Giro: et si Esteban Chaves…

Autre nouvelle importante de la 11e étape du Giro disputée hier: Tom Dumoulin a abandonné en raison d’une induration à la selle.

Avec Mikel Landa, c’est donc une autre grosse pointure qui quitte la course.

De plus en plus, ce Giro se dessine pour être une lutte entre deux « vieux » coureurs, soit Vicenzo Nibali et Alejandro Valverde. Ils pointent tous deux à un peu plus d’une minute de Bob Jungels, toujours en rose.

Je suis d’accord avec Alain39: dans ce contexte, on pourrait bien assister à une course d’attente entre ces deux coureurs, qui voudront se réserver pour les grands rendez-vous comme dimanche sur le chrono en montagne, où pour LE moment où l’autre faiblirait.

Le néerlandais Steven Kruijswijk est également bien placé dans le même temps que Nibali et Valverde. Coureur d’expérience, excellent grimpeur (il avait fait un joli numéro l’an dernier sur le Mortirolo), il pourrait surprendre tout le monde notamment dans ce chrono en montagne dimanche.

Majka et Zakarin sont plus loin, à un peu plus de deux minutes, comme le grimpeur Esteban Chaves chez Orica. J’aime bien ce coureur à la personnalité très enjouée, et qu’on peut suivre grâce aux vidéos Backstage Pass. Bien placé, il attend son heure sans pression, sachant qu’il est un outsider. Ayant son équipe entièrement dédiée à son service, je pense qu’il est un des coureurs qui pourraient monter sur le podium dans 10 jours à Turin.

Pour les autres, ça va être plus compliqué: Uran est à plus de trois minutes, et il ne reprendra pas facilement deux minutes à Nibali et Valverde. Hesjedal et Pozzovivo sont à plus de quatre minutes, le top-10 reste jouable mais davantage?

Les prochains rendez-vous?

Vendredi, vers Foligno. Samedi, vers Corvara et sur une étape qui reprend tous les cols du célèbre Marathon des Dolomites (le Giau dans le final est assez brutal). Enfin dimanche, LE rendez-vous avec le chrono en montagne vers l’Alpe di Siusi.

Nous en saurons vraiment plus sur les coureurs qui joueront la gagne à Turin dimanche soir prochain. En attendant, gageons que ce Giro nous réserve encore quelques surprises.

4 Commentaires

  • Patrick
    Soumis le 19 mai 2016 à 12:20 | Permalien

    Chaves, c’est tout à fait possible, et les autres que tu cites aussi. Mais n’oublie pas Bob Jungels…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 19 mai 2016 à 2:01 | Permalien

    Laurent: il ne faudrait pas installer Chavés au rang de favori, ou même d’ outsider, sur la seule fois des vidéos de Orica par ailleurs bien sympathiques.
    Mais si Chavés pouvait « renverser la table » de ce Giro, j’ en serai bien satisfait, peut étre enfin un peu de fraicheur!
    Je ne suis pas ce Giro de très pré, mais un coureur me déçoit un peu, c’est C. Ewan. En junior et espoir, il était une véritable terreur des sprints, et là, je ne le vois guére! Peut étre se fourvoie t’ il lui aussi,comme beaucoup, dans des « braquets » insensés.
    Quoi qu’ il en soit cette équipe Orica revivifie un peu le vélo, mais j’ ai déjà presque oublié le nom du vaiqueur de Paris Roubaix!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 19 mai 2016 à 8:48 | Permalien

    C’est certain que Nibali ne suivrait pas Contador, Froome et compagnie en haute montagne. Ca fait deux ans qu’il ne les suit pas. Peut-il égaler ses opposants au Giro, pas trop sur non plus. Il crack souvent dans les longs cols.

    Steven Kruijswijk et Chavez roulent facile. Le premier à les épaules assez solide pour prendre la course en main (c’est évident), le second paraît un peu plus fragile. Majka est encore bien. Il suit sans broncher, il ne s’énerve pas, mais son équipe est faible.

    Valverde reste la référence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Marc
    Soumis le 19 mai 2016 à 12:24 | Permalien

    Les Movistar pourraient jouer un vilain tour a nibali avec 2 cartes à jouer en Valverde et Amador. Nibali aura de la difficulté à suivre toutes les attaques si les deux Movistar travaillent d’un commun accord et si Amador est capable de garder la forme jusqu’à la fin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!