descente du col d’Agnel, une chute assez violente d’ailleurs puisqu’il a fait un beau soleil par dessus son guidon. Ayant dû changer par deux fois de vélo par la suite, je crois surtout qu’il a perdu son maillot rose parce qu’il était très isolé en tête de course, aucun de ses équipiers ne pouvant lui venir en aide après ce moment de panique. Lorsqu’on est choqué par une chute, lorsqu’on doit se ressaisir, rien de tel que la présence d’équipiers pour nous rassurer, ce que le maillot rose n’avait pas hier.

L’étape d’aujourd’hui sera en tout cas passionnante, pas moins de trois coureurs étant à moins de deux minutes du maillot rose, dont deux à 1min05 maximum! Du coup, je suis certain qu’ils sont plusieurs ce matin à penser qu’ils peuvent remporter ce Giro, et l’étape risque d’être particulièrement animée puisque courte, nerveuse et très accidentée.

Kruiswijk voudra se reprendre, c’est évident.

Nibali voudra gagner ce Giro à tout prix et pourrait nous sortir une grande étape, disposant également d’une forte équipe autour de lui. Il touche au but!

Chaves assume pour la première fois la tête d’une grande course par étape si près de l’arrivée: son défi sera de ne pas paniquer, de bien gérer la situation, et de simplement répondre aux attaques. Il n’a pas à prendre l’initiative.

Enfin Valverde est encore à portée de fusil et son équipe Movistar a de quoi animer la course. Une alliance Nibali-Valverde serait-elle possible?

Rien n’est joué, le Giro se joue en fait aujourd’hui!

Partager

Précédent

Les manivelles de Nibali

Suivant

Giro: Nibali, la victoire-surprise

21 Commentaires

  1. mica

    Comme tu le dis, Laurent,  » Nibali va vouloir gagner le Giro à tout prix ». C’est ce « à tout prix » qui me gène le plus. Outre les 2 importantes chutes de Zakarin et de Kruijswijk, est on assuré que tous les controles matériels et physiologiques ont été fait et seront faits sur le requin de Messine?….Est-on sur que personne n’a roulé derrière motos lors du faux plat entre les 2 cols… Après tout, nous sommes en Italie, et l’ on sait ce qui s’ est passé lors d’ éditions précédentes du Giro, d’ ailleurs certain dirigeant du Giro a fait des déclarations à ce sujet,à la condition qu’ elles ne soient publiées que « post morten » ce qui vient d’ ètre fait.
    Même si tout est « réglo », je trouve que le fait que 2 coureurs parmi les 5 premiers du général, dont le léader aient été éliminés est particulièrement injuste.
    Pardonnez moi de me citer, mais je disais dans un post précédent: » Qu’ attends on après plus de 3 semaines ,une super défaillance, une chute, la maladie, une entente entre coureurs…. » Eh bien oui nous l’ avons eue notre chute, et même 2 pour le prix d’ une, et ce n’est peut étre pas fini….
    Alors je sais, certains diront que cela fait partie de la course, qu’ il faut du spectaculaire de la « légende », de la chance, le coup de pouce du destin( ou des organisateurs), des routes pavées, bientôt des chemins de pierre ou de terre…
    Ce n’ est pas trop ma conception de la vraie compétition, mais je sais que l’ audience Télé est à ce prix (en attendant, c’est silence radio en France.)
    Ma conception du sport est autre et pourtant, j’ adore ce sport, mais rendez le nous plus propre et « ouvert à d’ autres catégories de coureurs et non pas seulement aux 60 Kg et moins.

    0
    0
  2. françois

    Ok avec vous mica pour ce qui est des irrégularités fréquentes sur le giro. J’ai cru voir hier des motos relativement complaisantes avec nibali sur la montée de risoul.
    En revanche, pas tout a fait d’accord avec les critiques sur le profil de ce giro.
    3 véritables étapes de haute montagne sur ce giro, je ne trouve pas cela exagéré. On peut juste trouver le nombre d’étapes « accidentés » un peu trop nombreuses: mais bon l’italie, c’est montagneux comme pays ( et c’est beau, je me régale en regardant les étapes)
    Les opportunités de victoire pour un pur grimpeur ne sont pas si nombreuses que cela dans une saison.
    Les coureurs puissants ont de quoi faire tout au long de l’année avec les chronos, les sprints, les classiques ou semi-classiques. laissons les grimpeurs profiter de leur 3 ème semaine de grands tours. On a tout de même vu l’an dernier un tour de suisse avec une seule étape de haute montagne sur 8 jours, il fallait le faire!!!
    Et va t on se plaindre qu’en athle, le fond et demi fond soient le domaine reservé d’athlètes léger, où bien va t on demander à ce qu’on les fasse courir en descente?

    0
    0
  3. Noirvélo

    Steven est tombé tout seul, personne ne l’a gêné; ça fait partie de la course, c’est moche pour lui, mais personne ne l’a agressé et personne n’avait à l’attendre (à part ses équipiers!!!), par politesse ou par gentillesse …
    Sur la course,il y a de bons rouleurs,de bons grimpeurs,de bons sprinters, de bons descendeurs,aussi…Dans la « panoplie » du parfait cycliste il y a de l’adresse et du courage, par le don ou par le travail ; d’ailleurs il est probablement tombé parce que sa vitesse était contradictoire avec sa trajectoire, n’est pas Nibali qui veut !!!et on ne va pas tracer un Giro sur du billard,la chaussée mouillée,le gravillon,le brouillard,le vent,les pavés font partie de ce sport, on est pas sur un tatami… Les coureurs font la course et s’ils décident de « plonger » dans une descente à 90km/h, c’est leur choix,pas forcément le mien et sont (bien) payés,eux, pour ce « travail »…
    Et mica, rassure-toi, des -60kg il n’y en a pas beaucoup dans le peloton et, comme je l’ai déjà dit,les « petits poids légers » ne sont pas à la fête sur les étapes de plaine où les « gros rouleurs » font rougir le 11 dents…
    Et pour ce qui est du bon déroulement de la course « dans les règles de l’art », à nous d’être attentifs …

    0
    0
  4. mica

    François et Noirvélo, les grimpeurs légers ou très légers, ont quand même largement de quoi s’ exprimer tout au long de la saison (3 « grands tours » de + de 3 semaines chacun, une multitude de courses de 1 semaine(dauphiné, Paris Nice, Rte du sud, tours de suisse, de romandie, tour de catalogne….).
    Je souhaiterai pour ma part que les Grands tours soient plus équilibrés au niveau du parcours, de plus est il nécessaire qu’ il en existe 3 chaque années, selon moi, trop d’ événements tue l’événement.
    Je redis mon crédo: une bonne quinzaine de jours de course suffirai pour dégager une vraie hiérarchie.
    Le TDF est devenu un seul événement mediatico-touristico- populo-mondain.(excusez le néologisme).
    Le directeur des sports de France 2 (grand diffuseur du TDF) disait d’ ailleurs qu’ il ne considérait plus l’ aspect sportif du Tour. ( sous entendu: l’ important était de faire de l’ audience). Cette audience ne concernant qu’ une tranche assez agée de la population.( j’ en suis).
    Noir vélo dit que c’est à nous d’ ètre vigilent quand à la régularité des courses, je dois dire que nous sommes mal placés pour cela, car on ne nous montre bien que ce que l’ on veut nous montrer à la télé! et outre les images  » choisies » les commentaires dirigés et lénifiants sont toujours là pour nous faire « avaler la pillule » (journalistes et consultants)

    0
    0
  5. Noirvélo

    @ mica,

    Oui, les « super légers » peuvent s’exprimer, faire leur numéro,gagner des étapes de haute montagne mais ne gagnent pas forcément ni les grands Tours ni les courses d’une semaine; ce sont les complets,les polyvalents qui au final, tirent le mieux leur épingle du jeu !
    Je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que nous sommes mal placés pour voir tout ce qui se passe dans les coulisses des Grands Tours qui sont pour moi depuis longtemps des « foires », des « shows », des « salons du cycles »,des « laboratoires en tous genres »,des lieux de rencontres,de communications » qui font de la course, quelque part un « faire valoir »; un Grand Tour, c’est comme les JO, la Coupe du Monde de foot, un anesthésiant,un « opium » du peuple; il n’y a qu’à voir la montée de L’Alpes d’Huez et tous ces fêlés qui viennent faire la fête et non saluer ou respecter le sportif au sommet de son effort…
    Mais c’est à nous d’observer, grâce à ce forum,(encore merci Laurent) le déroulement de la course,d’analyser les faits,gestes et paroles,de comprendre,de dénoncer,de juger même ; nous avons,contrairement au citoyen lambda, l’expérience, le recul, la sensibilité nécessaires à la bonne compréhension de la course …
    Oui, nous n’avons pas le pouvoir « officiel », l’autorité
    mais un pouvoir officieux extraordinaire et la possibilité de partage d’informations, et de points de vue personnels, cette liberté d’expression oh combien riche et juste même si, sur le coup de la passion,de problèmes personnels, de nos caractères différents, nous nous laissons aller à certaines dérives verbales transcrites en direct sur la « toile » …
    Je crois même, que grâce à nous , beaucoup de vérités
    sous-jacentes finissent par remonter à la surface …
    Et puis moi, en tous les cas, je n’aime vraiment que les Classiques du printemps, un départ,une arrivée,entre les deux une grosse bagarre qui n’a pas le temps d’être (trop) polluée avec les gestions diverses, les tractations occultes ,les fausses images et les paroles superficielles …

    0
    0
  6. à la fin a gagné Nibali, le vrai champion, humaine et humble. Chapeau!!!

    http://cyclingimpressions.blogspot.it

    0
    0
  7. touille

    vincenzo etait filmé de devant, chaves de derriere, si vous voyez ce que je veux dire…

    0
    0
  8. Dan Simard

    Quelle étape aujourd’hui

    Vinokourov a bien dit hier que Nibali est un champion alors lui a-t-on servi une « préparation » de champion à la Astana inspirée de celle de Floyd Landis?

    Un scandale de dopage une fois le Giro complété serait dommage, quoi qu’un Italien a possiblement une certaine immunité ! 🙂

    0
    0
  9. Je vous trouve quand même bien paranos entre tous… je suis d’accord, « chat échaudé craint l’eau froide » et au vu du passif de ce sport on a le droit d’être septique.
    Mais bon pourquoi allumer la TV dans ce cas ?
    Perso je me suis régalé sur ce week-end montagneux franco-italien ; c’est évident que les motos offrent un abri vu leur nombre (trop) important entre les coureurs… après est-ce que cela bénéficie à untel ou untel ? au final ça s’équilibre selon moi (un jour l’un sera avantagé, le lendemain l’autre).

    Quant aux courses où les grimpeurs très légers ont de quoi s’exprimer je ne suis pas d’accord, il n’y en a pas tant que ça… Considérant qu’un col « autoroute » à 6-7 % de moyenne n’est pas à l’avantage d’un gars de 50-60 kg face à une équipe de rouleurs-grimpeurs bien organisée (ex : l’armée Sky qui cadenasse si bien le Tour de France).
    Que le Giro -traditionnellement très montagneux, on a vu bien pire que cette année- propose trois étapes gavées de cols à plus de 2000 m me semble tout à fait logique… En contrepartie combien d’étapes de plaine, vallonnées, réservées aux routiers-sprinteurs-puncheurs ?

    Le ratio est valable pour l’ensemble des courses par étapes, à de très rares exceptions près.

    0
    0
  10. mica

    Si tout est OK au niveau de la « régularité », je dis bravo et chapeau Nibali: mais voila, c’ est toute la question. A ce propos une moto a fauché + de 10 cyclistes au tour de Belgique! ( ras le bol des motos, de leur dangerosité, et de leur « influence » sur les courses). Certains de ces cyclistes sont blessés grièvement, inadmissible!

    0
    0
  11. touille

    @rodolphe
    si tu connais l’histoire du tour d italie, tu t’aperçois que c est équilibré seulement pour les italiens
    les images sont criantes de vérité
    il aurait pas gagné le tour d’italie sans cette triche, dont on en vu qu’une petite partie

    0
    0
  12. @touille
    J’ai entendu parler du fameux « duel » Moser/Fignon avec la montagne escamotée, l’hélico qui vole devant Fignon et derrière Moser au chrono, etc. mais guère plus… j’avoue que je ne m’intéresse à la course que depuis les dix dernières années.

    Sans doute suis-je un peu naïf, mais si vous êtes tous persuadés qu’il y a triche arrêtez de regarder les courses italiennes 🙁 (ou même le vélo en général, car je ne suis pas sûr que l’Italie a le « monopole de la magouille »)

    0
    0
  13. Christian

    Je vois que les commentaires sont très défiants concernant la perf de Nibali.

    Après visionnement de l’étape de samedi, ou le « requin » (d’ou lui vient un pareil surnom?) a revêtu le maillot rose, j’ai d’autres remarques à ajouter aux traditionnels soupçons de dopage (et son anémie).

    Sans doute « conscientisé » par Mica 🙂 j’ai fait attention au manège des motos (habituellement je me concentre uniquement sur les coureurs).

    Il y a beaucoup à dire:
    – Il y en a un nombre sidérant, pourquoi faire, aucun intérêt!
    – Elles prennent des risques insensés en zigzaguant entre les coureurs à des vitesses folles
    – Elles offrent très souvent de l’aspiration aux coureurs, qui peuvent prendre leur roue.

    J’ai constaté ce dernier point à plusieurs reprises uniquement dans les 20 derniers km de l’étape de samedi. Par exemple, dans l’échappée, Visconti (il me semble) est lâché. Mais une moto reste plantée là et en prenant sa roue il réussit à recoller!

    Mais le plus grave est avec Nibali.
    Avez-vous remarqué à plusieurs reprises les retours sur lui avec des images d’hélicoptères?

    A plusieurs reprises, on le voit clairement dans la roue de 2 motos (pas une, deux). Il est parfaitement calé dans leur roue!!

    Dans la seconde qui suit (et je l’ai vu plusieurs fois), les 2 motos, au même moment, accélèrent! Il est évident qu’elles sont prévenues qu’on va voir leur petit manège et on leur dit de partir au plus vite!

    Mais c’est trop tard, on (je) les a vues!
    C’est un cas d’assistance (triche) avérée!
    Mais en plus ce sont des amateurs pour qu’on puisse le voir!!

    Ou alors ca signifie que les réalisateurs ne sont pas dans le coup, seulement la direction de la course. 🙂

    Pas grave me direz-vous : Personne ne dit rien, surtout pas la mère de Chaves, qui tombe dans les bras du « Requin ».

    Nibali avait-il besoin de cela?
    Cela ternit clairement son image, déjà écornée par bien des affaires.
    On se souvient bien sur de son attaque sur la chute du maillot rose (mais c’est la course diront certains).

    Mais on se rappelle aussi qu’il n’en pas à son coup d’essai! Ce brave Nibali qu’on nous présente est le même que celui qui s’est accroché sans vergogne à la voiture de son directeur sportif lors de la dernière Vuelta!!

    Et on nous le présente comme un gentil petit mignon… alors qu’il est chez Astana, équipe dont on connait le pedigree.

    Enfin, j’aimerai ajouter un point sur le dopage mécanique. Pour ceux qui ont vu le reportage de Stade 2 à ce sujet, on se souvient que Contador avait été (très certainement) protégé à ce sujet… lors du dernier giro! Au grand dam de Cipolini.

    J’aurais bien aimé voir des commissaires sauter sur le vélo de Nibali pour l’étudier sous tous les angles lors des minutes suivant l’arrivée.

    Peut etre cela a t il été fait mais on n’a rien vu.

    Pour terminer sur une note un peu plus sympa, je regardais la course sur Eurosport UK. A la fin ils interviewent… Vinokourov!
    Celui-ci ne parle pas anglais, mais a un très bon français. C’était assez surréaliste cette entrevue en français entre un kazakh, un anglais… et un espagnol (l’analyste d’Europort UK est un ancien coureur espagnol)! 🙂

    0
    0
  14. mica

    Bel argumentaire Christian, je ne le souhaite pas, mais je crains que tu ais raison. Oui Nibali est Italien et courrait « chez lui », de plus il appartient à l’équipe Astana, 2 bonnes raisons pour étre prudent, voire circonspect à son égard!

    0
    0
  15. mica

    J’ ajouterai à ton argumentaire, Christian, que les faits les plus délictueux ne sont pas montrés à la télévision, la réalisation étant confiée à une société appartenant au pays « organisateur »,et le réalisateur TV disposant de 4 ou 5 caméras (ou plus) il ne nous est montré que les images qui sont « montrables ». Sans parnoia aucune, je suis sur que l’ on sait nous manipuler, le passé l’a abondement montré. C’ est parce que nous aimons le cyclisme et que nous voudrions un sport « propre » que nous dénonçons cela.

    0
    0
  16. François G

    vous avez la haine chargée

    0
    0
  17. mica

    François G pas de la haine, du réalisme, on a tellement avalé de couleuvres depuis tant d’ années….

    0
    0
  18. Christian

    @Mica « C’ est parce que nous aimons le cyclisme et que nous voudrions un sport « propre » que nous dénonçons cela. » Je suis tout à fait d’accord avec toi.

    @Francois G Il n’y a aucune haine, nous ne sommes pas des « ennemis du cyclisme », nous espérons juste, sans doute naïvement, que le meilleur gagne.

    Je précise que j’aime beaucoup Contador et Nibali (les 2 que je critique dans mon post), deux attaquants, qui ont du panache mais aussi des jours sans.

    Je me rappelle lors du tour 98 d’une victoire d’étape de Virenque face à Ulrich. Ca semblait régulier mais pourtant un ami me répétait: « je suis sur que c’est arrangé! » Aujourd’hui on le traiterait de « rageux »…

    Pourtant il avait raison! Virenque a promis 100 000 francs à Ulrich pour qu’il le laisse gagner!

    On adore le cyclisme mais on ne peut pas regarder ce spectacle sans douter ou au moins se poser un minimum de questions, surtout quand on voit les 20 derniers km de l’étape de samedi (et ce que l’on ne voit pas comme le dit Mica).

    0
    0
  19. Charles

    @Christian

    Nibali n’a pas attaqué sur la chute de Kruijswijk. Il a attaqué sur le défaillance de Valverde, et Kruijswijk est allé à la faute en tentant de suivre Nibali qui mettait la pression dans la descente.
    Et ne pas tétaniser devant un virage facile, ça fait parti des talents dont on doit s’attendre pour un vainqueur de GT. Kruijswijk n’a que lui-meme a blâmer pour sa défaite.

    0
    0
  20. Vous ne savez plus que dire contre Nibali.
    Vous devez seulement panser votre blessures et etre humble en acceptant que vous vous etes trompé.

    http://cyclingimpressions.blogspot.it

    0
    0
  21. touille

    bon maintenant on sait pourquoi Kruijswijk etait si fort, il avait un moteur, comme son collegue grimpeur qui est passé dans stade 2 pour avoir gagné son premier chrono individuel, sur le giro!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.