En vrac, quelques brèves

La Flamme Rouge reprend ce soir le fil de l’actualité:

1 – Ca devait arriver. Après un bon mois de juin, ma préparation finale pour la Marmotte est une catastrophe: gros rhume depuis 4 jours (écoulement nasal abondant, peu d’énergie, courbatures), rhume rabattu à la maison par mon petit garçon de 2 ans qui fréquente une garderie. C’est toute la famille (la maman, le papa et les deux enfants) qui y passe. Du coup, la sortie du week-end dernier a été écourtée un peu, privilégiant le repos. Je ne sais pas ce que ca donnera samedi… surtout avec le vol sur Lyon dans la nuit de mercredi à jeudi…

2 – Ca se déchaine dans les commentaires depuis quelques mois, souvent entre les mêmes intervenants. Récemment toutefois, le ton a quelque peu monté. Je vous recommande à tous de garder votre calme, après tout, il n’y a pas que le vélo dans la vie… Les commentaires sont également de plus en plus distants de mes textes publiés, ce qui en irrite plusieurs. Il sera bientôt temps de faire un petit ménage dans tout ca et je m’y emploierai bientôt. Comprenez-moi bien: j’adore en général lire vos réactions et vos débats. Cela dynamise La Flamme Rouge, ce petit site sans prétention. Ceci étant, il faudrait essayer de garder ces commentaires le plus pertinents possibles dans le contexte des textes publiés.

3 – Les Championnats nationaux du week-end ont couronné quelques beaux champions qui confirment leur condition à la veille du départ du Tour de France: Franck Schleck (Luxembourg) ou Alejandro Valverde (Espagne) par exemple. D’autres confirment: Fabian Wegmann (Allemagne), Christian Pfannberger (Autriche), Nicky Sorensen (Danemark), Tomas Vaitkus (Lituanie), Kurt-Asle Arvesen (Norvège), Lars Boom (Pays-Bas), Sergey Ivanov (Russie). D’autres créent enfin la surprise: Nicolas Vogondy (France) et surtout, surtout, Filippo Simeoni (Italie). Ce dernier (37 ans!) nous aura sacrément fait plaisir ce week-end en mouchant tout le monde (et il y avait du joli monde au départ!) dans le Championnat d’Italie…

4 – Ca y est, c’est fait: le Tribunal d’Arbitrage du Sport (TAS) a confirmé le rejet de l’appel déposé par Floyd Landis dans l’affaire de son contrôle positif à la testostérone exogène lors du Tour de France 2006. Une belle victoire selon nous pour le sport et un signal fort aux autres cyclistes toujours en activité que les contrôles fonctionnent et que les tribunaux sont lucides, notamment par rapport aux pseudo-contestations sur des bases dites scientifiques.

Landis pourrait toutefois continuer de contester le verdict en justice, notamment auprès de la Cour Fédérale Suisse. Je pense que c’est improbable, Landis ayant déjà englouti des sommes faramineuses dans sa défense légale. Au bout d’un certain temps, ce genre de truc use.

5 – Le Tour de France débute samedi prochain de Bretagne. Je commencerai une petite couverture dans les prochains jours. Le service sera néanmoins quelque peu perturbé dans les premiers jours de la course en raison de notre éventuelle participation, si la santé se rétablit à temps, à la Marmotte. 

33 Commentaires

  1. Soumis le 1 juillet 2008 à 1:38 | Permalien

    Courage, tu n’es pas le seul à avoir la crève.
    Le beau est annoncé pour la marmotte,
    Sportivement@+

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. alain39
    Soumis le 1 juillet 2008 à 1:49 | Permalien

    Une bonne suée pour éliminer de l’eau (avec des sels minéraux) pour régénérer les cellules et ma foi ça devrait aller mieux d’ici samedi.
    Il fera beau alors n’oublie pas de t’hydrater pour ne pas nous faire une landis sur la Toussuire.
    Concernant les commentaires, il faut reconnaitre que la passion arrive à nous égarer et que parfois piqués au vif nos mots dépassent nos pensées.
    Ceci étant, l’intérêt de ce site réside dans la libre expression qu’il donne aux participants et des fois en raison de l’actualité ou d’un post un peu polémique nous quittons vite le sujet. Personnellement j’aime bien cette liberté même si j’essaye de coller tant que faire ce peut aux sujets brillament abordés par LFR.
    Je suis plus enclin à combattre les messages grossiers et prétentieux qui sans humour visent uniquement à dénigrer son contradicteur.
    Car comme tu le dits, ce n’est que du vélo et même si pour grand nombre d’entre nous c’est une passion élevée à un art de vivre.
    vivement le tdf qui franchement s’annonce palpitant et ce malgré (plutôt surtou) en raison de l’absence d’Astana.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Roger13
    Soumis le 1 juillet 2008 à 8:05 | Permalien

    Vraiment désolé pour la FR et son nez coulant. Je ne sais, hélas que trop ce que cela veut dire de voir ruiner une préparation à cause d’un mauvais microbe. Mais tout n’est pas complètement perdu. Le mieux est (si on en a la possibilité) encore de garder le lit et dormir le plus possible pour se reposer, cela donne des résultats surprenants.

    Bon courage !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. toutouille26
    Soumis le 1 juillet 2008 à 9:25 | Permalien

    je suis d’accord avec alain
    quant à la marmotte, il faut quand meme etre un peu cinglé;
    dis toi que ça pourrait etre pire, mon angine m’a arreté 8 jours, et j’ai meme fait une petite rechute!!
    avec un bon repos, en profitant bien de tous les ravitos, ça devrait bien se passer; bon courage à tous en tout cas!!
    qualqu’un sait si moreau fait encore du velo? il faut croire qua sans testo et cortico, on le voit plus trop…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. alain39
    Soumis le 1 juillet 2008 à 10:08 | Permalien

    Bravo roger13 pour ton conseil qui en le paraphrasant avec hummour serait  » dormir avant d’aller courir la marmotte ». Ma foi tout ça a du sens ou à tout le moins empreint d’une certaine logique.
    Allez Laurent on compte sur toi, et surtout n’essayes pas de suivre Patrick B car le bougre à l’air drôlement affuté et à coup sûr tu nous ferais une Landis dans la Toussuire.
    Comme me disait toujours mon père alors que j’étais un gamin qui grimpait les cols des Alpes du haut de ses 14 ans,  » partir doucement, accélérer lentement et enfin monter à bloc, mais surtout pas le contraire ».
    D’ailleurs je me rappelle un apprentissage cuisant notamment avec un épisode sur le col des saisies que j’ai fini à la vitesse d’une marmotte endormie tout ca avant de rentrer sur Mégève et finir par la montée des monts d’arbois.
    Il faut dire que j’avais explosé tout le monde sur le cormet de roseland mais plus dure fut la suite.
    Allez laurent vas y mollo et fait toi juste un grand plaisir en arrivant pas trop cuit sur l’alpe et tu lacheras les chevaux sur les 8 derniers km.
    Good luck.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Patrick B
    Soumis le 1 juillet 2008 à 11:28 | Permalien

    Un autre champion de son pays à remarquer: Jan Kirsipuu.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Patrick B
    Soumis le 1 juillet 2008 à 11:39 | Permalien

    Dans le genre, j’ai testé pour vous, j’ai bouclé aujourd’hui, seul sous un soleil brûlant: la Marmotte. Le parcours exact le nez dans le guidon, en 7h30, après avoir dormi dans un camping de Bourg d’Oisans qui est une enclave des Pays-Bas, ou plutôt de l’état cycliste des Pays-Bas. Crois-moi, Laurent, tu ne regretteras pas ton petit braquet au pied de l’Alpe d’Huez. Dans cette fournaise, j’ai repensé à Landis qui avait quand même eu une dose de génie: il avait fait toute l’étape en s’aspergeant des bidons que lui filait son directeur sportif qui conduisait une citerne. Hier matin, Toutouille, j’ai regretté de ne pas t’avoir branché, pour une grimpée de l’Alpe en 48’17 jusqu’à l’Office du Tourisme (arrivée de la course hebdomadaire, qui n’a plus lieu le lundi mais le jeudi à 10h), complétée par les montées de l’Armentier, les Deux Alpes par les Travers et le très difficile Col de Sarennes. Que de belles images.
    Thierry Bourguigon disait qu’il n’était jamais aussi fort qu’après avoir été malade. Charly Mottet qu’il n’était jamais aussi fort qu’après une longue période sans être malade…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. marten
    Soumis le 1 juillet 2008 à 11:42 | Permalien

    Alain39 a dit: « Allez Laurent on compte sur toi, et surtout n’essayes pas de suivre Patrick B car le bougre à l’air drôlement affuté et à coup sûr tu nous ferais une Landis dans la Toussuire. »

    Patrick B. ne cours que les grimpées d’après-cyclo quand les organismes des autres concurrents, ayant participé la veille, sont fatigués.
    Écrit avec un clin d’oeil.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Patrick B
    Soumis le 1 juillet 2008 à 12:11 | Permalien

    Marten, c’est bien ce que je compte faire dorénavant, et ce dès dimanche! Malheureusement, certains gaillards me mettront minable même avec la Croix de Fer, le Galibier et l’Alpe dans les jambes, dont nombre de bataves!
    J’ai aussi plein de questions à te poser sur le vélo aux Pays-Bas, et la place de l’Oisans, de l’Alpe d’Huez et de la Marmotte.
    En l’absence de Dekker (tu connais la cause réelle?) et en attendant Gesink, Boom et autres Mollema, l’Alpe va être en deuil cet été!
    As-tu aussi des nouvelles de Kai Reuss?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. marten
    Soumis le 1 juillet 2008 à 1:14 | Permalien

    Oege Hiddema, que j’ai rencontré lors d’un chrono en octobre(j’avais terminé dernier du clm(123km)), revient d’une fracture du coude et sera peut-être à court de forme. Bert Dekker aura aussi sa chance à jouer pendant la Marmotte. Les français devraient comploter avec le bataves contre les italiens.

    Thomas Dekker cherche sa forme un peu. Il n’y avait pas de place pour lui dans l’équipe Rabobank. Plutôt un équipier sûr pour Denis Menchov que lui. Dommage parce que Thomas Dekker a les capacités et aurait eventuellement pu retrouver sa forme sur les routes du Tour. Mais Erik Dekker et Erik Breukink(les deux directeurs d’équipe) n’ont pas osé prendre ce risque.
    Je pense à croire que Thomas Dekker ira changer d’air en fin d’année.
    A propos de Kai Reus(veut dire géant en néerlandais):
    Il n’y a toujours pas de date fixée pour son retour dans une course. Mais si cela se fera cette année, ce sera dans l’équipe continentale de Rabobank Espoirs. La même équipe où Lars Boom fait ses gammes. Donc de là à dire qu’il n’y a pas de bons coureurs c’est osé.
    Lui-même pense maintenant que ce sera pour l’année 2009 au vu de ses sensations après ses entrainements.
    Son site: http://www.kaireus.nl/createsite/page/createpage.asp?b_id=13751&pg=1

    La place de l’Oisans pour les cyclistes des Pays-Bas est liée à l’Alpe d’Huez grâce aux victoires de Kuiper, Winnen, Zoetemelk, Rooks et Theunisse.
    Pour ma part je vais m’essayer au col de Saulude et au col du Sabot pendant mes vacances d’août à Valbonnais.

    L’Alpe en deuil cet été???
    Je n’en suis pas sûr puisque Laurens Ten Dam est un ancien vainqueur de La Marmotte et participera à son premier Tour. Je crois qu’il a une bonne carte à jouer s’il n’est pas trop scotché à Menchov.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. toutouille26
    Soumis le 1 juillet 2008 à 2:14 | Permalien

    je serais très heureux de rouler dans les alpes en compagnie de patrick B, mais je doute d’arriver à suivre ce bougre bougrement entrainé qui passe son temps au pays des hollandais!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Patrick B
    Soumis le 1 juillet 2008 à 2:27 | Permalien

    Je ne me souviens plus, Toutouille: tu seras de la grimpée de l’Alpe dimanche? Roger13 y sera (et moi aussi), et il tient une forme du tonnerre! Comme toi, il a tout compris: il a progressé par un excellent entrainement.

    Marten, il y a des clm populaires de 123 km aux Pays-Bas? Pas étonnant que les gars aient la caisse!

    Si les cadors italiens de ces dernières années se repointent, les habituels hollandais, si forts soient-ils, ne feront pas le poids. Mais qui sait, la Rabobank peut envoyer quelques espoirs comme Ten Dam en 2003.

    Ce que tu écris sur Thomas Dekker est étonnant. A son niveau, il a sa place, et même pour le classement général. Mais il semble ne pas avoir le niveau. Mais pourquoi donc?

    Merci pour le lien avec le site de Kaï Reuss. Je le conserve, même si ma compréhension du hollandais…

    Oui, oui, Ten Dam présente une progression de carrière intéressante.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Guillaume
    Soumis le 2 juillet 2008 à 5:45 | Permalien

    Courage pour la Marmotte ! Et pourquoi pas considérer la Mi-Marmotte le même jour ? Ok, ce n’est pas La Marmotte, puisque le Glandon, la vallée de la Maurienne et le Télégraphe sont escamotés, mais cela permet de surmonter une préparation gachée par les mauvais rhumes, tout en prenant du plaisir sur les pentes du Galibier et de l’Alpe d’Huez, ce qui est bien l’esprit du cyclosport, non ? En tout cas, au plaisir de vous cotoyer sur ces pentes le week-end prochain !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. Patrick B
    Soumis le 3 juillet 2008 à 11:52 | Permalien

    On reparle donc de Floyd Landis deux ans après son incroyable performance du Tour 2006, et son contrôle positif à la testostérone sur la fameuse étape de Morzine.
    Dans un des derniers numéros de l’hebdomadaire Nouvel Observateur, un très bon article de Michel de Pracontal nous apprenait certaines choses intéressantes.
    Pour rechercher la testostérone, un premier test mesure le rapport testostérone / épitestostérone. S’il dépasse un certain seuil, et seulement s’il le dépasse, on procède alors à un second test (plus couteux) qui détecte la présence de testostérone endogène (non produite par l’organisme) sur laquelle est basée la positivité de l’athlète. Mais voilà qu’une étude semble-t-il sérieuse a montré que le premier test est inopérant sur une forte proportion de la population mâle (je me souviens que c’est de l’ordre de la moitié), qui donc ne sera jamais soumise au second test. Au vu des moeurs existant dans le peloton, attestés par la présence de docteurs comme Fuentes à la pointe de la connaissance du dopage, il semble évident que, sans l’avoir prouvé (c’est alors secondaire), les docteurs mabuse du milieu ont remarqué ce fait et en ont largement fait bénéficié certains coureurs dont quelques-uns des tout meilleurs. La testostérone étant un produit qui améliore la performance et la récupération, il est évident que Floyd Landis a affronté pour la victoire dans le Tour des adversaires sous testostérone.
    Il leur a quand même mis la pâtée dans une étape marquée par, je pèse mes mots, la plus grosse performance réalisée par un cycliste depuis que je suis le vélo, c’est-à-dire une trentaine d’années. J’en vois qui font la fine bouche: ses adversaires se seraient un peu regardés.
    Faux.
    Si le fait que le Col de la Colombière n’a pas donne lieu à un fort écrémage, et donc n’a pas été monté à bloc, c’est parce qu’il était loin de l’arrivée mais surtout parce que les directeurs sportifs avaient compris l’intérêt de conserver Hontchar et Voigt (qui ne sont pas de mauvais grimpeurs) dans le groupe de tête. Parce que suivaient une trentaine de km à peu prés plats. Où les deux bêtes à rouler (Hontchar avait survolé le chrono, et tout le monde connait Voigt) firent merveille, bouchant trois minutes en faisant l’essentiel du travail à bloc et quand même Landis a bien résisté.
    Et alors que tout le monde s’attendait à voir Landis au mieux faiblir au pire craquer dans la montée de Joux-Plane, alors que Sastre, Pereiro, Klöden et les autres jouaient leur Tour dans cette montée en l’accomplissant à bloc dès le pied (attaque de Sastre qui part devant dès la sortie de Samoëns) après avoir fait toute l’étape dans les roues, le plus incroyable fait de cette journée incroyable fut que Landis fit mieux que résister: il réalisa le troisième temps de la montée, une petite minute derrière Klöden et une quinzaine de secondes derrière Cunego qui allait chercher le maillot blanc.
    Le petit garçon que j’étais devant mon écran a occulté le dopage, par simple reflexe pour préserver mon enthousiasme, parce que cet enthousiasme m’est agréable; bon, le lendemain et seulement après avoir lu L’Equipe, une fois l’essentiel de l’excitation passée, une fois vécue le lien avec la grande histoire du cyclisme comme l’étape des Pyrénnées gagnée par Lucien Buysse en 1926, la partie rationnelle de mon cerveau a repris le dessus, le soufflé est retombé. Et on connait la suite, qui vient à peine de s’achever.
    Et bien non, l’affaire n’est pas achevée, et elle ne le sera probablement jamais. Oh, bien sûr, Landis a été définitivement déchu, mais la vérité n’a pas été faite. Parce que ce n’est pas la testostérone qui lui a permis de réaliser le plus grand exploit de l’histoire du cyclisme moderne. A moins de considérer que Landis aient des capacités abérrantes par rapport à ces congénères, et je ne crois pas que quelqu’un le considère, ceux de ses concurrents directs également sous testostérone endogène (non contrôlé ou négatif au premier test pour la raison invoquée ci-avant) n’auraient jamais pris une telle claque. Revoyons son attaque incroyable dès le Col de Saisies, un long sprint qu’ont essayé d’accompagner Evans et Klöden qui avaient compris, tiens donc, l’importance de cette escapade comme le montre le fait qu’ils aient à ce moment tout donné; c’est étonnant, cela, pourquoi ne l’ont-ils pas laissé filé pour le contrôler avec des équipiers et le finir dans le plat après Cluses et le dernier col, c’est comme s’ils savaient.
    Il y avait donc autre chose. Et on reste (restera) dans l’ignorance. Cela accrédite la thèse de Roger13, selon qui Armstrong-le-pas-très-doué (bon, plus que nous, évidemment) a gagné ses Tours grâce à une botte secrète qu’il a su gérer sans jamais l’utiliser pleinement pour ne pas éveiller de soupçons; il y a bien eu le prologue de 17 km tout plat où il rattrape Ullrich, une erreur selon Roger, mal exploitée du fait que, scientifiquement et DONC cyclistement ignorante, la communauté journalistique ne se rend pas compte que 30 W de plus sur 20′ de plat génère un écart beaucoup moins important que 30 W de plus en côte.
    Cette botte aurait été donnée à son ex-équipier Landis après la fin de carrière de son maître. Et Landis a été crucifié pour en avoir abusé.
    Quelle est ce secret?
    A défaut d’autres choses, il y a toujours l’hypotèse du petit moteur dans la boîte de pédalier. Hein, on rigole, mais rigoler n’a jamais été un argument convainquant.
    Il y a d’autres hypotèses, essentiellement liées au dopage, et puis aussi la possibilité de quelque chose qui nous échappe, et peut-être aussi que la théorie de Roger13 est fausse et que les capacités d’Armstrong ont naturellement augmenté à un âge où cela ne se voit jamais, après son cancer. Mais je suis sûr d’une chose, la vérité n’a pas été faite sur le cas Landis et s

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. plasthmatic
    Soumis le 3 juillet 2008 à 11:52 | Permalien

    Une fois n’est pas coutume, hier je lis le journal l’Equipe. Rubrique cyclisme. Et j’y apprends, pour faire court, que du fait du divorce ASO-UCI, certaines mesures concernant la lutte contre le dopage et ses effets sur la santé des gars ne pourront être appliquées. En clair, les coureurs étrangers présentant des paramètres sanguins anormaux ou des taux de cortisol trop bas ne pourront être empêchés de partir. Les coureurs français, oui, la course étant organisée sous l’égide de la FFC !
    Conséquence paradoxale de la « volonté » d’ASO de n’emmener que des coureurs propres, non ?
    Mais bon, Contador n’en sera pas, c’est l’essentiel. Pour l’image. Pour la probité sportive, c’est autre chose. Mais est-ce bien important au fond, la probité sportive ?
    Précision amicale pour Alain : j’ai, comme toi je crois, le sentiment que l’UCI est un panier de crabes, en costume et cravate, mais crabes quand même. Là n’était donc pas mon propos …

    Bonne veillée d’armes Laurent.

    Et à Roger13 : bonne pré-veillée d’armes, pour la grimpée sèche de l’Alpe. Et je m’autorise un petit conseil : surveille de près le concurrent répondant au nom de Norbert Ankri, cale ta roue sur la sienne. Il sera certainement le mieux à même de t’emmener jusqu’en haut …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. Patrick B
    Soumis le 3 juillet 2008 à 11:53 | Permalien

    Merde alors, fausse manoeuvre, j’ai enregistré le message avant qu’il ne soit fini et relu. A dieu va…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Patrick B
    Soumis le 4 juillet 2008 à 12:04 | Permalien

    Si Roger13 et Norbert Ankri font course d’équipe, je ne prends même pas le départ et vais m’offrir un pique-nique charcutier sous un arbre à voir passer les coureurs.
    A Plasthamtic, si la Corse n’a pas son Alpe d’Huez, elle propose de belles bosses pour se faire plaisir, l’oeil sur le chrono ou pas…
    J’ai un peu les boules, je n’ai pas fignolé mon message précédent, et je voulais ajouter un ou deux trucs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. plasthmatic
    Soumis le 4 juillet 2008 à 12:05 | Permalien

    Patrick : Landis et Armstrong ont peut-être un petit moteur dans le boitier de pédalier, mais la certitude c’est que toi, tu as un petit vélo dans la tête !
    Je blague, copain.
    Et oui, il y a quelques siècle, quand le dénommé Galilée s’est pointé avec ses histoires de Soleil au centre de l’univers et de la Terre qui s’en trouvait réduite au rang de vulgaire satellite, ils rigolaient, ils rigolaient. Et puis après, ils n’ont plus rigolé du tout. Ils lui ont demandé de remettre tout bien comme c’était avant. Il l’a fait, la caution n’était ni plus ni moins que sa peau, tout de même …
    Au train ou tu vas, tu vas avoir des ennuis avec les marchands du temple …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. Patrick B
    Soumis le 4 juillet 2008 à 12:24 | Permalien

    Il les avait pourtant chassés du temple, les marchands, il y a 2000 ans. Mais ils sont revenus, et sont plus que jamais installés au jour d’hui, et parfois même en son nom.
    Les églises n’en sont souvent pas à une contradiction près, Galileo l’a vécu avec courage. Les églises du cyclisme non plus, mais je m’exprime tant que ce n’est pas trop dangereux. Au vu de certaines réactions vécues sur ce site et bien peu dénoncées (« celui qui défend Contador est décrédibilisé et n’a plus de droit », etc…), le risque de l’obscurité est bien présent. N’ayant le courage ni de Bruno ni même de Galilée, et loin de là, je saurais m’éclipser faisant mienne la phrase de Shackleton que tu connais bien. Je saurais même abjurer.
    Erratum: ce n’était pas Klöden mais Sastre qui avait grimpé Joux-Plane le plus vite.
    Oui, le fameux héritage historique du Tour relève d’une forme de religion, c’est avec foi que je regardai Landis communier avec Lucien Buysse. Si je me fous du cas Landis, je ne me fous pas de la vérité, forme de religiosité, et je ne me fous pas que le temple du Tour aient été infecté par les marchands, avec les premiers effets pervers que tu dénonces.
    http://www.gruberassist.com
    Qui va me faire croire que celui qui est prêt à mettre sa santé en jeu pour une placette à la course du coin (et une photo dans le journal), quand ce n’est pas une attaque sur son « copain de trente ans » lors de la sortie du dimanche matin, ne va pas être tenté par une discrète aide mécanique?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. Ronald M
    Soumis le 4 juillet 2008 à 1:04 | Permalien

    Je ne rigole pas, au contraire, je suis atterré que quelqu’un puisse croire sérieusement qu’un petit moteur dans le pédalier était au point depuis presque 10 ans dans le plus grand secret. Un tel mécanisme déjà fiable en 1999 alors qu’en 2008 il commence à peine à être vraiment testé? Pourquoi aucun des plus ambitieux champions actuels n’a pas encore tenté sa chance avec ce gadget?

    Comme quoi même un intervenant que j’apprécie beaucoup peut parfois se laisser abuser par son imagination…
    J’espérais que son premier message en ce sens il y a environ 6 mois était simplement un troll fantaisiste, mais non. Quelle déception!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. toutouille26
    Soumis le 4 juillet 2008 à 1:58 | Permalien

    « Parce que ce n’est pas la testostérone qui lui a permis de réaliser le plus grand exploit de l’histoire du cyclisme moderne »
    alors c’est quoi??il a survolé le tour grace à la testo et aux transfusions, et pis c’est tout; son « exploit » il ne le doit qu’à la testo, il en a abusé simplement; c’est comme si on revenait en 99, que tous les coureurs trainaient à 49 d’hematocrite et que landis faisait une etape à 60(d’hematocrite), il serait positif et se ferait prendre;ce n’est donc pas un exploit…
    qu’armstrong ait remporté 7 tours me parait plus un exploit, notamment en 2003 ou le spectacle a été beau à voir et ou il a montré des ressources autres que celles du dopage qui ecrase tout, expliquant ses autres victoires

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. toutouille26
    Soumis le 4 juillet 2008 à 1:58 | Permalien

    « Parce que ce n’est pas la testostérone qui lui a permis de réaliser le plus grand exploit de l’histoire du cyclisme moderne »
    alors c’est quoi??il a survolé le tour grace à la testo et aux transfusions, et pis c’est tout; son « exploit » il ne le doit qu’à la testo, il en a abusé simplement; c’est comme si on revenait en 99, que tous les coureurs trainaient à 49 d’hematocrite et que landis faisait une etape à 60(d’hematocrite), il serait positif et se ferait prendre;ce n’est donc pas un exploit…
    qu’armstrong ait remporté 7 tours me parait plus un exploit, notamment en 2003 ou le spectacle a été beau à voir et ou il a montré des ressources autres que celles du dopage qui ecrase tout, expliquant ses autres victoires

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. alain39
    Soumis le 4 juillet 2008 à 2:04 | Permalien

    Dommage que Patrick n’a pu finir son long message qui était très intéressant;
    il est clair que le landis de 2006 n’avait plus rien à voir avec le landis des années précédentes et les comportements lors de la fameuse étape de Morzine sont étonnants.
    Pensez donc landis attaque à plus de 130 borenes de l’arrivée et d’emblée kloden, sastre, Péreiro et autres sont dans sa roue pour ensuite être lâchés.
    Les grosses attaques de loin sont toujours parties sur une opportunité, une erreur des adversaires, mais jamais lors d’une joute directe entre les différents protagonistes.
    L’exploit de landis est identique à celui de Merckx dans l’étape de Mourenx, lequel Merckx avait fini à l’agonie et s’était désuni sur la fin.
    Qui plus est, il n’avait pas connu de défaillance la veille.
    cette attaque de Landis et la réaction de ses adversaires étaient irréelles.
    Bonne chance à vous tous durant ce week end dans les alpes, et à priori la météo sera avec vous ce qui est dèja pas si mal.
    Bon courage Laurent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. Patrick B
    Soumis le 4 juillet 2008 à 2:15 | Permalien

    Toutouille, ce n’est pas parce qu’on n’a pas la réponse à une question que cette question n’a pas de sens. Oui, je réaffirme que ce n’est pas la testostérone qui lui a fait réaliser son immense exploit, en argumentant notamment du fait que nombre de ses concurrents peuvent en prendre sans que cela soit détecté. Et je le répète: je n’ai pas la réponse à question, je ne sais pas ce qui lui a permis cet immense exploit. Je ne vois que deux hypothèses: son talent et une triche que ses concurrents ne possédait pas, à laquelle j’exclus la seule testostérone quelle que soit la dose. C’est tout ce que je dis. Et son talent, non, à ce point, je ne peux y croire.
    Oui, Alain, le mot « irréelles » est bien choisi, d’autant que Landis n’est pas Merckx (et même Merckx…). Il y a une part d’ombre qui n’a pas été mise en lumière.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  25. toutouille26
    Soumis le 4 juillet 2008 à 3:50 | Permalien

    il a du talent, comme tous les pros; mais je pense quand meme que si quelqu’un se dope affreusement un coup, ça explique la performance, tout comme un hematocrite à 60 ecraserait des hematocrites à 49…
    « est clair que le landis de 2006 n’avait plus rien à voir avec le landis des années précédentes  »
    en 2004 landis a ecrasé les pedales tout le vercors, et 2 jours apres il a ecrasé les pedales à la croix fry, en faisant mal aux jambes à basso et ullrich

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  26. toutouille26
    Soumis le 4 juillet 2008 à 3:50 | Permalien

    il ne sort donc pas son tour 2006 de nulle part

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  27. toutouille26
    Soumis le 4 juillet 2008 à 3:51 | Permalien

    ça devient à la mode de pas finir ses messages!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  28. alain39
    Soumis le 4 juillet 2008 à 5:24 | Permalien

    Comparons ce qui est comparable et les quelques belles étapes de Landis en 2004 ne laissaient présager un tel exploi.
    Landis est de la catégorie des Riis qui d’un coup voient leurs performances faire un bon spectaculaire et ce à un àge bien avancé plutôt synonyme de régression.
    idem, à une moindre mesure, pour Sella sur le giro 2008.
    Le seul recours à la testostérone n’explique pas tout et d’ailleurs l’explication devra englober les raisons de la défaillance de la veille.
    Car c’est la succession de ces 2 évènements qui rend encore plus irréelle l’exploit de Landis.
    Comment peut t’on passer en 24 heures d’un état extrème à un autre.
    Personnellement je n’ai aucun exemple en mémoire, même l’étape de marseille de Merckx en réponse à sa défaillance d’Orcière Merlette était intervenue après un jour de repos.
    Et puis cette profusion d’arrosage tout au long de l’étape, je n’avais jamais assisté à un tel manège.
    Ajoutez à cela un visage impassible, un poing rageur la ligne franchie et une excitation exagérée sur le podium et franchement vous vous posez beaucoup de questions.
    Comme le dit Patrick il y avait de la testostérone, mais autre chose et ce n’était pas de la pomme. Non pas le whisky de la veille non plus mais quelque chose de plus brutal.
    Je pense que certains coureurs qui ont essayé de le suivre dans les saises avaient une petite idée de ce qu’il avait ingurgité pour oser tenter un coup pareil,
    tout comme Armstrong qui faisait appeler Ferrari lors de l’attaque de Pantani en 2000 à plus de 100 bornes de l’arrivée.

    Ceci étant j’espère ne pas revoir un tel spectacle cette année.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  29. plasthmatic
    Soumis le 4 juillet 2008 à 6:04 | Permalien

    D’accord avec toi Alain, je crois aussi que pas mal de coureurs savent. Chez les cadors au moins, il doit régner une sorte de loi du milieu qui veut que, comme chacun profite à son heure des pratiques dopantes les plus efficaces, lorsque ça passe pour l’un on accepte, et celui qui se fait attraper l’accepte aussi, sans vendre les autres. Sorte d’entente illicite à la manière par exemple des grands groupes de téléphonie. Les crabes (encore eux) savent bien protéger leur panier commun des éventuelles vélléités de gens honnêtes avant de se manger entre eux. Mais peut-être à nouveau je délire ?
    Et si l’arrosage continu de Landis c’était pour refroidir le petit moteur planqué dans le boitier de pédalier ? Sur conseil cette fois non pas de Ferrari, mais de son meccano. Hum. Là je délire vraiment. Mais c’est ce diable de Patrick qui a commencé aussi !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  30. Patrick B
    Soumis le 4 juillet 2008 à 7:34 | Permalien

    Oui, j’ai commencé, en rapport avec l’actualité tout de même.
    Je place l’arrosage continu de Floyd Landis complètement à côté du dopage. J’ai trouvé ça génial. Les marathoniens savent bien chiffrer les minutes perdues par degré au dessus de 17°C. Il est évident qu’il en de même pour les cyclistes, surtout en montée. Roger13 vous expliquera les watts perdus (sur son Powertap) lorsque la température s’élève. S’arroser d’eau fraiche permet alors à l’évidence de réduire cette perte de rendement.
    A l’époque, j’avais très sérieusement évoqué l’idée de faire suivre le coureur par une voiture de directeur sportif avec un gars l’aspergeant en continu par un tuyau. J’ai alors appris que c’était interdit, et c’est heureux parce que bonjour l’escalade: parasol géant, souffle d’air frais (favorable!)…
    Ce qu’a fait Landis avec ses bidons était très simple et évident, on peut toujours se gausser a posteriori. Mais avoir et appliquer des idées simples que nul autre ne voit ou ose, n’est-ce pas le génie?
    Bon, ce n’est pas ça qui l’a fait gagner, évidemment, mais, sur ce point, bravo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  31. Patrick B
    Soumis le 4 juillet 2008 à 9:38 | Permalien

    Puisqu’on avait évoqué le sujet la semaine dernière, je vous donne les informations parues dans la presse.
    C’est un AVC (accident vasculaire cérébral) qui a causé la mort d’un participant de la dernière Ardéchoise.
    C’est une chute en descente consécutive à une crevaison de la roue avant qui est la cause de la mort d’un autre participant. Il ne portait pas de casque. Il n’y a pas d’infos comme quoi le port du casque aurait pu ou non changer quoi que ce soit.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  32. toutouille26
    Soumis le 6 juillet 2008 à 11:10 | Permalien

    je ne sais pas vous, mais j’ai senti la victoire de valverde à des km, il est carrément imbattable sur ce genre d’arrivées; il me parait cependant trop en forme pour tenir 3 semaines (à moins d’un bon dopage mais j’ai l’impression qu’il a renonce au dopage sanguin depuis puerto); que penser de kim kirchen, qui a l’air d’etre cité ( belle fin d’etape) passe t il la montagne? ou sont les schleck?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  33. rolan
    Soumis le 9 juillet 2008 à 8:16 | Permalien

    «…Il y avait donc autre chose. Et on reste (restera) dans l’ignorance. Cela accrédite la thèse de Roger13, selon qui Armstrong-le-pas-très-doué (bon, plus que nous, évidemment) a gagné ses Tours grâce à une botte secrète qu’il a su gérer sans jamais l’utiliser pleinement pour ne pas éveiller de soupçons;…»

    Je ne rigole pas, au contraire, je suis atterré que quelqu’un puisse croire sérieusement qu’un petit moteur dans le pédalier était au point depuis presque 10 ans dans le plus grand secret. Un tel mécanisme déjà fiable en 1999 alors qu’en 2008 il commence à peine à être vraiment testé? Pourquoi aucun des plus ambitieux champions actuels n’a pas encore tenté sa chance avec ce gadget?
    Comme quoi même un intervenant que j’apprécie beaucoup peut parfois se laisser abuser par son imagination…
    J’espérais que son premier message en ce sens il y a environ 6 mois était simplement un troll fantaisiste, mais non. Quelle déception!

    p.s
    reprise du message 19 toujours en cours de modération

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!