Deux beaux tocards

Je préfère vous avertir: ce texte est une réaction "à chaud", gonflé de toute ma passion pour le cyclisme. Je m'écarte donc volontairement, l'espace d'un texte, de ma rigueur habituelle.

Quels tocards !

Je parle évidemment des frères Schleck.

Et je suis aujourd'hui ravi. Ravi d'avoir vu Cadel Evans les moucher à 24h de l'arrivée à Paris. Evans mérite de gagner ce Tour de France. Il se reprend pour un Tour de France 2008 perdu sur une défaillance dans le dernier clm. Oui, Pantarules, j'ai titré un texte "Cadel Evans a gagné le Tour" en 2008. Je n'en ai pas honte. Parce que c'est ce qui aurait dû arriver. Face à Carlos Sastre, Evans aurait dû faire exactement ce qu'il a fait aujourd'hui. Ca ne s'est pas passé comme ca, le cyclisme n'est pas une science exacte, je m'étais trompé et je l'admets.

Mais aujourd'hui, Evans s'est bien repris. Il a mouché les deux frères Schleck qui, ce soir, ont vraiment l'air de deux cons, c'est tout ce qui me vient à l'esprit.

Pour moi, ca s'est joué hier sur les pentes de l'Alpe d'Huez.

Je revois Kim Andersen, le directeur sportif de Leopard, crier aux deux Schleck les écarts sur Contador. Ils avaient pourtant Cadel Evans sur le porte-bagage !!! Il était évident que Contador, une minute devant mais quatre minutes derrière au général, n'était plus une menace pour le maillot jaune. Evans oui. C'était évident pour tout le monde. Sauf eux il faut croire.

Vous allez me dire que les Schleck étaient au taquet dans l'Alpe. Je n'en crois rien. La preuve, c'est Evans qui leur a placé un démarrage dans les gencives sur la dernière rampe avant d'atteindre le village de l'Alpe d'Huez. Andy a répondu immédiatement, prouvant qu'il en avait encore sous la pédale.

Les Schleck ont prouvé hier sur les pentes de l'Alpe d'Huez qu'en matière de sens tactique, ce sont deux gros nuls. Deux tocards de première. Il était évident qu'ils se trompaient d'adversaire: ce n'était pas Contador la menace, c'était Evans dans leur roue!

Evans devait être mort de rire. Le tempo, élevé mais régulier, des deux Schleck lui convenait à merveille. Les frères Schleck lui ont servi le Tour sur un plateau.

Ce qu'il fallait faire? Franck devait attaquer tôt dans la montée pour obliger Evans à travailler. Andy aurait alors eu le beau jeu, celui de suivre puis, dans le cas où Franck serait rejoint, de contrer. Evans aurait pu être à 3min hier soir…

Andy était au taquet ? Je pense que non, encore une fois. Et puis merde, c'est le Tour de France. Quant on joue le Tour de France, il faut savoir se sublimer. Comme Laurent Fignon en 1989 dans la montée de l'Alpe d'Huez. Guimard, un grand directeur sportif, l'a exhorté d'attaquer dans le final, il n'y avait plus le choix. Fignon refusait, affirmait qu'il était à bloc. Guimard a poursuivi, l'exhortant plus encore. Fignon a finalement attaqué à 4km du sommet et largué LeMond. L'histoire a prouvé que ca n'a pas été suffisant pour que Fignon gagne le Tour, mais il a joué ses cartes jusqu'au bout.

Hier, Andy Schleck n'a rien joué du tout. Et son frère ! Je vous le demande: qu'est ce que Franck a fait de concret sur ce Tour pour aider son frère à gagner? Pour moi, rien du tout. Il devait attaquer hier au pied de l'Alpe d'Huez pour obliger Cadel Evans à faire des efforts.

Bref, je suis ravi que Cadel Evans remporte ce Tour de France, le premier Australien à le faire. Je suis encore plus ravi qu'Andy et Franck l'aient perdu. Ils ont l'air de deux beaux tocards ce soir. Des millions d'euros investis pour Team Leopard. La meilleure équipe du monde. Le Tour de France. Mais à quoi pensaient-ils dans l'Alpe d'Huez nom de Dieu ??? Et ne parlons pas de leur directeur sportif Kim Andersen. C'est Bjarne Riis qui doit être mort de rire!!!

C'est bien simple, je ne me souviens pas de pareille connerie tactique dans l'histoire du Tour de France.

17 Commentaires

  1. Louis sur Lapierre
    Soumis le 23 juillet 2011 à 2:13 | Permalien

    Moi Laurent, je suis bien déçu que F « Shlack » ait pris le 3e rang devant Thomas qui, malheureusement, si je m’en remets à Bernard Vallet sur Évasion, s’est fait « roulé » par manque évident de tactique de son directeur qui a sauvé sa face en se faisant interviewé avec Rolland après la victoire de son poulain. Cet interview, du vrai patinage de fantaisie, si vous voyez ce que je veux dire ! Pauvre Bernodo, allez aux douches ! Et vive Thomas Voeckler, le seul qui m’a fait vraiment vibré sur ce Tour 2011, et sûrement pas Evan l’ennuyeux et suceur de roue sauf dans le Galibier il y a deux jours !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. toutouille26
    Soumis le 23 juillet 2011 à 2:32 | Permalien

    ce que tu comprends pas, c’est que les schlecks étaient fatigués; andy de ses échappées; ce n’est surement pas parce qu’il a réussi à suivre evans qu’il l’aurait laché sur une accélération, surement pas d’ailleurs vu comme evans était frais; quant à contador, s’il prend 2 ou 3 minutes à l’alpe et 2min au clm il gagne le tour (si andy roule pas dans l’alpe… 2 ou 3 min pour contador) et le passé avec sastre nous montre que…
    aukourd’hui il avait plus de gasoil, beaucoup étaient très fatigués: j’ai vu de près casar, basso…
    Il faut reconnaitre que le médecin d’evans a fait malheureusement très fort: il est la depuis le début du tour, dans la montagne pas une défaillance, jamais essouflé lors des interviews; c’est peut etre aussi lui le vainqueur

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. PANTARULES
    Soumis le 23 juillet 2011 à 3:03 | Permalien

    Bon, il faut reconnaître la supériorité de CADEL sur ce Tour.. Chapeau, je ne vois pas comment il aurait pu être battu.

    Dans le Galibier, il a été tout simplement énorme, ne pas oublier qu’il y avait vent de face…
    A la pédale et en attaquant dans les Pyrénnées, les SCHLECK ( il est vrai omnubilés par CONTADOR ),ne lui auraient pas pris plus que ANDY au Galibier !
    Je maintiens que ANDY n’avait pas les jambes à l’ALPE, et que, encouragé par son chrono de l’an passé, il pensait que 57 s suffiraient… C’était mésestimer la forme de CADEL, qui a fait un chrono monstrueux…

    Maintenant, il ne suffit pas de dire  » il faut attaquer !!! » en sautant comme un cabri sur son siège !!!!! Dire que ANDY aurait pu prendre 2mn à EVANS dans l’ALPE est une abérration, quand on connaît la robustesse de l’australien !!!

    Le regretté FIGNON l’aurait certes crier, mais lui-même, dans les Tour 86, 87 et 91, alors qu’il était inférieur aux premiers, ne l’a jamais fait !

    Pour finir, encore un grand Bravo à EVANS, qui n’est pas un suceur de roues, cf le GALIBIER !!!!

    Un suceur de roues, c’est LEMOND en 89 qui n’avait pas, LAMENTABLEMENT, donné un coup de pédale dans l’étape de VILLARD DE LANS par exemple !!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. Pat le Guen
    Soumis le 23 juillet 2011 à 3:31 | Permalien

    Cadel mérite son tour!!
    Il n’était pas vraiment plus fort que les autres dans la montagne mais il a fait ce qu’il fallait quand il fallait. Et il a été assurement plus malin que certains autres.
    C’est vrai que dans les cols c’est moins impressionant à voir que les Armstrong, Contador ou autres rois de la transfusion sanguine. C’est vrai que ça manque un peu de panache, mais au moins ça à l’air beaucoup plus crédible.
    Ce dernier Tour est le plus crédible depuis plus de 15 ans. Tous les coureus sans exeptions sont fatigués, très fatigués. Si on a pas vu plus d’attaques c’est tout simplement que personne ne pouvais donner plus. Contador il en voulait bien sû, il n’a pas perdu son panache le grand champion bien sûr, mais depuis qu’il est végétarien (fini le steak!!)ça marche moins bien faut-il avouer. Il n’a jamais autant grimacé!
    Faut bien avouer aussi qu’on n’a jamais vu tous ces rois de la pédale arriver au sommet avec des tronches pareils, ils n’en pouvaient plus!
    Beaucoup plus de courreurs roulent à la même enseigne, je veux dire moins « chargé ». Ca nivelle les performances c’est sûr, mais pas forcement le spectacle car les meilleurs restent devant au Général. Par contre ça ouvre la porte aux seconds couteaux, ce qui est assez rare pour le souligner. Regardez tous ces (petits) français dans le top 15. Y’en a même un qui se permet de l’emporter dans les Alpes, au nez et à la barbe des grands cadors. Par contre fallait quand même pas pousser le vis trop loin en immaginant que l’un deux pourrait arriver en jaune à Paris. Ou alors s’aurait été à l’insu de son plein gré. Mais ils n’étaient « pas là pour ça » apparement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. ZK
    Soumis le 23 juillet 2011 à 3:35 | Permalien

    Je fais le même constat que Laurent sur le cas Fränk Schleck : il aura été concrètement inutile à son frère, du moins en ce qui concerne le vélo. À la rigueur, les plus indulgents verront un soutien psychologique. On regrette qu’il ne se soit pas exposé davantage lors des six étapes de montagne, surtout en voyant que son équipe n’était pas au niveau attendu.

    Je fais la même infraction aux bonnes manières que Laurent en qualifiant les Leopard de tocards, mais pas pour les mêmes raisons. Je continue de penser que les frangins étaient à bloc dans l’Alpe, comment croire qu’ils considéraient 57 secondes suffisantes s’ils avaient vraiment la possibilité d’en mettre plus ? Non, je pense qu’ils ont joué aux cons en escamotant les Pyrénées. Les Schleck ont sous-estimé le niveau d’Evans dans la montagne sur le long terme. Andy aurait dû insister dans les Pyrénées, car là, tout le monde a bien vu qu’il avait les jambes pour placer au moins une attaque décisive.

    Même avec Contador dans sa roue, il aurait dû poursuivre ses attaques, pourquoi pas collaborer, pour éliminer un rouleur dangereux. Sa fixation sur l’Espagnol, effective dans les Pyrénées, moins évidente dans l’Alpe d’Huez, lui aura coûté le Tour de France. C’est dire si Contador a pesé, d’une manière ou d’une autre, sur la course. Évidemment, tout cela est facile à dire derrière son clavier d’ordinateur… L’Espagnol doit certainement impressionner ses adversaires même lorsqu’il n’est pas au mieux.

    Enfin, comme Laurent, je trouve qu’Evans est un beau vainqueur, il a fait ce qu’il fallait, quand il le fallait, et n’a jamais couru à l’envers.

    Tout comme Laurent, ou presque ;-)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Dan Simard
    Soumis le 23 juillet 2011 à 4:34 | Permalien

    Cadel gagnera « par la porte d’en arrière » ce qui n’a pas fonctionné pour Ulrich jadis!

    Alors Laurent, nous ne te verrons pas porter un maillot « Leopard » de si tôt? :-)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. schwartz patrick
    Soumis le 23 juillet 2011 à 4:50 | Permalien

    Même si la plupart d’entre nous sait souffrir sur un vélo (enfin j’espère!) tout le monde bavarde, refait le monde, avec plein d’idées ,du pourquoi, du comment!Moi, je dis que nous ne sommes pas à leur place, en 3e semaine du Tour, en pleine fatigue physique et en plein stress psychologique , avec du dopage apparemment en baisse, çà se sent vraiment! Je dois rigoler quand je lis ou que j’entends « çà manque de panache »; trois semaines de tels efforts, c’est la gestion qui importe,tous les jours,être le plus vite à la ligne,sans chutes, sans pépins mécaniques,sans efforts,vite au massage et au sommeil, si toi tu roules pour la gagne, les autres font le spectacle et cette année, Evans le maudit a tout bien fait ! préparation et concentration maximum, pas de Giro, observation des frangins et de Contador en panorama et en technicolor, le tout sans grande équipe,en toute humilité avec en prime un super chrono très bien préparé! Ses trajectoires au cordeau et sa « vista » m’ont fait vibrer,du grand art! le petit bonhomme triste les a tous enrhumé,physiquement et tactiquement, chapeau monsieur Evans !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. Guillaume
    Soumis le 23 juillet 2011 à 6:01 | Permalien

    Voeckler aurait bien merite une place sur le podium…Les freres Schleck courent a l’envers, traumatises par Contador les annees precedentes, et oubliant qu’Evans etait le danger. Maintenant, qui de ces acteurs oseront de doubler avec La Vuelta, voire de tripler pour Contador ? Les Scheck devraient y faire un tour, et enfin gagner un tour majeur, non ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Flos
    Soumis le 23 juillet 2011 à 6:08 | Permalien

    Oui Andy et Franck auraient pu faire mieux, seul la victoire compte dit-on mais qui peut se targuer de faire 2 et 3 et d’être frère ? Je préfère de très loin un andy pratiquant un cyclisme  » à l’ancienne  » et un peu « romantique » qu’un mec qui calcule tout et gagne sans panache même si pour une fois Evans a su prendre ses responsabilités. Il a changé depuis son titre de 2009. Victoire de l’expérience et de la ténacité méritée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Max
    Soumis le 23 juillet 2011 à 6:36 | Permalien

    Je te trouve dur Laurent, même si c’est clair qu’ils ont pas optimisé leur chance et qu’ils ont fait des erreurs.

    Mais des attaques ils en ont tenté. Dans les Pyrénnées et dans les Alpes. Certes c’était mou et pas forcément très incisif, mais qui dit qu’ils étaient vraiment une jambe au dessus d’Evans?

    Il y a un mois et demi, tout le monde critiquait leur méforme chronique dans les ardennaises, au tour de Californie, au tour de Suisse… on les voyait déjà aux fraises et ils font 2 et 3. Evans quant à lui est tout simplement en état de grâce cette saison: Tirreno, la Romandie, et maintenant le tour, plutôt pas mal! et si sa blessure pour les ardennaises lui avait préservé une certaine fraîcheur? peut-être que le fait qu’il ait beaucoup moins couru que les années précédentes (et que ses concurrents) lui offre aujourd’hui le maillot

    Je suis pas spécialement fan de lui, mais je l’ai tout de même trouvé parfait sur ce tour. Toujours placé en première semaine avec 0 chutes, avec une équipe discrète mais très solide (sur le plat du moins). Deux CLM magnifiques qui attestent du sérieux de la préparation. Un pragmatisme tactique certes pas très beau à voir, mais incroyablement efficace. Il a fait des efforts quand il fallait en faire (à Gap, au Galibier), il a su se planquer et ne pas rentrer dans le jeu de grimpeurs le reste du temps. Je vois pas ce qu’on pourrait lui contester.

    Pour revenir aux Schlecks, saluons quand même Andy pour son raid superbe. Peut-être que c’est là son salut. Arrêter de se prendre pour un puncheur de course de côte du style Contador/Armstrong et se rapprocher du vrai style grimpeur au long cours, dans lequel il peut être redoutablement efficace (surtout avec un frangin planqué en cas de défaillance). Se focaliser sur ses qualités payerait peut être plus que de s’épuiser à devenir bon en CLM (ou il sera toujours moins bon que ses rivaux)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. zboy
    Soumis le 23 juillet 2011 à 6:53 | Permalien

    Evans, en infériorité numérique face aux Schlicks/Schlacks, face à Rolland/Voeckler, face à Sanchez/Contador a su en gagner un de façon intelligente. Faire l’effort qu’il fallait quand il le fallait. C’est une course d’endurance et de tactique et clairement il a su se faire presque oublier à son avantage, les Luxembourgeois n’en avaient que pour Contador.

    Et s’il n’attaque pas comme un débile, c’est peut-être parce qu’il ne prend pas de grosses pilules.

    Ce n’est pas parce que les années passent que l’ont devient bon au contre la montre, ça se travail. Pensez magique dans le cas des frérots ? J’sais pas moi ce qu’ils font comme travail dans ce sens mais la faiblesse est évidente et elle ils doivent la combler et rapidement !

    Evans le mérite, il s’est fait damner le pion dans les années passées par des coureurs au sang douteux. Et puis à 34 ans, il peut accrocher et sourire. Pour l’instant, je pense qu’il est sans tache.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. zboy
    Soumis le 23 juillet 2011 à 6:54 | Permalien

    pensée magique…s’.cusez

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Totoro
    Soumis le 23 juillet 2011 à 7:47 | Permalien

    Les Schleck n’ont pas seulement été nuls sur le plan tactique, ils ont surtout affiché un manque de professionnalisme. Passe encore qu’ils préfèrent le Tour de Suisse au Dauphiné, mais il n’ont clairement pas reconnu le parcours du CLM à fond alors qu’il y avait de nombreux virages très techniques.

    Même si cela n’aurait pas changé au résultat final, ils ont au moins perdu 30s sur Evans rien que sur les trajectoires avec plein de relances supplémentaires en fin de virage.

    Evans a gagné une étape, fini 2ème 2 fois, 3ème une fois sans compter le CLM par équipe (BMC 2ème). Pas mal pour un suceur de roues qui se prend le vent de face dans le Lautaret pendant 5 bornes et enchaîne par 7km de montée « seul » dans le Galibier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. plasthmatic
    Soumis le 24 juillet 2011 à 1:43 | Permalien

    à Patrick Schwartz : je viens seulement de lire les commentaires découverts sous la précédente rubrique. Si je ne clique pas sur les pouces, je m’aperçois qu’en quelque sorte j’ai approuvé le tien, non ?

    Pour un coup, je te trouve sévère, Laurent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. plasthmatic
    Soumis le 24 juillet 2011 à 1:43 | Permalien

    Mince, c’est pas là que je voulais le mettre : commentaire 14 « annulé ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. schwartz patrick
    Soumis le 24 juillet 2011 à 2:47 | Permalien

    Tu peux manquer de panache sur une classique, sucer les roues , profiter de tous les autres et apparaitre juste à la fin (Freire)pour niquer tout le monde.. Sur un tour, et je me répète, tout est question de gestion,de concentration,sur 3 semaines!!! l’histoire nous l’a assez prouvé, les coureurs à panache ont, ou morflé ,ou ont été pris dans les « affaires »,la suspiscion générale étant le fil rouge de l’épreuve…
    (Panache et suspiscion)ou(gestion et ennui) = paradoxe!
    c’est le choix à faire et qui fait vivre les médias puisque la polémique en est la terre nouricière ! les équations sont à multiples inconnues, nous avons une passion commune, tout en étant différents !si nous arrivons tous à nous satisfaire et à trouver un terrain d’entente,alors, alléluia !!!
    à PLASTHMATIC: Balland a gagné à Haguenau hier soir à
    44 balais, la course en tête,la classe!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Binzer
    Soumis le 24 juillet 2011 à 3:53 | Permalien

    Pour moi, ils sont bien des buses. Ils ont pour seule excuse qu’ils ne savent plus comment courir lorsque l’epo ne fait pas effet. Ils pouvaient accelerer pendant les 10km de montée depuis des années. Mais cette fois, on dirait que la reserve n’est que de 100m. Evans l’a compris, pas les Buses…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!