Du dopage électromagnétique?

En marge de l’affaire de dopage mécanique lors des récents Mondiaux de cyclo-cross, la Gazzetta Dello Sport a publié un reportage troublant sur ce dopage mécanique, faisant notamment appel à une personne qui aurait vendu plus de 1200 vélos mécaniques ces dernières années.

On y apprend surtout que ce dopage à l’aide d’un moteur serait dépassé, le nouveau moyen étant plutôt des… roues électromagnétiques à 200 000 euros pièce. Ces roues seraient capables de générer de 20 à 60 watts supplémentaires et auraient déjà été en usage dans le peloton pro.

Surtout, cette déclaration de l’informateur de la Gazzetta laisse froid dans le dos: “Starting from 2010? No, much longer and I’ve worked for some great riders« .

J’ignore personnellement comment fonctionne cette technologie. Si vous avez des idées…

Quoi qu’il en soit, je pense qu’on parlera beaucoup, cette année, de dopage mécanique!

104 Commentaires

  • Soumis le 2 février 2016 à 3:02 | Permalien

    Mauvais tout cela pour les Grand Prix motos: leurs futurs concurrents cyclistes vont bientot s’exprimer a Silverstone, Brno, Indianapolis, Daytona etc…quoiqu’ils vont deja a Qatar, Dubai: c’ est deja un debut…
    On en est aux rumeurs, a l’humour noir, mais le mal est deja fait…il va falloir une grosse coalition de journalistes, journaux, TV, pour faire oublier ca et que le show continue.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • Vincent
    Soumis le 2 février 2016 à 3:09 | Permalien

    Je viens de révisioner les attaques de cancellara, et froome dans le mont ventoux…celle de froome au mont ventoux en 2013 est la plus impressionnante…2015 aussi est pas mal

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 11 votes)
  • SERGE
    Soumis le 2 février 2016 à 3:29 | Permalien

    200 000 € pour quelques aimants…n’importe quel gamin de 12 ans sait créer un champ magnétique et faire bouger un objet métallique avec deux aimants à 3 €.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 10 votes)
  • Gertrude
    Soumis le 2 février 2016 à 4:20 | Permalien

    Plutôt profane dans le monde du cyclisme, je me demande: est-ce qu’un investissement de 200 000 € par roue (donc 400 000 € par vélo (!)) est rentable vus les gains potentiels ? D’autant plus que j’imagine que les roues pros ont une durée de vie relativement courte, non (e.g. chutes, usure rapide du au kilométrage)?

    Je n’ai pas la réponse et suis preneur de tout élement complémentaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • zenon
    Soumis le 2 février 2016 à 4:31 | Permalien

    On en revient aux accusations à peine voilées de la France au sujet des pistards anglais lors des JO de Londres. Camron s’en était sorti par une pirouette en disant que leurs roues étaient rondes mais s’il s’avère qu’il y avait bien un procédé mécanique d’assistance, le sandale serait énorme

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • alain39
    Soumis le 2 février 2016 à 5:38 | Permalien

    Depuis le tour des Flandres 2010 il ne faisait plus de doute pour moi que le dopage mécanique avait et était largement utilisé. les images de Cancellara avalant la pente sans bouger son buste comme animé par une force surnaturelle ne pouvaient mentir. Idem avec tous ces coureurs qui moulinent dans les cols a des vitesses folles sans bouger le buste. Qui a fait du vélo sait que c’est de la pure science fiction et que de tels comportements ne peuvent avoir qu’une explication extra sportive.
    Le fait que la découverte de ce moteur soit faite sur une jeune cycliste belge démontre combien ce phénomène a dû se généraliser. Mais il n’y a pas que la fée électricité car la seringue est toujours d’actualité. Le moteur électrique est un booster de courte durée et avant de pouvoir l’utiliser encore faut-il être avec les tous meilleurs et donc être dopé comme eux.
    L’absence de réelles sanctions, les compromissions permanentes et les enjeux financiers ont fini d’achever les valeurs sportives et nous sommes dans un pure business de type mafieux. J’analyse froidement que la généralisation du dopage électrique et les éventuelles conséquences ont poussé l’UCI a prendre sur le fait cette petite belge. Une victime de second rang. Le scandale est moins violent et ils espèrent que l’exemple saura calmer le jeu.
    Pas certain car la gangrène est bien implantée et comme tout le monde est compromis je pense que l’UCI n’a plus aucune maîtrise et que les Froome et autres vont continuer. Si le scandale explose certaines langues pourraient faire éclater l’UCI et tout le système or certains en vivent bien et ne veulent pas que ça cesse.
    Tant pis pour la pauvre petite belge qui en prend plein la gueule et qui va finir en bouc-émissaire. La Pomponnette du cyclisme moderne. Il faut reconnaître que la médiocrité de sa défense ne pousse pas à lui venir en aide spontanément. Elle court sur un vélo de prêt la pauvre petite et son ami n’avait même pas constaté qu’on ne lui avait pas restitué son vélo électrique!!! C’est Causette? On est toujours trahi par ses amis. Tout s’égare, les vélos et le bon sens. La pauvre vie de ces avocats qui doivent inventer des comtes pour enfants au lieu et place de plaidoiries étayées et pertinentes. On oublie aussi cette dimension et en qualité de juriste je souffre de voir notre profession se paupériser en défendant des agissements inexcusables.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +25 (from 35 votes)
  • Michel M
    Soumis le 2 février 2016 à 6:52 | Permalien

    Powermètre-UCI sur chaque cycliste prenant part à une course World Tour (en plus de celui pour lequel ils sont commandités). Comme une boite noire …. les chiffres sont relayés par wifi à chaque arrivée. On constitue un dossier-power. Les chiffres sont analysés en continus par un programme informatique et toute anomalie importante fait le cas d’une enquête et peut devenir l’objet d’une suspension …. on va en venir là.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 13 votes)
  • Dan Simard
    Soumis le 2 février 2016 à 8:16 | Permalien

    Les roues magnétiques sont probablement inspirées d’une technologie des train électromagnetique pouvant atteindre une vitesse de 603 km/h

    http://www.aljazeera.com/news/2015/04/japan-breaks-train-speed-record-maglev-train-150421085448739.html

    Même les motos n’arriveront plus à suivre une échapée d’ici quelques années 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • Christian
    Soumis le 2 février 2016 à 8:50 | Permalien

    J’aimerai avoir le détail de la détection du vélo de cette petite belge car généralement, quand on prend la peine de le faire, ce ne sont que les vélos des premiers qui sont analysés. Comment a-t-elle-pu faire se prendre?

    L’excuse du vélo de l’ami est ridicule: j’imagine qu’il doit faire 2 ou 3 tailles de plus qu’elle, ca a du être quelque-chose son cyclo-cross!

    On nous parle maintenant de roues électromagnétiques. Comme on a toujours 10 ans de retard, j’imagine que les « meilleurs » ont déjà quelque-chose d’autre.

    Mais il est inutile de se flageller: c’est aussi pire dans les autres sports, il n’y a qu’à voir l’athlétisme en ce moment.

    La corruption, la tricherie et la magouille sont généralisées partout, pourquoi le vélo y échapperait-il? Il n’est selon moi pas plus touché que les autres. Mais comme le Tour est la plus grande compétition annuelle, et que l’on y voit des « athlètes » accomplir des « exploits » quasiment sur-humain, c’est sur que cela attire l’attention.

    Au tennis, au foot, etc, le dopage se remarque moins. Mais il est là tout autant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 2 février 2016 à 8:59 | Permalien

    Tout à fait d’ accord avec Alain 39, belle analyse!
    Il est tout a fait certain que cette tricherie relativement nouvelle n’ exclue pas toutes les autres qui sévissent dans le cyclisme. Pour nous rendre un cyclisme crédible, il y a vraiment du travail! Ce sport sans foi ni loi est devenu un véritable laboratoire de la triche à tendance maffieuse avec ses parrains (les directeurs sportifs, consultants, journalistes…) Ses exécutants (courreurs, pilotes de motos aspirantes….).
    Certaines équipes des pays de l’est par exemple sont particulièrement suspectes.
    A défaut d’ enquéte fédérale, un véritable travail de journalistes indépendants devrait étre fait. Et au nom de la morale retirez nous ces interminables heures de diffusion a la télé nationale. (on fera au moins quelques économies). Sortez nous ces consultants maffieux ! signé: un ancien passionné de cyclisme trop souvent grugé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  • Bernard
    Soumis le 2 février 2016 à 9:33 | Permalien

    D’abord, ce n’est pas du dopage, c’est de la vraie triche. il y a fraude avérée si c’est vrai.
    Même si personne ne le croit, le propriétaire a été retrouvé (L’ami de Van den Driessche a été retrouvé: « C’est mon vélo » (7sur7.be))
    Il y a un juriste qui s’exprime ici: ne faudrait-il pas attendre les résultats de l’enquête avant de condamner une jeune fille peut-être innocente et de généraliser toute l’accusation à un sport qui serait totalement corrompu?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • nikko
    Soumis le 2 février 2016 à 10:10 | Permalien

    @Bernard : « D’abord, ce n’est pas du dopage, c’est de la vraie triche. »
    Alors que le dopage c’est…du dopage ET de la vraie triche !
    😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Bernard
    Soumis le 2 février 2016 à 12:47 | Permalien

    Bel humour, même si la frontière dopage-soin n’est pas toujours claire. Ce que je voulais dire , c’est que la fraude concerne ici la machine,pas l’homme, donc ça ne se discute pas, il y a fraude intentionnelle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Chouchou
    Soumis le 2 février 2016 à 3:28 | Permalien

    Spartacus, le surnom de Cancellara, lui avait été donné avant l’année 2010. Sans doute parce que ce coureur avait déjà des qualités hors normes avant la polémique sur le vélo à moteur ?
    Pourquoi citer des noms de stars du peloton et pas d’autres coureurs qui ont aussi fait quelques exploits occasionnels qui ne ressemblent pas au profil habituel de ces athlètes ?
    Perso j’ai aussi des doutes sur certains, mais je me garde bien de les nommer tant qu’ils n’ont pas été contrôlés avec des preuves.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 9 votes)
  • Patrick
    Soumis le 2 février 2016 à 3:36 | Permalien

    Gladiateur, Spartacus a donc été physiquement très fort. Son nom est cependant resté comme celui d’un esclave prenant la tête d’une exceptionnelle révolte…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Vincent
    Soumis le 2 février 2016 à 3:50 | Permalien

    Patrick,
    Je comprends votre volonté de ne pas salir des athlètes sans preuves, mais quand on voit un courreur doubler sa vitesse en quelques metres sur les pentes du ventoux sans la moindre marque sur son visage, atteindre une vitesse telle qu’il est a 2 doigts de freiner dans les virages du ventoux, vous pouvez au moins reconnaître notre étonnement.
    Apres il faut bien reconnaître que les plus grosses triches ont été découvertes a posteriori (Allemagne de l’est, amstrong, même jalabert 10 ans après…).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 16 votes)
  • Mathieu
    Soumis le 2 février 2016 à 4:43 | Permalien

    Moi aussi je partage vos commentaires.
    Notamment les commentaires d’Alain.
    Etant aussi juriste, je suis fatigué d’entendre les arguments de défense les plus farfelus et de mauvaises fois.
    J’attends avec impatience qu’un coureur attrapé par la patrouille, nous réponde en nous regardant droit dans les yeux qu’il se dope ou qu’il triche pour satisfaire le public et les sponsors, au même niveau que la rock star prends de la drogue pour assurer son concert ou que l’écrivain maudit à besoin d’alcool ou de substances interdites pour bien écrire.
    Le sport professionnel, tel que le cyclisme, fait partie d’ un business produisant des spectacles. Rien d’autres.
    Voir les resultats d’ASO organisateur du Tour et autres épreuves.
    Voir également l’application du droit commun avec l’indemnisation d’Heras de 750 000eur pour vice de forme, alors que le dopage a été prouvé.
    Conclusion, les doux rêveurs et les nostalgiques que nous sommes, devons admettre la dure réalité et nous habituer à cette farce permanente, en oubliant le mot sport au profit du mot spectacle ou saga!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +13 (from 17 votes)
  • Serge
    Soumis le 2 février 2016 à 4:53 | Permalien

    Est-ce quelqu’un peut me donner un petit cours de physique ? Si Froome avait un moteur dans le Ventoux, est-il logique qu’il soit obligé de pédaler à 100 tours minutes ? Dans ma logique, si j’avais un moteur je mettrai un gros braquet l’aide serait plus efficace. On avance plus vite sur un gros développement que sur un petit…je ne dis pas que Froome n’avait pas de moteur, mais il y a une logique qui m’échappe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • J-Man
    Soumis le 2 février 2016 à 4:59 | Permalien

    Au contraire tu veux faire spinner un moteur électrique le plus vite possible pour l’efficacité. Les systèmes au pédalier sont optimisés pour un qqn qui pédale 75-100 rpm, et cette vitesse est multipliée par des engranages jusqu’à 20x, donc 2000 rpm moteur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • Vincent
    Soumis le 2 février 2016 à 5:32 | Permalien

    En plus les accélérations suspectes interviennent toutes d un coup. Évidemment il n’y a pas d embrayage ou d accélérateurs dur ce genre d appareil.
    C’est du tout ou rien.
    Froome est a 2 doigts de freiner ou de se manger des spectateurs dans un virage de la montée du ventoux.
    https://youtu.be/52xv2Hg2fkI
    Imaginez les 10 meilleurs grimpeurs côte à côte en train de faire un test d effort.
    Au moment ou tous sont sur leur dernier plateau de puissance, prets a abandonner, un arrive a decocher un sprint qui multiplie par 2 la puissance…puis il continue son effort comme si de rien était.

    Comment peut il penser que les millions gens qui le regarde y croient tous sans sourciller. Quel toupet!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • Etienne
    Soumis le 2 février 2016 à 7:24 | Permalien

    …I can only laugh when I read the Gran Fondo results, I could rewrite almost all of them…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • nicoD
    Soumis le 2 février 2016 à 8:25 | Permalien

    Qui ici a fait les calculs?
    Qui peut affirmer quoi que ce soit de solide?

    Vos « preuves » ne sont que des speculations baignant dans de vagues theories complotistes. Evidement c’est comprehensible nous avons deja ete trompe cependant je n’hurlerai pas avec les loups c’est trop facile.

    Sur le ventoux on peut estimer la puissance de froome et il n’y a pas d’evidence reellement tangible niveau dopage ou triche mecanique. Essayez d’aller en cour avec vos preuves vous n’en re-sortirez qu’avec des domages et interets a payer.

    Dernier point: parler de dopage mecanique est clairment un abus de language comme l’a tres bien souligne Bernard.
    Le dopage est une tricherie, les moteurs dans un velo en sont une autre. En ce qui me concerne ce type de tricherie est bien plus grave que le dopage, comme la poussette de Nibali sur le tour d’espagne est moins grave que du dopage par exemple. Pour pouvoir hierarchiser avec justice et intelligence il faut employer les mots justes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 19 votes)
  • Patrick
    Soumis le 3 février 2016 à 12:42 | Permalien

    Vincent (15): tu t’es trompé dans l’écriture de ton destinataire.
    Nico D (21) aussi; « vos » n’a aucun sens.
    Tiens, Laurent, le sujet avance avec la courte vidéo circulant sur Facebook qui montre la roue arrière du champion du monde Van Aert se mettre à accélérer (patinage dans la boue) avant que le meilleur du monde ne pédale!
    https://igcdn-videos-g-5-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t50.2886-16/12661639_533035963546045_1249326232_n.mp4
    6ème seconde, à repasser.
    Ma conviction première: coupable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 22 votes)
  • Bernard
    Soumis le 3 février 2016 à 12:47 | Permalien

    La définition du dopage est la même pour le laboratoire suisse anti-dopage, pour wikipedia, et pour le sens commun : « Pratique consistant à absorber des substances ou à utiliser des actes médicaux définis par des organismes ad hoc afin d’augmenter les performances physiques (hématocrite, battements du cœur etc.) et mentales (anxiété, vigilance) d’un sportif ».
    Cependant il est vrai que l’agence mondiale antidopage l’a élargie à l’usage ou tentative d’usage de toute substance ou méthode interdite.
    Je partage l’avis de nicoD sur le caractère grave de ce type de tricherie, très perturbant, surtout si on ajoute le fait qu’il est bien difficile de comprendre le fonctionnement des roues à 200.000 euros et donc d’en admettre l’existence. Sur ce point précis l’existence d’un marché doit pouvoir se prouver et des explications scientifiques cohérentes être données. Si c’est vrai, la chute du cycliste qui en a acquis peut coûter cher dans tous les sens du terme

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Patrick
    Soumis le 3 février 2016 à 1:05 | Permalien

    Du blabla, Bernard. T’as regardé la vidéo sur Van Aert?
    Et maintenant on fait quoi? Tiens, pourquoi pas revenir comme en 1903 aux vélos plombés? Fournis par l’UCI (y compris pour les échanges en course), payés par les équipes?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 11 votes)
  • Patrick
    Soumis le 3 février 2016 à 1:08 | Permalien

    http://www.cyclismactu.net/news-dopage-fabian-cancellara-beaucoup-de-speculations-55791.html
    Spartacus, un grand conservateur!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • zenon
    Soumis le 3 février 2016 à 1:21 | Permalien

    très bon article de Libé où il est écrit que le vélo n’a pas été utilisé
    http://www.liberation.fr/sports/2016/02/01/cyclisme-l-ampere-du-mal_1430406

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bernard
    Soumis le 3 février 2016 à 2:03 | Permalien

    0Patrick, si je blablatte, faut quand même nous expliquer comment la roue elle marche. Je commence à croire que c’est du buzz qui se fait autour de presque rien (voir article de libé sur le vélo non utilisé, notion reprise ailleurs)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • joan
    Soumis le 3 février 2016 à 4:25 | Permalien

    Comme pour l’EPO, ceux sont les « petits » qui se font choppés, souvent par manque de connaissance du système.

    Les pointures, eux, ont un environnement bien plus maitrisé, des appuis, des complices puissants.

    Admettons que Cancellara ait utilisé un moteur, l’UCI ne l’aurait pas couvert à l’époque pur couvrir un nouveau scandale? Bien évidemment que oui…

    Là, on choppe une gamine avec des jambes de top-modèle, sans aucun muscle, de plus en cyclocross… l’impact médiatique est moindre.

    L’UCI siffle donc la fin de partie pour les moteurs électriques

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 3 février 2016 à 5:48 | Permalien

    @zenon

    Je pense que c’est assez évident que le vélo a été utilisé

    http://cyclinghub.tv/post.php?id=1255

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • Patrick
    Soumis le 3 février 2016 à 6:20 | Permalien

    Coupable évidemment. Et Van Aert aussi, et je n’en reviens pas qu’il n’en est pas encore question ici comme ailleurs. Cas d’épreuve d’ailleurs pour l’UCI de Cockson. Oeuvrera-t-elle à cacher la vérité comme la triste UCI de Verbruggen – McQuaid avec Cancellara?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 7 votes)
  • nicoD
    Soumis le 3 février 2016 à 7:11 | Permalien

    http://cyclingtips.com/2016/02/electromagnetic-wheel-motors-possible-in-theory-but-unlikely-in-practice/ pour allez dans le sens de Bernard? Je ne l ai pas encore lu, je vais m y mettre ainsi qu’au visionage des video de Patrick

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mumu31
    Soumis le 3 février 2016 à 7:18 | Permalien

    Bonjour,
    Suite à l’article paru dans la revue italienne et concernant la fameuse roue électromagnétique, un gros point m’interpelle.
    Cette roue autonome peut fournir 60/80 watts sans assistance extérieure. Nous voici donc dans le principe du mouvement perpétuel .. C’est défier toutes les lois de la physique, sachant que l’énergie produite sera toujours égale à l’énergie consommée moins les frottements (effet Joule).
    J’en déduirai donc que sans apport extérieur d’énergie, un moteur ne peut tourner perpétuellement et qui plus est fournir de la puissance ..
    Cette roue devant être interchangeable, j’en déduis donc que aucune source extérieure câblée ne peut exister ; Je ne vois pas un compétiteur avec un panneau solaire dans le dos ou bien une batterie lion/ion dans le sac à dos.
    Ce qui signifierait que les batteries se trouveraient dans la jante elle même .. Mais le poids ….
    A moins que ne soit introduit une batterie dernière génération au carbone (gogol vous en dira d’avantage).dans la jante.
    Autre problème: Tout moteur électromagnétique à mon avis (voir youtube) possède un stator et un rotor fixe. et un stator fixe dans une jante qui tourne .. Celui qui a inventé tout cela à mon avis est capable de transformer le plomb en or ..!!
    Quoi que .. Jésus, sur le lac de Tibériade a bien réussi à multiplier les petits pains sans apport de farine ..
    It’s a joke ..or a fake ..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Patrick
    Soumis le 3 février 2016 à 7:38 | Permalien

    qu’il n’en soit pas, oups (29)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • nicoD
    Soumis le 3 février 2016 à 7:39 | Permalien

    ok je viens de voir la video. Il met la puissance pour relancer apres le virage, un peu trop fort trop vite la roue perd l adherence et patine. Rien d’exceptionel. Vous vous trompez vous meme Patrick.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 13 votes)
  • nikko
    Soumis le 3 février 2016 à 8:58 | Permalien

    J’ai regardé moi aussi la vidéo du com 22 et je n’étais pas persuadé de voir la roue accélérer. En revanche, je rejoins la lecture qui en est faite au com 32.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • alain39
    Soumis le 3 février 2016 à 9:24 | Permalien

    Le podium du prochain tdf:
    Froome
    Rossi
    Vettel.
    Abandon de Nibali sur casse moteur et de contador sur panne d’électricité.
    Les français ont été victimes de surchauffe de freins et aucun dans les 10 premiers.
    Info de dernière minute avec une réclamation de Ferrari contre Froome pour recharge de batterie hors zone de ravitaillement.
    On rappelle le nouveau record de la montée de l’alpe d’huez en 14 mn à une moyenne de 60 km/h. Etape reine lors de laquelle malheureusement un spectateur a été tué par un concurrent qui l’a heurté sur le sommet à plus de 80 km/h.
    Ici radio tour depuis la Lamborghini de la direction de course (il faut bien ça pour suivre le peloton sur les étapes de plat).
    Vivement le tour prochain avec une arrivée en haut du Cervin et un chrono directement sur le Lac léman.
    Ici Gérard Holtz: vive le sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 20 votes)
  • alain39
    Soumis le 3 février 2016 à 9:28 | Permalien

    Merci à Patrick pour la vidéo.
    Il y a un truc et à ce rythme le nombre de coureurs qui vont bientôt nous faire des drifts sur le route ne va que croître.
    Impressionnant comme le vélo de Hsjedal qui roulait tout seul contre la pente.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  • mica
    Soumis le 3 février 2016 à 9:39 | Permalien

    LE CYCLISME : ROYAUME DE LA TRICHE.
    se doper au quotidien,
    employer une aide électrique
    employer, peut-être, une aide magnétique
    rouler impunément derriére motos( avec la complicité de celles-ci!
    balancer ou faire balancer un adversaire jugé dangereux ou hors systéme ( voir tèmoignage de R. Poulidor sur Paris nice 1966. Je sais cela ne nous rajeunit pas)(1)
    menacer un adversaire de l’empécher de victoire s’il veut dénoncer le systéme.
    acheter ou vendre des victoires (il y a des spécialistes)
    Je suis hélas loin d’ étre exaustif, mais ne comptons pas sur les journaleux frileux por dire une once de vérité, et sachons que les consultants malhonétes et surpayés sont là pour nous faire gober le poisson.
    Tout ce monde: DEHORS!
    Si le service public de la télé française pouvait, dans un réflexe salutaire (comme la télé Allemande),boycotter ce triste spectacle, les finances et la morale ne s’ en porteraient que mieux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 13 votes)
  • mica
    Soumis le 3 février 2016 à 9:42 | Permalien

    pour le point (1) lu dans un livre de souvenirs de R. Poulidor , sur lequel je suis « tombé » par hasard.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Fredo
    Soumis le 3 février 2016 à 10:02 | Permalien

    200,000Euro (300,000$ au Canada, le prix d’une maison) pour une roue qui génère entre 20 et 60w??? Ca fait cher du watt. Qui plus est, affaiblie la structure de la roue et du cadre afin de mettre en place les elements nécessaires? La réparation est invisible. Vraiment? Le gus en a vendu 1200 (en Italie seulement) en restant anonyme? Vous acheté cela vous sachant que les factures (preuves fiscales) sont rares dans ce pays durement touché par les mesures d’austerite? 1200 personnes qui sont consentantes a payer ce montant pour possiblement gagner une course amateure? Je sais pas vous mais ils devraient revoir leurs priorities.

    Pour ce qui est des Pros, aucun fabriquant ne va magouillier de cette facon de peur d’etre associé a cette publicite négative. Aucun fabriquant ne vas permettre a ses equipes ou atheletes d’effectuer ces modifications sans repercutions legales et financieres. Je ne dis pas que les atheles ne le font pas de toute facon, mais ils ne sont pas legions a avoir assez d’argent pour acheter ce type de roue; le cyclisme n’est pas un sport ou il y a beaucouop d’argent pour les moins connus.

    Tout ca pour dire que pour moi, cette histoire rejoint l’assassinat de JFK au firmament des ‘conspiracy theories’. L’auteur n’a aucune credibilite a mes yeux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 3 février 2016 à 10:17 | Permalien

    cette vidéo de Van Aert ne laisse pas vraiment de doute. Impossible que la roue spin ainsi avant qu’il pédale. Du jamais vue.
    Il faut un moteur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 12 votes)
  • Philippe
    Soumis le 3 février 2016 à 10:31 | Permalien

    Moi, le dopage mécanique, j’y crois pas. Du moins pas chez les pros. Parce que.

    Le niveau de personnes impliquées dans une telle tricherie est tel que dans l’éventualité de la découverte du méfait, l’étendue des éclaboussures va atteindre l’ensemble d’une équipe, ainsi que les fournisseurs d’équipements. Trop de risques pour trop de gens, avec des conséquences économiques importantes.

    C’est pour ça que le dopage médical est pratique : si un mec se fait prendre ben « il a agit seul », « il a floué ses coéquipers et sponsors », etc. Bien qu’on soit au courant que justement ce sont les grandes équipes qui ont le staff pour mettre en place des protocoles complexes de dopage. Peu importe. On ouvre la trappe et ciao.

    D’autre part, je ne suis pas vraiment surpris qu’un petit poisson ce soit fait prendre pour dopage mécanique (ceci dit avec la précaution requise face à une situation pour le moins rocambolesque. On reste innocent jusqu’à preuve du contraire…). Petite équipe, peu de gens impliqués. Dans ce cas-ci, le dopage mécanique (ou comme vous voudrez l’appeler…) est bien plus abordable et sécuritaire que le dopage médical.

    Même chose sur les Gran Fondos. Pour un amateur, à l’aise financièrement et ayant un peu trop d’audace dans ces ambitions, c’est bien plus (enfin « c’était » parce qu’on va tout inspecter maintenant…) accessible que le dopage médical. Pas de pîqures, pas d’angoisse de faire pipi. On fait installer un petit moteur, seul son mécano le sait, facile! D’ailleurs, la « source anonyme » de la Gazzeta insiste sur une clientèle de Gran Fondo.

    Aussi, je ne crois pas plus aux histoires de moteur chez Hesjedal et Cancellara.

    Concernant le premier, plusieurs ont démontré que c’était possible vu le momentum de la roue arrière et la position dans laquelle la roue avant s’est placée. Si on ajoute que la chute se fait dans un virage ne pente à près de 50 à l’heure et que le vélo est à la limite permise en terme de poids, je ne vois rien qui me permet de croire en la présence d’un moteur.

    Pour Cancellara, ses accélérations spectaculaires ne sont pas le fait de 2 courses en 2010 mais d’une grande majorité de ses victoires en carrière. C’est à cause du moteur? Nan. Il est juste très fort dans cet élément de la pratique cycliste et possiblement/probablement que la « médecine de performance » fait le reste. Il est probablement aussi fort ASSIS au sprint que bien des coureurs debout sur les pédales. Ces changements de vélos? Comme Contador, il est extrêmement pointilleux sur le montage de ses vélos et n’hésite pas à demander un changement au moindre pépin.

    Ça reste des athlètes formidables qui font un sport formidable. Le niveau de tricherie n’est pas plus élevé que dans un autre sport professionnel, selon moi. Je ne bouderai certainement pas mon plaisir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 22 votes)
  • alain39
    Soumis le 3 février 2016 à 11:00 | Permalien

    Regardez attentivement la vidéo de Hesjedal. Lors de sa chute la roue arrière frappe violemment le sol alors qu’il est presque à l’arrêt. On voit furtivement sur les images que la rotation de la roue est stoppée. L’instant suivant elle reprend sa rotation. Désolé mais côté physique c’est impossible puisque la roue n’a plus d’énergie.
    Cancellara qui est un super coureur au plan physique a utilisé le moteur électrique et tout le peloton en a parlé ce qui a amené l’UCI a mettre en place des contrôles. outre ses attaques il ne faut pas oublier les changements de vélos inexpliqués lors de ces 2 courses. Par ailleurs si l’attaque dans le mur de Gramont est impressionnante au plan visuelle celle dans Paris Roubaix est encore moins justifiable car il est parti à plus de 50 km de l’arrivée avec un vent de face. C’est un non sens au point de vue tactique. Juste entre nous il y avait eu la même année le grand prix E3 que je vous invite à visionner avec une attaque au km qui est extraordinaire et contraire à ce que l’on apprend dans toutes les écoles de cyclisme. Il attaque alors que situé devant ses compagnons d’échappés qui malgré l’absence d’effet de surprise puisque étant dans sa roue n’arrivent pas à boucher un trou de 7 mètres tout au plus. Pourtant c’est Flecha et Boonen avec ce dernier qui sprint pendant 300 m en vain. Devant après ce sprint Cancellara continue comme un boulet sans jamais se désunir. Pendant des années Cancellara a longtemps fait des podiums puisque n’a

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 14 votes)
  • alain39
    Soumis le 3 février 2016 à 11:02 | Permalien

    Regardez attentivement la vidéo de Hesjedal. Lors de sa chute la roue arrière frappe violemment le sol alors qu’il est presque à l’arrêt. On voit furtivement sur les images que la rotation de la roue est stoppée. L’instant suivant elle reprend sa rotation. Désolé mais côté physique c’est impossible puisque la roue n’a plus d’énergie.
    Cancellara qui est un super coureur au plan physique a utilisé le moteur électrique et tout le peloton en a parlé ce qui a amené l’UCI a mettre en place des contrôles. outre ses attaques il ne faut pas oublier les changements de vélos inexpliqués lors de ces 2 courses. Par ailleurs si l’attaque dans le mur de Gramont est impressionnante au plan visuelle celle dans Paris Roubaix est encore moins justifiable car il est parti à plus de 50 km de l’arrivée avec un vent de face. C’est un non sens au point de vue tactique. Juste entre nous il y avait eu la même année le grand prix E3 que je vous invite à visionner avec une attaque au km qui est extraordinaire et contraire à ce que l’on apprend dans toutes les écoles de cyclisme. Il attaque alors que situé devant ses compagnons d’échappés qui malgré l’absence d’effet de surprise puisque étant dans sa roue n’arrivent pas à boucher un trou de 7 mètres tout au plus. Pourtant c’est Flecha et Boonen avec ce dernier qui sprint pendant 300 m en vain. Devant après ce sprint Cancellara continue comme un boulet sans jamais se désunir. Pendant des années Cancellara a longtemps fait des podiums puisque n’arrivant pas a s’extraire et étant battu au sprint. Là il sort les sprinteurs au sprint à 1 km de l’arrivée. Cherchez l’erreur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 16 votes)
  • Philippe
    Soumis le 3 février 2016 à 11:06 | Permalien

    C’est vrai qu’au fond, un coureur qui gagne devant les autres, c’est douteux.

    On devrait bannir les gagnants.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 17 votes)
  • mica
    Soumis le 3 février 2016 à 12:10 | Permalien

    Phillipe ,ne serait tu pas + ou – impliqué dans ce milieu ? De plus que penser des doutes et témoignages de Guimard, Wiggins,Lemond, Cassani (sélectionneur Italien je crois) Boogaert, Di Luca ..(je vous l’ accorde ce dernier n’ est pas le + fiable de tous!)
    Enfin tous ces connaisseurs et j’ en passe se tromperaient-ils?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 3 février 2016 à 12:15 | Permalien

    Van Aert:
    J’ai beaucoup douté de la présence de triches par moteur, mais quelqu’un peut m’expliquer rationnellement la roue qui tourne ainsi dans le vide, sinon par un montage vidéo (qui reste une possibilité).

    Je fais du MTB depuis 25 ans. J’ai jamais vu ma roue ou celle d’un autre cycliste, spinner dans la boue sans qu’on pédale.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • nicoD
    Soumis le 3 février 2016 à 1:12 | Permalien

    thierry de mon cote je le vois pedaler. Il relance, sent que ca derape, coupe les gazs et re-pedale.

    Et puis avec ce qui s’est passe avec les U23, biensur que les velos ont ete verifie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • Philippe
    Soumis le 3 février 2016 à 2:01 | Permalien

    @mica : oui je suis impliqué. J’ai déjà installé un moteur sur le velo de Froome. Ça lui a bien servi… Sans blague, non. Mes fins de mois seraient plus agréables. Je ne suis qu’un observateur avec un point de vue différent.

    Pour ce qui est des témoignages… À part Lemond, les autres n’ont pas l’air d’en savoir bien plus. Même que ça leur fait plaisir qu’on ne les soupçonne plus de dopage (Wiggins). Guimard, il en a dopé combien? Pourquoi pas en rajouter une couche?

    Je ne dis pas que c’est impossible mais peu probable parce que le risque est trop élevé. Tous ce qu’on sait pour le moment, c’est qu’une fille s’est fait pincer mais tout le monde qui a un vélo et des résultats est coupable.

    Van Aert, il pédale. Quand il pousse à fond, il doit développer autant que la moitié des commentateurs ici réunis. Elle peut bien spinner sa roue.

    Dans le fond, L’UCI fait fausse routes depuis des années. Elle cherche dans le sang des coureurs des trucs pendant que ce sont les vélos qui sont dopés. Elle pourra même arrêter les contrôles sanguins. Ce sont les coureurs qui vont être contents de ne plus se faire réveiller pour une pause pipi à 6h les jours de repos…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • Jean-Luc
    Soumis le 3 février 2016 à 2:16 | Permalien

    Pour les intéressés un vélo de cyclocross avec « aide au pédalage » est en vente sur un site néerlandais ici https://www.salden.nl/nl/wilier-triestina-e-cycl-ocrosser-met-trapondersteuning.html
    Et si vous allez au fond de la page existent d’autres modèles

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Patrick
    Soumis le 3 février 2016 à 2:51 | Permalien

    Et la vidéo de Van Aert n’est citée dans aucun média traitant de cyclisme, et autre…
    Oui, Alain, Cancellara qui sort Boonen et Flecha de la roue de devant, les deux au sprint, image inoubliable du GPE3. J’ai la conviction que les deux gars sont sûrs qu’il avait un moteur. Bien ton commentaire 36.
    Question: dans tout domaine de concurrence, existe-t-il une possibilité de triche qui n’ait pas été utilisée? Tiens, Hwang Woo-Suk, autrement plus grave que du vélo…
    Hein, c’est inhérent à la compétition? T’as raison!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • Philippe
    Soumis le 3 février 2016 à 3:41 | Permalien

    Je viens de (re)regarder la finale du GPE3 2010. Si vous y voyez des indices de la présence d’un moteur, je n’ai qu’une chose à dire : cessez de regarder les courses de vélo professionnelles…

    2,5KM de l’arrivée, Boonen, plutôt sprinter, Flecha l’outsider et Cancellara qui est le meilleur rouleur du moment (WC en TT?). Cancellara part, il surprend les 2 autres. Les 3 sont crevés. Un coup que Cancellara a quelques mètres d’avance et se met en mode TT, les 2 autres sont cuits. Boonen se tourne vers Flecha pour qu’il prenne le relais et ne pas le tirer et rapidement les 2 se lèvent parce qu’ils savent qu’il est trop tard.

    C’est une belle finale. Pour avoir un gagnant, ça prend nécessairement un mec plus fort que les autres.

    Je comprend pas les accusations.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 10 votes)
  • J-Man
    Soumis le 3 février 2016 à 5:08 | Permalien

    La finale GPE3 2010, on peut aussi ajouter que Boonen et Fletcha s’en faisaient mettre plein les dents depuis 40-50km. La fraîcheur pour rouler n’y était plus, du moins pour Fletcha, et Boonen laisse un trou ce créer. Je pense qu’une fois un trou de 5m fait Cancellara n’a jamais été repris, avant et après 2010. Au pire, des gars on pris sa roue dans la seconde (Gerrans Nibali MSR 2012) et même Nibali ne pouvait suivre.

    Au tour 2010-11, n’a-t-il pas dévissé tout le monde lors des CLMs après scan de son vélo ? Quand lui ou Tony Martin prennent un relais de 1km à 3km de l’arrivée pour lancer un sprinter, ya pas grand monde qui peut rester dans la roue et généralement l’élastique casse pas loin derrière. Imaginez alors ce faire mettre 3m en pleine face après 250km de survie par un de ses gars là.

    Ce ne sont certainement pas des preuves de non-triche, mais certainement des doutes raisonnables. D’autant qu’il n’y a pas de roue qui spin seule à l’arrêt dans ses histoires, mais que des perceptions d’accélérations relatives vues de haut et du body language pas si louche quand on y pense et compare. Il n’y a pas que Contador qui dansent et des Voeckler qui grimacent.

    De plus pour ce qui est de Flanders 2010, je n’ai pas la preuve là mais j’ai souvent entendu que plusieurs échappées seraient déjà passés sur le Muur plus rapidement que Spartacus…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 11 votes)
  • Trudo
    Soumis le 3 février 2016 à 6:00 | Permalien

    200 000€ et 1200 systemes de vendus. Il y en a des riches dans son coin en Italie lui. Et il doit lui meme etre tres riche. Ça ne se teint pas cet article de la Gazetta.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 13 votes)
  • nicoD
    Soumis le 3 février 2016 à 7:06 | Permalien

    Les impressions peuvent etre trompeuses et en particulier l’appreciation des differentiels de vitesse.

    Absolument d’accord avec Philippe

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • Donjuandodu
    Soumis le 3 février 2016 à 8:34 | Permalien

    Je n’y crois pas trop ces roues à 200,000 euros. Même si c’est le prix payé par Vino pour LBL.
    Si il y a un ingénieur qui connaît l’électromagnetisme, j’aimerais bien connaître son opinion. Ça prend une source d’énergie assez considérable pour générer un champ magnétique.
    Elles sont où les piles, le moteur?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • L'orignal
    Soumis le 3 février 2016 à 10:07 | Permalien

    Et si l’UCI diminuait le poids minimal du vélo, peut-être que l’attrait du moteur électrique deviendrait moins intéressant. Traîner du poids excédentaire sur 200km pour utilisation en fin de course serait pénalisant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • Michel M
    Soumis le 3 février 2016 à 11:09 | Permalien

    – Les théories du complot donnent accès à une vérité cachée, ce qui est valorisant pour celui qui reçoit le message.
    – Les théories du complot fournissent une logique unificatrice à des éléments apparemment disparates et non liés entre eux, ce qui est intellectuellement satisfaisant.
    – Les théories du complot identifient des coupables en tendant à interpréter tout événement ou conséquence d’un événement comme ayant été voulus

    etc, etc. (c’est « juste » du wikipédia)

    🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 10 votes)
  • Bernard
    Soumis le 4 février 2016 à 2:49 | Permalien

    Le discernement et la réflexion reprennent le dessus. A partir d’une histoire étrange d’une jeune fille naïve qui a peut-être ou pas « fauté », on voit sortir une article italien,non vérifié, un peu hallucinant, et toutes les interprétations émergent. Le Monde en profite pour ressortir son « tous dopés ».
    Aucune vidéo n’est probante et en ce qui concerne Cancellara, je crois qu’il est préférable de ne pas quitter sa roue quand il attaque, on ne le revoit pas. Il fait partie avec Boonen, Valverde et Contador des 4 plus grands champions des 10-15 dernières années.
    Pour Donjuandodu, je remets le lien de nicoD, cela est très bien documenté http://cyclingtips.com/2016/02/electromagnetic-wheel-motors-possible-in-theory-but-unlikely-in-practice/
    Et bravo aux courageux du vélo qui ne méritent pas le discrédit énoncé dans quelques messages! On peut essayer d’être lucide et rester bienveillant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 10 votes)
  • Patrick
    Soumis le 4 février 2016 à 3:01 | Permalien

    La conviction majoritaire des commentateurs ici est nette: Cancellara n’avait pas utilisé de moteur. Personnellement, la mienne est qu’il en avait utilisé un. Je constate que l’UCI n’a pas jugé utile d’ouvrir une enquête.
    A propos de la vidéo de Van Aert. Postulons qu’elle n’est pas truquée (ça doit pouvoir s’étudier, on va revenir à la volonté d’enquête). Ma conviction est que le cycliste qu’on voit à l’image a un moteur. Soyons clair. Bernard, Nico, Philippe, J-Man, Alain, etc…, quelle est la vôtre? Quand même, le gars est champion du monde. On cherche ou on ne cherche pas? Le message est important, non?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 10 votes)
  • Soumis le 4 février 2016 à 3:11 | Permalien

    vous voyez bien que c’est n’importe quoi cette roue…

    si quelqu’un comprend son fonctionnement !!?

    même là ils ne comprennent pas …

    http://www.veloruck.com

    http://www.matosvelo.fr/index.php?post/1785/la-roue-electromagnetique-possible-en-theorie-bien-moins-en-pratique

    de toute façon, ce serait déjà dépassé…il aurait déjà sortie le cadre à impulsion de particuleS qui permet de doubler la puissance du coureur…

    bien plus efficace 😉 bonne journée les cyclistes !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Jo Koba
    Soumis le 4 février 2016 à 3:28 | Permalien

    Je m’interroge. Pourquoi vouloir nier l’évidence ou porter le débat sur des querelles sémantiques. Un moteur électrique : dopage ou tricherie ? La question est futile et ne sert qu’à embrouiller. C’est la même chose du point de la morale : il y a un, deux, trois, cent … voleurs et quelques volés. Il y a une activité économique dont le résultat n’est pas lié à une concurrence libre et non faussée.
    Je crois dans les déclarations de Di Luca, il y a trois ou quatre ans, affirmant que l’utilisation du moteur est très répandue, je crois que les images permettent d’accuser (et pas seulement de mettre en doute) un certain nombre de « champions », … Je crois qu’un jeune coureur sait, aujourd’hui, que s’il veut faire carrière, il lui faudra prendre des risques et « brûler » quelques feux rouges pour avoir son quignon contractuel et pouvoir entrer dans le jeu.
    le travail de certains journaux, la gazzetta dello sport au premier chef, est salutaire. Qu’attend-on du côté de l’Equipe pour ‘balancer’? Je me souviens de très bons papiers de l’excellent Philippe Brunel qui permettaient de comprendre la virulence de l’épizootie motorisée cycliste…

    Vroum, vroum…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • nikko
    Soumis le 4 février 2016 à 3:31 | Permalien

    Je m’aperçois qu’il ne sert à rien d’identifier les commentaires par leur numéro quand on veut s’y référer parce qu’il semble que viennent s’y intercaler ceux pour qui il y avait demande d’approbation de l’administrateur. Pa&s facile de s’y retrouver 😉

    Pour revenir à Cancellara, je ne peux pas « être persuadé » qu’il a triché. Ce que j’ai vu sur les images des Flandres et de Roubaix m’a surpris, me laisse dubitatif, mais je ne peux rien affirmer, d’autant que je ne connais rien (je veux dire que je ne pratique pas et n’ai pas pratiqué) au cyclisme de haut niveau. Il est évident que pour moi, simple cyclo du dimanche, tout ce que font les pros ne peut être que hors norme.

    Pareil pour Van Aert, je n’ai jamais assisté à un cyclocross. Alors difficile de dire ce que doit faire ou ne pas faire une roue qui patine dans la boue.

    Sale époque quand même que celle-ci, où l’on en vient à douter de tout (moi le premier).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • alain39
    Soumis le 4 février 2016 à 5:21 | Permalien

    Je me suis revisionné moult fois la vidéo de van Aert et sauf montage il y a vraiment un pb. Il m’a fallu un petit moment pour bien disséquer et identifier clairement ce qui me choquait dans ces images furtives.
    Certes la roue semble commencer à patiner avant que Van Aert pédale. Une fraction de seconde et il est donc difficile d’avoir une certitude tellement c’est simultané. On peut se dire que si il a un moteur j’imagine que le déclenchement du moteur entraînant le pédalier entraîne indirectement ses jambes qui simultanément poussent sur les pédales.
    C’est tout de même pas totalement probant.
    J’ai poussé plus loin et je me suis concentré sur sa position sur le vélo.
    Ses jambes: Au moment où la roue patine il a sa jambe gauche en haut et celle de droite en bas. Donc il n’est pas dans une situation idéale pour développer le plus de puissance puisqu’étant au point mort de la rotation. Pire encore il fait même un léger rétropédalage avant de patiner. Pourtant immédiatement la roue patine très vivement et il en perd même son équilibre devant écarter immédiatement sa jambe droite et pencher le haut de son corps sur la gauche. Preuve qu’il est en déséquilibre et donc dans une situation ne permettant pas de maintenir sa pression sur les pédales.
    Pourtant il maintient l’accélération qui semble d’ailleurs linéaire et donc non affectée par ce déséquilibre. On a là un souci car c’est contraire à la physique.
    Mais ce qui m’a le plus choqué c’est que le patinage qui normalement doit faire basculer son corps vers l’avant génère l’inverse. En effet, lorsque la roue patine le corps est emporté par la poussée sur les pédales. En patinant les pédales se dérobent et donc le coureur part immanquablement vers l’avant. Essayez et vous verrez c’est immanquable.
    En l’espèce ce n’est pas le cas.
    D’où ce sentiment qu’il est propulsé. C’est ça qui interpelle notre regard car notre cerveau s’attend à le voir soit arrêter de pédaler pour retrouver son équilibre soit continuer à pousser et basculer vers l’avant.
    Et bien non contre toute attente bien que perdant l’équilibre avec un vélo qui échappe à son contrôle il reste dans la même position sur la selle et maintient les RPM.
    Qui a fait du cyclo cross sait que la technique consiste à maîtriser son vélo (art de la trajectoire, équilibre etc…) pour être en mesure de transmettre la puissance à la roue arrière. Au cas d’espèce Van Aert n’est pas dans ces conditions et ne peut pas maintenir l’accélération. On est dans la même situation qu’Hesjedal avec une roue à l’arrêt qui reprend sa rotation. Physiquement je ne sais pas l’expliquer sans existence d’une force de substitution à celle musculaire.
    Je suis certain que l’usage de ces moteurs s’est généralisé et que l’UCI a pris cette jeune belge pour calmer le jeu. la réaction immédiate de Froome qui demande plus de contrôles démontre bien qu’il y a un vrai sujet. Il a fait la même demande pour le dopage normal.
    En 2010 Cancellara avait balayé l’argumentaire et pas demandé le contrôle des vélos.
    Aujourd’hui on comprend qu’il n’est plus possible de balayer d’un revers de la main cette découverte et donc tout le monde va demander des contrôles strictes. reste le dopage normal sachant que le moteur électrique n’est pas du dopage mais de la triche pure et simple et tous savent que la hiérarchie se fera seulement à la seringue.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 21 votes)
  • nicoD
    Soumis le 4 février 2016 à 5:32 | Permalien

    Pour Van Aert ma position: pas de velo truqué car
    1. trop risque apres la decouverte chez les U23
    2. la video n est pas probante selon mon interpretation

    Pour Cancellera: pas de moteur non plus

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 14 votes)
  • Bruno
    Soumis le 4 février 2016 à 8:30 | Permalien

    Je peux comprendre les doutes (même si le milieu pro et même le milieu amateur nous ont habitué à tous les excès). J’ai personnellement peu de doute que les pros s’y sont essayés, malheureusement.
    Mais l’argument « pas de vélo truqué car trop risque après la découverte chez les U23 » n’est ici pas valable, puisqu’il s’agit d’une épreuve de coupe du monde, **avant** la « découverte » (ils ne portent pas les maillots nationaux). Certes, gagnée par Van der Poel et non Van Aert !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Philippe
    Soumis le 4 février 2016 à 9:28 | Permalien

    Mon dernier commentaire sur la video de Van Aert…

    Il n’y a pas de doute : s’il avait un moteur, on ne le verrait PAS à partir de cette video. Ce moteur serait sans doute un moteur du type comme celui trouvé chez la belge U23 et qui ressemble (et qui est probablement) le Vivax Assist, qui entraîne le PÉDALIER. La roue arrière NE PEUT DONC PAS TOURNER avant que le moteur entraîne le pédalier. Que ce soit les jambes du mec ou le moteur, on n’y verrait pas la différence.

    Même chose avec la video de Ryder Hesjedal (et on se demande pourquoi il ferait fonctionner sa précieuse assistance dans une descente…)

    Si on voit la roue arrière tourner AVANT le pédalier, il s’agirait donc de la fameuse (ou chimérique) roue électromagnétique dont parle la Gazzeta. Celle-ci coûterait 200000 euros, ce dont je doute que l’on investirait en cyclocross, d’autant plus que les coureurs Elite ont 4 vélos à disposition pendant une course. De plus, la puissance disponible serait de 20 à 60W, suffisante pour faire la différence dans un col mais à mon avis pas suffisante pour faire déraper une roue arrière dans la boue.

    Peut-être que Van Aert et MVDP sont simplement des extra-terrestres. Leur capacité physique et la technologie qu’ils déploient nous sont inconnus et sans limite.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 9 votes)
  • alain39
    Soumis le 4 février 2016 à 10:36 | Permalien

    @philippe. Je comprends que l’axe de pédalier étant entraîné le coureur se remet à pédaler mais quasiment immédiatement full gaz.
    C’est pourquoi la reprise du pédalage est immédiate et que pour moi on ne peut pas se fonder sur ce seul constat pour de faire notre religion.
    Par contre c’est l’absence de conséquence de cette violente perte subite d’adhérence sur sa position sur le vélo et le maintien de l’accélération qui sont étonnants. Cette vidéo donne le sentiment qu’il est propulsé et donc le vélo semble muni de sa propre force de propulsion. Franchement vu la vitesse à laquelle la roue patine on comprend qu’il appuie à fond et il devrait être totalement déséquilibré vers l’avant ou arrêter de pédaler aussi fort et donc ralentir son accélération. C’est pas le cas et on se demande comment il fait avec un ressenti image qui donne un mouvement irréel.
    Pour Hesjedal il est évident que si il y a un moteur il n’est pas dans le tube de cadre mais alors inséré à la roue. En effet les pédales restent fixes et l’axe de pédalier semble soumis à aucune force.
    Possible comme technologie? Je ne sais pas mais franchement la roue après avoir heurté le sol avec le coureur encore attaché à ses pédales et le vélo quasi à l’arrêt la roue devait être à l’arrêt. Et pourtant elle est toujours en rotation. Toutes les expériences faites sur internet ne sont pas dans une situation identique puisque elles partent d’une roue tournant à vive allure dans le vide avant d’être projetée à terre. En l’espèce la roue est déjà à terre. C’est totalement différent. Si la moto n’avait pas roulé sur la roue on aurait pu voir combien de temps allait durer ce mouvement rotatif du vélo.
    Il reste donc le bénéfice du doute faute d’enquête faite au moment de l’incident. Le climat actuel les expériences passées le doute se transforme en suspicion sur l’usage généralisé de motorisation dans le peloton.
    C’est la période qui veut ça et c’est bien là que réside une grande partie du problème: on ne croit plus en rien tellement on nous a menti par le passé et que les instances semblent faibles et souvent compromises.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  • JW
    Soumis le 4 février 2016 à 11:27 | Permalien

    La video de Van Aert est de la course de Hoogerheide la semaine avant les CdM. Je crois qu’il n’aurait pas osé sur le CdM après « l’incident », ce qui ne l’a pas empêché de gagner.

    Par contre, C’est vraiment limite sur la vidéo, le rétro pedalage ne correspond pas avec la vitesse de rotation de la roue. (il aurait du mettre des collants noir Zipp au lieu des blancs, qui nous laissent estimer la vitesse de rotation de la roue). On dirait vraiment qu’il engage qq chose et la roue se met a tourner.

    https://www.youtube.com/watch?v=Gr_r5H8NAf4
    Sur le premier tour à 5:15 (qualité de la vidéo un peu meilleure?)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 4 février 2016 à 1:00 | Permalien

    Van Aert

    Voici des images HD répétées au ralenti. A voir.

    La présence du moteur est beaucoup moins probante. Il pédale en même temps qu’il spin. Une illusion par un léger saut d’image est plus probable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Maxime Maltais
    Soumis le 4 février 2016 à 1:06 | Permalien

    67 commentaires ! Est-ce un record pour la flamme rouge ?

    En tout cas ce dernier article fut un MOTEUR de discussions et de débats.

    Merci.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 4 février 2016 à 2:05 | Permalien

    Van Aert

    Voici des images HD répétées au ralenti. A voir.

    La présence du moteur est beaucoup moins probante. Il pédale en même temps qu’il spin. Une illusion par un léger saut d’image est plus probable.

    voici le lien http://gfycat.com/ReadyGlamorousAmericanwirehair#?speed=0.25

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Flos
    Soumis le 4 février 2016 à 2:12 | Permalien

    J’ajoute mon grain de sel, en tant que monteur vidéo de profession j’ai étudié la vidéo et il faut être de mauvaise foi pour dire que la roue est propulsée par la seule force du cycliste (qui deviendra champion du monde une semaine plus tard…) Notre ami à du mal à contrôler son vélo, tellement la relance (non provoquée) est puissante

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 10 votes)
  • nicoD
    Soumis le 4 février 2016 à 2:28 | Permalien

    ok au temps pour moi pour mon point 1. Pas la meme course.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Vincent C
    Soumis le 4 février 2016 à 7:05 | Permalien

    Pourquoi vous vous arrêtez sur la vidéo de Van Eart? Celle de Femke Driessche est drôlement plus éloquente sur un moteur. Même genre d’accélération de Cancellara qui laisse les autres avoir l’air de cadettes.

    En plus, elle au moins, ils l’ont prise au fait. Elle a triché, ils ont des preuves et nous on a des images en plus.

    http://cyclinghub.tv/post.php?id=1255

    Pour moi comme Patrick, c’est d’une évidence, même pour Cancellarra qui est réputé pour être très tatillon sur son matos. Il utilise les bearing Gold Race, une espèce de bearings de pédalier ceramic supersonic à la noix qui vous donne supposément 2,5sec au km.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Jean-Luc
    Soumis le 4 février 2016 à 9:12 | Permalien

    @Flos J’ai regardé la vidéo plusieurs fois et sincèrement je ne vois pas en quoi elle puisse être une preuve que le coureur bénéficie d’un moteur. Patiner dans la boue lors d’un cyclocross ne me semble pas exactement quelque chose d’irréaliste et de la a affirmer que « le coureur a de la peine à contrôler son vélo » désolé mais je ne le vois pas non plus. Ou en tout cas pas de plus ni moins que le coureur qui le précède. Il ne s’agit pas d’une course sur piste, que diable !
    J’irais même jusqu’à dire qu’il faut être de mauvaise foi pour penser que cette vidéo présente une preuve irréfutable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 11 votes)
  • Patrick
    Soumis le 4 février 2016 à 11:48 | Permalien

    Vincent. S’intéresser à la vidéo de Va

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 4 février 2016 à 11:56 | Permalien

    Vincent. S’intéresser à la vidéo de Van Aert? Parce qu’elle existe! Parce qu’il est champion du monde! Et à propos de Cancellara à l’époque, il y avait le travail de Cassani, Durand, Eurosport, Sport et Vie, les réactions de Riis, de l’UCI…
    Jean-Luc. Ma « mauvaise foi » s’appuie sur le fait que pour patiner, et à ce point là, il faut quand même qu’il y ait une poussée!
    Je précise que selon Cycling News l’UCI recherche aussi des moteurs dans les roues (arrières, je présume!). Pourquoi pas dans l’axe?
    J’ai lu que le vélo de Driessche avait un moteur dans le pédalier. Ce que tend à montrer la vidéo de Van Aert est que son vélo a un moteur dans la roue.
    Je réitère la diffusion de la proposition de Guimard: des vélos plombés (roues aussi), comme à la belle époque!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Patrick
    Soumis le 5 février 2016 à 12:16 | Permalien

    Le vélo pro, c’est aussi ça: Kai Reus est à Bessèges, 7ème du général à ce jour.
    Kai Reus, toute une histoire pour un homme, évoquée par quelques commentateurs il y a quelques années.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 5 février 2016 à 4:04 | Permalien

    Le nombre de messages atteste que cette vidéo interpelle beaucoup de monde.
    Les avis sont partagés et faute de contrôle des vélos on ne peut que faire des supputations. Personne ne peut apporter une preuve irréfragable et donc nous sommes dans un débat stérile qui ne peut déboucher sur aucune conclusion.
    Par voie de faisceau d’indice on peut seulement constater qu’un vélo électrique « camouflé » (système invisible puisqu’un mécano pro ne s’en rend pas compte) a été trouvé aux mondiaux. Pourquoi camoufler ce système si ce n’est pas pour tricher?
    Que depuis Cancellara des contrôles sporadiques ont été mis en place. Pourquoi si pas de risque?
    Que le patinage de Van Aert est étonnant et semble irréel. Pour l’instant l’intéressé est muet? Pourquoi on ne l’interroge pas?
    L’article de la Gazetta met en avant qu’il existe un marché et plusieurs technologies sont accessibles. Une entraînant le pédalier la seconde directement insérée à la roue. Pourquoi ne pas lui demander de faire de plus amples divulgations?
    On a même une estimation de cette seconde technologie et pour la première les prix sont sur internet (3000€). Ne peut-on pas pister les acheteurs de ces moteurs?
    L’UCI semble prendre ça très au sérieux et parle de généraliser les contrôles.Quand? Comment?
    Les coureurs eux-mêmes dénoncent cette possibilité de fraude et demandent plus de contrôles (Froome en premier). Ont-ils des informations plus précises à donner pour expliquer pourquoi ils pensent qu’il y a un risque?
    Des commentateurs ex professionnels s’étonnent en direct de certaines performances et parlent de vélos qui avancent tous seuls. En savent-ils plus?
    D’anciennes gloires nous alertent sur ce risque (Lemond, Di Luca etc…). Leurs antennes dans le peloton les ont alertés? Qui? Quand?
    Je suis un simple juriste et à ce stade d’instruction du dossier par application de la méthode par faisceau d’indice on ne peut que constater qu’il existe un dossier avec des questionnements et des réponses à obtenir.
    Il existe trop d’éléments convergents pour évincer cette technique de triche.
    En toute logique les instances devraient lancer une enquête avec le soutien de la police et procéder à des perquisitions chez les vendeurs (les paiements sont des preuves), les équipes, les coureurs et entraîneurs.
    Sans ces enquêtes nous plaidons dans le vide et par application de la présomption d’innocence on ne sanctionnera personne faute de preuve irréfragable.
    Le comportement de l’UCI, des fédérations, et mêmes des sponsors, de coureurs va donc être crucial car ce sont eux qui ont intérêt à agir et qui disposent de certaines réponses.
    La question est: tout ce petit monde veut-il faire éclater la vérité?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 5 février 2016 à 5:10 | Permalien

    Alain 39: vérité et cyclisme ne vont pas ensemble, ils sont même antinomiques!
    Les seules bribes de vérité ne nous viennent que de la justice ou des douanes lorsqu’ il y a trafic( dopage )
    Les fédérations ne dévoileront pas grand chose ou à défaut prendront quelques petits poissons pour l’ exemple.
    Il existe des constructeurs de ces machines « motorisée »
    pourquoi des enquétes de police ou tout au moins de journalistes n’ existent pas? En France nous payons une redevance pour la télé publique, celle ci diffuseur attitré des événement cyclistes nous devrait au moins une enquéte sérieuse pour faire apparaître enfin la vérité. A l’issue de celle ci, si les doutes ne sont pas dissipés, une décision d’ interrompre toute diffusion devrait étre prise, car j’ ai le sentiment que l’ on nous prends pour des gogos et des payeurs.
    Depuis 6 ans maintenant nous demandons la vérité. certains et non des moindre semblent la connaître, alors avec eux faisons cesser cette mascarade.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • alain39
    Soumis le 5 février 2016 à 6:06 | Permalien

    http://www.gazzetta.it/Ciclismo/03-02-2016/volta-valenciana-bici-terra-ruota-continua-girare-video-izaguirre-140533589109.shtm
    Regardez cette vidéo.
    Sommes nous victime d’un effet reflet ou est-ce que la roue tourne?
    Personnellement je pense que la roue ne tourne pas.
    Par contre le comportement du coureur est étonnant.
    La chute est violente et immédiatement on se doute que le vélo a pris un choc. Le protocole habituel est d’ailleurs immédiatement appliqué avec un mécanicien qui tend un nouveau vélo.
    Le coureur s’obstine à repartir avec le sien.
    Pour quelques mètres plus tard se rendre à l’évidence et prendre le vélo de substitution.
    Mais ceci ne peut être sanctionné.
    Tout ceci pour illustrer l’ambiance déplorable qui entoure dorénavant ce sport. Toute vidéo un peu étonnante risque de faire le buzz autour du dopage mécanique.
    C’est très dommage et donc renforce le besoin de mener une réelle enquête sur ces fichus moteurs pour éviter que des coureurs sains deviennent des victimes par ricochet.
    Il faut toujours garder à l’esprit que si on laisse des comportement anormaux proliférer ça finit par rejaillir sur tous. Les gens honnêtes ont intérêt à la vérité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Patrick
    Soumis le 5 février 2016 à 6:23 | Permalien

    erreur 404

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • flos
    Soumis le 5 février 2016 à 7:26 | Permalien

    http://www.gazzetta.it/Ciclismo/03-02-2016/volta-valenciana-bici-terra-ruota-continua-girare-video-izaguirre-140533589109.shtml

    c’est un effet d’optique pour le coup, ça le fait plusieurs fois sur la video et la roue ne tourne clairement pas

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • nikko
    Soumis le 5 février 2016 à 9:14 | Permalien

    http://www.gazzetta.it/Ciclismo/03-02-2016/volta-valenciana-bici-terra-ruota-continua-girare-video-izaguirre-140533589109.shtml#

    Sinon clic droit puis recherche google pour…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Bernard
    Soumis le 5 février 2016 à 1:41 | Permalien

    Je vais rejoindre ici Alain 39. On a un doute sur la roue d’Izaguirre, mais le reflet, le mouvement de la caméra peuvent suffire.
    Ion Izaguirre a un comportement qui peut-être celui de quelqu’un à la fois stressé et un peu sonné par la chute, donc manquant de lucidité. Mais c’est vrai que le doute est installé et qu’il peut concerner tout le monde. Buzz ou réalité, l’UCI doit expertiser très vite et très bien, sinon les courses risquent d’être toutes discutées et le comportement des cyclistes disséqué, dans une atmosphère un peu ¨parano…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 5 février 2016 à 2:07 | Permalien

    moi ce qui m’interpelle ds la video de van amert c’est qu(il part quasi a l’arrêt et sur un demie quart de tour de pédalier la roue s’emballe direct (sentiment qu’elle fait bien un tour sur elle meme a très haute vitesse)

    Apres je ne sais pas si c possible ou pas sans aide mécanique fait bien un tour

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Patrick
    Soumis le 5 février 2016 à 2:15 | Permalien

    Tout simplement bigmouse. Et la vidéo à mon sens non probante de Izaguirre devra être traitée à part, et même après au vu de l’actualité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Soumis le 5 février 2016 à 4:25 | Permalien

    laurent !

    bon je pensais faire un peu d’humour dans ce débat de sourd avec mon « cadre à émission de particules pour doubler la puissance du coureur »…je suis certain qu’avec un bon petit montage graphique et quelques commentaires techniques, on génère quelques dizaine de commentaires…

    parce que ce n’est pas très sérieux comme analyse ce qu’on nous donne sur cette roue à 200 K€….cela ne nous rend pas crédible

    pas plus que les pseudo interprétations sur la roue Van Aert…un débat sans fin

    le débat est il là en fin de compte ? quand ces messieurs les ex-dopés pensent qu’il est beaucoup plus grave de doper son vélo que de se doper soi-même..On comprend mieux l’état d’esprit et l’attentisme du milieu….

    alors pourquoi ne pas afficher mon commentaire ? en quoi est il moins crédible que les autres ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Patrick
    Soumis le 6 février 2016 à 1:01 | Permalien

    Quand même, 200 000 euros, ça fait un peu beaucoup…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • bigmouse
    Soumis le 6 février 2016 à 2:01 | Permalien

    a priori, c’est la somme des ventes deja effectuées et non le prix de la roue source equipe ds les commentaires (donc méfiance)

    sinon bientôt les 100 commentaires ! pas sur que ce soit deja arrivé ca^^

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Thierry mtl
    Soumis le 6 février 2016 à 6:28 | Permalien

    Pour être certain de se rendre à 100, il faut amener lance armstrong dans les commentaires. Ca rate pas avec lui. Par exemple:
    Lance aurait-il monté plus vite qu’un vélo à moteur ?
    Je crois que oui pcq ´il avait un moteur interne de chez Ferrari.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • nicoD
    Soumis le 6 février 2016 à 6:41 | Permalien

    En parlant du pere Ferrari il disait d’ailleurs que l’aerodynamisme c’etait juste bon pour ceux pas capable d’avoir un bon moteur.

    Pis l’autre Ferrari il en a parle quelque fois sur son forum de la possiblite de moteur dans les velos. Il semblait plus ou moins y croire.

    N’empeche que maintenant – et en ce qui me concerne « ca me rend malade » – la seule chose dont on entend parler des qu’un gars tombe ou que ca roue patine est a-t-il ou pas un moteur? Et tous les charlantans qui font leur beurre sur la calomnisation du velo s’en donne a coeur joie. Y a vraiment tout un buisness derniere.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Philippe
    Soumis le 6 février 2016 à 8:41 | Permalien

    Je rejoins NicoD ici. C’est plus drôle. On est dans la psychose. Et les acteurs sont trop contents de voir le lambda voir des moteurs partout pendant que les problèmes sont ailleurs. Comme si les moteurs étaient magiques, surpuissants et omniprésents.

    Est-il possible qu’il y ait des moteurs? Oui. Cependant, c’est BEAUCOUP plus facile à détecter que le dopage. Trop, justement. Et jusqu’à présent une seule personne s’est fait prendre et probablement que les autorités savaient très bien où chercher à l’avance.

    Donc moi je décroche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Bernard
    Soumis le 6 février 2016 à 11:46 | Permalien

    Oui je rejoins aussi nicoD, depuis le début d’ailleurs. Non pas que le débat ne soit pas passionnant et il faut remercier Laurent de le laisser ouvert. Mais une roue à 200.000 euros pièce, on n’y croit pas. Le mécanisme électromagnétique est crédible (je vais le soumettre à des copains physiciens), mais complexe, fragile et certainement détectable.
    Quelques nouvelles de Ion Izagirre suspecté par la Gazatta del sporto. Ce bel équipier de Valverde et Quintana a été hier au coude à coude avec Intxausti pour la seconde place d’une belle étape du tour de Valence. Il est donc en forme (ou a acheté une deuxième roue…). Ou il va chercher l’argent, ce jeune homme, pour acheter sa roue? Movistar a un budget moyen, et on peut estimer que ce coureur ne gagne pas plus de 10.000 euros par mois. L’effet d’optique sur la roue qui tourne est presque assuré et son comportement est celui d ‘un homme précipité, ce qui est un peu normal dans un clm!.
    La question qui se pose est celui du buzz créé par le journal italien. On peut rappeler que les italiens n’aiment pas trop les espagnols dans le sport. Ils n’ont ni le Barça ni le Réal, ni Nadal, ni leur équipe de basket,et Nibali n’a pas encore supplanté Contador et Valverde. Alors rajouter du « dopage » lié à la machine sur le dos de leurs voisins ibères, pourquoi pas?
    Par contre ils ont toujours des ferraris. Imaginez un le jeune Izagirre qui a 200.000 euros. Que choisit- il: une roue qui risque de lui casser sa carrière, une ferrari ou une maison pour sa famille?
    On espère que l’UCI accélère et aille plus vite qu’un escargot pour résoudre cette affaire qui, vraie ou fausse, est très dommageable pour le cyclisme

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • Bernard
    Soumis le 8 février 2016 à 2:10 | Permalien

    Le journal l’Equipe croit à l’info et dans les commentaires, la Sky est directement accusée
    http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Le-moteur-c-est-deja-depasse/630762

    Pour un journal français de vulgarisation scientifique qui décrit la possibilité technique,l’utilisation de cette roue est peu crédible
    http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/transports/20160203.OBS3926/cyclisme-le-moteur-electromagnetique-est-il-la-panacee-pour-tricher.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 8 février 2016 à 5:08 | Permalien

    Allez on n’est pas loin des 100 contributions.
    Au risque de me répéter, j’ ajoute encore une fois la mienne. Ce doit étre la 3 ou 4iéme dans cette rubrique. Si les contributeurs sont assez partagés, je vous avoue encore une fois mon sceptiscisme face au milieu cycliste.
    Je visionnais à nouveau ces jours-ci la video édifiante du Sieur Hesjedal, a peine relevé de sa chute, il n’ a de cesse que tenter d’ arréter sa machine devenue soudainement diabolique et qui entame une danse( quelque peut gracieuse certes) heureusement ou malheureusement entravée par la roue d’ une moto. Suite à une chute, après avoir glissé sur la route, la vitesse du couple cycliste-cycle s’ annule. Dans ce cas, je ne vois pas comment la bicyclette peut reprendre de l’ energie cinétique, sauf a étre précisément mue par un moteur, qui aurait pu se déclencher lors de la dite chute.
    D’ autres témoignages ou images sont édifiants:
    Di Luca: 90% des cyclistes du Giro sont « motorisés »
    Les images ou expériences proposées par Cassani( le sélectionneur Italien) ou Boogaertsont sans équivoque.
    Les « envolées nordiques » de Cancellara sont infiniment suspectes et l’ on sait quelles furent entourées de multiples changement de montures, par ailleurs injustifiées.
    Le président de l’ UCI lui même, reconnaît le probléme et veut depuis quelques années, résoudre la question, c’est bien un comble, que devant posséder de pas mal de moyens il n’y arrive pas! Pareil pour l ‘union Européenne de cyclisme qui demande que le l’ affaire soit enfin prise au sérieux.
    Par ailleurs des voix s’élèvent ( Lemond, Madiot…) ces gens là étaient ou sont encore dans le milieu, ils ne parlent pas pour rien et doivent savoir ce qu’ils disent.
    Comme pour dissiper tout doute, l’ histoire Belge du cyclo cross vient confirmer les faits: ce n’est pas possible, c’est sur, alors Messieurs des instances agissez et vite, la crédibilité de notre sport déjà très entamée( dopage « classique », abris derriére motos, combines, chutes provoquées……) est un enjeu vital. Ce sport, par ailleurs magnifique est mourrant.
    Signé: un ancien amoureux du cyclisme cruellement dépité

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Patrick
    Soumis le 8 février 2016 à 7:39 | Permalien

    Bernard, tu te focalises sur le prix avancée de la dite roue, et sur le cas de Izaguirre. Je pense que tu te saisis d’infos peu probantes pour éviter complètement la vraie question d’actualité: la vidéo du champion du monde de cyclo cross. Parce que là il y a matière…
    Mica y revient, ouf. Poussons à la roue pour que l’UCI agisse et vite. Parce que le silence, c’est mauvais, très mauvais…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Bernard
    Soumis le 8 février 2016 à 8:18 | Permalien

    Bon, Patrick, cela fera 100. L’accusation première de la Gazzetta del sporto parle du peloton pro et c’est la chute de Ion Izagirre qui illustre leur accusation. On a le droit de réagir sur ce point précis.
    Par contre, on est tous d’accord pour que l’UCI agisse vite et que le silence, mortifère sur cette histoire là, ne règne pas. Les journaux sportifs ne sont pas à la hauteur. C’est dans les blogs (ici) et commentaires (toute une série d’interventions sur l’article de l’Equipe rend l’accusation des Sky plausible) que l’on apprend le plus. A clarifier au plus vite,sinon on signera tous comme mica.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!