Deux beaux tocards

Je préfère vous avertir: ce texte est une réaction "à chaud", gonflé de toute ma passion pour le cyclisme. Je m'écarte donc volontairement, l'espace d'un texte, de ma rigueur habituelle.

Quels tocards !

Je parle évidemment des frères Schleck.

Et je suis aujourd'hui ravi. Ravi d'avoir vu Cadel Evans les moucher à 24h de l'arrivée à Paris. Evans mérite de gagner ce Tour de France. Il se reprend pour un Tour de France 2008 perdu sur une défaillance dans le dernier clm. Oui, Pantarules, j'ai titré un texte "Cadel Evans a gagné le Tour" en 2008. Je n'en ai pas honte. Parce que c'est ce qui aurait dû arriver. Face à Carlos Sastre, Evans aurait dû faire exactement ce qu'il a fait aujourd'hui. Ca ne s'est pas passé comme ca, le cyclisme n'est pas une science exacte, je m'étais trompé et je l'admets.

Mais aujourd'hui, Evans s'est bien repris. Il a mouché les deux frères Schleck qui, ce soir, ont vraiment l'air de deux cons, c'est tout ce qui me vient à l'esprit.

Pour moi, ca s'est joué hier sur les pentes de l'Alpe d'Huez.

Je revois Kim Andersen, le directeur sportif de Leopard, crier aux deux Schleck les écarts sur Contador. Ils avaient pourtant Cadel Evans sur le porte-bagage !!! Il était évident que Contador, une minute devant mais quatre minutes derrière au général, n'était plus une menace pour le maillot jaune. Evans oui. C'était évident pour tout le monde. Sauf eux il faut croire.

Vous allez me dire que les Schleck étaient au taquet dans l'Alpe. Je n'en crois rien. La preuve, c'est Evans qui leur a placé un démarrage dans les gencives sur la dernière rampe avant d'atteindre le village de l'Alpe d'Huez. Andy a répondu immédiatement, prouvant qu'il en avait encore sous la pédale.

Les Schleck ont prouvé hier sur les pentes de l'Alpe d'Huez qu'en matière de sens tactique, ce sont deux gros nuls. Deux tocards de première. Il était évident qu'ils se trompaient d'adversaire: ce n'était pas Contador la menace, c'était Evans dans leur roue!

Evans devait être mort de rire. Le tempo, élevé mais régulier, des deux Schleck lui convenait à merveille. Les frères Schleck lui ont servi le Tour sur un plateau.

Ce qu'il fallait faire? Franck devait attaquer tôt dans la montée pour obliger Evans à travailler. Andy aurait alors eu le beau jeu, celui de suivre puis, dans le cas où Franck serait rejoint, de contrer. Evans aurait pu être à 3min hier soir…

Andy était au taquet ? Je pense que non, encore une fois. Et puis merde, c'est le Tour de France. Quant on joue le Tour de France, il faut savoir se sublimer. Comme Laurent Fignon en 1989 dans la montée de l'Alpe d'Huez. Guimard, un grand directeur sportif, l'a exhorté d'attaquer dans le final, il n'y avait plus le choix. Fignon refusait, affirmait qu'il était à bloc. Guimard a poursuivi, l'exhortant plus encore. Fignon a finalement attaqué à 4km du sommet et largué LeMond. L'histoire a prouvé que ca n'a pas été suffisant pour que Fignon gagne le Tour, mais il a joué ses cartes jusqu'au bout.

Hier, Andy Schleck n'a rien joué du tout. Et son frère ! Je vous le demande: qu'est ce que Franck a fait de concret sur ce Tour pour aider son frère à gagner? Pour moi, rien du tout. Il devait attaquer hier au pied de l'Alpe d'Huez pour obliger Cadel Evans à faire des efforts.

Bref, je suis ravi que Cadel Evans remporte ce Tour de France, le premier Australien à le faire. Je suis encore plus ravi qu'Andy et Franck l'aient perdu. Ils ont l'air de deux beaux tocards ce soir. Des millions d'euros investis pour Team Leopard. La meilleure équipe du monde. Le Tour de France. Mais à quoi pensaient-ils dans l'Alpe d'Huez nom de Dieu ??? Et ne parlons pas de leur directeur sportif Kim Andersen. C'est Bjarne Riis qui doit être mort de rire!!!

C'est bien simple, je ne me souviens pas de pareille connerie tactique dans l'histoire du Tour de France.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!