Free for all sur le Ronde!

Ben mes amis(es), on a eu un Tour des Flandres bien excitant hier, c’est le moins qu’on puisse dire.

Une course totalement débridée, hors contrôle, c’est pas compliqué, on aurait dit une course chez les amateurs.

Deceuninck-Quick Step a bien essayé de contrôler la course à un peu plus de 100 kilomètres de l’arrivée, alors qu’on approchait du Muur de Geraardsbergen, endroit où la course s’est vraiment emballée. Les Deceuninck n’ont pas maîtrisé longtemps!

Après, ce fut attaques sur attaques, aucune équipe ne parvenant à contrôler quoi que ce soit. Ca flinguait partout, ca relançait, tu te disais « à ce rythme là ils vont pas tenir jusqu’à l’arrivée! ». Un bien beau spectacle en tout cas.

Et dans le final, un opportuniste, Alberto Bettiol, le premier vainqueur italien depuis Alessandro Ballan en 2007. Il avait peut-être compris qu’avec Kristoff, Sagan et Matthews dans le premier groupe, personne ne voudrait chasser derrière une petite échappée, de peur de ramener ces sprinters pour la gagne. Bien joué!

Et on savait Bettiol en forme, il avait fait belle impression sur le GP E3 en y terminant 4e en étant actif durant la course. Chez EF, on a misé sur le bon coureur!

Mention très bien

À Mathieu Van Der Poel qui, après une crevaison entrainant aussi une lourde chute, est revenu sur la tête de course au prix d’un bel effort. C’est pas compliqué, j’étais convaincu que c’était course terminée pour lui… mais non, le jeune prodige néerlandais a roulé comme une brute et est rentré. Il y a des signes qui ne trompent pas… ce gars-là a une classe inouïe, surtout qu’il est 4e à l’arrivée!

À Alejandro Valverde, toujours dans le coup à chaque course, même si c’est pour lui une première. Dans le final, il faisait peur à tout le monde.

Mention très bien également au Québécois Hugo Houle, qui a passé une partie de la journée devant, au sein d’une échappée de quatre coureurs. Hugo s’est rendu jusqu’au Muur de Geraardsbergen, pas mal du tout à ce niveau. Espérons que le Québécois pourra encore exploiter une belle condition physique actuelle.

Enfin, mention très bien au… public massé le long de la route, un public vraiment d’une taille impressionnante. Les images étaient par endroit saisissantes, il y avait quatre rangées de spectateurs. Le temps clément a certainement encouragé les gens à se déplacer, et qui a dit que le cyclisme perdait en popularité?

Mention moins bien

Au Deceuninck Quick Step, qui ont semblé être toujours avec un temps de retard dans le final. Pas d’organisation nette, Gilbert inexistant, Stybar qui saute, Lampaerts qui fait des efforts au mauvais moment, une chance que le jeune Kasper Asgreen, 24 ans, est venu sauver la mise pour l’équipe avec une très belle 2e place, acquise grâce à ses aptitudes de rouleur puisqu’il termine détaché. Pour une équipe belge, dominante de surcroît, le Ronde est LA course de l’année et ils se sont quasiment loupés. Je ne peux pas croire que Lefevere était content hier de ses coureurs.

Aux Lotto-Soudal également, l’autre équipe belge qui a aussi semblé être dépassée par les événements. Benoot était bien là, mais n’a pu vraiment pesé sur la course. Idem pour Wellens et Keukeleire. Ils peuvent nourrir des regrets.

Enfin, à Peter Sagan et Greg Van Avermaet, qui ont été certes laissés tomber par leur équipe avant le final. Je pense cependant qu’ils pouvaient tous deux rouler derrière Bettiol, mais ont préféré faire les morts dans le groupe de chasse. Pas tellement digne… parfois, il faut payer de soi-même quant tu es leader d’une équipe. Finir le boulot.

Le Tour du Pays Basque

Ca commence aujourd’hui et c’est de ce côté-là qu’il faudra regarder pour savoir qui sera devant dans 10 jours sur les Ardennaises. Une course difficile, évoluant au sein d’une région passionnée de cyclisme également, toujours intéressant à suivre. Landa, Alaphilippe, Mas, Thomas, Kwiatkowski, Yates, Martin y sont annoncés. Je suis toutefois surpris de ne pas voir Michael Woods au sein de la formation EF.

33 Commentaires

  • Regenwetter Jean
    Soumis le 8 avril 2019 à 2:59 | Permalien

    Et Bob Jungels,pas vu?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Hermodore
    Soumis le 8 avril 2019 à 3:54 | Permalien

    Je veux bien être naïf, mais me faire croire qu’un garçon qui n’a jamais gagné une seule course après cinq années chez les pros soit capable de déposer, « à la pédale », tous les coursiers aguerris du peloton, là, ça ne marche pas. Ou alors le Ronde n’est pas aussi difficile qu’on veut nous le faire croire!
    On ne sait que trop bien d’où viennent les performances miraculeuses de ces « talents » qui éclosent, comme par miracle, du jour au lendemain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -11 (from 27 votes)
  • alano39
    Soumis le 8 avril 2019 à 3:56 | Permalien

    Un Ronde décousu avec un vainqueur inattendu qui a gagné à la pédale. Son attaque est violente et il a su résister.
    Ce Ronde atteste:
    – d’un nivellement du niveau avec aucune équipe dominatrice et aucun coureur capable de faire exploser le peloton. Les leaders de la DQS ont semblé fatigués hier et clairement Stybar et Jungels n’étaient pas à leur meilleur niveau. Un jour sans dans le collectif de la DQS qui trouve toutefois le moyen de faire 2 avec Asgreen qui a fait une course remarquable. Ca arrive même aux meilleurs.
    – Sagan n’est plus aussi fort et tout comme Van Avermaet il n’a pas pu attaquer. Ils auraient du suivre l’attaque de Bettiol dont la puissance attestait de sa force et de sa capacité à aller au bout. Et puis il fallait se débarrasser de Kristof et c’était le moment. Bettiol est parti dans un secteur stratégique où on ne maisse partir personne. Donc il était le plus fort à ce moment de la course. Mais voilà ils n’en avaient pas les jambes comme par le passé.
    – l’arrivée d’une nouvelle génération qui prend le pouvoir. Les trentenaires sont dépassés même s’ils restent toujours de possibles vainqueurs. Ils ne dominent plus. VDP était peut être le plus fort et ce à son premier Ronde et ce à 24 ans. Le vainqueur a 25 ans et le second 24 ans. c’est tout dire.
    – Bettiol qui fait un remarquable début de saison et qui a joué l’opportuniste et a pris les risques. On peut être étonné de cette fulgurante évolution mais il n’a que 25 ans et sa saison passée a été largement entamée par des chutes et blessures. Pour toutes ces raisons on ignorait son niveau réel mais déjà il était devant sur MSR et le grand prix E3. Une victoire surprise qui vient récompenser le très bon début de saison de son équipe. On l’oublie un peu mais cette année EF fait très fort et pèse sur les courses.
    Coté français c’est le vide. Demare marque réellement le pas et n’est plus habité par la confiance. Il lui manque ce petit plus pour accompagner les meilleurs. Il stagne et ne passe pas le fameux échelon supplémentaire qui le mettrait au niveau des potentiels vainqueurs à la pédale. Dommage mais c’est la vie.
    Enfin sur cette course Alaphilippe avec sa forme aurait pu être devant et l’imaginer avec les meilleurs au moment de l’attaque de Bettiol ne me laisse pas de marbre. Son début de saison laisse à penser qu’il pouvait le suivre et gagner au sprint. j’en veux pour preuve la présence de Valverde qui est moins habile que lui sur un vélo.
    La génération Alaphilippe a pris le pouvoir et ça sonne le glas pour la génération Froome. Sagan qui est entre les 2 va devoir s’habituer à ces nouveaux adversaires qui ne manquent pas de fougue et déstabilisent l’ordre établi. Il va falloir plus les surveiller que les anciens et donc changer les stratégies de course. Avec des anciens certes plus émoussés mais pas totalement has been et qui peuvent encore gagner au métier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 17 votes)
  • tchaobelo
    Soumis le 8 avril 2019 à 5:44 | Permalien

    Pour moi, la tactique des Lotto était incompréhensible… Si on parle changement de génération chez les coureurs, faudrait peut-être dépoussiérer tout ça dans les véhicules suiveurs.. Van der Schueren chez Wanty, qu’est-ce qu’il sait encore d’une course moderne?? J’aime beaucoup le côté humain de Marc Sergeant et Herman Frison mais ces deux-là dans la voiture Lotto ne font pas la moitié du boulot d’un Bramati chez Quick Step…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Yvon
    Soumis le 8 avril 2019 à 6:29 | Permalien

    Ok avec toi Bettiol à couru comme il fallait et son équipe était bien représentée de même que Direct Énergie qui s’est ressaisie après la chute de Terpstra 5 coureurs à l’arrivée. Demare une déception de plus Le Gac me semblait mieux

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 8 avril 2019 à 6:44 | Permalien

    Van Der Poel ce n’est pas une crevaison, c’est la fourche qui a cassée dans la douille de direction lors d’une saut de chaine de trottoir. Dès que la roue a prit une craque elle s’est mise en perpendiculaire. Juste après le saut, il était tout nerveux pour arrêter son vélo, alors qu’un pro roule allègrement sur une crevaison.

    Revoyez les images, vous allez voir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Hermodore
    Soumis le 8 avril 2019 à 7:11 | Permalien

    A. Bettiol, UCI ranking position:
    2014 = 1157
    2015 = 612
    2016 = 103
    2017 = 163
    2018 = 790
    2019 = 16 !!!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 8 avril 2019 à 8:21 | Permalien

    Hermodore :

    WIKI : Alberto Bettiol commence sa saison 2018 au Tour d’Oman où il est troisième d’étape. Au printemps, une chute lors de Liège-Bastogne-Liège lui cause une fracture de la clavicule gauche et le prive de compétition pour six semaines. Il doit ainsi renoncer au Tour d’Italie. En août, une chute lors de la Bretagne Classic lui cause une double fracture à la clavicule droite ainsi qu’une fracture à l’auriculaire droit.

    Met le chiffre 60 (disons) pour 2018 dans ton tableau, ça donnerait quoi comme évolution annuelle.

    Bettiol était clairement rattrapable dimanche. 20 gars ont refusé de lui courir après, de peur de … perdre.

    Une course comme je ne les aimes pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 15 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 8 avril 2019 à 10:56 | Permalien

    @ Hermodore ,
    je ne veux pas être méchant avec toi , mais je crois que tu ne connais pas grand chose du vélo en général, du cyclisme actuel en particulier … et franchement ce serait long à t’expliquer …
    Sache qu’il vient de faire 4 du Grand Prix E3,(que c’est un ancien champion d’Europe junior du CLM !) qu’il est donc en forme et qu’il a bénéficié , de l’hésitation, de la « frousse » , et des jambes de ses adversaires , encore plus fatiguées que les siennes (ou moins courageuses!) , il n’y avait qu’à prendre sa roue et pas ses mouchoirs !
    Et ceux qui avaient peur de Kristoff, ils n’avaient qu’à le « flinguer » sur le plat ! l’Italien savait qu’il ne serait pas le plus rapide au sprint , il a juste anticipé dans le Quaremont…
    Pour la petite histoire , j’en reviens du Ronde (les 174 bornes ) , et pour avoir déjà fait 8 fois le 139 bornes et donc une fois le 174 ,je peux te dire que c’est long et usant … Et à l’arrivée , sur l’écran géant du « Kopp » tous les Flahutes et Hollandais ont applaudit en chœur l’exploit de l’Italien , avec raison ! Avant de dénigrer la bataille et ses guerriers , viens faire le parcours , ça remet toutes tes cases à la bonne place …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Hermodore
    Soumis le 8 avril 2019 à 11:06 | Permalien

    @thierry: Certes, personne ne veut prendre la chasse à son compte, mais l’évolution soudaine de ce coureur est difficile à expliquer. Surtout si on le compare un A. Turgis par exemple, qui a déjà montré ses capacités.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 10 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 8 avril 2019 à 12:22 | Permalien

    @ Hermodore,
    il n’y a pas d’évolution soudaine , les capacités , il les a , son CV sportif n’est pas vierge , faut dire qu’en 2018 , il casse deux clavicules au printemps et en été !!! et aux dire de Van Avermaet , il n’était pas très sérieux chez BMC , puis s’est pris en main , il le conçoit , a perdu trois kg , et hier … a aussi profité de l’effet de surprise … Maintenant , ok, tu peux avoir des doutes , moi aussi, nous ne sommes plus naifs , en attendant, il gagne bel et bien le Ronde 2019 . A lui de confirmer , c’est tout ce qu’on lui demande !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Wolber
    Soumis le 8 avril 2019 à 1:40 | Permalien

    Qui aurait pensé à Bettiol , il y a 3 semaines, comme possible vainqueur du Tour des Flandres?
    Je ne dis pas qu il est dopé , je dis que ç est une surprise, comme René Maertens en 1982.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Dany
    Soumis le 8 avril 2019 à 3:51 | Permalien

    Belle victoire de J Hivert devant du beau monde au GP Miguel Indurain; 5 derniers kms sur Steephill.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • nick
    Soumis le 9 avril 2019 à 8:47 | Permalien

    https://www.nppa.be/fr/prixdupublic/?id=1391

    (çui-là, il sera à suivre dimanche en tt cas)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 9 avril 2019 à 9:34 | Permalien

    Je vous notais la sous-forme de Froome, Porte et Sagan la semaine dernières. Tous ces coureurs ou leurs équipes ont confirmé l’évidence dont certains doutaient ici.

    Porte trouve que les jeunes et leurs équipes sont « lean et au top ». « they’re absolutely flying, and so are their teams. »

    L’entourage de Froome s’interroge… Surentrainement ?

    Sagan en arrache selon son équipe et pas juste à cause d’un virus. À mon avis c’est beaucoup dans la tête. Il semble moins déterminé (même en entrevue), moins focus et il est en surpoids, aucun doute la dessus. Depuis son divorce l’été dernier, il est sur une pente descendante. Je ne le vois pas aussi motivé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 9 avril 2019 à 10:22 | Permalien

    @ Thierry mtl,
    Sagan , en ce moment , s’ennuie , est mal dans sa peau et se cherche … Ce garçon a tout eu en 9 ans de professionnalisme , le succès très tôt avec un gros coup d’accélérateur , des titres , la gloire , l’argent, l’amour , le tout en surmultiplié , en excès , et surtout en surexposition , voulue quand il voulait , obligé quand il aspirait à cette sacré sainte liberté de corps et d’indépendance d’esprit . Quand on est une star, »glamour » de surcroit , la gestion du temps vraiment libre est difficilement conciliable avec les contraintes de l’entrainement et des sollicitations médiatiques … Le talent intrinsèque demeure mais le binôme « corps&esprit » fatigue ; homme fantaisiste ,multifacettes , Peter vit la routine , l’habitude des saisons et des courses qui se suivent …
    Même s’il est toujours capable de coups d’éclats , la lassitude doucement le gagne … Ou je me trompe ? …
    J’espère …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 9 avril 2019 à 12:16 | Permalien

    Van Der Pout

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • garolou
    Soumis le 9 avril 2019 à 10:14 | Permalien

    Vince t’es le meilleur

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 9 avril 2019 à 11:11 | Permalien

    Il y a un manque de professionnalisme chez Mathieu Van der Poel à se trouver dans une si petite équipe. Il manque des courses world tour pour cela, comme le Paris – Roubaix qui arrive et dont il aurait été un grand favori. Le temps perdu ne se rattrape plus…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 10 avril 2019 à 2:02 | Permalien

    Oh, le Bourrin, antisocial, tu connais le deal : dans sa « petite » équipe, MVDP fait ce qu’il veut, choisit ses courses, ses temps « off »…n’a peut-être pas à souscrire à certains protocoles. Et en plus, les enchères doivent sacrément monter.
    Il vient aussi du cyclisme passé, quand on prenait le temps de maturer un champion…A 23 ans, Hinault suivait le TdF, mais ne le courait pas, par exemple.
    D’ailleurs, Bettiol, grosse carrière en junior, près de 7 ans pour récupérer, notamment dans la tête, ce qui renvoie à l’article sur Adrien Costa.
    Van der Poel peut espérer 10 ans au plus niveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 10 avril 2019 à 6:43 | Permalien

    Vu son niveau et son poids médiatique, dans une « petite équipe » World Tour, MVDP ferait surement également ce qu’il veut…
    En tout cas, il aurait déjà le choix de courir Paris Roubaix ou pas.

    Van der Poel peut espérer 10 ans au plus niveau mais il n’y a jamais de certitude.

    Il court comme un cadet, voir comme un chien fou … Il peut espérer également ne pas s’étaler sur le macadam et ne pas se briser les os… Sa carrière peu s’éteindre aussi vite qu’elle a commencé.

    Puis, même sans chute, il y a les impondérables, la chance, les problèmes de la vie hors vélo, la maladie.

    Pour les choix sportifs, oui, c’est tôt pour un grand tour. Mais entre un tour de la Sarthe débuté à peine deux jour après le Ronde ou un Paris Roubaix avec une semaine pour se refaire la santé …

    En tout cas, c’est une véritable attraction et un vrai souffle de jeunesse et de folie sur le cyclisme.

    Ce choix, discutable, de rester dans son équipe continental le rend encore plus sympathique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 10 avril 2019 à 1:19 | Permalien

    Je voulais dire « VDP peut espérer 10 ans au plus haut niveau ». Mais il n’y a bien évidemment rien de sûr. Je parlais au conditionnel.
    Il y a effectivement beaucoup d’éléments conjoncturels à réunir, et ce genre de « plan de carrière » est bien fragile car il peut être balayé par de nombreux impondérables.
    Néanmoins, le jeune VDP me semble bien entouré, la place de la mère n’est d’ailleurs pas oubliée par rapport à ce que l’on peut voir habituellement sur les champions « fils de ».
    Ses interviews sont intéressantes, accent néerlandais, d’un coursier qui parle de la même manière qu’un cycliste amateur un dimanche après l’arrivée. Rien à voir par exemple avec les analyses froides d’un Bardet. On sent qu’il aime le vélo, sans intellectualiser ce qui n’est au final qu’un jeu!
    Ce coureur me semble structuré : ce n’est pas Boonen positif à la coco, et qui avait délaissé sa compagne pour une fille de 16 ans, au même age que VDP.
    Eric, je ne trouve pas qu’il court comme un cadet. Par ex, quand il attaque à 64 kms de l’arrivée d' »A travers la Flandre », on pourrait penser qu’il fait n’importe quoi. Au final, il gagne avec panache.
    Je n’ai pas encore en mémoire une course où, aveuglé par sa supériorité manifeste, il aurait failli. Hinault se plantait parfois, quand il voulait faire taire tout le monde, comme au Dauphiné 84. Pas VDP.
    Le mettre au niveau d’Evenpoel ou de Bernal ?
    3 cas bien différents à mon avis. On ne peut savoir quelle sera la courbe d’Evenpoel, qui n’a encore rien prouvé, pas eu le temps. Bernal, qui sort de nulle part, me semble faire d’énormes efforts répétés dans beaucoup de courses malgré son jeune âge. Il devra récupérer, un jour ou l’autre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 10 avril 2019 à 1:35 | Permalien

    Il a 24 ans et 3 mois. Je crois que courir Paris – Roubaix n’aurait pas oblitéré la suite de sa carrière. Je crois aussi qu’à cet âge au moins, le temps perdu ne se rattrape plus. Je crois surtout qu’il fait bien comme il veut!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 10 avril 2019 à 2:26 | Permalien

    Mince…tu laisses entendre que VDP, avant de s’engager sur une course, de choisir une équipe, de lancer un sprint ( quel braquet…debout/assis…) ne consulterait pas LFR ?
    Ce gars serait donc un bel écervelé, à la limite de l’insolence.
    Tu as raison pour VDP au PR. Le spectacle eut été grandiose, certainement.
    Les pavés seraient humides…Van Aert ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 10 avril 2019 à 2:31 | Permalien

    Allez lui chercher un Antonin Magne!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Éric
    Soumis le 10 avril 2019 à 3:47 | Permalien

    Les cadets ont souvent déjà la science de la course et savent faire preuve de vice.

    Mais ils prennent souvent des risques inconsidérés et parfois de manière inutile. Ils frottent beaucoup, sont habiles et sans peur.

    Là dernière fois que j ai roulé avec des cadets, c est ce que j ai ressenti.

    MDVP me fait penser à Bode Miller en ski alpin. La classe, l indépendance, la prise de risque, et le petit truc improbable auquel personne ne s attend et qu il réalise sans préméditation. Il joue à faire du vélo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Éric
    Soumis le 10 avril 2019 à 4:03 | Permalien

    Sur le Ronde, sans dire qu il a failli ou qu il s est planté, il peut nourrir des regrets.

    Il faut être un peu allumé pour tenter de sauter par dessus une jardinière afin de ne pas toucher les freins.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 11 avril 2019 à 12:21 | Permalien

    Question pilotage, ce type est hors norme, comme l’était Bode Miller (peut-être plus encore que Franck Piccard, ce qui n’est pas peu dire). Autre atout, il va vite su sprint. Je suis curieux de le voir en montagne, si son équipe a le droit de courir ne serait-ce qu’un Dauphiné (il est quand même énorme qu’il ne puisse être au départ du Tour ou du Giro ou même de la Vuelta).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 11 avril 2019 à 4:37 | Permalien

    Eric, la vidéo est prise d’hélico et l’on ne voit pas vraiment ce que VDP saute. Je penserais plutôt à une bordure de trottoir comme on en voit fréquemment autour des arbres en ville. Il a du taper la roue avant contre la bordure.
    Je viens de revisionner la scène : comme le disait un contributeur de LFR, après son saut, c’est bien le pivot de fourche qui a du casser, et il ne peut plus orienter son vélo…idem pour le freinage, j’imagine.
    Pas flatteur pour Canyon.
    VDP allumé sur ce fait de course ? Vu la dextérité du personnage, je dirais non!
    Quand on est habitué des pelotons en course, on ne touche le frein quand situation ultime. On est tellement déformés, qu’en voiture, les gens qui montent à nos côtés ont peur !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Éric
    Soumis le 11 avril 2019 à 8:06 | Permalien

    « Le succès dans une course de ski n’appartient pas à ceux qui ne prennent aucun risque ni aux coureurs qui prennent des risques extrêmes, mais plutôt à ceux qui prennent des risques modérés, calculés. »

    La citation est de Bode Miller.

    Je ne sais pas par dessus quoi est passé MDVP mais je sais qu il est le seul à avoir tenté cette trajectoire et que, ce n est pas passé. Il y a des coureurs qui sont passés de l autre côté de l arbre mais pas à cet endroit. Et il est le seul à avoir cassé sa fourche.

    Je ne conteste pas l adresse de MDVP mais je le trouve un peu dispersé le garçon. Après avoir cassé sa fourche il a encore failli aller au macadam dans un virage. Il est également le seul à enlever des caillasses de la chaussée.

    Pour le l utilisation des freins, merci mais j ai un peu courru aussi et avec un père ancien pro indépendant après guerre, j étais à bonne école.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 11 avril 2019 à 9:35 | Permalien

    Désolé, Eric. Le ton se voulait informatif, pas condescendant du tout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Éric
    Soumis le 11 avril 2019 à 1:41 | Permalien

    Pas de soucis, j ai sur-réagi. J’apprécie beaucoup tes commentaires et je devine que tu es particulièrement expérimenté.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Vincent C
    Soumis le 14 avril 2019 à 11:28 | Permalien

    @garolou

    C’est quoi ce commentaire?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!