Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Gazette de Paris-Nice

En direct depuis Bozel en Savoie, la gazette de Paris-Nice et de l’actualité cycliste récente.

1 – Belle victoire de Rémy DiGregorio hier dans le final dantesque de la 7e étape de Paris-Nice car rendu dangereux par une météo pluvieuse et des routes tortillantes et accidentées. DiGregorio lui-même a failli chuter à quelques reprises, étant sous pression puisqu’ayant qu’une mince avance d’une 20aine de secondes sur le premier peloton de chasse. En allant au bout, DiGregorio signe là sa première grande victoire d’importance. Il faut qu’elle survienne chez Astana, après avoir été développé et soutenu patiemment ces dernières années par La Française des Jeux et Marc Madiot. Un peu rageant tout de même pour son ancienne équipe !

2 – Lamentable, ou la tenue des RadioShack hier, totalement absents du final. Pourtant, ils sont… trois dans les 10 premiers du général ! (Kloden, Leipheimer et Brajkovic). Sur un final aussi piégeux et dans des conditions météo aussi difficiles, il y avait un bon coup à jouer. Au lieu de ca, ce sont les Movistar et les Euskaltel qui ont fait le boulôt, amenant le peloton à un rythme rapide derrière DiGregorio. Les RadioShack se reprendront-ils aujourd’hui?

3 – Chutes à gogo hier dans le final de l’étape. Le plus touché fut Maaskant, avec 7 fractures des côtes. C’est un coup dur pour son équipe Garmin, surtout que Haussler a lui-aussi été touché. Vinokourov et Kiserlovski chez Astana sont aussi des coureurs ayant chuté dans le final, heureusement sans trop de gravité. Et je vois mal en quoi les oreillettes auraient pu contribuer à éviter toutes ces chutes !

4 – C’est un Ryder Hesjedal à la peine qu’on a pu voir hier dans le final. Lâché du premier peloton de chasse sur un parcours qui aurait dû lui convenir, Hesjedal grimaçait de douleur et ne semblait vraiment pas bien. La reprise semble donc difficile pour lui, peut-être après un hiver où les sollicitations ont été nombreuses?

5 – Tony Martin devrait logiquement s’imposer sur Paris-Nice aujourd’hui. Hier, dans le final, on l’a vu constamment aux avant-postes, solide. Ses performances ne suscitent cependant que peu d’intérêt en Allemagne puisque ce pays a pour ainsi dire cesser de télédiffuser le cyclisme à la télé, estimant le sport trop gangrené par le dopage. On peut difficilement être en désaccord et il n’en convient qu’à l’UCI de travailler pour changer les choses.

6 – Les déceptions de ce Paris-Nice jusqu’ici: Porte, Van Garderen, Hesjedal, Le Mevel, Chavanel, Gerdemann, Haussler et Roy.

7 – Geoffroy Lequatre, coureur chez RadioShack, est également styliste et propriétaire d’une ligne de vêtements "casual" (G4dimension.com). Selon lui, les maillots les plus réussis du peloton 2011 sont Sky, Leopard et Lampre. Les autres maillots réussis sont Europcar et RadioShack. Le mauvais exemple est donné par Katusha et surtout Vacansoleil.  

8 – Belle lutte sur Tirreno-Adriatico entre Gesink et Scarponi, avec les Basso, Evans, Cunego et Nibali au plus fort de la lutte également. La course est probablement plus intéressante en Italie qu’en France en ce moment… 

9 – Petit monde. Lors de mes passages à Chambéry, je ne manque jamais d’aller faire un tour du côté de VeloLand Chambéry, un des plus beaux magasins en France. C’est donc environ une visite par an depuis une quinzaine d’années que j’effectue, étant client, à la fin des années 1990, de Cycles Pichon, converti par la suite sous la bannière VeloLand et toujours co-propriété de Jean-Paul Pichon. 

Lors de mon passage hier, conversation avec Denis, aussi co-proprio du magasin. Rapidement, le rapprochement est fait: un de ses bons amis est en fait un cyclo de Gatineau au coeur d’un projet cet été, celui de participer aux Étapes du Tour avec… quelques coureurs de mon équipe cycliste des Rouleurs de l’Outaouais ! Denis lui-même a été reçu par cet ami commun à Gatineau et connaissait donc lui aussi le petit monde cyclo de la région. Le monde est décidemment bien petit…. mais très sympa. 

10 – Condition physique: c’est la cata. Grippé depuis 8 jours, je peine à m’en sortir et ne me sens pas très bien. L’infection dentaire est réglée, c’est au moins ca de pris. Espérons que l’air de Courchevel me redonnera des ailes dans les prochains jours. La météo militerait cependant davantage pour des sorties de vélo (il fait 15 degrés à 900m!) que pour du ski. Ca roule d’ailleurs beaucoup à Chambéry ces jours-ci: y’a des cyclistes partout!

Partager

Précédent

Jimmy Casper ou… le cheval?

Suivant

Quelques actualités

16 Commentaires

  1. guillaume

    il n’ y a là rien de rageant pour son ancienne équipe, du trés bon travail a été fait chez fdj pour rémy sur le plan sportif, un loupé complet sur la prise en main psycologique de ce coursier, alors certainement pas rageant pour Madiot, Pineau,Bricaud,Gayant, ils ont des choses à revoir sur l’équilibre mental de leur coureurs, donc pour moi ce sera sans aucun doute : « désolant et vexant » pour leur ressentissssss

    0
    0
  2. jmax

    mouais, quand on entend que Di Greogrio a été repris en main par Vino qui lui appris les ficelles du métier, cela laisse une impression de malaise

    0
    0
  3. Il faut croire que du coté de RadioShack, on a préféré assurer les points, plutôt que risquer de tout perdre sur chute en allant chercher le général.

    0
    0
  4. il faut dire que demander à leiphemer d’attaque, même en parlant fort dans l’oreillette, personne ne sait faire !

    0
    0
  5. alain

    La dernière de Ricco : « Riccardo Ricco est revenu sur son hospitalisation d’urgence, suite à une autotransfusion qui a mal tourné. Pour le «Cobra», il ne s’agit pas d’un acte de dopage puisque «je n’ai pas été contrôlé positif». »
    Ce type là a vraiment un petit pois dans la tête … ou alors il se fout du monde !!

    0
    0
  6. schwartz patrick

    Pour Di Gregorio, faut arrêter avec la psychologie ! quand tu fais du vélo, tu pratiques déjà un sport de guerrier, alors à haut niveau …Si avec les années, (5 ou 6 pro), il n’a pas pu se construire au contact d’un entourage conséquent, alors là, moi je ne sais pas …tu es cap ou pas cap, et puis le Rémy, c’est un gars du sud, de Marseille, c’est pas un cht’i du nord,probablement plus de tchatch que de sorties dans le vent, la pluie, les pavés … Là, il a prouvé quand même quelque chose avec cette belle victoire, solitaire, dans des conditions épouvantables ! comme quoi, apparemment il peut,et moi je ne le juge pas, je constate!
    Et puis Laurent, pour ta grippe, demande à Astana ce qu’ils prennent ,des fois, juste pour voir, et …avaler ! soigne toi bien et tache de gagner une belle cyclo sous la pluie,la neige, et en wheeling sur les bandes blanches !!!

    0
    0
  7. guillaume

    on a là un sacré…psycologue !! et qui juge pas…..c’est rigolo

    0
    0
  8. max

    Patrick, je te convie à un peu venir rouler dans le sud, notamment en hiver, pour te frotter au mistral. Si on devait sortir que lorsqu’il n’y a pas de vent, on ne sortirait pas souvent 🙂

    Après certes, il nous manque la pluie et les pavés… Mais on s’en fout on a le ventoux!

    0
    0
  9. guillaumef

    Une explication partielle des performances de Cancellara?
    http://www.dhnet.be/sports/cyclisme/article/346653/le-vrai-secret-du-velo-de-cancellara.html

    2.5s/km, ça semble beaucoup quand même!

    0
    0
  10. colt seevers

    Il n’y a jamais eu de moteur électrique dans le vélo de Cancellara, il a seulement bénéficié de 95% de friction en moins dans les roulements et d’un avantage de 2 secondes au kilomètre grâce à des billes de graphite et une huile spéciale. Gold Race, 1100 euros prix catalogue. Andy Schleck l’a utilisé aussi pendant le Tour de France. Si ça frotte moins tu peux te permettre d’emmèner plus gros avec plus de vélocité.

    0
    0
  11. colt seevers

    s’il faut faire de nombreux changements de vélo à cause de la volatilité du lubrifiant utilisé ça devient un sport un peu pointu

    0
    0
  12. dans le 1000

    Ce système est totalement légale et homologué. Si les autres ne l’utilisent pas alors tant pis.

    Cancellara a du succès grâce à trois caractéristiques.

    – D’abord il est très fort.

    – Son style de pilotage aggressif, il prend tous les risques.

    – Il ne cesse d’apporter des ajustements technique sur son vélo.

    Le soucis du détail quoi!

    0
    0
  13. Gino

    2.5s de gain ne tient pas la route! Pour un coureurs de 80kg avec un position TT presque parfaite, ça requiert environ entre 430 et 440 watts pour aller à 50km.h. Ca se décline grosso modo par drag=368, inertie roue=12 et friction surface=48 watts. Si on accepte une efficacité mécanique de 98% alors on se retrouve dans les environ de 435 watts.

    Si on enlève 2.5s par kilo alors la vitesse passe à 51.8km.h. La puissance pour aller à maintenant de d’environ 480 watts. La seule chose qui peut changer c’est l’efficacité mécanique – même s’il n’y avait aucune perte (impossibilité), on regarde tout de même à plus de 470 watts. Dans le meilleur des monde ce 10-12 watts de gain ne comble pas le 30-40 watts qu’il faut pour passer de 430-440 à plus de 470!

    Peut-être que Cancellara avait une branche d’arbre de pris dans son dérailleur, ça expliquerait beaucoup mieux le gain de 2.5s :-).

    0
    0
  14. schwartz patrick

    MAX, pardon les « sudistes » !
    j’y vais souvent un peu fort … les deux dernières sorties avec un zef pas possible et puis le Ventoux auquel j’ai goûté me rappellent qu’il n’y a pas de coins planqués … mais faut reconnaitre la douceur de votre climat et le chant des cigales … Aie, je perds mon instinct guerrier …

    0
    0
  15. Vincent C

    Effectivement le 2,5 sec au kilo ne tient pas la route! Peut-être en labo oui, mais sur le terrain pas possible, surtout venant d’une pièce comme le pédalier où la friction est négligeable. Si c’était dans les moyeux je dis pas. Ils nous prennent vraiment pour des cons.

    0
    0
  16. schwartz patrick

    Tu mets de bons roulements de bonne marque, neufs, pour une course, tu enlèves les caches poussières, la graisse, et tu y mets une goutte d’huile, tu remontes,pour une course,évidemment, et pour Cancellara, évidemment!…çà peut le faire,mieux !
    Bizarre comme cette histoire réapparait juste pour le Tour des Flandres !en ce qui me concerne, le vélo électrique de l’année dernière, c’est évident et çà le restera !!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.