Douteux ?

Il faut lire cette courte entrevue avec Éric Boyer, ancien coureur pro (notamment chez Z avec Greg LeMond) et maintenant manager général chez Cofidis.

Comme quoi il n’y a pas qu‘à La Flamme Rouge qu’on se pose certaines questions.

2 Commentaires

  1. toutouille26
    Soumis le 21 juillet 2005 à 6:35 | Permalien

    nous on perd un peu de spectacle , mais certains (pantani, jimenez) perdent bcp +…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Soumis le 21 juillet 2005 à 2:04 | Permalien

    L’ALTRUISTE OSE A MENDE

    Savoldelli vainqueur au sprint après avoir chassé toute la journée… Hincapie vainqueur d’une étape de montagne… On attend avec impatience la victoire de Sheryl Crow sur les Champs-Elysées, elle qui a déjà gagné le cœur de son bel androïde. Toucher le pompon du mousse, ça porte bonheur. Pourtant, Armstrong ne pourra éviter un contrôle sanguin inopiné le soir de son arrivée à Mende. Alors, Lance à l’amende ? Quand on connaît la qualité de ce type de contrôle, on reste songeur.
    Par contre, ce jour, pas de Discovery dans l’échappée, mais nos trois petits cochons français, Vasseur, Da Cruz et Voeckler passé de son statu de star à celui de tsar déchu, courant la toundra Lozérienne à la recherche du temps perdu, pour finir crucifié au sommet de la Croix-Neuve, mont Golgotha d’un idéal national défaillant. Le grand méchant loup ne leur fera don d’aucun passe-droit, même si l’on ouvrit la porte au Cruz un court instant. Serrano , l’homme aux jambons espagnols, ne fera qu’une bouchée des envies hexagonales, laissant à distance la main de Vasseur dans la culotte d’un zouave belge qui rêvait d’une consécration le jour de sa fête nationale.
    A une dizaine de minutes, l’homme blanc, le bien-nommé Rasmussen, perdait là ses dernières prétentions et ses utopies d’homme du rang. On a toujours besoin d’un petit pois chez soi, ne sera pas la devise des quatre mercenaires, Armstrong, Basso, Ullrich et Evans demandant et obtenant le divorce d’avec l’usurpateur. Il touchera néanmoins, une pension alimentaire conséquente.

    Nous attendons la touche finale de Armstrong, ce samedi, pour le « contre le maître », cimetière des éléphants dans lequel Ullrich pourrait très bien finir sa route.

    Amen !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!